compteur de visite

Catégories

31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 22:20
Lorsque la personne sort des toilettes elle doit dire : «Ghufranaka - غفرانك - Ô Allah pardonne moi !»
Question : 
 
Pourquoi le serviteur demande pardon à se moment là, alors qu'il sort simplement des toilettes, chose qui ne constitue pas un acte répréhensible ? 
 
Les gens de sciences ont donné plusieurs réponses à cette question: 
 
Certains ont dit :


C'est parce qu'Allah à octroyé à son serviteur cette délicieuse nourriture et cette boisson (Son corps profite de ce qu'ils contiennent comme vitamines, calcium etc..) et il lui a ensuite facilité leur sortie sans souffrance, ni difficulté et ceci constitue un bienfait immense.


Donc ici le serviteur demande pardon pour sa négligence et le fait de ne pas être suffisamment reconnaissant vis à vis d’Allah pour les innombrables bienfaits qu’il lui accordé. 
 
Il suffit pour se rendre compte de l'immense bienfait que constitue le fait de pouvoir faire ses besoins, de méditer sur ceux atteint de certaines maladies comme la constipation chronique ou la rétention aiguë d’urine (incapacité pour un individu d'uriner alors qu'il a la vessie pleine) et sur les conséquences parfois dramatiques de ses maladies. 
 
Ainsi pour ce groupe de savants le terme «Ghufranaka (Ô Allah Pardonne moi) » signifie en fait : «O Allah pardonne moi pour ma négligence à l’égard de tes bienfaits qui sont immenses» 
 
On rapporte qu’un jour ‘Ali (Qu’Allah l’agrée) sorti des toilettes puis tout en passant la main sur son ventre déclara : " Quelle (Immense) bienfait !" 
 
Le point de vue de ses savants repose essentiellement sur un autre hadith rapporté par Ibn Majah et authentifié par Sheikh Al Albani dans lequel le messager d’Allah aurait dit en sortant des toilettes : 
 
« Louange à Dieu qui m'a épargné le mal et m'a donné une bonne santé.»
 
D’autres savants déclarent quant à eux que :

La personne prononce cette invocation car elle est resté un certain temps sans faire le rappel d’Allah (Dhikr).

Après être sorti elle demande à Allah de lui pardonner cette négligence, c'est-à-dire le fait de n'avoir pas pu faire du dhikr. 
 
Pour eux, c’est comme si en restant un moment sans faire le rappel d’Allah, la personne avait perdu une partie de son précieux temps, et cela exige une demande de pardon.

Et il est rapporté de manière authentique que le messager d’Allah faisait le dhikr en toutes situations. 
 
Et enfin d’autres déclarent que : 

C'est à cause de la gêne et des méfaits (sur la santé) que peuvent occasionner le fait de retenir ses besoins que l’individu entre aux toilettes.

Et lorsqu’il sort des toilettes soulagé de la gène et du poids que son corps avait à supporter, cela lui fait penser au poids des péchés et à leurs conséquences néfastes sur le cœur.

Le serviteur demande donc à Allah de lui alléger ses péchés (et de lui faciliter le repentir) comme il lui a épargné le mal de ce que son ventre contenait en lui facilitant sa sortie. 
 
Autrement dit, tout comme le fait de ne pas pouvoir accomplir ses besoins ou de les retenir peut gravement nuire à la santé et au corps, les péchés eux nuisent au cœur si la personne ne se repent pas. 
 
Sharh Bulugh Al-Maram du Sheikh Othaimine, Sharh Sunane Abi Dawud du Sheikh Abdel Muhssine Al-Abbad, Naylou l-Awtar de l’Imam Ashawkani. 

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله