Avis religieux sur celui qui entrave l'exécution des ordres dans le but d'obtenir un pot-de-vin

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Avis religieux sur celui qui entrave l'exécution des ordres dans le but d'obtenir un pot-de-vin

De `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz, à l'attention du très respectable frère, le prince 'A.M.S, qu'Allah le guide vers ce qui Le satisfait et lui accroît sa science et sa foi.

Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur vous, après ce préambule:

 

J'ai reçu votre lettre respectueuse qui contient trois questions et en voici la réponse:

 

La première : 

 

Celui qui entrave l'exécution des ordres pour qu'on lui verse un pot-de-vin ?

 

Et la réponse :

 

Il n'est pas permis de donner de l'argent à cette personne, car cela rentre dans le cadre de la corruption.

 

Il a été authentiquement rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a maudit le corrupteur, le corrompu et l'entremetteur, et cela comporte un grand mal, une injustice envers les gens et un encouragement à l'injustice.

 

حكم من يعرقل تنفيذ الأوامر حتى يعطى رشوة

من عبد العزيز بن عبد الله بن باز إلى حضرة الأخ المكرم سمو الأمير ع. م. س. وفقه الله لما فيه رضاه وزاده من العلم والإيمان آمين

سلام عليكم ورحمة الله وبركاته، أما بعد

فقد وصلني كتابكم الكريم المرفق المشتمل على ثلاثة أسئلة

وهذا جوابها

الأول: من يعرقل تنفيذ الأوامر حتى يعطى رشوة ؟

والجواب: لا يجوز إعطاء المذكور شيئًا من المال؛ لأن ذلك من باب الرشوة. وقد ثبت عن النبي - صلى الله عليه وسلم - أنه لعن الراشي والمرتشي؛ ولأن في ذلك فسادًا كبيرًا وظلمًا للناس وتشجيعًا على الظلم

(الجزء رقم : 23، الصفحة رقم: 235)

 

(Numéro de la partie: 23, Numéro de la page: 235)

copié alifta.net

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Il est interdit de parler lors du sermon du vendredi (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Il est interdit de parler lors du sermon du vendredi (audio)

Question :

 

Certains gens dorment pendant "Khutbatu Al-Jumu’a" (le sermon du vendredi), est-ce que si on les réveille nous serons (considérés) comme celui qui a bavardé et sa Jumu’a est annulée ?

 

Réponse de Cheikh Ibn Bâz :

 

Il est préférable de les réveiller par le geste et non pas par la parole ; Car la parole pendant Al-Jumu’a n’est pas permise, pour le dire du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«Si tu dis à ton compagnon "Tais-toi", alors que l'imam fait son sermon le jour du vendredi tu as certes bavardé».

(Les savants ont tous été d'accord sur son authenticité)

 

Et le prophète صلى الله عليه وسلم l’a nommé bavard même s’il ordonnait le convenable.

 

Et cela montre l’obligation de l’écoute et l’interdiction des paroles lors du sermon.

 

Et Allâh est celui qui accorde le succès.

 

مجموع فتاوى ومقالات متنوعة المجلد الثلاثون

حكم إيقاظ النائم أثناء الخطبة

بعض الناس ينامون أثناء خطبة الجمعة فهل لو أيقظناهم نكون ممن لغى فلا جمعة له؟

[1]
يستحب إيقاظهم بالفعل لا بالكلام؛ لأن الكلام في وقت الخطبة لا يجوز؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم

إذا قلت لصاحبك أنصت يوم الجمعة والإمام يخطب فقد لغوت

[2]

متفق على صحته، وسماه النبي صلى الله عليه وسلم لاغياً مع أنه آمر بالمعروف، فدل ذلك على وجوب الإنصات وتحريم الكلام حال الخطبة، والله الموفق
[1] من ضمن الأسئلة الموجهة لسماحته من جريدة المسلمون، وقد أجاب عنه سماحته بتاريخ 20/5/1419هـ
[2] أخرجه البخاري في كتاب الجمعة، باب الإنصات يوم الجمعة والإمام يخطب، برقم 934
مجموع فتاوى ومقالات متنوعة المجلد الثلاثون

Cheikh Al-’Outheymine a dit :

 

[...] Et le bavard est celui qui n’a plus de Jumu’a.

 

Et le sens de "qui n’a plus de Jumu’a" : Qu’il est privé de la récompense du Jumu’a, car son Jumu’a est annulé.

 

Donc la récompense répercuté par Al-Jumu’a est interdite à celui qui a fait ce qui exige le bavardage.


قال الشيخ ابن عثيمين رحمه الله

واللاغي هو الذي لا جمعة له، ومعنى كونه لا جمعة له أنه يحرم من أجر الجمعة؛ لأن جمعته تبطل، فالأجر المترتب على الجمعة يحرم منه هذا الذي فعل ما يقتضي اللغو

Publié par le Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Les pays où il n’y a ni étudiants recommandés, ni savants

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les pays où il n’y a ni étudiants recommandés, ni savants

Question :

 

BarakAllâhou fikoum Cheikhana.

 

Il y a des pays où on ne trouve pas d’étudiants en science recommandés par les savants et à plus forte raison on ne trouve pas de savants dans ces pays.

 

Comment faire dans ce cas-là ?

 

Réponse :

 

A ce moment là, les gens doivent revenir vers les savants se trouvant hors de ces pays. 

 

Cependant ils sont négligents si aucun d’entre eux ne se charge d’aller rechercher la science religieuse et ceci pour lever la responsabilité et le péché sur l’ensemble d’entre eux pour ne pas s’être acquitté de cette obligation communautaire alors qu’Allâh عز وجل a dit (traduction rapprochée) :

 

«Pourquoi de chaque clan quelques hommes ne viendraient-ils pas s’instruire dans la religion, pour pouvoir à leur retour, avertir leur peuple afin qu’ils soient sur leur garde.» (Sourate at Tawba verset 122)

 

 Traduit et publié par SalafIslam.fr

 

ماذا يفعل الناس في بلد ليس فيه طلّاب علم ولا علماء؟
السؤال: بارك الله فيكم شيخنا..لكن بعض البلدان لم يزكي بها العلماء طلابا للعلم فضلا ان يكون بها علماء؟؟ فما الأمر حينئذ شيخنا الكريم؟
الجواب: الأمر حينها أن يرجع الناس إلى علماء خارج بلادهم... لكنهم مقصرون جميعهم إذا لم يقم أحد منهم بطلب العلم الشرعي ليرفع عنهم اثم ترك الفرض الكفائي عليهم، والله عزوجل يقول

لَوْلاَ نَفَرَ مِن كُلِّ فِرْقَةٍ مِّنْهُمْ طَآئِفَةٌ لِّيَتَفَقَّهُواْ فِي الدِّينِ وَلِيُنذِرُواْ قَوْمَهُمْ إِذَا رَجَعُواْ إِلَيْهِمْ لَعَلَّهُمْ يَحْذَرُونَ - التوبة122

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Partager cet article

Le mensonge

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le mensonge

Sa signification dans la langue arabe et son emploi chez les Savants : Le mensonge consiste à dire autre chose que la vérité.

 

Mais celui qui le commet peut l’avoir fait volontairement ou involontaire.

 

C’est pour cela que le prophète sallallahou ‘alayhi wa sallam a dit :

 

« Celui qui ment sur moi volontairement, qu’il prépare sa place dans le feu ».

 

Le Savant Mouhammad ibn Ibrahîm Al-Wazîr le yéménite a dit dans son livre « Rawdh al Bassâm » tome 1 page 82 :

 

« Le « mensonge » dans la langue arabe s’utilise aussi bien pour parler de la faute involontaire que de la faute volontaire.

C’est donc une expression qui a besoin d’être expliquer, à moins qu’il existe un indice solide qui montre que l’expression fait bien référence à l’erreur volontaire. ».

 

‘Abdel Fatah abou Ghoudda a dit à la suite de ces paroles :

 

« Je dis: Ce sont des paroles très précieuses, retient les !

Notre cheikh Attahânawî a dit dans son livre « des règles de la science du Hadith » page 170 : « Assayrafî a dit : Et de même lorsqu’ils disent « Untel est un Menteur (Kadhâb) » il faut éclaircir sa signification car le mensonge peut exprimer aussi l’erreur involontaire.

Comme lorsqu’il dit : « Abou Mouhammad a menti » c'est-à-dire « il s’est trompé ». » 

(fin de citation) (1)

 

Voici un exemple concret qui ressemble beaucoup à celui de Mouhammad ibn ‘outhman ibn Abî Chayba et qui ce déroule au même endroit et à la même époque voici ce que dit Al- Khatîb dans son livre « l’Histoire de Baghdâd » tome 4 page 264 dans la biographie de Ahmad ibn ‘Abdel Jabbâr Al- ‘Atardî (n°2004) :

 

« Quand a la parole de Al-Hadramî (Moutayyan) au sujet de Al-‘Atardî selon laquelle il mentait, et bien cette parole est ambigüe et a besoin d’être éclairci.

Si par cette parole il veut dire que Al- ‘Atardî forgeait des Hadiths et bien cela n’existe pas dans les Hadiths de Al’Atardî (2) , et s’il veut dire par là que Al-‘Atardî rapporte de personnes qu’il n’a jamais rencontré, et bien cela aussi est faux. » 

 

Le mensonge dans la science du Hadith : Dans la science du Hadith on désigne par mensonge le mensonge volontaire.

 

Les savants ont donné deux qualificatif pour désigné ceux qui mentent : « L’accusé de mensonge » : ce qualificatif désigne deux personnes :

 

« Premièrement, la personne qui rapporte un Hadith contredisant les bases de la religion et ses règles générales lorsque dans la chaîne de transmission il n’y a personne qui puisse être mis en accusation à part lui.Exemple : Le Hafidh Adhahabî a dit : « Ahmad ibn Mouhammad ibn Ahmad ibn Yahya je ne le connais pas mais le cheikh de l’Islam Al-Harwi a rapporté de lui un récit mensonger. Or à part lui tous les rapporteurs de la chaîne sont sûr. Donc c’est lui qui est mis en accusation. »

Deuxièmement, celui dont on sait qu’il ment dans la vie courante mais on n’a pas observé de sa part de mensonge sur les hadiths prophétique. » (3)

Une telle personne ne sera pas qualifiée de « Menteur» mais plutôt de « accusé de mensonge ».

 

Son Hadith sera alors qualifié de « délaissé » (Matrouk) et non pas de « Forgés » (Mawdou3).

 

« Le menteur » : C’est celui qui attribue volontairement au prophète sallallahou ‘alayhi wa sallam une parole, un acte ou une approbation qu’il n’a pas dit, fait ou approuvé.

 

Le Hadith du « Menteur » est dit « forgé ».

 

Conclusion : Dans la science du Hadith, la qualification de « Menteur » a une définition précise, plus restreinte que dans la langue arabe.

 

Or les savants de la critique emploi quelque fois cette qualification dans le sens linguistique du terme.

 

Donc s’il n’existe pas d’indice indiquant que cette expression est employée dans un sens ou dans un autre, alors la critique ne pourra pas être qualifié d’explicite.

 

C’est pour cela que Al-Khatîb a dit :

 

«Quand a la parole de Al-Hadramî (Moutayyan) au sujet de Al-‘Atardî selon laquelle il mentait, et bien cette parole est ambigüe et a besoin d’être éclairci »

 

Par contre, si l’expression « Menteur» est accompagnée d’une explication montrant bien dans quel sens ce mot est employé, alors on pourra parler de critique explicite.

 

(1) Annotation de ‘Abdel FattaH Abou Ghoudda du livre « Raf’ wa Takmil fil JarH wa Ta’dîl » du cheikh Mouhammad ‘Abdel Hayy Allaknawî (1304H) page 168 

(2) Regardez la similitude avec Mouhammad ibn ‘Outhman. On ne lui a pas non plus trouvé de Hadith réprouvé. 

(3) « Dhawâbit Al-JarH wa Ta’dîl » page 107, « Nouzhatou nadhar » page 44

 

copié de islamverite.fr

Partager cet article

الرد على التكفيريين (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

الرد على التكفيريين (dossier)

Partager cet article

Caractéristiques de la roqya légiférée et erreurs des exorcistes (audio en arabe)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Caractéristiques de la roqya légiférée et erreurs des exorcistes (audio en arabe)

 

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Partager cet article

Se déshabiller et la signification : «Du voile, entre la femme et Allâh, qui se déchire» (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Se déshabiller et la signification : «Du voile, entre la femme et Allâh, qui se déchire» (audio)

 

Question d’un frère :

 

Quelle est la signification : "du voile, entre la femme et Allâh, qui se déchire" (1) ? 

 

Tfadal Yâ Cheikh...

 

Réponse :

 

Quand la femme se voile, par exemple ne se dénude pas dans un bain maure (ex : hammam), il y a entre elle et Allâh سبحانه و تعالى un voile.

 

Il y a un voile de pudeur.

 

Allâh سبحانه و تعالى aussi est en train de la préserver. Naam

 

Mais maintenant qu’elle a ôté ce voile, elle l’a déchiré, c’est comme si elle s’est exhibée, elle a dit : «Moi je n’ai peur de personne, je n’ai honte de personne» et Allâh سبحانه وتعالى lui-même maintenant ne la préserve plus comme auparavant.

 

Elle n’a plus de statut chez Allâh سبحانه وتعالى, elle n’a rien... elle a déchiré le voile, elle a déchiré le voile !

 

C’est comme si elle a dit : «Je m’exhibe, je suis perverse, je m’en fous».

 

Naam, استغفر الله

 

Déchirer le voile qu’il y a entre nous et Allâh سبحانه وتعالى c’est vraiment grave, c’est vraiment grave !

 

Il y a toujours de la pudeur entre nous et Allâh سبحانه و تعالى.

 

Si on déchire le voile c’est grave.

 

Tfadal.

 

(1) Note du webmaster : 

 

«Par Celui qui détient mon âme dans Sa Main, toute femme se déshabillant ailleurs que dans la demeure de l’une de ses mères, ôte certes tout voilage entre elle et le Très Miséricordieux.»

 

«وَالَّذِي نَفْسِي بِيَدِهِ مَا مِنِ امْرَأَةٍ تَضَعُ ثِيَابَهَا فِي غَيْرِ بَيْتِ أَحَدٍ مِنْ أُمَّهَاتِهَا إِلَّا وَهِيَ هَاتِكَةٌ كُلَّ سِتْرٍ بَيْنَهَا وَبَيْنَ الرَّحْمَنِ»

 

Rapporté par Ahmad (hadith 27038) et par At-Tabrâni dans Al-Mou`djam Al-Kabîr (24/253) par l’intermédiaire d’Oum Ad-Dardâ’ رضي الله عنها.

Ce hadith est jugé authentique par Al-Albâni dans Âdâb Az-Zifâf (page : 60).

Voir : At-Targhîb Wat-Tarhîb d’Al-Moundhiri (1/119), Madjma` Az-Zawâ’id d’Al-Haythami (1/617) et As-Silsila As-Sahîha d’Al-Albâni (7/1308) (hadith 3442).

 

Réponse donnée sur Paltalk lors des questions/réponses

 Retranscription par une soeur de l’équipe du site 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Partager cet article

Quelle est la meilleure prière pour la femme : Celle faite dans sa maison ou à la mosquée ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Quelle est la meilleure prière pour la femme : Celle faite dans sa maison ou à la mosquée ?

Question :

 

La prière pour la femme dans sa maison est-elle préférable pour elle que de prier Au Masjid l-Haram ? 

 

Réponse de Cheikh Otheimine :

 

En ce qui concerne les prières obligatoires, prier à la maison lui est préférable que prier dans toute autre mosquée. 

 

Mais concernant la prière de nuit pendant le mois de ramadan [ Quiyam Ramadan ] : Certains parmi les gens de science affirment qu'il est préférable pour la femme d'assister aux prières de nuit [ pendant le mois de ramadan ] à la mosquée. 

 

Ils se basent sur le fait que le Prophète صلى الله عليه وسلم a réuni sa famille et a dirigé leur prière nocturne pendant le mois de Ramadan ainsi que sur ce qui est rapporté concernant 'Omar et 'Ali Ibn Abi Talib رضي الله عنهما, comme quoi ils auraient ordonné à un homme de diriger les prières nocturnes pour les femmes à la mosquée. 

 

Mais les deux Récits rapportés concernant 'Omar et Othman sont faibles, ils ne peuvent donc servirent d'argument, quant au récit affirmant que le Prophète صلى الله عليه وسلم a réuni sa famille et dirigé leurs prières nocturnes, rien n'indique dans le récit que cela à eu lieu à la mosquée. 

 

Quant à la question : Est-Il préférable pour la femme d'assister aux prières nocturnes pendant le ramadan au Masjid l-Haram ou bien de prier à la maison ? 

 

A la base la prière à la maison lui est préférable, excepté s'il y'a un récit qui exprime clairement qu'il est préférable pour la femme de prier au masjid l-Haram plutôt que dans sa maison. [..] 

 

Fatawa Mouhimat li-Nissa-i l-Oummat p 87

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Le groupe Dâ'ich est l'ennemi de l'islam ! (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le groupe Dâ'ich est l'ennemi de l'islam ! (vidéo)

Comment !

 

Comment comprends tu la religion toi !

 

Tu prends la religion juste par partie !

 

Traduction rapprochée :

 

"Croyez vous a une partie du livre et mécroyez vous a une autre" (Sourate 2 Al Baqarah Verset 85)

 

Ne vous ai-je pas dit lors du premier cours que la religion doit être comprise comme une image complète, on ne doit pas juste en prendre une partie et en délaisser une autre... Seulement ceux-là (le groupe de daech et autres khawarig) font cela.

 

Ils font cela !

 

Ils prennent de la religion ce qui coïncide avec leurs passions et ils délaissent de la religion ce qui est pas en accord avec leurs passions.

 

Et ceci est une question à laquelle les gens doivent prêter attention.

 

Ceux-là (daesh) ne sont pas simplement des khawarig étant sortie contre les gouverneurs, mais ils sont des gens qui répandent la turpitude sur la surface de la terre.

 

Ils font partie des gens de l'innovation et de l'égarement.

 

Ils font partie des ennemis de la religion car de par leurs actions ils salissent l'image de la religion et de l'islam.

 

Ils sont parmi nos ennemis, ceux de nos enfants, de nos frères, ainsi que de nos voisins et nos familles, parcque ils mettent tout en oeuvre dans leurs mauvaises propagandes pour les attirer dans leurs rangs.

 

Ceci est quelques chose de dangereux.

 

Ils faut donc prendre garde à eux et mettre en garde contre eux.

 

Nous devons faire cela.

 

Et nous demandons à Allah qu'Il les guide et qu'Il les fasse revenir à l'islam d'un beau retour, et qu'Il nous purifie ainsi que nos familles et l'ensemble des gens de cette innovation, et il n'y a de force et de puissance qu'en Allah.

 

Traduction Abou Jabir 

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Partager cet article

Est-il permis à la femme de sortir pour les visites lorsque son mari est absent ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Est-il permis à la femme de sortir pour les visites lorsque son mari est absent ? (audio)

 

Question :

 

Une sœur a écrit la question et l'a donnée au frère Abu Ahmed.  

 

Elle dit dans la première question:

 

Est-il permis à la femme de sortir pour des visites alors que son mari est absent, c'est à dire en voyage?

 

Et quelles sont les limites quant aux sorties hors de sa maison?

Réponse :

 

La base dans ceci est que la femme doit savoir qu'elle a été créée afin de rester/demeurer dans sa maison, servir son mari et élever ses enfants si elle en a.

 

Et si elle n'a pas d'enfant alors elle se contentera de travailler pour sa maison et son mari, puis il lui est permis de sortir pour remplir certains intérêts que le mari ou qu’un de ses proches parmi ses maharim ne peut pas accomplir ni qu’il ne fût facilité à autre qu'elle de l'accomplir pour elle.

 

Ensuite, il n’y a pas de mal concernant ses sorties aux fins de visiter ses amies ou ses proches, dans des limites qui ne sont pas en grand nombre comme c'est le cas pour les hommes.

 

Car on ne s'est pas adressé pas aux hommes comme on s'est adressé aux femmes dans Sa Parole تبارك وتعالى:

 

« Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes avant l'Islam (Jahiliyah). » (Trad relative S.33 / Al-Ahzab v.33)

 

Il incombe à la femme de garder cela à l'esprit : sa sortie ne doit pas être comme celle de l'homme, (c’est-à-dire sortir) sans compte ni limite et ce, même si son mari ne l'y empêche pas.

 

Si cela est compris (alors) nous entrons au cœur de la réponse à la question.

 

Si l'homme était en voyage et que sa sortie (à la femme) était codifiée - c'est à dire pas en grand nombre comme nous l'avons mentionné- et que son mari ne l'en a pas empêchée, il lui est permis de sortir sinon alors non.

 

En résumé : Sa sortie- dont nous avons restreint l'accès aux femmes par sa caractéristique féminine - la base dans cela : c'est la permission mais la femme n'est pas préservée en jouissant de toutes ses permissions si elle contredit l'époux dans cela.

 

Donc sortir de sa maison afin de visiter certaines de ses amies par exemple : la base dans cela est que c'est permis.

 

Mais si le mari attend d'elle qu'elle reste au sein de leur propre maison durant son absence alors il lui est obligatoire de ne pas sortir et il ne lui est pas permis de sortir.

 

Voici la réponse à la question.

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

copié de cheikhalalbani.com


السائل : إحدى الأخوات كاتبة سؤال ، وأعطته الأخ أبو أحمد ، تقول في السؤال الأول : هل يجوز للمرأة أن تخرج للزيارات وزوجها غائب ، يعني : مسافر ، وما هي حدود خروجها من بيتها ؟
الشيخ الألباني رحمه الله : الأصل في هذا : أن تعرف المرأة أنها خُلقت لتلزم بيتها وتخدم زوجها وتربي أولادها إنْ كان لها أولاد ، وإنْ لم يكن لها ولد فَحَسْبُها أن تُعْنى ببيتها وزوجها ، ثم يجوز لها أن تخرج لقضاء بعض المصالح التي لا يستطيع الزوج أو أحد أقاربها من محارمها أن يقوم بذلك أو لا يتيسر لغيرها أن يقوم لها بذلك ، ثم لا بأس من خروجها لزيارة صواحبها أو أقاربها في حدود ، ليست كثيرة كما هو الشأن بالنسبة للرجال ، لأن الرجال لم يُخاطبوا بمثل ما خُوطبت النساء في قوله تبارك وتعالى : " وَقَرْنَ في بيوتكن ولا تبرجن تبرج الجاهلية الأولى " هذا ينبغي على المرأة أن تضع ذلك نصب عينها ، أي : أن لا يكون خروجها كخروج الرجل دون حساب ودون حدود ، حتى ولو لم يمانع زوجها في ذلك ، إذا عُرف هذا دخلنا في صميم الإجابة عن السؤال ، إذا كان الزوج مسافراً وكان خروجها مقنناً – أي : ليس كثيراً كما ذكرنا – وكان الزوج لا يمانعها في ذلك جاز لها الخروج وإلا فلا ، باختصار : خروجها – الذي ضيقنا دائرته بالنسبة إليها بصفتها امرأة – الأصل فيه : أنه جائز ، لكن المرأة ليس لها صلاحية التمتع بأن تأتي بكل أمر جائز ولو خالف الزوج في ذلك ، فخروجها من بيتها لزيارة بعض صديقاتها – مثلاً – الأصل فيه : أنه جائز ، لكن إذا كان الزوج يريد منها أن تلزم عقر دارها في غيبته عنها ، فيجب أن لا تخرج ولا يجوز لها الخروج هذا هو جواب السؤال

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

«Qu'Allâh fasse miséricorde à celui qui me montre mes défauts»

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

«Qu'Allâh fasse miséricorde à celui qui me montre mes défauts»

'Umar Ibn al-Khattab invoquait Allâh en faveur de ceux qui lui montraient ses défauts en disant :

  رحم الله امرأ أهدى إلي عيوبي

« Qu'Allâh fasse miséricorde à celui qui me montre mes défauts »

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Abdul-'Azîz As-Salmân - الشيخ عبد العزيز بن محمد السلمان

Partager cet article

Le regret est un repentir

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le regret est un repentir

D'après Anas Ibn Malik رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Le regret (*) est un repentir». 

Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Al-Albani dans Sahih Al Jami n°6802

 

(*) Il s'agit du regret ressentie par le croyant suite au fait d'avoir commis une désobéissance à Allâh.

عن أنس ابن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

الندم توبة
رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٦٨٠٢

 

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

La hijra ou le danger de rester en terre de mécréance (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La hijra ou le danger de rester en terre de mécréance (audio-vidéo)

 

Question :

 

Nous conclurons avec cette question: Une personne demande:
Les musulmans qui se trouve dans des pays mécréants [avec des lois non-musulmanes], que leur incoment-ils?

 

Réponse :

 

Premièrement, nous conseillons aux musulmans de ne pas rester dans les pays mécréant.

 

Et qu’ils les quittent pour (aller dans) les pays musulmans dans le but de préserver leurs religions, leurs croyances, leurs comportements, leurs enfants, leurs descendances ainsi que leurs familles (épouses).

 

Car dans ces pays ils voient la mécréance, ils voient la désobéissance (à Allah) à grande échelle. Et parfois les enfants sortent de l’obéissance du père et de la mère, au point où ils n’arrivent plus à les éduquer à cause de la force de la loi qui s’applique dans ces pays.

 

Ainsi ton fils et ta fille sera dépossédé de son (noble) caractère, de sa droiture et de sa religion toute entière. Le fait de rester de ce pays représente pour toi un danger immense, mais aussi pour tes enfants et ta famille (épouse).

 

Donc, lorsque la hijra vers les pays musulmans t’es facilité, accomplis-là. 

 

Le prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

"Je me désavoue de tout musulman qui s’installent parmi les polythéistes [Mouchrikîn], ils ne doivent pas apercevoir le feu de camp l’un de l’autre"

 

Il dit également صلى الله عليه وسلم :

 

"Celui qui se regroupe avec un polythéiste [Mouchrik] et vit avec lui - « qui se regroupe » c’est à dire qu’il vit avec lui dans le même pays - Il est comme lui."

 

Ce qui est voulu (à travers cela) c’est qu’il n’appartient pas au le musulman ayant la capacité (d’émigrer) de rester dans les pays des mécréants.

 

Mais s’il est entré dans ces pays  mécréants, [Il doit savoir que] ces pays ont des règles.

 

Il lui incombe donc de respecter ces règles tant que cela n’entre pas dans la désobéissance à Allah -Le Très-Haut-.

 

Traduit et publié par l’équipe de Sounnah-Diffusion

Cheikh 'Ali Ibn Yahya Al-Hadâdy - الشيخ ع.علي بن يحيى الحدادي

Partager cet article