compteur de visite

Catégories

21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 21:13
Les salutations finales

- Ensuite « Le Prophète (صلى اله عليه وسلم) tournait [la tête] à droite pour saluer en disant :

السلام عليكم ورحمة الله

« As-Salâmu 'Alaykum wa Rahmatullah » [au point où on pouvait voir la blancheur de sa joue droite], puis, à gauche en disant :

السلام عليكم ورحمة الله

« As-Salâmu 'Alaykum wa Rahmatullah » [au point où on pouvait voir la blancheur de sa joue gauche]. »[1]

 

- Parfois il rajoutait dans le premier salut :

 

 وبركاته

« Wabarakatuh » [2].

 

« Lorsqu'il disait à droite :

السلام عليكم ورحمة الله

« As-Salâmu cAlaykum wa Rahmatullah », il se contentait parfois seulement de dire :

السلام عليكم

« As-Salâmu 'Alaykum » à sa gauche [3].

 

Quelquefois « il prononçait un seul salut :

 

 السلام عليكم

[« As-Salâmu 'Alaykum »] [devant lui, en tournant à peine (la tête) [ou un peu] vers le côté droit]. » [4]

 

« Les Compagnons faisaient un signe de la main à droite et à gauche, en saluant.

Lorsque le Messager d'Allah (صلى اله عليه وسلم) les vit faire ainsi, il dit :

« Pourquoi faites-vous un signe de la main comme les queues des chevaux agités ?

Lorsque vous prononcez les salutations, tournez (la tête) vers votre voisin mais ne tendez pas la main. »

[Par la suite, lorsqu'ils prièrent avec lui, ils ne le firent plus]. Dans une autre version, il dit :

« Il vous suffit de mettre la main sur la cuisse, et de saluer (verbalement) le frère à votre droite et celui à votre gauche. » [5]

 

[1] Rapporté par Muslim (n°582) dans des termes similaires, Abû Dâwûd, An- Nassâ'î et At-Tïrmidhî qui l'a authentifié.

[2] Abû Dâwûd et Ibn Khuzaymah (1/87/2) avec une chaîne de rapporteurs authentique. Il a été authentifié par cAbdul-Haqq dans son livre Al-Ahkâni (56/2), ainsi que par An-Nawawî et Al-Hâfizh ibn Hajar. Ce hadith a été également rapporté par cAbdur-Razzâq dans son Musannaf (2/219), Abû Yaclâ dans son Musnad (3/1252), At-Tabarânî dans Al-Kabîr (3/67/2) et Al-Awsat (1 /2600/2) et par Ad-Dâraqutnî avec une autre chaîne de rapporteurs, ainsi que cAbdur-Razzâq (2/219).

[3] An-Nassâ'î, Ahmad et As-Sarrâj avec une chaîne de rapporteurs authentique.

[4] Ibn Khuzaymah, Al-Bayhaqî, Ad-Dhiyâ' dans Al-Mukhtârah, cAbdul-Gham al- Maqdisî dans As-Sunan(243/1) avec une chaîne de rapporteurs authentique, Ahmad et At-Tabarânî dans Al-Awsat (32/2, Zawâ'id al-Mucjimîn) et Al- Bayhaqî. Hadith également rapporté par Al-Hakim qui l'a authentifié ; Adh- Dhahabî et Ibn Al-Mulaqqin ont approuvé cette authentification. Enfin, j'ai référencé ce hadith dans Irzvâ' ul-Ghalîl (327).

[5]   Rapporté par Muslim, Abû cUwânah, As-Sarrâj, Ibn Khuzaymah et At- Tabarânî.

 

Avertissement : Les Ibadites ont déformé ce hadith.

L'un des leurs nommé Rabî' l'a rapporté dans son Musnad inconnu, en d'autres termes. Ils utilisent ; hadith comme preuve que la prière est annulée lorsqu'on lève les mains au moment du Takbîr.

Parmi ceux qui prétendent cela, il y a As-Sayyâbî auquel nous avons répondu dans l'introduction.

Leur version est fausse comme je l'ai démontré dans Silsilat ul-Ahâdîth id-Dha'îfa wal Mawdhû'ah (n°6044).

 

La description de la prière du prophète - cheikh al albani

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Prière - الصلاة