compteur de visite

Catégories

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 17:04
La prière de la pluie (صلاة الاستسقاء)

Lorsqu’il cesse de pleuvoir ou que la terre ne produit plus de fruit, il est préférable de sortir vers le Moussala.

 

Le moussala est un endroit en plein air, un terrain vague que l’on prend pour lieu de prière. 

 

La demande de la pluie, peut se faire de plusieurs façons

 

-Lors de la prière de la pluie

 

-Pendant le khoutba du joumou’a

 

Ceci est rapporté dans Sahih Al Boukhari, lorsqu’un homme vint trouver le Prophète (صلى الله عليه و سلم) lors du khoutba du joumou’a et lui dit qu’il n’y avait plus de pluie, que les récoltes étaient asséchées et il a dit au Prophète (صلى الله عليه و سلم) :

 

« Invoques Allah pour nous. »

 

Et le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a levé ses mains et a invoqué Allah afin qu’Il fasse descendre la pluie. Les compagnons ayant décrit cette scène ont dit qu’à peine était-il (صلى الله عليه و سلم) descendu du minbar, l’eau de la pluie coulait sur sa barbe.

 

-Par des invocations

 

Description de cette prière

 

L’imam prie 2 rak’at et il accentue dans les invocations et dans l’« istighfar » (la demande de pardon).

 

Et il retourne ses vêtements, en mettant la droite sur la gauche. 

 

Lorsque le Prophète (صلى الله عليه و سلم) se rendait au moussala, il s’y rendait humblement, c’est-à-dire en baissant la tête, en étant humilié devant Allah (سبحانه وتعالى).

 

Ceci car l’une des causes de l’absence de pluie est l’abondance des péchés, le fait de ne pas s’acquitter de la zakat ou le fait de tromper dans la balance.

 

Il a été rapporté dans la sounnah du Prophète (صلى الله عليه و سلم), qu’il a également fait un sermon après cette prière. Il (صلى الله عليه و سلم) a exhorté les gens, en leur promettant le rendez-vous du jour du Jugement et en leur ordonnant de se repentir. 

 

L’invocation de l’istisqâ (de la demande de la pluie) peut être fait avant ou après la prière, car dans la sounnah il est rapporté les 2 façons de faire.

 

L’imam doit invoquer longtemps, en levant haut ses mains.

 

Puis l’imam doit se retourner (tourner le dos au gens) et retourner ses vêtements comme cela est rapporté dans des hadiths.

 

Et les savants ont dit que si le prophète (صلى الله عليه و سلم) a fait cela, c’est pour montrer un changement d’état, l’état d’avant la prière, et celui d’après comme si on avait tourné la page et pris un engagement.

 

Cet acte est un acte propre à l’imam, et les gens présents ne doivent pas le faire.

 

el-wadjîz fi fiqhi as-sounnati wa al-kitâbi el 'azîz du cheikh 'abdel-'adhdim el-badawi - le livre de la prière

retranscrit par Sevamel, Oum Sulaym & Oum Mouqbil

copié de el-ilm.net

article separator1

'Abdel 'Adhim El Badawi qui a était mis en garde par cheikh al utaybi (Lien vers la mise en garde) et d'autres savants .

Cheikh Djamel Al-Harithi autorise néanmoins l'étude des livres de fiqh dans certains cas  (Lien vers la fatwa) 

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Prière - الصلاة