compteur de visite

Catégories

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 22:38
La télévision et ses effets sur les enfants

Question 113 :

 

Éminent Cheikh Muhammad Ibn Othemine, qu’Allah vous protège.

 

La télévision est l'un des fléaux les plus répandues de notre époque : on la retrouve dans presque toutes les maisons alors que nous en connaissons les méfaits.

 

Elle ne diffuse en permanence chants et musiques illicites, des séries policières criminelles, des fictions, des feuilletons qui prend de la mixité, des pièces de théâtre historique où l'on déforme l'histoire de l'islam, des musulmans et des vertueux dans la mesure où on met en scène leurs femmes dévoilées.

 

Dans certains feuilletons, on présente des exemples d'infidélité conjugale, qu’Allah nous en protège, ou bien encore on voit des femmes exhiber leur charme ou danser ; certains vont jusqu'à représenter les compagnons du prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Certes, certaines émissions ont le mérite de nous proposer des récitations du coran, la lecture de hadiths du prophète صلى الله عليه وسلم , des exhortations religieuses.

 

Néanmoins, la radio du Coran présente des programmes religieux de qualité bien supérieure à ce qu'on diffuse à la télévision et elle fournit même des informations locales et internationales.

 

Dans ces conditions :

 

Est-ce qu'il est permis d'avoir la télévision à la maison, sachant que les femmes et les enfants manquent d'esprit critique et auront du mal à distinguer le vrai du faux ?

Est-ce qu'il est permis de regarder les femmes qui apparaissent à la télévision et les hommes qui font montre d'une attitude efféminée ?

Que doit faire celui qui tient avoir la télévision ou celui qui affirme qu'il ne peut pas s'en débarrasser ?

A-t-on le droit de garder la télévision quand on a du mal à l’éteindre chaque fois qu'elle diffuse des chants et de la musique ou montre des femmes ?

Est-ce que les programmes cités précédemment sont conformes à la charia islamique ?

Est-ce qu'il est permis aux hommes et femmes en général de regarder ces programmes ?

Puis Allah vous inspirer une réponse juste et éclairante !

 

Réponse :

 

Il n'y a aucun doute que les exemples que vous avez donnés au début de votre intervention au sujet de la télévision sont interdits et que toute personne qui a connaissance des sources et des fondements de la charia n’hésitera pas à les interdire.

 

Ils sont en effet en désaccord avec les valeurs religieuses, morales et sociales.

 

Puisse Allah guider les responsables de ces programmes de sorte qu'ils s'écartent de tout ce qui suscite la tentation et se rapproche du bien !

 

Quant au fait d'insérer au milieu de ces programmes illicites des psalmodies du Coran et des programmes religieux, c'est une façon de réunir en un même endroit les choses de diamétralement  opposées.

 

Il n'y a donc aucun doute que la possession de la télévision est interdite à celui qui l'utilise pour visionner les programmes susmentionnés car ceux-ci sont illicites.

 

Ainsi, quiconque possède une télévision et la conserve en étant conscient qu'il ne peut pas éviter ces mauvais programmes montre par ce choix qu'il a opté pour l'illicite.

 

Celui qui met cet appareil à la disposition de sa famille et de ses enfants et les livres à la tentation de regarder les dits programmes se chargent d'un péché car il se rend complice d'un acte interdit, même si lui-même ne regarde pas ces programmes.

 

Il devra en rendre compte le jour de la résurrection.

 

Le fait de regarder la télévision sans s'en procurer une se divise en trois cas :

 

-Visionner les programmes utiles tant du point de vue religieux que mondain : il n'y a aucun inconvénient à cela, sauf si cela devient un moyen qui mène à l'interdit, par exemple si la femme prend plaisir à regarder le présentateur de l'émission, ce qui peut entraîner une tentation.

 

-Visionner ce qui est nuisible à la religion : cela est interdit, car il est du devoir du croyant de protéger sa religion contre tout ce qui est de nature à lui porter préjudice.

 

-Visionner ce qui n'est ni utile ni nuisible en soi : cela fait parti des futilités, or il ne sied pas aux croyants de perdre son temps.

 

Puisse Allah améliorer la situation des musulmans et les préserver du mal ici-bas et dans l'au-delà !

 

Fatawa islamiya (4-371)

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Distraction - musique - image - sport et internet