compteur de visite

Catégories

23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 06:26
Poème sur les conditions de : «لا إله إلا الله» (vidéo)

KP.png

 

بِاسْــــــــمِ القَوِيِّ أَبْتَــــــدِي كَـــــــلاَمِي فِي نَظْمِ شَـــرْطِ أَفْضَـــــــلِ الكَـــــــلاَمِ

 

Au nom du Fort, je débute mon poème sur les conditions de la meilleure parole

         

 

وَهْيَ شُـــــــرُوطٌ عـَــــــدُّهَا ثَمَــــــانَي مُثْبَتَـَـــــــةٌ فِي مُحْكـَـــــــــمِ القُــــــــرْآنِ

 

Ce sont huit conditions affirmées dans le Qur'an explicite

        

 

وَفِي صَحِيـــــــحِ سُنَّــةِ العَدْنَـــــــــــانِ صَـــــــلّى عَلَيْــهِ الــــرَّبُّ كُـــــــــــلَّ آنِ

 

Et dans la sounna authentique d’Al adnâni (le Prophète), sur qui le Seigneur prie à chaque instant.

        

 

أَوَّلَهَا العِلْـــمُ كَـــــمَا فِي الزُّخْــــــــرُفِ وَفِي الصَّحِيــــــحِ جَا دَلِيـــلٌ فَاعْــــــرِفِ

 

La première (de ces conditions) est la science comme (mentionné dans la sourate) az Zoukhrouf (l’ornement) [1] ainsi que dans l'authentique où c’est prouvé, prends en connaissance.

 

[1] Traduction relative et approchée :

"... à l’exception de ceux qui auront témoigné de la vérité en pleine connaissance de cause" S43 V86.

        

 

عَنْ سَيِّدٍ يُـــــدْعَى بِـــذِي النُّورَيْـــــــنِ رَوَاهُ مُسْلِــــــــــمٌ أَبُــــــو الحُسَيْــــــــــنِ

 

Raconté par le surnommé « l'homme aux deux lumières »

et rapporté par Mouslim Abou al Husseyn [2].

 

[2] « l'homme aux deux lumières » : 'Uthman bin 'Affan (qu’Allah l’agrée). D’après ‘Uthman (Qu’Allah l’agrée), le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui)  a dit:

«Celui qui meurt tout en sachant qu’il n’y a pas d’autre divinité qu’Allah, il entrera au paradis».

 

        

وَثَــــــــــانِيَ الشُّــــــــرُوطِ فِي الأَدَابِ وَهْوَ اليَقِيــــــــــنُ دُونَ مَا ارْتِيَــــــــــابِ

 

La deuxième condition dans « al Adab » est la certitude sans le moindre doute.

        

 

وَعَنْ أَبِي هُرَيْـــــرَهْ فِي الصَّحِيـــــــحِ لِمُسْلِـــــــــمٍ بِلَفْظِــــــــــهِ الصَّرِيـــــــــحِ

 

De même Abou Houreyra l’a raconté de manière limpide dans l'authentique de Mouslim [3].

 

[3] d’après Abou Houreïra (Qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit:

« J’atteste qu’il n’y a d’autre divinité qu’Allah et que je suis Son Messager. Nul ne rencontrera Allah avec ces deux attestations, en n’ayant aucun doute sans qu’il n’entre au paradis ».

 

 

وَثَالِـــــثٌ هُوَ الإِخْـــــــــلاَصُ فَــــــادْرِ دَلِيلُـــــــــهُ لَدَى النَّسَـــــــــاءِ يَجْــــــــرِي

 

Et saches que la troisième condition qui est la sincérité est prouvée dans (le recueil de) «an Nasâ’i»

 

 

وَعَنْ أَبِي هُرَيْــــــرَهْ فِي البُخَـــــــارِي مَن أَسْعـَـــــــــدُ النَّاسِ؟ لـَـــــدَى الغَفَّـــــارِ

 

Selon Abou Houreyra et rapporté par Al Boukhârî: qui est le plus méritant des gens auprès du Grand Pardonneur ? [4].

 

[4] D’après abi Houreïra, le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui):

«Celui qui mérite le plus mon intercession sera celui qui a dit : « La ilaha illa llah - Nul ne mérite d'être adoré excepté Allah», avec une intention pure venant de son cœur ou de son âme»

 

 

وَرَابِعٌ صِـــــــــــدْقٌ لَدَى العَـــــــــوَانِ دَلِيلـُــــــهُ صَحَّحَـــــــــــــهُ الشَّيْخَــــــــانِ

 

Le quatrième est la véracité selon « العَـــــــوَانِ »

  [5], sa preuve est authentifiée par les deux cheikhs (Al Boukhari et Mouslim)

 

[5] « العَـــــــوَانِ » : il s’agit du chapitre « la vache ».  Traduction relative et approchée :

"Parmi les gens, il y a ceux qui disent : « Nous croyons en Allah et au jour dernier ! » Tandis qu’en fait ils n’y croient pas (8) Ils cherchent à tromper Allah et les croyants ; mais ils ne trompent qu’eux même, et ils ne s’en rendent pas compte.(9) Il y a dans leur cœur une maladie et Allah leur ajoute une maladie et ils auront un châtiment douloureux pour avoir menti." S2 V8 à10

 

        

عَنْ عَالِـــــــــمٍ أَرْسَلَــــهُ الرَّسُـــــــولُ وَهْوَ مُعَــــــــاذٌ عِلْمُــــــهُ مَنْقُـــــــــــــولُ

 

Selon Mou'ad, un savant envoyé par le Messager et dont la science est transmise [6].

 

[6] D’après Mou’adh ibn Jabal (Qu’Allah l’agrée) rapporte du Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui):

« Il n’y a pas un individu qui témoigne qu’il n ‘y a d’autre divinité qu’Allah et que Mouhammad et Son serviteur et Son envoyé, d’un cœur véridique, sans qu’il ne soit préservé du Feu ».

        

 

وَشَـــرْطٌ خَامِـــــسٌ هُوَ القَبُــــــــــولُ دَلِيلُــــــــهُ فِي نَظْمِــــــــهِ أَقُـــــــــــــــولُ

 

La cinquième condition est l'acceptation, je dis que sa preuve, dans son ordre, se trouve

        

 

فِي سُــــــــورَةِ السَّجْــدَةِ وَاليَقْطِيـــــنِ كَـــــــــذَا الحَـــــدِيثُ صَـــحَّ بِاليَقِيـــــــنِ

 

Dans les chapitres « la prosternation » [7] et « la courge » [8] [9], de même dans le hadith authentifié avec certitude

 

[7] Traduction relative et approchée :

« Seuls croient en Nos versets ceux qui, lorsqu’on les leur rappelle, tombent prosternés et, par des louanges à leur Seigneur, célèbrent Sa gloire et ne s’enflent pas d’orgueil » S32 V15

[8] Courge en référence au chapitre « les rangs » verset 146, l’histoire du Prophète Younous (paix sur Lui) et de son peuple :

« Et Nous fîmes pousser au-dessus de lui un plant de courge…»

[9] Traduction relative et approchée :

"Quand on leur disait : « Point de divinité à part Allah », ils se gonflaient d’orgueil, et disaient : « Allons-nous abandonner nos divinités pour un poète fou ? »" S37 V35-36

        

 

عَنِ ابْـــنِ قَيْــــــسٍ مَــــاهِرِ القُــــرْآنِ بِسَنَــــــــــدٍ عَنْـــهُ رَوَى الشَّيْخَــــــــــــانِ

 

D'après ibn Qays (concernant) le lecteur du Qur’ân avec facilité, que les deux cheikhs ont rapporté [10]

 

[10] Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit:

« La guidée et la science qu’Allah, l’Exalté, m’a donné pour mission de répandre, sont comparables à la pluie abondante qui arrose le sol.

Là où se trouve un terrain fertile, l’eau est absorbée et les plantes, herbes et arbustes y poussent en grand nombre.

Ailleurs, il y a des endroits peu perméables qui retiennent les eaux.

Allah les fait servir aux hommes à boire, à abreuver les animaux et à cultiver.

Enfin il existe une autre catégorie d’endroits où l’eau tombe, ce sont des terrains plats qui ne retiennent pas les eaux et où il ne pousse aucune herbe.

De même, il y a trois catégories d’hommes : Ceux qui sont instruits dans la religion d’Allah et à qui profitent des choses pour lesquelles Allah m’a envoyé ; Ceux qui savent et qui enseignent ; et ceux qui ne daignent pas lever la tête et qui n’acceptent point la voie droite qu’Allah m’a envoyée leur apporter.»

        

 

وَسَـــــادِسُ الشُّـــــرُوطِ الانْقِيَـــــــــادُ وَمِــــــــنْ لُقْمَــــــانَ عِلْمُـــــهُ يُفَـــــــــــادُ

 

La sixième condition est la soumission prouvée par Louqman dont la science est profitable [11]

 

[11] Traduction relative et approchée :

"Et quiconque soumet son être à Allah, tout en étant bienfaisant, s’accroche réellement à l’anse la plus solide" S31 V22

C’est à dire La Ilaha illa Allah.

 

        

وَمِـــنْ حَـــــدِيثٍ أَخْـرَجَ الشَّيْخَــــــانِ عَـــنْ وَلـَــــدِ الفَــــــــارُوقِ يَرْوِيَـــــــــانِ

 

Et par le hadith rapporté par les deux cheikhs d'après le fils d'Al Farouq [12]

 

[12] Al Farouq : ‘Umar ibn al Khattab (qu’Allah l’agrée). D'après Ibn 'Omar - رضي الله عنه, l'Envoyé d'Allah - صلى الله عليه و سلم - a dit:

« Il m'a été ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils témoignent que nul n'est en droit d'être adoré qu'Allah et que Muhammad est l'Envoyé d'Allah, qu'ils accomplissent la prière, qu'ils s'acquittent l'aumône légale. S'ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l'Islam permet d'en prélever légalement. Quant à leur compte, c'est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser ». 

 

 

وَسَــــــابِعُ الشُّــــــرُوطِ فِي العُـــــقُودِ مَحَبَّــــــــــةٌ لِـــــرَبِّنـَــــــــا الــــــــــوَدُودِ

 

La septième condition qui est l'amour de notre Seigneur, Celui qui aime beaucoup, est prouvée dans « العُـــــقُودِ» (les contrats) [13] [14],

 

[13] « العُـــــقُودِ » (les contrats): il s’agit du chapitre « la table servie »

[14] Traduction relative et approchée :

"Ô les croyants ! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion…Allah va faire venir un peuple qu’IL aime et qui L’aiment, modeste envers les croyants et fiers (et puissant) envers les mécréants, qui luttent dans le sentier d’Allah ne craignant le blâme d’aucun blâmeur." S5 V54

 

 

وَفِي حَـــــــــدِيثِ أَنَــسِ الأَنْصَـــارِي فِي مُسْلِــــــمٍ وَشَيْخِـــــــــــهِ البُخَـــــــارِي

 

Et dans le hadith d'Anas Al Ansari rapporté par Mouslim et par son maître Al Boukhârî [15]

 

[15] D’après Anas (Qu’Allah l’Agrée), le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit:

« Quiconque possède en lui ces trois choses gouttera à la saveur de la foi :

- Qu’Allah et Son Prophète soient plus chers que quiconque ;

- Lorsqu’il aime une personne il ne l’aime que pour Allah ;

- Il détesterait retourner à l’incroyance alors qu’Allah l’en a sauvé, comme il détesterait être jeté dans le Feu ».

 

 

وَآخِــــرُ الشُّــــــرُوطِ فِي العَـــــــوَانِ كُفْــــــرٌ بِكُــــــلِّ نـِــــــــــدٍّ لِلدَّيَّــــــــــــانِ

 

La dernière condition prouvée dans « العَـــــــوَانِ »,

[16] [17] est le désaveu de tout associé dans l’adoration.

 

[16] « العَـــــــوَانِ »: il s’agit du chapitre « la vache »

[17] Traduction relative et approchée :

« Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient » S2 V256

 

 

وَفِي حَــــدِيثِ طَــــارِقِ بْنِ أَشْيَـــــــمِ عَنْ سَيِّـــــــدِ الأَنَـــــــــامِ عِنْــــدَ مُسْلِــــــمِ

 

Ainsi que dans le hadith de Tariq ibn Achiam, d'après le maître des hommes, rapporté par Mouslim [18]

 

[18] Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit:

« Celui qui dit la ilaha ila Allah et mécroit en tout ce qui est adoré en dehors d’Allah sera préservé vis-à-vis de moi ses  biens et son sang, quant à son compte, c'est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser »

        

 

قَــــــدْ تَمَّـــــــتِ الشُّـــرُوطُ يَا إِخْوَانِي مِـــنْ سُنَّــــــــةِ الرَّسُـــــــولِ وَالقُـــــــرْآنِ

 

Ainsi mes frères, se complètent les conditions  d'après la Sunnah du Messager et le Qur'an.

 

        

نَظَمَهَـــــــا عَبْـــــدٌ فَقِيــــرٌ يَسْـــــــأَلُ ربًـــــا كَرِيمًــــــا وَرحِيمًـــــــــــا يَعْـــــدِلُ

 

Ecrit par un pauvre serviteur qui implore Le Seigneur, Le Généreux, Le Miséricordieux, Le Juste.

 

 

خَتْــــــــمًا لَـــــهُ بِأَفْضَــــلِ الكَـــــــــلاَمِ وَكُـــــــلِّ مُقْتَفٍ هُـــــــــــــدَى الإِسْــــــــلامِ

 

Et conclu par la meilleure parole et par tout ce qui guide vers l'Islam. 

 

 

لِإِنَّـــــهُ لَمْ يَنْتَفِـــــــــــــــــــعْ قَــائِلُهَــــــــا بِالنُّطْـــــــــــــقِ إِلاَّ حَــــــــــيْثُ يَسْتَكْمِلُهَــــــــــــا

 

Cette parole ne profite à celui qui le dit que s’il remplit toutes les conditions

         

 

فِي قَولِــــــــــهِ مُعْتَقِـــــــدًا مَعْنَاهَـــــــــــا وَفِعْلِـــــــــــهِ وَفْقًــــــــــــــــا لِمُقْتَضَاهَــــــــــــــا

 

Ayant la conviction de sa signification et de sa pratique selon ses prescriptions.

        

 

كَــــــذَا حَكـَــــــاهُ العَــــــــــــالِمُ الرَّبَّـــانِي فِي نَظْمِـــــــــهِ ذَا حَـــافِظُ الزَّمَــــــــــــــــــــــــانِ

 

C’est aussi ce que  le savant éducateur et préservateur du temps [19] nous dit dans son poème.

 

[19] Le savant éducateur cité est Hafiz Al hakami (qu’Allah lui fasse miséricorde)

         

 

وَقَــــــدْ سَمَّـــاهُ سُلَّـــــــمَ الوُصُــــــــــولِ إِلَى سَمَــــــا مَبَـــــــــــــــاحِثِ الأُصُـــــــــــــــولِ

 

Qu’il a intitulé "les escaliers qui mènent au sommet des thèmes capitaux"

 

 

وَالحَمْــــــدُ لِلْقَـــــــوِيِّ لاِنْتِهَــــــــــــــــاءِ كَمَـــــــــا سَمَّــــــــــــيْتُهُ عِنْــــــــدَ ابْتِـــــــــــدَاءِ

 

Pour terminer, je loue Le Fort de la même manière que j’avais faite au début. 

 

 

مَــعَ الصَّـــلاَةِ وَالسَّـــــلاَمِ السَّرْمَـــــــدِي عَلَى النَّبِيِّ الهَــــــــــــــــــاشِمِيِّ أَحْمَـــــــــــدِ

 

Avec les prières et salutations continuelles sur le Prophète, le hachimi, Ahmad.

 

traduit par minhaj sunna

 KP-1.png

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Poèmes islamiques - قصائد الإسلامي