compteur de visite

Catégories

31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 23:22
Les enseignements tirés par l'imam ash-Shâfi'i du hadith «de l'oiseau»
L'Imam Shafi'i passa la nuit chez L'Imam Ahmad...
 
L'Imam Ahmad aimait et respectait beaucoup son professeur Ashafi'i, d’ailleurs il vantait et mentionnait énormément les mérites d’Ashafi'i à sa famille. 
 
Et à ce propos on rapporte qu’un jour Ashafi’i passa la nuit chez l'Imam Ahmad, à l'heure du dîner on servit à l’Imam Shafi'i un grand plat (suffisant pour nourrir environs 5 Personnes) qu’il termina seul et le rendit entièrement vide, ceci provoqua la stupéfaction de la Famille de l'Imam Ahmad car la sunna est de ne pas beaucoup manger. 

En effet le prophète sallallahou 'alaihi wa sallam a dit :
 
«Le fils d'Adam n'a rempli de récipient pire que son ventre. Il suffisait pourtant au fils d'Adam quelques bouchées pour subvenir à ses besoins. Et même s'il lui en fallait absolument davantage, qu'il réserve donc le tiers de son estomac à son manger, l'autre tiers à son boire et le dernier tiers à sa respiration » 
 
Puis l'Imam Ahmad alla se coucher, du fait qu’Ashafi’i ne demanda pas d’eau pour les ablutions, la famille de l’Imam Ahmad s’étonna et pensa qu'en plus d’avoir beaucoup mangé ashafi'i avait aussi dormi toute la nuit sans faire Qiyam Al-Layl. 
 
Puis l’heure du Fajr arriva et Ashafi’i se rendit à la mosquée sans faire ses ablutions. 
 
Etonné par tous ces faits, les gens de la maison demandèrent à l’Imam Ahmad comment peux-tu faire l’éloge d’Ashafi’i ? 
 
Alors, que cet homme a mangé toute la nourriture, qu’il a dormi toute la nuit (sans se lever pour faire Qiyam Al-layl), qu’il s’est réveillé et n’a pas fait d’ablutions avant d’accomplir la prière du matin ? 
 
L’Imam Ahmad alla donc voir Ashafi’i afin de l’interroger sur tout ceci. 

Ashafi’i répondit : concernant la nourriture, c’est parce que je n’ai jamais goûté une nourriture plus bonne que celle de la Famille de l’Imam Ahmad, j’ai donc voulu remplir mon ventre avec. 

Concernant le fait que je n’ai pas prié durant la nuit, c’est parce que j’ai passé la nuit à méditer sur la parole du prophète : « O Aba ‘Oumayr qu’a fais ton oiseau ? (1) » J’en ai tiré 100 (ou 1000 enseignements) et la recherche de la science est préférable au fait de prier la nuit. 

Quant au fait que je n’ai pas fait d'ablutions avant d’aller à la prière du matin, c’est simplement parce que j’avais encore mes ablutions de la veille. 

L’Imam Ahmad mentionna donc à sa famille les explications d’Ashafi’i. 

Cette anecdote est rapporté par Sheikh Al Othaimine dans Sharh Kitab Hilayat Talib l-Ilm p 149 

(1) Il s'agit du hadith suivant rapporté par Anas radiallahou 'anhou :

J'avais un petit-frère ayant comme qouniya Abu Oumayr. 
Il possédait un petit oiseau avec lequel il jouait. 
Puis cet oiseau mourut, lorsque le messager d'Allah se présenta chez nous et qu'il constata la tristesse de l'enfant.
Il demanda qu'a-t'il ? 
On lui a dit il est triste car son oiseau est mort. 
Le messager lui a donc dit : " O Abou Oumayr qu'a fait ton oiseau? ". 
[Authentifié par Cheikh Al Abani Sunane Abu Dawud N° 4969]

copié de alminhadj.com
 
ist2 6333360-decorative-dividers
Les enseignements tirés de ce hadith
 
Anas radiallahou 'anhou rapporte : 

" J'avais un petit-frère ayant comme qouniya Abu Oumayr. 
Il possédait un petit oiseau avec lequel il jouait. 
Puis cet oiseau mourut, lorsque le messager d'Allah se presenta chez nous et qu'il constata la tristesse de l'enfant. Il demanda qu'a t'il ? 
on lui a dit il est triste car son oiesau est mort. 
Le messager lui a donc dit : " O Abou Oumayr qu'a fait ton oiseau? ". 
[Authentifié par Cheikh Al Abani Sunane Abu Dawud N° 4969] 
 
Ce hadith peut paraitre anodin, cependant les savants ont déduit de ce Hadith de très nombreuses enseignements, parmi lesquels : 
 
-La permission de porter une Qouniya même lorsqu'on ne possède pas d'enfant, en effet Abou Oumayr était tout petit il n'avait donc pas d'enfant. Ce Hadith constitue donc une réponse à ceux qui l'interdisent. 

-La permission de donner une qouniya même à un petit enfant 

-La permission de posseder un oiseau à condition de s'en occuper et de ne pas lui faire de mal. 

-L'excellent comportement du Messager d'Allah. 

-La permission de laisser l'enfant jouer avec l'oiseau (s'il ne risque pas de lui faire du mal) 
 
Charh Sounnane Abu Dawud de Cheikh AbdelMouhssine Al 'Abbad et Charh Sahih Al Boukhari de Cheikh Ar-rajahi

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Savants - العلماء