compteur de visite

Catégories

11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 23:54
Prends garde à tout ce qui pourrait être la cause de l'annulation de tes oeuvres ! (audio)

 

Cheikh Salih Al Fawzan, qu’Allah le préserve, a dit :

 

« Et la religion d’Ibrahim est d’adorer Allah en lui vouant un culte exclusif, ceci est la hanifiya.

Il n’a pas seulement dit : « adorer Allah », mais il a dit : « en lui vouant un culte exculsif », c’est-à-dire : en t’écartant de l’association, car si l’association se mélange à l’adoration, elle la rend vaine.

Et l’adoration ne peut-être valide que si elle est épurée de l’association majeure et mineure. ».

VDSF.png

Annotation de Cheikh Ali Ibn Nassir Al Faqihi

 

L’association majeure, c’est que tu invoques avec Allah autre que Lui, que tu sacrifies pour autre qu’Allah, que tu fasses un serment pieux pour autre qu’Allah, que tu implores le secours d’autre qu’Allah…

 

Ce sont toutes des formes d’association majeure, si elle se mêle aux œuvres, elles les annulent.

 

Et Allah a dit dans Son Livre : 

إِنَّ اللَّهَ لاَ يَغْفِرُ أَن يُشْرَكَ بِهِ وَيَغْفِرُ مَا دُونَ ذَلِكَ لِمَن يَشَاء

 

« Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne un quelconque associé. En dehors de cela, Il pardonne à qui Il veut. » [An-Nissa, verset 48]

 

Quant à l’association mineure, les savants l’ont expliquée par l’ostentation.

 

Un homme accomplit une œuvre de manière ostentatoire pour les gens, c’est-à-dire qu’il veut que les gens disent de lui, par exemple, s’il fait des aumônes, qu’il construit des mosquées, qu’il vient en aide aux nécessiteux, il veut que les gens disent de lui qu’il est généreux, qu’il est ceci ou cela…

 

Ceci s’appelle l’ostentation.

 

L’ostentation rend vaine l’œuvre dans laquelle elle s’est produite.

 

Lorsque le Messager (صلى الله عليه و سلم) fut interrogé au sujet du combattant sur le sentier d’Allah, il a dit :

 

« C’est celui qui combat pour que la parole d’Allah soit la plus élevée. ».

 

Si un homme combat par bravoure, Allah sait ce qu’il y a dans son cœur, donc lorsqu’il dira : « J’ai combattu sur Ton sentier. »

 

Allah lui dira alors : « Tu mens, tu as combattu pour que l’on dise de toi que tu es courageux et cela a été dit. ».

 

S’il dépense de l’argent souhaitant que les gens le remercient et le complimentent, lorsqu’il dira : « Il n’y a pas un sentier parmi les sentiers de bien sans que je n’y ai dépensé (pour Toi). »

 

Allah lui dira alors : « Tu mens, tu n’as dépensé que pour que l’on dise de toi que tu es bienfaisant et cela a été dit. ».

 

C’est-à-dire que tu as obtenu ce que tu voulais. Tu as accompli une œuvre souhaitant une rétribution pour celle-ci et la rétribution que tu souhaitais dans ce bas-monde était qu’ils fassent tes éloges et te complimentent, ils ont donc fait tes éloges et t’ont complimenté et il ne te reste rien pour l’au-delà.

 

C’est pour cela que la sincérité est indispensable, il faut que l’œuvre soit accomplie sincèrement pour le Visage d’Allah (سبحانه و تعالى).

 

L’adoration doit donc être épurée de l’association majeure et mineure.

 

Nous avons vu que l’association majeure rend vaines toutes les œuvres et que l’association mineure rend vaine l’œuvre dans laquelle elle s’est produite.

 

Tu as fait une aumône de 1000 riyals, mais tu l’as faite de manière ostentatoire pour les gens, tu n’auras donc aucune récompense pour celle-ci mais tes autres œuvres ne seront pas annulées.

 

Ceci est compris ?

 

C’est l’œuvre dans laquelle l’ostentation s’est produit qui est annulée, c’est-à-dire que tu ne profiteras en rien de cette œuvre, car tu ne l’as pas accomplie pour le Visage d’Allah mais seulement pour que les gens te complimentent et te remercient et ils t’ont complimenté et remercié.

 

Quant à l’association majeure, elle rend vaines toutes les œuvres.

 

Si tu invoques autre qu’Allah, il ne te reste ni prière, ni aumône, ni pèlerinage, ni jeûne, tout est rendu vain.

 

Car Allah a dit :

إِنَّ اللَّهَ لاَ يَغْفِرُ أَن يُشْرَكَ بِهِ وَيَغْفِرُ مَا دُونَ ذَلِكَ لِمَن يَشَاء

 

« Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne un quelconque associé. En dehors de cela, Il pardonne à qui Il veut. » [An-Nissa, verset 48]

 

Si tu associes à Allah, c’est-à-dire que tu as invoqué autre que Lui, imploré le secours d’autre que Lui, sacrifié pour autre que Lui… toutes tes œuvres sont rendues vaines.

 

Il est donc obligatoire pour le musulman de préserver sa croyance plus que tout.

 

Nous sommes venus pour le pèlerinage qui fait partie des œuvres apparentes.

 

Si notre intention est de nous faire appeler par nos voisins hajj untel, hajj untel ou hajj untel lorsque l’on retournera dans notre pays, si cela est ton intention, tu n’auras de ton pèlerinage que cela.

 

Mais si tu souhaites accomplir cette obligation pour Allah (عز و جل), tu reviendras alors : « comme le jour où ta mère t’a enfanté », comme cela est mentionné dans le hadith.

 

Le pèlerin qui accomplit son pèlerinage sincèrement, avec un argent pure, ne recherchant que le Visage d’Allah (عز و جل) et se conformant à la Sunna du Prophète (صلى الله عليه و سلم), reviendra sans aucun péché comme le jour où sa mère l’a enfanté.

 

Mais si tu souhaites que les gens t’appellent hajj untel, et que tu ne souhaites que cela, tu ne récolteras alors rien d'autre de cette œuvre si n’est cela et la fatigue. 

 

J’attire ensuite l’attention de certains frères, qu’Allah les rétribue par un bien.

 

Il y a certaines personnes qui mettent leur habit de sacralisation puis se mettent dans la mosquée, devant le minaret ou sur les lieux saints des rites sur lesquels vous allez vous rendre, puis il demande à se faire photographier de cette manière.

 

Lorsqu’il retourne dans son pays, il développe cette photographie, la met dans un beau cadre et l’accroche dans son salon.

 

Lorsqu’il reçoit des visiteurs, c’est comme s’il leur disait : « Regardez ce que j’ai fait. ».

 

Je vous avertis donc contre cela car cela peut faire partie de l’ostentation.

 

L’homme doit s’écarter de ces choses qu’ils pensent insignifiantes, il doit prendre garde à ces choses qui pourraient rendre vaines ses œuvres qu’il accomplit pour le Visage d’Allah (تبارك و تعالى). 

 

Extrait des annotations de Cheikh Ali Ibn Nassir Al Faqihi, qu’Allah le préserve, sur le commentaire de Cheikh Salih Al Fawzan, qu’Allah le préserve, de l’introduction d’al qawa’id al arba’.

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh 'Ali Ibn Mohamed Naçer Fiqihi -  الشيخ علي بن محمد ناصر الفقيهي

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر