compteur de visite

Catégories

13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 09:08
Les noms d'Allah sont-ils limités ?

Question :

 

Les noms d'Allah sont-ils limités ?

 

Réponse :

 

Les noms d'Allah ne sont pas limités par un nombre quelconque et la preuve sur cela se trouve dans le Hadith authentique qui dit :

 

"Ô Allah ! Je suis Ton serviteur, le fils de Ton serviteur et le fils de Ta servante ...", jusqu'à dire :"Je T'invoque par tout nom par lequel Tu T'es appelé, que Tu as enseigné à quelqu'un parmis Ta création ou que Tu as réservé auprès de Toi dans l'Inconnaissable." 

(cité par ahmad (1/391))

 

S'agissant du Hadith du Prophète Sallalahou 'alayhi wa sallam dans lequel il dit :

 

"Allah a quatre vingt dix neufs noms, celui qui les énumère entrera au Paradis" 

(cité par al Boukhari(2736) et Mouslim (2677))

 

Le sens ne limite pas les noms divins à ce nombre, mais le Prophète sallalahou 'alayhi wa sallam veut dire que celui qui peut énumérer ces quatre vingt dix neuf noms entrera au Paradis.


L'expression "Celui qui les énumère" est un complément de la première partie de la phrase et non une partie séparée.

 

A ce sujet, les Arabes disaient "J'ai cent chevaux que j'ai préparés pour le Jihâd pour la cause d'Allah", le sens n'est donc pas qu'il n'a que cent chevaux, mais qu'il a préparé ce cent dont il parle.

 

Cheykhoul-Islam Ibn Taymiyya rapporte que les savants de la science du Hadith disent tous que le comptage et l'énumération des noms ne sont pas conformés par un hadith authentique du Prophète sallalahou 'alayhi wa sallam et il a raison, car les savants ont divergé sur l'authenticité des hadiths relatifs à cette énumération.

 

Celui qui cherche à authentifier l'un de ces Hadiths relatifs à ce comptage et à cette énumération, dit qu'il s'agit d'une question très importante, car par laquelle on peut entrer au Paradis et les compagnons n'auraient pas laissé passer cette occasion pour lui demander de les désigner.

 

Par conséquent, ceci indique que ces noms ont été désignés de sa part.

 

La réponse à cette remarque est que cela n'est pas nécessaire, car si c'était le cas, ces quatre vingt dix neufs noms auraient été connus plus que le savoir du soleil et al Boukhari et Mouslim et d'autres les auraient rapportés, car une telle énumération une nécessité urgente pour les mémoriser, mais la désignation de ces noms n'a pas été rapportée que par des chaînes faibles de rapporteurs et sous des diverses formes. 

 

Le Prophète sallalahou 'alayhi wa sallam ne les a pas donc indiqués pour un but sage et précis, car il voulait que les gens les cherchent eux-mêmes et les trouvent dans le Livre d'Allah et la Sunna par leur propre effort afin que l'on sache celui qui s'applique et celui qui est négligeant.

 

Le sens de l'énumération cité dans le Hadith d'Al Boukhari n'est donc pas leur écriture sur le parchemin et pour les répéter en vue de les apprendre par coeur, mais le sens est :

 

-Leur connaissance verbale.

-La compréhension de leur signification.

-L'adoration d'Allah par les exigences de ces noms.

 

Cette adoration se fait par deux moyens :

 

-Le premier : C'est quand tu les utilise pour invoquer Allah.

 

Car Allah dit (traduction rapprochée) :


"Invoquez-le par ces noms" (7;180)

 

Il faut donc les utiliser comme moyens pour atteindre le but escompté, et pour cela, tu choisis le nom qui correspond à ce but.

 

Par exemple, quand tu veux demander le pardon, il faut dire : "ô Pardonneur ! pardonne moi"

 

Il n'est pas convenable de dire par exemple : "ô Celui qui est dur par Son châtiment, pardonne moi"

 

Car cela ressemble à la moquerie, mais dis plutôt : "Sauve moi de Ton châtiment"

 

-Le deuxième : Il s'agit là des actes de culte.

 

Le nom "clément" exige la miséricorde, alors fais une bonne oeuvre qui apporte la miséricorde, alors, fais unebonne oeuvre qui apporte la miséricorde d'Allah. Telle est donc la signification du comptage et de l'énumération des noms divins et c'est ainsi que cette oeuvre méritera d'être le prix de l'entrée au Paradis.

 

Fatâwas sur les piliers de l'Islam, vol 1, Question 31

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Unicité - التوحيد