compteur de visite

Catégories

31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 23:36
Quelques conditions qu'il faut avoir lorsqu'on veut faire du jarh et du ta'dil

Sache que les Gens de Science ont cité des conditions que doit avoir celui qui désire entreprendre la critique et l'éloge.

Parmi elles : 


-la science,

-la crainte pieuse,

-la continence,

-la véracité,

-la loyauté,

-l'éloignement du fanatisme (sectarisme),

-la connaissance des causes de la critique et de l'éloge,

-qu'il soit attentif,

-capable de sortir ce que sa mémoire contient au moment voulu,

-revenir aux paroles de savants,

-être ferme de ce qui émane de lui pour ne pas tomber dans la contradiction, 

-être savant dans l'inflexion des mots pour ne pas changer (altérer) les paroles des gens et ainsi leur donner un sens qu'ils n'ont pas voulu donner,

-ne pas être poussé par la haine personnelle dans la critique,

-être doux et patient,

-ne pas se mettre en colère si les gens parlent sur lui et qu'il ne les considère pas pour ce qu'ils ne sont pas réellement,

-ne pas être poussé par l'affinité (proche parenté) à s'abstenir de dire la vérité sur le rapporteur.

 

Les savants ont donné un formidable exemple sur ce sujet.

 

Ibn Al Madini a dit à propos de son père : "Il est faible".

 

Mohammed Ibn Abi Sirriyy a dit concernant son frère Al Husseyn Ibn Abi Sirriyy : "N'écrivez rien qui provient de mon frère, car c'est un menteur."

 

Toujours à propos de lui, Ibn 'Oroba a dit: "C'est l'oncle de ma mère et c'est un menteur." 

 

Référence: charh moqadimat sahih muslim, volume 2, page 338. 

 

Cheikh Mohamed ibn 'Aly ibn Adam al-Ithyoûby - الشيخ محمد بن علي بن آدم الأثيوبي

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية