compteur de visite

Catégories

7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 11:18
Peut-on se nommer Abû al-Qâsim ?

Bismi Allah el Rahman el Rahim 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux 

Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon.

Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

 

Anas (Qu’Allah l’agrée) dit :

 

"le prophète, que la prière et le salut d'Allah soient sur lui, était dans le marché lorsqu`un homme dit : Ô Aba al Qassim"

Le prophète, que la prière et le salut d`Allah soient sur lui, se retourna vers lui (dans une version l`homme lui dit : "je ne te désignais pas) et dit : "c`est ainsi que j`ai été appelé".

Puis le prophète, que la prière et le salut d`Allah soient sur lui dit : "nommez par mon nom mais ne donnez pas la même koniya (qui est le nom venant après Abou qui veut dire père) que le mien"

rapporté par Al-Boukhari et Mouslim. 

 

Le Hafith Ibn Hajar al-`Asqalani, qu`Allah lui fasse miséricorde, dans son livre Fath al-Bari (volume 17/ p.389) et l`imam A-Nawaoui, qu`Allah lui fasse miséricorde, dans son livre al-minhaj (volume 7/ p.247) précisent que les savants ont différents avis sur cette question. 

 

Parmi ces avis (en résumé) :

 

-celui de l`école de jurisprudence de l`imam chafi`i et ahlou a-thahir qui optent pour l`interdiction absolue. 

 

-celui de l`imam Ibn Jarir a-Tabari : l`interdiction est de l`ordre du détestable pas de l`illicite absolue. 

 

-celui de l`imam Malik, qu`Allah lui fasse miséricorde, et la majorité des salafs et des jurisconsultes des contrées et des savants, comme le précise le Qadi `iyadh, qu`Allah lui fasse miséricorde, est celui qui repose sur la cause de l`interdiction présente dans le hadith qui est l`interdiction de nommer par sa kouniya durant son vivant, donc si la cause disparaît (c`est à dire avec la mort du prophète, que la prière et le salut d`Allah soient sur lui) le statut de la loi également à savoir l`interdiction.

Donc comme le rappelle Ibn Hajar, l`auteur de cette avis n`est sorti de cette interdiction que par une preuve évidente (celle citée dans le hadith).

Par conséquent l`interdiction a été abrogée par la mort du prophète, que la prière et le salut d`Allah soient sur lui. 

 

L`auteur de "al Mountaqa" (l`explication de al-Mouwatta) (volume 4/ p.421) rappelle que cette kouniya a été donnée à ceux qui avait le nom de Mohammed comme : 

 

- Mohammed Ibn abi Bakr (abou al-Quassim)

- Mohammed Ibn Ali ibn abi Talib (abou al-Quassim)

- Mohammed Ibn Talhah ibn Abdallahi (abou al-Quassim)

- Mohammed Ibn al-ach`ach ibn Qayss (abou al-Quassim)

 

Et d`autres encore, l`imam Malik dit par rapport à cela qu`il n y a pas de mal à se nommer Mohammed et d`avoir la kouniya de Abou al-Qassim. 

 

Et Allah est plus savant. 

 

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 23/6/1428 Joubail – Arabie Saoudite]

copié de dourouss-abdelmalik.com


Abdelmalik Abou Adam Al-Firansi

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Homme musulman - رجل مسلم