compteur de visite

Catégories

31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 00:00
Les origines du polythéisme (الشرك بالله)

D’après ce qui a été établi dans la Shari’a (loi prescrite), l'humanité était – au début – une seule nation reposant sur le vrai Tawhid (unicité d’Allah), puis le Shirk (orientant toute partie ou forme de culte, ou toute autre chose qui est strictement réservé à Allah vers autre qu'Allah) a graduellement touché cette nation.

 
La preuve de ceci est l'énonciation d'Allah le très haut (traduction rapprochée) :
 
« L'humanité était une Oumma (nation), puis Allah a envoyé les prophètes apportant de bonnes nouvelles et des avertissements. » (Sourate Baqara 2- verset 213)
 
Ibn 'Abbas – radya Allah ‘an hou- dit :
 
Entre Nouh (Noé) et Adam il y eut dix générations, toutes étaient sur la Shari’a (loi) de la vérité, puis elles ont différé. Ainsi Allah a envoyé des prophètes comme messagers de bonnes nouvelles et en tant qu’avertisseurs"  
[Tahdhir As-Saajid min Ittikhadh Al-Qoubour Masaajid (pp.101-106)]
 
Ibn 'Urwah Al-Hanbali (d.837 H) a indiqué :
 
"Cette énonciation réfute ces historiens des Gens du livre qui affirment que Qabil (Caïn) et ses fils étaient des adorateurs du feu" (rapporté par Ibn DJarir -Tabari dans à son Tafsir (4/275) et à Al-Hakim (2/546) qui a indiqué : "il est authentique selon le critère d'Al Boukhari." Adh-Dhahabi a agrée également). 
 
Je dis : En cela se trouve également une réfutation de la théorie de certains philosophes athées qui réclament que la base (naturelle) de l'homme est le Shirk, et que le Tawhid est apparu chez l'homme ! Le verset précédant réfute cette affirmation, de même que les deux hadiths authentiques suivants :
 
Premièrement : 
 
Son (le Prophète sallallahou 'alaihi wa sallam) affirmation qu’il tient de son seigneur (Allah) : 
 
" j'ai créé tous mes serviteurs sur la religion vraie (sur le Tawhid, exempt de Shirk). Puis les diables sont venus à eux et les ont égarés de leur vraie religion. Ils ont rendu illicite aux gens ce que j'avais rendu licite pour eux, et ils leur ont ordonné de M’associer dans le culte, ceux là même que j'avais envoyé ici bas sans aucune autorité. " 
(Al Khawakib Ad-Dourari fi Tartib Mousnad Al Imam Ahmad 'ala Abwab Al Boukhari (6/212/1).
 
Deuxièmement : 
 
Son (le Prophète ) affirmation : 
 
" chaque enfant naît sur la Fitrah mais ses parents en font un juif ou un chrétien ou un mazdéen. C’est comme la manière dont un animal donne naissance à une progéniture normale. As-tu déjà assisté à une (progéniture) née mutilée avant que vous ne la mutiliez. " 
[Rapporté par Mouslim (8/159) et Ahmad (4/162) de 'Iyaadh ibn Himar Al-Mujaashi'ee radya Allah 'an hou]
 
Abou Hurayra a indiqué : Récite si tu le souhaite (traduction rapprochée) :
 
"la fitrah d'Allah selon laquelle il a créé l'humanité. Il n’y a aucun changement à la création (la religion) d'Allah. " (Ar-Roum Surah 30 – verset 30)
 
Note :
 
[Des rédacteurs]  Ibn-Al-Athir a indiqué dans An-Nihaayah (3/457) : 
 
"Al-Fitr : signifie commencer et créer, et Al-Fitrah est la condition résultant d'elle. 
La signification est que l'humanité était née selon une nature qui la rendait prête à accepter la religion vraie. 
Ainsi si elle avait été laissée sur ces bases, alors elle aurait continué dessus. 
Cependant, ceux qui dévièrent de ceci le firent en raison des faiblesses humaines et du suivi aveugle des autres....."
 
Al-Hafidh Ibn Hajar a indiqué en Al Fath (3/248) : 
 
"le peuple diffère au sujet de ce qui est signifié par Al Fitrah et l'énonciation la plus connue est qu'elle signifie l'Islam."
 
Ibn ‘Abd Al Bar l’a indiqué : 
 
"C'est ce qui était bien connu de la majeure partie des Salafs (prédécesseurs pieux), et les disciples du Tafsir conviennent que ce qui est signifié par l'énonciation d'Allah - Le Plus Haut - la "Fitrah d'Allah selon laquelle il a créé l'humanité." est l'Islam)."
 
Après cette explication claire, il est de la plus grande importance que les musulmans sachent que le Shirk s’est répandu parmi les croyants, après qu'ils étaient mouwahhidine (des gens du Tawhid)
 
A propos de l'énonciation d'Allah - le plus parfait - au sujet du peuple de Nouh (traduction rapprochée) :
 
"Et ils ont dit : Vous n'abandonnerez pas vos dieux, ni n’abandonnerez Wadd, ni Suwaa ', ni Yaghooth, ni Ya'ooq, ni Nasr. " (Sourate Nouh 71 – verset 23)
 
Il a été rapporté par un groupe du Salafs (prédécesseurs pieux), dans beaucoup de récits, que ces cinq divinités étaient des adorateurs vertueux.
 
Cependant, quand ils sont morts, Shaytan (Satan) a inspiré leurs peuple afin qu’ils fassent retraite et se recueillent devant leurs tombes.
 
Puis Ash-Shaytan (Satan) a inspiré ceux des générations suivantes qu' ils devraient les prendre comme idoles, leur embellissant l'idée qu’ils se rappelleraient ainsi d’eux et qu’ils les suivraient de ce fait dans leur vertueuse conduite. 
 
Puis Shaytan (Satan) suggéra à la troisième génération qu'ils devraient adorer ces idoles en dehors d'Allah - Le Plus Haut - et leur inspira que c’était ce que leurs ancêtres avaient l’habitude de faire. 
 
Ainsi Allah leur a envoyé Nouh (‘ alayhi Salam), leur ordonnant d’adorer Allah Seul. 
 
Cependant aucun n'a répondu à son appel excepté quelques uns. 
 
Allah - le puissant et majestueux - a relaté cet incident entier dans la Sourate Nouh.
 
Ibn 'Abbas relate :
 
" En effet ces cinq noms des hommes vertueux du peuple de Nouh. 
Quand ils sont morts Shaytan (Satan) a inspiré à leur peuple de faire des statues qui les représentent et de placer ces statues dans leurs lieux de rencontres comme rappel d'eux, et ainsi firent-elles.
Cependant, aucun parmi eux n'a adoré ces statues, jusqu’à ce que cette génération soit morte et le but des statues a alors été oublié.
Puis (la génération suivante) a commencé à les adorer. "
(Rapporté par Al Boukhari (11/418) et Mouslim (18/52)).
 
Les récits semblables à ceux-ci ont été également rapportés par  Ibn DJarir At-TabarI et d'autres selon les récits d’un certain nombre de Salafs (prédécesseurs pieux) – radya Allah ‘an hum.
 
Dans l'annonce Dou’a Al-Manthour (6/269):
 
Abdullah Ibn Humaid rapporte d’après Abu Muttahar, qui a dit :
 
"(le nom de) Yazid Ibn Al- Muhallab a été évoqué à Abu Ja'far Al- Baaqir(d.11H), et il a dit : Il a été tué à l'endroit où l’on adorait autrefois une autre divinité qu’Allah.
 
Alors il a mentionné  Wadd et a dit :
 
Wadd était un homme musulman qui était aimé par son peuple.
 
Quand il est mort, le peuple a commencé à se réunir autour de sa tombe dans la terre de Baabil (Babel), le déplorant et pleurant. 
 
Ainsi quand Iblis (Satan) les a vu pleurer et le déplorer, il a pris la forme d'un homme et est venu auprès d’eux pour leur dire : Je vois que vous le pleurez et le déplorez.
 
Ainsi pourquoi ne faites vous pas une image de lui (c.-à-d. une statue) et ne la placez vous pas dans vos endroits de rassemblement de sorte que vous puissiez vous rappeler de lui.
 
Ils dirent : Oui, et firent une image de lui et la mirent dans leurs lieux de rassemblement ; ce qui les rappela de lui.
 
Quand Iblis vit comment ils se rappelaient (excessivement) de lui, il leur dit :
 
"pourquoi chaque homme parmi vous ne fait il pas une image semblable pour la placer dans sa propre maison, de sorte que vous puissiez (constamment) vous rappeler de lui."
 
Ainsi ils dirent tous "oui". Ainsi chaque ménage fit une image de lui, qu'ils adorèrent et vénérèrent et qui les rappela constamment de lui.
 
Abu Dja'far a indiqué : " ceux de la génération postérieure ont vu ce que (la génération d’avant) avait fait et considérèrent cela....d’une telle ampleur qu'ils le prirent pour divinité en dehors d’Allah. Il dit alors: " C'était la première idole adorée en dehors d’Allah, et ils ont appelé cet idole Wadd"
(Rapporté par Al Boukhari (8/534))
 

Ainsi la sagesse d'Allah - Le Plus Haut - était accomplie, quand il a envoyé Muhammad (صلى الله عليه وسلم) en tant que prophète final et a fait de sa Shari’a l'accomplissement de toutes les lois divinement prescrites, du fait qu’il a interdit tous les moyens et toues voies par lesquels les gens peuvent tomber dans le Shirk (l’association – le polythéisme) - qui est le plus grand des péchés.


Pour cette raison, la construction de châsse tombales au-dessus des tombes et prévoir de voyager spécifiquement vers ces lieux comme endroits de festivité et de recueil en prêtant serment à l’occupant d’une tombe ; a complètement été interdit .

(Rapporté par Ibn Abi Haatim également, de même que dans Khawakib Ad-Dourari (6/112/2) d’Ibn ‘Ourwah Al-Hanbali, avec un isnad qui est Hasan, jusqu'à Abu Muttahar.

Cependant, aucune biographie n'a pu être trouvée de lui, pas plus que dans Ad-Dawlabi's  al-Kounaa wal-Asmaa, ni Al-Kounaa de Mouslim, ni quiconque.

Et le défaut caché est qu’il est des Chi’a (Chiites) mais sa biographie n’est pas incluse dans Tawsi’at el Kounaa de l’index des narrateurs chiites.)

Tout ceci mène à l’excès et au culte d’autres divinités qu'Allah - Le Plus Haut.

Ceci est encore plus le cas dans une époque dans laquelle la connaissance diminue, l’ignorance augmente, il n’y a que peu de conseillers sincères (à la vérité) et Shaytan coopère avec les hommes et les djinns afin d’égarer l'humanité et les éloigner du culte d'Allah l’Unique – Le Plus Haut.

www.alalbany.net   
Cette traduction est tirée du livre :
" Tahdhir As-Saajid min Ittikhadh Al-Qoubour Masaajid" - La mise en garde contre le fait de prendre les tombes comme mosquées.
Traduction rapprochée : Mahmoud Abou Abderahman ibn Ali 
revu par Ibn Hamza Al Djazairy 
28 dhoul al qui’da 1426 – 30/12/05
 
copié de alghourabaa.free.fr

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Unicité - التوحيد