compteur de visite

Catégories

24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 10:50
Un remède à la médisance

-Ibn Abi Hatim رحمه الله a dit :

 

«Mon père nous a rapporté selon Harmalah qu’il entendit ['Abd Allah] Ibn Wahb dire :

 

« J’ai fait le vœux de jeûner à chaque fois que je médis, et cela m’a épuisé.

Je me suis retrouvé à médire et jeûner.

J’ai alors pris la résolution de donner en aumône des dirhams à chaque fois que je médisais une personne.

Et par amour du dirham j’ai délaissé la médisance. »»

 

قال ابن أبي حاتم : حدثنا أبي، حدثنا حرملة سمعت ابن وهب يقول: نذرت أني كلما اغتبت إنسانا أن أصوم، يوما فأجهدني، فكنت اغتاب وأصوم، فنويت أني كلما أغتبت إنسانا أن أتصدق بدرهم ، فمن حب الدراهم تركت الغيبة

 

-Adh-Dhahabi رحمه الله commente :

 

« Par Allah, ainsi étaient les savants !

Et voilà le fruit de la science utile !

Et ‘Abd Allah [Ibn Wahb] est une autorité et ses hadith rapportés sont nombreux dans les Sahihs et recueils islamiques.

Et suffit comme propos à son sujet celui de An-Nassaï connu pour inflexibilité [dans la science du hadith] :

« Ibn Wahb est digne de confiance et je ne lui connais pas de formulation rapportée contraire à une autre plus authentique. »    

(Syar, 9/228)

 

فقال الذهبي رحمه الله معلقاً على كلامه: هكذا والله كان العلماء وهذا هو ثمرة العلم النافع، وعبد الله حجة مطلقا، وحديثه كثير في الصحاح وفي دواوين الإسلام، وحسبك بالنسائي وتعنته في النقد حيث يقول: وابن وهب ثقة ما أعلمه روى عن الثقات حديثا منكرا

[ السير 9/228]

 

Traduit par notre frère Abû Mohammed حفظه الله

copié de islam-nancy.com

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب