compteur de visite

Catégories

13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 11:55
S’il persiste sur les péchés qu’il commettait avant l’islam, sera-t-il toujours pardonné ? (audio)

 

Question :

 

Un mécréant a embrassé l’Islam, et quand il l'a fait, il a été informé de la législation de la religion, il avait une dépendance à l'alcool.

 

Il a dit: "J’embrasse l’Islam dans sa totalité, mais, en ce qui concerne la consommation d'alcool, je crois en son interdiction par la législation islamique, mais je vais continuer à le boire."

 

Est-ce que son péché -c’ est-à-dire, boire de l’alcool- d’avant l’Islam sera compté avec sa consommation d'alcool après l’Islam?

 

Cheykh Al ‘Outhaymin :

 

Qu’est ce qui sera compté ?

 

Le questionneur :

 

Son péché et sa désobéissance d'avant l’Islam, avec son péché après l’Islam.

 

Réponse :

 

Oui.

 

-Si le mécréant embrasse l’Islam et agit bien dans son islam alors il sera pardonné pour tout ce qui a précédé.

 

-S’il embrasse l'islam et agit mal alors sera pris en compte ce qu’il a fait avant l’Islam et ce qu’il fait après.

 

Ainsi, quand il embrasse l’Islam Allah efface les péchés de Chirk et de Koufr.

 

Et s’il persiste sur la désobéissance dans laquelle il était lorsqu’il était dans la mécréance, alors il ne sera pas pardonné pour ce qui a précédé (cette désobéissance) alors qu’il était kafir, parce qu'il ne s'est pas repenti.

 

Le questionneur :

 

(Et sur le fait que) l’Islam efface ce qui…

 

Le Cheikh reprend :

 

Il efface ce qui l’a précédé, tant qu'il ne persiste pas dans la désobéissance.

 

Ceci est confirmé dans le Sahih Al-Boukhari, que celui qui agit mal dans l’Islam, sera pris en compte le  mal qu'il a fait et ce qu'il a fait auparavant.

 

C'est parce qu'il ne s'est pas repenti, en réalité.

 

Il s'est repenti de la mécréance ainsi sa mécréance est pardonnée.

 

Mais il est resté sur la désobéissance (boire) de l'alcool et donc il pèche de cette manière.

 

Pour cette raison, si le musulman commet un certain nombre de péchés, et qu’il se repent de neuf sur dix d'entre eux, le dixième reste.

 

Source: Liqaa’aat Al-Baab Al-Maftouh
traduction de l'anglais : AbderRahman abou Maryam

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Péchés et repentir - الذنوب و التوبة