compteur de visite

Catégories

8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 11:16
Quelqu’un peut-il être salafi et pécheur (فاسق - fâssiq) en même temps ? (audio-vidéo)

 

Question :

 

Est-il possible qu’un homme soit Salafi - c’est-à-dire sur la voie des Salafs As-Saalihs - alors qu’il est faassiq (pécheur) ?

 

Réponse de Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly :

 

Oui ! Oui !

 

C’est possible !

 

Il est Salafi, mais il est pécheur !

 

Ce sont ceux qui sont désignés par les savants comme étant : «Foussaaq Ahlis-Sounnah» (les pécheurs des gens de la Sounnah).

 

Dans le sens que ce sont des gens qui sont sur une ‘Aqidah correcte - ils ne sont pas Moushrik - et également sur une voie correcte - ils ne sont pas Moubtadi’ - sauf qu’il est tombé dans la passion.

 

Il a commis le Zina - par exemple - ou il a bu de l’alcool - par exemple - sauf qu’il est Sounni, il n’est pas du nombre des Moubtadi’ahs.

 

Voilà ceux au sujet desquels les savants ont dit : «Foussaaq Ahlis-Sounnah» (les pécheurs des gens de la Sounnah).

 

Voilà le sens.

 

Donc il est possible qu’un individu soit sur la voie des Salafs, excepté qu’il est tombé dans ce genre de péchés, qu’Allâh nous en protège.

 

On demande à Allâh جل وعلا qu’Il nous couvre et vous aussi, qu’Il pour pardonne et nous protège.

 

Tiré de la conférence Makaanatous-Sounnah.

Traduit par Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti le Mardi 28 mai 2013 - Montréal, Québec Canada.

bfgb

Commentaire

 

On entend souvent, de la part des Hizbis, que ceux qui se disent Salafi ne devraient pas le faire, car ils n’ont pas le même comportement que celui de nos Salafs Salihs !

 

Or cette idée est basée sur une compréhension incorrecte de ce qui signifie la Salafiyyah.

 

Et comme nous le voyons dans la réponse du Cheikh Mohammad Bin Haadi Al-Madkhali حفظه الله les savants ont parlé des pécheurs des gens de la Sounnah et voici quelques exemples de ces paroles :

 

Dans le livre Ash-Sharh wal-Ibaan, il est mentionné que Artah Ibnoul-Moundhir a dit :

 

«Je préfère que mon fils soit un pécheur (Faasiq) parmi les pécheurs qu’il soit un innovateur (Sahibou Hawaa).»

 

​L’Imam Sa’id Ibnou Joubair a dit, comme cela est mentionné dans Al-Ia’tiqaad de l’Imam Al-Baihaqi :

 

«Je préfère que mon fils fréquente un homme pécheur (Faasiq), un homme mauvais (Shaatir) qui est Sounni, qu’il fréquente un adorateur qui est Moubtadi’.»

 

L’Imam Ash-Shafi’i a dit :

 

«Qu’un serviteur rencontre Allâh avec tous les péchés – autre que le Shirk – est meilleur pour lui que de le rencontrer avec une seule d’entre les Bid’ahs (Al-Ahwa).»

 

L’Imam Ahmad Ibn Hanbal a dit, comme cela est mentionné dans Tabaqaat Al-Hanaabilahs :

 

«Les tombes des gens de la Sounnah, parmi ceux qui font des grands péchés, sont comme des jardins verdoyants (du Paradis) et les tombes des gens de Bid’ah, parmi les adorateurs qui délaissent la Dounya (Zouhhaad), sont comme un gouffre (de l’Enfer).

Les pécheurs (Foussaaq) des gens de la Sounnah sont des rapprochés d’Allâh (Awliyaa).

Tandis que les adorateurs qui délaissent la Dounya parmi les gens de Bid’ah sont des ennemis d’Allâh. »


On a dit à Malik Ibn Maghoul : On a vu tes enfants jouer avec des oiseaux. Il dit :

 

«C’est bien! Cela l’occupera de la fréquentation d’un innovateur (Moubtadi’).»

 

Younous Ibnou ‘Oubayd a dit à son fils :

 

«J’interdis le Zina, le vol et boire de l’alcool. Mais il serait préférable de rencontrer Allâh avec cela (ces péchés), que de le rencontrer avec l’opinion de ‘Amr Ibnou ‘Oubayd et de ses compagnons (qui étaient de la secte des Mou’tazilahs).»

 

Voir ces citations dans Lammoud-dourroul-manthour, page 167.

 

Donc, du moment qu’un musulman ne fait pas le Shirk et qu’il n’est pas Moubtadi’ – il n’est pas Khariji, ni Rafidi, ni Mou’tazili, ni Jahmi, ni Qadari, ni Jabri, ni Mourji’, ni Ash’ari, ni Maatouridi, ni Soufi, ni Ikhwaani, ni Tablighi, ni Qoutbi etc. - alors dans ce cas c’est un Salafi, malgré les péchés qu’il commet !

 

Il n’y a pas de doute que sa foi est plus faible que le Salafi qui ne commet pas de péchés, mais il est tout de même meilleur que le Moushrik ou que le Moubtadi’ qui ne commet pas ces péchés.

 

Et dans ce sens, même si un Salafi a des défaillances dans son comportement, cela ne l’empêche d’être Salafi dans son Islam.

 

 والله أعلم

 

Abou Hammaad Sulaiman Al-Hayiti

 Publié par salafidemontreal.com

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Voie des pieux prédécesseurs - طريق السلف الصالح