compteur de visite

Catégories

30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 23:40
Le jugement des manifestations (vidéo)

Questionneur :

 

Qu'Allah vous récompense et vous pardonne, Cheikh.

 

Un gouverneur ne gouvernant pas avec ce qu'Allah a fait descendre s'il autorise à certaine personne de faire des manifestations, encadrées par des règles posées par ce gouverneur, les gens appliquent cela.

 

Et lorsque l'on réfute leurs actions (c'est à dire, les manifestations), ils répondent que nous n'avons pas désobéit au gouverneur, au contraire, nous ne faisons qu'appliquer ses lois.

 

Est-il permis de faire cela, en contradiction avec les textes religieux ?

 

Réponse :

 

Tu dois suivre les salafs.

 

Si ce la existait chez les salafs, alors il s'agit d'un bien.

 

Et s'il n'existait pas chez eux, alors il s'agit d'un mal.

 

Sans doute que les manifestations sont un mal car elles amènent le chaos, causés soit par les manifestants soit par les autres.

 

Il est possible d'u trouver des transgressions d'honneurs, de richesses ou sur les personnes elles-même car les gens, pendant le chaos, sont comme ivres ; Et la personne ivre ne sait ni ce qu'il dit, ni ce qu'il fait.

 

Les manifestations ne sont que du mal.

 

Peu importe si le gouverneur l'autorise ou non.

 

Et même si certain gouverneur l'autorise, ne n'est que dans le but de la propagande car si tu regardes son coeur, tu trouveras qu'ils les détestent énormément (c'est à dire, les manifestations).

 

Mais il peur se montrer démocratique et qu'il ouvre la porte de la liberté aux gens.

 

Et cela (c'est à dire, les manifestations) ne fait pas partie de la voie des salafs.

 

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار