compteur de visite

Catégories

1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 01:25
Vivre en terre de mécréance

Quant à résider en terre de mécréance, cela ne peut se faire qu'à deux conditions :

 

-La première condition est que le résident doit être sur de pouvoir préserver sa religion

 

En ce sens qu'il doit être doté d'une science, d'une foi et d'une volonté, lui assurant constance et fidélité à sa religion, et l'éloignant de la déviance et de l'égarement. Il doit éprouver de l'aversion et de l'inimité envers les mécréants et doit faire en sorte de ne pas les aimer ou les affectionner.

 

En effet, aimer et affectionner les mécréants est en opposition avec la foi en Allah exalté soit-Il.

 

Allah dit (traduction rapprochée) :

 

"Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leur pères, leur fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. Il les fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Allah les agrée et ils L'agréent. Ceux-là sont le parti d'Allah. Le parti d'Allah est celui de ceux qui réussissent" (58.22)

 

Allah dit aussi (traduction rapprochée) :

 

"ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. Tu verras, d'ailleurs, que ceux qui ont la maladie au cœur se précipitent vers eux et disent : “Nous craignons qu'un revers de fortune ne nous frappe.” Mais peut-être qu'Allah fera venir la victoire ou un ordre émanant de Lui. Alors ceux-là regretteront leurs pensées secrètes." (5.51-52)

 

On rapporte authentiquement que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

"Quiconque aime un peuple est un des leurs, et l'on sera dans l'au-delà avec ceux que l'on a aimé."

 (Rapporté par Al Bukhari)

 

Aimer les ennemis d'Allah est un des plus graves dangers qui guettent le musulman.

 

En effet, les aimer, c'est les approuver et les suivre, ou tout au moins ne pas condamner leurs actes.

 

C'est la raison pour laquelle le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Quiconque aime un peuple est un des leurs."

 

-La seconde condition est qu'il soit possible pour le résident de clairement manifester son appartenance religieuse

 

En pratiquant son culte sans qu'on ne lui cause aucun problème.

 

Ainsi, il ne doit pas être empéché d'accomplir les prières quotidiennes, la prière du vendredi et la prière en groupe, s'il y a d'autres personnes musulmanes priant en groupe et aptes à accomplir la prière du vendredi.

 

De même, il ne doit pas être empéché d'acquitter la Zakat, d'accomplir le jeûne, le pèlerinage et les autres pratiques cultuelles.

 

S'il ne peut accomplir ses rites, résider en terre de mécréance lui est alors interdit car l'émigration devient obligatoire pour lui.

 

L'auteur d'Al Mughni (p457, v.8) a dit à propos des différentes catégories de gens concernant l'émigration :

 

"La première catégorie est celle des gens pour qui l'émigration est obligatoire.

Il s'agit de ceux qui ont les moyen d'émigrer et qui ne peuvent ni manifester clairement leur appartenance religieuse, ni accomplir les rites obligatoires de leur religion en vivant parmi les mécréants.

L'émigration est une obligation pour eux."

 

Allah exalté soit-Il dit (traduction rapprochée) : 

 

"Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : “Où en étiez-vous ? ” (à propos de votre religion) - “Nous étions impuissants sur terre”, dirent-ils. Alors les Anges diront : “La terre d'Allah n'était-elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer ? ” Voilà bien ceux dont le refuge et l'Enfer. Et quelle mauvaise destination !" (4.97)

 

Il y a là une menace sévère qui indique le caractère obligatoire de l'émigration.

 

En effet, accomplir les actes religieux exigés est obligatoire pour qui en a la capacité.

 

Emigrer est une condition préalable nécessaire à la réalisation complète des actes obligatoires.

 

Or, tout ce qui est indispensable à la réalisation d'une obligation devient une obligation.

 

Extrait du livre : "Les trois fondements principaux"

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع