compteur de visite

Catégories

26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 09:11
Ta femme n'est pas possédée, mais c'est plutôt toi son djinn ! (audio)

Lors de ce voyage également (Ndt : Le Cheikh a évoqué précédemment son voyage en France, en 1419 H pour une série de conférences), un homme récemment converti parmi les frères est venu à moi en disant que sa femme était victime de toucher, qu'elle était possédée par un djinn.

 

Il s'est rendu chez quelqu'un... et bien entendu dans ce genre d'affaires, il faut toujours que se mettent en avant les prétentieux qui feignent la science...

 

Celui-ci lit, celui-là exorcise, d'aprés une innovation ou un égarement, de façon erronée ou correcte, Allâh sait mieux !

 

Donc il l'a rencontré et il lui a dit qu'elle avait je ne sais quoi.

 

Il m'a dit : "Cheikh, l'exorciserais-tu ?".

 

Je lui ai répondu que je n'exorcisais pas.

 

La sunnah est que tu te fasses roqyah à toi-même ; ceci est la sunnah.

 

Bien sûr, il ne parlait pas arabe.

 

Un des frères traduisait.

 

Je lui ai dit : "Procède comme ceci, comme cela..."

 

Bref, après ceci, je lui ai dit : "Viens !", il m'a rejoint dans un endroit tranquille.

 

Je l'ai alors interpellé : "Ô mon frère, que dis-tu là ? Qu'a donc ta femme ?"

 

Il m'a dit : "Elle a ceci, cela, et elle se sent angoissée, gênée, elle veut se jeter par la fenêtre, elle veut aller je ne sais où, etc"

 

Je lui ai dit : "Ô mon enfant, depuis combien de temps es-tu marié ?"

 

Il a dit : "Trois ans".

 

"Combien d'enfants as-tu ?"

 

Il a dit : "Deux et le troisième est en route", c'est-à-dire que sa femme est enceinte.

 

Je lui a dit : "Ô mon fils, il est connu que la femme, dans ce genre de situations, au moment de la grossesse, de l'accouchement, elle change car il s'agit de la gestation d'un embryon."

 

"La conception de chacun d'entre vous, dans le ventre de sa mère s'accomplit en quarante jours ;

D'abord sous la forme d'une semence, puis sous celle de plasma sanguin pour une même période, puis sous celle d'un morceau de chaire pour une même période."

Jusqu'à la fin du hadith, le hadith de 'AbduLlah Ibn Mas'ud dans les deux authentiques.

 

Cette gestation engendre chez elle des changements.

 

Son âme se resserre, elle fait des choses qui sont peut-être hors de contrôle, comme on dit.

 

Et après l'accouchement, il y aussi des états qu'elle peut subir.

 

Il est indispensable que tu saches cela.

 

Ceci est la voie du Messager d'Allâh عليه الصلاة والسلام avec ses épouses et mères des croyants.

 

De même que la raison convient de ceci !

 

Toi, en trois années, tu as eu trois enfants.

 

Moi, je n'empèche pas cela et je dis pas qu'il faille limiter la descendance, ceci n'est pas autorisé.

 

Mais toi, qu'attends-tu de sa part ?

 

Que veux-tu d'elle ?

 

Tu ne veux pas d'elle qu'elle soit fatiguée, ni qu'elle soit angoissée, etc.

 

Je lui dis : "Bien, mon frère, et toi comment la traites-tu ?

Y a-t-il là de bons comportements (de ta part envers elle) ?

Si elle veut une chose, l'emmènes-tu (l'acheter) ou bien la lui achètes-tu ?"

 

D'accord, même si tu dis que vous êtes dans un pays de mécréance, mais ce n'est pas partout ni tout le temps que les mécréants marchent, mais seulement parfois.

 

Bien sûr, nous savons très bien, bâraka lLâhu fikum, que si nous avons besoin de quelque chose, nous ne nous rendons pas au marché aux heures d'affluence ou de pointe, mais plutôt nous recherchons le moment où il n'y a personne ou peu de gens.

 

Il ne t'est pas obligatoire de marcher à tel moment bien déterminé.

 

Plutôt, change de moment de sorte de prendre tes enfants et pouvoir marcher.

 

Fais-tu ceci ?

 

Il m'a dit : "Non, je ne le fais pas."

 

Tu vois... il ne le fait pas.

 

Je lui ai dit : "Très bien, alors que fais-tu ?"

 

Il m'a dit : "Cheikh..."

 

Je lui ai dit : "Est-ce que cette femme était mécréante puis s'est convertie à l'islam ?"

 

Il m'a dit : "Oui".

 

Je lui ai dit : "Imagine, bâraka lLâhu fik -et lui aussi était mécréant puis s'est converti à l'islam- cette femme, avant qu'elle ne devienne musulmane, il n'y avait pas de haram (interdiction religieuse) chez eux.

Elle marchait dans tel pays le matin puis s'établissait dans tel autre pays le soir, ou bien elle va et vient je ne sais où...

Et chacun marche comme il veut et comme bon lui semble."

 

N'est-ce pas ainsi ?

 

Ceci est ce qu'on entend, je ne sais pas, nous n'avons pas vécu cela, wal hamdu li lLâh, mais d'après ce que nous entendons, chez ces gens-là, lorsque le jeune atteint je ne sais quel âge, il se passe telle chose, il se plaint à la police et c'est le père ou la mère qu'ils blâment.

 

Ils agissent ainsi et c'est pareil pour la fille.

 

Elle était dans un environnement de mécréance, il n'y avait pas chez elle de haram, il n'y avait pas là d'interdit, puis Allâh l'a guidée à l'islam, et toi aussi Allâh t'a guidé à l'islam.

 

"Ceci est interdit, cela est haram, ceci non, cela non..." Ce n'est pas possible !

 

Alors, il m'a dit, le pauvre...

 

Je lui ai dit : "Je te donne un conseil : Sois bienfaisant dans le traitement que tu accordes à ton épouse, corrige tes comportements.

Si elle veut quelque chose dont elle a nécessairement besoin, alors prends-la à tel moment et promène-toi avec elle à un moment éloigné des ambiguïtés et des problèmes.

Promène-toi, la promenade n'est pas interdite.

Change d'air !

C'est comme si tu étais dans une prison, tu tournes en rond."

 

Il est parti et a appliqué (mes recommandations).

 

Quelques jours après, juste avant que je ne parte, il m'a dit : "Jazâk, jazâk, jazâk !"

 

Il voulait dire : "Jazâka llâhu khayran".

 

Il ne voulait même pas faire appel à un traducteur.

 

Je lui dis : "Alors, comment se porte ta femme ?"

 

Il m'a dit : "Al hamdu li lLâh".

 

Ce par quoi elle était éprouvée s'en est allé.

 

Je lui ai dit : "Elle n'a pas de djinn en elle, mais c'est toi son djinn, c'est toi le djinn".

 

Bâraka lLâhu fik.

 

Tu as compris ?

 

Il m'a dit : "La première fois que les frères sont venus à moi, ils m'ont dit :

"Salafi... Haram, haram, haram !"."

 

Il faut bien qu'ils feignent la science auprès de quelqu'un.

 

Si quelqu'un veut apprendre à raser les cheveux, il va choisir un pauvre, un orphelin pour raser sa tête.

 

Chez nous, nous avons un proverbe qui dit qu'il apprend le rasage des cheveux sur les têtes des orphelins.

 

Parce que s'il le coupe, il n'aura pas de père pour chercher à comprendre.

 

Il pleure, il crie, puis c'en est fini, il repart avec cette apparence-ci.

 

Donc ces faibles d'esprit ont feint la science devant ce nouveau musulman.

 

"Ne fais pas, ne marche pas, ne mange pas, ne bois pas, ne dors pas si ce n'est debout..."

 

Qu'est-ce donc que cela ?

 

Ceci est une erreur !

 

Je lui dis : "Ô mon fils, il y a, dans la salafiyyah, ce qui est halal, haram, obligatoire, autorisé, détestable, préférable.

Tout n'est pas haram, haram, haram.

Qui a dit que ceci était la salafiyyah ?

Qu'est-ce que ceci ?"

 

نصيحة في تربية الأبناء وتأديبهم في الغرب - A partir de 7min 15sec environ

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 09:10
Les grands signes de l'Heure (audio-vidéo)

Les louanges appartiennent à Allâh, nous le louons, nous Lui demandons son aide, nous Lui demandons pardon, nous nous repentons à Lui et nous cherchons refuge auprès d'Allâh contre le mal qui est en nous-même et contre le mal de nos mauvais actes.

Celui qu'Allâh guide nul ne peut l'égarer et celui qu'Il égare nul ne peut le guider.

Je témoigne qu'il n'y a pas de divinité (qui mérite véritablement d'être adorée) sauf Allâh, Lui seul et Il n'a aucun associé.

Et je témoigne que Muhammad est Son serviteur et Son messager, qu'Allâh prie et salut sur lui de manière abondante, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

Ceci dit :

 

Chers frères, nos propos durant cette nuit concerneront trois signes parmi les signes de l'Heure qui sont prouvés par de nombreux textes dans le Livre d'Allâh خل وعلا et la sounnah de Son prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et nous savons tous que le Livre d'Allâh et la sounnah de Son prophète صلى الله عليه وسلم prouvent que l'Heure sera précédé et qu'elle n'aura lieu que lorsque ses signes se produiront, Allâh خل وعلا a dit (traduction rapprochée) :

 

{Qu’est-ce qu'ils attendent sinon que l'Heure leur vienne à l'improviste ? Or ses signes avant-coureurs sont certes déjà venus} (Sourate 47, Verset 18)

 

Au moment de l'Heure, il y aura des signes qui prouvent la proximité de sa venue.

 

Il est rapporté dans le sahih Mouslim d'après un hadith de Houdhayfah Ibn Ousayd Al-Ghifârî رضي الله عنه, qui dit :

 

«Le Prophète صلى الله عليه وسلم nous trouva alors que nous nous entretenions, il dit : «De quoi vous entretenez-vous ?»,

ils dirent : «Nous nous entretenons au sujet de l'Heure».

Il صلى الله عليه وسلم  dit : «Elle ne viendra que lorsque vous verrez avant elle dix signes»,

il évoqua : La fumée, le faux-messie, la bête, le lever du soleil de son couchant, la descente de 'Issa Ibn Maryam عليه السلام, Gog et Magog, et trois engloutissements par la terre : Un engloutissement en Orient, un engloutissement en Occident, un engloutissement dans la péninsule arabique.

Et le dernier de tout cela est un feu qui sortira du Yémen, repoussant les gens vers leur lieu de rassemblement».

Et la terre de rassemblement est le Châm.

 

Ce hadith est rapporté par l'Imam Mouslim dans son sahih, et il prouve que l'Heure ne viendra pas tant que ses signes ne se produiront pas.

 

Et le noble Coran contient la mention d'un certain nombre de signe de l'Heure.

 

Il y a dans le Coran la mention de la fumée, de la bête, de Gog et Magog, de la descente de 'Issâ عليه السلام, ceci fait partie des signes qui sont mentionnés dans le noble Coran.

 

Et il convient au musulman de savoir que la foi aux signes de l'Heure et le fait d'y croire font partie de la religion, sont nécessaires et que cela fait partie de la foi au Livre d'Allâh et à ce qui est authentique du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم.

 

Ainsi les adeptes de la foi, de la vérité et de la droiture croient en tout ce qui est venu dans le Livre d'Allâh et en tout ce qui est authentifié dans la sounnah du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم, et parmi cela il y a les signes de l'Heure qui sont mentionnés dans le Livre d'Allâh et la sounnah de Son prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et les textes mentionnant les signes de l'Heure, qui sont rapportés, prouvent que les signes de l'Heure sont de deux sortes et de deux catégories, les gens de science les mentionnent comme étant :

 

Les petits signes

et les grands signes.

 

Ainsi il y a des petits signes de l'Heure et il y a des grands signes de l'Heure.

 

Et les grands signes sont ceux qui viendront lors de l'approche de l'Heure, avant sa venue et avant le soufflement dans la trompe, apparaîtront des grands signes, et parmi la situation de ces grands signes, il y a le fait que lorsqu'ils apparaîtront, la foi ne profitera à aucune âme qui n'avait pas cru auparavant ou qui n'avait acquis aucun mérite de sa croyance.

 

Ainsi celui qui n'a pas eu la foi en l'invisible, la foi de témoignage ne lui sera pas utile.

 

Par exemple, lors du lever du soleil de son couchant, et que les gens seront surpris par cela l'étonnant jour de surprise, et qu'ils seront surpris par le soleil qui retourne du couchant vers l'orient.

 

L'affaire est très étonnante et très surprenante.

 

Lorsque les gens le verront, ils croiront tous mais leur foi ne sera d'aucune utilité car il s'agit d'une foi de témoignage et non d'une foi en l'invisible, et ce qui est profitable est la foi en l'invisible et la croyance en l'invisible, comme Allâh خل وعلا a dit en décrivant les croyants (traduction rapprochée) :

 

{Ceux qui croient à l'invisible} (Sourate 2, Verset 3)

 

C'est-à-dire ceux qui ne voient pas ce dont a informé les Messagers d'Allâh.

 

Ainsi il y a des grands signes et des petits signes.

 

Les petits signes sont de différentes sortes : Parmi eux il y a ceux qui sont apparus et sont terminés, et parmi eux il y a ceux qui sont apparus et qui ne cesse de continuer et de rester, et parmi eux il y a ceux qui ne sont pas encore apparus.

 

Et parmi les grands signes, il y a ce que nous avons entendu précédemment dans le hadith de Houdhayfah tels que, le faux-messie, la descente de 'Issâ du ciel, l'apparition du Mahdî, la sortie de Gog et Magog, le lever du soleil de son couchant, la sortie de la bête, tout cela fait partie des grands signes.

 

Et le sujet des signes de l'Heure est un sujet vaste, et les gens de science ont écrit de nombreux livres sur cela, longs et concis.

 

Et il convient que le musulman ne soit pas négligent sur ce sujet, comme il lui convient de ne pas être négligent sur l'affaire de la venue de l'Heure, mais il doit toujours avoir cela à l'esprit.

 

Et chaque fois que le musulman pense à la venue de l'Heure et la station debout devant Allâh تبارك وتعالى, chaque fois cela est une cause du bien dans ses affaires, et de la droiture de sa situation, ainsi que de sa préservation de l'obéissance de son Seigneur تبارك وتعالى .

 

La foi en l'Heure, en ses signes, l'évocation de cela ainsi que son étude est très profitable au musulman.

 

Et vous avez entendu ce qu'a dit Houdhayfah رضي الله عنه :

 

«Le Prophète صلى الله عليه وسلم nous trouva alors que nous nous entretenions, il dit : «de quoi vous entretenez-vous ?» ;

Ils dirent : «Nous nous entretenons au sujet de l'Heure».

 

Ainsi faisaient les compagnons رضي الله عنهم, ils s'asseyaient et s'entretenaient sur l'Heure.

 

Et dans un autre hadith :

 

«Le Prophète صلى الله عليه وسلم sortit vers les compagnons un jour et leur dit : «Sur quoi vous entreteniez-vous ?».

Ils dirent : «Nous nous entretenions sur les tentations du faux-messie (messih ad-dajjâl)»,

Il صلى الله عليه وسلم dit : «Voulez-vous que je vous informe sur ce que je crains plus pour vous que le faux-messie (messih ad-dajjal) ?»

Nous avons dit : «Bien-sûr».

Il dit : «Lorsque l'homme se lève pour prier puis embellit sa prière car il sait qu'on l'observe».

Il a dit : «Je crains plus pour vous de l'ostentation dans la prière et dans les différentes adorations, que de la tentation du faux-messie (messih ad-dajjâl)». 

 

Et il convient au musulman de craindre tout cela.

 

Nous avons été ordonné de rechercher la protection contre la tentation du faux-messie (messih ad-dajjâl) à la fin de chaque prière avant la salutation, et il convient au musulman de rechercher protection de quatre choses avant de saluer :

 

اللّهُـمَّ إِنِّـي أَعـوذُ بِكَ مِـنْ عَذابِ القَـبْر

وَمِـنْ عَذابِ جَهَـنَّم

وَمِـنْ فِتْـنَةِ المَحْـيا وَالمَمـات

وَمِـنْ شَـرِّ فِتْـنَةِ المَسيحِ الدَّجّال

 

«Ô Allâh, je cherche protection auprès de Toi contre les châtiments de la tombe,

contre les châtiments de l'enfer,

contre la tentation de la vie et de la mort,

et contre le mal de la tentation du faux-messie (messih ad-dajjal)». 

 

L'essentiel est qu'il est bon et profitable au musulman dans sa vie et dans l'obéissance de son Seigneur تبارك و تعالى de rappeler des signes de l'Heure.

 

Il se rappelle ces grands et merveilleux signes qui devanceront l'Heure et qui seront vis-à-vis d'elle comme une introduction qui prouve sa proximité.

 

Il se rappelle ces grands et merveilleux signes qui devanceront l'Heure et qui seront vis-à-vis d'elle comme une introduction qui prouve sa proximité, et sa foi en cela fait partie de la foi en l'invisible et une croyance aux Messagers d'Allâh et Ses Prophètes, qu'Allâh prie et salue sur l'ensemble d'entre eux.

 

Nos propos ne concernent pas la généralité des signes de l'Heure, mais à propos de trois signes de l'Heure qui sont dans l'ordre :

 

L'apparition du Mahdi,

la descente de 'Issâ Ibn Maryam عليه السلام

et la sortie de Gog et Magog.

 

Le discours ne concerne que ces trois signes.

 

Et chacun de ces trois signes nécessite des explications et des éclaircissements, (je dirais) même qu'il a été écrit de nombreux livres sur chacun de ces trois signes, et les gens de science ont éclairci de multiples aspects qui sont liés à ces signes.

 

Et la situation ne permet pas d'expliquer (profondément) comme cela, mais je me contenterais de choses importantes ainsi que des attentions sur des aspects importants qui sont liés à ces trois signes.

Commençons premièrement par ce qui concerne la sortie du Mahdî

 

Le Mahdî : Il s'agit d'un homme pieux parmi les pieux, parmi les serviteurs d'Allâh خل وعلا.

 

Allâh تبارك وتعالى le guidera et Il guidera par lui les serviteurs d'Allâh.

 

Il sera la cause de la propagation de l'équité et de l'enlèvement de l'injustice, la propagation du bien ainsi que de la droiture des gens, il y aura de nombreux biens qui découleront de lui.

 

Ainsi que la répression des mécréants, des criminels et des transgresseurs.

 

Il s'agit d'un homme pieux que le Prophète صلى الله عليه وسلم a décrit par cette description : «Al-Mahdi» (le guidé) car Allâh l'a guidé et guidera par lui.

 

Il l'a guidé vers le bien et Il guidera par lui les gens de bien.

 

Il est rapporté dans les textes ce qui prouve que cet homme pieux (qui est le Mahdî) a le même prénom que le Prophète صلى الله عليه وسلم, et que le prénom de son père est le même que celui du père du Prophète صلى الله عليه وسلم, ainsi il est Muhammad Ibn 'Abdi-Llâh.

 

Et il est rapporté dans les textes ce qui prouve qu'il fait partie de la descendance d'Al Hassan Ibn 'Ali, c'est pourquoi il est Muhammad Ibn 'Abdi-Llâh Ibn Al Hassan, évidemment Al Hassan est son grand-père éloigné, le fils de 'Ali.

 

C'est la raison pour laquelle il est Muhammad Ibn 'Abdi-Llâh Al Hassanî Al 'Alawî Al Hâchimî Al Qouraychî.

 

Et comme je l'ai mentionné, il s'agit d'un homme pieux qu'Allâh عز وجل a guidé, et il n'est pas infaillible des erreurs mais il s'agit d'un homme qui a du bien, qui a de la guidée, qui a de la droiture, les gens le prendront pour guide (imam) et ils imiteront ses actes ainsi que ses vertus, et ils trouveront en lui un modèle dans le bien, ils le prendront comme imam et le suivront dans leur prière.

 

Il jugera parmi eux dans leurs questions et dans leurs problèmes, et il appliquera la justice entre les gens.

 

Et durant son époque, il y aura la propagation du bien, de l'équité et il enlèvera l'injustice et l'iniquité, et il y a de nombreux textes le concernant dans la sounnah du Prophète صلى الله عليه وسلم, et les textes rapportés le concernant dans la sounnah sont comptés parmi les hadiths notoires (moutawâtir) du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Les hadiths concernant le Mahdî sont notoires (moutawâtir) et sont acceptés auprès des adeptes de la sounnah, et les livres de croyance écrit par les gens de la sounnah indiquent la foi et le fait de rendre véridique les textes rapportés concernant la sortie du Mahdî.

 

Parmi ces textes rapportés concernant le Mahdî, il y a le hadith de 'Abdu-Llâh Ibn Mess'oud, qu'Allâh l'agrée, que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Même s'il ne restait qu'une seule journée de la vie d'ici-bas, Allâh allongerait cette journée jusqu'à ce qu'il y envoie un homme parmi les miens ou de ma famille dont le prénom est identique au mien et le prénom de son père est identique au nom de mon père.

Il va remplir la terre de justice et d'équité comme elle avait été remplie d'injustice et d'iniquité».

Ce hadith est rapporté par Abou Dawoud, Tirmidhî et d'autres, et Tirmidhî a dit que le hadith est bon et authentique.

Et Cheikh Al Islam Ibn Taymiyyah, qu'Allâh lui fasse miséricorde, a dit dans son livre «Minhâj Sounnah» : hadith authentique.

 

Et parmi les hadiths, il y a le hadith d'Abi Sa'id Al Khoudrî, qu'Allâh l'agrée, qui dit : le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم  a dit :

 

«Le Mahdî est de ma descendance, il est a moitié chauve»

 

C'est-à-dire qu'il a seulement des cheveux à l'arrière de sa tête et que son front est visible et clair.

 

«son nez est haut»

 

C'est-à-dire que son nez est un peu long, et que le bout de son nez est mince comme cela est rapporté dans le sens de ce mot dans la langue (arabe).

 

«son nez est haut, il va remplir la terre d'équité et de justice comme elle avait été remplie d'iniquité et d'injustice.

Il va régner sept ans.»

rapporté par Abou Dawoud avec une bonne chaîne de transmission.

 

Et parmi les hadiths, il y a le hadith de Djâbir رضي الله عنه le Messager d'Allâh  صلى الله عليه وسلم  a dit :

 

«'Issâ Ibn Maryam va descendre, et leur émir le Mahdî va dire : Viens prier pour nous (en tant qu'imam).

Il dira : Non, les uns sont les dirigeants des autres.

Ceci est une faveur d'Allâh pour cette communauté».

Rapporté par Al Hârith Ibn Abî Ousâmah dans son mousnad et Ibn Qayyim, qu'Allâh lui fasse miséricorde, a dit : sa chaîne de transmission est bonne.

 

Voila donc quelques hadiths, et les hadiths dans ce sujet sont très nombreux et certains gens de science les ont regroupés dans des écrits spécifiques, et il est obligatoire au musulman de croire en ce qui est authentifié du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم, et de croire aux informations du sincère et du véridique صلى الله عليه وسلم.

 

Et je vais souligner deux choses maintenant :

 

La première : lorsque certaines personnes dont la croyance a dévié, ainsi que des écoles et des voies font des erreurs en ce qui concerne le Mahdî, et qu'ils mettent autour du Mahdî diverses croyances ainsi que des choses déviantes ainsi que des fausses déclarations, il faut répliquer sans aucun doute à leur fausseté, cependant la vérité continue d'être acceptée.

 

Lorsque tu trouves des déviations de certaines personnes en ce qui concerne le Mahdî, ils basent dessus certaines fausses croyances et ils prétendent par exemple l'infaillibilité et ils prétendent des fausses allégations ainsi que des fausses déclarations contre lui, toutes leurs prétentions sont rejetées car il n y a pas de preuves dessus, ni dans le Livre d'Allâh ni dans la sounnah de Son Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Cependant le fait que ceux-là se sont trompés, se sont écartés et ont déviés en ce qui concerne le Mahdî, cela ne doit pas faire en sorte que les adeptes de la croyance, ainsi que les adeptes de la vérité et les adeptes de la sounnah dilapident les textes authentiques confirmés qui prouvent que le Mahdî est une vérité et qu'il apparaîtra à la fin des temps.

 

Ceci est une chose.

 

Une chose que je vais souligner : lorsque certains égarés font de fausses allégations et de fausses déformations auprès des gens, ils avancent l'un d'entre eux qui invente des mensonges aux gens (prétendant) que celui-ci est le Mahdî dont a parlé le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم, et que les textes mentionnent.

 

Le mensonge de ceux-là est également rejeté et doit être supprimé, et la vérité reste et les textes qui sont rapportés du Prophète صلى الله عليه وسلم restent complet et parfait et nous les acceptons.

 

L'essentiel est que le Mahdî ainsi que la foi en son apparition est une croyance confirmée auprès des adeptes de la sounnah et du groupe.

 

Et comme je l'ai dit précédemment, il s'agit d'un homme pieux, d'un homme bien dirigé, d'un homme heureux parmi les pieux de cette communauté, qui apparaîtra à la fin des temps, qu' Allâh خل وعلا rectifiera et par qui Il rectifiera, il remplira la Terre d'équité comme elle fût remplie d'injustice et d'iniquité.

 

Il œuvrera avec le Livre d'Allâh, et non avec autre chose, et il œuvrera avec la sounnah du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم.

 

Une des priorités de ses fonctions sera de renouveler la religion, de secourir la sounnah, de répondre aux innovations ainsi que de clarifier la religion d'Allâh تبارك وتعالى, voilà ses fonctions.

 

Et il jugera entre les gens avec le Livre d'Allâh et la sounnah de Son Messager صلى الله عليه وسلم.

 

Et malgré son mérite, son imamat, son haut rang et sa valeur élevée, il n'est pas meilleur que les compagnons, il n'est pas meilleur qu'Abou Bakr, que 'Omar, que 'Othmane, que 'Ali, qu'Allâh les agrée.

 

Ceux qui sont venus après eux ne sont pas près de les atteindre.

 

Le meilleur de la communauté de Muhammed صلى الله عليه وسلم est Abou Bakr As-Siddîq, puis il y a 'Omar Al Fârouq, puis 'Othmane Dhou-Nourayne, puis le père de ses deux petis-fils 'Ali, qu'Allâh les agrée ainsi que tous ses compagnons.

 

Voila donc quelques (paroles) en ce qui concerne le Mahdî, cet homme pieux qui apparaîtra à la fin des temps.

 

Suit ces propos, le deuxième signe et la deuxième chose dont je parle parmi les grands signes de l'Heure...

Il s'agit de la descente du Prophète d'Allâh 'Issâ عليه السلام du ciel

 

'Issa est un Prophète et un Messager, il fait partie des Messagers doués de fermeté, et il n'y a pas entre lui et le Prophète (Muhammed صلى الله عليه وسلم) d'autres Prophètes, après lui est venu Muhammad صلى الله عليه وسلم.

 

Il s'agit du dernier des Prophètes avant Muhammed صلى الله عليه وسلم.

 

Concernant ce Prophète, diverses confessions et religions ont prétendu des choses sur lui.

 

Les chrétiens ont prétendu mensongèrement et par ignominie qu'il est le fils d'Allâh,

 

Il est plus haut et infiniment au-dessus de ce qu'ils disent (traductions rapprochées) :

 

{Allâh ne S'est point attribué d'enfant et il n'existe point de divinité avec Lui (...)} (sourate 23, verset 91)

 

{Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus. Nul n'est égal à Lui} (sourate 112, verset 3-4)

 

Ainsi ils ont exagéré à son propos et lui ont donné les caractéristiques de la Divinité et les sens de la Seigneurie, et ils lui ont donné des attributs qui ne conviennent qu'à Allâh, ainsi ils ont exagéré sur lui d'une exagération nulle.

 

Et les juifs, qu'Allâh les couvre d'ignominie et les enlaidit, l'ont accusé d'être un enfant d'adultère, et ils ont eu avec lui des relations d'animosités, ils ont fait des efforts pour le tuer, ils l'ont poursuivi dans les différents endroits pour le tuer, au point où ils sont même entrés dans une maison dans laquelle il se trouvait pour le tuer.

 

Lorsqu'ils sont entrés dans l'endroit où se trouvait 'Issâ عليه السلام, Allâh عز وجل a mis la ressemblance (de 'Issâ) dans un (autre) homme qui fût saisi et tué, et ils prétendirent avoir tué le messie 'Issâ Ibn Maryam, le Messager d'Allâh.

 

Allâh خل وعلا a dit (traductions rapprochées) :

 

{Et ils ne l'ont certainement pas tué mais Allâh l'a élevé vers Lui} (sourate 4, versets 157-158).

 

{Et ils ne l'ont certainement pas tué} c'est-à-dire comme ils le prétendent {mais Allâh l'a élevé vers Lui}.

 

Depuis ce moment, Allâh عز وجل a élevé 'Issâ عليه السلام au ciel avec son âme et son corps, ainsi il se trouve au ciel, Allâh l'a élevé vers Lui comme Allâh en a informé.

 

Et il est maintenant au ciel, vivant avec son âme et son corps comme cela est prouvé par le Livre d'Allâh خل وعلا et comme cela est prouvé par de nombreux textes de la sounnah du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Puis la sagesse d'Allâh خل وعلا a voulu que la descente de 'Issâ Ibn Maryam عليه السلام se fasse à la fin des temps, et que sa descente du ciel soit un des signes de l'Heure et de sa venue.

 

Ainsi parmi les croyances confirmées qui est prouvée par le Livre et la sounnah, il y a le fait que 'Issa descendra du ciel à la fin des temps, et il est actuellement au ciel et lors de l'approche de l'Heure il descendra, et sa descente sera après l'apparition du Mahdî, et c'est lui qui tuera l'imposteur (Messih ad-dajjâl).

 

Car le Mahdî ainsi que ceux qui seront avec lui subiront d'énormes persécutions de l'imposteur (Messih ad-dajjâl) et de ceux qui seront avec lui parmi les juifs, leurs associés et d'autres qui les persécuteront.

 

Puis ils se mettront en rangs et se prépareront pour sa rencontre, et ils avaient (déjà) rencontré de sa part une grande persécution, et leur imam, le Mahdî s'avancera pour diriger la prière d'al fadjr, et durant cette prière descendra du ciel 'Issâ عليه السلام en s'appuyant avec ses deux mains sur les ailes de deux anges comme cela est prouvé par les textes, ils descendront avec lui alors qu'il se tiendra aux ailes des deux anges, ils le feront descendre sur terre du côté du minaret blanc à Damas, puis il se rendra auprès de ses croyants et il y aura avec eux le Mahdî qui sera avancé pour la prière, lorsqu'il le verra, il retournera (derrière) et lui demandera de s'avancer, il refusera et dira : «Vous êtes les chefs les uns des autres, honneur de la part d'Allâh fait à cette communauté», ainsi il عليه السلام priera derrière le Mahdî, et c'est lui qui tuera l'imposteur (Messih ad-dajjâl).

 

La descente du ciel de 'Issâ est prouvée par le Coran et la sounnah.

 

Quant au Coran cela se trouve dans deux endroits, ils contiennent ce qui prouve sa descente à la fin des temps.

 

«Quant au premier endroit : il s'agit de la parole d'Allâh تعالى lors de sa description (traduction rapprochée) :

 

{il est l'annonce ('ilm) au sujet de l'Heure} (sourate 43, verset 61)

 

C'est à dire 'Issâ.

 

Il y a dans une récitation «singulière» (chadh) mais qui est convenable pour l'exégèse (traduction rapprochée) :

 

{il sera un signe ('alam) au sujet de l'Heure}, c'est-à-dire un signe parmi ses signes, ceci est donc un texte.

 

Et dans les livres d'exégèses, il est rapporté de plus d'un compagnon et successeur concernant la clarification de ce verset, qu'il s'agit de la descente de 'Issa du ciel (traduction rapprochée) :

 

{il est l'annonce ('ilm) au sujet de l'Heure}, c'est-à-dire la descente de 'Issâ à la fin des temps.

 

Et le deuxième verset est la parole d'Allâh تعالى (traduction rapprochée) :

 

{il n'y aura personne, parmi les gens du Livre, qui n'aura pas foi en lui avant sa mort} (sourate 4, verset 159)

 

{qui n'aura pas foi en lui} : C'est-à-dire 'Issâ عليه السلام

 

{avant sa mort} : C'est-à-dire le jour de la résurrection lorsqu'il descendra.

 

Actuellement il n'est pas mort, et sa mort aura lieu à la fin des temps après qu'il ne descende, après qu'il ne tue l'imposteur (Messih ad-dajjâl), après qu'il ne s'occupe de Gog et Magog, que le bien-être ne se généralise et que la sécurité ne se propage, à ce moment-là il عليه السلام mourra.

 

Parmi les gens du Livre, il y en a qui croient en lui عليه السلام après sa mort, c'est-à-dire à la fin des temps.

 

Ainsi cet autre verset dans le noble Coran prouve la descente de 'Issâ Ibn Maryam, et c'est cette exégèse qu'a donné plus d'un prédécesseur parmi les compagnons et ceux qui les ont suivi dans un beau comportement.

 

Et concernant sa descente il y a de nombreux hadiths qui ont été rapporté du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم, ils atteignent également le statut de notoire, parmi ces hadiths : le hadith de Sa'îd Ibn Al Mousayyab d'après Abou Horeyra, qu'Allâh l'agrée, qui dit :

 

« Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم  a dit :

 

«Par Celui qui détient mon âme dans Sa main, peu s'en faut que descende parmi vous le fils de Maryam en tant que juge équitable, il brisera la croix, tuera le porc, et annulera la capitation (djizya).

Les biens seront nombreux au point où qu'il n'y aura personne pour les accepter, -les biens seront si nombreux qu'il n'y aura personne qui demandera de bien-.

Les biens seront nombreux au point où qu'il n'y aura personne pour les accepter, au point qu'une seule prosternation sera meilleure que la Terre et ce qu'elle contient.

Ensuite Abou Horayra a dit : et lisez si vous désirez (traduction rapprochée) :

{Il n'y aura personne, parmi les gens du Livre, qui n'aura pas foi en lui avant sa mort. Et au Jour de la Résurrection, il sera témoin contre eux}».

Rapporté par Boukhâri et Mouslim.

 

Et dans une version de Mouslim :

 

«L'animosité, la haine et la jalousie disparaîtront », c'est-a-dire après sa descente.

 

Les biens seront répandus, et généralement la jalousie se fait autour des biens.

 

Et parmi les hadiths, il y a le hadith d'Abou Horayra, qu'Allâh l'agrée, qui rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم  a dit :

 

«Comment serez-vous lorsque le fils de Maryam descendra parmi vous et que votre imam sera l'un de vous ?»

C'est-à-dire le Mahdî comme cela se trouve dans certaines versions.

Rapporté par Boukhâri et Mouslim.

 

Et d'après Djâbir Ibn 'Abdi-Llah, qu'Allâh l'agrée, qui dit :

 

«J'ai entendu le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم dire :

«Un groupe apparent de ma communauté ne cessera de combattre pour la vérité, jusqu'au jour de la résurrection».

Il dit : «Alors 'Issâ Ibn Maryam عليه السلام  descendra et leur émir dira : «Viens et dirige notre prière »,

C'est-à-dire en tant qu'imam.

Mais il dira : «Non, vous êtes les uns chefs des autres, honneur fait par Allâh à cette communauté».

Rapporté par Mouslim et Ahmad dans son mousnad.

 

Et d'après Abou Horayra, qu'Allâh l'agrée : le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم  a dit :

 

«Il n'y a pas, entre moi et 'Issâ, de Prophète, et il descendra»

 

C'est-à-dire 'Issâ, «et il descendra, lorsque vous le verrez, vous le reconnaîtrez», il صلى الله عليه وسلم  va vous mentionner ces caractéristiques :

 

«Lorsque vous le verrez, vous le reconnaîtrez»

«Il s'agit d'un homme de stature moyenne, entre le rouge et le blanc, vêtu de deux pagnes teints en jaune»

 

C'est-à-dire de deux vêtements teints par le safran.

 

«C'est comme si sa tête ruisselait sans qu'elle ne soit mouillée, il combattra les gens pour l'Islam, il brisera la croix, tuera le porc et annulera la capitation (djizya).

Et Allâh fera périr en son temps toutes les religions sauf l'Islam, et il tuera le messie de l'égarement (messih ad-dajjâl).

Et il demeurera sur terre quarante ans puis il mourra et les musulmans prieront sur lui».

Rapporté par Abou Dawoud.

 

Et d'après Nawwâs Ibn Sam'âne, qu'Allâh l'agrée, il dit :

 

«le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم  a dit :

«'Issa Ibn Maryam descendra près du minaret blanc à l'est de Damas vêtu de deux pièces d'étoffes de teinte jaunâtre, posant les mains sur les ailes de deux anges.

Lorsqu'il baissera la tête, elle ruissellera et quand il la relèvera, il s'en écoulera des grains pareils à des perles.

Il incombera à tout mécréant qui sentira son haleine -de 'Issâ- de mourir tandis que celle-ci s'étend là où s'étend sa vue».

 

Et le mécréant mourra lorsqu'il sentira l'haleine de 'Issâ عليه السلام, c'est la raison pour laquelle il est rapporté que lorsque 'Issâ se rapprochera de l'imposteur (messih ad-dajjâl), il rampera au point de mourir, mais Allâh عز وجل a décidé que sa mort sera des mains de 'Issâ عليه السلام, ainsi il le frappera de son épée et son sang coulera, et les gens verront son sang sur son épée.

 

A part cela, lorsque le mécréant le verra il mourra, car son haleine ne trouve pas un mécréant sans qu'il ne meure. Voici donc quelques points qui concernent la descente de 'Issâ عليه السلام.

 

Lorsqu'il عليه السلام tuera l'imposteur (messih ad-dajjâl) de ses mains, et que les gens seront reposé de son mal, et qu'il commencera sa grande mission de propager l'Islam, de briser les croix et autres que cela, les gens seront surpris par la sortie de Gog et Magog, et ceci est un autre signe parmi les grands signes qui se produiront à l'approche de l'Heure, et ce signe se produira après la mort de l'imposteur (messih ad-dajjâl).

Gog et Magog sortiront alors

 

Et Gog et Magog sont deux tribus parmi les enfants d'Adam qui contiennent énormément de corruption et beaucoup de mal, ils causeront du tort aux gens et des transgressions envers eux, leurs biens, leurs honneurs et autres que cela.

 

Et les gens subiront énormément de tort d'eux.

 

Et ils vivent entre deux immenses montagnes et deux barrages élevés qui s'étendent jusqu'à atteindre la mer.

 

Deux immenses montagnes élevées qui s'étendent jusqu'à la mer.

 

Puis de l'autre côté la zone est ouverte devant eux, ils sortent vers les gens et font des ravages et causent du tort aux gens, ils les transgressent ainsi que leur bien, et les gens subissaient d'énormes torts de leur part.

 

Et la route devant eux était ouverte pour sortir.

 

Et Gog et Magog sont mentionnés dans deux endroits du noble Coran : le premier endroit est dans la sourate La Caverne (Al-Kahf) et le deuxième endroit est dans la sourate Les Prophètes (Al-Anbiyâ).

 

Dans la sourate La Caverne (Al-Kahf), Allâh تبارك وتعالى a mentionné leur histoire lorsqu'Il mentionna l'histoire du roi pieux Dhoul-Qarnayn, Allâh تعالى a dit (traduction rapprochée) :

 

{«Et ils t'interrogent sur Dhoul-Qarnayn. Dis : «Je vais vous en citer quelque fait mémorable. Vraiment, Nous avons affermi sa puissance sur terre, et Nous lui avons donné libre voie à toute chose»} (Sourate 18, versets 83-84).

 

Dhoul-Qarnayn est un roi pieux à qui Allâh عز وجل a donné le raffermissement sur terre, il a affermi sa puissance sur terre et lui a donné libre voie à toute chose, c'est-a-dire ce qui lui permet d'affermir la royauté, de réprimer les corrupteurs et de répliquer aux agresseurs.

 

Et Allâh تبارك وتعالى nous a mentionné dans le Coran une partie de l'histoire de Dhoul-Qarnayn, ainsi que certains de ses voyages, sa sortie vers le couchant du soleil ainsi que sa sortie vers le levant du soleil, puis après cela sa sortie vers les deux barrières.

 

Allâh تعالى a dit (traduction rapprochée) :

 

{«Puis, il suivit (une autre) voie. Et quand il eut atteint un endroit situé entre les Deux Barrières»} (Sourate 18, versets 92-93)

 

Les Deux Barrières, c'est-a-dire deux immenses montagnes entre lesquelles se trouvent ces deux tribus de Gog et Magog, les deux tribus corruptrices, la limite d'un côté est la mer, et d'un (autre) côté la porte est ouverte et la zone est ouverte devant eux pour sortir vers les gens.

 

(traduction rapprochée) :

 

{«Et quand il eut atteint un endroit situé entre les Deux Barrières, il trouva derrière elles»}

 

C'est-à-dire avant les deux barrières.

 

{«une peuplade qui ne comprenait presque aucun langage »} (Sourate 18 verset 93)

 

Ils ne parlaient pas bien et ne s'exprimaient pas bien avec les gens, mais Allâh عز وجل a donné la puissance à ce roi pieux, Dhoul-Qarnayn, de comprendre leurs propos.

 

(traduction rapprochée) :

 

{«Il trouva derrière elles une peuplade qui ne comprenait presque aucun langage»} (Sourate 18, verset 93).

 

Lorsqu'ils virent Dhoul-Qarnayn (traduction rapprochée) :

 

{« Ils dirent : Ô Dhoul-Qarnayn, les Gog et Magog (...)»}

 

C'est-à-dire ces deux tribus.

 

{«(...) commettent du désordre sur terre»}

 

C'est-à-dire que beaucoup de désordre sur terre provient d'eux.

 

{«Est-ce-que nous pourrons t'accorder un tribut pour construire une barrière entre eux et nous ?»} (Sourate 18, verset 94)

 

C'est-à-dire que nous regroupions pour toi autant de biens que nous pouvons et qui nous est facilité, et que nous donnions les biens pour que tu construise une barrière entre eux et nous qui les empêcherait de nous atteindre et pour nous soulager de leur mal.

 

{«Est-ce-que nous pourrons t'accorder un tribut pour construire une barrière entre eux et nous ? Il dit : «Ce que Mon Seigneur m'a conféré vaut mieux (que vos dons)»}

 

C'est-à-dire que la puissance qu'Allâh m'a accordé sur terre est meilleure pour moi que le biens que vous me donneriez, meilleure pour moi que ce que vous me proposez, c'est-à-dire que des biens que vous me donneriez pour accomplir cette tâche.

 

(traduction rapprochée) :

 

{«Il dit : «Ce que mon Seigneur m'a conféré vaut mieux (que vos dons). Aidez-moi donc avec force et je construirai un remblai entre vous et eux»} (Sourate 18, verset 95)

 

{Aidez-moi avec force}, c'est-à-dire apportez les hommes et les moyens, et apportez la puissance de chez vous.

 

{«Aidez-moi donc avec force et je construirai un remblai entre vous et eux»} (Sourate 18, verset 95)

 

Ainsi il demanda la puissance des hommes de ceux-là pour l'aider dans cette tâche, pour construire un remblai entre eux et ces deux tribus corruptrices, c'est-à-dire une barrière et un obstacle les empêchant d'atteindre les gens.

 

Puis il les orienta en disant (traduction rapprochée) :

 

{«Apportez-moi des blocs de fer»}

 

C'est-à-dire amenez-moi des morceaux de fer, regroupez-les de différents endroits, regroupez-moi des tas de morceaux de fer.

 

{«Puis, lorsqu'il en eut comblé l'espace entre les deux montagnes»}, ils regroupèrent le fer en énorme quantité entre les deux montagnes.

 

{«(...) il dit : « Apportez-moi du cuivre fondu, que je le déverse dessus»} (Sourate 18, verset 96)

 

Il demanda d'allumer un immense feu pour faire fondre ce fer, puis il déversa dessus du cuivre fondu (قطر), il s'agit du cuivre (نحاس) qui a été fondu sur le fer, cet ensemble a renforcé la barrière bloquante.

 

Ainsi ces corrupteurs ont été bloqués derrière la barrière : entre deux montagnes, devant eux la barrière et derrière eux la mer, ainsi ils ne peuvent pas sortir.

 

Et la barrière est faite de fer et de cuivre, et on ne peut s'imaginer quelque chose de plus lisse que cela.

 

Et la sagesse d'Allâh عز وجل a voulu que cette barrière continue d'empêcher et reste forte, ils sont dans l'incapacité de le percer jusqu'à ce que ne vienne le jour promis où il sera détruit.

 

(traduction rapprochée) :

 

{«Apportez-moi des blocs de fer (…). Puis, lorsqu'il l'eut rendu fournaise, il dit : «Apportez-moi du cuivre fondu, que je le déverse dessus. Ainsi, ils ne purent guère l'escalader»} (Sourate 18, versets 96-97)

 

C'est-à-dire que ces deux peuples corrupteurs ne purent l'escalader, c'est-à-dire sortir au-dessus de la barrière.

 

(traduction rapprochée) :

 

{«Ainsi, ils ne purent guère l'escalader ni l'ébrécher non plus»} (Sourate 18, verset 97)

 

C'est-à-dire qu'ils ne purent percer la barrière.

 

Et jusqu'à maintenant, comme cela va venir dans le sens du hadith, ils essayent chaque jour de faire une ouverture dans cette barrière et de trouver un trou par lequel ils pourraient sortir.

 

Et s'ils arrivent à faire une petite ouverture, la nuit les surprend, ils sont fatigués et iront dormir, et lorsqu'ils viendront le matin , ils trouveront qu'Allâh l'a remis comme elle était, et cela va venir dans le sens du hadith.

 

Puis ils recommenceront une deuxième fois pour l'ouverture de la barrière et ils essayeront mais elle ne s'ouvrira pas jusqu'à ce qu'Allâh en donne la permission (traduction rapprochée) :

 

{«Ainsi, ils ne purent guère l'escalader ni l'ébrécher non plus. Mais, lorsque la promesse de mon Seigneur viendra, Il le nivellera. Et la promesse de mon Seigneur est vérité»} (Sourate 18, versets 97-98)

 

C'est-à-dire que lorsque viendra le moment promis et il s'agit de celui auquel Allâh عز وجل donnera la permission à ce peuple de sortir vers les gens, Il la nivellera, la barrière sera nivelée et sera détruite, ainsi ces corrupteurs sortiront, les uns déferlant sur les autres, ils se répandront sur la terre et ils sèmeront le désordre sur terre comme cela est leur habitude, le Très-Haut a dit décrivant leur sortie (traduction rapprochée) :

 

{«Nous les laisserons, ce jour-là, déferler comme les flots les uns sur les autres (...)»}

 

Prête attention : {«(...) et on soufflera dans la Trompe»} (sourate 18, verset 99)

 

C'est-à-dire que cela se produira à l'approche du soufflement dans la Trompe, ainsi il s'agit d'un signe de l'Heure.

 

Ceci est donc l'un des endroits dans lequel il y a la mention de Gog et Magog.

 

Le deuxième endroit est dans la sourate Les Prophètes (Al-Anbiyâ), Allâh تبارك وتعالى a dit (traduction rapprochée) :

 

{«Jusqu'à ce que soient relâchés les Gog et les Magog et qu'ils se précipiteront de chaque hauteur ; c'est alors que la vraie promesse s'approchera (...) »} (Sourate 21, versets 96-97)

 

Prête attention, comme dans le verset, là-bas Il a dit (traduction rapprochée) :

 

{«Et on soufflera dans la Trompe»} (Sourate 18, verset 99)

 

Et ici Il a dit :

 

{«c'est alors que la vraie promesse s'approchera (...)»} (Sourate 21, verset 97)

 

C'est-à-dire lors de l'ouverture de la barrière.

 

(traduction rapprochée) :

 

{«Jusqu'à ce que soient relâchés les Gog et les Magog»}

 

C'est-à-dire que soit ouvert la barrière qui empêche ceux-là de sortir.

 

{«C'est alors que la vraie promesse s'approchera, tandis que les regards de ceux qui ont mécru se figent : malheur à nous ! Nous y avons été inattentifs. Bien plus, nous étions des injustes»} (Sourate 21, verset 97)

 

Ceci est l'autre endroit qui contient la mention de ces deux peuples corrupteurs.

 

Lorsque la barrière sera pulvérisée, ces deux peuples sortiront vers les gens et ils sèmeront le désordre sur terre, ils sont nombreux, seul Allâh les dénombre, ils se répandront auprès des gens en les pillant, en les spoliant, en les tuant, en leur causant du tort et en leur faisant du mal.

 

Et les gens s'éloigneront d'eux et monteront sur les montagnes et ils auront énormément peur d'eux, et ils seront énormément affectés par eux.

 

Et lorsqu'ils sortiront, ils passeront devant le lac de Tibériade (mer de Galilée) qui sera remplie d'eau et en raison du grand nombre de ceux-là, les premiers parmi eux boiront tout le lac, et lorsque les derniers arriveront à l'endroit, ils diront : Il y avait à cet endroit de l'eau, et ceux qui ont bu l'eau sont les premiers parmi eux qui sont passés (par là).

 

Ils sont nombreux, un grand peuple mais ils sont détenus entre ces deux montagnes, et c'est cette immense barrière qui empêche de les atteindre.

 

Il se peut que quelqu'un dise : "De nos jours les grandes découvertes et les moyens de communication sont divers et aisés, et personne ne les a mentionnés ?".

 

Nous disons :

 

Accepte celui qui accepte et refuse celui qui refuse.

 

À Allâh appartient le commandement, au début et à la fin.

 

Notre foi est en Allâh, au Livre d'Allâh et à la sounnah de Son Messager صلى الله عليه وسلم.

 

Nous avons la conviction qu'ils sont présents et qu'ils sont détenus entre deux montagnes, et qu'il y a une barrière qui les empêche de sortir, même s'il y a quelqu'un qui dit qu'ils n'existent pas, ou que nous ne les voyons pas ou autres que cela.

 

Nous, nous croyons en Allâh, au Livre d'Allâh et à la sounnah du Messager d'Allâhصلى الله عليه وسلم.

 

Quant au comportement de certaines personnes, leurs paroles, leurs efforts et leurs interprétations, tout cela n'a pas de poids, mais ce qui a du poids et ce qui compte c'est le Livre d'Allâh et la sounnah de Son Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Il est rapporté dans la sounnah des hadiths qui détaillent ce qui a un rapport avec Gog et Magog.

Parmi cela, il y a le long hadith de Nawwas Ibn Sam'âne dans le Sahih Mouslim, après avoir mentionné l'histoire de 'Issâ qui tue le faux-messie (ad-dajjâl), il dit :

 

«Puis 'Issâ Ibn Maryam reviendra vers des gens qu'Allâh a préservé de lui» 

 

C'est-à-dire du faux-messie (ad-dajjâl).

 

«il leur caressera les visages et leur parlera de leurs degrés au paradis» 

 

C'est-à-dire de leurs places au paradis.

 

«Alors qu'il sera ainsi -avec ceux-là-, Allâh révélera à 'Issâ : «J'ai fait sortir des serviteurs à Moi que personne ne peut combattre»»

 

C'est-à-dire que personne n'a la capacité de les combattre, deux immenses peuples corrupteurs.

 

«Personne ne peut combattre.

Abrite Mes serviteurs sur le mont «Tour», prend-les et mène-les au mont Tour, les gens ne sont pas capable de combattre ceux-là, ainsi mène Mes serviteurs au mont Tour.»

 

Ainsi 'Issâ prendra les gens qui sont avec lui parmi les croyants et les mènera au mont Tour.

 

«Abrite Mes serviteurs sur le mont Tour. Ensuite Allâh enverra Gog et Magog»

 

C'est-à-dire qu'Il leur autorisera à sortir, ils sèmeront le désordre, le mal et la corruption auprès des gens.

 

«Ils se précipiteront alors de chaque hauteur»

 

C'est-à-dire qu'ils viendront de chaque endroits élevés avec rapidité.

 

«Les premiers qui passeront près du lac Tibériade et boiront ce qu'il contient»

 

C'est-à-dire son eau.

 

«de sorte que les derniers qui passeront diront : autrefois il y avait de l'eau ici»

 

C'est-à-dire que ce lac contenait de l'eau.

 

«Le Prophète d'Allâh, 'Issâ, et ses compagnons seront assiégés»

 

Ils seront assiégés sur le mon Tour, restant à cet endroit.

 

«au point qu'avoir une tête d'un bœuf sera meilleure pour l'un d'eux que cent dinars pour l'un de vous».

 

Une tête de bœuf pour que les gens puissent la manger sera meilleure que cent dinars à l'époque des compagnons, et le sens de cent dinars est quelque chose d'énorme.

 

«Sera meilleure pour l'un d'eux que cent dinars pour l'un de vous»

 

C'est-à-dire à l'époque du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Le mal, la corruption et le désordre de ceux-là augmentera envers les gens, il dit :

 

«le Prophète d'Allâh, 'Issâ, ainsi que ses compagnons invoqueront alors»

 

Ils invoqueront alors Allâh en s'orientant vers Lui, et l'invocation est et sera toujours une clé pour tout bien dans le bas-monde et l'au-delà,

 

«le Prophète d'Allâh, 'Issâ, ainsi que ses compagnons invoqueront alors»

 

En levant leurs mains et en invoquant Allâh, en Lui demandant de les secourir et les débarrasser de ceux-là.

 

«Il enverra alors des parasites»

 

Des petits vers qui se trouvent (en général) chez les chameaux et les moutons qui se trouvent dans leurs nez et les tuent, ainsi Il enverra sur ceux-là des parasites, il enverra contre eux ces petits vers.

 

«Il enverra alors des parasites qui les attaqueront au cou»

 

Ces vers seront sur leurs cous.

 

«ils mourront tous d'un coup»

 

C'est-à-dire mort en un seul jour, du premier au dernier, tous mourront tous d'un coup, les gens sont à l'abri, retranchés et éloignés de ceux-là, et ils auront peur d'eux et craindront le mal et les torts provenant d'eux, on enverra alors sur eux des parasites, ces petits vers, sur leur cous, et ils mourront tous d'un coup.

 

«comme la mort d'une seule âme»

 

Tous mourront en un seul instant comme la mort d'une seule âme, c'est-à-dire que cet énorme peuple mourra comme la mort d'une seule âme, comme si une seule personne était morte, ce grand nombre sera vaincu  par ces petits vers qu'Allâh تبارك وتعالى  enverra sur eux.

 

«Ensuite le Prophète d'Allâh et ses compagnons descendront»

 

C'est-à-dire de la montagne, «vers la terre»

 

«et ils ne trouveront pas un empan de terre sans qu'il ne soit couvert de leurs charognes et de leur pourriture».

 

Leurs charognes : c'est-à-dire leur corps, la terre sentira mauvais au point où on ne trouvera pas un empan, on ne trouvera pas un empan sans qu'il ne soit remplit par les charognes de ceux-là, et la pourriture de ceux-là, ainsi la terre deviendra insupportable.

 

«Ainsi invoquera le Prophète d'Allâh» 

 

Il n'y a devant les gens lors des calamités et des malheurs que les invocations et le fait de s'orienter vers Allâh.

 

«Ainsi le Prophète d'Allâh, 'Issâ, et ses compagnons invoqueront Allâh, et Allâh enverra des oiseaux dont les cous ressembleront aux cous des chameaux»

 

Comme les longs cous des chameaux, des oiseaux qu'il a décrit comme le cou des chameaux (البخت ), et ces chameaux (البخت) sont ceux qui ont des longs cous, ainsi Allâh عز وجل enverra ces oiseaux.

 

«qui les emporteront et les déposeront où il plaira à Allâh»

 

Ces oiseaux viendront en quantité pour ce grand nombre, les emporteront et les déposeront où Allâh le voudra.

 

«Puis Allâh fera descendre une pluie -du ciel- à laquelle ne résistera ni maison faite d'argile ni faite de poils»

 

C'est-à-dire ni une maison en argile ni une maison en poils, toutes ne retiendront pas l'eau ni n'empêcheront l'eau, mais l'eau descendra et chaque chose en sera imprégner, Allâh عز وجل  fera descendre cette eau pour laver la terre des charognes et de la puanteur de ceux-là.

 

«Il lavera alors la terre au point de la laisser comme un miroir»

 

Il a été donné divers avis sur le miroir, parmi cela le fait que la terre soit clair, propre et pure comme le miroir, après les charognes et la puanteur, Il fera descendre la pluie et lavera la terre.

 

«Puis on dira à la terre : fais pousser tes fruits et redonne tes bénédictions»

 

Commencera alors les biens, les arbres et la bénédiction se répandra sur terre.

 

«Ce jour-là une troupe mangera une grenade»

 

Une grande foule de personne, une seule grenade suffira à un grand nombre de personne.

 

«Mangera une grenade et se protégera sous son écorce.

Et on accordera la bénédiction au lait»

 

C'est-à-dire le lait qui sort des bestiaux.

 

«Au point où la traite d'une chamelle suffira à un grand nombre de personne, -en raison de la grande bénédiction-, et la traite d'une vache suffira à une tribu de personne.

Étant dans cet état, Allâh enverra un bon vent qui les prendra par leurs aisselles, et recueillera l'âme de chaque croyant et de chaque musulman, et il ne restera alors que les mauvaises personnes qui copuleront en public comme le font les ânes et c'est sur eux que l'Heure se dressera».

 

L'Heure ne se dressera que sur les mauvaises personnes, elle ne se dressera pas jusqu'à ce qu'il ne soit plus dit sur terre : Allâh, Allâh.

 

Avant cela viendra un vent qui prendra l'âme de chaque croyant et croyante, puis il ne restera que les mauvaises personnes, et sur ceux-là l'Heure se dressera.

 

Le hadith qui vient d'être mentionné se trouve dans Sahih Mouslim.

D'après Abou Hourayra, qu'Allâh l'agrée, le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Gog et Magog creusent la barrière»

 

C'est-à-dire qu'ils continuent de creuser. 

 

«ils creusent la barrière chaque jour jusqu'à ce qu'ils voient un poil de soleil»

 

C'est-à-dire à partir du trou qui se trouve dans la barrière.

 

«leur chef leur dira : revenez, vous percerez demain»

 

C'est-à-dire patientez maintenant, demain nous continuerons de creuser. 

 

«ils y retourneront et il sera dur comme il était»

 

C'est-à-dire qu'il redeviendra dur et fort comme il était après qu'il ne fût creusé une partie d'elle la veille.

 

«il redeviendra dur comme il était»

 

(dans) le hadith d'Abou Hourayra, le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Gog et Magog creusent la barrière chaque jour jusqu'à ce qu'ils voient un poil de soleil, leur chef leur dira : «revenez, vous le percerez demain, ils y retourneront et il sera dur comme il était ; il en sera ainsi jusqu'à atteindre leur terme»

 

C'est-à-dire que soit venu le moment durant lequel Allâh تبارك وتعالى leur autorisera à sortir ainsi que la rupture de la barrière. 

 

«et qu'Allâh décidera de les envoyer aux gens»

 

C'est-à-dire qu'Il leur autorisera de sortir vers les gens.

 

«ils creuseront» : c'est-à-dire qu'ils creuseront un trou dans la barrière. 

 

«ils creuseront jusqu'à ce qu'ils voient un poil de soleil, leur chef leur dira : revenez, vous le percerez demain si Allâh le veut, émettant une réserve»

 

Cette fois-ci seulement il émettra une réserve, il dira : «si Allâh le veut»

 

Sinon tous les jours ils creusent, et leur responsable et leur chef dit : venez demain pour creuser.

 

Et il ne dit pas : «si Allâh le veut»

 

Mais lorsqu' Allâh autorisera la sortie de ceux-là, il dira : vous creuserez demain si Allâh le veut, en émettant une réserve.

 

«ils reviendront vers elle et elle sera dans l'état»

 

C'est-à-dire qu'ils l'avaient laissé, et elle ne revint pas comme d'habitude. 

 

«elle sera dans l'état qu'ils l'avaient laissé, ils la perceront et sortiront vers les gens, ils assécheront les points d'eau»

 

Ils boiront les points d'eau présents sur terre. 

 

«et les gens se protégeront d'eux dans leurs forteresses, ils lanceront leurs flèches vers le ciel»

 

Ils auront avec eux des flèches qu'ils lanceront vers le ciel, les flèches s'élèveront d'une distance dans le ciel et descendront maculées de sang, en tant que test et épreuves d'Allâh.

 

«ils lanceront leurs flèches vers le ciel et elles reviendront maculées d'un semblant de sang»

 

C'est-à-dire quelque chose de rouge comme le sang, en tant que test et épreuve d'Allâh عز وجل

 

Ils diront (ces corrupteurs, Gog et Magog). 

 

«nous avons conquis les habitants de la terre et pris le dessus sur les habitants du ciel»

 

Ceci est un excès de ceux-là dans le mal et la corruption.

 

«Allâh enverra alors sur eux des parasites»

 

Les parasites sont des petits vers comme le sens de cela a précédé. 

 

«Allâh enverra alors sur eux des parasites sur leurs nuques»

 

C'est-à-dire que nous avons vu qu'ils seront sur les cous, et ici leurs nuques, il se peut que ce soit sur l'arrière de leurs cous pour regrouper les deux versions.

 

«(...) sur leurs nuques. Il les tuera avec cela»

 

Il a précédé qu'ils seront tués par les parasites et qu'ils mourront comme une seule âme.

 

«Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit alors : par Celui qui détient l'âme de Muhammad entre Ses mains, les animaux terrestres deviendront gras et plein en raison de leurs chaires et de leurs sangs»

 

Allâh autorisera aux animaux terrestres de manger ceux-là, ainsi ils deviendront gras et plein, c'est-à-dire que leurs poids augmenteront et que leurs santés se fortifieront. 

 

«en raison de leurs chaires et de leurs sangs»

 

C'est-à-dire en raison de la chaire et du sang de Gog et Magog.

 

Ainsi sera la fin de ces deux immenses communautés corruptrices, par ces petits vers, puis comme nous l'avons vue, Allâh enverra des oiseaux qui transporteront ce qu'il reste de corps et des organes de ceux-là, puis l'eau qui lavera la terre, puis les biens et la bénédiction se répandront, et les gens vivront en sécurité, en prospérité, en tranquillité, dans le confort, l'obéissance d'Allâh تبارك وتعالى jusqu'à ce qu'Allâh خل وعلا envoie ce vent qui prendra l'âme de tout croyant et croyante, ainsi il restera après cela les mauvais de la création et c'est sur ceux-là que l'Heure se lèvera.

Ainsi voici un bref aperçu et résumé en ce qui concerne ces trois signes :

 

Le Mahdî,

la descente de 'Issâ عليه السلام,

et la sortie de Gog et Magog.

 

Et je sais que le temps ne suffit pas pour exposer ce qu'il conviendrait d'exposer comme détails rapportés par la sounnah en ce qui concerne cela.

 

Cependant ce que j'ai mentionné sont des choses importantes et de multiples aspects que le temps nous a permis (de traiter).

 

Et je demande à Allâh خل وعلا qu'Il rende utile pour moi et pour vous ce qu'Il nous enseigna, et qu'Il fasse que ce que nous avons appris soit un argument pour nous et non un argument contre nous, et qu'Il nous guide tous sur le droit chemin.

 

Retranscrit par une soeur de l'équipe Dourouss Assalafiyat

Corrigé par Amina Oum Imran

Publié par sahihofislam

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Paradis Enfer الجنة و جهنم و يوم القيامة
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 19:41
Cha‘bân se présente où sont les adorateurs ? - شعبان أقبل فأين العابدون ؟ (audio)

Certains salaf comme cela est rapporté par Ibn Rajab رحمه الله تعالى... nommaient ce mois (sha’bân) par le mois des récitateurs, parce qu'ils joignaient, à leur effort de jeûne, la lecture du Coran.

 

Salama bin Kouhayl a dit : «Il a été dit au sujet du mois de sha’bân : Le mois des lecteurs».

 

Et lorsque le mois de sha’bân se présentait Habîb bin abî Thâbit disait : «Ceci est le mois des lecteurs.» ;

et ‘Amrou bin Qays al-Moulâ'î, une fois que sha’bân se présentait, il fermait sa boutique et se dévouait à la lecture du Coran.

 

Serviteurs d'Allâh, l'âge n'est que de moments, les jours défilent à grande vitesse, et chaque fois qu'un jour passe ton terme s'est rapproché et une partie de toi s'en est allée.

 

Le ramadân dernier c'est comme s'il n'était qu'hier.

 

Bienheureux est celui qui profite de son temps dans le bien, tandis que l'insouciant est celui ayant délaissé l'évocation d'Allâh et s'est préoccupé par des distractions.

 

La vie est un champs​ de culture si tu y sèmes le bien tu récolteras le bien, alors que si tu y sèmes le mal ne blâme que ta propre personne.

 

مضى رجب وما أحسنت فيه**وهذا شهر شعبان المبارك

 

Rajab est passé et tu n'as pas accompli de bien durant celui-ci

et voici le mois béni de sha‘bân

 

فيا من ضيع الأوقات جهلا**بحرمتها أفق واحذر بوارك

 

Ô toi qui a perdu du temps par ignorance

de sa sacralité, réveille-toi et prends garde à ta ruine

 

فسوف تفارق اللذات قهرا**ويخلي الموت كرها منك دارك

 

Tu quitteras les jouissances par contrainte

et la mort videra ta demeure contre ton gré

 

تدارك ما استطعت من الخطايا**بتوبة مخلص واجعل مدارك

 

Rectifie ce que tu peux de tes fautes

par un repentir sincère et fais que ta rectification

 

على طلب السلامة من جحيم**فخير ذوي الجرائم من تدارك

 

Soit en demandant le salut vis-à-vis de l'Enfer

les meilleurs de ceux qui ont commis des crimes sont ceux qui se rectifient.

 

Extraits de la khotba intitulée : شعبان أقبل فأين العابدون ؟

Traduit et publié par Telegram Lumière de la Sunnah - t.me/lumsunnah

 

Cheikh Khâlid Ibn Dahwî Al-Dhafayrî - الشيخ خالد بن ضحوي الظفيري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mois de l'hégire et mois sacrés - الشهر
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 12:50
Mon calendrier quotidien ajustable de prières (dossier)

Arrive un âge où l’enfant a cette envie de prier, cette envie de rencontre avec Allâh, de Lui parler, se confier, s’excuser et/ou Lui demander.

 

Ces moments-là sont inoubliables pour des parents, et il est important pour nous de les encourager et les aider dans cet apprentissage.

 

Chez Apprends-Moi Ummi, nous avons réalisé un support visuel pour les loukoums.

 

La première page est celle qui devra être en permanence accrochée.

 

Les deux secondes pages devront voir leurs éléments découpés.

 

Au dos de chaque élément nous apposerons un scratch double face.

 

(Sur la première page accrochée également).

 

Au quotidien, nous remplirons avec l’enfant la date, ainsi que les horaires de prière pour la journée.

 

Ce calendrier est un très bon début pour l’enfant, un support ludique, pour l’aider à se repérer dans le temps, apprendre les temps des prières, leurs noms également.

 

Mais aussi les mois.

 

Maintenant que nous avons tous les éléments à portée de vue, à nos tapis !

Publié par apprends-moi-ummi.com

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 09:06

L'Islâm s'est-il répandu par l'épée ? (dossier)

Le jihad sans science

Quel est ce djihad là ?! (vidéo)

Quelles sont les conditions pour que le djihad ait lieu ?

Interdire à son enfant le départ pour le combat en Syrie (audio)

Quel est le jugement concernant le recrutement des femmes dans l'armée (audio-vidéo)

Condamnation salafie du recrutement «khâridjî-takfîrî» pour la Syrie (audio)

Les hommes de la sounnah à l'entraînement pour secourir leurs frères de Dammaj (vidéo)

Démenti de Cheikh Ar-Râjihî sur le djihâd au Mali (vidéo)

Sortir pour le djihâd en Syrie ?

Le voyage pour le djihad et le secours des mouslimins (audio)

Les répliques contre les innovateurs fait partie du djihâd dans le chemin d’Allâh

Rang élevé des moudjahiddines

Le djihâd à notre époque selon les grands savants

Rencontre entre Cheikh Al-Albany et un français, à propos du djihâd (audio)

Cheikh Al-Albany répond sur le djihad en Iraq durant Sadam (audio)

Tel est l'objectif du djihâd ! (audio-vidéo)

Les règles du djihâd

Les situations pour lesquelles le djihad est une obligation pour tous les musulmans - فرض عين (audio-vidéo)

Le djihad défensif (vidéo arabe)

Discussion entre Cheikh Al Albani et un partisan du jihad

Le jihâd de la femme

Le djihâd selon la voie des pieux prédécesseurs (vidéo)

De la participation des femmes au djihâd

Quelle raison et quelle religion considèrent les attaques suicides et la destruction comme un jihâd ? (dossier)

Quel est le djihâd le plus élevé entre la science et l’épée ?

Les conditions du djihâd - شروط الجهاد (vidéo en arabe)

L'islam a-t-il été propagé par l'épée ?

Le djihâd des palestiniens

La capacité est une condition du djihâd

Avoir la permission des parents pour partir au djihâd

Le djihâd, la loyauté et l’application des lois (vidéo)

Le djihâd n'est pas seulement défensif

Djihâd au Liban ? (audio)

Avec quel pays partir au djihâd lorsque l'on est dans un pays de mécréance ? (audio)

Le djihâd est une obligation collective

Le djihâd sans conditions... le point de vue des khawarij !

Djihâd en Algérie ? (vidéo)

Préparation des forces

Le statut du djihâd à notre époque (audio-vidéo)

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Djihâd - الجهاد في سبيل الله
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:08
Comment  réformer mon cœur ? (audio-vidéo)

Voici une question qui dit :

 

Comment réformer mon cœur ?

 

La réponse :

 

Tu as posé une question sur une chose énorme, cette chose détient l’essence de tout le bien.

 

En effet, le Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- dans le célèbre hadith que vous connaissez dit à la fin :

 

«N’est-ce point qu’en vérité il y a dans le corps (humain) un morceau de chair qui, en étant en bon état, rend le corps entièrement en bon état et qui, en étant en mauvais état le corrompt entièrement, (ce morceau) c’est le cœur.»

 

Alors, c’est le cœur qui règne sur tous les organes.

 

Cela dit, sa réforme se fait par ce qui suit :

 

Premièrement : (craindre) Allâh - Glorieux et Très-Haut-soit-Il - en sachant qu’Il nous observe en secret et en public, aussi en récitant le Qour’ên afin (de méditer) les menaces et les promesses (d’Allâh).

 

Les promesses qui sont destinées aux croyants et les menaces qui sont destinées aux opposants, et (de méditer également) le sort qu’Allâh a réservé aux uns et aux autres.

 

Certes, la récitation du Qour’ên améliore les cœurs, elle les rend doux, leur inspire de la crainte, et les redresse.

 

Puis, lire la biographie du Messager d’Allâh -prière et salut d’Allâh sur lui-, lire également les biographies des gens pieux.

 

Ensuite, consulter les livres d’exhortation, tout en veillant à accompagner les gens de bien et pieux, et de s’éloigner aussi de ce qui cause le mal, la corruption et la tentation.

 

Puis, il est nécessaire pour l’individu en plus de ces six éléments, de persévérer dans l’invocation d’Allâh -Exalté et Très-Haut soit-Il-, en Lui demandant de réformer son cœur, de le rendre conforme à la vérité et à la guidée, de l’affermir dans cette vérité après qu’Il l’ait guidé vers elle, et de ne pas l’exposer à la tentation.

 

En effet, l’invocation (d’Allâh) est une porte énorme dont beaucoup de gens ne se préoccupent pas.

 

Donc, qu’il (le questionneur) invoque Allâh, surtout dans le dernier tiers de la nuit.

 

(Allâh dit comme il est rapporté dans un hadith qoudsî) : 

 

«Qui m’invoque ? Alors Je l’exauce».

 

Citons-les encore une fois :

 

Premièrement : La récitation du Qour’ên.

 

Deuxièmement : Lire la sounna du Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- et sa biographie.

 

Troisièmement : Lire la biographie des Compagnons et celle des gens pieux.

 

Quatrièmement : Consulter les livres d’exhortation qui rappellent (l’au-delà) à l’individu, ils sont tel un fouet qui frappe le cœur, ainsi s’éveille-t-il.

 

Cinquièmement : Avoir une compagnie pieuse.

 

Sixièmement : S’éloigner de la mauvaise compagnie ; celle des gens de la passion et de l’innovation et celle des gens pervers et débordés de mal.

 

Septièmement : Il faut qu’il persiste dans l’invocation.

 

(Remarquez) que nous avons mentionné la fréquentation et l’éloignement, chacun séparé de l’autre, alors qu’avant on les a évoqué ensemble. 

 

Si vous les comptez en deux cela fera sept et si vous les compter en un seul élément cela fera six.

 

Donc, ces éléments susmentionnés sont les six causes qui réforment le cœur avec la permission d’Allâh - Béni et Très-Haut-soit-Il -.

 

Nous demandons à Allâh de réformer nos cœurs, celui de notre frère questionneur et ceux de tous les musulmans.

 

Traduit de l’arabe par Aboû El walîd Târeq Ibn Mouhammed

Relu par Aboû Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên AYAD - @FahimaAbou

Publié par kabyliesounna.com

ﻛﻴﻒ ﺃﺻﻠﺢ ﻣﻦ ﻗﻠﺒﻲ ؟

ﻫﺬﺍ ﻳﺴﺄﻝ ﻳﻘﻮﻝ : ﻛﻴﻒ ﺃﺻﻠﺢ ﻣﻦ ﻗﻠﺒﻲ؟

ﺍﻟﺠﻮﺍﺏ : ﺳﺄﻟﺖ ﻋﻦ ﺃﻣﺮٍ ﻋﻈﻴﻢ، ﻭﻫﺬﺍ ﻣﻼﻙ ﺍﻷﻣﺮ ﻭﺍﻟﺨﻴﺮ ﻛﻠﻪ، ﻓﺈﻥ ﺍﻟﻨﺒﻲ – ﺻﻠَّﻰ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺳﻠَّﻢ – ﻓﻲ ﺍﻟﺤﺪﻳﺚ ﺍﻟﻤﺸﻬﻮﺭ ﺍﻟﺬﻱ ﺗﻌﺮﻓﻮﻧﻪ ﻗﺎﻝ ﻓﻲ ﺁﺧﺮﻩ

ﺃَﻟَﺎ ﻭَﺇِﻥَّ ﻓِﻲ ﺍﻟْﺠَﺴَﺪِ ﻣُﻀْﻐَﺔً ﺇِﺫَﺍ ﺻَﻠَﺤَﺖْ ﺻَﻠَﺢَ ﺍﻟْﺠَﺴَﺪُ ﻛُﻠُّﻪُ، ﻭَﺇِﺫَﺍ ﻓَﺴَﺪَﺕْ ﻓَﺴَﺪَ ﺍﻟْﺠَﺴَﺪُ ﻛُﻠُّﻪُ ﺃَﻟَﺎ ﻭَﻫِﻲَ ﺍﻟْﻘَﻠْﺐُ

ﻓﺎﻟﻘﻠﺐ ﻫﻮ ﺍﻟﻤﻠﻚ ﻋﻠﻰ ﻫﺬﻩ ﺍﻷﻋﻀﺎﺀ ﺟﻤﻴﻌًﺎ، ﻭﻳﻜﻮﻥ ﺇﺻﻼﺣﻪ؛
ﺃﻭﻟًﺎ: ﺑﻤﺮﺍﻗﺒﺔ ﺍﻟﻠﻪ – ﺟﻞَّ ﻭﻋﻼ– ﻓﻲ ﺍﻟﺴﺮ ﻭﺍﻟﻌﻼﻧﻴﺔ، ﻭﻳﻜﻮﻥ ﺃﻳﻀًﺎ ﺑﻘﺮﺍﺀﺓ ﺍﻟﻘﺮﺁﻥ ﺣﺘﻰ ﻳَﻤُﺮ ﻋﻠﻰ ﻣﺎ ﻓﻴﻪ ﻣﻦ ﺍﻟﻮﻋﻴﺪ ﻭﺍﻟﻮﻋﺪ، ﺍﻟﻮﻋﺪ ﻟﻌﺒﺎﺩ ﺍﻟﻠﻪ ﺍﻟﻤﺆﻣﻨﻴﻦ ﻭﺍﻟﻮﻋﻴﺪ ﻟﻠﻤﺨﺎﻟﻔﻴﻦ، ﻭﻣﺎ ﺃﻋﺪَّﻩ ﺍﻟﻠﻪ ﻟﻬﺆﻻﺀ ﻭﻫﺆﻻﺀ، ﻓﺈﻥَّ ﻗﺮﺍﺀﺓ ﺍﻟﻘﺮﺁﻥ ﺗُﺼﻠﺢ ﺍﻟﻘﻠﻮﺏ ﻭﺗﺮﻗِّﻘﻬﺎ ﻭﺗﺨﻮِّﻓﻬﺎ ﻭﺗﻘﻮِّﻣﻬﺎ ﺛﻢ ﻗﺮﺍﺀﺓ ﺳﻴﺮﺓ ﺭﺳﻮﻝ ﺍﻟﻠﻪ – ﺻﻠَّﻰ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺳﻠَّﻢ- ﺛﻢ ﺍﻟﻘﺮﺍﺀﺓ ﻓﻲ ﺳﻴﺮ ﺍﻟﺼﺎﻟﺤﻴﻦ، ﺛﻢ ﺍﻟﻘﺮﺍﺀﺓ ﻓﻲﻛﺘﺐ ﺍﻟﻮﻋﻆ، ﺛﻢ ﻣﺼﺎﺣﺒﺔ ﺃﻫﻞ ﺍﻟﺨﻴﺮ ﻭﺍﻟﺼﻼﺡ، ﺛﻢ ﺍﻟﺒﻌﺪ ﻋﻦ ﺃﺳﺒﺎﺏ ﺍﻟﺸﺮﻭﺭ ﻭﺍﻟﻔﺴﺎﺩ ﻭﺍﻟﻔﺘﻦ

ﺛﻢ ﻋﻠﻰ ﺍﻹﻧﺴﺎﻥ ﻣﻊ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺴﺘﺔ ﺍﻷﻣﻮﺭ ﺃﻥ ﻳُﻜﺜِﺮ ﻣﻦ ﺍﻟﻠَّﻬﺞ ﺑﺎﻟﺪُّﻋﺎﺀ ﻟﻠﻪ – ﺳﺒﺤﺎﻧﻪ ﻭﺗﻌﺎﻟﻰ - ﺑﺄﻥ ﻳُﺼﻠﺢ ﻗﻠﺒﻪ، ﻭﺃﻥ ﻳُﻘﻴﻤﻪ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺤﻖ ﻭﺍﻟﻬﺪﻯ، ﻭﺃﻥ ﻳﺜﺒِّﺘﻪ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺤﻖ ﺑﻌﺪ ﺇﺫ ﻫﺪﺍﻩ ﺇﻟﻴﻪ، ﻭﺃﻥ ﻻ ﻳﻔﺘﻨﻪ، ﻭﺃﻥ ﻻ ﻳﻌﺮِّﺿﻪ ﻟﻠﻔﺘﻦ، ﻓﺈﻥَّ ﺍﻟﺪﻋﺎﺀ ﺑﺎﺏٌ ﻋﻈﻴﻢٌ ﻏَﻔَﻞَ ﻋﻨﻪ ﻛﺜﻴﺮٌ ﻣﻦ ﺍﻟﻨﺎﺱ ﻓﻌﻠﻴﻪ ﺑﺎﻟﺪُّﻋﺎﺀ، ﻭﻻﺳﻴﻤﺎ ﻓﻲ ﺛﻠﺚ ﺍﻟﻠﻴﻞ ﺍﻵﺧﺮ

 ﻣَﻦْ ﻳَﺪْﻋُﻮﻧِﻲﻓَﺄَﺳْﺘَﺠِﻴﺐَ ﻟَﻪُ

 ﻓﻬﺬﻩ ﺍﻷﻣﻮﺭ ﺍﻟﺘﻲ ﺫﻛﺮﻧﺎﻫﺎ؛ ﻧُﻌﻴﺪﻫﺎ؛

 ﺃﻭﻟًﺎ : ﻗﺮﺍﺀﺓ ﺍﻟﻘﺮﺁﻥ

 ﺛﺎﻧﻴًﺎ : ﻗﺮﺍﺀﺓ ﺳﻨﺔ ﺍﻟﻨﺒﻲ – ﺻﻠَّﻰ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺳﻠَّﻢ- ﻭﺳﻴﺮﺗﻪ - ﻋﻠﻴﻪ ﺍﻟﺼﻼﺓ ﻭﺍﻟﺴﻼﻡ

 ﺛﺎﻟﺜًﺎ : ﺍﻟﻘﺮﺍﺀﺓ ﻓﻲ ﺃﺧﺒﺎﺭ ﺍﻟﺼﺤﺎﺑﺔ ﻭﺳﻴﺮ ﺍﻟﺼﺎﻟﺤﻴﻦ

 ﺭﺍﺑﻌًﺎ: ﺍﻟﻘﺮﺍﺀﺓ ﻓﻲ ﻛﺘﺐ ﺍﻟﻮﻋﻆ ﻭﺍﻟﻤﻮﺍﻋﻆ ﺍﻟﺘﻲ ﺗﺬﻛِّﺮ ﺍﻹﻧﺴﺎﻥ ﻓﺈﻧﻬﺎ ﻛﺎﻟﺴﻴﺎﻁ؛ ﺗُﻨَﺒِّﻪ ﺍﻹﻧﺴﺎﻥ، ﺗﻀﺮﺏ ﻓﻲ ﺍﻟﻘﻠﺐ ﻓﻴﺘﻨﺒﻪ

 ﺧﺎﻣﺴًﺎ : ﻣﺼﺎﺣﺒﺔ ﺍﻟﺼﺎﻟﺤﻴﻦ

· ﺳﺎﺩﺳًﺎ : ﺍﻟﺒﻌﺪ ﻋﻦ ﻣﺼﺎﺣﺒﺔ ﺍﻟﺴﻴﺌﻴﻦ ﺃﻫﻞ ﺍﻷﻫﻮﺍﺀ ﻭﺍﻟﺒﺪﻉ، ﻭﺃﻫﻞ ﺍﻟﻔﺴﻖ ﻭﺍﻟﻔﺠﻮﺭ

 ﺳﺎﺑﻌًﺎ: ﻋﻠﻴﻪ ﺃﻥ ﻳﻠﺘﺰﻡ ﺍﻟﺪﻋﺎﺀ

ﻓﻨﺤﻦ ﻗﺴﻤﻨﺎ ﺍﻟﻤﻼﺯﻣﺔ ﻭﺍﻟﻤﻔﺎﺭﻗﺔ ﺟﻌﻠﻨﺎﻫﺎ ﻫﻨﺎ ﺍﺛﻨﻴﻦ، ﻭﺫﻛﺮﻧﺎﻫﺎ ﺃﻭﻟًﺎ ﻭﺍﺣﺪ، ﻓﺈﻥ ﺟﻌﻠﺘﻤﻮﻫﺎ ﺍﺛﻨﻴﻦ ﻓﺴﺒﻌﺔ، ﻭﺇﻥ ﺟﻌﻠﺘﻤﻮﻫﺎ ﻭﺍﺣﺪﺓ ﻓﺴﺘﺔ

ﻓﻬﺬﻩ ﺍﻟﺴﺘﺔ ﻫﻲ ﺃﺳﺒﺎﺏ ﺇﺻﻼﺡ ﺍﻟﻘﻠﺐ ﺑﺈﺫﻥ ﺍﻟﻠﻪ – ﺗﺒﺎﺭﻙ ﻭﺗﻌﺎﻟﻰ

ﻭﻧﺴﺄﻝ ﺍﻟﻠﻪ ﻟﻨﺎ ﻭﻷﺧﻴﻨﺎ ﻭﻟﻌﻤﻮﻡ ﺍﻟﻤﺴﻠﻤﻴﻦ ﺻﻼﺡ ﺍﻟﻘﻠﻮﺏ

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:07
Conseil à ceux que les smartphones ont détournés de leur famille (audio)

Question :

 

Certaines épouses se plaignent de leurs maris qui s'affairent de façon excessive à leur téléphone portable, à tout moment :

Avant de dormir puis après, aprés le fajr, le asr, le maghreb, avant de dormir...

 

Et ils ont oublié leur rôle dans l'orientation et l'éducation des enfants.

 

Réponse :

 

Quant au fait que les maris soient distraits, par ces appareils et autres, du fait de s'acquitter de leurs obligations légiférées en terme de protection de la maison, selon sa parole صلى الله عليه وسلم comme dans les deux authentiques :

 

"Chacun d'entre vous est un berger et chacun d'entre vous sera interrogé concernant son troupeau" jusqu'à la fin du hadith.

 

Ainsi que sa parole صلى الله عليه وسلم comme dans les sunan :

 

"Le meilleur d'entre vous est celui qui est le meilleur avec sa famille.

Et je suis le meilleur avec ma famille."

 

L'éloignement, la distraction des hommes, et de tous ceux qui ont une tutelle/autorité et sur lesquels d'autres personnes ont des droits, avec ce type d'appareils, est une négligence de ce qui leur incombe de façon légiférée.

 

Ces appareils sont un fléau et un grand mal.

 

Ils prétendent que c'est...

 

Ceci, comme on dit, fait partie de ce qu'on appelle se jouer de la raison des gens sans même qu'ils réfléchissent et analysent : "Est-ce que cette rumeur est vraie ou non ?"

 

Ils appellent ceci : "Les moyens de communication sociale" (réseaux sociaux).

 

N'est-ce pas ?

 

Ne les appellent-ils pas ainsi ?

 

Communication sociale !

 

Quelle communication sociale alors que tu es négligent envers ta propre maison ?

 

Tu communiques avec celui qui t'est éloigné et auquel aucun lien ne te lie mis à part ce lien (fictif) et tu prétends qu'il s'agit de communication sociale ?!

 

(Traduction rapprochée du sens)

 

"Si vous vous détournez, ne risquez-vous pas de semer la corruption sur terre et de rompre vos liens de parenté" (Sourate 47, Verset 22)

 

Tu coupes les liens avec les personnes envers lesquelles il t'incombe le plus d'en tisser, les gens de ta maison (femme, fils, filles, parents)...

 

Et tu prétends communiquer ?!

 

Ceci est plutôt une division des familles et un fractionnement des gens !

 

Les gens se sont empressés d'accepter cette appellation selon laquelle il s'agit réellement de communication sociale.

 

Ô homme, ils l'ont dénommée ainsi et toi tu l'as gobé ?

 

Il n'en est pas ainsi !

 

Ils ont dit "smartphones" (appareils intelligents) ?

 

Mais quelle intelligence comportent-ils au juste ?

 

Dites-le moi, je vous en conjure !

 

Ce ne sont que des manigances pour détourner et distraire les gens.

 

Tu en trouves dix voire vingt dans un seul et même endroit, chacun regardant l'autre, et tu le vois sourire, et rire, et être contrarié, et s'énerver, etc.

 

C'est comme s'il avait un retard mental à cause de ses comportements et de ses troubles !

 

C'est un déséquilibre (mental) !

 

Ils ont détourné les gens de beaucoup de réalités et de devoirs, et ils les ont dupés alors ils se sont fait avoir.

 

Le croyant doit être perspicace.

 

'Umar رضي الله عنه a dit :

 

"Je ne suis pas un trompeur, et le trompeur ne me dupe pas."

 

C'est-à-dire : "Je ne suis pas un stratège ni un imposteur, et le stratège perfide ne me trompe pas. J'ai une part de perspicacité et de vigilance qui me permet de différencier."

 

Il incombe à ces bergers de craindre Allâh dans leur propre personne, et qu'ils s'acquittent des droits (des autres) qui pèsent sur eux !

 

"Allâh s'adressera à chacun d'entre vous le jour de la résurrection, sans qu'il n'y ait d'interprète", comme il l'a dit صلى الله عليه وسلم chez Al-Bukhari dans son Sahih.

 

Alors prépare une réponse et fais attention à cela !

 

Si seulement ce qui les occupait avait un quelconque bénéfice.

 

Mais ce ne sont que des paroles légères sans aucun bénéfice ni gain à en retirer.

 

Abdullah ibn Az-Zubayr Al-Humaydi, le Cheikh du hafidh Ibn Hazm رحمه الله a dit, dans ce qu'a rapporté Al-Hafidh Al-'lraqi dans son explication de التبصرة والتذكرة :

 

"La rencontre des gens n'apporte rien en dehors du délire des on-dit, alors diminue la rencontre des gens, sauf pour la recherche de la science ou pour une réconciliation."

 

Ceci concerne la rencontre des gens alors que penser de ce genre d'occupations (les réseaux sociaux) jour et nuit ?!

 

Et beaucoup d'accidents de la route, dans lesquels des âmes ont été retirées, de même que les hôpitaux sont bondés à cause des accidents et des sinistres dûs à la distraction des téléphones portables !

 

N'est-ce pas ainsi ?

 

Jusqu'où irons-nous ?

 

Je dis : Jusqu'où ?!

 

Craignez donc Allâh et réformez-vous !

 

Et observez les droits que les autres ont sur vous et les vôtres aussi.

 

Et faites attention à ceci, bâraka llâhu fikum.

 

Donne à l'épouse son droit, donne aux enfants leurs droits et accorde-leur de la considération.

 

Les gens pensent que l'éducation se réduit à donner à manger et à boire, et à vêtir, c'est tout !

 

Qui pense que l'éducation c'est nourrir et abreuver ?

 

Même les animaux dans la rue mangent !

 

Le chat et d'autres animaux s'alimentent.

 

L'affaire est bien plus immense que cela et bien plus grande que cela.

 

Et les droits et les obligations sont nombreux alors ne les négligez pas, bâraka llâhu fikum.

 

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Distraction - musique - image - sport et internet
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:06
L'Islâm s'est-il répandu par l'épée ? (dossier)

La louange toute entière appartient au Seigneur de l'Univers.

Que l'éloge et le salut soient sur celui qui fut envoyé comme miséricorde pour l'humanité, ainsi que sur sa famille et ses nobles compagnons.

Ceci dit :

 

Depuis que le Prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui) fut envoyé et commença à inviter les gens à l'islâm, à sortir des ténèbres du polythéisme et des comportements vils et de l’oppression entre les créatures, les ennemis de cette prédication guettent la moindre opportunité.

 

Ils jettent des ambiguïtés autour de celle-ci et des paroles de doute, afin de démontrer sa caducité et de la couvrir de mensonges et de calomnies.

 

Tantôt en diffamant le Prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui) par des accusations de sorcellerie, de mensonge, de pratiquer la voyance, etc.

 

Tantôt en diffamant le Livre Puissant, alors que le faux ne l'atteint ni par devant, ni par derrière.

 

Tantôt en diffamant la Sounnah de l'élu (Éloge et salut d'Allâh sur lui).

 

Mais - la louange toute entière revient à Allâh - jamais les êtres raisonnables ne s'accordèrent sur l'invalidation d'un seul jugement authentique de la législation religieuse, celle avec laquelle est venue le Prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui), ni sur la confirmation d'une seule ambiguïté à son sujet.

 

La résistance de cette prédication face aux calomnies, aux nombreux opposants et combattants, incapables de produire un seul argument clair et explicite quant à la fausseté de cette législation, avec ce qu'elle contient comme jugements textes, n'est que la preuve irréfutable que c'est une prédication authentique et une parole parfaite de la part du Seigneur de l'Univers, par miséricorde pour l'humanité.

 

Malgré cela, il incombe aux étudiants en science religieuse qui défendent la religion d'Allâh, de lutter dans le sentier d'Allâh par la parole et les écrits.

 

Afin de démonter la fausseté de ces allégations et de rendre évidents le mensonge et les calomnies à l'encontre de notre noble législation religieuse.

 

Allâh dit :

 

ليهلك من هلك عن بينة ويحيا من حي عن بينة وإن الله لسميع عليم

 

Traduction approximative du sens :

 

"Afin que périsse avec clairvoyance celui qui devait périr et que vive avec clairvoyance celui qui devait vivre." (Sourate al-Anfal verset 42)

 

Toutefois, il convient de se méfier d'une chose, qui est ce dans quoi est tombé un groupe de ceux qui réfutent ces ambiguïtés, qui est de se laisser influencer par celles-ci ou par n'importe quel facteur externe aux sources législatives religieuses, que sont le Coran, la sounnah ainsi que les règles religieuses authentiques.

 

Ceci afin que nous ne tombions pas dans l’altération des décrets d'Allâh ou dans le fait de semer l'ambiguïté parmi Ses serviteurs en ce qui concerne la religion qu'Il leur a prescrite.

 

Et lorsque j’ai médité sur les réfutations des étudiants en science contre cette ambiguïté, je les ai trouvées gravement impactées par celle-ci, ce qui les a conduits à l’outrance et à la négligence dans sa réfutation comme je vais le démontrer - si Allâh le veut.

 

Et ce qui nous est obligatoire, c’est de clarifier la vérité, celle qu’Allâh aime et agrée.

 

Certes, la législation d’Allâh est infaillible, parfaitement achevée, elle ne contient pas ce qui la rabaisse ou de quoi en avoir honte, si ce n’est chez l’ignorant qui ne connaît ni ses sagesses, ni ses subtilités.

 

Et c’est Allâh qui dirige et raffermit sur la vérité et le vrai.

La première ambiguïté : «La propagation de l'islam par l'épée»

 

Les ennemis de l'islâm se sont succédé dans l'évocation de cette ambiguïtés autour de l'islâm. Nombreux furent ceux qui clarifièrent sa nullité et la réfutèrent.

 

Certains orientalistes l'ont eux-même réfutée.

 

Ceci confirme la véracité de ce que nous avons évoqué précédemment au cours de l'introduction : Mais - la louange toute entière revient à Allâh - jamais les êtres raisonnables ne s'accordèrent sur l'invalidation d'un seul jugement authentique de la législation religieuse, celle avec laquelle est venue le Prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui), ni sur la confirmation d'une seule ambiguïté à son sujet.

 

Toutefois, lorsque j'ai analysé ces réfutations, j'ai pu constater que certains auteurs s'étaient laissé influencer par cette ambiguïté.

 

L'un d'eux n'a rien trouvé de mieux que de renier le caractère légiféré du jihad offensif dans un premier temps, puis de faire passer le jihad du prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui) contre les romains (rûm) pour un jihad défensif.

 

Et ceci est une parole fausse, une transgression envers la législation d'Allâh -tabâraka wa ta'âlâ- et une opposition au Coran, à la sounnah et au consensus de cette communauté.

 

Au contraire, le jihad du prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui) était mené dans l'optique d'évincer les obstacles se dressant devant la propagation de la prédication islamique dans les pays du monde entier.

 

Et il n'existe pas un pays dans le monde sans que l'on y trouve des adeptes du faux, épris de leurs propres personnes et de leurs passions, faisant front contre l'appel de la vérité dans le but de conserver leur rang, des biens ou dans un tout autre intérêt mondain.

 

La plupart de ces individus sont d'ailleurs des personnes de haut rang, des riches, des personnes influentes dans leur pays, peut-être même des pères, des mères, des tribus, des clans ou des coutumes.

 

Ils se dressent donc tel un barrage entre les gens et la prédication de l'islâm.

 

Soit en empêchant son accès à la base, ou en en mentant sur celle-ci et en déformant son image aux yeux des gens.

 

C'est pour cela qu'Allâh -tabâraka wa ta'âlâ- a légiféré le jihad offensif, afin de faire disparaître tout ces obstacles du sentier de la prédication, afin qu'elle puisse parvenir à l'ensemble des gens. À l'inverse, certains entendirent cette parole et la réfutèrent en affirmant l'opposé.

 

Ils affirmèrent que l'islam s'était bel et bien répandu par l'épée, craignant que le jugement relatif au jihad offensif ne disparaisse du cœur des musulmans.

 

C'est la parole d'un homme qui s'est laissé submerger par la fougue et qui ne fut pas pointilleux dans ses propos.

 

Nous allons donc -si Allâh le veut- exposer la vérité à ce sujet en nous basant sur la parole d’un des grands érudits de l’islâm, pour lequel l’éloigné et le proche ont attesté de lui la piété et l’enracinement dans la science.

 

Et il fait partie des savants des pieux prédécesseurs, ceux qui ne furent influencés en aucun cas par les facteurs externes au domaine des preuves argumentatives.

L'imâm savantissime Ibn Al-Qayyim al-Jawziyyah dit dans «hidâyatu l-hayârâ fi adjwibati l-yahûd wa l-nassârâ» :

 

«Chapitre :

 

Parmi les droits d'Allâh sur Ses serviteurs, il y a de réfuter ceux qui s'attaquent à Son Livre, à Son messager et à sa religion, et de les combattre par l'argument et la démonstration, par le sabre et la lance, ainsi que par le cœur et le for intérieur.

 

En-deçà de cela, il ne persiste même pas le poids d'un grain de moutarde de foi.

 

Il nous est parvenu que des questions furent introduites par un des mécréants négateurs chez un des musulmans qui ne pu trouver de quoi y répondre correctement et l’apaiser.

 

Le remède n'eut donc aucun effet sur le mal qu'il portait en lui.

 

Le musulman pensa alors qu'il pourrait le soigner en le frappant et lui assena un coup, puis dit : «Ceci est la réponse !»

 

Le mécréant répondit : «Nos compagnons avaient bien raison, l'islâm s'est érigé par le sabre et non par le Coran».

 

Ils se séparèrent donc tels quels, l'un étant frappeur et l'autre frappé.

 

L'argument s'est perdu quelque part entre le solliciteur et le sollicité.

 

Un individu apte à répondre retroussa ses manches, se prépara courageusement à la tache, se leva cherchant l'assistance auprès d'Allâh, lui confiant totalement son cas, s'en remettant totalement à Lui dans l'approbation de son agrément.

 

Il ne dira pas comme disent les incapables ignorants : «Les mécréants doivent être traités par les fouets et non par la discussion» car ceci est une désertion du champs de bataille et une inclination à l'incapacité et à la faiblesse.

 

Ainsi la discussion avec les mécréants après les avoir appelé [à l'islâm] permet d'établir l'argument et de leur ôter toute excuse :

 

"Afin que périsse avec clairvoyance celui qui devait périr et que vive avec clairvoyance celui qui devait vivre".

 

Quant au sabre, il n'est employé que pour frayer un chemin à l'argument, corriger le récalcitrant et appliquer la sentence légale à l'impie.

 

لقد أرسلنا رسلنا بالبينات وأنزلنا معهم الكتاب والميزان ليقوم الناس بالقسط وأنزلنا الحديد فيه بأس شديد ومنافع للناس وليعلم الله من ينصره ورسله بالغيب إن الله قوي عزيز

 

"Nous avons effectivement envoyé Nos Messagers avec des preuves évidentes, et fait descendre avec eux le Livre et la balance, afin que les gens établissent la justice. Et Nous avons fait descendre le fer, dans lequel il y a une force redoutable, aussi bien que des utilités pour les gens, et pour qu'Allâh reconnaisse qui, dans l'Invisible, défendra Sa cause et celle de Ses Messagers. Certes, Allâh est Fort et Puissant" (Sourate al-Hadid verset 25)

 

La religion de l'islâm s'est donc réalisée par le Livre et la guidée et le passage fut dégagé par le sabre victorieux.

 

Poème :

 

فما هو إلا الوحي أو حد مرهف

يقيم ضياه أخدعي كل مائل

فهذا شفاء الداء من كل عاقل

وهذا دواء الداء من كل جاهل

 

Il ne s'agit que de la révélation ou d'une lame tranchante

dont la lumière rabat l'orgueil de celui qui s'écarte

L'une est la guérison du mal pour tout être raisonnable,

l'autre est le remède au mal pour tout être ignorant.

 

Et c'est d'Allâh que nous espérons la conformité en tout chose.

 

Il est Celui Qui ouvre les portes du bien et Qui facilite ses causes.»

 

Et il dit dans «zâd al ma3âd» (179 et 411/1) :

 

«Lorsque le Prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui) se levait pour faire son discours, il s'appuyait sur un bâton alors qu'il était sur le minbar, comme cela fut rapporté à son sujet par Abou Dawoud selon Ibn Chihâb et les trois califes qui lui ont succédé en firent de même.

 

Il (Éloge et salut d'Allâh sur lui) s'appuyait parfois sur un arc, mais rien de ce qui fut consigné ne soutient qu'il se serait appuyé sur un sabre.

 

Certains ignorant prétendent malgré tout qu'il se saisissait d'un sabre lorsqu'il se tenait sur le minbar ; voulant par cela démontrer que l'islâm s'était érigé par le sabre.

 

Et ceci est une ignorance monstrueuse selon deux points de vue :

 

Le premier : Ce qui est effectivement consigné est qu'il (Éloge et salut d'Allâh sur lui) s'appuyait sur le bâton ou sur l'arc.

 

Le second : La religion s'est érigée par la révélation, l'épée n'a pour fonction que de faire périr les adeptes de l'égarement et du polythéisme.

 

La ville où le Prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui) faisait ses discours n'a d'ailleurs été conquise qu'avec le Coran et non par le sabre.»

Je dis (Cheikh Ali Ar-Ramlî) :

 

Ceci démontre que la religion ne s'est érigée que par la révélation.

 

Quant au sabre, il n'est qu'un instrument aidant à la dissipation des obstacles se dressant devant la preuve et l'exposé.

 

Mais que veulent ces gens-là par cette ambiguïté ?

 

Ils ne voulurent par cela qu'abroger la réalité, qui est que l'islâm a conquit le cœur des serviteurs en qualité de religion authentique et véridique.

 

Car ils savent que la propagation de la religion chez un aussi grand nombre, sans avoir eu recours à la force, est un argument solide attestant de la véracité de cette religion.

 

C'est dans cette optique qu'ils voulurent faire fuir de cet argument, par cette propagande mensongère et fallacieuse adressée aux gens.

 

Je vais vous évoquer -si Allâh le veut- des faits historiques que nul ne renie si ce n'est un ignorant ou un orgueilleux. Ceci en mentionnant des pays et des contrées dans lesquels l'islâm s'est introduit et propagé, sans que les armées de l'islâm n'y mettent les pieds.

 

Et l'histoire atteste de cela.

 

1 - Les habitants de Médine : celui qui a déjà lu la biographie [prophétique] et qui connaît l'histoire, sait sans aucun doute que le premier état islamique qui s'est érigé est celui de Médine.

Et cet état fut établit par la preuve et l'exposé.

 

2 - Les habitants de Hajar - cet endroit se trouve aujourd'hui à Bahreïn - : leur histoire est très connue et se trouve dans les deux authentiques [bukhâri et mouslim] dans l'histoire de la délégation de 'Abdou-Qays.

 

3 - Les habitants d'Oman : ils sont entrés dans l'islam de plein gré, comme ceci est rapporté dans (tabaqât ibn Sa'd 1/351), voir aussi (subulu l houdâ wa rachâd 6/264) et (al-isâbah 6/48 d'al-Hafidh ibn Hajar).

 

4 - Les habitants du Yémen : ils sont entrés dans l'islam sans aucune bataille, Ibn Kâthir a mentionné l'histoire de leur conversion dans ( as-Sîrah an-Nabawiyah 4/203 ).

 

5 - La conversion des tribus arabes après la conquête de la Mecque : Les arabes éprouvaient un énorme respect pour la Mecque.

Ils furent témoins de ce qu'Allâh fit des éthiopiens qui lui voulurent du mal.

Ils avaient la conviction ferme que nul n'était capable de pénétrer une telle contrée avec son armée.

En effet, ils disaient : «délaissez Mohammad et son peuple, s'il les domine, c'est qu'il est sur la vérité».

C'est pour cela que lorsqu'il pénétra en son sein et remporta la victoire sur son peuple, les gens embrassèrent la religion d'Allâh en masse.

 

6 - Le plus grand pays musulman aujourd'hui, l'Indonésie : Il est connu que les armées musulmanes n'atteignirent pas ce pays.

L'islâm n'y parvint que par l'intermédiaire des commerçants comme l'ont rapporté beaucoup de ses historiens.

 

7 - La Malaisie : Où le pourcentage de musulmans atteint les 60% de ses habitants, alors qu'aucune armée islamique n'y entra.

L'islâm n'y entra que par la cause des commerçants comme cela fut le cas en Indonésie.

Même si la façon dont l'islâm y pénétra fait l'objet d'une divergence chez les historiens, ils sont cependant unanimes pour dire qu'il n'est pas entré par le sabre.

 

8 - Le Japon : On y trouve un grand nombre de musulmans originels.

Donc, comment l'islâm a t-il bien pu leur parvenir alors qu'aucune armée islamique n'y est nullement parvenue.

 

9 - L'Europe : L'islâm envahit ce continent au point où leurs élites gémirent de peur qu'il ne devienne un continent musulman.

Et beaucoup de politiciens, d'économistes, de prêtres et bien d'autres y embrassèrent l'islâm.

Tout ceci sans que n'y entrent les armées de l'islâm, si ce n'est en petite quantité.

 

10 - L'Amérique : L'islâm s'est propagé au Canada ainsi qu'aux États-Unis.

Se répandant au sein des différentes tranches de la population, alors qu'aucune armée islamique n'y est jamais parvenue.

 

Et de même, un nombre important de gens dans le monde entier qui s’est aussi converti sans que l’armée islamique n’atteigne leurs pays.

 

Il convient toutefois d'attirer notre attention sur un point crucial, qui est de différencier entre l'expansion de l'état islamique - et nul doute que cette expansion islamique s'est réalisée par l'épée dans le but de faire sauter les obstacles et les barrières ; et la propagation de l'islam dans le cœur de gens, qui n'a pu se réaliser que par l'argument et la démonstration.

 

L'islâm ne cesse de se répandre en cette époque, alors que les musulmans ne possèdent ni puissance, ni force.

 

C'est un fait, il ne fut pas connu non plus que les musulmans contraignaient qui que ce soit à entrer dans la religion d'Allâh, Allâh -tabâraka wa ta'âlâ- dit :

 

لا إكراه في الدين قد تبين الرشد من الغي

 

"Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement." (Sourate al-Baqarah verset 256)

 

Ibn Kathîr -qu'Allâh lui fasse miséricorde- a dit dans son exégèse (1/682) :

 

« C'est à dire : ne contraignez personne à entrer dans la religion de l'islâm.

En effet, [l'islâm] ses preuves et ses arguments sont évidents, clairs, incontestables.

Il n'a donc pas besoin de contraindre qui que ce soit à y entrer.

Au contraire, quiconque Allâh aura guidé à l’islâm, lui aura ouvert sa poitrine [à l'islâm] et illuminé la vue, il y entrera par une preuve évidente.

Quant à celui à qui Allâh a aveuglé son cœur et scellé son ouïe et sa vue, entrer dans la religion contraint et forcé ne lui sera d'aucune utilité.

Et il évoquèrent que la cause de la révélation de ce verset concernait un peuple parmi les Ansâr, bien que son jugement soit général.» fin

 

Puis, si la contrainte dans la religion existait comme le prétendent ceux-là, nous ne trouverions pas un seul des partisans d’autres religions dans les pays gouvernés par les musulmans.

 

Pourtant nous voyons les juifs, les chrétiens et d'autres qu'eux, vivre dans les états de l’islâm, cela depuis que fut établi (le premier) état de l’islâm jusqu'à nos jours.

 

Et de même, les musulmans n'auraient accepté la conciliation avec personne et ils n'auraient accepté la jizyah de la part de quiconque.

 

Et même plus, ils n'auraient exclu personne de la tuerie dans leurs batailles, comme ils ont exclu les femmes, les enfants, les personnes âgées et les prêtres.

 

Tout ceci démontre qu’ils ne voulaient qu’évincer les obstacles face à la propagation de l'appel à l'islâm, et que leur objectif ne fut en aucun cas de tuer et de faire couler le sang.

Pour conclure, j'évoquerai à présent la parole de certains orientalistes concernant la réfutation de cette ambiguïté :

 

L'orientaliste Thomas Carlyle dit* :

«Accuser le Prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui) d’avoir eu recours au sabre pour amener les gens à répondre à son appel, est une absurdité incompréhensible.

En effet, cela fait partie de ce qui n’est pas admis dans l’entendement, [Il n'est pas concevable] qu'un homme seul brandisse son sabre pour laisser aux gens le choix, soit de mourir, soit d'adhérer à son message, et qu'à ce moment-là, ceux-ci décident de le suivre alors qu'ils ont la capacité de le combattre.

Ceux-ci crurent en lui de plein gré, attestant (du message).

Aussi, ce sont eux qui eurent à subir la guerre par leurs ennemis, avant qu'ils fussent capables de la mener.»

 

L'historien Gibbon dit :

«Il y a une loi monstrueuse qui fut attribuée aux adeptes de Mohammad : [elle stipule] l'obligation d'éradiquer toutes les religions par le sabre.»

 

Il dit aussi :

«Le Coran a réfuté cette accusation ignorante et extrémiste tout comme l'a réfutée l'histoire des conquêtes islamiques.

Et de même, ce par quoi sont devenus célèbres les conquérants comme tolérance connue et légitime envers la religion chrétienne.

Le plus grand succès dans la vie de Mohammad est le résultat de la puissance morale uniquement, et sans avoir donné un seul coup de sabre.»

 

Et Allâh est plus Savant.

 

* En vérifiant la version anglaise «the hero as prophet» à la page 30, on s’aperçoit que les propos de l'auteur sont légèrement différents bien que concordants.

 

Traduit par Al-Firqatou An-Najiyatou 

Revu et corrigé par une soeur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

 شبهات حول الإسلام

الحمد الله رب العالمين ، والصلاة والسلام على المبعوث رحمة للعالمين ، وعلى آله وصحبه الغرِّ الميامين . أمَّا بعد

فمنذ أن بعث النبي محمد صلى الله عليه وسلم وبدأ بدعوة الناس إلى الإسلام ؛إلى الخروج من ظلمات الشرك وفساد الأخلاق، وظلم العباد ؛ فمن ذلك الحين وأعداء تلك الدعوة يتربصون بها ، ويلقون حولها أنواع الشبهات ، وكلمات التشكيك ، لبيان بطلانها ، وإلباسها ثوب الكذب والبهتان

فمرة بالطعن في النبي صلى الله عليه وسلم برميه بالسحر أو الكذب أو الكهانة أو غير ذلك

ومرة بالطعن في الكتاب العزيز الذي لايأتيه الباطل من بين يديه ولا من خلفه

ومرة بالطعن في سنة المصطفى صلى الله عليه وسلم

وبحمد الله لم يتفق العقلاء على بطلان حكم واحد صحيح من أحكام الشريعة التي جاء بها النبي صلى الله عليه وسلم ، أو إثبات شبهة باطلة عليه ، وما صمودها أمام تلك الطعونات مع كثرة المخالفين والمحاربين وعدم قدرتهم على الإتيان بدليل واضح وصريح على بطلان هذه الشريعة مع كثرة أحكامها ونصوصها ؛ إلا دليل واضح على أنها دعوة حق وكلمة صدق جاءت من عند رب العالمين ، رحمة بالعباد أجمعين . ومع ذلك فلا بد على طلبة العلم الذابين عن دين الله ، من الجهاد في سبيل الله باللسان والبنان ؛ لبيان بطلان تلك الدعاوى ، وإظهار كذبها وافترائها على شريعتنا الغراء

ليهلك من هلك عن بينة ويحيى من حيََّ عن بينة - الأنفال :42 

. ولكن لابد من الحذر من أمرٍ ؛ وهو ماوقع فيه جماعة من الراديين لتلك الشبه ؛ وهو التأثر بها أو بأي مؤثرات خارجية عن مادة الاستدلال الحكيمة ، كالكتاب والسنة والقواعد الشرعية الصحيحة ، وذلك لكي لا نقع في تغيير أحكام الله أو التلبيس على عباده في دينهم الذي شرعه لهم

وإنني عندما تأملت ردود طلبة العلم على هذه الشبه ؛ وجدتها متأثرة تأثراً كبيراً بها ؛ مما أدََّى بهم إلى الإفراط أو التفريط في ردِّها كما سأبينه في موضعه – إن شاء الله-، والواجب علينا هو أن نبين الحق الذي يحبه الله ويرضاه ؛ فإنَّ شريعة الله محكمة متقنة ليس فيها مايعيبها أويستحيى منه ؛ إلا من قبل الجاهل الذي لايعرف حِكَمَها ودقائقها . والله الموفق للحق والصواب

الشبهة الأولى : انتشار الإسلام بالسيف

لقد تتابع أعداء الإسلام على ذكر هذه الشبهة حول الإسلام ، وقد بين بطلانها الكثيرون وردّوا عليها ؛ بل ردََّ عليها بعض المستشرقين أنفسهم ، مما يؤكد لنا صدق قولنا السابق في المقدمة : إنَّ العقلاء لم يتفقوا على بطلان حكم شرعي صحيح من أحكام الشريعة الإسلامية، أو إثبات شبهة باطلة عليه، ولكنني عندما نظرت في هذه الردود وجدت بعضهم تأثر بهذه الشبهة ؛ فما كان منه إلا أن نفى شرعيَّة جهاد الطلب من أصله ، وأظهر أن جهاد النبيصلى الله عليه وسلم للروم إنَّما كان جهاداً للدفع عن النفس ، وهو قول باطل ، وتعدٍّ على شريعة الله تبارك وتعالى ، ومخالفة للكتاب والسنة وإجماع الأُمَّة ؛ بل كان جهاد النبي صلى الله عليه وسلم لإزالة العقبات التي تقف أمام نشر الدعوة الإسلامية في بلاد العالم ، ولايوجد بلد في العالم إلا وفيه من أهل الباطل المحبين لأنفسهم وأهوائهم ، الذين يقفون أمام دعوة الحق من أجل جاه أو مال أو أي مصلحة دنيوية أخرى ، وأكثر هؤلاء الناس من أصحاب الجاه و الأموال وأصحاب الكلمة في بلادهم ، بل وربما من الآباء والأمهات والعشائر والقبائل والأعراف ؛ فيقفون سدًّا منيعاً بين الناس ودعوة الإسلام ؛ إمَّا بمنع وصولها أصلاً ، أو بالكذب عليها وتشويه صورتها عند الناس ؛ لذلك شرع الله تبارك وتعالى جهاد الطلب لإزالة هذه العقبات من طريق الدعوة لوصولها إلى جميع الناس

وقابلهم آخرون سمعوا كلامهم هذا فردوا عليهم بالضدِّ ، فأثبتوا أن الإسلام انتشر بالسيف ؛ خوفاً على ضياع حكم جهاد الطلب من قلوب المسلمين ، وهو قول إنسان أخذته الحميَّة ولم يدقِّق فيما قال ، ونحن نبين الحق في ذلك –إن شاء الله – معتمدين في ذلك على كلام أحد كبار علماء الإسلام ، الذي شهد له القاصي والداني بالتقوى والرسوخ في العلم ،وهو من علماء السلف الذين لم يتأثروا بالمؤثرات الخارجية عن مواطن الاستدلال.

قال الإمام العلامة ابن قيم الجوزية - رحمه الله – في " هداية الحيارى في أجوبة اليهود والنصارى "(ص10- الجامعة الإسلامية)

" فصل : ومن بعض حقوق الله على عبده ؛ رد الطاعنين على كتابه ورسوله ودينه ومجاهدتهم بالحجة والبيان والسيف والسنان والقلب والجنان ، وليس وراء ذلك حبة خردل من الإيمان ، وكان انتهى إلينا مسائل أوردها بعض الكفار الملحدين على بعض المسلمين ، فلم يصادف عنده مايشفيه، ولا وقع دواؤه على الداء الذي فيه ، وظن المسلم أنه بضربه يداويه ؛فسطا به ضرباً ، وقال: هذا هو الجواب . فقال الكافر: صدق أصحابنا في قولهم: "إن دين الإسلام إنما قام بالسيف لا بالكتاب " فتفرقا ، وهذا ضارب وهذا مضروب ، وضاعت الحجة بين الطالب والمطلوب ، فشمَّر المجيب ساعد العزم ، ونهض على ساق الجد ، وقام لله قيام مستعين به ، مفوض إليه متكل عليه في موافقة مرضاته ،ولم يقل مقالة العجزة الجهال ؛ إن الكفار إنما يعاملون بالجلاد دون الجدال ،وهذا فرار من الزحف وإخلاد إلى العجز والضعف ، وقد أمر الله بمجادلة الكفار بعد دعوتهم ؛ إقامة للحجة وإزاحة للعذر

 ليهلك من هلك عن بينة ويحيى من حيَّ عن بينة - الأنفال : 42

 والسيف إنما جاء منفذاً للحجة ، مقوِّماً للمعاند ، وحدًّا للجاحد ، قال تعالى

لقد أرسلنا رسلنا بالبينات وأنزلنا معهم الكتاب والميزان ليقوم الناس بالقسط وأنزلنا الحديد فيه بأس شديد ومنافع للناس وليعلم الله من ينصره ورسله بالغيب إنَّ الله قوي عزيز - الحديد :25

فدين الإسلام قام بالكتاب الهادي ، ونفذه السيف الماضي

فما هو إلا الوحي أوحد مرهف

يقيم ضباه أخدعي كل مائل

فهذا شفاء الداء من كل عاقل

وهذا دواء الداء من كل جاهل

وقال في " زاد المعاد"1/179و411- الرسالة

" وكان –أي : النبي صلى الله عليه وسلم -إذا قام يخطب أخذ عصا فتوكأ عليها وهو على المنبر ، كذا ذكره عنه أبو داود عن ابن شهاب ، وكان الخلفاء الثلاثة بعده يفعلون ذلك ،وكان أحياناً يتوكأ على قوس ،ولم يحفظ عنه أنه توكأ على سيف ، وكثير من الجهلة يظن أنه كان يمسك السيف على المنبر ؛ إشارة إلى أن الدين إنما قام بالسيف ، وهذا جهل قبيح من وجهين ؛

أحدهما : أن المحفوظ أنه صلى الله عليه وسلم توكأ على العصا وعلى القوس

والثاني: أن الدين إنما قام بالوحي ، وأما السيف فلمحق أهل الضلال والشرك، ومدينة النبيr التي كان يخطب فيها إنما فتحت بالقرآن ، ولم تفتح بالسيف "

قلت : فقد تبين من ذلك أن الدين إنما قام بالوحي ، وأما السيف فإنما كان عاملاً مساعداً على إزالة العقبات أمام الحجة والبيان

ولكن : ماذا يريد أولئك القوم من هذه الشبهة ؟

إنما أرادوا من ذلك إبطال كون الإسلام دخل قلوب العباد لكونه دين حق وصدق ، لأنهم يقرّون أن الدين إذا انتشر بين فئة كبيرة من الناس دون عامل القوة يكون ذلك دليلاً قوياً على صدق ذلك الدين ، فلذلك أرادوا أن يفروا من هذا الدليل بالدعوة التي ادعوها كذباً وتدليساً على الخلق

وسأذكر – إن شاء الله - دليلاً من التاريخ الذي لاينكره إلا جاهل أومكابر ، سأذكر بعض الدول والمناطق التي دخلها الإسلام وانتشر فيها من غير أن تدخلها جيوش الإسلام، والتاريخ شاهد على ذلك

أولا : أهل المدينة ؛ لا يشك من قرأ السيرة وعرف التاريخ أن أول دولة إسلامية قامت في المدينة ، وهذه الدولة قامت بالحجة والبيان

ثانياً : أهل هجر – وهي في البحرين اليوم - ؛ وقصتهم معروفة في " الصحيحين " وغيرهما ، في قصة وفد عبد القيس

ثالثاً : أهل عمان ؛ أسلم أهل عمان طوعاً كما جاء في "طبقات ابن سعد"(1/351)، وانظر: "سبل الهدى والرشاد" (6/264) ، و "الإصابة" (6/48) للحافظ ابن حجر

رابعاً : أهل اليمن ؛ أسلموا من غير قتال، ذكر قصة إسلامهم ابن كثير في " السيرة النبوية "4/203

خامساً :إسلام قبائل العرب بعد فتح مكة ؛ لقد كان العرب يعظمون مكة ، وقد رأووا ما فعل الله بالحبشة عندما أرادت بها سوءاً ، فكانوا يعتقدون أن تلك البلاد لا يستطيع دخولها أحد بجيشه ، فكانوا يقولون : اتركوا محمداً وقومه ؛ فإن غلبهم كان محقّاً ، فلذلك عندما دخلها صلى الله عليه وسلم وانتصر على قومه دخل الناس في دين الله أفواجاً

سادساً : أكبر بلد إسلامي في العالم اليوم ؛ وهو أندونيسيا ؛ فإنه من المعلوم أن جيوش الإسلام لم تصل إلى تلك البلاد ، وإنما وصلها الإسلام عن طريق التجار كما حكاه غير واحد من مؤرخيها

سابعاً : ماليزيا ؛ و تبلغ نسبة المسلمين فيها 60% من سكانها ، مع أنها دولة لم تدخلها الجيوش الإسلامية ، وإنما دخلها الإسلام عن طريق التجار كما حصل في أندونيسيا ، وإن اختلف المؤرخون في كيفية دخول الإسلام إليها ؛ إلا أنهم متفقون على أنه لم يدخلها بالسيف

ثامناً : اليابان ؛ يوجد في اليابان الكثير من المسلمين الأصليين ، فكيف وصلهم الإسلام والجيوش الإسلامية لم تصل إلى تلك البلاد ؟

تاسعاً : أوروبا ؛ لقد غزا الإسلام تلك القارة حتى ضج بعض كبارها ؛ خوفاً من تحوّل أوروبا إلى قارة مسلمة ،وقد أسلم فيها السياسيون والاقتصاديون والقساوسة وغيرهم كثير ، هذا ولم تدخل جيوش الإسلام إلا القليل منها

عاشراً : أمريكا ؛ انتشر الإسلام في كندا والولايات المتحدة بين أهلهما ، وانتشر بين طبقاتهم المختلفة ، والجيوش الإسلامية لم تصل هناك البتة

وكذلك أسلم أعداد كبيرة من الناس في العالم أجمع من غير أن يصل الجيش الإسلامي إلى بلادهم

ولا بد هنا من التنبيه على أمر لابد منه ، وهو التفريق بين انتشار الدولة الإسلامية ، وهذا الانتشار لا شك أنه قام بالسيف لإزالة العقبات والسدود ، وبين انتشار الإسلام في قلوب العباد ؛ وهذا ما كان إلا بالحجة والبيان

ومازال الإسلام ينتشر في هذه الأزمان ؛ والمسلمون لاحول لهم ولاقوة

هذا ولم يعلم أن المسلمين كانوا يرغمون أحداً على الدخول في دين الله . قال الله تعالى

 لا إكراه في الدين قد تبين الرشد من الغي - البقرة : 256

قال ابن كثير – رحمه الله – في " تفسيره " (1/682 ،البقرة 256) : " أي لا تكرهوا أحداً على الدخول في دين الإسلام فإنه بيّنٌ واضح جلي دلائله وبراهينه ، لايحتاج إلى أن يكره أحد على الدخول فيه ، بل من هداه الله للإسلام ، وشرح صدره ، ونوَّر بصيرته ؛ دخل فيه على بينة ،ومن أعمى الله قلبه وختم على سمعه وبصره ؛ فإنه لايفيده الدخول في الدين مكرهاً مقسوراً ، وقد ذكروا أن سبب نزول هذه الآية في قوم من الأنصار ، وإن كان حكمها عاماً "

ثم لو كان الإكراه على الدين موجوداً كما يدعيه هؤلاء ؛ لما وجد في الدول التي حكمها المسلمون أحد من أصحاب الديانات الأخرى ، ونحن نرى اليهود والنصارى وغيرهم يعيشون في دول الإسلام منذ أن قامت دولة الإسلام إلى يومنا هذا . وكذلك لما قبل المسلمون الصلح مع أحد ؛ ولا قبلوا الجزية من أحد ، بل ولا استثنوا في معاركهم من القتل أحداً ؛ كما استثنوا قتل النساء والأطفال والشيوخ والرهبان

هذا كله يدل على أنهم إنما كانوا يريدون إزالة العقبات أمام نشر دعوة الإسلام ، وليس هدفهم القتل وسفك الدماء

وأخيراً ؛ أذكر كلام بعض المستشرقين في رد هذه الشبهة

قال المستشرق توماس كارليل : إن اتهامه –أي النبي صلى الله عليه وسلم- بالتعويل على السيف في حمل الناس على الاستجابة لدعوته ؛ سخف غير مفهوم . إذ ليس مما يجوز في الفهم أن يشهر رجل فرد سيفه ليقتل به الناس ، أو ليستجيبوا لدعوته ، فإذا آمن به من لا يقدرون على حرب خصومه ؛ فقد آمنوا به طائعين مصدقين ، وتعرضوا للحرب من أعدائهم قبل أن يقدروا عليها

ويقول المؤرخ جيبون : إن شريعة خبيثة قد ألصقت بالمحمديين ؛ وهي واجب استئصال جميع الأديان بالسيف

ويقول أيضاً : إن هذه التهمة الجاهلة والمتطرفة يدحضها القرآن كما يدحضها تاريخ الفتوحات الإسلامية ، وما اشتهر الفاتحون به من تسامح تجاه العبادة المسيحية معروف ومشروع . إن أعظم نجاح في حياة محمد جاء نتيجة للقوة الأخلاقية فقط ، وبلا ضربة سيف واحدة

وفي هذا القدر كفاية ؛لمن أراد الهداية ، والبعد عن الغواية. والله الموفق ، وآخر دعوانا أن الحمد لله رب العالمين

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Djihâd - الجهاد في سبيل الله
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:05
La colère de la femme contre son époux lors d’une dispute (audio-vidéo)

Question :

 

Il advient parfois certains différents et controverses corsés entre les époux.

 

La femme met alors son époux en colère et la plupart du temps, ces controverses portent sur des affaires mondaines.

 

Est-ce qu’alors la femme endosse le péché d’avoir mis son époux en colère ?

 

Soyez nous bénéfiques, qu’Allâh le soit avec vous.

 

Réponse :

 

Si sa colère contre lui est sans droit (raison valable), elle est pécheresse et il ne lui est pas permis de se quereller ni de lui nuire par la parole.

 

Mais si c’était avec droit (raisons valable) en lui ayant réprouvé une mauvaise action : il est négligent dans la prière alors elle le lui a reproché, il boit de l’alcool alors elle le lui a reproché et le conseilla et il se mit en colère, elle est alors récompensée et non pécheresse mais plutôt remerciée.

 

Ainsi, ce qui est voulu est : si sa colère contre lui était avec droit alors elle est récompensée et si ce fut sans droit, elle est alors pécheresse et il ne lui est pas permis de le mettre en colère sans raison valable.

 

Et elle se doit d’employer de bonnes paroles, écouter et obéir dans le convenable.

 

Mais si c’est lui qui commet des désobéissances, qu’elle le lui a réprouvé, l’a conseillé et l’a aiguillé vers le bien alors il lui incombe d’accepter d’elle, de la remercier et de ne pas se mettre en colère car elle est bienfaisante, récompensée et conseillante.

 

Sa récompense est alors que son amour (pour elle) augmente et qu’il lui en soit reconnaissant.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:04
Parmi les plus grandes causes du raffermissement - من أعظم أسباب الثبات (audio)

L'essentiel c'est que le croyant soigne sa foi, toujours et à jamais.

 

Cherchant à faire les causes (pour cela) ceci est indispensable et particulièrement dans ces temps-là, où se multiplient les troubles de tous genres et sous toutes ses formes, troubles d'ambiguïté, troubles de passion, dans nos rues, dans nos maisons, dans nos lieux de travail.

 

‎Et si nous ne soignons pas notre foi et que nous ne sommes pas assidus à ce genre d'assises qui sont à l'image du remède pour ces maladies (les troubles), alors nous périrons inévitablement.

 

C'est pour cela que l'une des causes de la force des compagnons dans leur foi et leur relation avec leur seigneur تبارك وتعالى était (dû à) leur assiduité à assister aux assises de rappel avec le prophète صلى الله عليه وسلم dans sa vie et avec leurs Imam (les grands compagnons tel que Abou Bakr, Omar, Othmane, Ali ...etc) après sa mort صلى الله عليه وسلم.

 

Traduit et publié par shadjaratou-lislam.blogspot.fr

الَمهم أَنْ يكُون المؤْمن متعاهداً لِإِيمانهِ دائمًا وأبدا، ساعيًا في أسبابه وهذا لابد منهُ وخاصةً في مثل هذا الزمان الذي تكثر فيهِ الفتن بكل أنواعها وصورها وأشكالها، فتنَ الشُّبهَات، وفتن الشهوات في شوارعنا في بيوتنا في أماكنِ عملنا فإذا لم نتعاهدْ إيماننا ولم نواظب على مثلِ هذه المجالسِ التي هي بمثابة الدواء لمثل هذه الادواء فَإِننا سنهلك لامحاله بمثابة الدواء لمثل هذه الادواء فَإِننا سنهلك لامحاله ولهذا كان من أعظمِ أَسباب قوة الصحابه رضي اللّه تعالى عنهمْ في إِيمانهم وفي علَاقتهم بربهم جل وعلَّا هو محافظتهم على مجالس الذكر مع رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلم في حياته ومعَ أَئمتهم بعد مماته عليه الصلَاة والسلام

Cheikh Azhar Sinîqra - الشيخ أزهر سنيقرة

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع