compteur de visite

Catégories

1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 11:28
La permission de ne pas se rendre au joumou'a lorsqu'il pleut

D'après Muhammad Ibn Sirin, dans un jour de pluie, Ibn Abbas (qu'Allah les agrée) a dit à son mouadhin:

 

« Lorsque tu dis -Ach hadou Anna Muhammadan Rassoulou Lah- alors ne dis pas -Haya 'Ala Salat- (1) mais dis -Sallou Fi Bouyoutikoum- (2) ».

 

C'est comme si les gens avaient réprouvé cela alors il a dit: « Celui qui était meilleur que moi a fait cela (3).

 

Certes le joumou'a est une obligation mais j'ai certes détesté le fait de vous faire sortir de vos maisons pour vous faire marcher dans la boue et la gadoue glissante ».

 

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°901 et Mouslim dans son Sahih n°699)

 

(1) C'est à dire qu'il a demandé à celui qui faisait l'appel à la prière de remplacer la phrase -Haya 'Ala Salat- par -Sallou Fi Bouyoutikom-.

(2) Ceci signifie: Priez dans vos maisons.

(3) C'est à dire le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui).

       

عن محمد ابن سيرين قال ابنُ عباسٍ رضي الله عنهما لِمُؤَذِّنِه في يَومٍ مَطيرٍ

إذا قلتَ : أشْهدُ أنْ محمدًا رسولُ اللهِ ، فَلا تَقُلْ حَيِّ علَى الصلاَةِ ، قُلْ صَلُّوا في بُيُوتِكُم . فكأنَّ الناسَ اسْتَنْكَرُوا ، قال : فَعَلَهُ مَن هو خيْرٌ مِنِّي ، إنَّ الجُمُعَةَ عَزْمَةٌ ، وإنِّي كَرِهْتُ أنْ أُحْرِجَكُم ، فتَمْشونَ في الطِّينِ والدَّحَضِ 

(رواه البخاري في صحيحه رقم ٩٠١ و مسلم في صحيحه رقم ٦٩٩)

 

222

 

D'après Abou Malayh, d'après son père, j'ai assisté à un jour du vendredi avec le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) à l'époque de Al Houdeybiya (1).

 

Ils ont été touchés par la pluie qui n'a même pas mouillé le dessous de leurs chaussures (2) et il leur a ordonné de prier dans leurs demeures.

 

(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1059 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

 

(1) Al Houdeybiya est le nom d'un puits proche de la Mecque auprès duquel le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) qui était venu avec ses compagnons pour accomplir la 'Omra a conclu un pacte pour qu'il n'accomplissent pas la 'Omra cette année là et qu'ils reviennent l'accomplir l'année suivante. Le pacte a eu lieu durant le mois de Chawal de l'an 6 après la hijra.

Ainsi le sens dans le hadith est que ceci s'est produit durant la 6ème année après la Hijra.

 

(2) C'est à dire qu'il n'y avait pas beaucoup de pluie.

 

عن أبي المليح عن أبيه أنه شهد النبي صلى الله عليه وسلم زمن الحديبية في يوم جمعة وأصابهم مطر لم يبتل أسفل نعالهم ، فأمرهم النبي صلى الله عليه وسلم أن يصلوا في رحالهم 

(رواه أبو داود في سننه رقم ١٠٥٩ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)

 

222

Remarque

 

Il faut préciser que les savants disent que si une personne sort de chez elle pour aller travailler, ouvrir son magasin ou autre parmi les choses de l'ici-bas et ceci malgré la pluie, alors dans ce cas la pluie ne sera pas pour elle une excuse pour ne pas se rendre à la prière du joumou'a.

 

copié de hadithdujour.com

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées