compteur de visite

Catégories

1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 22:54
Le fait d'introduire des mots étrangers dans une conversation en arabe

Question :

 

Certaines personnes introduisent des mots étrangers dans la langue arabe dans la conversation, alors que ces mots n’ont peut-être aucune utilité.

 

Quel est votre commentaire sur cette pratique ?

 

Réponse :

 

Mon commentaire est que le musulman ne doit pas utiliser d’autre langue que l’arabe sauf en cas de nécessité, comme par exemple lorsqu’un mot n’a pas d’équivalence en arabe ou lorsque l’interlocuteur ne maîtrise pas la langue arabe.

 

Dans ces conditions, il est permis d’introduire des mots étrangers.

 

Par contre, dans le cas où l’interlocuteur est arabe et le sujet de discussion a son équivalent en langue arabe, il ne doit pas introduire des mots d’autres langues, car la meilleure et la plus complète des langues est bien la langue arabe.

 

C’est pour cette raison que la révélation du Coran a été faite en langue arabe, et le Coran est le meilleur des livres qu’Allah a révélés à ses messagers.

 

L’arabe était aussi la langue maternelle du dernier des Prophètes, Muhammad, prière et salut d’Allah sur lui. Ceci prouve clairement la supériorité de la langue arabe.

 

Termes et concepts au regard de la ShariCa, pages 56.

copié de fatawaislam.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Langue et civilisation arabe - اللغة العربية