compteur de visite

Catégories

1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 10:46
La télévision (audio)

 

La personne :

 

...

 

Cheikh :

 

La télévision ça, c’est le diable lapidé dans la maison du musulman !

 

La personne :

 

...

 

Cheikh :

 

C’est-à-dire que nous ne savons pas car elle n’était pas présente à l’époque du prophète صلى الله عليه وسلم ?

 

La personne : 

 

...

 

Cheikh :

 

D’accord comme tu dis cela je vais te questionner, l’opium était présent à l’époque du prophète  صلى الله عليه وسلم ?

 

La personne : 

 

...

 

Cheikh :

 

Donc il est licite ?

 

La personne : 

 

...

 

Cheikh :

 

Comment cela est il connu ?

 

D’où as-tu su que l’opium n’est pas licite ?

 

La personne : 

 

...

 

Cheikh :

 

De même, l’opium peut être utilisé de temps-en-temps comme remède contre la maladie,.

 

Seulement toi tu dis que la télévision n’était pas présente au temps du prophète صلى الله عليه وسلم, et je te dis qu’elle n’était pas présente au temps du prophète صلى الله عليه وسلم, et l’opium n’était pas présent à l’époque du prophète صلى الله عليه وسلم, et les cinémas dans lesquels se mélangent les hommes et les femmes n’étaient pas présents au temps du prophète صلى الله عليه وسلم, cela veut-il dire que toutes choses blâmables présentes à notre époque qui ne l’étaient pas à l’époque du prophète صلى الله عليه وسلم sont licites ?

 

L’islam est une religion vaste, le prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Je ne vous laisse une chose qui vous rapproche d’Allâh, sans que je vous aie ordonne de le faire, et je ne vous ais pas laisse une chose qui vous éloigne d’Allâh et qui vous rapproche du feu sans que je vous aie interdit cela»

 

Un seul hadith et le monde en tire profit d’une dizaine, ou plutôt d’une centaine de profits, ce hadith par exemple la parole du prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«Pas de mal et pas de dommages »

 

Et toute chose qui améne un mal, que ce soit pour la santé, le comportement, l’attitude et ce qui s’en rapproche, et même s’il n’était pas présent au temps du prophète صلى الله عليه وسلم, et c’est parce qu’il amène un mal que son utilisation est interdite.

 

Comme la télévision, ses méfaits sont plus important que ses bienfaits.

 

Et ta parole précédente qu’il y a des choses profitables dans la télévision, il faut, et tu es musulmane إن شاء الله, que tu ne tombes pas une deuxième fois dans cette parole, car Allâh a dit de l’enivrant qui est illicite par le coran (traduction rapprochée) :

 

«Ils t’interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis : « Dans les deux il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens, mais dans les deux, le péché est plus grand que l’utilité».

 

Et il n’est pas autorise à la personne de regarder une chose de son cote profitable sans regarder le mal qu’il comporte.

 

Et s’il y a un bienfait et un mal alors il doit peser les deux côtés, et si son mal est plus important que son bienfait alors c’est illicite, et si son bienfait est plus important que son mal alors c’est autorisé.

 

Et c’est pour cela que lorsque tu dis que la télévision a des bienfaits, personne ne rejette qu’il y a des bienfaits, et nous savons cela, seulement nous savons que son mal est plus important que son bienfait.

 

Maintenant je te demande, est-ce que tu t’imagines que dans une maison ou il y a une télévision, ses occupants dorment après la prière du ‘icha ou bien ils restent réveillé jusqu’à la moitié de la nuit ?

 

La personne : 

 

...

 

Cheikh :

 

Ah tu vois !

 

Et le prophète صلى الله عليه وسلم a interdit de dormir avant la prière du ‘icha et de rester éveillé après.

 

Tu vois le résultat, c’est que celui qui a la télévision dans sa maison a contredit le hadith du prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et toi tu me dis que cela n’était pas à l’époque du prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et même si cela n’était pas présent il y a des textes dont le savant profite dans ce qui n’était pas puis a été.

 

Il regarde si son bienfait est plus important que son mal, et si son mal est plus important que son bienfait c’est illicite.

 

Et c’est pour cela que la maison dans laquelle il y a une télévision voit les enfants qui y grandissent ne pas s’intéresser à la lecture du coran, ni à la lecture des hadiths du prophète صلى الله عليه وسلم car ils se divertissent et perdent leurs temps devant la télévision car c’est une tentation...

 

Et pour cela craint Allâh en tout même, et sur ceux que tu élèves et السلام عليكم.

 

 Publié par sounna.com

 

      Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Distraction - musique - image - sport et internet