compteur de visite

Catégories

1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 17:33
La prière en groupe est-elle obligatoire ?

Afin de comprendre la question, nous allons apporter quelques paroles de savants sur l’obligation ou pas de la prière en groupe, et de celle-ci faite à la mosquée…

Cela basé sur les divergences que les savants ont soulevées.

 

-Certes, il est rapporté par l’imâm Mâlik dans « al-Mouwattâ » le hadîth où le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) dit :

« La prière en groupe dépasse en mérite la prière individuelle de vingt-sept degrés »

 

et la parole : « La prière en groupe dépasse en mérite la prière individuelle de vingt-cinq degrés. »

 

-Ach-Chawkânî (rahimahullâh) rapporte que d’après ‘Atâ, al-Awzâ’î, Ishâq, Ahmad, Abû Thawr, Ibn Khouzaymah, Ibn al-Moundhir, Ibn Hibbân, les Dhâhirites, et un groupe des gens de la maison du Prophète Abû al-‘Abbâs disent que la prière en groupe est une obligation individuelle.

 

Et il y a une divergence parmi eux sur le fait que celle-ci constitue une condition de la validé de la prière.

 

Et cela a été rapporté par Abû Dâwoud et ceux qu’ils l’ont suivi.

 

Un apport identique a été rapporté par l’imâm Ahmad. Al-Bâqoûn a dit : La prière en groupe est une obligation individuelle sans être une condition de validité de la prière.

 

Un dire de l’imâm ach-Châfi’î rejoint cet avis.

 

Al-Hâfidh Ibn Hajar indique qu’un grand nombre parmi les Malékites et les Hanafites sont d’avis que c’est une obligation communautaire [non pas individuelle].

 

Al-Bâqoûn indique que cela est une Sounnah sur la base d’un dire de Zayd Ibn ‘Alî, al-Hâdî, al-Qâssim, an-Nâcir, Abî Tâlib et dans c’est dans ce sens que sont allés Mâlik et Abû Hanîfa. [1]

 

-Al-Hâfidh Abû Bakr Ibn al-‘Arabî (rahimahullâh) a dit dans son commentaire du hadîth, que d’après nos savants [Mâlékites] ainsi que de Abû Hanîfa et ach-Châfi’î, la prière en groupe est une prière constituant une obligation communautaire et qu’elle représente l’emblème de l’Islâm [2].

 

Ainsi, pour un grand nombre de savants, la prière en groupe est soit une Sounnah avérée, soit une obligation.

 

Les Hanbalites voient la prière en groupe comme une obligation individuelle qui incombe à chacun parmi les hommes.

 

Ceci dit, ils soulignent que cela ne fait pas parti des conditions de validité de la prière, d’après un texte de l’Imâm Ahmad [3].

 

-SHeikh Muhammad Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) a indiqué que la prière en groupe est une chose légiférée selon l’unanimité des musulmans et des savants.

 

Quel est le meilleur acte d’adoration ainsi que le meilleur acte d’obéissance ?

 

Il n’y a pas une personne de science qui aurait dit que cela n’est pas légiféré, et la divergence entre les gens de science se situe sur le fait de savoir si la prière en groupe est une obligation individuelle, ou une obligation communautaire ou encore une Sounnah avérée.

 

Sur ce dire, c’est une obligation individuelle qui incombe à chacun selon le SHeikh [4].

 

Pour ce qui est de savoir à qui cela s’impose, Ibn Qoudâma (rahimahullâh) dit que cela est obligatoire pour les hommes.

 

Il y a divergence des savants pour ce qui est des femmes : certains disent que pour elles, c’est une Sounnah.

 

D’autres disent qu’il est blâmable pour la femme de prier en groupe et enfin pour d’autres, cela est acceptable.

 

Sur ce dernier avis, SHeikh Ibn ‘Uthaymîn dit qu’il est bon, et que si la femme ne prie que de temps en temps en groupe, il n’y a alors pas de mal à cela [5].

 

-Pour ce qui est de savoir si la prière en groupe est une condition pour la personne pour la validité de sa prière, Ibn Qoudâma (rahimahullâh) dit que non.

 

Cette parole repousse l’avis qui dit justement le contraire, qui est l’avis indiquant que la prière en groupe est une condition de validité de la prière selon SHeikh al-Islâm et Ibn ‘Aqîl - tous d’eux Hanbalites.

 

Cet avis est tenu sur la base d’un apport provenant de l’imâm Ahmad. SHeikh Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) dit que cette parole est faible au regard des textes [6].

 

-SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm (rahimahullâh) explique en résumé de tout cela, que la prière en groupe est donc, selon l’avis unanime des musulmans, une chose légiférée.

 

Qu’elle représente le meilleur acte d’obéissance et que les jurisconsultes ont divergé sur son statut.

 

Les trois imâms voient cette prière en groupe comme une Sounnah avérée mais pas obligatoire.

 

Les Dhâhirites la voient comme une condition de validité de la prière, et ont suivi cet avis SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah et Ibn ‘Aqîl.

 

SHeikh al-Islâm (rahimahullâh) dit que la prière en groupe constitue une obligation individuelle selon un consensus des Compagnons et des imâms musulmans, ainsi que de ce qui est indiqué dans le Qor’ân et la Sounnah [7].

 

[1] Nayl al-Awtâr min Asrâr Mountaqa al-Akhbâr de ach-Chawkânî, 5/405-406

[2] Al-Massâlik fî Charh Mouwattâ Mâlik du Qâdhî Abû Bakr Ibn al-‘Arabî, 3/15

[3] Al-Fiqh al-islâmî wa Adillatuh, 2/1167-1169

[4] Ach-Charh ul-Moumti’ ’ala Zâd il-Moustaqni’ du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 4/132

[5] Ach-Charh ul-Moumti’ ’ala Zâd il-Moustaqni’ du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 4/132-146

[6] Ach-Charh ul-Moumti’ ’ala Zâd il-Moustaqni’ du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 4/144-146

[7] Nayl al-Mârib fî tahdhîb Charh ‘Oumdat it-Tâlib de SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm, 1/326

 

copié de manhajulhaqq.com

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Prière - الصلاة