compteur de visite

Catégories

15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 20:10
Le jugement porté sur celui qui est incapable d'articuler la lettre "Dâd - ض"

Question :

 

Quel est le jugement porté sur celui qui est incapable d'articuler la lettre "Dâd" (quinzième lettre de l'alphabet arabe)?

 

Les gens divergent sur ce sujet: les uns disent qu'il doit le prononcer comme étant un "Zâ'" (dix-septième lettre de l'alphabet arabe) et les autres disent qu'il doit le prononcer comme étant un "Dâl" (huitième lettre de l'alphabet arabe).

 

Veuillez nous informer de l'avis le plus correct ?

 

Réponse :

 

Celui qui n'arrive pas à bien articuler la lettre "Dâd" doit d'abord déployer tout effort possible pour entraîner sa langue à prononcer correctement cette lettre.

 

Si, pourtant, il reste incapable de l'articuler, il sera donc excusé.

 

Il n'aura donc que la prononcer comme il peut, sans s'efforcer de la prononcer en tant que "Zâ'" ou "Dâl", car, Allah -l'Exalté- dit (traduction rapprochée) :

 

"Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité". [Al-Baqara: verset 286]

 

et  

 

"et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion". [Al-Hajj: verset 78]

 

Fatawâ du comité permanente des recherches scientifiques et de la délivrance des fatwas, fatwâ No. 511

Mardi 8 Rajab  1422 Hâ' Le 25 Septembre 2001 Mîm

copié de qurancomplex.org

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Langue et civilisation arabe - اللغة العربية