Rigoler lorsque quelqu'un trébuche, glisse ou tombe

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Rigoler lorsque quelqu'un trébuche, glisse ou tombe

Il arrive souvent que nous rigolions, lorsque nous voyons quelqu'un trébucher sur quelque chose, glisser ou tomber d'une chaise et ce qui s'apparente à cela.

 

'Âichah رضي الله عنها a interdit à des jeunes qui rigolaient d'un de leurs amis qui avait trébuché à Minâ sur le pied d'une tente de le faire.

 

An-Nawawiyy dit :

 

"Il y a dans cela l'interdiction de rigoler de ce genre de choses, sauf si cela se produit de façon incontrôlable et qu'il n'arrive pas à se retenir de rire.

 

En revanche, le faire volontairement est blâmable, car cela revient à se réjouir du malheur d'un musulman et à lui briser le coeur."

 

Sur le Compte Twitter de Cheikh - @amri3232

Traduit et publié par Sounnah-trad - @lasounnah

كثيراً ما نضحك إذا رأينا من يتعثر بشيء أو تزل قدمه أو يسقط من فوق كرسي ونحو ذلك وقد نهت عائشة شبابا ضحكوا على صديق لهم تعثر في منى بحبل الخيمة قال النووي

"فيه النهي عن الضحك من مثل هذا إلا أن يحصل غلبة لا يمكن دفعه وأما تعمده فمذموم لأن فيه إشماتا بالمسلم وكسرا لقلبه"

 

Cliquer pour agrandir

 

Cheikh 'Ali Ibn Yahya Al-Hadâdy - الشيخ علي بن يحيى الحدادي

Partager cet article

Les impératifs indispensables à la femme musulmane - ضرورات لابد للمرأة المسلمة منها (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les impératifs indispensables à la femme musulmane - ضرورات لابد للمرأة المسلمة منها (dossier)

Toutes les louanges reviennent à Allah, nous Le louons et Lui demandons son aide.

Nous Lui demandons pardon, nous nous repentons à Lui et nous cherchons refuge auprès de Lui contre les maux de nos personnes et le mal de nos actes.

Celui qu’Allah guide, nul ne peut l’égarer, et celui qu’Allah égare alors tu ne trouveras pour lui aucun allié pour le guider vers la bonne voie.

Je témoigne qu’il n’y a pas de divinité qui mérite d’être adorée en dehors d’Allah, Seul sans aucun associé, et je témoigne que Mouhammad est Son serviteur et messager, que les nombreuses prières et salutations d’Allah soient sur lui, sa famille et ses compagnons.

Ceci dit ;

La plus véridique des paroles est la parole d’Allah تعالى, et la meilleure guidée est la guidée de Mouhammad صلى الله عليه وسلم.

Les pires affaires sont celles qui sont inventées, toute invention est une innovation, et toute innovation est un égarement, et tout égarement est dans le Feu.

Ceci dit ;

 

« Des impératifs indispensables à la femme musulmane » : de courtes paroles destinées à toute soeur qui désire l’agrément d’Allah تعالى et la demeure de l’au-delà.

 

Ces impératifs sont tels que leur nom l’indique : aucune musulmane ne peut s’en dispenser.

 

Plutôt, si la femme musulmane délaisse ces impératifs, il en résultera l’affaiblissement de sa foi, la diminution de sa religion, la baisse de son statut auprès de son Seigneur جل وعلا.

 

En revanche, le fait de s’adonner à ces impératifs recèle son salut et son honneur ici-bas et dans l’au-delà.

 

L’apprentissage de ces impératifs revient à ce que la femme musulmane comprenne ce qu’Allah عز وجل veut et ce que Son Messager صلى الله عليه وسلم veut par ce qui est demandé à la femme.

 

En agissant ainsi, la femme musulmane gagne le bonheur ici-bas et dans l’au-delà.

 

Ces impératifs viennent à la femme musulmane et s’adressent à elle selon sa place auprès d’Allah عز وجل, et selon l’attention qu’Allah lui donne.

 

Quel honneur et quelle bonté plus grands que la droiture de la femme sur ce qu’Allah تبارك وتعالى aime et agrée d’elle ?

 

Quel honneur et bonté plus grands que sa droiture sur ce que lui a tracé son Prophète صلى الله عليه وسلم comme voie ?

 

Quel bien plus grand pour la femme que d’adopter ce qui préserve sa croyance, purifie son âme, protège son honneur et repousse d’elle le mal, en échappant à la ruse de ses ennemis qui complotent contre elle ?


À partir du moment où ton besoin vis-à-vis de ces impératifs t’apparaît clairement, j’en arrive maintenant au bref exposé de ces impératifs.

 

Je dis, en demandant l’aide à Allah et la réussite :

 

Le premier de ces impératifs : l’authenticité de la croyance de la femme musulmane est le secret de son salut auprès de son Créateur عز وجل.

 

Que connais-tu de cette croyance ?

 

Quels sont ses fondements ?

 

Quels sont les effets de cette croyance ?

 

Quelles sont les sources de cette croyance ?

 

Comment comprendre cette croyance d’une manière saine, en concordance avec ce qu’a voulu Allah عز وجل et ce qu’a voulu Son Prophète صلى الله عليه وسلم ?

 

Voilà des questions avec lesquelles il est nécessaire que la femme marque une pause, qu’elle s’interroge et qu’elle observe sa part.

 

Savais-tu que l’étude de la croyance islamique est un chemin pour connaitre Allah سبحانه وتعالى, avec Ses beaux noms, Ses hauts attributs et Ses sages actions ?

 

T’est-il parvenu que quiconque connait Allah عز وجل avec Ses noms, Ses attributs et Ses actes, Allah جل وعلا l’aimera nécessairement ?

 

Oui, quiconque connait Allah عز وجل réellement, d’une connaissance reposant sur la base du Livre et de la sounnah, une telle personne pratiquera l’unicité d’Allah عز وجل dépourvue de toute pollution qui relève de l’association, de l’innovation ou de la désobéissance.

 

Il se soumettra à Allah تبارك وتعالى complètement.

 

L’éminent compagnon Soufyân ibn ‘Abd Allah ath-Thaqafî رضي الله عنه a dit :

 

« J’ai dit : « Ô Messager d’Allah ! Dis-moi en islam une parole que je ne demanderai à personne après toi. »

Il répondit عليه الصلاة والسلام , et il est le bon conseiller : « Dis : j’ai cru en Allah, puis mets-toi sur la droiture. »

Rapporté par Mouslim, numéro 38.

 

Chez An-Nassâ’î, dans le hadith de Bahz ibn Hakîm d’après son père, d’après son grand-père رضي الله عنه qui a dit :

 

« J’ai dit : « Ô Prophète d’Allah ! Je ne suis venu à toi qu’après avoir juré plus de fois que j’ai de doigts de ne pas venir à toi et de ne pas entrer dans ta religion.

Or, j’étais un homme qui ne comprenait rien en dehors de ce que m’ont appris Allah et Son Messager. Je te demande par le visage d’Allah : avec quoi ton Seigneur t’a-t-Il envoyé à nous ? »

C’est-à-dire : avec quelle chose Allah تبارك وتعالى t’a-t-Il envoyé à nous les humains ?

Le Prophète عليه الصلاة والسلام répondit : « Avec l’islam. »

Je dis : « Quels sont les signes de l’islam ? »

Il répondit عليه الصلاة والسلام : « Que tu dises : j’ai soumis mon visage à Allah et je me suis retiré »

il s’agit du culte exclusif à Allah, et « je me suis retiré » de quoi ? De l’association et de ce qui lui est lié,

« et que tu établisses la prière et t’acquittes de la zakat. »

Rapporté par An-Nassâ’î, numéro 2436.

 

Cela clarifie pour nous le sens de l’islam qu’Allah عز وجل veut, et que cette croyance est construite sur la soumission à Allah تبارك وتعالى , sur le fait de se plier à Ses ordres عز وجل ainsi que sur le désaveu de l’association et de ses adeptes.

 

Ma noble soeur : l’apprentissage de la croyance authentique revient à accomplir la plus grande des obligations de la religion.

 

En effet, parmi les implications de la croyance islamique avec laquelle le Prophète صلى الله عليه وسلم a été envoyé : que la femme ait peur pour sa propre personne, peur de quoi ?

 

Elle a peur pour sa propre personne de commettre l’association, elle a peur pour sa propre personne de tomber dans les innovations, et enfin elle a peur pour sa propre personne de commettre les désobéissances et les péchés qui affectent l’unicité.

 

Cela est le cas des prophètes عليهم الصلاة والسلام , et cela est la parole des messagers, que les prières et saluts d’Allah soient sur eux.

 

Voilà Ibrâhîm عليه الصلاة والسلام , sachant qu’il est qui il est dans la réalisation de l’unicité et l’appel à cette croyance, dans son éclaircissement aux gens ainsi que dans son sacrifice pour cet appel.

 

Malgré tout cela, il dit (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Préserve-moi ainsi que mes enfants de l’adoration des idôles} [Ibrâhîm : 35].

 

Et notre Prophète عليه الصلاة والسلام dit :

 

« Ce que je redoute le plus pour vous est l’association mineure. »

Ils dirent : « Qu’est-ce que l’association mineure ? »

Il répondit عليه الصلاة والسلام : « L’ostentation. Allah عز وجل leur dira le Jour de la Résurrection, quand les gens seront rétribués selon leurs oeuvres : allez vers ceux pour qui vous oeuvriez dans le bas-monde, et voyez si vous trouvez une récompense auprès d’eux. »

Rapporté par Ahmad dans « Al-Mousnad », hadith numéro 23031.

 

Cette immense croyance appelle cette langue à prononcer la foi, elle appelle ces membres à pratiquer les oeuvres d’obéissance au Tout-Miséricordieux سبحانه وتعالى, elle appelle ce coeur à s’apaiser par la cause de ce qui lui est parvenu comme vérité et affaires invisibles, elle l’appelle aussi à ne jamais hésiter dans la foi en cela.

 

Comme est heureuse la femme musulmane, et comme sont bons ses comportements lorsqu’elle apprend la croyance islamique et comprend le sens de la foi en les anges, le sens de la foi en les Livres, le sens de la foi en les messagers, le sens de la foi en le Jour Dernier, le sens de la foi en le décret d’Allah تبارك وتعالى et Son destin, et lorsqu’elle étudie les fruits de cette immense croyance, qu’elle s’arrête pour contempler les traces louables de cette croyance dans sa vie !

 

Par Allah, je vous recommande d’accorder de l’importance à cette immense croyance avec laquelle est venu le Prophète صلى الله عليه وسلم de la part d’Allah عز وجل , et pour laquelle le Prophète صلى الله عليه وسلم s’est sacrifié, il a enduré pour elle, il a été éprouvé pour elle, la guerre lui a été faite pour elle, on lui a fait du tort pour elle, il a été chassé pour elle, il a été sorti de son pays pour elle, il a été insulté pour elle, il a été boycotté صلى الله عليه وسلم pour elle...

 

Ils ne lui reprochaient que sa parole صلى الله عليه وسلم :

 

« Dites : il n’y a pas de divinité qui mérite d’être adorée en dehors d’Allah, vous récolterez le succès ».

 

Voilà ce qu’ils lui ont reproché صلى الله عليه وسلم, mais cela ne l’a nullement fait fléchir صلى الله عليه وسلم de la fermeté sur cette croyance et de l’appel à cette parole, et cela ne l’a pas davantage empêché صلى الله عليه وسلم de terminer sa vie en mettant en garde contre ce qui contredit cette croyance.

 

Parmi les impératifs indispensables à la musulmane : qu’elle ait la certitude dénuée de tout doute, que figure parmi les causes de son salut, de sa droiture sur la vérité et de la bonne tenue de son cheminement : le fait qu’elle suive son Prophète صلى الله عليه وسلم et qu’elle le prenne en exemple صلوات ربي وسلامه عليه.

 

Qu’elle emprunte sa guidée, qu’elle applique ses orientations en toute chose : dans les réjouissances et les malheurs, en voyage et en résidence, en état de satisfaction, dans ce qu’on aime et ce qu’on déteste, dans la science et l’adoration, dans les comportements et l’attitude, et autres.

 

Jâbir ibn ‘Abd Allah رضي الله عنه dit :

 

« Nous étions assis auprès du Prophète صلى الله عليه وسلم , alors il traça un trait – c’est-à-dire un trait droit –, puis il traça deux traits à sa droite – c’est-à-dire : à droite de ce trait – et il traça deux traits à sa gauche.

Puis, il posa صلى الله عليه وسلم sa main sur le trait du milieu, et il dit : « Ceci est le sentier d’Allah. »

Puis il récita ce verset (selon une traduction rapprochée du sens) :

{« Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc ; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. »} [Al-An’âm : 153]

Rapporté par Ibn Mâjah, numéro 11.

 

Avec ceci, il nous apparait clairement au travers de cet immense hadith que la sounnah du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم est le chemin droit d’Allah qu’il nous est obligatoire de suivre, et que quiconque l’emprunte et s’y accroche entrera au Paradis, et que quiconque dévie de ce chemin et s’en écarte est désobéissant au Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم et il se trouve sous la menace d’entrer dans le Feu, c’est auprès d’Allah qu’on cherche refuge.

 

Al-Boukhârî rapporte du hadith d’Aboû Hourayra رضي الله تعالى عنه qu’il a dit :

 

« Le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم a dit : « Toute ma communauté entrera au Paradis, sauf celui qui refuse »

c’est-à-dire : sauf celui qui refuse l’entrée au Paradis, et c’est là que vient la question : qui refuse ?

Il répondit صلى الله عليه وسلم : « Celui qui m’obéit entrera au Paradis, et celui qui me désobéit aura refusé. » »

Rapporté par Al-Boukhârî, numéro 7680.

 

C’est pourquoi le droit de notre Prophète صلى الله عليه وسلم et le fait d’emprunter sa sounnah est une chose obligatoire face à laquelle il n’y a aucune échappatoire.

 

Parmi les choses importantes dans la vie de la femme musulmane, le fait de bien agir dans son attitude à l’égard de la sounnah du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Comment se comporte-t-elle face à la sounnah ?

 

Comment vit-elle avec ?

 

Comment en fait-elle une obligation pratique dans sa vie ?

 

La réponse : il fait partie de la bonne attitude envers la sounnah du Prophète عليه الصلاة والسلام que la femme vérifie ce qui est attribué au Prophète صلى الله عليه وسلم comme hadiths lorsque lui parvient un hadith de lui صلى الله عليه وسلم, particulièrement ce qui est relayé dans les divers réseaux sociaux qui ne vous échappent pas.

 

Combien y a-t-il dans ces réseaux de hadiths mensongers sur notre Prophète عليه الصلاة والسلام, et combien s’y trouve-t-il de hadiths faibles, et combien s’y trouve-t-il de hadiths qui n’ont aucune origine chez notre Prophète عليه الصلاة والسلام.

 

Ici il est une obligation de s’assurer [que le hadith vienne bien] de lui صلى الله عليه وسلم afin que tu ne tombes pas dans le mensonge à son encontre صلى الله عليه وسلم.

 

Il incombe à la femme musulmane d’apprendre sa guidée صلى الله عليه وسلم dans les oeuvres et les adorations : comment priait-il صلى الله عليه وسلم ?

 

Comment jeûnait-il عليه الصلاة والسلام ?

 

Comment donnait-il la zakat ?

 

Comment faisait-il le pèlerinage ?

 

Comment évoquait-il Allah تبارك وتعالى ?

 

Comment invoquait-il Allah عز وجل ?

 

Comment traitait-il les fautes ?

 

Comment se comportait-il avec les gens ? Etc…

 

Si tu apprends cela, tu seras – avec la volonté d’Allah – avec la sounnah du Prophète صلى الله عليه وسلم , tu vivras sa sounnah dans la réalité et à travers la pratique dans ta maison, dans ton emploi, dans ton marché, dans ta mosquée, dans ta voiture et dans toutes tes situations.

 

Cet immense suivi du Prophète عليه الصلاة والسلام , s’il est présent dans la vie de la personne, engendrera un fruit grandiose pour chaque musulman et musulmane, à savoir l’amour d’Allah تبارك وتعالى.

 

Allah جل وعلا a dit (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Dis : « Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés.} [Âl ‘Imrân : 31].

 

Il incombe à la femme musulmane de se soumettre à la sounnah du Prophète صلى الله عليه وسلم, d’oeuvrer conformément à elle – après qu’elle se soit assurée de son authenticité et après l’avoir apprise – sans discussion ni opposition.

 

Plutôt, elle se soumet à la sounnah lorsqu’elle lui parvient, d’une soumission complète accompagnée de la satisfaction à l’égard de sa guidée عليه الصلاة والسلام , en se dispensant – à l’aide de cette sounnah et de cette guidée prophétique – de tout autre sentier et chemin.

 

Allah تعالى a dit (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Non !... Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence].} [An-Nissâ’ : 65].

 

Tel est le musulman.

 

‘Oumar ibn ‘Abd Al-‘Azîz رحمه الله a dit :

 

« Il n’appartient à personne d’avoir un avis à côté d’une sounnah qu’a instaurée le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم . »

 

La femme musulmane qui veut le bien pour sa propre personne, qui aime son Prophète صلى الله عليه وسلم , est jalouse pour la guidée du Messager d’Allah عليه الصلاة والسلام , elle n’agrée pas qu’on s’en prend à sa sounnah, ni qu’on tourne en dérision sa guidée, quoi que soit cette guidée prophétique dont on se moque : que ce soit un siwak, un voile, un niqâb, une prière, un raccourcissement du vêtement [pour les hommes] ou autres.

 

La femme musulmane rejette ces attaques à la guidée du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم et elle se dresse contre elles.

 

L’amour de la femme musulmane pour la guidée de son Prophète صلى الله عليه وسلم l’appelle à une affaire grandiose ainsi qu’à se méfier d’un grand désastre qui contredit son suivi عليه الصلاة والسلام.

 

Il l’appelle en effet à prendre garde aux innovations et à s’éloigner des entorses à la législation qui dérogent à la guidée du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم.

 

En effet, le Prophète صلى الله عليه وسلم nous a directement mis en garde contre toute chose qui déroge à sa guidée عليه الصلاة والسلام, il a dit :

 

« Prenez garde aux affaires inventées. »

 

Notre Seigneur سبحانه وتعالى nous a clairement montré notre religion, et Il nous a appris qu’elle est parfaite, dépourvue de tout manque de quelque manière que ce soit.

 

Il a dit تعالى (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait ! Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous.} [Al-Mâ’ida : 3].

 

Parmi les impératifs indispensables à la musulmane si elle veut le bonheur dans cette vie d’ici-bas : s’adonner au Livre d’Allah عز وجل.

 

C’est la recommandation de notre Prophète صلى الله عليه وسلم, lorsqu’il recommanda à Aboû Dharr :

« Attache-toi à la récitation du Coran », pourquoi ?

Il dit : « c’est une évocation pour toi dans le ciel et une lumière pour toi sur terre ».

Rapporté par Ibn Hibbân, numéro 362.


Qu’est-ce que signifie réciter le Coran ?

 

Est-ce qu’il s’agit de la lecture seulement ?

 

Est-ce une simple récitation et la répétition des mots de ce noble Livre ?

 

La réponse : non, plutôt le sens de la récitation du Livre d’Allah est : appliquer le Livre d’Allah, observer ce qu’il déclare licite et illicite, se plier à ses ordres et s’abstenir de ses interdits, observer le silence pour écouter ce noble Livre, lire ce Coran d’une bonne manière dépourvue d’erreur, en méditant cette immense parole, en comprenant ses sens, en cherchant le remède par sa cause quand surviennent les maladies et les fléaux.

 

C’est cela le sens de la récitation du Coran (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Ceux à qui Nous avons donné le Livre, qui le récitent comme il se doit} [Al-Baqara : 121].


Si tu médites le Coran – ô toi la femme prompte à pratiquer sa religion – il t’apparaitra clairement quel genre de personne es-tu, il t’apparaitra clairement ta personnalité telle qu’elle est vraiment.

 

Cette méditation te fera savoir si tu fais partie des personnalités coraniques qu’Allah جل وعلا aime, ou bien des personnalités éloignées des enseignements du Coran qu’Allah جل وعلا déteste, c’est auprès d’Allah qu’on cherche refuge.

 

Al-Hassan al-Basrî رحمه الله a dit :

 

« Celui qui veut savoir qui il est vraiment, qu’il expose sa personne au Coran. »

 

Tu veux savoir à quelle catégorie tu appartiens ?

 

Tu veux connaitre ta personnalité ?

 

Expose ta personne au Coran : quelle est l’envergure de proximité et de ton éloignement vis-à-vis du Coran ?

 

À ce moment tu sauras qui tu es.

 

Par la cause de cette méditation, tu imiteras le Prophète عليه الصلاة والسلام.

 

Ne t’est-il pas parvenu que le comportement du Prophète صلى الله عليه وسلم était le Coran ?

 

Avec cette méditation, la femme échappe à l’abandon du Coran, et entre dans le nombre de celles qui adressent le bon conseil envers le Livre d’Allah تبارك تعالى.

 

Parmi les bases de la réussite et parmi les fondements du plein succès pour tout musulman et musulmane : s’adonner à s’instruire dans la religion et accorder de l’importance à apprendre les règles du Seigneur des univers.

 

Cela est une nécessité légiférée, et c’est sur cette base que sont construites nombre de nécessités religieuses et mondaines.

 

Comment la femme musulmane qui désire le bien pour sa propre personne peut-elle se détourner de l’instruction dans sa religion ?!

 

Alors que l’instruction dans la religion fait partie des paroles du Seigneur des univers سبحانه وتعالى et de Ses grands bienfaits sur la personne.

 

Allah جل وعلا a dit, montrant Sa grâce sur Son Prophète صلى الله عليه وسلم (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Et Il t’a enseigné ce que tu ne savais pas. Et la grâce d’Allah sur toi est immense.} [An-Nissâ’ : 113].

 

Le fait de se saisir de l’instruction dans la religion et de s’activer à apprendre les règles d’Allah عز وجل revient à se saisir d’une part de l’héritage des prophètes عليهم الصلاة والسلام.

 

La science légiférée issue du Livre d’Allah عز وجل et de la sounnah du Prophète صلى الله عليه وسلم est la vie des coeurs et une guérison pour les poitrines.

 

Avec l’instruction dans la religion, la femme musulmane distingue entre l’égarement et la droiture, entre ce qui est correct et ce qui est erroné, entre le vrai et le faux, entre l’égarement et la guidée.

 

Si la femme s’instruit dans sa religion et connait les lois d’Allah سبحانه وتعالى , que Ses règles جل وعلا lui apparaissent clairement, qu’elle distingue entre le licite et l’illicite, entre ce qu’Allah تبارك وتعالى aime et agrée et ce qu’Il déteste جل وعلا et désapprouve… si la femme s’instruit dans sa religion, il lui apparaitra clairement la vérité qui lui incombe de suivre ainsi que le faux qui lui incombe d’éviter.

 

Voilà quelques mérites et conséquences de l’instruction dans la religion.

 

Je dis à ton intention : la guidée est entre tes mains, pourquoi cette noble âme – comme je l’espère et c’est Allah Qui est le Juge de toute soeur musulmane – ne s’active-t-elle pas pour [acquérir] cet immense bien, pourquoi ce coeur ne s’anime-t-il pas pour s’adonner à l’apprentissage ?!

 

Pourquoi cette âme ne cherche-t-elle pas à obtenir une large part de ces règles légiférées qui la protégeraient de l’ignorance ?!

 

Si tu veux le bien pour ta propre personne, sois comme les femmes de la première génération et les vertueuses des siècles [passés] parmi les femmes des compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Prends connaissance de ce hadith grandiose et cette position lumineuse des femmes des compagnons, les pieuses ancêtres.

 

Aboû Sa’îd al-Khoudrî رضي الله تعالى عنه dit :

 

« Une femme est venu au Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم et lui dit : « Ô Messager d’Allah, ton discours est parti avec les hommes », c’est-à-dire : tes assises la plupart du temps sont avec les hommes, et nous n’avons aucune part de ce discours afin qu’on comprenne de toi cette religion et qu’on apprenne de toi les règles.

Elle dit : « Ton discours est parti avec les hommes », qu’est-ce qu’elle demande ?

Elle dit : « Donne-nous un jour de ta part », c’est-à-dire : détermine pour nous un jour, dans quel but ?

Elle dit : « Nous viendrons à toi [ce jour] pour que tu nous apprennes de ce qu’Allah t’a appris. »

Médite cette grande motivation, ce désir fort et appuyé dans l’apprentissage des règles légiférées.

Le Prophète عليه الصلاة والسلام, le doux et clément qui s’attèle toujours à faire bénéficier les serviteurs avec tout ce qu’il possède عليه الصلاة والسلام , il répondit : « Réunissez-vous tel jour à tel endroit. »

Le narrateur du hadith dit : « Elles se réunissaient, le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم leur venait et leur apprenait de ce qu’Allah lui a appris. »

Rapporté par Al-Boukhârî, numéro 7310.

 

C’est ainsi qu’il convient que soit la femme musulmane, prompte et sérieusement active dans tout ce qui la rapproche d’Allah تبارك وتعالى et qui augmente sa science et sa compréhension dans sa religion.

 

Parmi les impératifs dans le sujet de l’apprentissage et de l’instruction dans la religion pour la femme musulmane : qu’elle sache de qui elle reçoit cette science et de qui elle le prend, car la science est une religion alors regardez de qui vous prenez votre religion.

 

Il relève de la nécessité pour la femme musulmane, pour que son apprentissage soit discipliné, qu’elle sache faire la différence entre les savants et les pseudo-savants.

 

Elle doit distinguer entre l’étudiant en science légiférée qui est sérieux et discipliné, et l’autodidacte qui prétend la science et qui s’y affilie alors qu’il ne fait pas partie de ses gens.

 

Il s’agit d’un point scientifique et méthodologique qu’il faut absolument saisir et comprendre.

 

Son exposé est long, mais je me suffirais à quelques allusions.

 

Je dis : parmi les choses importantes dans ce sujet que la femme musulmane doit connaitre, les caractéristiques du savant éducateur.

 

Les caractéristiques de ce savant qu’Allah جل وعلا a éclaircies dans Son Livre, et que Son Prophète صلى الله عليه وسلم a détaillées dans sa sounnah.

 

Le véritable savant, ainsi que l’étudiant en science véridique, c’est celui qui prend pour source – dans ses fatwas et son enseignement – le Livre et la sounnah, ainsi que ce sur quoi ont cheminé les prédécesseurs de cette communauté parmi les compagnons رضي الله تعالى عنهم.

 

Il est celui qui établit la concorde entre les gens, rassemble leur parole et ne les divise pas.

 

Il est celui qui appelle les gens au calme lors des troubles et des séditions, non pas aux révolutions, ni au soutien des manifestations, ni à l’appel aux marches.

 

Il est celui qui est discipliné dans ses fatwas en toute circonstance et toute situation.

 

Il ne se contredit jamais, plutôt il prononce le jugement d’Allah جل وعلا et le jugement de Son Messager صلى الله عليه وسلم.

 

Le véritable savant, celui qui appelle à Allah avec véracité, c’est celui qui dispense sa science pour faire bénéficier les gens, pour enlever d’eux l’ignorance, pour qu’ils aient la clairvoyance dans ce qu’Allah تبارك وتعالى aime et agrée.

 

Il est celui qui s’élève par rapport à la vie d’ici-bas, il déteste les éloges de ses gens.

 

Il est celui qui n’aspire pas aux présidences ni à la célébrité.

 

Il est celui qui ne prend aucun salaire pour ses cours, il ne prend aucun bien ni billet pour ses conférences.

 

Il est celui dont le souci est d’éclaircir les règles légiférées pour toutes les catégories de la société, sans regard envers le statut de celui qui profite [de son éclaircissement] : est-ce qu’il fait partie des rangs élevés, est-ce qu’il fait partie de ceux qu’on remarque, ou plutôt de ceux auxquels on ne fait pas attention.

 

Ce savant sincère dans [sa volonté] de faire bénéficier les gens ne regarde pas le nombre de ceux qui assistent [à ses cours], car c’est un réformateur [qui souhaite] sincèrement réformer les situations des gens vers ce qui est mieux et meilleur.

 

Celui qui est sincère dans la réforme de la société est motivé par les récompenses et la recherche de la réussite auprès d’Allah عز وجل , et ce ne sera jamais la quantité du public – peu ou prou – qui le motivera, il ne regarde pas cela ni autre chose.


Ce sont là quelques caractéristiques du savant éducateur, du prédicateur sincère qui appelle à Allah عز وجل.

 

Ces caractéristiques, si la femme les saisit et les distingue clairement, il lui apparaitra clairement que ceux qui sont appelés « les penseurs islamiques » ne font pas partie des savants ; que ceux dont le souci est de s’occuper par le récit d’histoires et de contes aux gens ne font pas partie des savants ; que ceux qui montent sur les minbars et dont les voix s’élèvent ne font pas forcément partie des savants ; que ceux qu’on classe parmi les couches cultivées de la population, ou parmi les savants, ne font pas partie des savants, et ainsi de suite…

 

Il incombe à la femme musulmane de prêter attention à cela et de faire la différence entre ceux-ci et ceux-là.

 

En distinguant entre les savants et les imposteurs, la femme comprend d’où elle doit prendre sa religion, qui doit-elle questionner quand un problème se pose à elle dans la législation de son Seigneur سبحانه وتعالى .

 

Les impératifs sont nombreux, et je voulais en exposer davantage, notamment en rapport avec les coeurs, les actes des coeurs, les impératifs qui sont liés au cheminement sur la voie des compagnons رضي الله تعالى عنهم وأرضاهم, et autres parmi les impératifs desquels il convient que la femme prenne son départ, ainsi que les fondements sur lesquels elle doit construire sa vie, sur lesquelles elle doit cheminer et qu’elle doit prendre pour appui dans son voyage vers son Seigneur تبارك وتعالى.

 

Cependant, j’espère que ce qui a été cité ici renferme une allusion à ce qui ne l’a pas été parmi les impératifs légiférés indispensables à la femme musulmane, impératifs qu’elle doit s’atteler à apprendre et à interroger à leur sujet pour s’y instruire.

 

Et Allah est plus Savant.

 

Que les prières, saluts, bénédictions et bienfaits d’Allah soient sur notre Prophète Mouhammad, sa famille et tous ses compagnons.

 

Par l’honorable shaykh Yoûssouf ibn Hassan al-Hammâdî حفظه الله

Responsable du département de l’exhortation aux Affaires islamiques de Sharjah (EAU)

Première édition, publiée le 23 dhoû al-hijja 1441H correspondant au jeudi 13 août 2020G

Publié par la chaîne Telegram قناة كونـي سلفيّة على الجادة - @kounisalafiya

Cheikh Yousouf ibn Hassan Al-Hamâdy - الشيخ يوسف بن حسن الحمادي

Partager cet article

Le jugement de s'allonger sur le ventre (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le jugement de s'allonger sur le ventre (audio)

Question :

 

S'allonger sur le ventre est-il illicite ou détestable ?

 

Réponse :

 

Il existe des ahaadith, rapportés à ce sujet, prouvant que s'allonger sur le ventre est détestable et qu'il s'agit de la manière dont s'allongent les gens de l'Enfer.

 

Il est donc convenable de ne pas s'allonger sur le ventre.

 

Il y a cependant un doute concernant (le fait de juger de) l'interdiction formelle.

 

Mais le minimum que l'on puisse dire est que cela est détestable car il s'agit d'une ressemblance aux gens de l'Enfer, qui seront traînés sur leurs visages - et le refuge est auprès d'Allah.

 

Il est donc convenable au croyant de ne pas leur ressembler mais de plutôt prendre garde à cela.

 

Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

حكم الاضطجاع على البطن

السؤال: آخر سؤال في رسالة الأخ خالد ناصر أبو بكر يقول: هل الاضطجاع على البطن حرام أم مكروه؟

الجواب: الاضطجاع على البطن جاء فيه أحاديث تدل على كراهته وأنه ضجعة أهل النار، فينبغي ألا يضطجع على ظهره، أما التحريم ففيه نظر، لكن أقل أحواله الكراهة، لأنه تشبه بأهل النار، فإنهم يسحبون على وجوههم نعوذ بالله، فينبغي للمؤمن ألا يتشبه بهم، بل يحذر ذلك. نعم

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Parmi les bienfaits de la maladie et des maux

Publié le par 3ilm.char3i

Parmi les bienfaits de la maladie et des maux

Parmi la complétude du bienfait d'Allâh sur Son serviteur, il y a le fait qu'Allâh a fait descendre sur eux la difficulté et les maux de sorte qu'ils les poussent à recourir à l'unicité, ils l'invoqueront donc en Lui vouant un culte exclusif et espérerons d'Allâh et de personne d'autre que Lui, leurs cœurs s'attacheront alors à Allâh et personne d'autre, il adviendra donc qu'ils placeront leur confiance en Allâh, se repentiront à Allâh.

 

En effet, la saveur de la foi et le fait d'y avoir goûter, ainsi que le désaveu de l'association est un plus grand bienfait à leur encontre que la disparition de la maladie, la peur, ou bien encore de la disette ou du mal.

 

Majmou' Al fatawa (vol 10/p 333)

Traduit et publié par la chaîne Telegram - Ahl Sunnah Traduction - @Ahlsunnahtraduction

من نعمة المرض و الضّر

قَال شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله
مِنْ تَمَامِ نِعْمَةِ اللَّهِ عَلَى عِبَادِهِ الْمُؤْمِنِينَ أَنْ يُنْزِلَ بِهِمْ مِنْ الشِّدَّةِ وَالضُّرِّ مَا يُلْجِئُهُمْ إلَى تَوْحِيدِهِ، فَيَدْعُونَهُ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ، وَيَرْجُونَهُ لَا يَرْجُونَ أَحَدًا سِوَاهُ، فَتَتَعَلَّقُ قُلُوبُهُمْ بِهِ لَا بِغَيْرِهِ، فَيَحْصُلُ لَهُمْ مِنْ التَّوَكُّلِ عَلَيْهِ، وَالْإِنَابَةِ إلَيْهِ، وَحَلَاوَةِ الْإِيمَانِ وَذَوْقِ طَعْمِهِ، وَالْبَرَاءَةِ مِنْ الشِّرْكِ مَا هُوَ أَعْظَمُ نِعْمَةً عَلَيْهِمْ مِنْ زَوَالِ الْمَرَضِ وَالْخَوْفِ، أَوْ الْجَدْبِ أَوْ الضُّرِّ

[ مجموع الفتاوى ١٠/ ٣٣٣]

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Partager cet article

Le jeûne de 'achoura en france (1443/2021) (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le jeûne de 'achoura en france (1443/2021) (audio)

Louange à Allâh Seigneur des mondes, et que la prière et le salut d’Allâh soient sur celui qu’Il a envoyé comme miséricorde pour l’univers, notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons, ceci dit :

 

Voici la question d’un frère de France qui questionne au sujet du jeûne de 'Ashūra :

 

Est-ce que nous devons jeûner en même temps que l’Arabie Saoudite ou bien devons-nous jeûner en suivant (le calendrier) du conseil du culte musulman en France ?

 

Je dis, et c’est Allâh qui prodigue la réussite, mon conseil pour vous mes frères en Allâh, est que vous jeûniez en même temps que le royaume d’Arabie Saoudite car le royaume se base sur la vision de la lune, et c'est ce qui est demandé de faire au niveau de la législation islamique, à la différence du conseil musulman Européen ou en France qui ne se base pas sur le calendrier lunaire mais plutôt sur des calculs astronomiques.

 

C’est pour cela que je dis à mes frères et mes enfants, en France et hors de France, en Europe, de jeûner en suivant l’Arabie Saoudite, car celle-ci comme je l'ai rappelé précédemment se base sur la vision de la lune pour chaque mois des mois de l’année.

 

Et Allâh est plus savant sur ce qui est juste et que la prière et le salut d’Allâh soient sur notre Prophète Muhammed.

 

Alger, le 8 d’El-muharam 1443, soit le 17 août 2021

Publié par 3ilmchar3i.net

Cliquer pour agrandir

 

Cheikh Muhammad ‘Abd El-Hady Abu ‘Abd El-Halîm - الشيخ محمد عبد الهادي أبو عبد الحليم

Partager cet article

Sommaire : جنة وجهنم ويوم القيامة - Paradis, enfer, jour dernier

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les signes de l'Heure et le jour de la résurrection - يوم القيامة

La fin de ma communauté sera due aux guerres et à la peste

Une exhortation pour les gens, afin qu’ils se rappellent ce qu’il adviendra le jour de la résurrection

L'heure ne surviendra pas avant que...

«J'ai peur que l'on ne se rencontre pas le jour de la résurrection !»

La rivalité dans l'agrandissement des bâtisses

Les signes de la fin du monde - أشراط الساعة (audio-vidéo)

«Ce jour-là, on vous demandera compte des bienfaits que vous avez reçus»

Le jour où les cœurs dévoileront leurs secrets

C'est pour cela qu'on l'appelle «Le jour dernier»...

Parmi les signes de l'Heure (audio)

Les grands signes de l'Heure (audio-vidéo)

Exhortation éloquente qui fait frémir les cœurs et qui les réveille de leur insouciance (Qu'Allâh nous épargne)

Il ne restera avec toi que les actions

Les horreurs du jour de la résurrection (audio-vidéo)

Ce qui sera pesé sur la balance au Jour de la Résurrection (vidéo)

Rencontrerons-nous nos enfants dans la vie future ?

L'heure ne sera pas établie avant que...

Les deux pieds du serviteur ne bougeront pas de leur place jusqu'à ce que l'on lui demande environ cinq choses...

Que chaque âme observe attentivement ce qu'elle a préparé (audio)

Allâh jugera entre nous... (audio)

Un rappel important pour les croyants (audio)

L'ensemble du corps du fils d'Adam sera mangé par la terre sauf le coccyx

Avertis-les du jour du regret

Les signes de la fin des temps - أشراط الساعة (audio)

Et ce sera un jour difficile pour les mécréants ! (audio)

Il n’y a personne parmi vous qui ne passera pas par l’enfer…

Quelques petits signes précurseurs de la fin des temps

Les Ya'joûj et les Ma'joûj - يأجوج ومأجوج (audio)

Qu'as-tu préparé pour le jour dernier ? (audio)

La résurrection (audio)

Les 3 premiers châtiés (dossier-vidéo)

Les angoisses du jour dernier (audio-vidéo)

Le pont

La balance

Vérification des comptes du mécréant au jour de la résurrection

Comment se préparer au jour de la résurrection ? (audio)

Signes avant le jour du jugement

Il y aura quarante...

La dernière heure ne surviendra que lorsque sur terre il ne restera que les plus mauvais de la création

Parmi les signes de la fin du monde

Le paradis - الجنة

Les délices du Paradis (audio-vidéo)

L’état des femmes au paradis - أحوال النساء في الجنة (audio)

Le Paradis est une ascension

Y a t-il des chevaux dans le Paradis ?

La douceur de la soie et l'ampleur du Paradis

Au Paradis il n’y a ni soleil ni lune

La différenciation dans les degrés du Paradis

Est-ce que le paradis existe en ce moment et s’agit-il du paradis dans lequel Adam عليه السلام et son épouse vivaient ? (audio-vidéo)

Le Paradis est entouré d'obstacles et l'Enfer est entouré de tentations (audio-vidéo)

Allâh l'écrit parmi les gens du paradis

Combien y a-t-il de degrés au paradis ? (audio-vidéo)

Le délice et la fournaise

Si l'un précède l'autre au paradis (audio)

Des différentes portes du Paradis

Est-ce que les conjoints seront à nouveau réunis au paradis ? (vidéo)

La langue arabe est-elle la langue du Paradis ?

Les mers et les fleuves du paradis

La femme dont l'époux est en enfer (vidéo)

Parmi les hôtes du paradis des gens dont les coeurs seront comme ceux des oiseaux

La signification véritable du paradis

Y'a-t-il des gens au paradis ou en enfer en ce moment ? (vidéo)

Les noms du Paradis et leurs significations

Les causes pour que la femme rentre au paradis sans jugement (audio-vidéo)

Allâh l'écrit parmi les gens du paradis

Le marché du paradis et tout ce qu'il contient

Le vin du paradis

Le paradis (dossier)

Description du paradis

La rencontre avec Allâh au paradis (vidéo)

Des visages illuminés comme la pleine lune

Les houris aux grands yeux

Quelle récompense pour les femmes ?

Le paradis n’est pas qu’un simple nom

Le chemin du paradis est parsemé d'épreuves (vidéo)

La voie au paradis

Un hadith qui fait couler des larmes

Combien de palais et de palmiers possédons-nous à notre actif ?

Quel est l'époux de la femme croyante au paradis ?

Partager cet article

Sommaire : طريق السلف الصالح - Voie des pieux prédécesseurs

Publié le

La voie de la sounnah (dossier)

Celui qui dans la vie d'ici-bas, est guidé au droit chemin d'Allâh...

Ce n'est pas toute personne qui a été guidée sur le droit chemin qui y reste ferme dessus...

Accroche-toi au câble d’Allâh et suis la guidée !

Ahl As-Sounna wa Al-Jama'a se base sur l'éducation et l'enseignement (audio)

Se dire salafi sans connaître cette voie (audio)

La voie qui mène à la sécurité et la sûreté n'est autre que le minhaj des pieux prédécesseurs (audio)

Cette communauté se divisera en soixante-treize groupes

La norme chez les gens de la sunna...

Défense exemplaire du manhaj salafi sur un plateau télévisé lybien (audio-vidéo)

Le parti du Tout-Miséricordieux - حزب الرحمن - Hizbou Ar-Rahmân

La salafya est lourde et ce n'est pas toute personne qui est capable de porter cette charge (audio-vidéo)

«Oussoul ad-da'wah as-salafiyyah» - Les fondements de la da'wah salafiyyah (audio)

Ô vous les salafis, ne vous laissez pas tromper ! (audio-vidéo)

Je suis salafi ! (vidéo)

Les salafis sont trop durs !? (audio-vidéo)

Le mauvais comportement des salafis me détourne de ce minhaj !? (audio)

Se dire «salafi» est-ce faire son propre éloge ? (audio)

Suivez la voie droite de vos prédécesseurs !

Celui qui suit les salafs dans la croyance, le comportement et les actions

La voie salafî modérée sans excès ni négligence

100% muslim ou rien (vidéo)

Certains disent : «À chaque fois que l'on fait confiance à un Cheikh salafi, il tombe...»

Le salafi est celui qui est sur la voie des salafs

Afin que les salafis soient unis tel un seul corps (vidéo)

Sois patient sur le minhaj salafi...

La voie des salafs n’est rien que la vérité

Ne dis pas «il est salafy» jusqu'à t'assurer qu'il soit sur la voie (audio)

Connaître la sagesse - معرفة الحكمة (vidéo)

Les anciens pieux et la salafiyah

Confirme ta salafiya ! (audio-vidéo)

La science c'est : «Allâh a dit...», «Le messager صلى الله عليه وسلم  a dit...» (vidéo)

Nommer les musulmans : «fondamentalistes» ou «extrémistes»

Quelle est la définition du [terme] «manhag» ? (audio)

Les gens de la sounnah sont les plus proches de la vérité ? (audio)

L’ère de la salafiya a-t-elle pris fin ? (audio)

La réjouissance du musulman (vidéo)

«Je suis salafi mais je ne suis pas fanatique dans le minhaj» ?! (audio)

Comment rester ferme sur le chemin de la vérité (audio-vidéo)

Conseil pour que les salafis soient comme le cœur d’un seul homme… (audio)

À ceux qui appellent les salafis : «al-madhakhilah, al-jamiyah» (audio)

La da'wah salafiya vue par Cheikh Al-Albani (vidéo)

La salafiya, sa réalité et ses caractéristiques - السلفية حقيقتها وسماتها (audio)

Fondements et règles de base du minhaj salafi (audio)

Qu'est-ce que la salafiyyah ? - ما هي السلفية ؟ (audio)

Qu'est-ce que la salafiyyah ? (audio)

«J'insiste... je suis salafi !» (vidéo)

Il ne suffit pas de dire : «Je suis salafi» pour l'être (vidéo)

Se nommer soi-même salafi

Oui, le terme «salafi» divise... Il divise entre les salafis et les gens de l’égarement ! (audio)

Qu'est-ce que le chemin de droiture ?

Quelqu’un peut-il être salafi et pécheur (fâssiq) en même temps ? (audio-vidéo)

Réponse à celui qui dit : «Je ne suis ni salafi, ni ikhwâni, ni tablighi…» (audio-dossier-vidéo)

Ô salafiyoun... patientez !

Le sentier des croyants (audio)

Soyez fiers d'être salafi ! (audio-vidéo)

Se dire : «salafy» (audio-vidéo)

La définition du minhaj salafi (المنهج السلفي)

Se dire «salafi»... des premiers siècles jusqu'à aujourd'hui ! (audio-vidéo)

Ô frères... Soyez-fermes ! (vidéo)

Que veut dire le mot : «salafia - سلفية» ?

La voie du groupe sauvé et de la communauté à la lumière du livre et de la sunna (dossier)

La réplique lucide à l’appelant anonyme (audio)

L'homme sera ressuscité avec ceux qu'il aimait ici-bas (audio)

Quel est le « Groupe sauvé » cité dans le hadith authentique de la division de la communauté (vidéo)

Les fondements de la da'wa salafiya (audio-dossier)

Les fondements de la da'wa salafiya (vidéo)

Le véritable salafi est celui qui suit les salafs avec bienfaisance (audio-vidéo)

Accroche-toi à la salafiya ! (vidéo)

Salafiya : un mot qui dérange… (audio-vidéo)

Aucune excuse pour celui qui s’est égaré tout en croyant qu’il a emprunté une bonne voie... !

Que signifie l’appellation " ahl as-sounna wa al-jama'a - أهل السنة والجماعة" c'est-à-dire les gens de la sounna et du consensus ? (audio-vidéo)

50 sagesses de nos pieux prédécesseurs

Se dire salafi c'est faire sa propre éloge ? (vidéo)

Points de manhaj partant du test de ʿAicha  رضي الله عنها (vidéo) 

La clarté du minhaj al-haqq et son effet sur la da'wa (audio)

La compréhension du livre et de la sounna

La méthodologie (manhaj) authentique du croyant

Si tu es incapable de secourir les adeptes de la sounnah, tais-toi et ne les trahis pas ! (audio)

Explication du terme "salafi" (vidéo)

L'histoire des compagnons et des pieux prédécesseurs

Les (pieux) prédécesseurs sont les gens de la sunna et du consensus

Celui qui dit : "La salafiya est une bid’a !" (audio-vidéo)

L'explication des 73 sectes ainsi que les caractéristiques du « groupe victorieux » (dossier)

Les fractions de cette communauté

La voie droite

Comment préserver sa salafiya ?

La différence entre : "la fraction sauvée" (الفرقة الناجية) et "le groupe victorieux" (الطائفة المنصورة)

La spiritualité profonde du musulman pieux

Pourquoi le mot salafi ?

Le comportement des salafs : leur pureté dans l’intention (إخلاص) et véracité (صدق)

Est-il obligatoire de suivre un dogme de pensée précis ?

Le taqlid et les madhahib

Je voudrais savoir l’interprétation du terme «salafs»

Qu'est-ce que la salafya (vidéo)

Connaître la vérité ne mène pas à la guidance

« Toute ma communauté entrera au paradis sauf celui qui refuse »

Salafi, Athari, Salafiyyah - Les groupes et parties en islam ?

Ceci est ma voie j'appelle à Allâh avec clairvoyance... (dossier)

Se maintenir sur la salafiya

Ne soyez pas trompés ! (vidéo-audio)

Le rattachement aux salafs

Conseils à ceux qui reviennent à la voie des salafs (dossier)

Dire que quelqu'un n'est pas salafi

Ceux qui disent que le minhaj as-salafi est un minhaj at-talafi !... (vidéo)

Les gens de ahl sounna, salafi (vidéo)

Ahloul sounna wal jama'a, une voie, une seule... (vidéo)

La véritable croyance authentique

Bon minhaj mais mauvais caractère (vidéo)

Le vrai salafî se conforme au minhaj en tout point de vue (audio)

Ce n’est pas une preuve qu’untel est salafi, simplement parce qu’il a étudié avec un Cheikh salafi (audio)

Cinq différences entre le prêche sunni, salafi et les autres religions

Attache-toi aux traces des pieux prédécesseurs !

L’appellation «musulman» est prioritaire à l’appellation «salafi» ?

La force des musulmans se trouve dans leur cramponnement à la voie du Messager صلى الله عليه وسلم et de ses compagnons

Conseil et rappel pour tous ceux qui parlent au nom de la salafiya - نصيحة وذكرى لكل من يتكلم باسم السلفية

Ô musulmans sunnites, attachez-vous à la vérité ! (audio)

Le Salafi doit se distinguer, et ce en toute chose

La salafya se purifie d'elle-même !

Partager cet article

Sommaire : Le wahhabisme - الوهابية

Publié le

Partager cet article

Sommaire : المملكة العربية السعودية - Le Royaume d'Arabie Saoudite

Publié le

Partager cet article

Se rappeler la mort afin de préparer l'au-delà

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Se rappeler la mort afin de préparer l'au-delà

Il convient à l'individu de se rappeler sa situation, ainsi que sa fin en ce bas-monde.

 

Et cette fin n'est pas juste une fin, au contraire, il y a derrière celle-ci un objectif bien plus grand, qui est l'au-delà.

 

Il convient donc à l'individu de se rappeler constamment la mort, non pas sur la base de la séparation avec les êtres chers et aimés, car il s'agit là d'une vision réductrice, mais plutôt sur la base de la séparation avec les actes et le champ de labour pour l'au-delà.

 

En effet, s'il regarde de cet œil-là, alors il se préparera et augmentera les œuvres pour l'au-delà.

 

Alors que s'il regarde selon la première vision, il s'attristera et l'affaire le contrariera, et il sera sous le coup de la parole du poète :

 

Nul plaisir dans la vie tant que sa saveur est tourmentée

par la remémoration de la mort et de la vieillesse

 

Sa pensée sera donc à cette image, ce qui ne lui rajoutera que regrets et tourments.

 

Alors que si sa pensée est selon le premier aspect, à savoir qu'il se rappelle la mort afin de s'y préparer et d'œuvrer pour l'au-delà, alors cela ne lui rajoutera pas de tristesse, mais cela ne fera que le rapprocher encore plus d'Allâh عز وجل.

 

Et lorsque l'individu se rapproche de son Seigneur, alors l'épanouissement de sa poitrine et la sérénité de son cœur augmentent.

 

As-sharh el-mumti3 231-232/5 (kitâb el-djanâ'iz)

Traduit par la chaîne Telegram - غيث القلوب - @ghaithqolob

Publié par 3ilmchar3i.net

Cliquer pour agrandir

الشرح الممتع للشيخ ابن عثيمين رحمه الله كتاب الجنائز ٢٣١/٥

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

À ceux qui insultent l'année 2020...

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

À ceux qui insultent l'année 2020...

Certaines gens insultent cette année 2020, et s'en raillent, alors que les années sont des créatures d'Allâh, elles n'administrent rien.

 

Au contraire, c'est Allâh Seul qui prédestine et administre les événements de la nuit et du jour.

 

Ainsi, insulter le temps, l'année, le mois, le jour et l'heure, revient à insulter Allâh تعالى, prends-y donc garde.

 

Il صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Allâh a dit (traduction approximative) :

 

"Le fils d'Adam M'offense en insultant le temps, alors que Je suis Celui qui administre le temps, le commandement est dans Ma Main, Je gère la nuit et le jour""

 

Mouttafaqun 3aleyhi.

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @amri3232

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

‏بعض الناس يسب هذا العام ٢٠٢٠ ويسخر منه
والأعوام مخلوقة لله لا تدبر شيئا
بل الله وحده هو مقدر حوادث الليل والنهار ومدبرها
فسب الدهر والعام والشهر واليوم والساعة هو سب لله تعالى فاحذر منه
قال ﷺ قال الله
يؤذيني ابن آدم يسب الدهر: وأنا الدهر بيدي الأمر أقلب الليل والنهار

متفق عليه
 

Cheikh 'Ali Ibn Yahya Al-Hadâdy - الشيخ علي بن يحيى الحدادي

Partager cet article

Les personnes les plus en droit de ta bienfaisance et de ton obligeance sont tes enfants...

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les personnes les plus en droit de ta bienfaisance et de ton obligeance sont tes enfants...

Les personnes les plus en droit de ta bienfaisance et de ton obligeance sont tes enfants.

 

Ils sont certes un dépôt qu’Allâh t’a confié.

 

Il t’a enjoint de leur donner une éducation profitable à leur corps et à leur cœur.

 

Toute chose de cet ordre que tu accomplis à leur égard, petite ou grande, compte comme l’acquittement de ton devoir et parmi les meilleures œuvres te rapprochant d’Allâh.

 

Aussi, efforce-toi en ce sens et escompte la récompense d’Allâh.

 

Bahjat qulûb al-abrar ; hadîth 67
Publié par la chaîne Telegram Farâ'id Al-Fawâ'id - @faraidfawaidf

 

Cliquer pour agrandir

 

Cheikh Abu 'Abdellah Abder-Rahman ibn Nasr as-Sa'di - الشيخ عبد الرحمن بن ناصر السعدي

Partager cet article

Des distractions contemporaines qui nous distraient des objectifs de la foi (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Des distractions contemporaines qui nous distraient des objectifs de la foi (audio-vidéo)

J'alerte au sujet d'une affaire quelque peu contemporaine, qui est même plutôt contemporaine.

 

Les distractions contemporaines nous ont distraits des réalités de la foi et des objectifs de la Législation.

 

Si l'individu se laisse distraire, et particulièrement l'étudiant en science, des sciences légiférées, en découleront alors la faiblesse de sa foi et de sa certitude, ainsi que l'absorbement de son cœur par de telles distractions.

 

Tu le trouves alors osciller entre obéissances et désobéissances, entre force et faiblesse, entre motivation élevée et basse, entre sunna et ambiguïté, entre belle attitude, éthique et frivolité, niaiserie.

 

Et parmi les pires distractions de cette époque, figurent ces machines qui se trouvent entre nos mains : les téléphones portables, les réseaux sociaux, et WhatsApp.

 

Tu trouves alors l'étudiant en science détenir beaucoup de groupes et beaucoup de comptes : un compte sur Twitter, un compte sur Instagram, un compte sur Telegram, un compte sur Facebook, et de nombreux groupes sur WhatsApp, et il navigue, toute sa journée durant, sur les fleuves de ces comptes, sortant d'un compte vers un autre, d'une parole vers une autre, perdant ainsi tout son temps à poursuivre ces groupes.

 

Le cœur se disperse ainsi, la mémorisation et la concentration faiblissent, l'aptitude à penser est parasitée, la résolution à lire et à assister aux assises de science faiblit, et l'individu s'éloigne de son épouse, de ses parents et de ses enfants, et ce même s'il est assis à leurs côtés.

 

Des troubles s'ouvrent à lui à travers ces groupes, ainsi que des problèmes, des désaccords, de toute part.

 

Ce pauvre indigent se retrouve à prendre connaissance de tous les désaccords du monde, de tous les pays, avec le peu de science, la faible résolution, l'emprise de shaytân, et l'ignorance des situations dans lesquelles ces désaccords se sont déroulés, il perd ainsi du temps et le tempérament s'altère, l'individu commence alors à douter de ses principes.

 

Le conseil donc mes bien-aimés : que l'individu fasse le bilan de sa personne, et qu'il ré-examine son portable, regardant ainsi combien de groupe il détient.

 

Tu sélectionnes alors pour chaque dizaine de groupe, le meilleur groupe dont tu sais que tu tires profit et que tu tires bénéfice.

 

Parmi les comptes comme Twitter et ce qui s'y assimile, tu choisis qui suivre, comment suivre et à quel moment y entrer et quand en sortir, et fait partie du bel islam de l'Homme qu'il délaisse ce qui ne le concerne pas.

 

Supprime donc beaucoup afin qu'il te reste beaucoup de ton temps.

 

Nos jours et heures s'écoulent inutilement, et les attitudes s'impactent et s'altèrent à travers ces machines.

 

Et par Allâh, tu ne pourras sauver celui que tu penses que tu pourras sauver par une parole, et tu ne pourras délivrer ou conseiller.

 

L'illusion présente en nos esprits voulant que si j'écris sur Twitter alors la sunna se propagera, la détresse des gens se dissipera, et les désaccords diminueront, cela est une illusion. Toi et moi, nous portons de faibles armes.

 

Mais Allâh Allâh !

Sauve ton âme !

 

Un des salafs disait :

 

"Si quatre se réunissent chez moi - et il était un illustre savant - si quatre se réunissent chez moi, alors je me lève.

Ils lui dirent : pourquoi te lèverais-tu ?

Je veux le salut de mon âme, et non de la vôtre."

 

Si tu penses au salut de ton âme en premier, alors tu pourras sauver autrui.

 

Mais que tu sauves autrui alors que tu es prisonnier, alors sois sûr que tu ne pourras sauver autrui.

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Ahmed Al-Mazrou'y  - الشيخ أحمد بن قذلان المزروعي

Partager cet article

Mort des savants, des gens pieux et fin des temps (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Mort des savants, des gens pieux et fin des temps (audio)

Question :

 

Est-ce que la mort des savants et la mort (litt : départ) des gens pieux font partie des signes de la fin des temps et de l’arrivée de l’heure ?

 

Réponse :

 

Oui à la fin des temps la mort des savants se multipliera et l’ignorance se répandra.

 

« Certes Allâh n’enlève pas la science en la retirant de la poitrine des savants, mais Il l’enlève avec la mort des savants jusqu’à ce qu’il ne reste plus de savants.

Les gens prendront pour guides des ignorants.

Lorsqu’ils seront interrogés, ils répondront sans science.

Ils seront égarés et égareront les gens » (hadîth).  

 

Cela fait partie des signes de l’heure. Et aux musulmans de se préoccuper par la science profitable en l’apprenant et en l’appliquant.

 

Traduction partielle de l’audio, en relation avec la mort des savants

Traduit et publié par cerclesciences.fr

السؤال : هل موت العلماء وذهاب الصالحين من علامات نهاية الزمن وقيام الساعة ؟

الاحابة : الجواب: نعم في آخر الزمان يُكثر موت العلماء، ويفشو الجهل

 إنَّ اللَّهَ لَا يَقْبِضُ الْعِلْمَ انْتِزَاعًا يَنْتَزِعُهُ مِنْ النَّاسِ وَلَكِنْ يَقْبِضُ الْعِلْمَ بِقَبْضِ الْعُلَمَاءِ حَتَّى إِذَا لَمْ يَتْرُكْ عَالِمًا اتَّخَذَ النَّاسُ رُءُوسًا جُهَّالًا فَسُئِلُوا فَأَفْتَوْا بِغَيْرِ عِلْمٍ فَضَلُّوا وَأَضَلُّوا

هذا من علامات الساعة، وعلى المسلمين أنَّ يهتموا بالعلم النافع، تعليمًا وعملًا

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Activer le haut-parleur lors d'une conversation téléphonique, sans l'autorisation du correspondant

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Activer le haut-parleur lors d'une conversation téléphonique, sans l'autorisation du correspondant

Parmi les transgressions concernant l'utilisation du téléphone portable, figure ce que font certaines gens en activant le haut-parleur durant la conversation, sans demander l'autorisation au correspondant, de sorte à ce qu'il fasse entendre à ceux qui sont autour de lui ce qui se dit de la conversation.

 

Cela est un agissement qui s'oppose au principe de dépôt.

 

Et plus odieux que cela : enregistrer la conversation sans l'autorisation du correspondant.

 

D'après Djâbir, rapporté marfoû3an :

 

"lorsqu'un homme tient une conversation puis regarde à droite et à gauche, alors celle-ci est un dépôt"

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @azizfrhaan

Traduit par la chaîne Telegram - غيث القلوب - @ghaithqolob

Publié par 3ilmchar3i.net

‏من المخالفات في استعمال الهاتف ما يمارسه بعض الناس من فتح السماعة اثناء المحادثة من دون استئذان المتصل بحيث يجعل من حوله يستمعون الى ما يدور بينهما من حديث وهذا تصرف مناف للأمانة، وأقبح منه تسجيل المكالمة من دون إذن المتصل

عن جابر مرفوعا : (اذا حدث الرجل بالحديث ثم التفت فهي امانة)

 

Cheikh 'Aziz Ibn Farhan Al-Anazi - الشيخ عزيز بن فرحان العنزي

Partager cet article