compteur de visite

Catégories

16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 16:38
La conformité de l'oeuvre avec la sounnah du Prophète صلى الله عليه وسلم

المتابعة سنة الرسول صلى الله عليه وسلم

 

Il faut savoir que la conformité avec la sounnah du prophète (salla Laho 3alayhi wa sallam) ne se concrétise que si l'oeuvre est en accord avec la religion à travers six points :

 

sa cause,

- son genre,

- sa quantité,

- sa façon,

- son temps,

- son lieu.

 

Si l'oeuvre n'est pas en conformité avec la religion à travers ces six points elle est alors nulle et rejetée car c'est innover dans la religion d'ALLah ce qui n'en fait pas partie.

 

Sans titre 2-copie-3

-Premièrement

 

Que l'oeuvre soit conforme à la religion dans sa cause et ceci dans le fait que l'homme fasse une adoration pour une cause qu'ALLah n'a pas légiféré en tant que cause. 

 

Par exemple : qu'il prie deux unités de prière toutes les fois qu'il entre chez lui et il considère cela comme un acte faisant partie de la sounnah, ceci est alors un acte rejeté même si à l'origine la prière est un acte légiféré mais lorsqu'il a lié cette prière à une cause non légiférée elle devient rejetée.

 

Un autre exemple : si une personne innove une fête (3îd) pour la victoire des moslim à badr, on rejette cela de son auteur car il l'a lié avec une cause qu'ALLah et son prophète (salla Laho 3alayhi wa sallam) n'ont pas rendu cause.

 

-Deuxièmement

 

Que l'acte soit conforme à la religion dans son genre ou sa sorte, si l'homme adore Allah d'une adoration dont ALLah n'a pas légiféré le genre elle est alors non acceptée. 

 

Exemple de cela : si quelqu'un sacrifie (adhaa) un cheval ceci est rejeté de lui et n'est pas accepté de lui car il est en opposition à la législation dans le genre car les sacrifices (d'al adhaa) ne se font exclusivement qu'avec les bêtes tels que les chameaux, les bovins, et les moutons.

En revanche si il immole un cheval afin de donner en aumône sa viande ceci est permis car il ne s'est pas rapproché d'ALLah par son immolation il ne l'a sacrifié que pour donner en aumône sa viande.

 

-Troisièmement

 

Que l'oeuvre soit en conformité avec la religion dans sa quantité ou proportion

 

Si une personne adore ALlah d'une quantité supérieure à la religion il n'est pas accepté de lui, l'exemple de cela : un homme s'ablutionne quatre fois c'est à dire qu'il lave chacun de ses membres quatre fois.

La quatrième n'est pas acceptée car elle est en ajout à ce qui est venu de la religion, et il est advenu dans le hadith que le prophète (salla Laho 3alayhi wa sallam) s'est ablutionné trois fois puis il dit celui qui ajoute à cela a certes mal agi, transgressé et commis l'injustice.

 

-Quatrièmement

 

Que l'acte soit conforme à la religion dans sa façon

 

Si un homme accomplit un acte, par lequel il adore ALlah et il s'oppose à la religion d'ALLah dans sa façon, il ne sera pas accepté, et son acte est rejeté de lui. 

 

Par exemple : si un homme prie et se prosterne avant de s'incliner, sa prière est alors nulle car elle n'est pas en accord à la religion dans sa façon.

Et pareillement s'il s'ablutionne de façon inversée en commençant par le pied puis la tête puis la main puis le visage son ablution est alors invalide car elle est en opposition à la religion dans la façon.

 

-Cinquièmement

 

Que l'acte soit conforme a la religion dans son temps

 

Si il prie avant l'entrée de son temps la salat n'est alors pas acceptée car il n'a pas été en conformité à la religion dans le temps.

Si quelqu'un retarde l'adoration déterminée par son temps hors de son temps, sans excuse, comme prier la prière d'al fajr après le lever du soleil, il n'est pas excusé, sa salaat est refusée car il a commis un acte qui n'est pas en accord au commandement d'ALlah et du prophète (salla Lahou 3alayhi wa sallam).

 

-Sixièmement

 

Que l'acte soit en conformité avec la législation dans son lieu

 

Si quelqu'un accomplit al i3tikaaf (retraite pieuse à la mosquée dans les dix derniers jours de ramadan) en dehors des mosquées, qu'il l'accomplisse dans l'école ou à la maison son i3tikaaf n'est pas bon car il n'est pas en conformité à la législation dans le lieu de al i3tikaaf , la place de al i3tikaaf est dans les mosquées.

 

source : explication des 40 hadîth an-nawawiyyah par shaykh mohammed ibn sâlih al 3otheymîn (qu'ALLah lui fasse miséricorde), hadith numéro cinq.

traduction approximative : Okhtokom Assia bintou zohra al jazaa'iriyyah.

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة