compteur de visite

Catégories

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 14:24
Les piliers du remerciement (الشكر - ash-shoukr) (audio-vidéo)

 

Sachez que la reconnaissance [envers Allah] n'est pas le seul fait de la langue, Ô serviteurs d'Allah.

 

La reconnaissance est fondée sur trois piliers, devant être concrétisés tous les trois.

 

Si l'un d'eux vient à manquer alors la reconnaissance [envers Allah] n'est pas véritablement accomplie. 

trter

Le premier consiste à reconnaître à travers la langue les bienfaits d'Allah et de se rappeler ses largesses

 

Allah le Tout Puissant dit au Prophète (traduction rapprochée) :

 

« Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le. » ( Ad-Duhâ : 11).

 

Il dit cela après lui avoir rappelé plusieurs de Ses bienfaits à son égard (traduction rapprochée) :

 

« (6) Ne t’a-t-Il pas trouvé orphelin ? Alors Il t’a accueilli ! (7) Ne t’a-t-Il pas trouvé égaré ? Alors Il t’a guidé. (8) Ne t’a-t-Il pas trouvé pauvre ? Alors Il t’a enrichi. (9) Quant à l’orphelin, donc, ne le maltraite pas. (10) Quant au demandeur, ne le repousse pas. (11) Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le. » ( Ad-Duhâ :6- 11).

 

Rappelles donc les bienfaits d'Allah !

 

(traduction rapprochée)

 

« Ô fils d’Israël ! Rappelez-vous le bienfait dont Je vous ai comblé. » (Al-Baqarah : 40).

 

N'attribues donc pas le bienfait à un autre qu'Allah, à ta personne ou à autrui.

 

C'est plutôt Allah, seul, qui t'a comblé du bienfait qui t'es parvenu. Sois donc reconnaissant de cela.

 

D'abord rappelle-toi de ce bienfait et évoque-le, et ne dis pas que cela provient d'untel ou d'untel, mais qu'il provient d'Allah.

trter

Le second pilier consiste à reconnaître le bienfait intérieurement, avec le cœur

 

En effet, il existe des personnes qui reconnaissent le bienfait et louent Allah au moyen de leur langue, mais ne reconnaissant pas (intérieurement) que le bienfait provient d'Allah.

 

Telle personne y voit là, le fruit de sa force, sa puissance, sa volonté, ses efforts, ses œuvres et son savoir-faire.

 

Comme ce fut le cas de Qarun lorsque son peuple le lui a rappelé. Allah lui a accordé richesses et biens, en quantité importante, (traduction rapprochée) :

 

« Nous lui avions donné des trésors dont les clefs pesaient lourd à toute une bande de gens fort » s28 v76.

 

Ceux qui portaient les clefs des trésors étaient nombreux en raison de leur volume important.

 

Lorsque (traduction rapprochée) : 

 

« son peuple lui dit : « ne te réjouis point » (s28 v76)

 

c'est-à-dire une jubilation (faite) de vanité, d'orgueil (traduction rapprochée) : 

 

« car Allah n'aime pas les arrogants. Et recherche à travers ce qu'Allah t'a donné, la Demeurre dernière. Et n'oublie pas ta part en cette vie. Et sois bienfaisant comme Allah a été bienfaisant envers toi. Et ne recherche pas la corruption sur terre car Allah n'aime pas les corrupteurs » (s28 v77)

 

Quelle fut la réponse de se pauvre?

 

(traduction rapprochée)

 

« Il dit : c'est par une science que je possède que ceci m'est venu » (s28 v78). 

 

Allah n'a aucun mérite à ce sujet. Je l'ai obtenu par le fruit de mon labeur, de mon profit, de mon expérience dans le travail et dans le commerce.

 

Il n'a pas affirmé que cela provenait d'Allah.

 

Cela me revient de droit auprès d'Allah et ce bienfait ne provient pas de Lui.

 

« C'est ce qui me revient de droit » (هذا حقي) comme le disent beaucoup de personnes.

 

Ils ne disent pas que cela provient d'Allah et que c'est une faveur de Sa part.

 

Ils ne proclament pas les louanges d'Allah et ne regardent pas ceux qui les entourent parmi les pauvres et les indigents.

 

Il va plutôt les imputer à son travail, ses gains, son intelligence, son expérience, son vécu etc...

 

Non, ceci provient d'Allah.

 

Si cela provenait de ta personne alors sache qu'il y à plus perspicace et plus habile que toi. 

 

Allah t'as éprouvé avec ses biens et ses faveurs, remercie donc Allah pour cela.

trter

Le troisième pilier consiste à user de ces bienfaits dans l'obéissance à Allah, dans l'obéissance à celui qui accorde ces bienfaits

 

Ne les dépense pas dans les péchés, le gaspillage, la dilapidation, comme les voyages vers les pays mécréants pour assouvir des désirs interdits.

 

Dépense-les dans l'obéissance à Allah.

 

Ne les utilise pas pour ouvrir des portes menant au mal, aux instruments de musique, aux chants, aux perversions...

 

Ceci fait partie du reniement des bienfaits et des actes.

 

Allah dit à Son Prophète Souleymân, après lui avoir enseigné ce qu'il lui a enseigné et lui avoir accordé ce qu'il lui a accordé comme richesses (traduction rapprochée) :

 

« Ô famille de Daoud, oeuvrez par gratitude alors qu'il y a peu de mes serviteurs qui sont reconnaissants » (s34 v13).

 

Allah a accordé à Daoud la maîtrise du blindage (des armures) (traduction rapprochée) :

 

« (10) Nous avons certes accordé une grâce à Daoud de Notre part. Ô montagnes et oiseaux, répétez avec lui (les louanges d'Allah). Et pour lui, nous avons amolli le fer, (11) (en lui disant) « Fabrique des cottes de mailles complètes et mesure bien les mailles [...]» c'est-à-dire le blindage « Et faites le bien, Je suis Clairvoyant sur ce que vous faites. (12) Et à Salomon (Nous avons assujetti) le vent, dont le parcours du matin équivaut à un mois (de marche) et le parcours du soir, un mois aussi. Et pour lui nous avons fait couler la source de cuivre. Et parmi les djinns il y en a qui travaillaient sous ses ordres, par permission de son Seigneur. Quiconque d'entre eux, cependant, déviait de Notre ordre, Nous lui faisions goûter le châtiment de la fournaise. (13) Ils exécutaient pour lui ce qu'il voulait : sanctuaires, statues , plateaux comme des bassins et marmites bien ancrées. "Ô famille de David, oeuvrez par gratitude", alors qu'il y a peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants. » (s34 v10-13)

 

L'acte pieux provenant de dépenses bénéfiques est qualifié de reconnaissance envers Allah.

 

Ceci nous montre que les mauvaises œuvres faites à partir des biens, ouvrent des portes parmi les portes de corruption, comme les voyages interdits et les désirs prohibés pour lesquels sont dépensés les biens... cela est un reniement des bienfaits d'Allah سبحانه و تعالى.

 

La reconnaissance des bienfaits

Traduit par lamektaba.over-blog.com

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع