compteur de visite

Catégories

2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 18:10
La patience est de 3 sortes

Le sens de la Patience "As Sabr" dans la langue arabe est "Al Habss" qui est l'emprisonnement ou la retenu.

 

Elle est de 3 sortes :

 

-Patienter dans l'obéissance à Allah

-Patienter sur la désobéissance à Allah

-Patienter sur les décrets d'Allah

mmm

-La patience dans l'obéissance à Allah

 

Le "nafss" (l'âme) veut la fainéantise et le repos, donc on doit la faire patienter dans l'obéissance à Allah, la prière, le jeûne, le combat dans le sentier d'Allah même si elle n'aime pas ces ordres, on l'a fait patienter et on l'a retient dans l'obéissance à Allah

 

-La patience dans la désobéissance d'Allah

 

Le nafss veut les interdits, les passion, les désirs, certes elle penche vers ceci et tend à cela. Donc on doit l'attaché et la retenir de commettre des interdits, et cela nécessite de la patience.

 

Et ce n'est pas facile d’empêcher le nafss de tomber dans les passions interdits, et celui qui n'a point de patience son nafss l'emporte sur lui et s'incline vers ce qui est interdit.

 

-La patience sur les décrets d'Allah

 

Les épreuves et malheurs qui atteignent l'homme comme la mort d'un proche, la perte de biens, ou une maladie, il lui est obligatoire de patienter sur le destin et décret d'Allah.

 

On ne doit pas s'impatienter ou s’énerver, au contraire on retient notre langue de la lamentation et de la colère et on retient le nafss de l'impatience et on retien les membres du corps de se frapper les joues, se déchirer les habits (litt. les poches), ceci est la patience sur les malheurs.

 

Tiré de l'explication de Cheikh Al Fawzan du livre "Al Ussul Athalatha"

Traduit par Abu Hanif

copié de les-nobles-caracteres.over-blog.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب