compteur de visite

Catégories

30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 22:00
Le prieur doit-il faire obligatoirement les ablutions à sec (التيمم) à chaque prière ?
Question :
 
Est-il obligatoire pour l'homme d’effectuer les ablutions à sec (At-Tayammoum) à chaque prière, ou alors il a la possibilité d’accomplir le nombre de prières obligatoires et surérogatoires qu’il désire, tant qu’il n’annule pas ses ablutions suite aux ablutions à sec ?

Conseillez-nous à ce propos, Allah vous en récompensera (jazakoum Allah kheyran) !


Réponse de Cheikh Ibn Bâz :

Il est autorisé à tout musulman, suite à l’ablution légiférée pour les ablutions à sec (At-Tayammoum), de prier de la sorte, le nombre qu’il désire de prières obligatoires ou surérogatoires tant qu’il y a absence d’eau ou dans l’impossibilité d’en faire usage, ceci autant qu’il n’annule pas ses ablutions ou parvient à [l’usage] de l’eau : selon le plus juste des avis sur lesquels les savants ont divergés, d’après la Parole d’Allah, à Lui la Gloire (traduction rapprochée) :

« …et que vous ne trouviez pas d'eau, alors recourez à la terre pure, passez-en sur vos visages et vos mains. Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez-vous reconnaissants. » [Sourate Al Maïda –verset 06]
 
Et selon la parole du prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) qui dit :

« …Toute la terre m'a été offerte comme moyen de purification et un lieu de prière. Tout homme donc, surpris n'importe où par l'heure de prière, peut l'accomplir où est-ce qu'il se trouve. »
[Rapporté par Al Boukhari et Mouslim]

et il (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit aussi :

« Le sol pur est un moyen de purification pour le musulman, même si l'eau lui fait défaut pendant dix ans. Donc qu’il craint Allah, s’il accède à l’eau pour s’en passer sur la peau. »
[Rapporté par An-Nassai et Ibn Hibban]

Les récits à ce sujet abondent, et Allah est le garant du succès.

 

هل يلزم المصلي التيمم لكل صلاة؟
الأخ (ح.ص.ح) من بريدة يقول في سؤاله: هل يلزم الإنسان التيمم لكل صلاة، أم يجوز له أن يصلي ما شاء من الفروض والنوافل ما دام لم يحدث بعد التيمم؟ أفتونا جزاكم الله خيراً.
يجوز للمسلم إذا تيمم التيمم الشرعي أن يصلي بذلك ما شاء من فرض أو نفل ما دام عادماً للماء أو عاجزاً عن استعماله ما لم يحدث أو يجد الماء في أصح أقوال العلماء؛ لقول الله سبحانه: فَلَمْ تَجِدُوا مَاءً فَتَيَمَّمُوا صَعِيدًا طَيِّبًا فَامْسَحُوا بِوُجُوهِكُمْ وَأَيْدِيكُمْ مِنْهُ مَا يُرِيدُ اللَّهُ لِيَجْعَلَ عَلَيْكُمْ مِنْ حَرَجٍ وَلَكِنْ يُرِيدُ لِيُطَهِّرَكُمْ وَلِيُتِمَّ نِعْمَتَهُ عَلَيْكُمْ لَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ[1]، ولقول النبي صلى الله عليه وسلم: ((جعلت لي الأرض مسجداً وطهوراً، فأيما رجل من أمتي أدركته الصلاة فعنده مسجده وطهوره))، وقوله صلى الله عليه وسلم: ((الصعيد وضوء المسلم وإن لم يجد الماء عشر سنين فإذا وجد الماء فليتق الله وليمسه بشرته)) والأحاديث في ذلك كثيرة، والله الموفق
[1] سورة المائدة الآية 6
من ضمن الأسئلة الموجهة من المجلة العربية - مجموع فتاوى ومقالات متنوعة المجلد العاشر
 
Majmou’ Fatawa Sheikh Ibn ‘Abd Al ‘Aziz Ibn Baz (rahimahou Allah). 
Traduction rapprochée : Ibn Hamza Al Djazairy
 
azer
La question tourne autour des ablutions à sec (At-Tayammoum) :

Est-il obligatoire pour le musulman d’effectuer les ablutions à sec (At-Tayammoum) à chaque prière même si elles ne sont pas encore annulées ? 

Réponse de Cheikh Al-Outhemine :

Non, il n’est pas dans l’obligation d’effectuer les ablutions à sec (At-Tayammoum) à chaque prière, si ses ablutions ne sont pas encore annulées d’ailleurs elles ne peuvent s’annuler qu’à partir du moment ou il y a présence d’eau ; dés que le musulman peut utiliser l’eau [pour les ablutions], alors il se trouve dans l’obligation d’en faire usage pour ses petites ablutions [Al-Woudhou]. 
 
Les ablutions à sec s’annulent également à la suite de la guérison d’une plaie ou d’une cause similaire, laquelle il effectuait les ablutions à sec (At-Tayammoum).

Donc, s’il est guéri et souhaite prier, il doit faire avant tout ses ablutions pour qu’arrive à échéance cette dispense et l’essentiel est que l’annulation des ablutions à sec (At-Tayammoum) devient effective qu’à échéance de la dispense pour laquelle elles ont été légalisés, que ce soit à cause d’une absence d’eau puis de son retour ou à cause d’une maladie puis de sa guérison.
 
Aussi, les ablutions à sec (At-Tayammoum) s’annulent par ce qui annule les petites ablutions [Al-Woudhou], s’il s’agit des petites et de la même manière, par ce qui annule les grandes ablutions [Al-Ghousl] s’il s’agit des grandes.

Par contre, l’écoulement du temps de la prière n’invalide pas les ablutions à sec (At-Tayammoum), à l’exemple de la personne qui effectue ses ablutions à sec (At-Tayammoum) pour la prière du Dhohr (midi) et reste purifié ainsi jusqu'à l’entrée de l’heure d’Al-‘Asr (après-midi), c'est-à-dire qu’il demeure encore purifié et il n’y a aucun inconvénient à cela car Allah, gloire et pureté à Lui, a fait en sorte que les ablutions à sec (At-Tayammoum) soit une purification en le rappelant dans cette parole (traduction rapprochée) :

« …Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez-vous reconnaissants. » [Sourate Al Maïda –verset 06]

Le messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a désigné la terre comme étant un moyen de purification et tout ce qui est un moyen de purification est par conséquent purificateur, il a donc dit :

« …Toute la terre m'a été offerte comme moyen de purification et un lieu de prière. »
[Rapporté par Al Boukhari et Mouslim]

La terre est de ce fait, un moyen de purification analogue à l’eau ; de la même manière que l’eau nettoie, la terre purifie lorsque les conditions pour cette dispense sont réunies. 

Et dans le récit suivant, le messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit aussi :

« Le sol pur est un moyen de purification pour le musulman, même si l'eau lui fait défaut pendant dix ans. »
[Rapporté par An-Nassai et Ibn Hibban]. 

Le messager l’a [de nouveau] appelé un moyen de purification et certes, ce genre d’ablutions n’est qu’un moyen avec lequel on se purifie d’une souillure ; donc les ablutions à sec (At -Tayammoum) purifie d’une la souillure et par conséquent si cette gêne est retirée, elle ne peut revenir que par les causes d’annulation des ablutions qui sont bien connues.

Source : ibnothaimeen.com
Fatawa Sheikh Muhammad Ibn Salih Al ‘Outhaymine (rahimahou Allah).
Traduction rapprochée : Ibn Hamza Al Djazairy
copié de alghourabaa.free.fr

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Purification - طهارة