compteur de visite

Catégories

9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 13:30
Modèle de testament - وصية (dossier)

Question :

 

Quel est l'avis religieux concernant le testament, c'est-à-dire l'acte par lequel l'auteur dispose de ses biens qu'il laissera en mourant, jusqu'à son décès.

Quelle est la modalité de sa rédaction ?

Qu'est-ce que doit faire l'objet d'un testament ?

 

Réponse :

 

Celui qui souhaite la gestion posthume de ses biens, en faisant une contribution pécuniaire au profit d'autrui, doit se hâter de rédiger son testament avant qu'il ne soit surpris par la mort.

 

Il doit également prendre la peine de l'authentifier et de prendre des témoins qui attestent de sa véracité.

 

Il est deux types de testament :

 

-Premièrement : Le testament obligatoire

 

Comme le fait de mettre par écrit tous les droits qu'il a envers autrui ainsi que ceux qui lui sont dus, comme par exemple : une dette, un emprunt, des capitaux des ventes, des dépôts laissés chez lui, ou bien l'inventaire de ses dus auprès des gens.

 

Le testament en ce cas, s'avère obligatoire, pour garder ses biens et prouver son honnêteté et pour éviter toute dispute, après son décès, entre ses héritiers et les ayants droit, conformément à ce qu'a dit le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) :  

 

"Une personne musulmane qui possède un bien dont elle veut disposer par testament n'a pas le droit d'attendre plus de deux jours pour que ses dispositions soient mises par écrit par-devers elle."

Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim. Telle est la version d'Al-Boukhârî, tome 3, page 186.

 

-Deuxièmement : Le testament recommandé

 

Il s'agit de faire un legs de son propre gré, comme le fait de désigner le tiers de sa fortune après sa mort à un parent qui ne soit pas du nombre des héritiers légitimes ou à quelqu'un d'autre ; ainsi que le fait de destiner une part de son patrimoine aux œuvres de bienfaisance, comme la charité envers les pauvres et les besogneux ou dans les diverses voies du bien, comme : la construction des mosquées et les œuvres de charité, comme l'a rapporté Khâlid ibn `Obayd As-Salmî, que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :  

 

"En vérité, Allah vous a laissé disposer du tiers de votre patrimoine, avant de rendre l'âme pour faire augmenter vos oeuvres pies"

Al-Haythamî dit dans son ouvrage intitulé "Modjama` Az-Zawâ'id" : Rapporté par At-Tabarânî avec une bonne chaîne de transmission et rapporté par l'imam Ahmad dans son "Mousnad" avec une variante d'après Abou Ad-Dardâ'.  

 

Citons également le hadith de Sa`d ibn Abî Waqqâs (qu'Allah soit satisfait de lui), rapporté dans les deux recueils authentiques de Hadith (les deux Sahîhs). Il a dit :  

 

"Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) vint me visiter tandis que j'étais malade à la Mecque.

- La pensée de mourir dans le pays duquel il s'était émigré lui faisait horreur-.

Il me dit : « Qu'Allah fasse miséricorde au fils de `Afrâ'! ».

- Je dis : « O Envoyé d'Allah, pourrais-je disposer par testament de toute ma fortune?».

- « Non,», dit-il. - « De la moitié ? », repris-je.

-« Non ».

— « Du tiers?».

- « Du tiers, soit; et le tiers, c'est beaucoup.

Certes, si tu laisses tes héritiers riches, cela vaut mieux que si tu les laisses misérables, tendant la main aux gens."

Telle est la version d'Al-Boukhârî.

 

Selon une variante d'Al-Boukhârî également :  

 

"Je dis : « O Envoyé d'Allah, je veux disposer par testament de toute ma fortune, mais j'ai une fille. Pourrais-je donc faire don de la moitié de ma fortune ? », repris-je.

- « La moitié, c'est beaucoup ».

- « Du tiers, donc?».

- « Du tiers, soit ; et le tiers, c'est beaucoup (ou c'est énorme)."

 

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) recommanda aux gens et les autorisa à octroyer sur testament le tiers de leur fortune.

 

Qu'Allah vous accorde le succès et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro (18958)

(Numéro de la partie: 16, Numéro de la page: 264/265/266)

traduit par alifta.com

 

حكم الشرع في الوصية

س: ما حكم الشرع في الوصية، أي: ما يوصي به الشخص قبل موته، وما هي صيغتها، وما هو الشيء الذي تجب الوصية بشأنه؟

ج: من أراد أن يوصي من ماله فعليه المبادرة بكتابة وصيته قبل أن يفاجئه الأجل، وعليه الاعتناء بتوثيقها والإشهاد عليها، وهذه الوصية تنقسم إلى قسمين

القسم الأول: الوصية الواجبة، كالوصية ببيان ما عليه وما له من حقوق، كدين أو قرض أو أقيام بيوع، أو أمانات مودعة عنده، أو بيان حقوق له في ذمم الناس. فالوصية في هذه الحالة واجبة؛ لحفظ أمواله وبراءة ذمته، ولئلا يحصل نزاع بين ورثته بعد موته وبين أصحاب تلك الحقوق، لقول النبي صلى الله عليه وسلم:  ما حق امرئ مسلم له شيء يوصي فيه يبيت ليلتين إلا ووصيته مكتوبة عنده  ، أخرجه البخاري ومسلم، وهذا لفظ البخاري ج 3 ص 186

القسم الثاني: الوصية المستحبة، وهو التبرع المحض، كوصية الإنسان بعد موته في ماله بالثلث فأقل لقريب غير وارث أو لغيره أو الوصية في أعمال البر من الصدقة على الفقراء والمساكين أو في

وجوه الخير، كبناء المساجد والأعمال الخيرية؛ لما رواه خالد بن عبيد السلمي، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال:  إن الله عز وجل أعطاكم عند وفاتكم ثلث أموالكم زيادة في أعمالكم  ، قال الهيثمي في (مجمع الزوائد): رواه الطبراني وإسناده حسن، وأخرج الإمام أحمد في مسنده نحوه عن أبي الدرداء، ولحديث سعد بن أبي وقاص رضي الله عنه المخرج في الصحيحين قال:  جاء النبي صلى الله عليه وسلم يعودني وأنا بمكة، وهو يكره أن يموت بالأرض التي هاجر منها، قال: يرحم الله ابن عفراء، قلت: يا رسول الله: أوصي بمالي كله؟ قال: لا، قلت: فالشطر؟ قال: لا، قلت: الثلث؟ قال: الثلث والثلث كثير، إنك إن تدع ورثتك أغنياء خير من أن تدعهم عالة يتكففون الناس في أيديهم  ، الحديث لفظ البخاري، وفي لفظ للبخاري أيضًا:  قلت: أريد أن أوصي وإنما لي ابنة، قلت: أوصي بالنصف؟ قال: النصف كثير، قلت: فالثلث؟ قال: الثلث والثلث

كثير -أو- كبير  قال: فأوصى الناس بالثلث وجاز ذلك لهم

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 16، الصفحة رقم: 264 - 265 - 266)

الفتوى رقم - 18958

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة