compteur de visite

Catégories

1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 18:25
Répliquer avec dureté, de temps à autre, fait partie de l'islam ! (audio)

 

Un frère parmi l’assemblée de Shaykh (dans un arabe dialectale) :

 

Un de nos frères du Yémen m’a chargé de te transmettre [une remarque] bien que je n’y tiens pas trop...

 

Il questionne en ce qui concerne ta réplique sur Al-Bouti.

 

Il dit que la manière de parler dans la réplique est un peu dure.

 

Le ton y est dur !

 

Un frère, dans l’assemblée, lui fait alors une remarque : « tu entends par-là la défense de la sounnah ??! »

 

Le frère :

 

Non, bien-sûr, sa manière de parler est légitime mais il [le frère auteur de la question] dit que… (à ce moment, le frère reprécise que ce ne sont pas ses propos et qu’il tient simplement à transmettre cette amanah à Shaykh) Il dit que la manière de s’exprimer [dans la réplique] est dure !

 

Et que même s’il est fort probable que [les paroles du Shaykh] soient justes, son style est dur !

 

Alors que Al-Bouti demeure parmi les savants.

 

Donc [ce frère auteur de la lettre] voudrait que le style soit un peu moins dur…

 

Je ne sais pas quelle est la réponse de Shaykh à cela ??

 

Shaykh (qu'Allah lui fasse miséricorde) :

 

Notre réponse est que nous disons à ce frère, qui m’est d’ailleurs inconnu…

 

(à ce moment le frère chargé de transmettre la remarque commence à citer le nom du frère…)

 

Shaykh :

 

Peu importe son nom !

 

Car même si tu me le disais, je ne le connaîtrais pas pour autant…

 

[...]

 

Je ne sais pas mais, est-ce que cette personne connaît Al-Bouti ??

 

Est-ce qu’il connait sa prise de position vis-à-vis de la da’wah, la da’wah de la vérité ?

 

De façon certaine, il ne la connaît pas ! 

 

Et son cas est comme le cas d’une personne qui a giflé quelqu’un et lui a fait mal.

 

A ce moment, une tierce personne dit : « il lui a causé du tort ! ».

 

Bien-entendu, sa parole « il lui a causé du tort ! » est légitime.

 

Pourquoi ??

 

Parce qu’il a, tout simplement, vu quelqu’un frapper et quelqu’un… se faire frapper !

 

Cependant, si ce troisième individu avait su que celui qui s’était fait frappé seulement d’une gifle avait, en réalité, frappé l’autre [avant cela] de plusieurs coups...

 

Dirait-il : « Cette personne est quelqu’un qui cause du tort [aux autres] ! », « Cette personne est dure ! » ??

 

Très certainement, il ne le dirait pas ! 

 

Et, in shaa Allah, si cette personne (Shaykh parle là de l’auteur de la lettre) connaissait la réalité de Al-Bouti, il ne dirait pas cela !

 

Ceci-dit, je pense que cette personne, et Allah est plus savant, est un partisan du groupe des frères musulmans...

 

(à ce moment le frère veut prendre la parole)

 

Shaykh :

 

Ecoute !

 

[Car] la moitié d’une parole ne trouve, chez nous, pas de réponse ! [expression]

 

Je dis donc : ou bien cette personne est un partisan du groupe des frères musulmans ou bien il est, dans son idéologie, sur leur minhaj !

 

L’une de ces deux options est indéniable !

 

Le frère :

 

Il n’en est ni partisan et n'est ni sur leur idéologie !

 

Shaykh :

 

N’est possible que l’une de ces deux options !

 

(à ce moment, le frère commence à dire à Shaykh que ce fameux frère suit la voie salafie, qu’il prend sa science de savants comme Shaykh Ibn Baz, des livres traitants de l’alliance et désaveu, etc.)

 

Shaykh :

 

Excuse-moi, mon frère, mais : ou il connait Al-Bouti, ou il ne le connait pas ! S’il ne le connait pas, la réponse a alors déjà été donné…

 

Le frère :

 

Il est possible qu’il ne le connaisse pas.

 

Shaykh :

 

S’il ne le connait pas, alors, la réponse a déjà été donné.

 

Et s’il le connait, il est alors l’une de ces deux personnes : soit un ikhwani ou soit…

 

(le frère essaye alors de prendre la parole)

 

Shaykh en reprenant le frère :

 

Soit patient mon frère ! Pas de réponse à la moitié d’un propos ! [expression]

 

Qu’Allah soit satisfait de toi...

 

Je ne suis pas en train de te dire qu'il n'y a pas de divinité !

 

Au contraire, il y a une divinité ! [expression]

 

Alors laisse-nous continuer !

 

Donc: soit cette personne est un hizbi ou soit il est sur le minhaj de ces hizbis !

 

Et qui sont ceux-là ?

 

Ce sont ceux dont la politique est le rassemblement des gens en grand nombre ainsi que l’agrément du salafi, du khalafi, du hizbi, du chiite, etc.

 

Ceci est leur da’wah !

 

Et ceux-là réprouvent l’utilisation de la dureté de manière absolue !

 

Mais ceci, ce n'est pas l'Islam.

 

Réprouver l’utilisation de la dureté, de manière absolue, est une chose ne faisant pas partie de l’Islam !

 

Shaykh s'adressant au frère :

 

Ton avis mon frère ?

 

Le frère :

 

Ce que tu dis est vrai !

 

Shaykh :

 

Très bien.

 

A présent, je vais te citer un hadith, rapporte-le à ton ami.

 

[Le prophète] a dit (que les éloges et la Paix soient sur lui) :

 

« quiconque tire vanité… » (Shaykh s’interrompt et dit:) 

 

Et je crois, malgré que cette personne [le frère auteur de la remarque] soit un yéménite (de ceux dont il a été attesté de la [remarquable] compréhension de la religion.

 

En référence au hadith du messager d’Allah (que les éloges et la Paix soient sur lui) :

 

« La compréhension [de la religion] est yéménite... Et la foi est yéménite... »,

 

qu’à cause de son manque de compréhension [de la religion], il n’a pas saisi le sens du hadith :

 

« quiconque se vante d'une appartenance particulière (famille noble, couleur, origine, tribu, pays, peuple...)

à la manière vaniteuse et raciale de la jahiliyah, pour cela faites lui mordre le pénis de son père »

 

Alors ? Ceci est de la dureté ! De la dureté sans aucun doute ! Et dans son paroxysme !!

 

{ من تعزى بعزى الجاهلية فأعضوه بهن أبيه }

 

«Quiconque tire vanité des affiliations de l’époque antéislamique, dites-lui de mordre le truc de son père !» [As-Sahihah, 269]

 

Cependant, celui qui a utilisé cette dureté est celui à qui la parole d’Allah Le Très-Haut a été adressé :

 

{ ولو كنت فظا غليظ القلب لانفضوا من حولك }

 

« Et si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient détournés de toi… » [Al ‘Imran, 159]

 

Et celui dont il a été dit :

 

{ وإنك لعلى خلق عظيم }

 

« Et tu es certes doté d’un tempérament éminent ! » [Al-Qalam, 4]

 

Et celui qui est doté de ce tempérament est celui qui a dit cette parole.

 

Parole que blâment les semblables de ce frère, celui même qui a dit de moi que j’avais utilisé la dureté pour Al-Bouti.

 

En vérité, cette personne ne connait pas Al-Bouti.

 

Ceci est la meilleure des pensées que je puisse avoir de lui.

 

Et s’il le connait, alors cette deuxième éventualité a déjà été évoqué...

 

Extrait de la cassette "Silsilah Al-Houda wa An-Nour" n° 358

Traduction: Abdellatif Abou Mouhammad de Médine

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية