compteur de visite

Catégories

26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 12:12
Les ruses d'Iblis dans la lecture du coran

Il (Iblis) en a dupé certains qui lisent beaucoup (le Coran) mais en bougeant énormément sans réciter correctement, ni chercher à l'acquérir.

 

Cette situation n'est pas louable.

 

Il a été rapporté d'un groupe des prédécesseurs qu'ils lisaient le Coran (entièrement) chaque jour, ou dans chaque inclinaison mais ceci est rare de leur part, de même que la régularité.

 

Et si cela était permis, il n'empêche que la belle lecture et la bonne récitation sont préférées au regard des savants. 

 

Le Messager d'ALLAH sallallahou 'alaihi wa salam a dit:

 

"Celui qui lit le Coran en moins de trois jours ne le comprend pas."

(Rapporté par Ahmed avec une chaîne authentique comme l'a rappelé Al-Albani dans Sifât as-salât.) 

 

D'autres, parmi les lecteurs du Coran, ont été dupé en le lisant en groupe, sur les minarets des mosquées, la nuit, et à voix haute, en récitant, un voire deux djouz.

 

Ils réunissent non seulement la gêne procurée envers les gens en les empêchant de dormir tout en s'exposant à l'ostentation.

 

D'autres le lisent à la mosquée ou ils prient durant l'appel de la prière car c'est le moment où les gens se réunissent à la mosquée. 

 

Parmi le plus étonnant, que j'ai vu chez eux, est le cas d'un homme qui dirigeait la prière de l'aube un vendredi, il se retourna, lu les sourates de l'Aube et des Hommes (113 et 114) puis termina par les invocations ayant trait à la fin de la lecture du Coran afin que les gens sachent qu'il venait de terminer la lecture.

 

Ceci n'est pas la voie des prédécesseurs.

 

En effet, ils cachaient leurs adorations.

 

Rabî' ibn Khuthaym accomplissait toutes ses œuvres en secret, parfois une personne entrait auprès de lui, il cachait, alors, son Coran dans son habit.

 

Quant à Ahmed Ibn Hanbal, il lisait beaucoup le Coran mais on ne savait pas lorsqu'il en achevait la récitation. 

 

Si les gens avaient réfléchi, ils auraient su que ce qui est voulu, c'est de mémoriser le Coran et de perfectionner la prononciation de ses mots.

 

Ensuite, il convient de le comprendre, puis de l'appliquer.

 

Ensuite on se lance à la recherche de ce qui réforme l'esprit, qui purifie nos caractères.

 

Ensuite, on s'occupe de ce qui est important dans les sciences religieuses. 

 

De la fraude grossière, il y-a la perte de temps dans autre chose que ce qui est le plus important.

 

Al-Hassan al-Basrî a dit:

 

"Le Coran a été descendu pour œuvrer avec celui-ci. Les gens ont fait de sa récitation, une pratique."

 

C'est à dire qu'ils se sont limités à la récitation et ont délaissé le fait d'œuvrer en s'y conformant. 

 

Dans le cas du lecteur qui ne respecte pas ce qu'il mémorise c'est encore un autre péché.

 

Allah a dit (traduction rapprochée) :

 

"Est-ce que celui qui sait que ce qui a été descendu sur toi, de la part de ton Seigneur, est une vérité, est comme celui qui est aveugle..." (Sourate le Tonnerre, verset 19)

 

Il dit, à propos des épouses du Messager d'ALLAH sallallahou 'alaihi wa salam (traduction rapprochée) :

 

"...Celle d'entre vous qui apporte une turpitude évidente, le châtiment lui sera doublé par deux fois" (Sourate Les coalisés, verset 30). 

 

Muhammed ibn Ahmad al-Mutawakkalî nous a informé, disant d'Ahmad ibn 'Alî ibn Thâbit nous a dit : Abû al-Hassan ibn Zarqawiyya nous a dit : Ismâ'îl as-Saffâr nous a dit : Abû Bakr Ibn Habîch a dit : 

 

"Il y-a dans l'enfer, une vallée.

L'enfer cherche protection contre cette vallée sept fois par jours.

Il y-a dans cette vallée, un puits.

L'enfer et la vallée cherchent protection contre ce puits, sept fois par jours.

Il y-a dans ce puits un serpent.

Le puits, la vallée et l'enfer cherche protection contre ce serpent, sept fois par jour.

Il (le serpent) commence à s'en prendre aux pervers qui ont mémorisé le Coran.

Ils diront : "il commence à s'en prendre à nous, avant les adorateurs des idoles ?"

On leur dit : "Celui qui sait n'est pas comme celui qui ne sait pas."" 

 

Extraits du livre:Tablîs Iblis, les ruses de Satan

 

Imam Jamal Ad-Din Abu al-Faraj Ibnoul Jawzih - الإمام أبي الفرج عبد الرحمن بنُ عليّ بن الجوزي

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم