compteur de visite

Catégories

31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 12:30
Faire grâce ou réclamer ses dettes

Question :

 

Je possédais un magasin et j'ai encore des créances auprès de gens, que je ne crois pas pouvoir récupérer.

 

Vu que je recherche ce qui est plus bénéfique, du point de vue de la rétribution :

 

Est-il meilleur pour moi de renoncer à cette dette ou de la maintenir après de mes débiteurs?

 

Réponse :

 

Quiconque a un droit chez autrui, que ce soit de l’argent ou autre, peut y renoncer, comme il peut le réclamer.

 

Mais le renoncement est meilleur.

 

En effet, Allah, l'Exalté a dit (traduction rapprochée) :  

 

"A celui qui est dans la gêne, accordez un sursis jusqu’à ce qu’il soit dans l’aisance. Mais il est mieux pour vous de faire remise de la dette par charité! Si vous saviez!" (sourate La Vache verset 280)

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

له ديون على الناس هل يعفو عنها أو يبقيها بذممهم

س: كنت صاحب دكان، وبقيت لي ديون عند الناس غير متوقع تسديدها، ولكوني أبحث عن الأكثر فائدة بالأجر: فهل الأفضل لي السماح بها أو إبقاؤها في ذمة المدين؟

ج : من كان له حق على الغير من مال أو غـيره فله أن يعفو عمن عليه الحق ، وله أن يستوفيه، والعفو أفضل، قـال تعـالى:  وَإِنْ كَانَ ذُو عُسْرَةٍ فَنَظِرَةٌ إِلَى مَيْسَرَةٍ وَأَنْ تَصَدَّقُوا خَيْرٌ لَكُمْ إِنْ كُنْتُمْ تَعْلَمُونَ

(البقرة:280)

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم - 12098

 

La Fatwa numéro (12098)

copié de alifta.com

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 12:29
Autour de la table (vidéo)

Au Nom d'Allah.

 

Qu'Allah couvre d'éloges et salue notre Prophète Muhammad, sa famille, ses Compagnons et tous ceux qui emprunteront sa voie jusqu'à Jour de la Rétribution.

 

Que la religion est complète !

 

Comme rappel, voici quelques points bénéfiques (fawaid) tirés d'une série de courtes assises autour des règles de bienséances liées à la nourriture et à la boisson, du shaykh 'Azîz Ibn Farhân Al-'Anazi, qu'Allah le préserve. 

para divider

Le bon comportement en mangeant consister à prononcer le nom d'Allah (at-tasmiyyah)

 

'Umar Ibn Abî Salamah rapporte que le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) lui a dit :

 

"Ô mon garçon ! Prononce le nom d'Allah, mange de la main droite et mange de ce qui est devant toi."

(Al-Bukhârî et Muslim).

 

On dit : bismillah, sans y ajouter : ar-Rahman ar-Rahim.

 

C'est une cause de bénédiction et de préservation du diable.

 

Si la personne s'en rappelle elle le prononce à ce moment en disant : bismillah awalahu wa akhirahu, au nom d'Allah au début et à la fin. 

 

Manger et boire de la main droite est obligatoire

 

la main gauche étant illicite, c'est celle dont use Satan :

 

"[...] car Satan mange avec la gauche et boit avec la gauche."

(Muslim).

 

Ne pas blâmer la nourriture ou réprimander son épouse pour cela

 

On rapporte :

 

"Le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) n'a jamais critiqué un plat. S'il en voulait il en mangeait, sinon il le laissait et n'en mangeait pas."

(Al-Bukhârî et Muslim). 

 

Se laver les mains après avoir mangé

 

et avant de dormir

 

Ne pas manger étendu sur le ventre ou le côté

 

Le Prophète avait une position modeste (صلى الله عليه وسلم) et disait :

 

"Je ne mange pas appuyé."

(Al-Bukhârî)

 

Il dit aussi :

 

"Je m'assieds et mange comme l'esclave."

(As-Sahihah, 544). 

 

Il ne convient pas de débuter le repas avant la personne âgée ou de rang important

 

comme le père au sein de sa famille, les Compagnons disaient :

 

"Nous ne débutions pas le repas avant le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم)."

 

cela fait partie de la perfection de la Législation islamique qui n'a pas laissé un bien sans y appeler !

 

La permission de s'exprimer durant le repas 

 

contrairement à une pensée populaire.

 

Alors qu'il mangeait (صلى الله عليه وسلم), le Prophète demanda :

 

"Avez-vous un condiment ? "

On lui répondit : "Nous n'avons que du vinaigre."

Il dit : "Quel bon condiment est le vinaigre ! "

(Muslim).

 

L'interdiction de manger et boire dans un récipient d'or ou d'argent

 

comme dans plus d'un hadith authentique.

 

Les jurisconsultes ont dit :

 

"Parmi les méfaits : cela attriste les pauvres qui n'ont pas de quoi manger." 

 

La Sunna consiste à boire en dehors de la coupe et ne pas respirer dans le récipient

 

dans le hadith :

 

"Si l'un de vous boit, qu'il ne respire pas dans la coupe mais éloigne le récipient de ses lèvres."

(As-Sahihah, 386). 

 

Louer Allah

 

La nourriture et la boisson comptent parmi les bienfaits d'Allah à Ses serviteurs.

 

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) louait Allah pendant et à la fin. 

 

Boire et manger assis

 

Anas nous a rapporté :

 

"Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a interdit de boire debout."

 

Qatadah l'interrogea alors au sujet de la nourriture, et il répondit : "C'est plus grave."

 

Les savants ont dit :l'interdiction n'indique pas le caractère illicite de l'acte mais son caractère détestable.

 

La pratique courante du Prophète (صلى الله عليه وسلم) consistait à boire assis.

 

Ne pas manger jusqu'à satiété

 

On rapporte du Prophète (صلى الله عليه وسلم):

 

"L'homme ne remplit pas de récipient pire que le ventre. il lui suffit quelques bouchés pour se maintenir, mais si cela est nécessaire, qu'un tiers soit pour la nourriture, un tiers pour la boisson et un tiers pour l'air."

(Tirmidhî, Sahih).

 

Porter de l'attention à ceux qui nous entoure

 

On rapporte du Prophète (صلى الله عليه وسلم) qu'il portait à la bouche de ses épouses la nourriture et inversement.

 

Qu'il s'agisse de nos frères, famille etc. 

 

Manger ensemble

 

On rapporte du Prophète (صلى الله عليه وسلم) conseillait les Compagnons de se regrouper autour d'un seul et même plat.

 

C'est une cause de bénédiction (al-barâkah). 

 

Il le convient pas  de se laisser aller dans une assemblée à l'éructation (تجشؤ)

 

ou le rot dans le langage familier.

 

Dans un hadith bon, At-Tirmidhi rapporte qu'un homme éructa en présence du Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) qui dit :

 

"Épargnes-nous tes éructations."

 

Si la personne ne peut se retenir alors elle pose sa main, se détourne des autres etc. afin de ne pas gêner ses frères.

 

[NdT : Pour la faida, Ibn 'Abd Barr cite l'unanimité des savants quant au fait que l'éructation n'annule pas les ablutions. (voir Al-Istidhkâr)]

 

En mangeant à plusieurs, fait partie de la Sunna de se saisir des aliments lorsque cela est possible un par un

 

comme les dattes, le raisin etc...

 

L'invocation lorsque l'on rompt le jeûne

 

On dit :

 

"La soif est dissipée, les veines sont irriguées, et la récompense persistera si Allah le veut." (Sahih Abû Dawûd).

 

Dhahaba adh-dhamau wa btallati al-'uruq wa thabata al-ajru in shâ'a Allah.

 

En arabe : ذَهَـبَ الظَّمَـأُ، وَابْتَلَّـتِ العُـروق، وَثَبَـتَ الأجْـرُ إِنْ شـاءَ الله

 

Lors du repas en assemblée, il ne convient pas de se laver les dents face aux personnes présentes

 

les Compagnons, qu'Allah les agrée répugnaient cela. 

 

Fait partie du bon comportement de ne pas manger face aux autres dans certaines situations 

 

face aux indigents et pauvres, face au jeûneur si par exemple la personne est en voyage et ne jeûne pas ou encore la femme en période de menstrues.

 

De cette manière, on évite aussi le jugement de certaines personnes qui ne sont pas forcément au fait de notre situation.

 

On rapporte que Abû Hurayrah qu'Allah l'agrée réprouvait que l'homme laisse son enfant manger d'un fruit face à celui de son voisin, en effet ce dernier peut alors exiger de son père dans le besoin la même chose que son voisin et le mettre dans une situation malaisée. 

 

Il n'est pas permis de jeûner le jour du 'Aïd

 

la Sunna du Prophète (صلى الله عليه وسلم) est : 

 

-lors du 'Aïd al-Fitr, succédant au mois de Ramadan, avant la prière, de manger un nombre impair de dattes avant la prière

-lors du 'Aïd al-Adhah, de ne rien manger jusqu'à manger de sa bête sacrifiée après la prière. 

 

Puisse Allah nous accorder le suivi de la Sunna du Prophète d'Allah (صلى الله عليه وسلم) ! 

 

Nourrir le jeûneur

 

Dans le hadith sahîh :

 

"Celui qui nourrit un jeûneur pour la rupture du jeûne aura la même récompense que lui sans que cela n'enlève rien à la récompense du jeûneur." 

 

Fait partie du bon comportement lorsque l'on partage un plat avec ses frère de manger ce qui se trouve en face de soit

 

comme il est rapporté dans le hadith, laissant le centre du plat pour la fin, c'est une cause de bénédiction.

 

Il n'y a pas de mal à débuter par le centre ou le bord de l'assiette ou autre si la personne mange seule.

 

Et Allah est le plus savant. 

 

Fait partie du bon comportement de partager avec son voisin sa nourriture

 

dans le hadith,le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit :

 

"Ô Abû Dharr ! Quand tu prépares un plat [en sauce], augmente son eau et donnes-en à tes voisins."

(Muslim)

 

Ceci en particulier si les demeures sont proches et qu'ils peuvent sentir l'odeur du mets, ou encore qu'ils soient pauvres, dans le besoin.

 

Ce comportement appartient aux plus beaux aspects de la législation islamique, qu'il ne convient pas de délaisser. 

 

Fait partie du bon comportement : la générosité

 

le Coran a rappelé la générosité et la bonté du Prophète Ibrâhîm lorsque se présentèrent à lui des invités, de même Muhammad le sceau des Prophètes et Messagers (صلى الله عليه وسلم) était connu pour cette qualité, il nourrissait le pauvre et acceptait l'invitation, l'invitation d'un juif notamment.

 

C'est une manière de se rapprocher d'Allah et le satisfaire, faire entrer la joie dans le cœur de son frère en acceptant son invitation. 

 

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) ne critiquait aucun plat 

 

comme nous rappelions, dans le hadith :

 

"Le Prophète  (صلى الله عليه وسلم) entra chez Maymûnah, et on lui présenta un lézard vers lequel il tendit la main.

Une femme présente dit : "Informez le Messager d’Allah  (صلى الله عليه وسلم) de ce que vous lui avez présenté."

Elles dirent : "C’est un lézard, Ô Messager d’Allah."

Aussitôt, le Prophète (صلى الله عليه وسلم) retira sa main.

Khâlid Ibn Al-Walîd dit : "Est-ce illicite, Ô Messager d’Allah ? "

Il répondit : "Non, mais on n’en consomme pas chez moi, et ça me répugne."

Khâlid le tira à lui et le mangea."

 

Si l'aliment est permis il ne convient pas d'en éloigner les gens. 

 

Le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) avait une préférence pour certains plats et aliments comme les dattes et incitait à en avoir chez soit, la courge, l'épaule d'agneau, l'eau fraîche, le lait etc. 

 

Et Allah est plus savant ! 

 

traduit par lamektaba.over-blog.com

para divider

Cheikh Docteur Aziz Ibn Farhan A-Anazi - الشيخ الدكتور عزيز بن فرحان العنزي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Aliments et boissons - الأطعمة والأشربة
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 12:28
L’ère de la salafiya a-t-elle pris fin ? (audio-vidéo)

 

Question :

 

Ô Noble Cheikh, qu'Allah vous accorde le succès.

 

Certains disent, que l'ère de la Salafiya est une époque qui est venue et qui a pris fin et que nous ne sommes pas en mesure d'appliquer...

 

Cheikh Fawzan l’interromps :

 

Elle a pris fin pour lui; parce qu'il n'aime les Salafs et qu'il ne veut pas suivre leur méthodologie; mais en ce qui concerne Ahl As-Sounnah wal Jama'a, l'ère de la Salafiya restera jusqu'à ce que l'Heure s'établisse.

 

Elle restera jusqu'à ce que l'Heure s'établisse.

 

Elle ne se terminera pas, et toutes les Louanges appartiennent à Allah.

 

traduction de l'anglais : AbderRahman abou Maryam

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Voie des pieux prédécesseurs - طريق السلف الصالح
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 12:27
Ne dis pas : «j'ai créé» mais : «j'ai fabriqué (fait) par la permission d'Allah»

Question 5 :

 

Si j'ai fabriqué un verre par exemple, puis-je dire :

 

"Je l'ai créé"

 

Ou bien est-ce une transgression en matière des Attributs d'Allah et de Ses Noms ?

 

Réponse 5 :

 

Non, vous n'avez pas le droit de dire : "Je l'ai créé", parce que la création des choses appartient exclusivement à Allah.

 

La preuve en est ce verset où Il, Exalté soit-Il, a dit:  

 

"Allah est le Créateur de toute chose" (sourate le tonnerre verset 16)

 

Alors, vous devriez dire: "Je l'ai fabriqué grâce à Allah et à Sa force" ou encore: "Je l'ai fait".

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

لا تقل خلقت ولكن قل صنعت بإذن الله

س5: هل إذا صنعت كوبًا مثلاً يمكن أن أقول خلقته أم يكون هذا تدخل في شؤون صفات الله وأسمائه؟

ج5: لا يقول خلقته؛ لأن خلق الأشياء من اختصاص الله تعالى، لقوله تعالى: اللَّـهُ خَالِقُ كُلِّ شَيْءٍ  ، ولكن يقول: صنعته بإذن الله وحوله وقوته، أو فعلته

وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

 

copié de aliftaweb.org

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 12:25
Est-il permis à la femme de se changer dans une maison autre que celle de son époux ? (audio)

 

Question :

 

Une auditrice demande l’explication de plusieurs hadiths, parmi ceux-ci, le hadith suivant :

 

«Si la femme enlève ses vêtements dans une maison autre que celle de son époux, elle a alors déchiré le voile qu’il y a entre elle et Allah عز و جل 

 

Ceci veut-il dire que la femme ne doit pas changer de vêtements en cas de nécessité dans la maison de sa famille ou celle de son frère ?

 

Réponse :

 

Il est plus probant, et Allah est plus Savant, que ce soit dans le cas où elle les enlève pour accomplir la perversité et le mal, ou sans aucune précaution au point que les hommes la voient.

 

Quant au fait qu’elle les enlève pour un intérêt dans la maison de son frère, son père ou l’un de ses mahram, ou une maison de confiance, auprès de ses sœurs, dans une maison dans laquelle il n’y a pas de risque pour elle à changer ses vêtements, aller aux toilettes ou se laver d’une manière qui ne laisse pas apparaître sa ‘awra et sans aucun risque, alors le plus probant est qu’il n’y a pas de mal en cela, et Allah est plus Savant.

 

Et ce qui est visé par le Prophète صلى الله عليه و سلم est le cas où elle le fait d’une manière encourant un risque. 

 

 Traduit et publié par an-nassiha.com

 

خلع المرأة ثيابها في غير بيت زوجها

(إذا خلعت المرأة ثيابها في غير بيت زوجها فقد هتكت الستر الذي بينها وبين الله عز وجل)

هل هذا يعني أن المرأة لا تغير ملابسها عند الضرورة في منزل أهلها أو في منزل أخيها؟

الأقرب والله أعلم أن المراد بذلك إذا خلعتها للفاحشة والشر، أو لعدم المبالات حتى يراها الرجال، أما إذا خلعتها لمصلحة في بيت أخيها أو بيت أبيها أو بيت محرمٍ لها، أو بيت مأمون عند أخواتها في بيت ليس فيه خطر في تغيير ملابسها، أو للتحمم والاغتسال على وجهٍ ليس فيه إظهار العورة للناس وليس فيه خطر فالأقرب والله أعلم أنه لا حرج في ذلك، وأن مراد النبي - صلى الله عليه وسلم - إذا فعلت ذلك على وجه فيه الخطر

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 22:36
Les conditions pour que la vision du Prophète صلى الله عليه وسلم en rêve soit véridique (audio)

 

Questionneur :

 

Une femme dit avoir vu le Prophète صلى الله عليه وسلم en rêve et il tenait à sa main un chapelet.

 

Réponse :

 

Je ne crois pas que cette vision soit véridique car le chapelet est une innovation et le Messager صلى الله عليه وسلم ne nous incite pas à l’innovation.

 

Pour que la vision du Prophète صلى الله عليه وسلم en rêve soit considérée comme véridique, elle doit remplir 3 conditions :

 

-que sa description soit conforme aux descriptions qui nous proviennent de sa biographie authentique.

Si quelqu’un prétend l’avoir vu sous un aspect repoussant, ou une mauvaise apparence, ou ayant un handicap ou tout ce qui va dans ce sens, nous lui disons que cette vision n’est pas véridique.

Si cette personne l’a vu d’une description différente que celle qui se trouve dans sa biographie alors nous ne l’acceptons pas, et il n’y a aucun doute que c’est ce à quoi appel certaines personnes pour la gloire.

 

-que celui qui a eut cette vision fasse partie des gens de piété et de bienfaisance.

 

-qu’il ne prétend pas qu’il lui a été ordonné une pratique contraire à la voie du Coran et à la Sunnah.

 

S’il prétend avoir été ordonné de prier une 6ème prière, nous disons de lui qu’il est véridique ou menteur?

 

Menteur.

 

Et s’il prétend avoir été ordonné de tuer quelqu’un? nous disons de lui qu’il est véridique ou menteur?

 

Menteur.

 

Et s’il dit que le Prophète صلى الله عليه وسلم lui a ordonné d’aller sur telle montagne en pleine chaleur du jour, pieds nus, nous disons de lui qu’il est véridique ou menteur?

 

Menteur.

 

Et si il lui est dit que le hajj a changer de moment, autre que le mois de Muharram, nous disons de lui qu’il est véridique ou menteur?

 

Menteur.

 

Et s'il dit qu'il a vu celui qui s'occupe de l'appartement prophétique qui [lui], prétend avoir vu le Prophète صلى الله عليه وسلم lui dire de faire telle ou telle chose [...] nous disons de lui qu'il est véridique ou menteur?

 

Menteur.

 

Tous ceci n’est que mensonge.

 

traduit par lamektaba.over-blog.com

 

Cheikh Salih Ibn Sa'ad As-Souhaimy - الشيخ صالح بن سعد السحيمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 22:34
La pudeur et la décence de la femme musulmane dépendent de sa foi et sa piété

Le voile de la femme, sa décence et sa pudeur reviennent à la force de sa foi et sa religion.

 

A titre d’exemple, nous avons qu’à regarder le cas d’Oum Salama, qu’Allah l’agrée, lorsque le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a mentionné que la femme laisse dépasser [son vêtement de ses chevilles] d’un empan, elle a dit :

 

« Ainsi, une partie d’elle sera découverte. ».

 

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a alors dit :

 

« Alors d’une coudée et qu’elle ne dépasse pas ceci. ».

 

Quant à celle dont la religion et la foi sont affaiblies, alors son ambition s’oriente vers le fait de dévoiler un empan, une coudée ou plus selon la faiblesse de sa religion.

 

copié de forum.daralhadith-sh.com

 
حشمة المرأة
ستر المرأة وحشمتها وحياؤها عائد إلى قوة إيمانها ودينها، وينظر في هذا على سبيل المثال إلى حال أم سلمة رضي الله عنها لما ذكر النبي صلى الله عليه وسلم أنَّ المرأة ترخي شبرًا قالت: إذن ينكشف عنها فقال النبي صلى الله عليه وسلم: إذن ذراعًا لا تزيد عليه، أمَّا مَن رقَّ دينها وضعف إيمانها فإنَّ همتها متجهة إلى الكشف شبرًا أو ذراعًا أو أزيد بحسب رقة الدين

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr  الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 22:33
La réjouissance du musulman (vidéo)

La personne doit se réjouir de la science bénéfique, elle se réjouie de la connaissance de la vérité et du faux, c'est pour cela qu'il faut se réjouir.

 

Quant au bas-monde, l'argent..., il ne faut pas se réjouir pour cela.

 

Le fait de se réjouir pour cela est un mal.

 

(traductions rapprochées)

 

"Ils se réjouissent de la vie sur terre, mais la vie d’ici-bas ne paraîtra que comme une jouissance éphémère en comparaison de l’au-delà." (sourate le tonnerre verset 26) 

 

"Ne te réjouis point. Car Allah n’aime pas les arrogants" (sourate le récit verset 76) 

 

Ceci concerne le bas-monde.

 

Quant à la réjouissance pour la science et la réjouissance pour les bones oeuvres, ceci est demandé.

 

Le Très-haut a dit (traduction rapprochée) :

 

"Dis: «[Ceci provient] de la grâce d’Allah et de Sa miséricorde; Voilà de quoi ils devraient se réjouir." (sourate Younous verset 58)

 

La grâce d'Allah est l'islam et Sa miséricorde est l'envoie du messager, prière et salutation d'Allah sur lui.

 

(traductions rapprochées)

 

"Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers" (sourate les prophètes verset 107)

 

"[Ceci provient] de la grâce d’Allah et de Sa miséricorde" (sourate Younous verset 58)

 

Par l'islam et par le prophète Muhammad,  prière et salutation d'Allah sur lui.

 

Ceci est un immense bienfait, c'est pour lui qu'il faut se réjouir.

 

"Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C’est bien mieux que tout ce qu’ils amassent" (sourate Younous verset 58)

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Voie des pieux prédécesseurs - طريق السلف الصالح
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 22:32
Le repentir sincère (audio)

 

Question :

 

Parlez nous du repentir et de ses conditions et quel est le sens du repentir sincère ?

 

Réponse :

 

Le repentir est le retour du péché vers l’obéissance et il est obligatoire.

 

وَتُوبُوا إِلَى اللَّهِ جَمِيعاً أَيُّهَا الْمُؤْمِنُونَ لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ

 

« Et repentez vous tous à Allah, ô les croyants, afin d’obtenir le succès. » [An-Nour, 31]

 

Il est donc obligatoire pour le musulman, lorsqu’il commet un péché, de s’empresser de se repentir à Allah (عز و جل).

 

Et Allah accepte le repentir de celui qui se repent.

 

وَإِنِّي لَغَفَّارٌ لِمَنْ تَابَ وَآمَنَ وَعَمِلَ صَالِحًا ثُمَّ اهْتَدَىٰ

 

« Et Je suis Grand Pardonneur à celui qui se repent, croit, fait bonne œuvre puis se met sur le droit chemin. » [Taha, 82]

 

Et ceci est une grâce d’Allah (عز و جل), Il a ordonné le repentir et a promis qu’Il l’acceptait de celui qui se repent et qu’Il lui pardonnait son péché. 

 

Cependant, le repentir ne se limite pas à la langue, il a des conditions qui doivent impérativement se concrétiser et qui sont : 

 

-La première condition 

 

Délaisser le péché et s’en écarter. Il ne doit pas dire qu’il se repent à Allah alors qu’il n’a pas abandonné le péché et ne l’a pas délaissé. 

 

-La deuxième condition

 

Qu’il prenne la résolution de ne pas le refaire une seconde fois. Ainsi, s’il se repent à Allah mais qu’il a l’intention de refaire le péché à un autre moment, alors ceci est un repentir temporaire qu’Allah (سبحانه و تعالى) n’accepte pas.

 

-La troisième condition 

 

Qu’il regrette ce qu’il s’est passé, qu’il pense à ce péché et qu’il en ait peur. Il ne doit pas dire : je me suis repenti, c’est bon. Il doit donc avoir peur de ce péché et regretter ce qu’il a commis.

 

Voici donc les conditions du repentir, si elles sont remplies alors Allah (سبحانه و تعالى) accepte le repentir comme Il l’a promis.

 

copié de forum.daralhadith-sh.com

التوبة معناها وشروطها
السؤال: حدثونا عن التوبة وما هي شروطها، وما معنى التوبة النصوح؟
الجواب: التوبة هي الرجوع من المعصية إلى الطاعة، وهي واجبة (وَتُوبُوا إِلَى اللَّهِ جَمِيعاً أَيُّهَا الْمُؤْمِنُونَ لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ) فيجب على المسلم، إذا أذنب ذنباً أن يبادر بالتوبة إلى الله عز وجل، والله يتوب على من تاب (وَإِنِّي لَغَفَّارٌ لِمَنْ تَابَ وَآمَنَ وَعَمِلَ صَالِحًا ثُمَّ اهْتَدَىٰ) وهذا من فضل الله عز وجل، أمر بالتوبة ووعد أنه يتوب على من تاب، ويغفر له ذنبه، ولكن التوبة ليست باللسان فقط، التوبة لها شروط لا بد أن تتحقق، وهذه الشروط هي
الشرط الأول: ترك الذنب والابتعاد عنه، ولا يقول يتوب إلى الله وهو لم يغادر الذنب ولم يتركه
الشرط الثاني: أن يعزم أن لا يعود إليهِ مرة ثانية، فإن كان يتوب إلى الله، وفي نيتهِ أن يعود إلى الذنب في وقت آخر، فهذه توبته مؤقتة، لا يقبلها الله سبحانه وتعالى
الشرط الثالث: أن يندم على ما فات، ويتصور هذا الذنب ويخاف منه، ولا يقول أنا تبت وخلاص، فليكون خائف من هذا الذنب فيكون عنده ندم على ما حصل منه
وهذه شروط التوبة، إذا توفرت تقبل الله توبة سبحانه وتعالى كما وعد

 Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Péchés et repentir - الذنوب و التوبة
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 22:31
Comment se comporter avec les enfants à la mosquée ? (audio)

 

Question :

 

Votre éminence, concernant les enfants qui n’accomplissent pas bien la prière et qui se font remarquer, ou qui s'inclinent mais ne se prosternent pas avec l'imam, est-il permis de les faire sortir du rang ou devons-nous les laisser ?

 

Réponse :

 

Si les petits enfants sont la cause de nuisances, alors sortez-les.

 

Comment doivent-ils être sortis?

 

Non pas en les réprimandant et en leur hurlant dessus, mais plutôt par l’intermédiaire de leur responsable.

 

Qu'il lui soit dit : « Ô Untel, ton fils ou ton frère nous perturbe » afin que sa suspension de la mosquée soit appliquée par son responsable.

 

Et toi tu sais que si tu corriges cet enfant il va être contrarié et risque de détester les mosquées et de s'y rendre.

 

Et il se peut que son responsable aura une dent contre toi. Si tu t'occupes d'une chose à sa source, cela est meilleur.

 

Quant à l'enfant qui n'engendre aucune nuisance, que ce soit de par ses paroles ou son comportement, il n'est pas permis de le sortir de la mosquée, ni de le changer d'endroit (du rang) en le mettant à l'arrière, même s'il se trouve dans un rang avancé.

 

Il reste à sa place, même s'il est derrière l'imam car celui qui arrive en premier est plus en droit (d'occuper cette place) que les autres.

 

"Le Prophète صلى الله عليه وسلم a  interdit à quiconque de faire lever son frère de sa place afin de s'y asseoir"

(Bukhârî 869).

 

Certains hommes de science sont d'avis qu'il faille déplacer les enfants du premier rang au second.

 

Et si un homme doué de raison arrive, alors on les déplace du second au troisième rang, et ainsi de suite jusqu'à ce que l'enfant se trouve au fond de la mosquée.

 

Ils s'appuient sur la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

« Que me suivent les hommes pubères (أولو الأحلام ) et les doués de raison (أولوالنُّهى ) parmi vous ».

 

أولو الأحلام c'est-à-dire les personnes pubères,

et أولوالنُّهى c'est-à-dire les personnes sensées.

 

Il y a matière à discuter sur le fait d'utiliser ce hadith comme argument sur cette question, car lorsque le Prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

« Que me suivent les hommes pubères (أولو الأحلام ) et les doués de raison (أولوالنُّهى ) parmi vous »

 

Il vise par cela à inciter ces derniers à être derrière lui صلى الله عليه وسلم.

 

Si ce qui était visé était d'éloigner les enfants du premier rang ou d'autre interprétations de ce sens, Il aurait dit : « ne se placent derrière moi QUE les pubères et les doués de raison ».

 

Si telle avait été la formulation du hadith alors nous aurions dit que cela est une interdiction pour les enfants et les possédés, de se trouver derrière l'imam, et qu'ils doivent être déplacés du rang.

 

Le fait de déplacer les enfants des premiers rangs jusqu'à les faire atteindre le dernier rang, va augmenter leur sentiment d’écœurement envers les mosquées et ses fidèles, et cela va également augmenter leurs perturbations car s'ils sont regroupés dans un seul et même rang, les troubles et le vacarme vont être plus grand, chose qui n'arriverait pas s'ils étaient placés entre les gens.

 

En effet, s'il y a deux enfants à côté de toi et que tu crains qu'ils s'amusent, alors il n'y a pas de mal à ce que tu les sépares, repoussant ainsi ce que l'on crains comme désordre.

 

copié de lamektaba.over-blog.com

   

من اداب التعامل مع الأطفال في المسجد

السؤال : فضيلة الشيخ! بالنسبة للأطفال الذين لا يحسنون الصلاة، ويتلفتون، أو يركعون ولا يسجدون مع الإمام، هل يجوز إخراجهم من الصف أو يُتركوا؟

الجواب : الأطفال الصغار إن حصل منهم أذية فإنهم يُخْرَجون؛ ..ولكن كيف يكون إخراجهم ليس بالزجر والصياح عليهم

إخراجهم إنما بأن يتصلوا بأولياء أمورهم، ويقال: يا فلان، إن ابنك أو أخاك يشوِّش علينا، حتى يكون كفُّه عن المسجد من قِبَل ولي أمره، وأنت تعلم أنك لو صحت بهذا الصبي انزعج وكره المسجد، وكره الحضور إليه، وربما يكون في قلب وليه شيء عليك؛ لكن إذا أتيت الأمر من بابه صار أحسن، أما إذا كان الصبي لا يحصل منه أذية، لا بقوله ولا بفعله، فإنه لا يجوز إخراجه من المسجد، ولا تحويله من مكانه، ولو كان في مُقَدَّم الصف إلى مكان آخر، بل يبقى في مكانه، ولو كان خلف الإمام؛ لأن من سبق إلى ما لم يسبق إليه أحد فهو أحق به، وقد (نهى النبي صلى الله عليه وسلم أن يقيم الرجل أخاه من مكانه ويجلس فيه

وقد ذهب بعض أهل العلم إلى تحويل الصغار من الصف الأول إلى الثاني، فإن جاء رجال بالغون، حولناهم من الثاني إلى الثالث، وهكذا حتى يكونوا في آخر المسجد، بناءً على قول النبي صلى الله عليه وعلى آله وسلم: (لِيَلِنِي منكم أولو الأحلام والنُّهى) أولو الأحلام أي: البالغين.والنُّهى أي: العقلاء

ولكن في الاستدلال بهذا الحديث على هذه المسألة نظر، لأن النبي صلى الله عليه وعلى آله وسلم عندما قال: (لِيَلِنِي منكم أولو الأحلام والنُّهى) يريد بذلك حث هؤلاء على التقدم حتى يَلُوا النبي صلى الله عليه وعلى آله وسلم، ولو كان المراد طرد الصغار من الصف الأول وما أشبه ذلك لقال: لا يَلِنِي منكم إلا أولو الأحلام والنهى، فلو كانت عبارة الحديث: لا يَلِنِي إلا أولو الأحلام، لقلنا: هذا نهي عن أن يَلِيه الصغار أو المجانين فيُحوَّلون إلى مكان آخر

ثم إن تحويل الصغار من الصفوف المقدَّمة حتى يكونوا في آخر صف إن هذا مما يزيد كراهتهم للمسجد وأهل المسجد، ومما يزيد تشويشهم أيضاً؛ وإذا كانوا صفاً واحداً كَثُر منهم التشويش واللغط، بخلاف ما إذا كانوا بين الناس

نعم لو فرضنا أنه كان إلى جانبك صبيان، وخشيتَ أن يعبثا فلا بأس أن تفرق بينهما، درءاً لِمَا يُخشى من المفسدة

Comment se comporter avec les enfants à la mosquée ? (audio)

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان