compteur de visite

Catégories

1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 21:39
Selon la sunna, le fidèle doit poser ses genoux par terre avant ses mains, lorsqu'il s'abaisse pour se prosterner

Question :

 

Est-il préférable de poser les genoux par terre avant les mains, lorsque l'on s'agenouille pour accomplir le Soudjoud (prosternation), ou de faire l'inverse?

 

Comment concilier les deux hadiths rapportés à ce sujet?

 

Réponse :

 

Selon la Sunna, le fidèle doit poser ses genoux par terre avant ses mains, lorsqu'il s'agenouille pour accomplir le Soudjoud (prosternation), s'il en est capable, selon le plus correct des deux avis des oulémas à ce propos, conformément au hadith rapporté par Wâ'il Ibn Hadjar (Qu'Allah soit satisfait de lui) et aux hadiths qui ont été rapportés dans le même sens.

 

Concernant le hadith narré par Abou Hourayra (Qu'Allah soit satisfait de lui),en fait il ne va pas à l'encontre du hadith de Wâ'il et, au contraire, est en accord avec lui, car le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) y a interdit au fidèle de s'agenouiller pour le Soudjoud en baraquant (accroupissant) comme le dromadaire.

 

Il est connu que celui qui pose ses mains par terre avant ses genoux, ressemble au dromadaire lorsqu'il baraque.

 

Quant à la dernière partie du hadith,  

 

"et qu'il pose ses mains avant ses genoux."

Sounan At-Tirmidhî (La Prière), (269) , Sounan An-Nasâ*î (La pratique) (1091) , Sounan Abou Dâwoud (La Prière) (840) , le Mousnad de *Ahmad ibn Hanbal (2/381) , Sounan Ad-Dârimî (La Prière) (1321)

 

: le plus logique est que certains narrateurs de hadiths ont inversé dans le hadith et que la forme correcte des mots serait:  

 

"placez vos genoux avant vos mains."

Sounan At-Tirmidhî (La Prière) (268) , Sounan An-Nasâ*î (La pratique) (1089) , Sounan Abou Dâwoud (La Prière) (838) , Sounan Ibn Mâdja (L*accomplissement de la Prière et ses actes surérogatoires) (882) , Sounan Ad-Dârimî (La Prière) (1320)

 

C'est ainsi que les hadiths s'accordent et que la dernière partie du hadith devient en cohérence avec la première partie.

 

Ceci dissipe donc toute contradiction entre eux. L'érudit Ibn Al-Qayyim, (Qu'Allah lui fasse miséricorde), a attiré l'attention sur cette signification dans son ouvrage Zâd Al-Mi`âd.

 

Pour celui qui est incapable de poser les genoux par terre avant les mains, lors de l'accomplissement du Soudjoud, en raison d'une maladie ou de sa vieillesse, il n'y a pas de mal à ce qu'il inverse en posant les mains en premier puis les genoux conformément à cette parole d'Allah (Exalté soit-Il)  

 

"Craignez Allah, donc autant que vous pouvez," (La grande perte(At-Taghâboun) 64: Verset 16)

 

et selon cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam):  

 

"Ce que je vous ai défendu de faire, évitez-le, et ce que je vous ai ordonné, accomplissez-le dans la mesure du possible."

Rapporté par l'imam Ahmad dans [Le reste du Mousnad Al-Moukthirîn], sous le numéro ( 7449 , 27258 et 9890, rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim .

 

Qu'Allah vous accorde la réussite.

       

السنة للمصلي إذا هوى للسجود أن يضع ركبتيه قبل يديه

س: هل الأفضل وضع الركبتين قبل اليدين عند الخفض للسجود أو العكس أفضل؟ وما الجمع بين الحديثين الواردين في ذلك؟

ج: السنة للمصلي إذا هوى للسجود أن يضع ركبتيه قبل يديه إذا استطاع ذلك في أصح قولي العلماء وهو قول الجمهور؛ لحديث وائل بن حجر رضي الله عنه وما جاء في معناه من الأحاديث. أما حديث أبي هريرة رضي الله عنه فهو في الحقيقة لا يخالف ذلك بل يوافقه لأن النبي صلى الله عليه وسلم نهى فيه المصلي عن بروك كبروك البعير، ومعلوم أن من قدم يديه فقد شابه البعير. أما قوله في آخره:  وليضع يديه قبل ركبتيه  ، فالأقرب أن ذلك انقلاب وقع في الحديث على بعض الرواة، وصوابه:  وليضع ركبتيه قبل يديه  ، وبذلك تجتمع الأحاديث ويوافق آخر الحديث المذكور أوله، ويزول عنها التعارض وقد نبه على هذا المعنى العلامة ابن القيم رحمه الله في كتابه: ( زاد المعاد ).

أما العاجز عن تقديم الركبتين لمرض أو كبر سن فإنه لا حرج عليه في تقديم يديه لقول الله سبحانه:  فَاتَّقُوا اللَّهَ مَا اسْتَطَعْتُمْ 

وقول النبي صلى الله عليه وسلم:  ما نهيتكم عنه فاجتنبوه، وما أمرتكم به فأتوا منه ما استطعتم  . متفق على صحته . والله ولي التوفيق

(159.الجزء رقم : 11، الصفحة رقم: 160)

 

( Numéro de la partie: 11, Numéro de la page: 159.160)

copié de alifta.net

dffq

dffq 

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Prière - الصلاة