compteur de visite

Catégories

11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 23:55
Doit-on ôter la bague lors des ablutions ?

Question :

 

Faut-il ôter la bague et la montre pendant les ablutions ?

 

Réponse :

 

Selon les jurisconsultes, la Sunna veut qu'on la fasse bouger.

 

Cependant si elle est très serrée, il faut la bouger car, autrement, l'eau ne lui passerait pas dessous.

 

Or, Allah le Puissant et Majestueux dit selon la traduction relative et rapprochée :

 

«Lavez vos visages et vos mains» (Sourate 5 verset 6). 

 

Aussi il faut laver la main entièrement de l'extrémité des doigts au coude. 

 

Extrait de Liqaa al-bab al-maftouh, n° 232
Publié par 3ilmchar3i.net

حكم تحريك الخاتم أثناء الوضوء

السؤال : فضيلة الشيخ! هل يجب تحريك الخاتم والساعة أثناء الوضوء؟

الجواب : الفقهاء قالوا: يسن تحريكه

ولكن إذا كان ضيقاً فلابد من تحريكه، لأنه إذا لم يحركه لم يصل الماء إلى ما تحته، والله عز وجل يقول

فَاغْسِلُوا وُجُوهَكُمْ وَأَيْدِيَكُمْ - المائدة:6

فلابد من غسل اليد كلها من أطراف الأصابع إلى المرفق

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Purification - طهارة
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 23:54
Prends garde à tout ce qui pourrait être la cause de l'annulation de tes oeuvres ! (audio)

 

Cheikh Salih Al Fawzan, qu’Allah le préserve, a dit :

 

« Et la religion d’Ibrahim est d’adorer Allah en lui vouant un culte exclusif, ceci est la hanifiya.

Il n’a pas seulement dit : « adorer Allah », mais il a dit : « en lui vouant un culte exculsif », c’est-à-dire : en t’écartant de l’association, car si l’association se mélange à l’adoration, elle la rend vaine.

Et l’adoration ne peut-être valide que si elle est épurée de l’association majeure et mineure. ».

VDSF.png

Annotation de Cheikh Ali Ibn Nassir Al Faqihi

 

L’association majeure, c’est que tu invoques avec Allah autre que Lui, que tu sacrifies pour autre qu’Allah, que tu fasses un serment pieux pour autre qu’Allah, que tu implores le secours d’autre qu’Allah…

 

Ce sont toutes des formes d’association majeure, si elle se mêle aux œuvres, elles les annulent.

 

Et Allah a dit dans Son Livre : 

إِنَّ اللَّهَ لاَ يَغْفِرُ أَن يُشْرَكَ بِهِ وَيَغْفِرُ مَا دُونَ ذَلِكَ لِمَن يَشَاء

 

« Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne un quelconque associé. En dehors de cela, Il pardonne à qui Il veut. » [An-Nissa, verset 48]

 

Quant à l’association mineure, les savants l’ont expliquée par l’ostentation.

 

Un homme accomplit une œuvre de manière ostentatoire pour les gens, c’est-à-dire qu’il veut que les gens disent de lui, par exemple, s’il fait des aumônes, qu’il construit des mosquées, qu’il vient en aide aux nécessiteux, il veut que les gens disent de lui qu’il est généreux, qu’il est ceci ou cela…

 

Ceci s’appelle l’ostentation.

 

L’ostentation rend vaine l’œuvre dans laquelle elle s’est produite.

 

Lorsque le Messager (صلى الله عليه و سلم) fut interrogé au sujet du combattant sur le sentier d’Allah, il a dit :

 

« C’est celui qui combat pour que la parole d’Allah soit la plus élevée. ».

 

Si un homme combat par bravoure, Allah sait ce qu’il y a dans son cœur, donc lorsqu’il dira : « J’ai combattu sur Ton sentier. »

 

Allah lui dira alors : « Tu mens, tu as combattu pour que l’on dise de toi que tu es courageux et cela a été dit. ».

 

S’il dépense de l’argent souhaitant que les gens le remercient et le complimentent, lorsqu’il dira : « Il n’y a pas un sentier parmi les sentiers de bien sans que je n’y ai dépensé (pour Toi). »

 

Allah lui dira alors : « Tu mens, tu n’as dépensé que pour que l’on dise de toi que tu es bienfaisant et cela a été dit. ».

 

C’est-à-dire que tu as obtenu ce que tu voulais. Tu as accompli une œuvre souhaitant une rétribution pour celle-ci et la rétribution que tu souhaitais dans ce bas-monde était qu’ils fassent tes éloges et te complimentent, ils ont donc fait tes éloges et t’ont complimenté et il ne te reste rien pour l’au-delà.

 

C’est pour cela que la sincérité est indispensable, il faut que l’œuvre soit accomplie sincèrement pour le Visage d’Allah (سبحانه و تعالى).

 

L’adoration doit donc être épurée de l’association majeure et mineure.

 

Nous avons vu que l’association majeure rend vaines toutes les œuvres et que l’association mineure rend vaine l’œuvre dans laquelle elle s’est produite.

 

Tu as fait une aumône de 1000 riyals, mais tu l’as faite de manière ostentatoire pour les gens, tu n’auras donc aucune récompense pour celle-ci mais tes autres œuvres ne seront pas annulées.

 

Ceci est compris ?

 

C’est l’œuvre dans laquelle l’ostentation s’est produit qui est annulée, c’est-à-dire que tu ne profiteras en rien de cette œuvre, car tu ne l’as pas accomplie pour le Visage d’Allah mais seulement pour que les gens te complimentent et te remercient et ils t’ont complimenté et remercié.

 

Quant à l’association majeure, elle rend vaines toutes les œuvres.

 

Si tu invoques autre qu’Allah, il ne te reste ni prière, ni aumône, ni pèlerinage, ni jeûne, tout est rendu vain.

 

Car Allah a dit :

إِنَّ اللَّهَ لاَ يَغْفِرُ أَن يُشْرَكَ بِهِ وَيَغْفِرُ مَا دُونَ ذَلِكَ لِمَن يَشَاء

 

« Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne un quelconque associé. En dehors de cela, Il pardonne à qui Il veut. » [An-Nissa, verset 48]

 

Si tu associes à Allah, c’est-à-dire que tu as invoqué autre que Lui, imploré le secours d’autre que Lui, sacrifié pour autre que Lui… toutes tes œuvres sont rendues vaines.

 

Il est donc obligatoire pour le musulman de préserver sa croyance plus que tout.

 

Nous sommes venus pour le pèlerinage qui fait partie des œuvres apparentes.

 

Si notre intention est de nous faire appeler par nos voisins hajj untel, hajj untel ou hajj untel lorsque l’on retournera dans notre pays, si cela est ton intention, tu n’auras de ton pèlerinage que cela.

 

Mais si tu souhaites accomplir cette obligation pour Allah (عز و جل), tu reviendras alors : « comme le jour où ta mère t’a enfanté », comme cela est mentionné dans le hadith.

 

Le pèlerin qui accomplit son pèlerinage sincèrement, avec un argent pure, ne recherchant que le Visage d’Allah (عز و جل) et se conformant à la Sunna du Prophète (صلى الله عليه و سلم), reviendra sans aucun péché comme le jour où sa mère l’a enfanté.

 

Mais si tu souhaites que les gens t’appellent hajj untel, et que tu ne souhaites que cela, tu ne récolteras alors rien d'autre de cette œuvre si n’est cela et la fatigue. 

 

J’attire ensuite l’attention de certains frères, qu’Allah les rétribue par un bien.

 

Il y a certaines personnes qui mettent leur habit de sacralisation puis se mettent dans la mosquée, devant le minaret ou sur les lieux saints des rites sur lesquels vous allez vous rendre, puis il demande à se faire photographier de cette manière.

 

Lorsqu’il retourne dans son pays, il développe cette photographie, la met dans un beau cadre et l’accroche dans son salon.

 

Lorsqu’il reçoit des visiteurs, c’est comme s’il leur disait : « Regardez ce que j’ai fait. ».

 

Je vous avertis donc contre cela car cela peut faire partie de l’ostentation.

 

L’homme doit s’écarter de ces choses qu’ils pensent insignifiantes, il doit prendre garde à ces choses qui pourraient rendre vaines ses œuvres qu’il accomplit pour le Visage d’Allah (تبارك و تعالى). 

 

Extrait des annotations de Cheikh Ali Ibn Nassir Al Faqihi, qu’Allah le préserve, sur le commentaire de Cheikh Salih Al Fawzan, qu’Allah le préserve, de l’introduction d’al qawa’id al arba’.

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh 'Ali Ibn Mohamed Naçer Fiqihi -  الشيخ علي بن محمد ناصر الفقيهي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 23:53
Parmi les droits des conjoints (vidéo)

-Il est du devoir du mari de se préoccuper de sa femme, et il ne doit pas l'accabler avec des ordres qui sont au-delà de sa capacité.

 

Et il se doit de la loger dans une habitation qui est digne pour quelqu'un de son statut.

 

Il doit lui apprendre ce qui va établir sa religion.

 

Il se doit d'être jaloux envers elle d'une jalousie légiférée.

 

Il se doit de la protéger d'une manière optimale et ne doit pas la trahir.

 

Il doit vivre avec elle en faisant preuve de bonté.

 

فإمساك بمعروف أو تسريح بإحسان

 

« ... c'est soit la reprise conformément à la bienséance, ou la libération avec gentillesse... » {Sourate la vache 2 verset 229}

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

استوصوا بالنساء خيرا

 

« Soyez aimable avec les femmes »

[al Boukhârî et Mouslim dans leur sahih]

 

Il a été demandé au Prophète صلى الله عليه وسلم: quels sont les droits de l'une de nos femmes? Il a dit:

 

أن تطعمها إذا طعمت وتكسوها إذا اكتسيت أو اكتسبت ولا تضرب الوجه ولا تقبح ولا تهجر إلا في البيت

 

« Tu la nourris lorsque tu te nourris et tu la vêtis lorsque tu te vêtis, tu ne frappes pas le visage, tu n'insultes pas et si tu quittes le lit conjugal, elle demeure au foyer »

[Ahmad et abou Daoud]

 

-Et parmi les droits du mari envers sa femme, c'est qu'elle lui obéit sur ce qui est bon et correct, et qu'elle le suive dans sa maison.

 

Et elle ne doit pas jeûner un jeûne surérogatoire, sauf avec sa permission.

 

Et elle ne doit pas autoriser quiconque entrer dans sa demeure sauf avec sa permission, et elle ne doit pas sortir sans sa permission.

 

Et elle doit montrer de la gratitude envers les faveurs qu'il lui a gratifié, et elle ne doit pas faire preuve d'ingratitude pour cela.

 

Et elle doit gérer sa demeure et se préparer pour lui, et lui préparer signifie ce qui mènera une vie agréable.

 

Elle doit le protéger en ce qui concerne sa religion, sa richesse, et son honneur.

 

Le Prophète صلى الله عليه وآله وسلم a dit:

 

أيما امرأة ماتت وزوجها عنها راض دخلت الجنة

 

« Toute femme qui décède alors que le mari était satisfait d'elle entrera au paradis ». 

[at Tirmidhi et al Hakim, authentique]

 

copié de minhaj sunna

 

من حقوق الأزواج على بعضهم

مستفاد من: حسن العشرة الزوجية | للشيخ: عبد الله بن عبد الرحيم البخاري

على الزوج حق أن ينفق على امرأته، ولا يكلفها من الأوامر ما لا تطيق، وأن يسكنها في بيت يصلح لمثلها، وأن يعلمها ما يقوم به دينها، وأن يغار عليها غيرة شرعية، وأن يصونها صيانة تامة، وأن لا يتخونها، وأن يعاشرها بمعروف ﴿فَإِمْسَاكٌ بِمَعْرُوفٍ أَوْ تَسْرِيحٌ بِإِحْسَانٍ﴾ قال صلى الله عليه وسلم: ((اسْتَوْصُوا بِالنِّسَاءِ خَيْرًا)) وسُئل عليه الصلاة والسلام ما حق امراة أحدنا عليه قال: ((أَنْ تُطْعِمَهَا إِذَا طَعِمْتَ وَتَكْسُوَهَا إِذَا اكْتَسَيْتَ أَوْ اكْتَسَبْتَ وَلَا تَضْرِبْ الْوَجْهَ وَلَا تُقَبِّحْ وَلَا تَهْجُرْ إِلَّا فِي الْبَيْتِ)) أخرجه الإمام أحمد وأبو داود وهو الصحيح

ومن حق الزوج على زوجته أن تطيعه في المعروف، وأن تتابعه في مسكنه، وألّا تصوم تطوعًا إلا بإذنه، وألّا تأذن لأحد في بيته إلا بإذنه، وألّا تخرج بغير إذنه، وأن تشكر نعمته التي أنعم بها عليها، ولا تكفرها، وأن تدبر منزلها، وأن تتهيأ له، وأن تهيء له أسباب المعيشة المرضية، وأن تحفظه في دينه وماله وعرضه قال صلى الله عليه وآله وسلم: ((أَيُّمَا امْرَأَةٍ مَاتَتْ وَزَوْجُهَا عَنْهَا رَاضٍ دَخَلَتْ الْجَنَّةَ)) أخرجه الترمذي والحاكم وهو حديث صحيح

Divider_for_Dark.png

Divider_for_Dark.png

Parmi les droits des conjoints (vidéo)

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 23:52
Se défendre contre un gouverneur injuste ?

Question :

 

Comment peut-on réunir (la compréhension) du hadîth :

 

« celui qui meurt en défendant ses biens est un martyr »

 

et du hadîth :

 

« écoute et obéit, même s'il frappe ton dos et prend tes biens » ?

 

Réponse :

 

Ceci (« écoute et obéit, même s'il frappe ton dos et prend tes biens ») concerne la relation avec les détenteurs du pouvoir.

 

-Quant à la défense de ses propres biens, cela doit être mis en pratique avec autre que les détenteurs du pouvoir.

Si une personne injuste, un voleur, un bandit ou un brigand veut te dépouiller de tes biens, alors défends-toi, et si tu te fais tuer alors tu seras martyr.

 

-Quant au gouverneur, ne te défends pas s'il s'empare de tes biens.

Patiente la dessus en repoussant le plus grand des deux maux.

 

Il y a donc une distinction à faire entre le gouverneur et un individu quelconque.

 

Explication du hadith « nous étions dans la période anté-islamique » de shaykh Sâlih Al Fawzân

copié de lamektaba.over-blog.com

 

كيف يجمع بين حديث : ( من قتل دون ماله فهو شهيد ) وحديث : ( اسمع وأطع وإن ضرب ظهرك وأخذ مالك) ؟

س : أحسن الله إليكم ؛ يقول السائل : فضيلة الشيخ : كيف يجمع بين حديث : ( من قتل دون ماله فهو شهيد ) وحديث : (اسمع وأطع وإن ضرب ظهرك وأخذ مالك فاسمع وأطع )؟

ج(اسمع وأطع وإن أخذ مالك وضرب ظهرك ) .هذا في ولي الأمر، أما المدافعة عن المال فهذا مع غير ولي الأمر

لو جاء ظالم ، أو سارق ، أو لص ، أو قاطع طريق يريد أخذ مالك ، فإنك تدافع دونه ولو قتلت ، فإن قتلت فأنت شهيد ، أما ولي الأمرفلا تدافع ، لو أخذ مالك لا تدافعه ؛ بل اصبر على ذلك دفعا لأعظم الضررين ، فرق بين ولي الأمر وبين آحاد الناس ، الظلمة من آحاد الناس

المصدر : كتاب : شرح حديث (إنا كنا في جاهلية ) للشيخ صالح الفوزان - حفظه الله تعالى -م: سحاب

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 23:51
Éclats de lumière - ومضات نور

Un éclat de lumière

 

Selon Mitrif ben Abdellah, Malik m’a dit :

 

"Que disent les gens à mon propos ?

Je lui ai répondit : l’ami vous vante alors que l’ennemi parle de vous en mal.

Et il a dit : les gens vont rester comme cela, mais nous nous réfugions auprès d'Allah contre la succession des critiques (dire du mal de la personne)."

 

-J’ai dit (Sheikh Ali Ramly) :

 

Aucune personne n'échappe aux ennemis jaloux qui font de la médisance sur lui comme cela est arrivé aux prophètes et aux messagers alors que seule la preuve doit être mise en avant.

Par contre la succession des critiques (dire du mal de la personne) est une preuve que la personne est dénigrée.

Car le prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

(Vous êtes les témoins d’Allah sur terre).

Celui qui est dénigré chez les musulmans et en particulier chez les gens pieux, alors sans aucun doute il est dénigré chez Allah.

Pour cela, nous nous réfugions auprès d'Allah contre une telle chose, et nous Lui demandons la droiture de l’apparence et la droiture de ce qui est caché ainsi qu'une bonne fin (Husn al khatima).

 

ومضة نور

عن مطرف بن عبد الله قال : قال لي مالك: ما يقول الناس في ؟ قلت : أما الصديق فيثني، وأما العدو فيقع. فقال: ما زال الناس كذلك، ولكن نعوذ بالله من تتابع الألسنة كلها

قلت (الشيخ علي الرملي) : لا يخلو أي إنسان من وجود أعداء وحسدة يطعنون فيه كما حصل مع الأنبياء والرسل ، والعبرة بالدليل ، ولكن تتابع الألسنة يدل على ذم الشخص ؛ لأن النبي : أنتم شهداء الله في الأرض، ومن تتابعت ألسنة المسلمين وخصوصا الصالحين على ذمه فهو مذموم عند الله ولا شك، فنعوذ بالله من ذلك ونسأله صلاح الظاهر والباطن وحسن الختام

  db2_by_rbsrdesigns-d3ihhaj.png 

Un éclat de lumière

 

Imam Ahmed a dit :

 

"Si tu vois quelqu’un insultant Hamaad ben Salama, alors accuse-le pour son islam, car Hamaad ben Salama était dur envers les innovateurs."

 

ومضة نور

قال الإمام أحمد : إذا رأيت الرجل يغمز حماد بن سلمة ، فاتهمه على الإسلام ؛ فإنه كان شديدا على المبتدعة

      db2_by_rbsrdesigns-d3ihhaj.png

Un éclat de lumière 

 

Hamaad ben Zayd (parmi les imams des Salaf) a dit :

 

"Les Jahmya cherchent à dire qu’Allah n’est pas au ciel."

 

-J’ai dit (Sheikh Ali Ramly) :

 

Leur but est d'arriver à nier l’élévation d’Allah au dessus de toute sa création.

Et il a dit (Hamaad ben Zayd) :

"Le Coran est la parole d’Allah que Gabriel a descendu de la part du Seigneur de l’univers."

 

ومضة نور

قال حماد بن زيد وهو أحد أئمة السلف : إنما يدورون على أن يقولوا ليس في السماء إله. يعني الجهمية

قلت (الشيخ علي الرملي) : أي أنهم يريدون أن يصلوا إلى إنكار علو الله على خلقه

وقال رحمه الله : القرآن كلام الله، أنزله جبريل من عند رب العالمين

db2_by_rbsrdesigns-d3ihhaj.png

Un éclat de lumière 

 

Al-Chafi’i [Qu’Allah soit satisfait de lui] a dit :

 

"À l’image du prophète , je préfère que l’homme soit encore plus généreux pendant le mois du Ramadan car les gens ont des besoins durant ce mois du fait que plusieurs parmi eux consacrent leurs temps à l’adoration (le jeûne, la Salat) au lieu de subvenir à leur besoin."

 

ومضة نور 

قال الشافعي رضي الله عنه : أحب للرجل الزيادة بالجود في شهر رمضان اقتداءً برسول الله ، ولحاجة الناس فيه إلى مصالحهم، ولتشاغل كثيرٍ منهم بالصَّوم والصلاة عن مكاسبهم

 

db2_by_rbsrdesigns-d3ihhaj.png

Un éclat de lumière 

 

Sofyane At-Thawri (Rahimahou Allah) a dit :

 

"Ces rois vous ont délaissé la vie de l'au- delà, alors laissez leurs la vie d’ici-bas."

 

ومضة نور

قال سفيان الثوري رحمه الله : إن هؤلاء الملوك قد تركوا لكم الآخرة ، فاتركوا لهم الدنيا

db2_by_rbsrdesigns-d3ihhaj.png

Un éclat de lumière 

 

Sofyane At-Tawri a dit :

 

"Les pires des gens sont ceux qui cherchent les bénéfices de la vie d’ici-bas à l'aide des actes de la vie de l'au-delà."

 

-J’ai dit (Sheikh Ali Ramly) :

 

Qu’ils sont nombreux !

Qu’Allah ne les augmente pas.

 

ومضة نور

قال سفيان الثوري : إن أقبح الرعية أن يطلب الدنيا بعمل الآخرة . قلت : ما أكثرهم اليوم لا كثرهم الله

db2_by_rbsrdesigns-d3ihhaj.png

 

Un éclat de lumière 

 

Nafi’e l’esclave affranchi d’ibn Omar pleura lors de son agonie.

Ils lui ont demandé : "Qu’est ce qui te fait pleurer ?"

Il a répondu : "Je me suis souvenu de Saâd et de la pression de la tombe."

 

C’est-à-dire il s'est rappelé la parole du prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«La tombe a une pression, si quelqu’un pouvait y échapper ce serait Saâd Ibn Mou'âdh».

 

ومضة نور

لما احتضر نافع مولى ابن عمر بكى فقيل ما يبكيك ؟ قال : ذكرت سعدا وضغطت القبر

أي تذكر قول النبي : إن للقبر لضغطة لو نجا منها أحد لنجا منها سعد بن معاذ

db2_by_rbsrdesigns-d3ihhaj.png

Un éclat de lumière 

 

Saîd ben Abdelaziz At-Tanukhi (parmi les imams et les savants des Salaf au Cha-am) a dit :

 

"Il n’y a rien de bon dans cette vie sauf pour deux hommes : celui qui conserve consciemment le silence et celui qui parle avec savoir."

 

-J’ai dit (Sheikh Ali Ramly) :

 

Ceux qui écrivent sur internet sont ceux qui en ont le plus besoin, car beaucoup d'entre eux ne récoltent que des péchés à cause de ce qu’ils écrivent.

 

ومضة نور

قال سعيد بن عبد العزيز التنوخي من أئمة السلف من علماء بلاد الشام : لا خير في الحياة إلا لأحد رجلين : صموت واع ، وناطق عارف

قلت (الشيخ علي الرملي) : كتاب الأنترنت من أحوج الناس لهذا ؛ لكثرة من يكتب وما نصيبه من الكتابة إلا الوزر

db2_by_rbsrdesigns-d3ihhaj.png

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 23:50
Est-ce que le vomi annule les ablutions ? (audio-vidéo)

La question fait l’objet d’une divergence entre savants

 

L’imam Mâlik estimait que celui qui a vomi n’était pas tenu de refaire ses ablutions mais qu’il devait seulement se gargariser et se laver la bouche.

 

C’est aussi l’opinion de l’imam Ach-Châfi’î et, selon une narration, l’avis de l’imam Ahmad.

 

Abû Hanîfa, en revanche, considérait qu’il était obligatoire de refaire ses ablutions après avoir vomi. 

 

On attribue également cette position à l’imam Ahmad dans une seconde narration (qui précise cette fois qu’il faut que le vomi soit en massif et non léger).

 

Source: Voir {al-Madjmû’ (2/63-65).} et {al-Moughni (1/247-250).}

انظر : «  المجموع »  (2/63-65) & «  المغني »  (1/247- 250

 

divider-11.png

D’après Thawbân (qu’Allah l’agrée) : 

 

« Après avoir vomi, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) s’était levé et avait refait ses ablutions. » 

{Ahmad et At-Tirmithî mais il a une divergence sur l’authenticité du hadith}

 

L’imam Ibn 'Abdel Bârr commente et dit : 

 

« Ce hadith ne renferme ni dans sa forme ni dans son sens la preuve d’une quelconque obligation (de refaire ses ablutions) ».

Source : « Al Istidhkâr »

 

'Aïcha (qu’Allah l’agrée)que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : 

 

« Que celui qui a été sujet à des vomissements, des régurgitations, à des saignements de nez ou à des écoulements de liquide séminale [Eau blanchâtre et visqueuse sécrétée par l’être humain lorsqu’il est sous l’effet du désir sexuelle] aille refaire ses ablutions puis s’assure de prier correctement en observant le silence ». 

 

Rapporté par Ibn Mâja et rendu faible par l’Imam Ahmad et Ibn Hâjar al Asqalâni.

Hadith très faibles car dans la chaîne de transmission il y a «  Ismâîl Ibn ‘Ayyâch » qui n'est pas considéré fiable lorsqu'il rapporte des propos de la part de rapporteurs résidants en dehors de sa contrée.

 

وَعَنْ عَائِشَةَ  - رَضِيَ اَللَّهُ تعالى عَنْهَا -  أَنَّ رَسُولَ اَللَّهِ - صلى الله عليه و سلم - قَالَ

  مَنْ أَصَابَهُ قَيْءٌ أَوْ رُعَافٌ, أَوْ قَلَسٌ, أَوْ مَذْيٌ فَلْيَنْصَرِفْ فَلْيَتَوَضَّأْ, ثُمَّ لِيَبْنِ عَلَى صَلَاتِهِ, وَهُوَ فِي ذَلِكَ لَا يَتَكَلَّمُ

[أَخْرَجَهُ اِبْنُ مَاجَه  وَضَعَّفَهُ أَحْمَدُ وَغَيْرُهُ]

 

Cheikh Salih Al-’Outheymine explique le hadith :

 

 

Le vomissement : Il n’annule pas les ablutions quel qu’il soit, et qu’il soit en petite ou en grande quantité, que la nourriture ait changé d’aspect ou pas, car il n’y a pas de preuve authentique montrant qu’il annule les ablutions.

 

Le vomi est-il impur ou non ?

 

La majorité des savants disent que oui c’est à dire qu’on doit en nettoyer le vêtement et le corps s’il est touché. 

Et certains savants ont dit qu’il n’est pas impur car si cela était le cas, le Prophète ( عليه الصلاة والسلام ) l’aurait montré car cela arrive souvent. 

 

Donc il n’y a aucune preuve montrant qu’il est impur alors que l’impureté nécessite un dalîl (une preuve) car la règle de base (Al Asl) concernant les matières c’est la pureté sauf s’il y a un dalîl prouvant le contraire.

 

Mais par prudence il est mieux de le nettoyer s’il touche le vêtement ou le corps. 

 

Le sang qui coule du nez ( « Ar-Rou’âf » ), ça n’annule pas les ablutions, en grande ou en petite quantité car il n’y a de preuve authentique montrant qu’il annule les ablutions.

 

Le sang est-il impur ou non ?

 

La majorité des savants disent que oui il est impur, mais il n’y a aucune preuve de l’impureté du sang humain sauf pour ce qui sort des deux voies naturelles.

Mais il n’y a pas de doute qu’il est mieux de le nettoyer quand même en raison de l’avis des savants qui disent qu’il est impur.

 

La régurgitation ( « Al Qalas » ), c'est-à-dire un vomissement en petite quantité, ce n’est pas impur et n’annule pas les ablutions, comme le vomi.

 

Source: L’explication de Bouloûgh al-Marâm (hadith n°69)

divider-11.png

Question :

 

Est-ce que le vomi annule les ablutions?

 

Réponse de Cheikh Salih Al-’Outheymine :

 

L’avis prépondérant est que le vomi n’annule pas les ablutions, qu’il soit en grande ou en petite quantité, car il n’y pas de preuve quant au fait qu’il soit un annulatif.

 

Et la base est que les ablutions subsistent, et ceci est une règle bénéfique pour l’étudiant en science et autre que lui :

 

ce qui est attesté par une preuve, ne peut être annulé que par une preuve.

 

Et il n’existe pas de preuve, selon le Prophète صلى الله عليه وسلم, que le vomi soit un annulatif des ablutions.

 

Il en est de même pour les blessures, s’il sort du sang de la blessure, tant bien même en grande quantité, il n’annule pas les ablutions et tout ce qui sort du corps n’annule pas les ablutions si ce n’est l’urine, les excréments et les gaz.

 

Ainsi que tout ce qui sort, des orifices de l’urine et des excréments, comme sang ou pus ou autres de ce genre.  

 

Source: Fatâwa Nur ‘Alâ Darb  

 

السؤال: جزاكم الله خيرا من جمهورية مصر العربية المستمعة س. م,ع تقول فضيلة الشيخ هل القيء ينقض الوضوء؟

   الجواب الشيخ: القول الراجح أن القيء لا ينقض الوضوء سواء كان قليلا أم كثيرا وذلك لأنه لا دليل على كونه ناقضا والأصل بقاء الوضوء وهذه قاعدة مفيدة لطالب العلم وغيره أن ما ثبت بدليل لا يمكن أن ينقض إلا بدليل وليس عن النبي صلى الله عليه وسلم دليل على أن القيء ناقضٌ للوضوء وكذلك يقال في الجروح إذا خرج من الجرح دم ولو كان كثيرا فإنه لا ينقض الوضوء ولا ينقض مما يخرج من الجسد إلا البول والغائط والريح وكذلك ما خرج من مخرج البول والغائط من دم أو قيح أو نحوهما

divider-11.png

Question :

 

Si une personne vomit, cela annule-t-il son woudou ?

 

Réponse de Cheikh Al Fawzan :

 

Oui, avoir vomi fait perdre ses ablutions.

 

Et il doit refaire son woudou étant donné que ça lui est sorti de son estomac, cela fait perdre les ablutions. 

 

Il est rapporté dans un hadith que le Prophète (salallah 3alayhi wa salam) a vomit, et il a fait al woudou. 

 

Question :

 

Certaines sœurs demandent, également, Ô Cheikh, lorsque leur enfant est avec elles et vomit sur leurs habits, est ce que cela fait partie des impuretés ? 

 

Réponse de Cheikh Al Fawzan :

 

Oui, le vomi est une impureté, cela annule al woudou et c’est aussi impur

 

La personne doit nettoyer la partie de l’habit ou du corps qui a été atteinte par le vomi. 

 

Retranscription par Amatulhaqq - Katia (@chaboulix)رحمها الله 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Purification - طهارة
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 17:31
La mort pendant le mois de ramadan a-t-elle un mérite particulier ? (audio)

 

Question :

 

Celui qui meurt pendant le mois de Ramadan, fait-il partie des gens du Paradis ?

 

Réponse de Cheikh Mouhammad Ibn ‘Abdoul-Wahab Al-Wassabi :

 

Nous disons : nous espérons le bien pour lui.

 

S’il était quelqu’un qui prie et qui jeûne ; s’il était des gens du Tawhid alors on espère le bien pour lui.

 

En particulier s’il a jeûné le mois de Ramadan puis est mort. 

separador-2-

Question :

 

Le questionneur de Syrie demande :

 

Est-ce que celui qui meurt pendant le mois de Ramadan ou le jour du vendredi ou pendant sa nuit, cela a-t-il un mérite sur les autres jours, car nous avons entendu cela de l'un des frères.

 

Réponse  de Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al ‘Outheymine:

 

Je ne sais rien à ce sujet.

 

Les hadiths qui ont été rapportés en ce qui concerne la mort le jour du vendredi sont tous inauthentiques.

 

De même, pour celui qui meurt pendant le mois de  Ramadan, je ne connais rien à ce sujet, qui indiquerait un mérite spécifique.

 

Cependant, s'il meurt en jeûnant et bien-guidé, alors un grand bien est à espérer pour lui.

 

Mais je ne connais rien de précis en ce qui concerne la mort durant le mois de Ramadan.

 

Quant à la mort le vendredi soir ou pendant la journée du vendredi, certaines choses ont été rapportées à ce sujet mais qui ne sont pas authentiques.

 

Source: Fatawa Nour ‘Ala Ad-Darb 13/477

traduction de l'anglais : AbderRahman abou Maryam
 

Cheikh Mouhamed Ibn Abdelwahab Al-Wassabee - الشيخ محمد بن عبد الوهاب الوصابي
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 21:41
Raccourcir et rassembler ses prières pendant tout le voyage ?

D’après `Aicha, l’épouse du Prophète صلى الله عليه وسلم,

 

"Les prières furent d’abord fixées à deux Raka`ah chacune ; En cas de séjour aussi bien que pendant le voyage.

La prière faite en voyage fut maintenue telle quelle ; Alors que celle faite dans le premier cas, fut augmentée."

Rapporté par Muslim

 

SHeikh Muhammad Ibn ‘Uthaymîn رحمه الله a expliqué que la distance, dont le parcours autorise le raccourcissement de la prière, est fixée par certains savants à près de 80 km.

 

D’autres savants renvoient à ce que la coutume considère comme un voyage, même s’il s’agit de parcourir une distance inférieure à 80 km.

 

Ce que les gens n’appellent pas «voyage» n’en est pas un, même s’il consiste à parcourir 100 km.

 

Ce dernier avis correspond à l’option de SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah رحمه الله.

 

En effet, Allâh تعالى n’a pas précisé une distance déterminée justifiant le raccourcissement de la prière. 

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم n’en a pas précisée.

 

Anas Ibn Mâlik رضي الله عنه a dit :

 

«Le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم ne priait plus que deux Raka’ah, dès qu’il avait parcouru 3 miles ou 3 farâsakh.»

Rapporté par Muslim

 

La parole de SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah رحمه الله est plus proche de la vérité.

 

En présence de différentes coutumes, il n’y a aucun mal à adopter l’avis allant dans le sens de la fixation d’une limite.

 

Car certains savants et imâms confirmés se sont prononcés dans ce sens.

 

Il n’y a aucun mal à l’accepter, s’il plaît à Allâh تعالى.

 

Cependant quand la coutume est claire, on peut s’y référer, ce qui est le plus juste.

 

Madjmou’ Fatâwa de Ibn ’Uthaymîn, 15/265-266

 

س : ماهي المدة التي تقصر فيها القصر ؟
ج : المسافة التي تقصر فيها الصلاة حددها بعض العلماء بنحو ثلاثة وثمانين كيلو متراً وحددها بعض العلماء بما جرى به العرف, أنه سفر وإن لم يبلغ ثمانين كيلو متراً, وما قال الناس عنه: إنه ليس بسفر, فليس بسفر ولو بلغ مائة كيلو متر وهذا الأخير هو اختيار شيخ الإسلام ابن تيميه - رحمه الله - وذلك لأن الله تعالى لم يحدد مسافة معينة لجواز القصر وكذلك النبي صلى الله عليه وسلم لم يحدد مسافة معينة
قال الشيخ محمد ناصر الدين الألباني في سلسلة الأحاديث الصحيحة - الحديث رقم 
163

كَانَ رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ إِذَا خَرَجَ مَسِيرَةَ ثَلَاثَةِ أَمْيَالٍ أَوْ ثَلَاثَةِ فَرَاسِخَ - شَكَّ شُعْبَةُ

، قصر الصلاة ، وفي رواية : صَلِّي رَكْعَتَيْنِ

وقول شيخ الإسلام ابن تيميه – رحمه الله تعالى – أقرب إلى الصواب
ولا حرج عند اختلاف العرف فيه أن يأخذ الإنسان بالقول بالتحديد؛ لأنه قال به بعض الأئمة والعلماء المجتهدين, فليس عليهم به بأس إن شاء الله تعالى, أما مادام الأمر منضبطاً فالرجوع إلى العرف هو الصواب

(فتاوى ورسائل الشيخ محمد العثيمين (15/265

SHeikh al-Islâm a donc précisé :

 

«L’argument valable est du côté de celui qui juge légaux le raccourcissement de la prière et la non observance du jeûne au cours de n’importe quel voyage sans distinction.

Cet avis est à lui seul juste.»

 

Madjmou’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 24/63

Ibn ‘Oumar, les partisans de l’imâm Abû Hanîfa ainsi que ath-Thawrî disent que si la personne a l’intention de résider (en voyage) en un endroit 15 jours ou moins que cela, elle raccourcit ses prières.

 

Sa’îd Ibn Moussayb, Mâlik, al-Layth et ach-Châfi’î sont d’avis que quand la personne a l’intention de résider 4 jours, elle doit compléter ses prières normalement.

 

L’Imâm al-Awzâ’î est d’avis que celui qui a l’intention de résider 13 jours complète ses prières, et si c’est moins que cela, il les raccourcit.

 

Moukhtasar Ikhtilâf al-‘Oulémâ de l’Imâm Abû Bakr ar-Râzî, 1/359-360

 Publié par manhajulhaqq.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Imam Abou Bakr Ibn 'Abd Al-Qâdir Ar-Râzy - الإمام أبو بكر بن عبدالقادر الرازي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Voyage - سفر
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 21:29
Pourquoi il n'est pas permis de verser zakât al-fitr en argent ? (vidéo)

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Aumône - الصدقات و الزكاة
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 21:26
Celui qui prie que pendant le ramadan est-il mécréant ?

Question :

 

Nous remarquons, lorsque le mois bénis du ramadan arrive, que certaines personnes se mettent à prier. 

 

Ils jeunent et prient durant ce mois et lorsque celui-ci se termine ils délaissent la salat.

 

Donc ils ne prient que pendant le ramadan ! 

 

Et ils justifient cela en disant : "Nous prions se mois afin que notre jeûne soit accepté ".

 

Ce genre de jeûne est-il accepté ? 

 

Et leurs prières pendant ce mois sont-elles aussi acceptées, en sachant que leurs prières manquées ne sont pas rattrapées ?

 

Réponse :

 

S'ils font cela avec conviction qu'il n'y a des prières obligatoires que pendant le mois de ramadan, alors ceux-là sont mécréants d'une grande mécréance sortant de la communauté !

 

-Car celui qui rejette l'obligation d'une chose parmi les 5 prières, alors qu'il vit parmi les musulmans, celui-là est mécréant.

Ceci car toute la communauté est unanime sur l'obligation des 5 prières. 

Il n'y a donc aucune excuse pour personne dans son abandon, que ce soit par interprétation ou autre.

 

-Mais s'il la délaisse par fainéantise tout en ayant la conviction que les 5 prières sont obligatoires et ne prient que pendant le mois de ramadan, moi, je m'abstiens de dire que ceux-là sont dans la mécréance.

 

Traduction Mounir abou Ismael

 

حكم من لا يصلي إلا في شهر رمضان ؟

يقول السائل: إننا نرى إذا أقبل شهر رمضان المبارك نرى البعض من الناس يهرعون إلى الصلاة حتى يصوموا شهر رمضان ،وإذا انقضى رمضان نراهم يتركون الصلاة ولا يصلون إلا في شهر رمضان، ويعللون ذلك ويقولون: نحن نصلى في هذا الشهر حتى يقبل صومنا. هل يقبل منهم مثل هذا الصيام؟ وهل تقبل الصلاة في هذا الشهر، مع العلم بأنهم لا يقضون ما فاتهم من صلاة؟ أفيدونا أفادكم الله

فأجاب :أما إذا كانوا يفعلون ذلك معتقدين أنه لا صلاة واجبة إلا في رمضان فهؤلاء كفار كفر اعتقاد كفراً مخرجاً عن الملة؛ لأن من أنكر وجوب شيء من الصلوات الخمس وهو في بلاد المسلمين فإنه يكون كافراً؛ لأن الأمة كلها مجمعة على وجوب الصلوات الخمس، فلا عذر لأحد في تركها لتأويل أو غير تأويل

وأما إذا كان فعلهم هذا ليس عن اعتقاد، أي: إنهم يعتقدون وجوب الصلوات الخمس، لكنهم يتهاونون بها، ولا يفعلون ذلك إلا في رمضان، فأنا أتوقف في كفر هؤلاء.ا.هـ

انظر (فتاوى نور على الدرب) - (14/ 17

 Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام