compteur de visite

Catégories

1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 03:58
Une femme déteste son mari, sans pour autant blâmer son côté religieux ni sa morale

Question :

 

Une femme déteste son mari, sans pour autant blâmer son côté religieux ni sa morale.

 

Celle-ci lui a remboursé tout ce qu'elle avait pris comme dot.

 

Peut-on contraindre cet homme à divorcer de sa femme s'il la retient au moment où celle-ci l'abhorre ?

 

Réponse :

 

Si une femme déteste son mari et craint de ne pas respecter les prescriptions d'Allah, le Khul` est permis à ce moment.

 

Il s'agit pour la femme de rembourser ce que l'homme lui a donné comme dot.

 

Ce dernier se sépare d'elle suivant le hadith de   La femme de Qays ibn Thâbit qui vint voir le Prophète (Salla Allah `Alaihi wa Sallam) et lui dit :

 

"ô Prophète d'Allah : je ne reproche rien de spécial à Thâbit que ce soit dans la religion ou la morale, mais je redoute la mécréance.

Le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi wa Sallam) dit: "pourras-tu lui rendre son verger?"

- "Oui, répondit-elle".

Elle lui restitua le verger et le Prophète l'enjoignit d'accepter le divorce"

Rapporté par Al-Boukhârî

 

S'il y a conflit entre les deux, il revient au juge légal de les juger.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

(Numéro de la partie: 19, Numéro de la page: 411.412)

La Fatwa numéro ( 8990 )

traduit par alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق