compteur de visite

Catégories

1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 19:45
La haddâdiyyah et de ses caractéristiques (audio)

 

Et parmi les choses qu’il convient de savoir c’est que tous les extrémistes, et ce en tous temps, en commençant par les Jouhaymâniyyoun (1) puis la Haddâdiyyah dans son premier stade puis les suiveurs de Falîh (2) puis la Haddâdiyyah dans son deuxième stade d’aujourd’hui ; Parmi les choses qui sont connues historiquement c’est que ce sont les Gens de science et de la Sunnah qui sont ceux qui font face à cet extrémisme réellement, luttant (et) combattant avec les preuves et en les encerclant.

 

Et à l’opposé de cela c’est que l’investissement des extrémistes dans la critique des Gens de la Sunnah est aussi une tradition ancienne chez les gens des innovations (religieuses) anciennement et récemment.

 

Donc cela a été commencé par ‘Abder-Rahmân ‘Abdel-Khâliq (3) lorsqu’il se servait des Jouhaymâniyyoun comme pont pour frapper les Gens de la Sunnah et les combattre.

 

Puis aussi Salmân Al-‘Awdah (4) qui utilisait les gens d’Al-Khoubaybiyyah comme pont pour frapper en raison de ce qu’ils (Al-Khoubaybiyyah) avaient comme extrémisme et dureté et dépassement des jugements de justice et de la Sunnah.

 

Et aussi lorsqu’apparurent les suiveurs de Fâlih, les Tourâthiyyoun (5) et d’autres les prirent aussi comme pont pour frapper et mettre en garde contre les Gens de la Sunnah et les combattre.

 

Et la Haddâdiyyah aujourd’hui dans son deuxième stade, l’entourage des groupes (sectaires) ont aussi pris la même voie que ceux qui les ont précédés parmi les gens de l’innovation (religieuse) dans le combat contre les Gens de la Sunnah en les dénigrant par Al-Haddâdiyyah.

 

Et l’entourage des groupes (sectaires) qui veut effacer de l’Histoire quelque chose qui s’impose et qui ne peut être effacé d’un coup de plume, c’est que le combat que Cheikh Mohammad Amân Al-Jâmî –qu’Allah lui fasse miséricorde- a commencé est le fruit du prêche des imams, des trois grands imams de la Sunnah.

 

Les fruits du prêche des trois grands imams (6) de la Sunnah se sont manifestés dans le prêche de Cheikh Mohammad Amân et de Cheikh Rabî’.

 

Donc l’entourage des groupes (sectaires) veut effacer complètement de l’Histoire l’affaire de Cheikh Rabî’ !

 

Et tu ne les entends dire que : Jâmiyyah (7) ! Jâmiyyah !

 

Et où est Cheikh Rabî’ ?

 

Alors que son temps de vie et ses efforts et son combat se sont beaucoup plus prolongés !

 

Mais de plus le prêche de Cheikh Mohammad Amân –qu’Allah lui fasse miséricorde- ne s’est établi et le bénéfice n’en a été réalisé que par le combat de Cheikh Rabî !

 

Et donc aujourd’hui l’entourage des groupes (sectaires) recommence !

 

Donc –Ô frères !- les organisateurs de cette allocution ont agi d’une manière excellente et sage car s’y trouve un sens religieux profond et très important.

 

Prêtez-y donc attention !

 

Le Noble Coran et la Sunnah du Prophète صلّى الله عليه و سلّم , en ce qui concerne le démasquage du faux et du mal ainsi que de ses ténèbres, citent les descriptions et les sens afin que le musulman qui apprend bénéficie en prenant garde lui-même aux voies du mal qui ont été décrites et aussi en même temps afin qu’il puisse appliquer ces sens généraux sur les individus spécifiques.

 

Car il faut obligatoirement deux voies dans la voie de mise en évidence de la vérité :

 

- La voie de mise en évidence des sens afin que le musulman qui est sur la Sunnah soit clairvoyant

 

- La voie de la spécification

 

Mais il est possible que l’on n’ait pas besoin de la spécification dans tous les cas.

 

Pourquoi ?

 

Car tu te trouves devant des groupes qui changent de couleurs et mentent et montrent en apparence la Sunnah alors que les Gens de la Sunnah sont diligents d’une diligence totale à concrétiser l’équité et au jugement conforme à l’équité et donc ils ne veulent pas qu’ils aient quelque chose sur la conscience.

 

Il se peut qu’ils s’empêchent de juger un individu spécifique comme étant un haddâdî car Al-Haddâdiyyah est un groupe qui a un genre d’équivoque et a un genre de taqiyyah (8) mais ils ont un signe commun, des caractéristiques.

 

Donc par la connaissance de ces caractéristiques, le musulman qui est sur la Sunnah peut se préserver du mal et il se peut aussi qu’il cherche la présence de ces sens spécifiques chez les individus spécifiques et que donc il soit sur ses gardes quant à eux.

 

Et de telle manière se doit d’être celui qui est sur la Sunnah et il ne convient pas à celui qui est sur la Sunnah d’avoir un esprit obtus ni un coeur obtus comme c’est le cas des Khawârij et de ceux qui les ont suivis parmi les genres d’extrémistes.

 

Le Prophète صلّى الله عليه و سلّم lorsqu’il a cité les Khawârij, il cita leurs caractéristiques parmi elles des caractéristiques comportementales en terme de dureté et des caractéristiques en terme de science comme le fait de lire le Coran de leurs langues sans qu’ils ne le comprennent de leurs coeurs.

 

Et parmi ces caractéristiques c’est que le Prophète صلّى الله عليه و سلّم les a décrits comme étant jeunes en âge.

 

Et c’est pour cette raison que : comment les pieux prédécesseurs –qu’Allah leur fasse miséricorde- se comportaient et bénéficiaient de ce qui a été rapporté comme caractéristiques des gens des innovations (religieuses) dans La Parole d’Allah et dans la parole du Prophète ?

 

Ils bénéficiaient en prenant ce qui a été rapporté dans La Parole d’Allah et dans la parole du Prophète صلّى الله عليه و سلّم , et avec leur expérience dans leur traitement des gens des innovations (religieuses) de leur époque ils trouvaient des caractéristiques et donc disaient ces paroles immortelles et que vous trouvez dispersées dans les livres de la Sunnah.

 

Et parmi les caractéristiques données par les pieux prédécesseurs aux gens des innovations (religieuses) à titre d’exemple leur parole –qu’Allah leur fasse miséricorde- :"Si quelqu’un qui est sur l’innovation (religieuse) te manifeste quelque chose sache que ce qu’il te cache est plus grand".

 

D’où les pieux prédécesseurs ont tiré cette parole ?

 

Ils l’ont tirée de leur compréhension des sens du Coran et de la Sunnah et de ce qu’ils ont trouvé comme caractéristiques de ces gens des innovations (religieuses) qu’ils ont bien connus et bien mesurés et à qui ils ont eu affaire.

 

Et c’est pour cela que lorsque Sabîgh bnou ‘Isl fut amené à ‘Omar alors qu’il avait parlé au sujet de ce dont il avait parlé en terme de versets qui peuvent prêter à des interprétations diverses, ‘Omar se basa littéralement sur le hadîth du Messager d’Allah صلّى الله عليه و سلّم sur la description des Khawârij comme ayant le crâne rasé et donc ‘Omar dévoila donc sa chevelure abondante afin de voir s’il avait le crâne rasé ou pas.

 

Et lorsqu’il vit qu’il n’avait pas le crâne rasé, il fut pris par la piété comme c’est toujours le cas avec les Gens de la Sunnah et du Consensus envers ceux qui s’opposent à eux et qui donc les jugent avec équité.

 

Lorsqu’il vit qu’il avait des cheveux sur la tête contrairement à la description faite par le Prophète صلّى الله عليه و سلّم au sujet des Khawârij comme ayant le crâne rasé, il dit : "Si j’avais trouvé ce que… je t’aurais tranché le cou !" ou comme il a dit –qu’Allah l’agrée.

 

Donc ce qui est entendu c’est que la mise en évidence du faux se fait par deux voies :

 

- Une voie générale qui comprend les sens et donc il t’est obligatoire –Ô toi qui est sur la Sunnah !- de demander à Allah qu’Il illumine ton coeur et ta clairvoyance et cela ne peut avoir lieu que si tu es sincère et véridique et implores (Allah) et t’attaches aux fondements de la Sunnah.

 

- La deuxième voie : la spécification mais comme je l’ai déjà dit, il se peut que les gens de science s’en empêchent pour une raison ou une autre.

Mais est-ce que cela veut dire que les gens des passions parmi les extrémistes ont le dessus et se promènent et corrompent le prêche des Gens de la Sunnah car les Gens de la Sunnah sont insouciants ou négligents ?!

Non !

 

Donc ce qui est entendu : je voudrais citer ce qui a été cité par les gens de science avant moi (9) -qu’Allah les récompense en bien- en terme de caractéristiques générales en ce qui concerne la Haddâdiyyah, résumant ce qu’ont cité les chouyoukhs avant moi afin qu’apparaisse clairement à tous leur affaire (aux Haddâdîs) -si Allah le veut.

 

- La première caractéristique : ils délaissent le fait de renvoyer vers les gens de science qui sont connus et de se lier à eux

- La deuxième caractéristique : Les mauvaises moeurs et la dureté dans le comportement

- La troisième caractéristique : Ils trouvent facile de s’empresser de calomnier et de réfuter

- La quatrième caractéristique : Ils se hâtent à écrire et ont de l’excès dans l’écriture à tel point que l’un d’entre eux s’il lit dans la journée deux heures, il écrit trois pages qu’il diffuse sur internet

- La cinquième caractéristique : Ils sont imbus de leur opinion et sont infatués de leurs personnes

- La sixième caractéristique : l’excentricité dans les affaires (liées à la science) et la singularité dans la poursuite de ces affaires

- La septième caractéristique : Ils dérogent à l’ordre, aux degrés des affaires scientifiques

- La huitième caractéristique : Ils ne s’abstiennent sur aucun sujet : c’est-à-dire : nous lisons de nos savants et nous trouvons que les savants, nous trouvons certains savants par exemple au sujet du jugement de la prière de l’entrée à la mosquée avant le coucher du Soleil : il a été rapporté de nos savants et de nos chouioukhs que certains d’entre eux se sont abstenus pendant dix ans, réfléchissant et méditant sur ce sujet ! Quant à ceux-là (Al-Haddâdiyyah) on ne connaît aucun sujet sur lequel ils se sont abstenus !

- La neuvième caractéristique : Ils ont entre eux des liens particuliers avec leurs compagnons et ne renvoient (autrui) que vers leurs propres personnes

- La dixième caractéristique : Ils ne se soucient pas des intérêts (10) et des dégâts (11) et ne prêtent aucune attention à ce fondement d’une grande importance sur lequel sont les Gens de la Sunnah et qui a été cité par le Prophète صلّى الله عليه و سلّم

- La onzième caractéristique : Ils ont pris les fondements de la Sunnah et du Groupe Sauvé comme cause de puissance pour eux-mêmes et pas comme moyen restrictif et d’adoration et de guidance

- La douzième caractéristique : Ils tournent autour du takfîr (12) et ne le font pas explicitement

- La treizième caractéristique : Le jugement sur les ahâdîth en termes d’authenticité ou de faiblesse par les innovations et les styles et les efforts d’interprétation qui sortent des voies des anciens

 

C’était donc quelques ou la majorité des caractéristiques que vous avez pu entendre dans les paroles des gens de science –qu’Allah les récompense en bien.

 

Et Allah est Le plus savant et que la Prière d’Allah et Sa Salutation soient sur notre Prophète Mohammad.

 

(1) N.d.t : En référence à Jouhaymân bnou Sîf Al-‘Otaybî et ses suiveurs qui ont pris en otage la mosquée sacrée de la Mecque et les gens qui y priaient après la prière du Fajr du 01 Moharram 1400h correspondant au 20 Novembre 1979. Ils prétendaient que le beau-frère de Jouhaymân du nom de Mohammad bnou ‘Abdillâh Al-Qahtânî était le Mehdî qui est attendu et ils lui ont prêté allégeance dans la Mosquée sacrée de la Mecque. L’armée saoudienne donna l’assaut après consultation des savants par le roi et la Mosquée sacrée fut reprise et libérée. Cheikh Ibn Bâz –qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit qu’ils avaient commis cet acte odieux en raison de leur ignorance et de leur mauvaise interprétation des textes. Jouhaymân fut exécuté après avoir été jugé selon la Loi Islamique.

(2) N.d.t : Fâlih bnou Nâfi’ Al-Harbî : Innovateur vivant à Médine et ayant de nombreuses déviances. De nombreuses réfutations de ses déviations ont été écrites par les gens de science, à leur tête Cheikh Rabî’ bin Hâdî Al-Madkhalî qui est le porteur de l’étendard de la science de la critique et de l’éloge à cette époque.

(3) N.d.t : ‘Abder-Rahmân ‘Abdel-Khâliq : Innovateur Koweïtien, leader de l’association sectaire et dangereuse Ihyâ At-Tourâth. De nombreux savants autres que Cheikh Rabî’ ont mis en garde contre cet innovateur, parmi eux : Cheikh Al-Albânî, Cheikh Ibn Bâz, Cheikh ‘Oubayd Al-Jâbirî, Cheikh Moqbil, Cheikh Ahmad bin Yahyâ An-Najmî et d’autres.

(4) N.d.t : Salmân Al-‘Awdah : Parmi les leaders actuels de la secte des Frères Musulmans en Arabie Saoudite. De nombreux savants ont mis en garde contre lui est ses déviances. Parmi eux Cheikh Al-‘Othaymîn et Cheikh Al-Albânî et Cheikh Moqbil et Cheikh ‘Oubayd et beaucoup d’autres.

Mise en garde contre les déviances de Salmân Al-‘Awdah - سلمان العودة (audio)

(5) N.d.t : En référence à l’association sectaire koweïtienne Ihy☠at-Tourâth dont la figure principale est l’innovateur ‘Abder-Rahmân ‘Abdel-Khâliq. Pour lire les paroles des savants sur cette dangereuse association sectaire : voir l’excellent livre de Cheikh Ahmad bin ‘Omar bin Sâlim Bâzmoul: Siyânat As-Salafî p.613-636 aux éditions Dâr Al-Istiqâmah.

(6) N.d.t : Les trois grands savants : Cheikh Al-Albânî et Cheikh Ibn Bâz et Cheikh Al-‘Othaymîn qu’Allah leur fasse miséricorde à tous.

(7) N.d.t : C’est le nom que donne des gens des innovations (religieuses) aux Gens de la Sunnah et ce en référence au noble et grand savant Cheikh Mohammad Amân Al-Jâmî qui les a réfutés en détails.

Voir la biographie de ce noble cheikh 

(8) N.d.t : C’est-à-dire qu’ils dissimulent, qu’ils cachent.

(9) N.d.t : Cheikh Ahmad As-Soubay’î -qu’Allah le préserve- a fait cette allocution dans le cadre d’un colloque où une série de savants ont participé et ont chacun à leur tour donné une allocution sur Al-Haddâdiyyah parmi d’autres groupes. Le colloque avait pour titre : "Asnâf wa sifât ba’di al-moukhâlifîna li da’wati-lhaq" : "Catégories et caractéristiques de certains de ceux qui s’opposent au prêche de vérité". Les participants étaient : Cheikh Ahmad As-Soubay’î, Cheikh Ahmad Bâzmoul, Cheikh Khâlid Abder-Rahmân, Cheikh Âdil Mansour, Cheikh Mohammad bin Ramzân et Cheikh Mohammad Al-Anjarî –qu’Allah les préserve tous.

(10) N.d.t : Al-Masâlih.

(11) N.d.t : Al-Mafâsid.

(12) N.d.t : Juger un individu mécréant, excommunication.

 

فَضْحُ الفِرْقَةِ الحَدَّادِيَّةِ

طبعًا لا مزيد لما ذكره المشايخ، ولكن إعادةً لترتيب –يعني- ما ذُكِر

وممّا ينبغي أن يُعلَم أنّ كُلّ الغُلاة في كُلّ زمانٍ ابتداءً بالجهيمانيِّين ثُمّ الحدّاديّة في طورها الأوّل ثُمّ أتباع فالح ثُمّ الحدّاديّة في طورها الثّاني الآن، فمن المعلوم تأريخيًّا أنّ أهلَ العلم والسُّنّة هُمُ المُتصدِّينَ لهذا الغُلُوّ حقيقةً مُكافحةً ومُحاربةً بالحُجّة والمُحاصَرة

وعلى الضّدّ من ذلك أنّ استثمار أهل الغُلُوّ في الطّعن على أهل السُّنّة أيضًا سُنّة قديمةٌ في أهل البدع قديمًا وحديثًا

فابتدأها عبد الخالق حين كان يتّخذ من الجهيمانيِّين قنطرةً لضرب أهل السُّنّة ومُحاربتهم

ثُمّ كذلك سلمان العودة كان يتّخذ من أهل الخُبَيْبِيَّة أيضًا قنطرةً لضرب أهل السُّنّة لما فيهم من الغُلُوّ والشّدّة ومجاوزة أحكام العدل والسُّنّة

وكذلك لمّا نبغت نابغةُ أتباع فالح اتّخذ التُّراثيُّونَ وغيرهم أيضًا ذلك قنطرةً لضرب وللتّحذير من أهل السُّنّة ومُجاهدتهم

والحدّاديّة اليوم في طورها الثّاني أيضًا أخذت بطانة الجماعات نفس أنفاس من سبقها من أهل البدع في محاربة أهل السُّنّة عن طريق وصمهم بالحدّاديّة

بطانة الجماعات التي تريد أن تمسحَ من التّأريخ أمرًا مفروضًا لا يُمكِن أن يُمسَح بجرّة قلمٍ وهُوَ: أنّ جهاد الشّيخ مُحمّد أمان الجامي –رحمه الله تعالى- الذي بدأ به ثمار دعوة الأئمّة أئمّة السُّنّة الثّلاثة الكبار؛ ثمار أئمّة السُّنّة الثّلاثة الكبار تجلّت في دعوة الشّيخ مُحمّد أمان والشّيخ ربيع، فبطانة الجماعات تُريد أن تسمح مسحًا تامًّا من التّاريخ مسألة الشّيخ ربيع! فلا تجدهم إلاّ جاميّة جاميّة! وأين الشّيخ ربيع؟! وهُوَ قد امتدّ عمره وجهودُهُ وجهادُهُ أكثر بكثير؛ بل إنّ دعوة الشّيخ مُحمّد أمان الجامي –رحمه الله- لم تستَوِ على سُوقِهَا ولم يحصُل النّفع بها إلاّ بجهاد الشّيخ ربيع، فاليوم تُعيد بطانة الجماعات الكرّة

ولذلك أيُّها الإخوة: قد أحسَن القائمون على هذه الكلمَة إحسانًا بالغًا حكيمًا فيه معنًى شرعي عميق وعظيم انتبهوا له، فإنّ القرآن الكريم وسُنّة النّبيّ –صلّى الله عليه وآلِهِ وسلّم- في فضحِهما للباطل وللشّرّ وظلماتِهِ يجريَان مجرى ذكر الأوصاف والمعاني حتّى يستفيدَ المُسلِم المُتلقّي الحذَر على نفسه من مسالك الشّرّ التي وُصفَت، وكذلك في الوقت ذاته يستطيع أن يُنزِّل هذه المعاني العامّة على الأعيان

فطريقُ بيان الحقِّ لابُدّ فيه من المسلكين معًا

 مسلك: بيان المعاني حتّى يكون المُسلِم وصاحب السُّنّة على بصيرة

 ومسلك: التّعيين

لكنّ التّعيين قد لا يُتَاح في كُلّ حالٍ؛ لماذا؟ لأنّك أمام طوائف تتلوّن وتكذب وتُظهِر السُّنّة، وأهل السُّنّة حريصين كُلّ الحرص على تحقيق العدل وعلى الحُكمِ المُوافق للعدل فلا يُريدون أن يكون في ذمّتهم شيء، فقد يمتنعون عن تعيين شخصٍ ما بالحدّاديّة لأنّ الحدّاديّة فرقة فيها نوعٌ من الغموض فيها نوع من التّقية؛ لكن هُنَاك سِمَةٌ عامّة هُناك صفات؛ فبمعرفة هذه الصّفات من الممكن على المُسلِم صاحب السُّنّة أن يتوقّى الشّرّ ومن المُمكِن أيضًا أن ينظُر في وجود هذه المعاني المُعيّنة في الأشخاص المُعيّنين فيحذَروا منهم وهكذا ينبغي أن يكون صاحب السُّنّة لا ينبغي أن يكون صاحب السُّنّة بليدَ ذهنٍ وبليد قلبٍ كشأن الخوارج ومن تبعهُم من أجناس الغُلاَة

فالنّبيّ –صلّى الله عليه وآله وسلّم- حين ذكر الخوارج –صلّى الله عليه وآله وسلّم- ذكرهم بأوصاف منها: أوصافٌ سلوكيّة من الشّدّة ومنها أوصاف علميّة من قراءة ظاهر القرآن بألسنتهم دون أن يتعقّلوه بقلوبهم، ومنها: أنّه –صلّى الله عليه وسلّم- يذكرهم أيضًا بأوصاف وهي: حداثَةُ السِّنّ

ولذلك كان السّلف الصّالح –رحمهم الله تعالى-؛ كيف كانوا يتعاملون وينتفعون بما جاء من أوصاف أهل البدع في كلام الله أو كلام النّبيّ –صلّى الله عليه وسلّم-؟ كانوا ينتفعون أنّهم يأخذون ما جاء في كلام الله وكلام النّبيّ –صلّى الله عليه وسلّم؛ فبخبرتهم فيمن يعالجونه من أهل البدع في زمانهم يجدون أوصاف فيُطلقون تلكم الكلمات الخالدة التي تجدها مبثوثةً في كُتب السُّنّة من أوصاف السّلف الصّالح لأهل البدع من مثل مثلاً قولهم -رحمهم الله تعالى-:(إذا أبدى لكَ صاحبُ البدعة شيئًا فاعلم أنّ ما أخفى عنكَ أعظَم) هذه من أين أتى بها السّلف الصّالح؟ أتوا بها تفقّهًا في معاني القرآن والسُّنّة ممّا وجدوه في أوصاف هؤلاء أهل البدع الذينَ خبروهم وسبروهم وعاشروهم

ولذلك لمّا جاء صبيغ بن عِسل لمّا جيء به إلى عُمَر وكان قد تكلّم فيما تكلّم فيه من متشابه القرآن عمد عُمَر حرفيًّا وظاهريًّا -كما يُقال يعني- أعني: عمد إلى حديث رسول الله –صلّى الله عليه وسلّم- في وصف الخوارج بأنّهم محلوقين فكشف عن وفرة شعره حتّى يراه محلوقًا أو ليس بمحلوق، فلمّا لم يره محلوقًا أخذه الورع كأهل السُّنّة والجماعة دائمًا وأبدًا مع مخالفيهِم من حكمهم بالعدل فيهم، فلمّا رأى في رأسه شعرا خلافًا لوصف النّبيّ –صلّى الله عليه وسلّم- من أنّهم محلوقين قال:(لو وجدتُّ هذا الذي...لضربت عنقك) أو كما قال –رضي الله عنهُ وأرضاه-

فالمقصود: أنّ طُرق بيان الباطل طريقان

طريق عام: يتضمّن المعاني فيجبُ عليكَ يا صاحب السُّنّة أن تسأل الله تبارك وتعالى أن يُنيرَ قلبك وبصيرتك وهذا لا يتأتَّى إلاّ بأن تكون مُخلصًا صادقًا سائلاً مُتمسِّكًا بأصول السُّنّة

 والأمر الثّاني: التّعيين؛ لكن التّعيين كما قلت قد يمتنِعُ منه أهل العلم لسببٍ أو لآخر؛ فهل معنى هذا أنّ أهل الأهواء من أهل الغُلُوّ يصولون ويجولون ويُفسِدون في دعوة أهل السُّنّة لأنّ أهل السُّنّة غافلين أو متغافلين؟! لاَ

فالمقصود: أُحِبُّ –يعني- أن أسرُد ما ذكره –يعني- أهل العلم من قبلي –جزاهُمُ الله عنّا خيرًا- من بعض الصِّفات العامّة فيما يتعلّق بالحدّاديّة أُلخِّصُ فيها ما ذكره المشايخ قبلي حتّى يتّضح أمرهم –إن شاء الله تعالى- لِكُلِّ أحدٍ

 الصِّفَةُ الأولى: تركُهُم الإحالَة والارتباط بأهل العلم المعروفين

 الصِّفَة الثّانية: سُوء الأدَب وجفاء الأخلاق

 الصِّفَة الثّالثة: استِسْهال المُبادَرة في الطّعن والنّقض

 الصِّفَة الرّابعة: المُسَارعة للتّصنيف والإسراف في الكتابَة؛ حتّى أنّ أحدَهُم إذا كان يقرأ في اليوم ساعتين يكتُبُ ثلاث صفحات ينشرها في الأنترنت

 المسألةُ الخامسة: إعجابُهُم برأيِهِم واعتدادهم بأنفسهم

 الوصفُ السّادس: الشّذوذ في المسائل والإغراب في تتبُّعِهَا

 الوصفُ السّابع: الإخلال بمراتب مسائل العِلم

 الوصفُ الثّامن: أنّه ليسَ عندَهُم مسألة؛ يعني نحنُ نقرَأ للعُلَماء ونجدُ العُلَماء نجد مثلاً بعض العُلَماء في حُكمِ تحيّة المسجد عندَ الدّخول قبل الغروب؛ يُنقَل لنا عن عُلمائنا ومشايخنا أنّ بعضهُم أحجَم عشر سنين يتأمّل ويتدبّر في هذه المسألة، أمّا هؤلاء ما يعرفون مسألةً أحجمُوا عنهَا

 المسألةُ التّاسعة أو الوصفُ التّاسع: أنّهم بينَهُم وشائج خاصّة بأصحابهم ولا يُحيلونَ إلاّ على أنفسهم

المسألةُ العاشرة: عدمُ اعتدادهِم تمامًا بالمصالحِ والمفاسِد وعدم رفع الرّأس بهذا الأصل العظيم الذي عليهِ أهل السُّنّة والذي ذكره النّبيّ –صلّى الله عليه وسلّم-

 الوصفُ الحادي عشر: اتّخاذ أصول السُّنّة والطّائفة النّاجية وسيلة قُوّةٍ لأنفسهم لا وسيلة تقييدٍ وديانةٍ واهتداءٍ

 الوصفُ الثّاني عشر: أنّهُم يحُومونَ حول التّكفير وقد لا يُصرِّحُونَ بهِ

 الوصفُ الثّالِث عشر: التّصحيحُ والتّضعيفُ للأحاديث بالمُحدَثات والتّكلّفات والاجتهادات الخارجة عن سنن الأوّلين

فهذا بعضُ أوصافهم وجُلّها كما سبق وسمعتُم قد -يعني- جاءت في كلام -يعني- أهل العلم -جزاهُمُ الله خيرًا- 

هذا واللهُ أعلم، وصلّى الله وسلَّم على نبيِّنا مُحمّد.اهـ (1

وفرّغه:/ أبو عبد الرحمن أسامة

20 / جمادى الأولى / 1434هـ

(1) كلمَة للشّيخ الفاضل: أحمد بن حُسَيْن السّبيعي -حفظه الله- بعنوان:"فَضْحُ الفِرْقَةِ الحَدَّادِيَّةِ"، وذلك ضمن ندوةٍ علميّةٍ ليلة السّبت 10 / جمادى الأولى / 1434هـ بمشاركة مجموعةٍ من المشايخ الفُضلاء -وفّقهُمُ الله

copié de spfbirmingham.com

 

Cheikh Ahmed Soubay’î -  الشيخ أحمد السبعي

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة