compteur de visite

Catégories

12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 20:01
La jalousie et l'amour ardent qu'éprouvent les femmes

Al Bukhâri a intitulé l'un des chapitres de son sâhih : "la jalousie et l'amour ardent qu'éprouvent les femmes".

 

Commentant ce hadith, al hâfidh bnu Hajar dit :

 

-"Si la femme est jalouse de son mari à cause d'un péché qu'il a commis comme l'adultère ou parce qu'il manque à ses devoirs envers elle et favorise sa coépouse, si elle est sûre de cela ou dispose d'un faisceau de preuves allant dans ce sens, alors sa jalousie est licite.

 

-En revanche, si sa jalousie ne repose sur aucune preuve mais sur de simples suppositions, alors elle n'est pas permise.

 

-Enfin, si le mari est juste et équitable dans la mesure ou il respece les droits de chacune de ses épouses mais que malgré cela, la femme éprouve une jalousie naturelle, à laquelle nulle femme n'échappe, alors celle-ci est excusée pour peu qu'elle ne dépasse pas dans ses paroles et ses actes les limites autorisées.

 

C'est ainsi qu'il faut comprendre les récits concernant la jalousie des premières musulmanes."

 

Les ruses de Satan p.107

ثمر البستان على قول الله تعالى : يا أيها الذين آمنوا لا تتبعوا خطوات الشيطان

Retranscrit par Ummu Isma3il

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 20:00
Parmi les bénéfices du mariage...

Il y a dans le mariage (comme bénéfices) :

 

-l’obéissance à l’ordre d’Allâh et de Son Messager صلى الله عليه و سلم, 

 

-le suivi de la Sunna du Prophète صلى الله عليه و سلم et de ceux qui l’ont précédé parmi les envoyés, 

 

-un moyen de concrétiser ses projets, 

 

-le bonheur du cœur et la joie de l’âme, 

 

-la préservation de la chasteté, 

 

-la protection de l’honneur, 

 

-l’abaissement du regard et l’éloignement de la tentation,

 

-la survie de l’espèce humaine et le peuplement de la Terre,

 

-l’accroissement de la communauté musulmane, de sa force et de son autonomie,

 

-la réalisation du souhait du Prophète صلى الله عليه و سلم d’être fier de sa communauté face aux autres communautés le jour de la résurrection,

 

-la formation des familles, le rapprochement des uns des autres et le renforcement des liens entre eux,

 

-l’acquittement des droits conjugaux et chacun des époux est récompensé pour cela s’il s’en acquitte pour Allâh عز وجل,

 

-le fait d’avoir des enfants et d’être récompensé pour les avoir éduqués et pourvu à leurs besoins,

 

-la droiture pour toute la communauté, pour l’individu et les groupes, les hommes et les femmes, dans la religion et les affaires mondaines, pour le présent et l’avenir. 

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

من فوائد النكاح 

في النكاح امتثالٌ لأمر الله ورسوله صلى الله عليه وسلم ، وفيه اتباعٌ لسنة النبي صلى الله عليه وسلم ومن سبقه من المرسلين وفيه قضاء الوطر وسرور القلب وفرح النفس ، وفيه تحصين الفرج وحماية العرض ، وفيه غض البصر والبعد عن الفتنة ، وفيه بقاء النوع الإنساني وعمارة الأرض ، وفيه تكثير الأمة الإسلامية وقوتها واكتفاؤها بنفسها , وفيه تحقيق مباهاة النبي صلى الله عليه وسلم بأمته الأمم يوم القيامة , وفيه تكوين الأسر وتقريب بعضهم من بعض وتقوية الروابط والصلة بينهم , وفيه قيامٌ بحقوق الزوجية يؤجَر به كل من الزوجين إذا قاما به لله عز وجل ، وفيه حصول الأولاد والأجر بتربيتهم والقيام عليهم ، وفيه صلاحٌ للأمة كلها للفرد والجماعة للرجال والنساء في الدّين والدنيا وفي الحاضر والمستقبل

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 09:30
Allâh me suffit, Il est le meilleur garant - حسبي الله ونعم الوكيل

dffq

Cette parole bénite se dit dans deux situations :

 

-la demande d'un bienfait,

-le repoussement d'une nuisance

 

Parmi la première situation, la parole d'Allâh :

 

وَلَوْ أَنَّهُمْ رَضُوا مَا آتَاهُمُ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَقَالُوا حَسْبُنَا اللَّهُ سَيُؤْتِينَا اللَّهُ مِنْ فَضْلِهِ وَرَسُولُهُ إِنَّا إِلَى اللَّهِ رَاغِبُونَ 

 

(traduction rapprochée)

 

«S'ils s'étaient contentés de ce qu'Allâh leur avait donné ainsi que Son messager et avaient dit : "Allâh nous suffit. Bientôt Allâh nous accordera Sa faveur de même que Son messager !... C'est vers Allâh que va tout notre désir".» (sourate At-Tawba verset 59)

 

Parmi la deuxième situation, la parole d'Allâh : 

 

الَّذِينَ قَالَ لَهُمُ النَّاسُ إِنَّ النَّاسَ قَدْ جَمَعُوا لَكُمْ فَاخْشَوْهُمْ فَزَادَهُمْ إِيمَانًا وَقَالُوا حَسْبُنَا اللَّهُ وَنِعْمَ الْوَكِيلُ فَانْقَلَبُوا بِنِعْمَةٍ مِنَ اللَّه وَفَضْلٍ لَمْ يَمْسَسْهُمْ سُوءٌ وَاتَّبَعُوا رِضْوَانَ اللَّهِ وَاللَّهُ ذُو فَضْلٍ عَظِيم

 

(traduction rapprochée)

 

«Certes ceux auxquels l'on disait : "Les gens se sont rassemblés contre vous; craignez-les" - cela accrut leur foi - et ils dirent : Allâh nous suffit ; Il est notre meilleur garant".» (sourate Al Imran verset 173-174)

 

Et ces deux situations sont rassemblées dans la parole d'Allâh :

 

قُلْ أَفَرَأَيْتُمْ مَا تَدْعُونَ مِنْ دُونِ اللَّهِ إِنْ أَرَادَنِيَ اللَّهُ بِضُرٍّ هَلْ هُنَّ كَاشِفَاتُ ضُرِّهِ أَوْ أَرَادَنِي بِرَحْمَةٍ هَلْ هُنَّ مُمْسِكَاتُ رَحْمَتِهِ قُلْ حَسْبِيَ اللَّهُ عَلَيْهِ يَتَوَكَّلُ الْمُتَوَكِّلُونَ

 

(traduction rapprochée)

 

«Dis : "Voyez-vous ceux que vous invoquez en dehors d'Allâh ; si Allâh me voulait du mal, est-ce que [ces divinités] pourraient dissiper Son mal ? Ou s'Il me voulait une miséricorde, pourraient-elles retenir Sa miséricorde ?" - Dis : "Allâh me suffit : c'est en Lui que placent leur confiance ceux qui cherchent un appui"» (sourate Az-Zumar verset 38)

 

C'est à dire : Dis : «Allah me suffit» afin d'obtenir des bienfaits et de repousser les méfaits et les épreuves. 

 

Publié par 3ilmchar3i.net

حسبي الله ونعم الوكيل

تقال هذه الكلمة المباركة في مقامين: مقام طلب المنافع ، ومقام دفع المضار

فمن الأول: قول الله تبارك وتعالى

وَلَوْ أَنَّهُمْ رَضُوا مَا آتَاهُمُ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَقَالُوا حَسْبُنَا اللَّهُ سَيُؤْتِينَا اللَّهُ مِنْ فَضْلِهِ وَرَسُولُهُ إِنَّا إِلَى اللَّهِ رَاغِبُونَ - التوبة: 59

ومن الثاني: قول الله تبارك وتعالى

الَّذِينَ قَالَ لَهُمُ النَّاسُ إِنَّ النَّاسَ قَدْ جَمَعُوا لَكُمْ فَاخْشَوْهُمْ فَزَادَهُمْ إِيمَانًا وَقَالُوا حَسْبُنَا اللَّهُ وَنِعْمَ الْوَكِيلُ (173) فَانْقَلَبُوا بِنِعْمَةٍ مِنَ اللَّهِ وَفَضْلٍ لَمْ يَمْسَسْهُمْ سُوءٌ وَاتَّبَعُوا رِضْوَانَ اللَّهِ وَاللَّهُ ذُو فَضْلٍ عَظِيمٍ - آل عمران:173-174

وجُمِعَ الأمران في قول الله عزَّ وجلَّ

قُلْ أَفَرَأَيْتُمْ مَا تَدْعُونَ مِنْ دُونِ اللَّهِ إِنْ أَرَادَنِيَ اللَّهُ بِضُرٍّ هَلْ هُنَّ كَاشِفَاتُ ضُرِّهِ أَوْ أَرَادَنِي بِرَحْمَةٍ هَلْ هُنَّ مُمْسِكَاتُ رَحْمَتِهِ قُلْ حَسْبِيَ اللَّهُ عَلَيْهِ يَتَوَكَّلُ الْمُتَوَكِّلُونَ - الزمر:38

 أي: قل حسبي الله لجلب النعماء ، ولدفع الضرِّ والبلاء

dffq

 

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr  الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 09:29
Livres conseillés pour les demandeurs de science (vidéo)

Question :

 

Quels sont les livres que vous nous conseillerez de lire en ce qui concerne le dogme (al 'aqida), l'exégèse (tafsir), le hadith avec sa science et le fiqh (compréhension) ?

 

Réponse :

 

Les premières rissalat que je conseille de mémoriser, pour celui qui souhaite débuter dans la recherche de la science, sont:

 

-الأصول الثلاثة - "les trois fondements ainsi que ses preuves"

 

-أركان الصلاة وواجباتها وشروطها - "les piliers de la salat ainsi que ses obligations et conditions"

 

En prenant un exemplaire les compilant (les trois en un), suivi de 

 

-القواعد الأربع - "les quatre Principes"

 

Egalement, il est recommandé de mémoriser :

 

-شروط لا إله إلا الله - "les conditions de laa ilaha illallah"

 

ainsi que :

 

-نواقض الإسلام - "les actes annulatifs de laa ilaha illallah"

 

Il est essentiel qu'il mémorise bien ces épitres, et après avoir fait cela, les lire à un étudiant en science qui prends de la bouche des hommes (gens de science) et non du contenant des livres.

 

Après cela, il lui sera facile de mémoriser :

 

-كشف الشبهات - "dévoilement des ambiguités"

 

Ce qui sera une bonne chose

 

Cela dit, le livre qui est essentiel pour un étudiant à mémoriser et étudier, sur le sujet du dogme ('aqida), spécifiquement en ce qui concerne l'Unicité de l'adoration et du jugement, d'une manière originale, est :

 

-كتاب التوحيد - "le livre de l'Unicité qui est le droit d'Allah sur Ses serviteurs"

 

C'est un grand (en mérite) livre.

 

Il s'agit d'un rassemblement de plusieurs versets du Livre d'Allah, de ahadith prophétique, et de narrations de certains gens de science.

 

C'est un livre qui, par le biais de ceci, Allah a facilité beaucoup de bien.

 

Nous conseillons nos jeunes à donner de l'importance à ce livre, en le mémorisant, le comprenant, et en lisant ses explications dans le but d'être bien ancré dans ce sujet, le sujet du dogme ('aqida).

 

Par la suite, au sujet de l'Unicité des noms et attributs, pour l'étudiant qui a un grand désire de science, il devrait mémoriser l'épitre de :

 

-العقيدة الواسطية - "al wassitiya"

 

Ou l'étudier pour que par la suite il le comprenne.

 

Ensuite, les livres qui ont été réunis sous le titre :

 

-مجموع فتاوى ابن تيمية - "majmou' fatawa d'ibn Taymiya"

 

A l'intérieur duquel il y a de très importants sujets qui sont essentiels pour l'étudiant en science d'étudier.

 

S'il (l'étudiant en science) souhaite élargir ses connaissances en ce qui concerne le sujet des noms et des attributs, en détail, il se doit d'étudier l'explication de :

 

-العقيدة الطحاوية - "at Tahawiya"

 

puisque l'auteur de l'explication d'at tahawiya transmet la majorité ou l'essentiel de ses livres dans les livres de cheikh al islam ibn Taymiya et son élève Ibn Al Qayyim, et les livres de Ibn Kathir.

 

Il s'agit d'un livre complet et bénéfique.

 

En ce qui concerne l'exégèse (at tafsir), il est alors essentiel qu'un jeune étudiant en science débute avec :

 

-تفسير السعدي - "l'éxegèse (tafsir) de cheikh 'abd ar Rahman as Sa'di" (qu'Allah lui fasse miséricorde)

 

Car il est concis et son manhaj (sa voie) est bien connue, son manhaj était salafi.

 

Si l'étudiant a acquérit de la connaissance et est bien ancré et ferme dans les branches de la langue arabe, et a pu se procurer un enseignant ou un éxegète salafi, il devrait alors étudier :

 

-فتح القدير للشوكاني - "fath al qadir" de l'imam ash Shawkani

 

J’ai mis ces précautions et fixé ces conditions, car l'imam ash Shawkani, même s'il avait une grande science et fut un bon auteur, en particulier dans "Fath al Qadir" et "Nayl al awtar", il n'est pas innocent de l'interprétation des textes en termes des attributs (d'Allah)

 

Au cas où il est trompé par cela, il est essentiel qu'il choisisse un exégète salafis pour étudier ce livre, car il l'aidera à comprendre le livre d'Allah et de le connaitre.

 

Il lui montrerait la déclinaison correcte et parfois sur les points d'expression.

 

Ensuite, le tafsir qui est connu de nous, qui est le :

 

-تفسير ابن كثير - "tafsir d'ibn Kathir"

 

Auquel il n'y a pas de problèmes à étudier son résumé qui a été résumé de ce tafsir ou bien alors se projeter ailleurs.

 

Néanmoins, disant tout ce que j'ai dit, il ne sied pas qu'un étudiant en science se suffit à la lecture, mais il doit se tourner vers les gens de science.

 

Aussi, avant de terminer [de parler de] tafsir, il est aussi essentiel d'étudier  les sciences du tafsir.

 

A partir des sciences du tafsir, il y a les méthodes de récitation (tajwid), ainsi que les sujets de la langue arabe. tout cela vient des sciences du tafsir.

 

Ensuite, il se doit d'étudier le hadith. Il se doit de mémoriser les textes, tel que nous l'avons mentionné le soir passé, il devrait débuter avec les :

 

-اﻷربعون النووي  "Quarante de An Nawawi"

 

et

 

-عمدة الأحكام من كلام خير الأنام - "Umdatul ahkam"

 

et

 

-بلوغ المرام من أدلة الأحكام - "boulough al maram".

 

Par la suite, il doit étudier les conditions et prendre conscience de ces livres.

 

Il doit étudier avec les gens qui sont spécialisés (dans ce sujet).

 

En ce qui concerne le fiqh (jurisprudence), alors si l'étudiant en science souhaite développer et de se familiariser avec les divergences entre les érudits de fiqh, la il doit mémoriser les textes des quatre écoles de pensée (madhaib). 

 

Il ne doit pas s'habituer à s'attacher à une seule école spécifique, puisque le bon fiqh est celui qui est étudié dans "Umdatul ahkam" et "boulough al maram" [c'est] le fiqh de la Sunna et certains des livres de l'imam ash Shawkani à condition, comme je l'ai dit, qu'il n'y a pas de fanatisme à une seule personne ou à une école de pensée, [plutôt] son objectif soit d'acquérir de la science.

 

traduit par minhaj sunna

 Cheikh Mouhammad Âman bnou 'Alî al Jâmî - الشيخ محمد أمان بن علي الجامي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 09:28
Est-il permis de mettre l’adhan pour réveil réglé à l’heure de la prière ? (audio-vidéo)

 

Le questionneur :

 

Quel est le jugement concernant le fait de rnettre l’adhan dans le téléphone portable pour en faire une alarme pour la prière ou pour le réveil ou autre ?

 

La réponse de Cheikh Abdoullah Al-Boukhâry :

 

Ne le fais pas !

 

Je dis : ne fais pas cela.

 

L'adhan est une adoration.

 

Il se peut que cet adhan se déclenche, que son son retentisse (celui du téléphone) alors que tu te trouves aux toilettes ou dans des lieux où l'on fait ses besoins ou autre.

 

Si tu veux être averti, mets un réveil qui t’avertit.

 

Mais pourquoi donc cela ?

 

Faut-il absolument l'adhan ?

 

Est-ce clair ?

 

Ceci est une erreur.

 

Qu'Allah vous bénisse, ce n'est pas parce que certains font des efforts...

 

Je dis: il y en a beaucoup vous savez, les gens de la téléphonie, ceux-là fabriquent dans un but lucratif...

 

C'est à dire... Le musulman et le non musulman font ces programmes (ou applications) qu'ils introduisent (dans les portables) parmi lesquels quoi donc ?

 

L'adhan.

 

Parmi (ces applications) aussi que trouve-t-on donc ?

 

Le coran, vrai ?

 

Ils disent ce téléphone possède un coran complet, et ceci aussi n'est pas bon.

 

Le mieux, et ce qui est obligatoire, c'est de l'enlever de son téléphone car c'est un coran.

 

Qu’il soit dans le portable, dans ta poche ou qu'il soit sur ta table de chevet, dans ta sacoche ou autre quel est son nom?

 

Moushaf (un coran) tu entres aux toilettes avec (ce portable) et tu en sors, tu t'endors sur lui et il peut se retrouver sous toi.

 

Parfois tu l’oublies, ce qui correspond à de la déconsidération à son égard.

 

Un groupe de savants parmi les savants contemporains et parmi eux (notre cheikh el’alâma Rabee' qu’Allah le préserve) et d'autre que lui, ne voit pas cela comme chose à faire, il faut respecter profondément (ce coran).

 

Si tu veux réviser le coran, laisse avec toi un exemplaire dans lequel tu liras, pourquoi devrait-il être dans ton téléphone ?

 

II en va de même pour l'adhan, il faut préserver ces adorations qui ne doivent pas être déconsidérées.

 

Tu veux être prévenu (de l’heure) de la salât, place une alarme t’avertissant de cela quelques minutes avant, qui sonne dans une tonalité parmi les tonalités, vrai ?

 

Qu'Allah vous bénisse.

 

De même, comment étaient les gens ?

 

Ils se réveillaient avant que n’apparaissent ces téléphones portables qui font « l’appel à la prière ».

 

Comment se réveillaient-ils ?

 

Il n'y a point de force ni de puissance si ce n'est avec Allah.

 

Le prophète عليه الصلاة والسلام a dit :

 

« Sept seront placé par Allah sous son ombre le jour ou iI n'y aura point d'autre ombre si ce n'est la sienne... »

 

Et il évoqua parmi eux : « un homme dont le coeur est attaché aux mosquées... »

 

Et celui qui connait la valeur de ce hadith immense en le saisissant comme il se doit, saisira le sens de cette argumentation.

 

Tiré de la cassette n°24 de son explication du livre 'omdatou el fiqh

Traduit par Abou Shaheen

 

ما حكم وضع صوت الأذان في الجوال للتنبيه على وقت الصلاة

قال: ما حكم وضع صوت الأذان في الجوال للتنبيه على وقت الصلاة أو للتنبيه للنوم ونحوه؟

الجواب: لا تفعل

أقول: لا تفعل هذا، الأذان عبادة، فقد يؤذن هذا ويرتفع الصوت-صوت الجوال-وأنت في دورة المياه وفي الخلاء أو غير ذلك، إذا أردت أن تقوم للتنبيه فاجعل المنبه لينبهك

ليش أنه لا بد من الأذان؟، واضح؟

هذا غلط-بارك الله فيكم-، ليس كل من اجتهد، أقول: هناك كثير تعرفون يعني: أصحاب الجوالات هؤلاء الصانعون حتى يكسبون يعني: المسلم وغير المسلم يجعلون مثل هذه البرامج يدخلونها

منها ماذا؟، الأذان

ومنها أيضًا إيش؟، القرآن، صحيح؟

يقولون: هذا جوال فيه مصحف كامل، وهذا أيضًا لا ينبغي فعله، الأولى والواجب حذفه من الجوال لأنه مصحف سواءً كان في الجوال أو في جيبك ولَّا كان على منضدتك أو في الشنطة أو في غيره، اسمه ماذا؟، (مصحف)، تدخل به الخلاء تخرج منه، تنام عليه، تجعله تحتك إلى آخره، أحيانًا تنساه، فهذا فيه امتهان له.

وجمع من العلماء المعاصرين ومنهم: (شيخنا العلَّامة ربيع-حفظه الله-) وغيره لا يرون فعل هذا، بل يرون مسحه من الجوال، وهذا هو الصحيح

فيجب أن يعظَّم، تريد أن تراجع القرآن خلِّ معك المصحف واقرأ فيه، لماذا يكون في الجوال؟، واضح؟

ومنه الأذان أيضًا، ينبغي أن يحافظ على هذه العبادات الشرعية فلا تمتهن

تريد أن تتنبه للصلاة اجعل منبهًا قبل الأذان بدقائق يصيح عندك الجوال في أنواع وأنواع الصياح، صحيح؟، بارك الله فيكم

قال: أو للتنبيه من النوم؟

كذلك: كيف كانت الناس تقوم قبل أن يأتي هذا الجوال بأذانه؟، ومؤذنه؟، كيف كانوا يقومون؟، لا حول ولا قوة إلا بالله

قال النبي-عليه الصلاة والسلام-[1]: (سَبْعَةٌ يُظِلُّهُمُ اللَّهُ فِي ظِلِّهِ، يَوْمَ لاَ ظِلَّ إِلَّا ظِلُّهُ...)، قال: وذكر منهم-عليه الصلاة والسلام-: (...وَرَجُلٌ قَلْبُهُ مُعَلَّقٌ فِي المَسَاجِدِ...)

ومن عرف قيمة هذا الحديث العظيم واستشعره حق الاستشعار عرف معنى هذه الدلالة[2]

قام بتفريغه: أبو عبيدة منجد بن فضل الحداد

الأحد الموافق: 10/ ذو الحجة/ 1432 للهجرة النبوية الشريفة

يوم عيد الأضحى المبارك، تقبل الله مِنَّا ومنكم الطاعات

[1] عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ-رضي الله عنه-، عَنِ النَّبِيِّ-صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ-قَالَ: (سَبْعَةٌ يُظِلُّهُمُ اللَّهُ فِي ظِلِّهِ، يَوْمَ لاَ ظِلَّ إِلَّا ظِلُّهُ: الإِمَامُ العَادِلُ، وَشَابٌّ نَشَأَ فِي عِبَادَةِ رَبِّهِ، وَرَجُلٌ قَلْبُهُ مُعَلَّقٌ فِي المَسَاجِدِ، وَرَجُلاَنِ تَحَابَّا فِي اللَّهِ اجْتَمَعَا عَلَيْهِ وَتَفَرَّقَا عَلَيْهِ، وَرَجُلٌ طَلَبَتْهُ امْرَأَةٌ ذَاتُ مَنْصِبٍ وَجَمَالٍ، فَقَالَ: إِنِّي أَخَافُ اللَّهَ، وَرَجُلٌ تَصَدَّقَ، أَخْفَى حَتَّى لاَ تَعْلَمَ شِمَالُهُ مَا تُنْفِقُ يَمِينُهُ، وَرَجُلٌ ذَكَرَ اللَّهَ خَالِيًا فَفَاضَتْ عَيْنَاهُ)(صحيح البخاري)

[2] لفضيلة الشيخ الدكتور: عبد الله بن عبد الرحيم البخاري-حفظه الله تعالى-من الشريط الرابع والعشرين من شرحه لعمدة الفقه

Sans titre 1-copie-3

 

Question :

 

Est-il permis de mettre l’adhan pour réveil réglé à l’heure de la prière ?

 

Réponse de Cheikh Al-Fawzan :

 

C’est une bonne chose de régler son réveil (que ce soit une sonnette ou un adhan enregistré) à l’heure de la prière pour être sûr de ne pas la rater.

 

ما حكم وضع أصوات المؤذنين كنغمة تنبيه للصلاة؟

السؤال:  ما حكم وضع أصوات المؤذنين كنغمة تنبيه للاستيقاظ للصلاة؟

الجواب:  طيب هذا تضع منبه سواءً جرس أو أذان مسجل ينبهك للصلاة ويوقظك هذا طيب

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 09:27
Quand une terre est-elle une terre d’islam ou une terre de mécréance ? (vidéo)

Question :

 

Dans la plupart des terres islamiques, il existe des pratiques de shirk, et il ya des constructions (mausolées) sur des tombes de vertueux, le but de ma question est de savoir si ces terres sont considérées comme islamiques ou non-islamiques?

 

Réponse :

 

Cela est basé sur l’observation (de ces terres) :

 

-Lorsque les symboles de la mécréance prédominent, c’est une terre de mécréance

 

-Et lorsque les symboles de l’Islam prédominent, alors c’est une terre d’Islam, conformément à ce qui y est apparent (de l’extérieur) et prédominant (au niveau de la situation).

 

Conformément à ce qui y prédomine, quelle que soit ce qui prédomine …

 

Quand l’Islam et la Prière, ainsi que d’autres symboles de l’Islam prédominent, c’est une terre d’Islam, même si le dirigeant est un mécréant.

 

Traduit de l'anglais par Abu Ubaydillah Abdel Karim ad-Dunkerki
copié de minhajsalafi.com

 

Remarque du traducteur : Les Takfiris Khawarijs déclarent les terres d’Islam comme étant des terres de Koufr parce que le dirigeant est pécheur, ou tombe dans les grands péchés, ou ne juge pas entièrement par ce qu’Allah a révélé, ou encore parce que des grands péchés se trouvent dans ce pays (alcool, usure) sans qu’il aient été déclaré licite avec conviction.

 

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 09:26
Elle pensait épouser un salafi mais s'est rendu compte que c'est un innovateur (audio)

 

Question :

 

Une femme a épousé un jeune homme sur la base qu'il était sur la noble législation et qu'il était salafi ; puis elle a découvert que c'est un innovateur.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Toute innovation est égarement et tout égarement est au Feu."

(ndlt : Rapporté par An-Nasa'i et authentifié par Al-Albani) 

 

Donc doit-elle rester avec lui sur sa déviation ou doit-elle le délaisser ?

 

Quel est votre conseil ?

 

Réponse :

 

Si l'affaire était dans sa main, elle l'aurait alors délaissé.

 

Toutefois, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Le divorce est seulement dans la main de celui qui prend la jambe" (ndlt : c'est-à-dire l'homme).

 

Qu'elle demande le khul3 (ndlt : séparation à la demande de l'épouse en contrepartie d'une compensation), si elle veut être libre de lui et de son innovation.

 

 Traduit par une sœur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

 

امرأة تزوجت من شاب على أنه سلفي ثم تبين لها أنه مبتدع؟

سئل العلامة الألباني رحمه الله : تزوجت إمرأة شاب على أساس أنه على الشرع الشريف وعلى أنه سلفي ثم اكتشفت أنه مبتدع ، والرسول صلى الله عليه وسلم يقول: ( كل بدعة ضلالة وكل ضلالة في النار) فهل تستمر معه على انحرافه أم تتركه؟ فما النصيحة ؟

فأجاب الشيخ: إذا كان الأمر بيدها ؛ فتتركه ! لكن الرسول عليه السلام يقول: ( إنما الطلاق بيد من أخذ بالساق ) وعليها أن تخالعه ،إذا كانت تريد أن تتخلص منه ومن بدعته

فتاوى جدة شريط رقم 26 الوجه أ

امرأة تزوجت من شاب على أنه سلفي ثم تبين لها أنه مبتدع؟

سئل العلامة الألباني رحمه الله : تزوجت إمرأة شاب على أساس أنه على الشرع الشريف وعلى أنه سلفي ثم اكتشفت أنه مبتدع ، والرسول صلى الله عليه وسلم يقول: ( كل بدعة ضلالة وكل ضلالة في النار) فهل تستمر معه على انحرافه أم تتركه؟ فما النصيحة ؟

فأجاب الشيخ: إذا كان الأمر بيدها ؛ فتتركه ! لكن الرسول عليه السلام يقول: ( إنما الطلاق بيد من أخذ بالساق ) وعليها أن تخالعه ،إذا كانت تريد أن تتخلص منه ومن بدعته

فتاوى جدة شريط رقم 26 الوجه أ

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 09:24
Le comportement honorable (Les hautes valeurs morales) - الأخلاق الفاضلة (vidéo)

Toutes les louanges sont à Allah, Seigneur des mondes. Je témoigne qu’il n’y a pas divinité méritant l’adoration si ce n’est Allah, Seul et sans associer. Et je témoigne que Mohammed est Son serviteur et Messager. Que la paix et salutations soient sur Lui, Sa Famille et tous Ses Compagnons. 

Ceci dit : 

 

Premièrement : Je demande à Allah - le Puissant et Sublime - de nous accorder à tous (la réussite) le succès, l’exactitude et l'aide dans l’accomplissement de tout bien, qu'Il nous donne aussi le bénéfice de la science utile et des œuvres pieuse, qu'Il améliore nos situations, et [enfin] qu'Il nous guide vers le meilleur comportement car il n'y a personne qui m'y conduise sauf Lui. Et de nous épargner le mauvais comportement car il n'y a personne qui nous en épargne sauf Lui. 

 

Le discours qui sera donné lors de cette rencontre, sera autour du « comportement honorable ».

 

Il a été rapporté dans le hadith authentique que notre Prophète (عليه الصلاة والسلام) a dit :

 

« J'ai été envoyé pour parachever les hautes valeurs morales » ou « nobles caractères ».  

[rapporté par Al-Hakim, Al-Bayhaqi et Al-Boukhari dans son livre Al-Adaboulmoufrad] 

 

Remarque : * La phrase « je n’ai été envoyé que pour » : c’est une erreur, la restriction dans cette parole n’a pas lieu d’être, elle est générale parce qu’il n’y a pas que les valeurs morales (voir les autres hadiths).

 

Il (عليه الصلاة والسلام) a dit aussi :

 

« Ceux qui me sont les plus chers et qui seront les plus proches de moi au Jour de la Résurrection, sont ceux qui ont les meilleurs comportements. »

[Rapporté par Ahmad, at Tirmidhi]

 

Et il a été rapporté de lui (عليه الصلاة والسلام), dans de nombreux hadiths ce qui encouragent à la conduite vertueuse et la bonne moralité, et [dans lesquels il est] clarifié ce qu’occasionne le fait d’avoir une bonne conduite comme récompense et rétribution abondante.

 

Ainsi, on (questionna) le Prophète (عليه الصلاة والسلام) à propos de la chose la plus méritante pour entrer au Paradis, il répondit :

 

«la Taqwa (crainte) d'Allah et le bon caractère »

[Rapporté Par Mouslim]

 

C’est pourquoi, le musulman doit porter une attention toute particulière à ce qui a trait aux valeurs morales et doit lui accorder une importance toute particulière car il représente les signes de son bonheur et sa réussite ici bas et dans l’au-delà. 

 

Le discours atour des valeurs morales est un discours qui est vaste, mais je vais tacher de limiter le discours sur le sujet à quatre points qui sont considérées comme étant des piliers des valeurs morales. 

 

Donc, les hautes valeurs morales islamiques reposent sur quatre piliers : celui qui en tiendra compte, fera partie des gens qui ont une bonne moralité et celui qui les aura négligés ou en aura négligé une partie, sera privé de la bonne moralité selon la négligence dont il aura fait preuve vis-à-vis de ces piliers.

 

Ces quatre piliers concernant les valeurs morales ont été réunis dans quatre hadiths, chacun d’eux désignant un pilier parmi les piliers des hautes valeurs morales.

 

Abî Zayd Al-Qayrawânî, l'imam célèbre très célèbre connu sous le nom de Malik As-Saghir - Qu’Allah lui accorde Sa miséricorde - a dit :

 

" Les hadiths des hautes valeurs morales sont rassemblés dans quatre hadiths :

 

-Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit:

 

«Que celui qui croit en Allah et au jour dernier, ne dise que du bien ou qu’il se taise.»

[Hadith reconnue unanimement authentique, Al-Boukhari (10/445) (n°6018), Mouslim (1/68).]

 

D’après Abû Hurayra (رضي الله عنه) l’Envoyé d’Allah  (صلى الله عليه وسلم) a dit : 

 

«Que celui qui croit en Allah et au jour dernier, ne dise que du bien ou qu’il se taise.

Que celui qui croit en Allah et au Jour Dernier, fasse preuve de bienfaisance envers son voisin.

Que celui qui croit en Allah et au Jour Dernier traite son hôte avec égards ».

[Hadith reconnue unanimement authentique, Al-Boukhari (10/445) (n°6018), Mouslim (1/68).]

 

-Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit:

 

« Fais partie du bel Islam d'une personne de délaisser ce qui ne le regarde pas ».

 

Abû Hourayra (رضي الله عنه) a dit : L’Envoyé d’Allah - صلى الله عليه و سلم - a dit : 

 

«Fais partie du bel Islam d'une personne de délaisser ce qui ne le regarde pas ».

[Hadith bon [hasan], rapporté par At-Tirmidhi (n°2317), Ibn Maja (n°3976), Malik dans « al-mouwattâ » (2/903), Ahmad (1/201)]

 

-Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) dit à celui qui a demandé conseil :

 

« Ne te mets pas en colère »

 

D’après Abû Hurayra (رضي الله عنه), un homme dit au Prophète - صلى الله عليه و سلم - :

 

« Fais-moi une recommandation »,

« Ne te mets pas en colère », répondit le Prophète - صلى الله عليه و سلم - ».

L’homme répéta plusieurs fois la même demande et à chaque fois il lui disait : « Ne te mets pas en colère ».

[Hadith authentique, rapporté par Al-Boukhari (n°6116), At-Tirmidhi (2021), Mâlik dans « al-mouwattâ » (2/362-466)]

 

-Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit :

 

« Aucun d'entre vous n'est véritable croyant tant qu’il aime pour son frère ce qu’il aime pour lui-même».

 

D’après Abû Hamza Anas ibn Mâlik (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : 

 

«Aucun d'entre vous n'est véritable croyant tant qu’il aime pour son frère ce qu’il aime pour lui-même».

[Hadith reconnue unanimement authentique, rapporté par Al-Boukhari (1/10) (n°13), Mouslim (n°71)]

 

Ces quatre récits, tous font partie des quarante hadiths répertoriés par l'Imam An-Nawawi (qu'Allah – Le Très Haut - lui fasse miséricorde), lesquels renferment les bons comportements et la haute moralité. [D’ailleurs,] tous les hadiths en rapport avec la bonne moralité qui ont été rapportés du Prophète (عليه الصلاة والسلام), renvoient à ces quatre récits.

 

Et cela nous apprend que celui a qui il a été rendu facile la compréhension de ces hadiths ainsi que leur mise en application, aura réuni en lui les piliers des hautes valeurs morales et ses renforts.  

 

S'appuyant sur ce qui a déjà précédé, en particulier la parole de l'imam Ibn Abî Zayd (qu'Allah lui fasse miséricorde), je dis :

 

Les hautes valeurs morales reposent sur quatre piliers :

 

-Le premier pilier : qui a trait à la préservation de la langue

 

Et sa preuve est la parole du Prophète (صلى الله عليه وسلم) :

 

«Que celui qui croit en Allah et au jour dernier, ne dise que du bien ou qu’il se taise ».

 

Ceci est le premier pilier, à savoir que quiconque ne préserve pas sa langue, ne fera pas partie des gens qui ont une bonne moralité, et parmi les fondements importants et les piliers robustes sur lesquels reposent les hautes valeurs morales, on compte la préservation de la langue.

 

Le sens voulu par préserver la langue est : la contrôler et la préserver de toute parole, sauf celle qui sert un quelconque bénéfice.

 

Aussi, il y a là dans la parole du prophète (صلى الله عليه وسلم):

 

« … qu’il ne dise du bien ou qu’il se taise »

 

une invitation à réfléchir aux paroles [à formuler] avant de les prononcer.

 

Car la parole, avant de sortir de ta bouche, elle t’appartient, mais une fois prononcée, c'est toi qui lui appartiens. 

 

C’est pour cela qu’il est dans l’intérêt de l’homme, de réfléchir à ses paroles avant de parler et si tu [prends le temps] de réfléchir à tes paroles [que tu vas prononcer] avant de parler, cela ne peut échapper à trois points ou à trois cas :

 

• Soit cela va te paraître comme étant un bien, un bien clair et évident, alors tu peux prononcer cette parole et il n’y aucun mal à cela. 

 

• Soit cela va te paraître être un mal, un mal clair : tel qu’un mensonge, ou une médisance, ou une moquerie, ou alors une calomnie, ou tout autre parole se trouvant être un mal évident. Là tu dois faire preuve de retenu devant cela et ne pas prononcer ne serait-ce qu’une parole dans ce cas.

 

• Troisième cas: cela va te paraître être ambigüe, tu ne sais pas si les paroles que tu souhaites prononcer contiennent un bien ou un mal, tu es hésitant, cela n’est pas clair pour toi, c’est devenu équivoque à tes yeux, alors dans ce cas tu dois également faire preuve de retenu conformément à la parole du Prophète (صلى الله عليه وسلم) :

« Quiconque se met à l’abri des choses équivoques, aura préservé sa religion et son honneur »

[Unanimement accordé, Al-Boukhari (n°52), Mouslim (n°1599), Abû Dâwûd (n°3329), At-Tirmidhi (n°1205), An-Nasâ’î (7/241)]

 

Ainsi que sa parole (صلى الله عليه وسلم) :

 

« Délaisse ce sur quoi tu as des doutes (quant à son caractère licite ou illicite en Islam) pour ce sur quoi tu n’as pas de doute »

 

* voilà la bonne traduction : « Renonce à ce qui t'inspire du doute pour ce qui ne t'en inspire pas ».

[Hadith authentique, rapporté par At-Tirmidhi (n°2518), An-Nasâ'î (8/327,328), et At-Tirmidhi a dit : « Hadîth hasan sahih»]

 

C'est donc là un fondement essentiel sur le sujet des hautes valeurs morales et des conduites vertueuses, à savoir que l’homme doit préserver sa langue et ses paroles, il ne doit donc se prononcer que dans le bien (traduction rapprochée) :

 

« Ô vous qui croyez ! Gardez votre devoir envers Allah et Le craindre, et parle (toujours) la vérité ». [Sourate al - Ahzab 33:70] 

 

Et dans le hadith, le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit :

 

« Que ta mère te perdre, Ô Mu’adh ! Qu’est-ce qui fait culbuter les gens sur leurs narines »  

- ou il a dit : « sur leurs visages » -

dans le Feu si ce n’est ce que leurs langues moissonnent ? »

Partie d’un [Hadith rapporté par At-Tirmidhi (2616), An-Nasâ’i (11394), Ibn Mâja (3973), Ahmad (5/231-236-237-245), qualifié d’assez-bon [hasan] dans « al-irwa » (2/139)].

 

Cela est donc le premier fondement se rapportant aux hautes valeurs morales et conduites vertueuses : à savoir que le musulman doit préserver sa langue et comme je l’ai dit au début, celui qui ne préserve pas sa langue, ne fera pas partie des gens qui se distinguent par une conduite vertueuse et ne fera pas partie des gens qui ont un bon comportement.

 

Fait donc partie des principes de base et des piliers sur lesquels reposent les valeurs morales le fait de préserver sa langue et la protéger.      

 

-Le deuxième pilier parmi les piliers des valeurs morales : correspond à l’éloignement de toute forme de curiosité et de ce qui ne te regarde pas

 

La personne ne doit pas fourrer son nez dans ce qui ne la regarde pas.

 

[D’ailleurs,] l’homme curieux n’a jamais été quelqu’un de respectueux ni quelqu’un de courtois, car sa curiosité et le fait de mêler de ce qui ne le regarde pas, l’écarte du cercle des bonnes manières et de leurs limites.

 

Mais lorsqu’il est loin de tout cela, éloigné de tout ce qui ne le regarde pas, il va de soit que [ce type de comportement] fait partie des traits qui dénotent une bonne moralité, même qu’il s’agit-là d’un de ses piliers. 

 

La preuve en est la parole du Prophète (صلى الله عليه وسلم) : 

 

«Fais partie du bel Islam d'une personne de délaisser ce qui ne le regarde pas ».

 

Le sens de sa parole (صلى الله عليه وسلم) :

 

« délaisser ce qui ne le regarde pas » : c'est-à-dire [d’agir] en conformité avec la législation islamique et non pas sous l'effet de la passion.

 

Ceci est une chose à l’égard de laquelle il est possible que l’on fasse preuve d’une certaine négligence, car certains pourraient employer ce hadith ailleurs que là ou il doit être employé comme dans le cas où l’on viendrait recommander le bien et interdire le blâmable [à la personne] et que celle-ci dirait à celui qui s’adresse à elle :

 

«Fais partie du bel Islam d'une personne de délaisser ce qui ne le regarde pas ».

 

Ceci est une mauvaise compréhension du hadith, car parmi les choses qui sont du ressort du musulman tout en étant en concordance avec la législation islamique, il y a la recommandation du bien et l’interdiction du blâmable.

 

Ceci fait partie des choses qui le concerne, ce n’est pas une chose qui ne le regarde pas car cela lui a été ordonné dans le Livre (Coran) d’Allah et la Sounna de Son Prophète (صلى الله عليه وسلم).

 

Parmi les choses qui sont du ressort du musulman, il y a la recommandation du bien et l’interdiction du blâmable et user de ce hadith contre la personne qui recommande la bien et interdit le mal, c’est l’employer là ou il ne doit pas être employé car ce qui est voulu par sa parole :

 

« délaisser ce qui ne le regarde pas »

 

c’est-à-dire : au regard de la législation islamique. 

 

[D’ailleurs,] Ibn Rajab (qu'Allah lui fasse miséricorde) a clarifié cette question lors de son explication de ce hadith, [qu’on trouve dans] son livre intitulé : « Jâmi' Al-'Ulûm Wal Hikam » et dans lequel il y apporte un excellent éclaircissement.

 

Donc, le deuxième pilier parmi les piliers des valeurs morales : correspond à l’éloignement de toute forme de curiosité et de ce qui ne te regarde pas : curiosité par les paroles, la vue et l’ouïe.

 

Pour chacun d’eux, s’il arrive que l’homme tombe dedans, il sera alors exclu du cercle des hautes valeurs morales et des conduites vertueuses.

 

-Le troisième pilier parmi les piliers des valeurs morales : c’est de ne pas céder aux impulsivités provenant de l’âme, en particulier la colère

 

Lorsque l’homme s’énerve et se met en colère, il ne doit pas agir sous l’effet de la colère, c'est-à-dire : ne pas parler ou ne pas agir dans cet état, car toute parole ou tout acte accomplit sous l’effet de la colère l’exclura la plupart du temps du cercle du bon comportement et de la conduite vertueuse.

 

Et certes, il a été dit de la colère une parole qui la condamne et montre sa laideur :

 

« Le commencement de la colère est folie et sa fin, regret »

 

Car celui qui agit au moment de sa colère avec des paroles ou des actes, agit sans discipline.

 

C’est pourquoi, il est du devoir de l'individu de ne pas céder aux impulsivités provenant de l’âme.

 

S'il est sur les nerfs, alors il doit s'asseoir.

 

Il (صلى الله عليه وسلم) a dit:

 

« Que celui d’entre vous qui se met en colère s’assoit s’il est debout. Si sa colère ne se dissipe pas qu’il s’allonge sur le coté. »

[rapporté par Ahmad et Abou Dawoud]

 

Il (صلى الله عليه وسلم) a dit aussi :

 

« S’il l’un d’entre vous se met en colère, qu’il se taise. »  

[rapporté par Ahmad, Attirmidhi et Abou Dawoud]

 

Le sens voulu par sa parole : « qu’il se taise », c’est de s'abstenir de parler dans un moment de colère et sa parole : « qu’il s’assoit », c’est de s'abstenir d’agir dans un moment de colère. 

 

Ces deux choses : la parole et l'action (ou l’acte) - sous l’effet de la colère sont deux choses exigées du musulman. Mais si l’homme qui se trouve être sur les nerfs prononce une parole ou agit dans cet état, alors il ne fait aucun doute que cela le plongera dans des choses et des actes qui sont en contradiction avec les bonnes manières et contraires au bon comportement.

 

Donc, celui qui veut se doter d’un bon comportement, cela va lui demander de ne pas céder aux impulsivités provenant de l’âme et on trouve la preuve de cela dans la parole du Prophète (صلى الله عليه وسلم):

 

« Ne te mets pas en colère ».

 

Ceci, lorsqu’un homme lui avait demandé : « Fais-moi une recommandation. », d’ailleurs il répéta plusieurs fois la même demande auprès de lui (صلوات الله وسلامه عليه).

 

Il a été également rapporté dans d’autres variantes que ce même compagnon avait dit :

 

« J’ai donc réfléchi à [cette parole] et compris que la colère était tout ce que peut rassembler le mal [en son sein] ». 

 

Si l’homme se laisse entrainer par ses émotions et par sa colère, cela risque de le pousser à commettre d’énormes péchés et de nombreuses mauvaises actions dont les conséquences  sont désastreuses.

 

-Le quatrième point parmi les piliers des valeurs morales : c’est la sérénité du cœur

 

Le cœur de l’homme ne doit pas renfermer de la rancune, ou de l’animosité, ou de mauvais sentiments, ou des rancœurs, ou tout autre sentiment se trouvant être des maux et maladies qui rendent le cœur malade (traduction rapprochée) :

 

« …et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru… » [Sourate l’exode 59 verset 10]

 

La sérénité du cœur (de toute rancune), c’est quelque chose qui est requis, et celui qui renferme dans sa poitrine quelques mauvais sentiments et quelques intuitions corrompues, ne peut faire partie des gens qui ont une conduite vertueuse, car la souillure qui se trouve dans son fort intérieur et sa déviance se répercute sur son aspect extérieur :

 

« N’est-ce pas qu’il y a dans le corps humain un morceau de chair - mudgha - qui, s’il est bon, tout le corps le sera et s’il est corrompu, tout le corps le sera ?

N’est-ce pas que c’est le cœur ? »

 

Passage du hadith de Nou’man ibn Bashir :

 

« Les choses licites sont bien évidentes et les choses illicites sont bien évidentes… »

[Hadith Unanimement accordé, rapporté par Al-Boukhari (n°52), Mouslim (n°1599), Abû Dâwûd (n°3329), At-Tirmidhî (n°1205), An-Nasâ’î (7/241)]

 

Et ce qui montre le rang que cela occupe dans le sujet des valeurs morales, c’est la parole du Prophète (صلى الله عليه وسلم):

 

«Aucun d'entre vous n'est véritable croyant tant qu’il aime pour son frère ce qu’il aime pour lui-même». 

 

Ce hadith représente donc un [véritable] appui sur le sujet des valeurs morales.

 

Si l’homme atteint ce niveau qui est de parvenir à la concrétisation de ce hadith et parvient à le mettre correctement en application, cela protégera son cœur et purifiera son fort intérieur de ces quelques mauvais sentiments et ces quelques intuitions corrompues.

 

Par la volonté d’Allah – Exalté Soit-Il, Le Très haut – il se concrétisera en lui le noble caractère sous sa plus belle apparence et sous son plus bel habit ; Il (صلى الله عليه وسلم) a dit :

 

« Aucun d'entre vous n'est véritable croyant tant qu’il aime pour son frère ce qu’il aime pour lui-même ».

 

Le point (à retenir) est celui-ci : c’est sur ces quatre piliers que reposent les valeurs morales, on tire d’ailleurs cela des paroles de l’Imam Ibn Abî Zayd Al-Qayrawânî (Qu’Allah lui fasse miséricorde) et ses mêmes paroles ont été rapportées par Al-Hafiz Ibn Rajab (qu'Allah - Le Très-Haut - lui fasse miséricorde) dans son livre intitulé : « Jâmi' Al-'Ulûm Wal Hikam ».

 

C’est pourquoi, j’adresse ce conseil à moi-même et à tous mes frères et sœurs qui sont à l’écoute – qu’Allah vous bénisse tous ! – (et qui est) de veiller à bien assimiler [ses paroles], les concrétiser et les mettre en application.

 

Je demande à Allah - le Très-Généreux, Seigneur du Trône immense, par ses plus beaux Noms et nobles Attributs, de nous guider tous vers le meilleur comportement, car il n'y a personne qui nous y conduise sauf Lui. Et de nous épargner le mauvais comportement car il n'y a personne qui nous en épargne sauf Lui.

Et qu’Il nous protège contre le mal des mauvais caractères, des passions et des maladies, qu'Il améliore aussi nos situations, car Il est - Gloire à Lui, Le Très Haut – l’Audient et Celui qui répond toujours (aux invocations) et Il est proche. 

 

Et Allah – Le Très Haut, est plus savant ; Et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Serviteur et Messager, notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

 

Texte revue et corrigé par notre frère abu Khadija al Djazaîri (qu’Allah le préserve)

copié de minhaj sunna

        

الْأَخْلَاقُ الْفَاضِلَة 

الحمد لله رب العالمين، وأشهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له ، وأشهد أن محمداً عبده ورسوله ، صلى الله وسلم عليه وعلى آله وأصحابه أجمعين ، أما بعد

فأولاً : أسأل الله عز وجل لنا جميعاً التوفيق والسداد والعون على كل خير ، وأن يمنَّ علينا جميعاً بالعلم النافع  والعمل الصالح وأن يصلح لنا شأننا كله ، وأن يهدينا لأحسن الأخلاق لا يهدى لأحسنها إلا هو ، وأن يصرف عنا سيئها لا يصرف عنا سيئها إلا هو

والكلمة في هذا اللقاء ستكون عن «الأخلاق » ، وقد صح في الحديث عن نبينا عليه الصلاة والسلام أنه قال: ((إِنَّمَا بُعِثْتُ لِأُتَمِّمَ مَكَارِمَ الْأَخْلَاقِ)) ، أو ((صَالِحَ الْأَخْلَاقِ)) ، وقال عليه الصلاة والسلام (( إِنَّ مِنْ أَحَبِّكُمْ إِلَيَّ وَأَقْرَبِكُمْ مِنِّي مَجْلِسًا يَوْمَ الْقِيَامَةِ أَحَاسِنَكُمْ أَخْلَاقًا) ، وجاء عنه صلوات الله وسلامه عليه في أحاديث عديدة الحث على الأخلاق الفاضلة والآداب الكاملة وبيان ما يترتب على الخُلق من الثواب العظيم والأجر الجزيل ، بل سُئل عليه الصلاة والسلام عن أعظم ما يكون به دخول الجنة فقال : ((تَقْوَى اللَّهِ وَحُسْنُ الْخُلُقِ )) ، ولهذا ينبغي على المسلم أن يرعى الأخلاق رعايةً طيبة وأن يُعنى بها عنايةً جيدة لأنها عنوان سعادته وفلاحه في دنياه وأخراه

والحديث عن الأخلاق حديثٌ واسع ، لكن سأقصُر الحديث في هذا الباب على أمور أربعة هي تعتبر للأخلاق بمثابة الأركان ؛ فالأخلاق الإسلامية تقوم على أربعة أركان من اعتنى بها كان بإذن الله تبارك وتعالى من أهل الأخلاق ، ومن ضيَّعها أو ضيَّع منها شيئاً ضاع منه الخُلق بحسب ما أضاع من هذه الأركان ، وهذه الأركان الأربعة للأخلاق اجتمعت في أربعة أحاديث كل حديثٍ منها دل على ركن من أركان الأخلاق ، يقول أبي زيد القيرواني الإمام المعروف المشهور بمالك الصغير رحمه الله : أحاديث الأخلاق تجتمع في أربعة أحاديث

- قول النبي صلى الله عليه وسلم

((مَنْ كَانَ يُؤْمِنُ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ فَلْيَقُلْ خَيْرًا أَوْ لِيَصْمُتْ))

- وقول النبي صلى الله عليه وسلم

((مِنْ حُسْنِ إِسْلَامِ الْمَرْءِ تَرْكُهُ مَا لَا يَعْنِيهِ ))

- وقوله صلى الله عليه وسلم لمن طلب منه الوصية

((لَا تَغْضَبُ))

- وقوله صلى الله عليه وسلم

((لَا يُؤْمِنُ أَحَدُكُمْ حَتَّى يُحِبَّ لِأَخِيهِ مَا يُحِبُّ لِنَفْسِهِ))

فهذه الأحاديث الأربعة - وكلها من أحاديث الأربعين للإمام النووي رحمه الله تعالى - جمعت الأخلاق والآداب، وجميع أحاديث الأخلاق المروية عن النبي عليه الصلاة والسلام راجعة إلى هذه الأحاديث الأربعة ، وهذا يفيدنا أن من وُفِّق لفهم هذه الأحاديث وتطبيقها فإنه يكون قد اجتمعت فيه أركان الأخلاق وأعمدته

وبناءً على ما تقدم ، ولاسيما تقرير الإمام ابن أبى زيد رحمه الله أقول

الأخلاق تقوم على أركان أربعة

 الركن الأول : صيانة اللسان ، ودليله قول النبي صلى الله عليه وسلم : ((مَنْ كَانَ يُؤْمِنُ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ فَلْيَقُلْ خَيْرًا أَوْ لِيَصْمُتْ)) ، هذا الركن الأول ومن لم يصُن لسانه لن يكون من أهل الأخلاق ، فمن الأسس العظيمة والدعائم المتينة التي تقوم عليها الأخلاق صيانة اللسان ، ومعنى صيانة اللسان : أي ضبطه وحبسه من الكلام إلا ما كان فيه فائدة ، فقول النبي صلى الله عليه وسلم : ((فَلْيَقُلْ خَيْرًا أَوْ لِيَصْمُتْ)) فيه دعوة للتفكر في الكلام قبل الكلام ، لأن الكلمة قبل أن تخرج تملكها وإذا خرجت ملكتك ؛ ولهذا من الجميل بالإنسان أن يتفكر في كلامه قبل أن يتكلم ، وإذا تفكرت في كلامك قبل أن تتكلم لن يخرج عن ثلاث كلمات أو ثلاثة أمور

1- إما أن يتبين لك أنه خير ، خير بيِّن واضح ؛ فتكلم به ولا حرج

2- وإما أن يتبين لك أنه شر ، شرٌّ بيِّن : إما غيبة أو كذب أو سخرية أو نميمة أو غير ذلك من الشر البيِّن ؛ فهنا تمتنع منه ولا تُخرج في هذا الباب ولا كلمة واحدة

3- والأمر الثالث: أن يكون مشتبهاً عليك ، لا تدري هل الكلام الذي تقوله خير أو شر ، ترددت ، لم يتبين لك ، اشتبه عليك فهذه الحالة أيضاً تمتنع من الكلام لقوله عليه الصلاة والسلام : ((فَمَنْ اتَّقَى الشُّبُهَاتِ اسْتَبْرَأَ لِدِينِهِ وَعِرْضِهِ)) ، ولقوله عليه الصلاة والسلام

((دَعْ مَا يَرِيبُكَ إِلَى مَالا يَرِيبُكَ))

فهذا أساس لابد منه في باب الأخلاق والآداب ؛ أن يصون الإنسان لسانه وأن يحفظ كلامه فلا يتكلم إلا بخير {يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَقُولُوا قَوْلاً سَدِيداً } [الأحزاب:70] ، وفي الحديث قال عليه الصلاة والسلام

((ثَكِلَتْكَ أُمُّكَ يَا مُعَاذُ ، وَهَلْ يَكُبُّ النَّاسَ فِي النَّارِ عَلَى وُجُوهِهِمْ أَوْ عَلَى مَنَاخِرِهِمْ إِلَّا حَصَائِدُ أَلْسِنَتِهِمْ))

فإذاً هذا الأساس الأول للأخلاق والآداب : أن يصون المسلم لسانه ، وكما قدَّمت من لا يصون لسانه لن يكون من أهل الأدب ولن يكون من أهل الخُلُق ، فمن أساسيات الأخلاق وأركانه التي عليها يقوم : صيانة اللسان وحفظه

 الركن الثاني من أركان الأخلاق : البُعد عن الفضول وما لا يعني ، وأن لا يقحم المرء نفسه فيما لا يعنيه. والإنسان الفضولي لن يكون مؤدباً ولن يكون خلوقاً ، لأن فضوله وإقحامه لنفسه فيما لا يعنيه يُخرجه عن حيِّز الأدب وعن نطاقه ، بينما إذا كان بعيداً عن الفضول بعيداً عن الدخول فيما لا يعنيه فهذا من سمات الأدب ، بل من أعمدة الأدب ، ودليل هذا قول النبي عليه الصلاة والسلام : ((مِنْ حُسْنِ إِسْلَامِ الْمَرْءِ تَرْكُهُ مَا لَا يَعْنِيهِ )) ، ومعنى قوله صلى الله عليه وسلم : ((تَرْكُهُ مَا لَا يَعْنِيهِ )) أي : بضابط الشرع لا بضابط الهوى ، وهذا أمر قد يُغفل عنه ، لأن بعض الناس قد يوظِّف هذا الحديث في غير بابه ، مثل أن يُؤمر بخير أو يُنهى عن منكر فيقول للآمر الناهي ((مِنْ حُسْنِ إِسْلَامِ الْمَرْءِ تَرْكُهُ مَا لَا يَعْنِيهِ )) ؛ هذا من سوء الفهم للحديث ، لأن مما يعني المسلم بضابط الشرع : الأمر بالمعروف والنهى عن المنكر ، هذا مما يعني المسلم ليس مما لا يعنيه ؛ لأنه أُمِر بذلك في كتاب الله وسنة نبيه صلى الله عليه وسلم ، فمما يعني المسلم أن يأمر بالمعروف وينهى عن المنكر ، فتنزيل الحديث على الآمر بالمعروف والناهي عن المنكر تنزيلٌ له في غير بابه لأن المراد بقوله

((تَرْكُهُ مَا لَا يَعْنِيهِ ))

 أي بضابط الشرع ، وابن رجب رحمه الله وضح هذه المسألة توضيحاً جيداً في شرحه لهذا الحديث من كتابه جامع العلوم والحكم

إذاً الركن الثاني من أركان الأخلاق والآداب : البُعد عن الفضول والبعد عن ما لا يعني ؛ فضول الكلام ، وفضول النظر ، وفضول السماع ؛ كل هذه إن وقع الإنسان فيها أخرجته عن حيِّز الأخلاق والآداب

 الركن الثالث من أركان الآداب والأخلاق : عدم الانسياق مع انفعالات النفس وبخاصة الغضب ؛ عندما ينفعل الإنسان ويغضب عليه أن لا يباشر وقت غضبه أيَّ قول أو أيَّ فعل ، لأن أيَّ قولٍ يباشره وقت الغضب وأيَّ فعلٍ يباشره وقت الغضب سيخرج به في الغالب عن نطاق الخُلق والأدب ، وقد قيل في ذم الغضب وتقبيحه : « الغضب أوله جنون وآخره ندم» ؛ لأن الذي يتصرف وقت غضبه بقولٍ أو بفعل يتصرف بغير انضباط ، ولهذا على الإنسان أن لا ينساق مع انفعالات النفس ، إذا كان منفعلاً يجلس ، قال عليه الصلاة والسلام  : ((إِذَا غَضِبَ أَحَدُكُمْ وَهُوَ قَائِمٌ فَلْيَجْلِسْ فَإِنْ ذَهَبَ عَنْهُ الْغَضَبُ وَإِلَّا فَلْيَضْطَجِعْ)) وقال عليه الصلاة والسلام ((إِذَا غَضِبَ أَحَدُكُمْ فَلْيَسْكُتْ)) ؛ قوله ((فَلْيَسْكُتْ)) امتناع عن الكلام وقت الغضب  قوله ((فَلْيَجْلِسْ)) امتناع عن الفعل وقت الغضب ؛ فهذان الأمران - الكلام والفعل - وقت الغضب مطلوبان من المسلم ، وإذا كان الإنسان وقت انفعاله يباشر قولاً أو يباشر فعلاً فإن هذا ولا شك سيوقعه في أمورٍ وأعمالٍ تتنافى مع الأدب وتتنافى مع الخلق ؛ فيحتاج من أراد لنفسه أن يكون خلوقاً أن لا ينساق مع انفعالات النفس ، وهذا دليله قول النبي صلى الله عليه وسلم :(( لَا تَغْضَبْ )) ، قال أَوْصِنِي قَالَ (( لَا تَغْضَبْ ))كررها عليه - صلوات الله وسلامه عليه- ، وقد جاء في بعض الروايات أن الصحابي قال: «فتأملت ذلك فوجدت أن الغضب جماع الشر» إذا كان الإنسان ينساق مع انفعالاته ومع غضبه هذا يفضي به إلى الوقوع في شرور كبيرة وأعمالٍ عديدة لا يحمد عاقبتها

   الأمر الرابع من أركان الأدب والأخلاق : سلامة الصدر ؛ بأن لا يكون في صدر الإنسان غل أو حقد أو ضغائن أو سخائم أو نحو ذلك من أسقام القلوب وأمراضها ، { وَلَا تَجْعَلْ فِي قُلُوبِنَا غِلّاً لِّلَّذِينَ آمَنُوا} [الحشر:10]  فسلامة الصدر أمر مطلوب ، والذي في صدره دواخل سيئة وبواطن فاسدة لا يمكن أن يكون من أهل الأخلاق ، لأن فساد الباطن وانحرافه ينعكس على ظاهره (( أَلَا وَإِنَّ فِي الْجَسَدِ مُضْغَةً إِذَا صَلَحَتْ صَلَحَ الْجَسَدُ كُلُّهُ وَإِذَا فَسَدَتْ فَسَدَ الْجَسَدُ كُلُّهُ أَلَا وَهِيَ الْقَلْبُ)) ، ويدل لمكانة هذا في باب الأخلاق قول النبي عليه الصلاة والسلام : ((لَا يُؤْمِنُ أَحَدُكُمْ حَتَّى يُحِبَّ لِأَخِيهِ مَا يُحِبُّ لِنَفْسِهِ)) ؛ فهذا الحديث عمدة في باب الأخلاق ، وإذا بلغ الإنسان مبلغ تحقيق هذا الحديث وضبْط هذا الحديث فيصون قلبه وينقِّي سريرته من الدواخل السيئة والبطانات الفاسدة فإنه بإذن الله تبارك وتعالى يتحقق فيه الخُلق بأبهى صوَره وأجمل حُلله ؛ قال

((لَا يُؤْمِنُ أَحَدُكُمْ حَتَّى يُحِبَّ لِأَخِيهِ مَا يُحِبُّ لِنَفْسِهِ))

الشاهد أن هذه الأركان الأربعة تقوم عليها الأخلاق وهي مستفادة من كلام الإمام ابن أبى زيد القيرواني رحمه الله، وكلامه نقله الحافظ ابن رجب رحمه الله تعالى في كتابه جامع العلوم والحكم ؛ فأوصى نفسي وإخواني جميعاً والأخوات المستمعات – بارك الله في الجميع – أن نُعنى بهذه الأحاديث وأن نُعنى بفهمها وتحقيقها وتطبيقها

واسأل الله الكريم رب العرش العظيم بأسمائه الحسنى وصفاته العلا أن يهدينا جميعاً لأحسن الأخلاق لا يهدي لأحسنها إلا هو وأن يصرف عنا سيئها لا يصرف عنا سيئها إلا هو ، وأن يعيذنا من منكرات الأخلاق والأهواء والأدواء ، وأن يصلح لنا شأننا كله إنه تبارك وتعالى سميعٌ مجيبٌ قريب

والله تعالى أعلم ، وصلى الله وسلم على عبد الله ورسوله نبينا محمد وعلى آله وأصحابه أجمعين

text-divider

Les 4 piliers concernant les valeurs morales

Le comportement honorable (Les hautes valeurs morales) - الأخلاق الفاضلة (vidéo)
Le comportement honorable (Les hautes valeurs morales) - الأخلاق الفاضلة (vidéo)
Le comportement honorable (Les hautes valeurs morales) - الأخلاق الفاضلة (vidéo)
Le comportement honorable (Les hautes valeurs morales) - الأخلاق الفاضلة (vidéo)

text-divider

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 09:23
Faire le dhikr sans bouger les lèvres et la langue (audio)

 

Question :

 

Suis-je récompensé si je prononce les formules de dhikr en mon for intérieur, sans bouger mes lèvres et ma langue ?

 

Réponse :

 

Non, cela doit impérativement être fait avec le mouvement, car le dhikr fait avec la langue ne peut se réaliser qu'avec le mouvement de celle-ci (traduction rapprochée) :

 

« Ne remue pas ta langue pour hâter sa récitation » (Al Qiyâmah s75 v16).

 

La parole est donc l'action de la langue, et l'articulation est la locution de la langue.

 

La locution faîte avec la langue c'est cela la prononciation.

 

Le dhikr doit donc être fait par l'articulation (de la langue). 

 

Si tu lis le Coran uniquement avec le regard, en ton for intérieur, dit-on de toi que tu est en train de lire ?

 

(Non) Tu ne lis pas.

 

Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dit :

 

« Celui qui lit une lettre du livre d'Allah a pour cela une bonne action et la bonne action compte 10 fois.

Je ne dis pas que Alif Lam Mim est une lettre mais Alif est une lettre, Lam est une lettre et Mim est une lettre ».

Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2910 qui l'a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi

 

Ceci est pour la lecture (avec la langue).

 

Avec tes yeux tu ne lis pas.

 

Il est impératif de bouger les lèvres (traduction rapprochée) :

 

« Ne remue pas ta langue pour hâter sa récitation ۝ Son rassemblement (dans ton cœur et sa fixation dans ta mémoire) Nous incombent, ainsi que la façon de le réciter » Al Qiyâmah s75 v16-17

 

 هل يثاب من يقرأ القرآن والأذكار بدون تحريك اللسان؟

السؤال:هذا سؤالٌ يقول: هل الذِّكر الذي أقوله في صدري أُؤجر عليه بدون تحريك شفتي ولساني؟

الجواب:لا، لابُدَّ أن يكونَ بالتَّحريك، لأنَّ الذِّكر باللِّسان لابُدَّ بتحريكه؛ ﴿لا تُحَرِّكْ بِهِ لِسَانَكَ لِتَعْجَلَ بِهِ﴾، فالكلام عَمَل اللِّسان، النُّطق قول اللسان، قول اللسان هو النُّطق، فلابد من الذِّكر بالتَّحريك

أرأيتَ لو قَرَأْتَ القُرآن بعينك، في صدرك، يُقال قرأت؟ ما هو قرأ، النبي - صلَّى الله عليه وسلَّم يقول: ((مَنْ قَرَأَ حَرْفًا مِنْ كِتَابِ اللَّهِ فَلَهُ بِهِ حَسَنَةٌ وَالْحَسَنَةُ بِعَشْرِ أَمْثَالِهَا لَا أَقُولُ الم حَرْفٌ وَلَكِنْ أَلِفٌ حَرْفٌ وَلَامٌ حَرْفٌ وَمِيمٌ حَرْفٌ))، فهذا بالقراءة، أمَّا بعينك ما قرأت، فلابُدَّ من تحريك الشَّفتين

لا تُحَرِّكْ بِهِ لِسَانَكَ لِتَعْجَلَ بِهِإِنَّ عَلَيْنَا جَمْعَهُ وَقُرْآنَهُ

 

traduit par lamektaba.over-blog.com

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 09:22
Les gens de la sounna ne doivent pas se taire (vidéo)

Certes le remède réside - Ô frères et fils - dans le fait de faire face à ce faux, et à ce torrent qui est devenu menaçant envers la da'wa sunnite de tout les cotés.

 

Et le plus dangereux de ces trois cotés, c'est le plus restreint de ces cotés là, le plus restreint.

 

-La mécréance est un cercle large

 

-Et les innovateurs un cercle moindre,

 

-Et ceux qui prétendent être parmi les gens de la sunna, et s'allient avec les innovateurs, et courent le cou tendu vers les mécréants, cela sont pire pour les gens de l'islam et de la sunna que les deux cercles précédents.

 

Certes le dévoilement de ces gens-là, mes frères, ne se fait qu’après s’être armé de la science légiférée, enracinée, prise de sa source pure, du livre d'Allah Tabarak wa ta'ala, de l'authentique de la sunna du Messager sallAllahu alayhi wa sallam, et de ce qui a été authentifié des compagnons du Messager d'Allah sallAllahu alayhi wa sallam.

 

Mes frères, la bataille est très délicate, et la situation est très délicate.

 

Et il incombe que l'on attaque avec celle-ci parmi ces innovateurs et ces falsificateurs de la religion d'Allah tabaaraka wa ta'ala.

 

Les gens de la sunna ne doivent pas se taire en ce moment !

 

Ou de faiblir en ce moment !

 

Car certes le jihad avec la langue est un devoir pour quiconque en a la capacité !

 

Et il est par Allah plus dur que le jihad avec les armes !

 

Car le jihad avec les armes requiert de la force physique, et celle ci s'apprend rapidement, en un mois ou quoi puis la personne s'en va (combattre).

 

Cependant la science requiert une vie, afin de pouvoir faire face aux gens du faux.

 

Il t’incombe donc t'armer de celle ci.

 

Et il n'est pas permis aux gens de la vérité de se taire sur ces imposteurs, au contraire il est obligatoire de les exposer et de les dévoiler aux gens avec tout notre possible, afin que leur cas soit exposé et qu'apparaisse leur situation.

 

Plus particulièrement encore quand on sait que vous êtes actuellement dans l'époque des médias.

 

L'époque de cette révolution médiatique, avec ces chaînes télévisées qui chaque jour, noient les gens de faux.

 

Et je sais que certains parmi ces innovateurs - comme m'ont rapporté certains frères cette semaine - ont mis en ligne des paroles à moi à ce sujet et je leur dit « oui je me suis trompé » (le cheikh emploie une expression arabe) et j'espère qu'Allah fera que ce soit exclusivement pour son Visage dans le secours de la religion, de l'islam et de la sunna.

 

Et je ne crains personne à ce sujet et je ne me cache pas en ce qui concerne ceci et je dis - inchaAllah tabarak wa ta'la - la parole de ce qui ont précédé parmi les imams de la sunna et du athar je ne prête attention à personne a ce sujet :

 

Dis le faux doit être rejeté contre celui qui le prononce qui que ce soit

 

Il nous incombe donc – mes frères et fils - de s'armer de la science afin de dévoiler le faux de ces gens là. Car ne les dévoilent aux gens que celui qui connaît ce sur quoi il sont comme faux, et connaît son jugement dans le législation.

 

Apprenez donc la situation de ces gens ci et persévérer avec sérieux dans la science, et armez vous en dans la réfutation afin d'atteindre le degrés de défenseur de cette religion, et de la réfutation comme j'ai dit, des ennemis intérieurs avant ceux de l’extérieur.

 

Et qu'on sache que le première chose à laquelle on doit donner de l'importance dans ce domaine là c'est le livre d'Allah - tabarak wa ta'la - 

 

Qu'il soit appris, mémorisé, maîtrisé et qu'on lise son tafsir afin que soit connu les sens des versets qu'Allah a faire descendre sur son Messager sallAllahu alayhi wa sallam et dans lequel il a dit à son Messager salawatullahi wa salaamuhu alayhi :

 

" Donc, n’obéis pas aux mécréants, et lutte contre eux avec ceci, d’une grande lutte "

 

Il incombe donc de combattre les ennemis d'Allah et de Son messager avec ce sublime Coran qui a englobé tout le bien, puis ensuite de se parer des sunnas du Messager d'Allah  sallAllahu alayhi wa sallam.

 

Comme a dit Al Ajurry et autres que lui parmi les gens de science :

 

"Certes Allah tabaraka  wa ta'ala a fait que ce Prophète salawatullahi wa salaamuhu alayhi  soit celui qui clarifie ce livre."

 

Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu’on a fait descendre pour eux et afin qu’ils réfléchissent.

 

Cet immense Coran, Allah l'a descendu sur son Messager salawatullahi wa salaamuhu alayhi , et Son Messager sallAllahu alayhi wa sallam l'a clarifié d'une manière plus que complète.

 

Et il n'a pas rejoint ar-Rafiq al A'la salawatullahi wa salaamuhu alayhi qu'après nous avoir clarifié toute chose, comme a dit Abu Dharr radhia Allahu 'anh :

 

« Il n'a pas délaissé un oiseau qui vole dans le ciel, si ce n'est qu'il nous en a donné une science »

 

قال الشيخ الدكتورمحمد بن هادي المدخلي -حفظه الله تعالى

إن العلاج معشر الإخوة والأبناء إنما يكمن في مواجهة هذا الباطل والسيل الجارف الذي اصبح يتهدد كيان الدعوة السنية من كل جانب. وأخطر الجوانب اخص هذه الجوانب الثلاثة أخصها

الكفر دائرة واسعة

والمبتدعة دائرة دونها

والذين يزعمون أنهم من اهل السنة ويوالون المبتدعة ويجرون مهطعين إلى الكفار هؤلاء أشد على أهل الإسلام والسنة من الدائرتين جميعا إن كشف هؤلاء لا يكون معشر الإخوان إلا بالتسلح بالعلم الشرعي الأصيل من نبعه الصافي من كتاب الله  تبارك وتعالى وصحيح سنة -رسوله صلى الله عليه وسلم- وما صح عن أصحاب - صلى الله عليه وسلم معشر الإخوان,المعركة خطيرة جدا, والأمر جد خطير ولابد أن نضرب بهذا بين ظهراني هؤلاء المبتدعة وهؤلاء المحرفين لدين الله تبارك وتعالى  لا ينبغي لأهل السنة أن يسكتوا في هذا الوقت أو يضعفوا في هذا الوقت  فإن الجهاد باللسان حق على كل من يستطيعه  وهو والله أشد من الجهاد بالسنان لأن الجهاد بالسنان إنما يحتاج للقوة الجسمية وهذه سرعان ما يتعلمها الإنسان في شهر او نحو ذلك وينطلق, لكن العلم يحتاج إلى عمر حتى تواجه اهل الباطل فلا بد أن تتسلح لهم بذلك

ولا يجوز لأهل الحق أن يسكتوا لهؤلاء المبطلين بل يجب كشفهم وتعريتهم للناس بكل ما نستطيع حتى ينكشف أمرهم ويظهر حالهم , لاسيما وأنتم الآن في عصر الإعلام, عصر هذه الثورة الإعلامية الجارفة من فضائيات كل يوم تغرق الناس بالباطل, وانا أعلم أن بعض هؤلاء المبتدعة كما بلغني بعض الإخوان في هذا الأسبوع أنهم انزلوا كلاما لي في هذا الشأن  وأقول وا برده على كبدي وأرجوا الله أن يجعله خالصا لوجهه في نصرة الدين والإسلام والسنة ولست أتخشى من ذلك أحدا ولا أواري في ذلك واقول إن شاء الله تبارك وتعالى بقول من مضى من أئمة السنة والأثر لست مباليا في هذا باحد ,قل إن الباطل يجب رده على قائله كائنا من كان ويجب علينا معشر الإخوة والأبناء أن نتسلح بالعلم لكشف باطل هؤلاء, فإنهم ما يكشفهم للناس إلا من عرف ما هم عليه من الباطل وعرف حكمه في شريعة الإسلام فاعلموا حال هؤلاء واعملوا بكل جد في مواصلة التعلم والحرص عليه في الرد لتصلوا إلى درجة الدفاع عن هذا الدين والردكما قلت على أعدائه الداخليين قبل الخارجيين

وليعلم ان أول ما يجب ان يعتنى به في هذا الباب كتاب الله تبارك وتعالى فيتعلم ويحفظ ويتقن ويقرأ تفسيره حتى تعلم معاني هذه الآيات التي انزلها الله على - صلى الله عليه وسلم- وقال فيه لرسوله صلوات الله وسلامه عليه

"" لا تطع الكافرين وجاهدهم به جهادا كبيرا ""

فلابد من مجاهدة أعداء الله ورسوله بهذا القرآن العظيم الذي حوى كل خير ثم بعد ذلك نتطلب سنن رسول الله - صلى الله عليه وسلم- كما قال الآجري وغيره من اهل العلم فإن الله تبارك وتعالى جعل هذا النبي صلوات الله وسلامه عليه مبينا لهذا الكتاب, وانزلنا إليك الذكر لتبين للناس ما نزل إليهم ولعلهم يتفكرون هذا القرآن العظيم انزله الله على رسوله صلوات الله وسلامه عليه وبينه رسوله - صلى الله عليه وسلم-بيانا شافيا كافيا وما لحق بالرفيق الأعلى صلوات الله وسلامه عليه إلا وقد بين لنا كل شيء كما قال ابو ذر - رضي الله عنه - ما ترك طائرا يطير بجناحيه في السماء إلا وأعطنا منه علما

 قام بتفريغه اخوكم أبو الليث الباعمرانبي

في أيت ملول بتاريخ 1432-2-4

 

Traduit par Charif Abou Salma

 

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية