compteur de visite

Catégories

1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 18:55
La relation conjugale

Serviteurs d'Allah !

 

Craignez Allah ; craignez-Le d'une crainte véritable et ne mourez qu'en étant musulmans [soumis à Allah] (traduction rapprochée) :

 

{Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement}.

 

Et sachez, serviteurs d'Allah, qu'Allah (le Puissant et le très Haut) nous donne de Ses bienfaits, nous rappelle Ses dons, et Il nous expose Ses signes qui indiquent Sa générosité et Sa bienfaisance, Il a dit (qu'Il soit glorifié et exalté) (traduction rapprochée) :

 

{Et parmi Ses signes, Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent}.

 

Dans ce verset, Allah (le Puissant et le très Haut) mentionne un grand bienfait dont Il a comblé Ses serviteurs : c'est la relation conjugale, avec laquelle l'intimité est obtenue, la joie est complétée, et la paix et la tranquillité dans cette vie sont réalisées.

 

Le serviteur doit donc prendre bien soin de cette relation, il ne doit pas être la cause de sa disparition et de sa séparation après qu'elle fut solide.

 

Serviteurs d'Allah !

 

Allah a créé Ses serviteurs différents les uns des autres et rivalisant de mérite les uns avec les autres dans la façon d'arranger les choses et de se comporter dans les affaires de la vie, et dans les moyens d'obtenir le bonheur dans la vie ici-bas et dans l'autre monde.

 

Et à cause de cette différence, Allah a fait que les créatures soient partagées entre gouverneur et gouverné, Il a donc choisi des gouverneurs qui s'occupent des affaires de leurs nations ; et Il a fait que l'homme soit le gouverneur [le responsable] dans sa famille et que la femme soit responsable de la maison de son mari.

 

La famille est le pilier de la vie, le maintien du bonheur, la tranquillité et la stabilité des âmes ; et elle ne peut être bonne que si l'homme accomplit son devoir, arrange les affaires de sa famille et se comporte bien avec eux.

 

Et il en est de même en ce qui concerne l'épouse, la femme musulmane doit s'occuper de ses enfants et de son mari, car la maison est la première école de la vie, elle est la base pour la correction des enfants par la grâce d'Allah, elle leur donne une bonne éducation islamique qui les guide vers la vie agréable et le bonheur dans les deux mondes.

 

Serviteurs d'Allah !

 

Beaucoup de gens ont été éprouvés de nos jours par la négligence en ce qui concerne le divorce, ce qui l'a rendu une affaire facile ; certains divorcent de leurs épouses pour les causes les plus futiles en oubliant tout bienfait à leur égard ; ils sont alors injustes envers elles, envers eux-mêmes et envers leurs enfants.

 

Ensuite, ils regrettent ce qui s'est passé.

 

Et la cause est souvent la colère et l'irritation trop rapide, et le mauvais comportement ; alors, la maison s'effondre et la famille se disperse.

 

L'homme doit donc se maîtriser et la femme ne doit pas l'irriter ; et dans les moments de colère intense, l'homme doit changer la position dans laquelle il se trouve comme le Protégé (qu'Allah prie sur lui et le salue) a indiqué, en s'asseyant s'il est debout, en se couchant s'il est assis, ou en sortant de la maison jusqu'à ce que les affaires se calment, la colère s'en aille, et qu'il reviennent à la raison ; il doit aussi se rappeler la parole du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) et sa recommandation concernant la femme, comme dans le hadith rapporté par Mouslim selon Abou Houréïra (qu'Allah soit satisfait de lui) : le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

 

(Soyez bons envers les femmes, car la femme a été créée d'une côte [d'un os recourbé], et la chose la plus recourbée de la côte est le haut ; donc, si tu veux la redresser, tu la casseras ; et si tu la laisses, elle restera toujours recourbée ; donc, soyez bons envers les femmes).

 

Et il a dit (qu'Allah prie sur lui et le salue) :

 

(Un croyant ne doit pas détester une croyante ; s'il déteste un de ses comportements, il sera satisfait d'un autre).

 

Cette directive prophétique est parmi les causes les plus importantes pour avoir un bon comportement et une bonne relation.

 

Il doit donc remarquer les bonnes qualités de son épouse et les choses qui lui conviennent, puis il doit les opposer [les comparer] aux qualités qu'il déteste.

 

Et si le mari réfléchit aux bonnes qualités de son épouse et aux comportements qu'il aime, et qu'il regarde la cause qui l'a poussé à être ennuyé et à avoir une mauvaise relation avec elle, s'il est équitable, il baissera les yeux sur ses défauts qui disparaîtront devant ses bonnes qualités.

 

Et la personne douée de raison doit savoir que la perfection est impossible ; et si le mari réfléchissait à ses qualités et pensait à lui-même, il trouverait en lui-même des défauts plus nombreux que ceux de la femme ou des défauts semblables ; et qu'il se rappelle la parole d'Allah (le Puissant et le très Haut) (traduction rapprochée) :

 

{Et comportez-vous convenablement envers elles. Si vous avez de l'aversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose où Allah a déposé un grand bien}.

 

Serviteurs d'Allah !

 

La raison saine, la nature pure et la conscience morale équitable, s'éloignent du fait de léser l'épouse de ses droits ; et une âme noble n'accepte pas d'être injuste envers une femme faible qui a grandi loin d'elle, puis ils furent unis par la relation conjugale et ils trouvèrent la tranquillité l'un avec l'autre, comme Il a dit (qu'Il soit glorifié) (traduction rapprochée) :

 

{Et parmi Ses signes, Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté}.

 

Et avec cette affection et cette bonté, elle est sous l'obéissance de son mari, elle s'occupe des affaires de chez elle, elle est l'objet de sa satisfaction ; et après cela, il ose lui nuire ou lui rendre la vie difficile ou l'humilier ou la léser de ses droits ou la frapper, puis la séparation et le divorce.

 

O Toi, la femme à qui Allah a accordé la gloire, l'honneur, la protection et la chasteté, et a fait qu'elle soit une éducatrice et une gouvernante dans la famille !

 

Protège ton bienfait en ayant de bonnes qualités et un bon comportement avec ton mari, car le droit de l'époux est très important ; espère recevoir la récompense auprès d'Allah en lui obéissant [le mari], en étant à son service, en t'occupant bien de lui, en patientant s'il a un mauvais comportement, en étant indulgente face aux choses qui ne sont pas nuisibles à la religion ni à la grandeur d'âme, en t'éloignant des mauvaises pensées, des fausses accusations et des expressions nuisibles ; et tire des leçons de ce que tu entends concernant les problèmes conjugaux et leurs conséquences qui sont la séparation et la dispersion des enfants.

 

Epoux et épouses !

 

Chacun de vous doit préserver la bonne compagnie, être patient et endurant face aux mauvais comportements, et avoir de bonnes qualités et une bonne relation conjugale ; et si l'un d'entre vous voit ce qu'il déteste de l'autre, il doit être indulgent et pardonner;  vous devez reconnaître vos mérites et vous rappellerez que les deux époux ont des droits l'un envers l'autre qui doivent être respectés, comme Allah (le Puissant et le Haut) a dit (traduction rapprochée) :

 

{Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance. Mais les hommes ont cependant une prédominance sur elles}.

 

Donc, serviteurs d'Allah !

 

Craignez Allah, soyez patients et indulgents, baisser les yeux sur certaines choses car la perfection est impossible et le pardon fait partie des qualités des gens nobles.

 

Je cherche protection auprès d'Allah contre satan le maudit (traduction rapprochée) :

 

{Et comportez-vous convenablement envers elles. Si vous avez de l'aversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose où Allah a déposé un grand bien}.

 

Deuxième sermon

 

Serviteurs d'Allah !

 

Craignez Allah, craignez-Le d'une crainte véritable et ne mourez qu'en étant musulmans.

 

Et sachez qu'Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) a favorisé certains moments à d'autres; et Il a honoré certains mois, certains jours et certaines nuits par rapport à d'autres, et Il a fait qu'ils soient un commerce pour Ses serviteurs.

 

Parmi ces moments les plus importants et les plus honorables, le mois de Ramadan au cours duquel le Coran fut révélé.

 

Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) a fait qu'il soit un mois béni et une grande période parmi les périodes des bienfaits, pendant laquelle le Seigneur (qu'Il soit glorifié et exalté) est très généreux envers Ses serviteurs en leur élevant leurs degrés et en leur pardonnant leurs péchés.

 

Et voilà que ce mois approche, accueillez-le donc avec joie et gaieté (traduction rapprochée) :

 

{Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C'est bien mieux que ce qu'ils amassent}.

 

Dans ce mois, se trouve une nuit qui est meilleure que mille mois ; Allah a rendu obligatoire le jeûne de ce mois, et les prières accomplies la nuit sont surérogatoires.

 

Quiconque donne à un jeûneur de quoi rompre son jeûne, ses péchés lui seront pardonnés, il sera affranchi de l'enfer et il aura la même récompense que lui sans que cela ne diminue en rien la récompense du jeûneur.

 

C'est un mois dont le début est la miséricorde, le milieu est le pardon et la fin est l'affranchissement de l'enfer.

 

Quiconque rassasie un jeûneur pendant ce mois, Allah lui donnera à boire du bassin de Son prophète une gorgée grâce à laquelle il n'aura plus jamais soif jusqu'à ce qu'il entre au Paradis (traduction rapprochée) :

 

{Le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d'entre vous est présent en ce mois, qu'il jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu'il jeûne un nombre égal d'autres jours. – Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d'Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants !}.          

 

Vendredi 28/8/1424 (23/10/2003)

copié de alharamainsermons.org

 

Cheikh Mouhammed As-Soubayyal - للشيخ محمد السبيل

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق