compteur de visite

Catégories

27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 18:06
Richesses d'hiver (vidéo)

[Premier sermon] 

 

Louange à Allah جل جلاله, nous Le louons, implorons Son aide et Son pardon.

C’est auprès d’Allah جل جلاله que nous cherchons protection contre les maux de nos âmes et les méfaits de nos actions. 

Celui qu’Allah guide, nul ne peut l’égarer, et celui qu’Il égare, nul ne peut le guider.

Et j’atteste que nulle divinité ne mérite d’être adorée si ce n'est Allah, Unique, sans associé et que Muhammad est Son serviteur et messager, qu'Allah lui accorde Ses éloges et le salue, ainsi que ses compagnons et ceux qui l'auront suivi, et ce jusqu'au jour de la Rétribution. 

 

Ceci dit, chers serviteurs d'Allah… La saison de l'hiver est arrivée! 

 

Cette même saison durant laquelle les yeux sont éblouis par la vision de la terre après qu'Allah l'ait fait revivre par l'eau et qu'elle ait remué, se soit gonflée, et ait fait pousser toutes sortes de splendides couples de végétaux. 

 

C'est aussi une saison que les gens attendent afin de se délivrer de la chaleur de l'été et de l'ardeur de son soleil. 

 

Cette saison -chers serviteurs d'Allah- est bénie, et le musulman l'accueille à bras ouverts, et ce car Allah y a facilité l'accomplissement de certaines adorations qu'il est plus contraignant de pratiquer en d'autres saisons, de même qu'Il y a multiplié la récompense liée aux adorations dont la pratique y est plus pénible. 

 

L'imam Ahmad et d'autres ont rapporté d'Abu Sa'id Al Khudri رضي الله عنه que le prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«L'hiver est le printemps du croyant». 

 

Quant à Al Bayhaqi et un autre groupe de ulémas, ils ont rapporté ces propos dans les termes suivants : 

 

«L'hiver est le printemps du croyant : sa nuit est plus longue et il y prie, et son jour est plus court et il y jeûne». 

 

Ce hadith a été considéré comme bon, entre autres, par Al Haythami. 

 

Et la raison de cela, c'est que l'hiver est une occasion pour le croyant de festoyer sur la place des bonnes œuvres, de s'évader dans de multiples adorations, et d'apaiser son cœur par des œuvres qui lui sont rendues accessibles. 

 

Ainsi le musulman peut, sans contrainte, y jeûner le jour, sans être confronté à la faim ni à la soif, car ces journées sont courtes et fraîches. 

 

Et lorsqu'Abu Hurayra رضي الله عنه dit à ses compagnons : 

 

- Voulez-vous que je vous informe au sujet de la richesse froide? 

- Bien sûr, répondirent-ils. 

- C'est le jeûne en hiver. 

 

Et ces propos ont également été attribués au prophète صلى الله عليه وسلم, sans que cela ne soit pour autant authentique. 

 

Également, l'hiver est une saison au cours de laquelle le musulman a facilement la possibilité de prier la nuit tout en donnant à son âme son droit complet en terme de repos, contrairement aux nuits estivales qui sont courtes et chaudes, et qui alourdissent ainsi le sommeil et rendent difficile le fait d'y prier, car cela nécessite de grands efforts.

 

Il a été rapporté qu'Ibn Mas'ud رضي الله عنه disait, lorsque l'hiver arrivait :

 

«L'hiver vous est venu, c'est une saison bénie, ses nuits sont longues et on y prie, tandis que ses journées sont courtes et on y jeûne». 

 

Et dans ce sens, Al Hasan Al Basri -qu'Allah lui fasse miséricorde- disait :

 

«Quelle bonne période que l'hiver pour le croyant, ses nuits sont longues et il y prie, tandis que ses journées sont courtes et il y jeûne». 

 

Et il a été rapporté que 'Ubeyd Ibn 'Umeyr -qu'Allah lui fasse miséricorde- disait :

 

«Ô adeptes du Coran, vos nuits se sont allongées pour que vous puissiez l'y réciter, récitez le donc; et vos journées se sont raccourcies pour que vous les jeûniez, jeûnez donc». 

 

Il convient donc que le musulman profite de cette occasion bénie, et qu'il réserve certains moments, parmi ces nuits hivernales, pour se retrouver seul avec son Seigneur جل جلاله, en espérant qu'ainsi, une difficulté soit allégée, un péché pardonné, une épreuve levée, ou un degré élevé. 

 

En effet la prière de la nuit fait s'accroitre la foi du croyant, et augmente le rang du musulman en le faisant atteindre la récompense cachée mentionnée dans la parole d'Allah : 

 

  السجدة: 17 - فَلَا تَعْلَمُ نَفْسٌ مَّا أُخْفِيَ لَهُم مِّن قُرَّةِ أَعْيُنٍ جَزَاءً بِمَا كَانُوا يَعْمَلُونَ

 

"Aucun être ne sait ce qu'on a réservé pour eux comme réjouissance pour les yeux, en récompense de ce qu'ils œuvraient!" [La prosternation, verset 17] 

 

Serviteurs d'Allah, il nous a été légiféré de repousser ce froid à l'aide de vêtements et autres moyens, et Allah s'est certes vanté, auprès de Ses serviteurs, de ce qu'Il a créé et mis à leur disposition comme divers types de laine issus des bestiaux, par lesquels ils peuvent se réchauffer, Allah a dit : 

 

 النحل: 5 -وَالْأَنْعَامَ خَلَقَهَا ۗ لَكُمْ فِيهَا دِفْءٌ وَمَنَافِعُ وَمِنْهَا تَأْكُلُونَ

 

"Et les bestiaux, Il les a créés pour vous; vous en retirez des [vêtements] chauds ainsi que d'autres profits. Et vous en mangez aussi" [Les abeilles, verset 5] 

 

Il a également dit : 

 

النحل: 80 - وَمِنْ أَصْوَافِهَا وَأَوْبَارِهَا وَأَشْعَارِهَا أَثَاثًا وَمَتَاعًا إِلَىٰ حِينٍ

 

"De leur laine, de leur poil et de leur crin [Il vous a procuré] des effets et des objets dont vous jouissez pour un certain temps" [Les abeilles, verset 80]

 

Il convient donc que le musulman repousse le froid et la chaleur, car leur intensité compte parmi les ennemis des enfants d'Adam, que le croyant se rappelle donc, lors des grands froids, la Géhenne, et qu'il demande donc protection contre elle, car ce que vous rencontrez comme froid provient d'elle, comme l'a dit le prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«Certes la Géhenne a deux souffles : un pendant l'hiver, et l'autre pendant l'été; ainsi le froid le plus glacial que vous subissez provient de son grand froid et le chaleur la plus torride que vous rencontrez provient de sa chaleur intense». 

 

Qu'Allah fasse, pour nous ainsi que pour vous, du Grandiose Coran, une source de bénédiction, et qu'Il nous fasse tous bénéficier de ce qu'Il contient comme versets et sage rappel.

 

Et après avoir dit cela, je demande pardon à Allah Le Grand, Le Majestueux, de tout péché, pour moi, vous et l'ensemble des musulmans.

 

Demandez-Lui donc également pardon et repentez-vous à Lui, Il est certes Celui qui pardonne et fait miséricorde. 

 

[Deuxième sermon] 

 

Louange à Allah pour Sa bienfaisance; à Lui la reconnaissance pour Son aide et Ses dons; et j'atteste que nulle divinité ne mérite d'être adorée si ce n'est Allah, Seul, sans associé, en proclamant Son immensité, et j'atteste que notre prophète est Muhammad, qu'Allah lui accorde Ses éloges et le salue ainsi qu'à ses adeptes et compagnons, et ce jusqu'au jour de la Rétribution, ceci dit : 

 

Serviteurs d'Allah, 

 

Ibn Al Mubarak a rapporté de Suleym Ibn 'Amir Al Khaba°iri -qu'Allah lui fasse miséricorde-, qu'il a dit :

 

«'Umar Ibn Al Khattab رضي الله عنه surveillait l'arrivée de l'hiver, et écrivait [à ses connaissances] la recommandation suivante : L'hiver est certes arrivé, et c'est un ennemi pour vous, protégez-vous en donc par la laine, les chaussons et les chaussettes, et faites de la laine votre vêtement et votre symbole, car le froid est un ennemi qui arrive vite et qui est lent à s'en aller». 

 

Il incombe donc au musulman de prendre en compte la recommandation d'Al Faruq (1) رضي الله عنه, et qu'il craigne ce froid et qu'il se prépare à l'affronter, surtout lorsqu'il arrive, car c'est à ce moment-là qu'il est le plus nuisible. 

 

Enfin sachez, chers serviteurs d'Allah, qu'Allah جل جلاله vous a donné un ordre, en le débutant par Son propre Être, et le faisant suivre par Ses anges, et enfin par vous-même chers croyants, en effet Il a dit : 

 

 

  أْلحزاب : 56 -إِنَّ اللَّـهَ وَمَلَائِكَتَهُ يُصَلُّونَ عَلَى النَّبِيِّ ۚ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا صَلُّوا عَلَيْهِ وَسَلِّمُوا تَسْلِيمًا

 

"Certes, Allah et Ses anges font les éloges du prophète; ô vous qui croyez, invoquez pour lui et adressez lui vos salutations" [Les coalisés, verset 56] 

 

Ô Allah, adresse Tes éloges, Ton salut et Ta bénédiction à notre prophète Muhammad, et agrée, ô Allah, les quatre califes et imams monothéistes : Abu Bakr, 'Umar, 'Uthman et 'Ali ainsi que l'ensemble des compagnons de Ton prophète, et agrée nous également par Ta miséricorde, Ta générosité et Ta bienfaisance, ô Toi Le Plus Généreux des généreux. 

Ô Allah, accorde la puissance à l'Islam et aux musulmans, et anéantis les ennemis de l'Islam et secours tes serviteurs monothéistes. 

Ô Allah, accorde à ce pays la sécurité et la stabilité, ainsi qu'à l'ensemble des pays musulmans. 

Ô Allah, accorde nous la sûreté dans nos contrées, et réforme nos imams et ceux qui sont chargés de nos affaires, ô Toi Le Doué de Majesté et de Générosité. 

Seigneur, accorde nous belle part ici-bas, et belle part dans l'au-delà; et protège-nous du châtiment du Feu! 

Serviteurs d'Allah, certes, Allah commande l'équité, la bienfaisance et l'assistance aux proches. 

Et Il interdit la turpitude, le blâmable et l'oppression. Il vous exhorte afin que vous vous rappeliez. Évoquez donc Allah Le Grand et Majestueux, Il fera mention de vous, et soyez Lui reconnaissant pour l'ensemble de Ses bienfaits, Il vous les augmentera, et le rappel d'Allah est plus grand encore, et Allah sait parfaitement ce que vous faites. 

 

(1) C'est-à-dire 'Umar رضي الله عنه.

 

Traduit par 'Abdu-Rahman Colo 

À Médine, le 12/02/1434, et révisé le 02/02/1435 à Montpellier 

copié de sounnah-publication.com

Cheikh 'Abdas Salam Ibn Barjass - الشيخ عبد السلام بن برجس آل عبد الكريم

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار