compteur de visite

Catégories

19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 11:34
Qu'est-ce que la bienfaisance envers sa mère ?! (audio)

 

Qu’Allah couvre d’éloges et salue notre Prophète Muhammad, sa famille, ses Compagnons et tous ceux qui emprunteront sa voie jusqu’au Jour de la Rétribution.

 

Voici un témoignage d’un des élèves de l’éminent savant du hadith de Médine de son époque, Shaykh Hammad Al-Ansarî (d.1418H) رحمه الله...

 

article separator1

 

Notre Cheikh Hammad Al-Ansârî رحمه الله, d’une large miséricorde m’interrogea une fois :

 

Qu’est ce que signifie chez vous la bienfaisance envers les parentsÔ Muhammad ?

 

Je (Cheikh Mohammad Ibn 'Abdul-Wahhaab Al-'Aqil) dis alors :

 

Par Allah, que tu dises le matin : qu’Allah vous salue, debout à leur porte, désirez-vous quelque chose ?

 

Et s'ils répondent non, alors qu’Allah vous récompense, salam ‘alaykoum.

 

Et le soir venu : qu’Allah vous salue, désirez-vous quelque chose ?

 

S'ils répondent non, alors louange à Allah. Celui qui fait ça, nous le considérons comme bienfaisant envers ses parents.

 

Cheikh Hammad Al-Ansârî me dit :

 

Chez toi, ta mère travaille ?

 

Cheikh Mohammad Ibn 'Abdul-Wahhaab Al-'Aqil :

 

Oui, ai-je répondu- elle fait la cuisine, balaye, lave

 

(Cheikh ajoute que c' était à une époque où il n'était pas courant d'avoir des servantes) 

 

Cheikh Hammad Al-Ansârî me dit :

 

Par Allah !

 

Si à une femme de ménage, à qui tu donnes un salaire, qui cuisine, passe l’aspirateur, lave tu ne dirai pas qu’Allah te salue, tu serai alors désobéissant [envers Allah] concernant cette femme de ménage ! 

 

Puis le Shaykh ajouta :

 

Par Allah !

 

Je n’ai pas le souvenir que ma mère ait un jour accomplit une tâche ménagère : ni cuisiner, ni balayer, ni laver.

 

Lorsque j’avais de l’argent, je payais une femme de ménage, dans le cas contraire je m’en chargeais moi-même. 

 

Observes mon frère émérite !

 

Mais ceci demande des efforts.

 

Cheikh Mohammad Ibn 'Abdul-Wahhaab Al-'Aqil dit ensuite :

 

Certains disent : « Ô mère, lève-toi m’apporter à boire. Lève-toi préparer mon thé ! »

 

Extrait d'une conférence de Shaykh Mohammad Ibn ‘Abdul-Wahhaab Al-’Aqil intitulée:

" حق الوالدين " - La bienfaisance envers les parents -

Traduit par Abû Mohammed حفظه الله

copié de islam-nancy.com

Cheikh Mohammad Ibn 'Abdul-Wahhaab Al-'Aqil -  للشيخ محمد بن عبد الوهاب العقيل

Cheikh Hâmad Ibn Mohamed Al-Ançâry - الشيخ حماد بن محمد الانصاري

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Famille - أهل