compteur de visite

Catégories

3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:09
Remède pour une vie heureuse (vidéo)

Question :

 

Les gens s'efforcent d'atteindre le bonheur, leurs façons de l'atteindre étant diverses, si notre Cheikh se permettrait de clarifier pour les gens des jalons sur leur chemin pour y parvenir ?

 

Cheikh :

 

Je ne pense pas qu'il y a une différence en cela sauf chez les philosophes.

 

Parmi les musulmans qui croient en Allah et en Son messager صلى الله عليه وسلم, et qui croient qu'il n'y a pas de chemin vers le bonheur dans cette vie ou dans l'autre, sauf en s'accrochant à l'islam il n'y a pas de multiples réponses - (la seule réponse) est de s'accrocher à l'Islam.

 

Et vice-versa, celui qui veut la misère doit se détourner de l'islam, et cela est très clair à partir de nombreux versets, comme Sa parole, le Très-Haut, dans le verset bien connu (traduction rapprochée) : 

 

وَمَنۡ أَعۡرَضَ عَن ذِڪۡرِى فَإِنَّ لَهُ ۥ مَعِيشَةً۬ ضَنكً۬ا وَنَحۡشُرُهُ ۥ يَوۡمَ ٱلۡقِيَـٰمَةِ أَعۡمَىٰ ( ١٢٤

قَالَ رَبِّ لِمَ حَشَرۡتَنِىٓ أَعۡمَىٰ وَقَدۡ كُنتُ بَصِيرً۬ا ( ١٢٥

قَالَ كَذَٲلِكَ أَتَتۡكَ ءَايَـٰتُنَا فَنَسِيتَہَا‌ۖ وَكَذَٲلِكَ ٱلۡيَوۡمَ تُنسَىٰ ( ١٢٦

 

« Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement». 
Il dira: «Ô mon Seigneur, pourquoi m’as-Tu amené aveugle alors qu’auparavant je voyais?» 
[Allah lui] dira: «De même que Nos Signes (enseignements) t’étaient venus et que tu les as oubliés, ainsi aujourd’hui tu es oublié».
 [Taa Haa 20:124-126]

 

Mais la chose que nous devons prêter attention, quelque chose qui est une très grande réalité et douloureux sous un autre angle pour beaucoup de muslims il manque, beaucoup d'entre eux (il y a un manque) en termes de connaissances et certains d'entre eux complètement, est que l'Islam avec le Livre d'Allah et la Sunna du Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم sur la compréhension des Salaf As-Salih est le remède pour toutes les maladies et les maladies psychologiques qui ont affligé une  personne qui n’a pas goûté le bonheur.

 

L’Islam dérivé du Livre et la Sunna et la méthodologie des Salaf As-Salih est le remède.

 

Mais la chose que je tiens à mentionner maintenant, c'est que de nombreuses questions étrangères sont entrées dans ce remède, qui, si nous ne disons pas l'avoir corrompu complètement, l'ont empêché tout au moins d'être un droit absolu, (et je parle ici pour) ces choses qui sont entrés en Islam qui ne sont pas une partie de ceci, que ce soit dans la croyance, l’adoration, le comportement ou les mœurs, et en raison de ces choses qui l'ont affligé, l'Islam est tourné à l'envers... son incidence ne s’est pas manifesté dans la communauté qui la pratique.

 

Donc la faute n'est pas à l'islam, mais plutôt à ces choses qui ont été rajoutés.

 

C'est pourquoi nous avons toujours et à jamais insisté pour dire que si nous voulons ce bonheur, il n'y a aucune voie à cela, comme nous l'avons déjà mentionné, si ce n'est par l'Islam, mais pas, si l'expression est correcte, l'Islam avec une compréhension «élastique», mais spécialement avec la compréhension basée sur le Livre, la Sunna et la méthodologie des Salaf As-Salih.

 

C'est alors cela, et rien d'autre, qui sera la source du bonheur. 

 

Quel que soit le cas, je maintiens que ce genre de questions sont étudiées dans les universités qui ne sont pas spécialisés, en fait, ne donnent pas d'importance à l'étude de l'Islam, mais sont préoccupés par l'étude de la culture générale que ce soit l'Islam, ou la philosophie, la laïcité ou des choses comme ça [c'est à dire qu'ils ne savent pas que le bonheur se trouve dans le suivi du véritable islam, ils passent donc leurs temps à essayer de trouver d'autres moyens pour y parvenir]. 

 

Parmi les muslims, la compréhension est qu'il n'y a pas de bonheur, sauf en s'accrochant à l'islam, je voulais juste ajouter [par cette réponse, le point sur] s'accrocher à l'Islam à sa compréhension correcte ... 

 

Intervenant :

 

Ô Cheikh !

 

Je vous ai pris un livret que j’ai photocopié, appelé : «Les clés pour une vie heureuse» par Cheikh Abdur-Rahman ibn Nasir as-Sa'di (qui a été professeur de Cheikh 'Uthaymin, qu’Allah leur fasse miséricorde), même s’il y a seulement quelques pages, c'est un livre très grand, Ô cheikh. 

 

Cheikh :

 

Maa Shaa Allah. 

 

Intervenant :

 

Si une personne était déprimé, triste, mal à l'aise, surchargé avec tristesse, et de le lire, subhaanallaah !

 

En effet, si l'expression est permise, c'est comme si c'est de la magie. 

 

Cheikh :

 

Maa Shaa Allah. 

 

Intervenant :

 

Oui, par Allah, «Les clés pour une vie heureuse» vraiment incroyable, Ô cheikh. 

 

Cheikh :

 

Vous devriez le lire. 

 

Intervenant :

 

Il est grand, subhaanallaah !

Par Cheikh Abdur-Rahman ibn Nasir as-Sa'di.

 

Al-Hudaa wan-Noor, 311.

traduit par Minhaj Sunna 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Rappels - تذكر