compteur de visite

Catégories

13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 12:00
Se soigner avec la cautérisation par le feu (audio)

 

Question :

 

Est-il autorisé de se soigner avec la cautérisation par le feu (al kayy) ? 

 

Et quelles sont les situations permettant d’utiliser al kayy ? 

 

Réponse de Cheikh Ibn Bâz :

 

Oui, il est permis de se soigner avec la cautérisation par le feu, selon la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

« la guérison se trouve dans les trois suivantes : l’application des ventouses, une gorgée de miel, et la cautérisation par le feu »

 

Et il dit عليه الصلاة و السلام :

 

« je n’aime pas me faire cautériser ».

 

Mais si le besoin d’une cautérisation par le feu se fait ressentir, alors il n’y a pas de mal.

 

Un groupe de compagnons s’est fait cautériser par le feu.

 

S’il y a besoin de la cautérisation par le feu, il n’y a pas d’interdiction en cela, mais, délaisser la cautérisation par le feu est meilleur si d’autres remèdes ou traitements sont disponibles, car elle est une sorte de souffrance physique.

 

Ainsi, son délaissement est meilleur sauf en cas de besoins.

 

حكم التداوي بالكي

هل يجوز التداوي بالكي، وما هي الأحوال التي يجوز أن أستخدم فيها الكي؟

نعم، يجوز التداوي بالكي؛ لقول النبي -صلى الله عليه وسلم

: (الشفاء في ثلاث: (شرطة محجم، وشربة عسل، وكية نار)، قال: (ما أحب أن أكتوي) عليه الصلاة والسلام. لكن إذا دعت الحاجة إلى الكي فلا بأس، وقد كوى جماعة من الصحابة، فإذا احتيج إلى الكي فلا حرج في ذلك، ولكن ترك الكي أولى إذا تيسر دواءٌ آخر وعلاج آخر؛ لأنه نوع من التعذيب فتركه أولى إلا عند الحاجة

divider (2)

Question :

 

J'ai, en consultant quelques ouvrages religieux, constaté que la cautérisation, utilisée par certains pour soigner leur malade, est une chose détestable, sans pour cela faire mention des arguments qui étaieraient ce point de vue, d'autant plus que l'expérience a prouvé que ce moyen thérapeutique est bénéfique, par la permission d'Allah, aux malades.

 

Je souhaite que vous renseigniez à ce sujet en me donnant les preuves afférentes?

 

Réponse du Comité permanent [des savants] de l'Ifta :

 

La cautérisation est une sorte de thérapie citée textuellement dans un hadith.

 

Ce remède, par la permission d'Allah, est bénéfique s'il est appliqué comme il convient sur l'endroit du mal, cependant, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) l'a mentionné et a dit qu'il détestait cette pratique et l'a défendu à sa communauté à cause de la hideur de cette médication qui ressemble plus au châtiment par le feu, même si cette dernière n'est pas utilisée pour torturer mais pour soigner.

 

C'est pour cette raison qu'il a été dit : la cautérisation est détestable, car Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) la réprouvait notamment lorsqu'un autre moyen thérapeutique existait et l'a défendue à sa communauté.

 

Il a été consigné par Al-Boukhârî selon ce qui a été rapporté par Ibn `Abbâs (Qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"La guérison réside en trois choses : Une gorgée de miel, une ligne de saignée, et une brûlure avec le feu. Mais je déteste me faire brûler (Pratique de la cautérisation)."

 

Il a été rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim que Djâbir ibn `Abd-Allah (Qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) a dit avoir entendu le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dire:

 

"Si, il y a quelque chose de véritablement guérissant parmi toutes vos médications, ce sont les scarifications du ventouse (mouhjim) ou la boisson du miel ou une légère piqûre du feu appliquée à l'endroit du mal et je n'aime pas être cautérisé".

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

العلاج بالكي

س: وجدت في بعض الكتب الدينية أن الكي الذي يعالج به بعض الناس مريضهم مكروه، ولم يذكروا دليلاً على كراهته، مع أن التجربة أثبتت أنه مفيد بإذن الله للمرضى، فأرجو إفادتي عن ذلك مع الدليل

ج : الكي نوع من العلاج بنص الحديث، وهو بإذن الله مفيد إذا أصاب الداء، إلا أن النبي - صلى الله عليه وسلم - ذكر أنه يكرهه، ونهى عنه أمته لبشاعته، ولأنه شبيه بالتعذيب بالنار، وإن لم يُقصد به التعذيب، وإنما قصد به العلاج، ولذا قيل: إنه مكروه لكراهة النبي - صلى الله عليه وسلم - إياه إذا وجد غيره من أنواع العلاج ونهيه أمته عنه، روى البخاري من طريق ابن عباس - رضي الله عنهما -، أن النبي - صلى الله عليه وسلم - قال:  الشفاء في ثلاثة: شربة عسل، وشرطة محجم، وكية نار، وأنهى أمتي عن الكي  وروى البخاري ومسلم من طريق جابر بن عبد الله - رضي الله عنهما -، أنه سمع النبي - صلى الله عليه وسلم - يقول:  إن كان في شيء من أدويتكم أو يكون في شيء من أدويتكم خير ففي شرطة محجم، أو شربة عسل، أو لذعةٍ بنار، توافق الداء، وما أحب أن أكتوي 

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم - 328

(الجزء رقم : 25، الصفحة رقم: 6)

 

La Fatwa numéro ( 328 ) 

( Numéro de la partie: 25, Numéro de la page: 6)

copié de alifta.net

divider (2)

Question :

 

Eminent cheikh, je souhaite que vous me délivriez une fatwa au sujet des soins par cautérisation.

 

Cela est-il permis ou interdit?

 

Car je suis un vieil homme, je soigne les gens en les cautérisant par le feu et je ne sais pas si je ce que fais est correct ou pas.

 

Je souhaite que vous délivriez une fatwa à ce sujet, sachant que je ne prends pas de salaire pour cela.

 

Qu'Allah vous garde et qu'Il vous rende utile à la communauté de l'Islam!

 

Réponse du Comité permanent [des savants] de l'Ifta :

 

Les soins par cautérisation sont permis pour traiter certaines maladies.

 

Il a été affirmé que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"Si dans vos traitements se trouvent quelque chose de bon, il se trouve alors dans la saignée ou dans la boisson d'une gorgée de miel ou dans une cautérisation par le feu et je n'aime pas être cautérisé."

 

Ainsi, Sa`d (Qu'Allah soit satisfait de lui) a été cautérisé, lorsqu'il a été touché par une flèche à la cheville.

 

Mais il est préférable de renoncer à la cautérisation, conformément à cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam):  "Mais je déteste me faire cautériser."

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

الذي يتولى الكي هل يؤجر

س: سماحة الشيخ: أرجو فتواي في العلاج بالكي، هل هو حلال أم حرام؟ حيث إنني رجل كبير في السن وأعالج الناس بالكي، ولا أعلم هل أنا على صواب أو على خطأ، أرجو إفتائي عن ذلك، حيث إنني لا آخذ أجرة على ذلك، والله يرعاكم وينفع بكم أمة الإسلام

ج: العلاج بالكي للتسبب به للشفاء من بعض الأمراض جائز، وقد ثبت أن النبي - صلى الله عليه وسلم - قال:  إن كان في شيء من أدويتكم خير ففي شرطة محجم، أو شربة من عسل، أو لذعة بنار، وما أحب أن أكتوي  ، وقد كوى سعدًا - رضـي الله عنه - لما أصيب في أك

(الجزء رقم : 25، الصفحة رقم: 9)

الفتوى رقم - 13690

 

La Fatwa numéro ( 13690 )

( Numéro de la partie: 25, Numéro de la page: 9)

copié de alifta.net

divider (2)

Question :

 

Je vous informe qu'en 1936 H, j'étais avec ma mère dans une région désertique où personne ne vit.

 

Il n'y avait personne avec nous et ma mère était gravement malade au point où elle avait perdu connaissance.

 

Elle m'avait demandé de la cautériser avec le feu mais j'ai refusé.

 

Le lendemain, elle renouvela sa demande mais j'ai également refusé mais le troisième jour j'ai répondu favorablement à sa demande et je l'ai cautérisée plus de trente fois avec le feu.

 

Je souhaite que votre Eminence me renseigne si je suis coupable pour ce que j'ai fais et si je dois faire une expiation ou pas?

 

Ma mère est en bonne santé depuis ce jour.

 

Renseignez-moi!

 

Réponse du Comité permanent [des savants] de l'Ifta :

 

Si la réalité est telle qu'elle est citée, et que sa mère était gravement malade et qu'elle lui a demandé de la cautériser, alors elle n'est coupable, pour cela, de rien, (Si Allah le veut) et elle n'a aucune expiation à faire, car les soins par cautérisation sont mentionnés dans la Législation Purifiée, lorsque le malade en a besoin.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro ( 3487 )

(Numéro de la partie: 25, Numéro de la page: 10)

traduit par alifta.net

 

كي الوالدة

س: أفيدكم أنه في عام 1369 هـ كنت أنا ووالدتي في أرض خالية من السكان، ولم يوجد عندنا أحد، ومرضت والدتي مرضًا شديدًا أوصلها على الغيبوبة، وطلبت مني أن أكويها بالنار، فأبيت، وفي اليوم الثاني طلبت مني ذلك فأبيت، وفي اليوم الثالث طلبت مني

أن أكويها، فكويتها أكثر من ثلاثين كية بالنار، فأرجو من فضيلتكم إفادتي هل علي من ذلك إزر، وهل علي كفارة أم لا؟ ووالدتي لا زالت بصحة جيدة من ذلك العام حتى الآن، أرجو إفادتي

ج: إذا كان الواقع ما ذكر من مرض والدتها مرضًا شديدًا وطلب والدتها منها أن تكويها فلا إثم عليها في ذلك إن شاء الله ولا كفارة، لورود التداوي بالكي في الشرع المطهر وحاجة المريضـة للتداوي به

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم - 3487

(الجزء رقم : 25، الصفحة رقم: 10)

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز
Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Médecine prophétique - Exorcisme الطب النبوي