compteur de visite

Catégories

1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 10:04
Le statut de la femme

Question :

 

Certaines personnes disent :

 

"les femmes sont amoindries dans la raison, la religion, l'héritage et dans le témoignage".

 

D'autres disent :

 

"Allah ne fait pas de différence entre l’homme et la femme dans la récompense et le châtiment."

 

Quel est votre avis : sont-elles vraiment amoindries dans la loi du Seigneur des créatures ou pas ?

 

Réponse :

 

La loi islamique est bien au contraire venue en anoblissant la femme, en l’élevant, en la mettant à une place lui convenant, en faisant attention à elle, en la protégeant dans sa dignité, en obligeant ses responsables légaux et son mari a pourvoir à ses besoins, a bien s’occuper d’elle, a protéger ses affaires et enfin a bien se comporter envers elle, comme Allah le dit (traduction rapprochée) :

 

« Et comportez-vous convenablement envers elles. » (Sourate 'les femmes' verset 19)

 

Il a été authentifié que le prophète (Que la paix et les prières d'ALLAH soient sur lui) a dit :

 

 « Le meilleur d’entre vous est-celui qui est le meilleur envers ses femmes, et moi je suis le meilleur d'entre vous envers mes femmes. »

 

L’islam a donné à la femme ce qui lui convient dans tous ses droits et dans toutes les filiales de la législation.

 

Allah a dit (traduction rapprochée) :

 

« Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance. Les hommes ont cependant une prédominance sur elles. Et Allah est Puissant et Sage. » (Sourate 'la vache' verset 228)

 

Et parmi les différentes sortes de relations il y a la vente, l’achat, la réconciliation, la responsabilité, les prêts et les dépôts etc…

 

Il lui a ordonné ce qui lui est approprié dans les adorations, les responsabilités, comme cela a été ordonné aux hommes en ce qui concerne la purification, la prière, l’aumône obligatoire, le jeûne et le pèlerinage et dans toutes les autres adorations prescrites.

 

Par contre la loi islamique a prescrit à la femme la moitié de ce que reçoit l’homme dans l'héritage, du fait qu’elle n’est pas responsable de ses propres dépenses, ainsi que celles de sa maison et de ses enfants, bien au contraire la responsabilité incombe à l’homme.

 

Tout comme l’homme est contraint d’être garant de l’hospitalité, et de la bonne répartition des biens etc...

 

De même, pour ce qui est du témoignage, celui de deux femmes équivaut à celui d'un seul homme dans quelques points.

 

Et ceci est dû au fait que la femme est plus sujette à l'oubli de part sa nature qui l'affecte chaque mois, le fait d'être enceinte, l'allaitement, l'éducation des enfants, tous ceci la préoccupe mentalement et peut lui faire oublier ce qu'elle connaissait.

 

C'est pour cela que la législation a établi que l'attestation d'une femme doit être appuyée par l’attestation de sa sœur pour que celle-ci soit plus précise et plus juste en application.

 

Il y a aussi des cas particuliers sur lesquels l’attestation d'une seule femme suffit comme dans la connaissance de l'allaitement, les vices du mariage et autres.

 

La femme est égale à l'homme dans la récompense, la rétribution de la foi, dans les œuvres vertueuses, dans la jouissance dans la vie de ce bas-monde et dans l’énorme jouissance de l'au-delà.

 

Allah a dit (traduction rapprochée) : 

 

« Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne oeuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons certes, en fonction des meilleures de leurs actions. » (Sourate 'les abeilles' verset 97)

 

Nous en déduisons que la femme a des droits et des obligations et il en est de même pour l'homme.

 

Et il y a certaines choses qui ne conviennent qu’aux hommes, et Allah (qu’Il soit glorifié) les a limité à eux.

 

D’autres ne conviennent qu’aux femmes et Allah (qu’Il soit glorifié) les a limité à elles.

 

Et c’est d'Allah que vient le succès, que la prière d’Allah et son salut soit sur notre prophète Mohamed, sa famille et ses compagnons.

 

Page 6, tome 17, fatwa numéro : 11090

copié de fatawaislam.com

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام