compteur de visite

Catégories

28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 23:48
Le livre « Rifqan bi-Ahl us-Sounnah - رفقاً أهل السنة بأهل السنة » (vidéo-dossier)

hgh

La vérité sur le livre Rifqan Ahl As-Sounnah

par Cheikh 'Abdel Mouhsin al 'Abbad

hgh

Cheikh Ahmad An-Najmî sur ceux qui propagent et utilisent

le livre de Cheikh 'Abd ul-Mouhssin al-'Abbâd contre les Gens de la Sounnah

 

Question :

 

Assalamu 'Aleykoum

 

Réponse :

 

Wa'alaykoum as-salam.

 

Question :

 

Notre SHeikh, j'ai une question, si un peu de votre temps peut être pris ?

 

Réponse :

 

Oui

 

Question :

 

Notre SHeikh « Qu'Allâh vous préserve » peut-être ne vous est-il point inconnu que SHeikh 'Abd ul-Mouhssin Al 'Abbâd (hafidhahullâh) a écrit une rissâla [traité] intitulée : « Rifqan bi-Ahl us-Sounnah », et maintenant en Algérie, nous avons la fitnah [désordre] de ceux qui suivent Al 'Îd Ach-Chârifî et de ceux qui suivent Abul-Hassan [al-Misrî] qui propagent ce livre, et les moumayyi'în et les ahl ul-ahwâ [gens de la passion] le distribuent de manière considérable.

 

J'ai lu un chapitre dans ce livre et c'est justement ce autour de quoi ils tournent en vérité, et c'est la parole du SHeikh : « La fitnah du tadjrih [le fait de faire de critiquer une personne] et du hajr [boycotter, faire hijrah de quelqu'un] », peut-être avez-vous lu la rissâla Ô SHeikh ?

 

Réponse :

 

Ce qui est important, c'est que quelqu'un a réfuté cette rissâla.

 

Un étudiant yéménite parmi les étudiants de SHeikh Moqbîl (rahimahullâh) l'a réfuté avec une très bonne réponse, et Fawzî al-Atharî al-Bahraynî l'a également réfuté, d'une bonne réponse, Wal-HamduLiLLeh, Ahl us-Sounnah l'ont rejeté.

 

Question :

 

Bien Ô SHeikh, et qu'en est-il de celui qui le propage (ce livre) ?

 

Réponse :

 

[S'exclamant] Celui qui le répand, cela indique qu'il est un innovateur, qui cherche la fitnah [discorde].

 

Question :

 

Que pensez-vous SHeikh, mettons nous en garde contre celui qui fait cela [de propager le livre] ?

 

Réponse :

 

Mettez en garde contre lui, mettez en garde contre lui.

 

Question :

 

Qu'Allâh vous récompense par le bien ! [1]

 

hgh

Cheikh 'Ubeyd Al-Djâbirî sur le livre de Cheikh 'Abd ul-Mouhssin al 'Abbâd

 

« Je n'ai pas lu le livre de SHeikh 'Abd ul-Mouhssin.

 

Je sais par expérience que les Ahl ul-ahwa (les gens de la passion) prennent toutes les chances possibles des affaires qui émergent des Ahl us-Sounnah, puis ils les altèrent en leur faveur tandis qu'en réalité elles ne sont d'aucun bénéfice pour eux.

 

SHeikh 'Abd ul-Mouhssin, selon le titre [de son livre] dont j'ai pris connaissance, conseille en fait les Ahl us-Sounnah en ce qui concerne les Ahl us-Sounnah.

 

Et c'est un sujet sur lequel il est fait unanimité entre tous les Shouyoukh que nous connaissons, et sur lequel nous sommes également.

 

Cependant, nous devons savoir qui sont les Ahl us-Sounnah, et ce n'est pas tout le monde qui prétend [faire partie de] la Sounnah qui en fait actuellement partie. [2]

 

Deuxièmement, SHeikh 'Abd ul-Mouhssin et d'autres, lorsqu'il prend connaissance d'un des gens de l'innovation, et bien il fait montre de rejet envers lui et son innovation [3].

 

Troisièmement, ceci est une règle, celui qui sait est une preuve sur celui qui ne sait pas, ainsi, ceux qui parlent de Abul-Hassan avec des preuves, des preuves tellement claires aussi apparentes que le soleil en plein jour, et qui ont critiqué ses paroles et actions, donc ceux qui l'ont « Djarh » [critiqué] et ont établis les preuves contre lui, et bien nous devons prendre cela d'eux, autrement nous serions des gens de la passion.

 

Et ce savant qui n'a pas vu ce que les autres ont vu, et bien nous ne suivons pas ce savant qui était ignorant de l'état de celui qui a été dénigré.

 

Puis le SHeikh donna des exemples :

 

1/ L'exemple du ta'dîl [attestation d'honorabilité] de ach-Châfi'î pour Ibrâhîm Ibn Mohammad Ibn Abî Yahya, mais les savants firent un Djarh contre lui et dirent qu'il n'est point thiqah [digne de confiance]. Donc le tawthiq [le fait de rendre thiqah] de ach-Châfi'î ne fut pas accepté, ni ce tawthiq n'a aidé celui qui fut déclaré thiqah par lui [note de salafipublications : De même que la parole de SHeikh 'Abd ul-Mouhssin sur Abul-Hassan ne lui apporta bénéfice en rien, car il reste un ikhwânî innovateur égaré, trompeur et menteur.]

 

2/ L'exemple de Safar [al-Hawalî] et de Salmân [al-'Awda], lorsque [les savants de Médine] les critiquaient avec des preuves, mais SHeikh Ibn Bâz (rahimahullâh) et SHeikh Ibn 'Uthaymîne (rahimahullâh) et d'autres parmi les grands savants ne disaient rien sur eux.

Mais après quatre années passées, la déclaration de la Hay'ah qui les reconnu coupables [d'erreurs] vint et conseilla qu'ils soient rejetés.

 

3/ L'exemple de SHeikh al-Albânî (rahimahullâh) qui louait Safar et Salmân , leur a donné une tazkiyah, etc.… mais après six ou sept années, il parla contre eux, et il admit que « Nous avions été trop prompts et les gens de Al-Madina [Médine] étaient les plus savants des gens [sur eux]. ».

 

Puis le SHeikh dit : « propagé cette discussion ».

 

Puis après avoir été questionné à propos de ceux qui propagent ce livre, le SHeikh dit :

 

« Cet individu est une personne de fitna ; soit une personne de fitna ou bien quelqu'un qui n'est pas au courant de la situation… »

 

Puis le SHeikh ajouta :

 

« …Surtout lorsqu'une telle personne le répand parmi les gens de la masse, du genre de vous et moi [c'est-à-dire ses étudiants en science], parmi les gens qui comprennent et peuvent lire le livre, mais quant à celui qui répand le livre par centaines aux gens de la généralité comme à certains spécifiques, selon ce que j'ai dit, et bien c'est soit une personne qui est insouciant (qui ne sait pas) ou bien c'est une personne de fitnah. » [4]

 

hgh

Réponse de Cheikh Rabî' al-Madkhalî

 

Question :

 

Quelle est votre parole à propos de ceux qui répandent la dernière Rissâla (traité) de SHeikh 'Abdul-Mouhssin al-'Abbâd ?

 

Réponse :

 

[S'exclamant]... Bien, ceci, qu'Allâh vous bénisse, ne me fait aucun mal, et l'éloge qui y est mentionnée, l'éloge et la recommandation que le SHeikh a dites, pourquoi n'en tiennent t-ils pas du tout compte ? c'est-à-dire au fait que ce soit Al-'Abbâd qui ait dit ces paroles ?

 

Tous les Savants considèrent que j'ai raison [c'est-à-dire en reconnaissant Al-Ma'aribî coupable d'innovation et d'égarement], donc quel bénéfice y a-t-il pour eux dans cette parole [de Al-'Abbâd] ? Et le fait de défendre la vérité est-il une chose blâmable ? [5]

 

Donc où sont vos intellects, ils rabaissent leurs propres intellects, et jouent avec eux de cette manière.

 

Un seul Savant est contredit par dix Savants, et ils disent ce genre de paroles. Donc la vérité est avec qui ?

 

Par ailleurs, le livre en question, dans sa généralité, est une nassiha [conseil], et les observations qui y figurent sont en vérité contre eux [les gens qui le propagent], car ce sont eux qui dénigrent les Savants et qui ont fait du Djarh en utilisant le faux, le mensonge et la perversion [kadhîb wa foudjour]. Si les Salafiyyoûn sont les Ahl al-fitan [les gens de la tribulation/désordre], ils auraient expliqué sa parole et l'auraient répandue contre eux, mais ils ne sont pas les gens de la fitna.

 

Question :

 

Quelle est votre réponse à celui qui répand cette « rissâla » [Traité] ?

 

Réponse :

 

Dites leurs : « Répandez cela contre vous-mêmes et dites : Par ALLâh, nous sommes des menteurs, nous fabriquons [des mensonges] sur les Savants, et SHeikh Al-Albânî et SHeikh Al-'Abbâd nous ont accusé de cette perversion ». [6]

 

 

[1] Ecrit par le frère Abû Mohammad al-'Îd Adounah al-Djazâ'irî, tiré du site www.salafitalk.net.

[2] Note de salafipublications : Ainsi que ces hizbis qui utilisent ce livre en leur faveur le prétendent

[3] note de salafipublications : Ainsi qu'il le fit avec Safar et Salmân, 'Aroûr, Hassan al-Malikî, etc…

[4] source : sahab.net - message posté sur www.salafitlak.net daté du 10/07/2003

[5] N.d.t : Le SHeikh parle ici aux hizbî

[6] Ce que le SHeikh signifie-là, c'est qu'on devrait leur dire de répandre cette rissâla en guise de réfutation contre eux-mêmes qui sont justement coupables de cette même chose dont SHeikh al-'Abbâd parle, et qu'ils admettent qu'ils sont des menteurs et des fabricants du mensonge

 

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود