compteur de visite

Catégories

1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 16:21
La science de la critique et de l'éloge (jarh wa ta’dil), une science respectable

Question :

 

Un Questionneur dit :

 

Il est connu que la science du jarh wa ta’dīl est une science respectable qui possède ses hommes, ceux à qui Allah a permis de démontrer les usurpations des négateurs et les interprétations des ignorants... mais seulement nous remarquons qu'il y a un groupe de jeune, des petits étudiants, ont escaladés sur cette montagne difficile !

 

Et ils ont donc parlé (critiqué) sur des prédicateurs et des hommes, il s'est déroulé (à cause de ceci) des discordes et le mal s'est propagé dans le milieu des jeunes et le fanatisme est de nouveau apparu à cause de ce vers quoi a entrainé ce qu'ils se sont forcés (à faire) alors que cela est limité pour ceux (de cette science).

 

Donc nous espérons une indication de votre part pour un sujet semblable à celui-ci ?

 

Réponse :

 

Ceci se partage en deux parties :

 

-La première partie consiste à appliquer le jarh wa ta’dīl sur des gens qui sont morts et terminés

 

Pour ceux-là, la Louange est à Allah, car les livres des savants sur l'éclaircissement du jarh et ta’dīl est suffisante pour cela.

 

Nous revenons à ces livres pour prendre la connaissance des rapporteurs qui ont été critiqués et des rapporteurs à qui on a fait l'éloge.

 

Mais à savoir que moi je n'autorise pas au débutant étudiant de rentrer dans le jarh et ta’dīl et de lire les livres de jarh et ta’dīl !

 

Je lui recommande d'apprendre en premier temps, d'apprendre tout d'abord moustalah el hadīth (science de recherche des références des récits…) et qu'il prenne cette science des savants (de cette science) et ensuite après cette étape, il (pourra) lire les livres du jarh et ta’dīl car il possèdera une compétence pour lire (ce genre de livre).

 

Par contre si c'est une personne qui n'a pas de compétence ni n'a étudié, mais la seule chose qu'il possède c'est d'avoir lu des livres de jarh et ta’dīl pour dire ensuite : "untel est comme ceci et untel et comme cela".

 

Ceci est un danger !

 

Et cela est le genre (de personne) que nous vous avons citées avant cela, le ta’āloum (se faire passer pour une personne de science sans même apprendre...) qui est le fait de se fier à (la lecture) des livres seulement, sans approfondissement.

 

-Mais par contre si le (questionneur) a pour objectif des gens contemporains

 

Le jarh et ta’dīl sur des gens contemporains qui sont présents... ceux-là se sont leurs actes qui les interprète et aussi leurs paroles et leurs écritures !

 

Donc si leurs actes, leurs paroles et leurs livres sont de toute droiture, il ne sera pas autorisé (religieusement) de faire du jarh sur eux !

 

(Mais) si leurs actes, leurs paroles et leurs livres ont certaines erreurs, on doit montrer l'erreur, on montre l'erreur et cela n'insinue pas d'avoir pour but la personne (en question) mais le but est de montrer l'erreur pour ne pas que les gens se fasse tromper et non pas pour le but de critiquer la personne ou pour la rabaisser.

 

Mais par contre ceci a pour but de montrer la vérité et montrer l'erreur de ce qui est juste.

 

Et cela ne nuira point à la personne (en question), bien au contraire car ceci sera pour son intérêt, car il va certainement s'éveiller et revenir sur les erreurs qu'il a commis et surtout si les paroles (sur la critique de ses erreurs) se déroule avec lui tout d'abord, ceci va certainement lui être utile et va le ramener vers la vérité.

 

Ou en lui envoyant une lettre écrite pour lui qui peut être (aussi) un moyen pour qu'il soit guidé et pour son retour vers la vérité.

 

Là c'est dans le cas où il rechercherait la vérité, mais par contre s'il ne recherche pas la vérité, pour celui-là (celui qui ne recherche pas la vérité) il sera d'un autre sort !

 

Voilà...

 

Réf : k7 audio intitulée at-Tässīl el ‘ilmī : "l'approfondissement dans la recherche de la science" face 2

copié de albasyrah.over-blog.com 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية