compteur de visite

Catégories

31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 22:30
Par amour seulement ?

Le comité permanent pour la recherche scientifique et la délivrance des décrets religieux [al lajnah ad dâ'imah lil buhûth al 'ilmiyyah wa al iftâ'] a été interrogé à propos de la question suivante :

 

Quel est le jugement concernant la parole de certaines personnes disant :

 

"Mon adoration que je te voue, Ô Allâh, est par amour pour toi [exclusivement], si je t'adore par crainte de ton enfer, alors fais-moi entrer en enfer, et si je t'adore par amour de ton Paradis, alors fais-moi entrer en enfer" ?

 

La réponse du comité :

 

L'adoration d'Allâh par amour seulement fait partie de la voie [al manhaj] égarée des "soufis" (1), et il s'agit d'une voie innovée.

 

L'amour est parmi les plus hauts états composants l'adoration, mais n'est pas à lui seul toute l'adoration.

 

Et la voie des gens de la Sunnah [Ahl as Sunnah] consiste en l'adoration d'Allâh par l'amour, la peur, l'espoir, la crainte...et autre que cela parmi les formes d'adoration.

 

Allâh dit:

 

ادْعُوا رَبَّكُمْ تَضَرُّعًا وَخُفْيَةً

 

{Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion.} [S.7, v.55] (2)

 

Et Il dit à propos de Ses Prophètes:

 

إِنَّهُمْ كَانُوا يُسَارِعُونَ فِي الْخَيْرَاتِ وَيَدْعُونَنَا رَغَبًا وَرَهَبًا وَكَانُوا لَنَا خَاشِعِينَ

 

{Ils concouraient au bien et Nous invoquaient par amour et par crainte. Et ils étaient humbles devant Nous.} [S.21, v.90]

 

Et Il dit au sujet des Anges:

 

وَهُمْ مِنْ خَشْيَتِهِ مُشْفِقُونَ

 

{[tout en étant] pénétrés de Sa crainte.} {S.21, v.28}

 

Et Il dit:

 

يَخَافُونَ رَبَّهُمْ مِنْ فَوْقِهِمْ وَيَفْعَلُونَ مَا يُؤْمَرُونَ

 

{Ils craignent leur Seigneur, au-dessus d'eux, et font ce qui leur est commandé.}[S.16, v.50]

 

Ainsi que bien d'autres versets.

 

Et c'est d'Allâh que provient la réussite.

 

Et qu'Allâh prie sur notre Prophète, sur ses proches et ses compagnons et les salue.

 

دعوى بعض المتصوفة أن عبادته بالحب لا بالخوف

س : ما حكم قول بعض الناس : عبادتي لك يا الله حبا في ذاتك ، وإن كنت أعبدك خوفا من نارك فأدخلني نارك ، وإن كنت أعبدك حبا في جنتك فأدخلني نارك ؟
ج : عبادة الله بالحب فقط هي منهج الصوفية الضالة ، وهو منهج مبتدع . ومحبة الله هي أعظم منازل العبادة ، وليست هي كل العبادة . ومنهج أهل السنة هو عبادة الله بالحب والخوف والرجاء والخشية وغير ذلك من أنواع العبادة ، قال تعالى : ادْعُوا رَبَّكُمْ تَضَرُّعًا وَخُفْيَةً  وقال تعالى عن أنبيائه :  إِنَّهُمْ كَانُوا يُسَارِعُونَ فِي الْخَيْرَاتِ وَيَدْعُونَنَا رَغَبًا وَرَهَبًا وَكَانُوا لَنَا خَاشِعِينَ  وقال تعالى عن الملائكة :  وَهُمْ مِنْ خَشْيَتِهِ مُشْفِقُونَ  وقال تعالى :  يَخَافُونَ رَبَّهُمْ مِنْ فَوْقِهِمْ وَيَفْعَلُونَ مَا يُؤْمَرُونَ إلى غير ذلك من الآيات
وبالله التوفيق ، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

Cheikh Al Islâm Ibn Taymiyyah -qu'Allâh lui fasse miséricorde- dit comme dans "majmû' al fatâwâ" [v.15/p.21]:

 

Certains parmi les prédécesseurs [as salaf] disaient :

 

-Celui qui adore Allâh par amour seulement est un "zindîq" [débauché] ;

-Celui qui l'adore par crainte seulement est un "harûrî" [parmi les khawârij] ;

-Celui qui l'adore par espoir seulement est un "murji'" [secte ne considérant pas les actes partie intégrante de la foi] ;

 

Quant à celui qui l'adore par amour, crainte et espoir est un croyant monothéiste [mu'min muwahhid].

Le Cheikh 'AbdarRazzâq ibn 'AbdalMuhsin Al Badr -qu'Allâh le préserve ainsi que son père- dit dans un de ses sermons à ce sujet :

 

Ô Serviteurs d'Allâh, celui qui vient [dans son adoration] avec l'amour seulement, sans crainte ni espoir, ceci le conduit à la dégradation de sa religiosité et la débauche [tazanduq].

 

Quant à celui qui s'attache à la crainte seulement, en délaissant les deux aspects de l'amour et de l'espoir, alors ceci le mène à la sévérité et la dureté envers lui-même et les autres.

 

Quant à celui qui s'attache à l'espoir seulement en négligeant l'amour et la peur, alors ceci le mène à se montrer laxiste vis-à-vis des actes d'adorations et ne pas ou peu les considérer.

 

Le serviteur ne peut emprunter le chemin de la droiture qu'en joignant ces trois choses : l'amour, l'espoir et la crainte.

 

Comme Allâh le dit:

 

أُولَئِكَ الَّذِينَ يَدْعُونَ يَبْتَغُونَ إِلَى رَبِّهِمُ الْوَسِيلَةَ أَيُّهُمْ أَقْرَبُ وَيَرْجُونَ رَحْمَتَهُ وَيَخَافُونَ عَذَابَهُ إِنَّ عَذَابَ رَبِّكَ كَانَ مَحْذُورًا

 

{Ceux qu'ils invoquent, cherchent [eux-mêmes], à qui mieux, le moyen de se rapprocher le plus de leur Seigneur} ceci concerne l'amour, { Ils espèrent Sa miséricorde et craignent Son châtiment. Le châtiment de ton Seigneur est vraiment redouté.} [S.17, v.57] 

 

Source : al-badr.net 

Et une question semblable, à celle posée au comité, fut de même posée au noble Cheikh Ahmad ibn Yahyâ An Najmî -qu'Allâh lui fasse miséricorde-.

Dans sa réponse [voir: "Fath ar Rabb al Wadûd fîl Fatâwâ wa ar Rasâ'il war Rudûd" v.1/p.10], il évoqua :

 

Quant à sa parole disant que l'on doit adorer Allâh non pas par crainte de Son enfer, ni par désir de Son Paradis, il s'agit d'une expression employée par les "soufis", qui est [initialement] attribuée à Râbi'ah Al 'Adawiyyah et que les "soufis" qui sont venus après se sont appropriée sans vraiment chercher à la comprendre.

 

Celui qui prétend adorer Allâh par amour envers Lui seulement et qu'il ne l'adore pas par peur de son enfer et non plus par désir de son paradis, celui-ci a certes prétendu être meilleur que les Prophètes qu'Allâh a décrit dans Sa parole:

 

إِنَّهُمْ كَانُوا يُسَارِعُونَ فِي الْخَيْرَاتِ وَيَدْعُونَنَا رَغَبًا وَرَهَبًا وَكَانُوا لَنَا خَاشِعِينَ

 

{Ils concouraient au bien et Nous invoquaient par amour et par crainte. Et ils étaient humbles devant Nous}[S.21, v.90]

 

Et Allâh dit en relatant la parole d'Ibrâhîm Al Khalîl -alayhi as salâm-:

 

وَاجْعَلْنِي مِنْ وَرَثَةِ جَنَّةِ النَّعِيمِ وَاغْفِرْ لِأَبِي إِنَّهُ كَانَ مِنَ الضَّالِّينَ وَلَا تُخْزِنِي يَوْمَ يُبْعَثُونَ يَوْمَ لَا يَنْفَعُ مَالٌ وَلَا بَنُونَ إِلَّا مَنْ أَتَى اللَّهَ بِقَلْبٍ سَلِيمٍ

 

{et fais de moi l'un des héritiers du Jardin des délices et pardonne à mon père: car il a été du nombre des égarés; et ne me couvre pas d'ignominie, le jour où l'on sera ressuscité, le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d'aucune utilité, sauf celui qui vient à Allah avec un cœur sain».}[S.26, v.85-89]

 

voilà donc le Prophète d'Allâh et son bien-aimé rapproché [khalîl], un de ceux qu'Allâh a élu parmi Ses créatures, qui demande à Allâh de faire de lui un des héritiers des Jardins des délices [le Paradis] et de le protéger de l'ignominie du jour de la résurrection.

 

Celui donc qui prétend qu'il n'adore pas Allâh par désir de son paradis et peur de son enfer a certes prétendu être meilleur que les Prophètes, et c'est pour cette raison qu'il est en réalité un menteur dans cette prétention.

 

Il n'y a certes personne parmi les êtres humains qui n'aime pas le paradis et ne craigne pas l'enfer, à part qu'il ne soit pas croyant en eux [le paradis et l'enfer]. Mais la réalité est qu'il s'agit-là de la tromperie et de prétentions vides et erronées qui se sont emparées d'eux.

 

Qui est donc celui qui n'a pas peur de l'enfer alors qu'il est un humain, créé de chair, de sang, de peau, de nerfs et d'os!?

 

S'il était exposé au feu de cette vie d'ici-bas, il en serait effrayé, que dire alors s'il s'agit du feu de la Géhenne, celui dont la chaleur a été multipliée 79 fois par rapport au feu d'ici-bas, chacune étant pareille à la chaleur du feu d'ici-bas, un feu dont le combustible sont les individus et les pierres!?!

 

Celui donc qui prétend ne pas redouter un feu qui fait fondre les rochers est soit un fou, soit un menteur, soit un négateur [mécréant].

 

Enfin, je clôture en disant que m'attriste beaucoup le fait que les idéologies "soufies" se répandent parmi les jeunes.

 

Et la cause de ceci n'est autre que l'affiliation de certains d'entre eux à certains courants dont les membres montrent de la fierté dans leur appartenance à la mouvance "soufie".

 

Ô Serviteurs d'Allâh !

 

La mouvance soufie [As Sûfiyyah] est un poison fatal et radical qui est servi aux jeunes dans un sirop de miel, qui commence par les "anâchîd", les "awrâd" (3), les prodiges [ndt: de soi-disant "saints"] et qui se termine par la croyance en l'unité de l'existence [Wahdat al Wujûd, qui prône que tout ce qui existe est une seule et même réalité, ne différenciant pas le Créateur de la créature] qui est la croyance à laquelle aboutit tout courant "soufi".

 

Soyez donc vigilants quant au fait d'accepter quoique ce soit parmi leurs innovations [bida'] car il s'agit d'un poison mortel.

 

Et d'Allâh provient la réussite.

Notes de bas de page

 

(1)Voir à leur sujet les fatawâ du comité permanent [en francais] : alifta.com

Pour en savoir un peu plus, consulter notamment une traduction audio réalisée par notre frère Abû Hammad Al Hayiti du livre "La réalité du Soufisme" du Cheikh Sâlih Al Fawzân.

 

(2) La suite du verset ainsi que le verset suivant est:

 

 إِنَّهُ لاَ يُحِبُّ الْمُعْتَدِينَ وَلاَ تُفْسِدُواْ فِي الأَرْضِ بَعْدَ إِصْلاَحِهَا وَادْعُوهُ خَوْفًا وَطَمَعًا إِنَّ رَحْمَتَ اللّهِ قَرِيبٌ مِّنَ الْمُحْسِنِينَ

 

{Certes, Il n'aime pas les transgresseurs.(55)

Et ne semez pas la corruption sur la terre après qu'elle ait été réformée. Et invoquez-Le avec crainte et espoir, car la miséricorde d'Allah est proche des bienfaisants.(56)}

 

et parmi ce qui confirme ce verset est également Sa parole:

 

إِنَّمَا يُؤْمِنُ بِآيَاتِنَا الَّذِينَ إِذَا ذُكِّرُوا بِهَا خَرُّوا سُجَّدًا وَسَبَّحُوا بِحَمْدِ رَبِّهِمْ وَهُمْ لا يَسْتَكْبِرُونَ

تَتَجَافَى جُنُوبُهُمْ عَنِ الْمَضَاجِعِ يَدْعُونَ رَبَّهُمْ خَوْفًا وَطَمَعًا وَمِمَّا رَزَقْنَاهُمْ يُنفِقُونَ

 

{Seuls croient en Nos versets ceux qui, lorsqu'on les leur rappelle, tombent prosternés et, par des louanges à leur Seigneur, célèbrent Sa gloire et ne s'enflent pas d'orgueil. Ils s'arrachent de leurs lits pour invoquer leur Seigneur, par crainte et espoir; et ils font largesse de ce que Nous leur attribuons.} [S.32, v.15-16]

 

(3) Al Awrâd: pluriel de wird, il s'agit de formules de rappels [adhkâr] et autres actes d'adorations que les maîtres soufis délivrent aux aspirants soufis [murîdûn] et auxquels ils doivent se tenir, en s'y limitant et y étant assidus.

Voir à titre d'exemple le début du livre du Cheikh Taqî ad Dîn Al Hilâlî Al Maghribî -qu'Allâh lui fasse miséricorde- intitulé "Al Hadiyyah al Hâdiyah ilâ at Tâ'ifah at Tîjâniyyah" dans lequel le Cheikh raconte son expérience personnelle dans cette voie soufie [At Tîjâniyyah] avant de s'en repentir et adopter la voie de l'Islâm originelle.

والله أعلم - Et Allâh est plus savant

 

Recueilli et traduit avec notes de bas de page par Abû Ismâ'îl Al Andalussî.

Rajab 1433/Juin 2012

copié de sounnah-publication.blogspot.com

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع