compteur de visite

Catégories

10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 10:29
Celui qui dit : «La salafiya est une bid’a !» (audio-vidéo)

 

Question :

 

Que pensez-vous de celui qui critique la Salafiyyah et qui dit que c'est une Bid'ah ?

 

Réponse :

 

Celui qui dit que la Salafiyyah est une Bid’ah est un docteur de la secte des Ashaa’irahs qui est bien connu.

 

Si un jeune aujourd’hui dit cela, c’est probablement qu’il a lu le livre du docteur Al-Bouti (1).

 

Celui qui a écrit un livre dans lequel il prétend que la Salafiyyah est une Bid’ah.

 

Est-ce que le docteur Al-Bouti croît en la voie des gens de la Sounnah et de la Jamaa’ah et condamne en même temps la Salafiyyah ? Cela est une contradiction !

 

Probablement que cet homme à été affecté par les Salafis en Syrie (Ash-Shaam).

 

Il existe là-bas un groupe dans leur pays qu’on nomme les Salafiyyounes.

 

Et il se peut que ce soit l’esprit d’amertume qui règne entre lui et entre les Salafiyyines là-bas qui a crée en lui cette contradiction.

 

Sinon cette contradiction est très mauvaise.

 

Bien que Al-Bouti est très extrémiste dans sa secte Ash’ariyyah.

 

Et il dit dans son livre – Koubraa Al-Yaqiiniyyaat – que : « Nous ne pouvons plus aujourd’hui nous permettre de dire à propos de la parole d’Allah (traduction rapprochée) :

 

(Le Tout-Miséricordieux (Ar-Rahman) s’est élevé au dessus du Trône) Taha : 5.

 

Nous ne pouvons plus nous permettre de dire comme le disait l’Imam Malik :

 

“Al-Istiwa (l’action de s’élever) est bien connu (Ma’loum), mais le comment (Al-Kaif) est inconnu (Majhoul), y croire est une obligation (Waajib), et d’en questionner le “comment” est une Bid’ah!” ».

 

Il (Al-Bouti) dit :

 

« Nous ne pouvons plus nous permettre cela, car nous avons étudié la rhétorique (Al-Balaaghah), et nous avons étudié la linguistique et nous sommes capables d’extraire des significations précises du Qor’an. »

 

Ce qui signifie que le docteur Al-Bouti prétend qu’il connaît mieux la langue que l’Imam Malik Ibn Anas et qu’il n’est pas possible pour lui d’accepter ce que les premiers musulmans ont acceptés.

 

Allahoul-Mousta’aan, Nous demandons à Allah la fermeté, pour nous-mêmes et pour vous.

 

سائل يسأل: ما رأيكم فيمن يطعن في السلفية ويقول أنها بدعة.....؟. إلى آخر سؤاله

الجواب: الذي قال إن السلفية بدعة دكتور أشعري معروف، فإذا قال شاب اليوم لعله قرأ كتاب الدكتور البوطي، وهو الذي ألف كتابًا في بدعية السلفية، والدكتور البوطي يؤمن بأهل السنة والجماعة وينكر السلفية، تناقض

ولعل الرجل تأثر بوجود السلفيين في الشام، توجد هناك جماعة يقال لهم السلفيون في بلدهم، لعل الحزازة النفسية بينه وبين السلفيين هناك هي التي عملت له هذا التناقض، وإلا هذا تناقض سيء جدًا، وإن كان البوطي في أشعريته متطرف جدًا

وكان يقول في كتابه-كبرى اليقينيات-: إننا لا يسعنا اليوم أن نقول في قوله تعالى: (الرحمن على العرش استوى)، لا يسعنا أن نقول كقول الإمام مالك: (الاستواء معلوم والكيف مجهول والإيمان به واجب والسؤال عنه بدعة)، يقول: لا يسعنا هذا، لأننا درسنا البلاغة، ودرسنا اللغة، واستطعنا ان نخرج المعاني الدقيقة من القرآن

بمعنى: يدعي الدكتور البوطي أنه أعلم من الإمام مالك بن أنس باللغة وأنه لا يسعه ما وسع المسلمين الأولين الله المستعان، فنسأل الله لنا ولكم الثبات

قام بتفريغه: أبو عبيدة منجد بن فضل الحداد

الثلاثاء الموافق: 16/ شعبان/ 1431 للهجرة النبوية الشريفة

Traduit par Abou Hammaad Sulaiman Al-Hayiti

Mercredi le 4 août 2010, Montréal, Québec, Canada.

 

(1) Il s’agit du docteur Mohammad Sa’id Ramadan Al-Bouti, un égaré qui défend la Bid’ah qu’on nomme Tasawwouf (le Soufisme) et qui suit la secte des Ashaa’irahs. Le Sheikh Salih Al-Fawzaan a écrit une réfutation des propos qu’Al-Bouti a exprimés dans son livre dans As-Salafiyyah et il dit :

 

(Je suis tombé sur le livre du docteur Mohammad Sa’id Ramadan Al-Bouti qui a pour tire « As-Salafiyyah marhalah zamaniyyah moubarakah la madh-haboun islaami. »  (La Salafiyyah une époque bénie, pas un Madh-hab Islamique).

 

Ce titre m’a surpris car il semble vouloir nier que les Salafs avaient un Madh-hab et un Manhaj que nous sommes obliger de connaître et auquel nous devons nous accrocher et qui nous oblige d’abandonner tout Madh-hab qui s’y oppose. Lorsque j’ai lu le livre,  j’ai trouvé que ce qu’il contient est encore plus étrange que son titre, car il dit que de prendre la Salafiyyah comme Madh-hab est une Bid’ah et il déclare la guerre aux Salafis!

 

On se demande bien ce qui à pu le pousser à déclarer cette offensive violente contre la Salafiyyah et les Salafis? Une attaque qui est même lancée contre les anciens parmi les Salafis, comme Sheikhoul-Islam Ibn Taymiyyah et Sheikhoul-Islam Mohammad Ibn ‘Abdul-Wahhaab! Est-ce que ce qui le pousse à cela est sa haine pour les Bid’ahs, du fait qu’il considère que de prendre la Salafiyyah comme Madh-hab est Bid’ah et il l’a déteste pour cette raison?

 

Non! Ce n’ai pas la haine des Bid’ahs qui lui a fait détester le Manhaj des Salafs, car nous avons trouvé qu’il défend plusieurs Bid’ahs dans son livre. Parmi ces Bid’ahs, il supporte la Bid’ah du Dhikr Soufi. Il supporte les Dou’ahs en groupes après la prière obligatoire, alors que c’est une Bid’ah. Il supporte le pèlerinage pour visiter la tombe du prophète (Sallallahou ‘Alaihi wa sallam) et c’est une Bid’ah.

 

Il nous a donc semblé clair – et Allah sait mieux – que  ce qui l’a poussé a déclancher cette attaque, c’est le fait qu’il se sent à l’étroit face aux opinions de la voie Salafiyyah qui combat les Bid’ahs et les idées que suivent beaucoup de gens dans le monde musulman aujourd’hui et qui ne sont pas compatible avec le Manhaj des Salafs...) Fin de la citation.

222

Cheikh Mouhammad Âman bnou 'Alî al Jâmî - الشيخ محمد أمان بن علي الجامي

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Voie des pieux prédécesseurs - طريق السلف الصالح