compteur de visite

Catégories

11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 21:41
Rien n'est plus utile au coeur que la lecture du Coran

De façon générale, rien n'est plus utile au coeur que la lecture du Coran avec méditation et réflexion.

 

Cela réunit en effet toutes les étapes que traversent ceux qui cheminent (vers Allah), toutes les situations vécues par ceux qui agissent et tous les degrés de ceux qui connaissent (Allah).

 

C'est cela qui engendre l'amour, la hâte de Le rencontrer (Shawq) la peur, l'espoir, le dévouement (inâba), la confiance, la satisfaction, le fait de s'en remettre à Lui, la reconnaissance, l'endurance et toutes sortes d'états qui font que le coeur vit et atteint la perfection.

 

C'est également ce qui éloigne de tous défauts et actions blâmables qui causent la mauvaise santé du coeur et sa mort.

 

Si les gens savaient tout ce que renferme la lecture du Coran avec méditation, ils auraient tout délaissé pour s'y adonner.

 

Celui qui lit avec réflexion et s'arrête sur un verset dont il a besoin pour soigner son coeur se doit de le répéter, même s'il doit le faire cent fois, voire toute une nuit, car lire un verset avec réflexion et méditation est préférable à la lecture du Coran en entier sans méditer dessus, ni à chercher à en comprendre le sens.

 

Cela est également plus profitable pour le coeur et plus propice à l'obtention de la foi et à la dégustation de la saveur du Coran.

 

Ibn Qayyim rahimahu Allah extrait Miftâh Dâr As Sa'âda p.89

copié de dawud69moslim.over-blog.com

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 21:39
Comment prier sur une chaise ? (vidéo)

Question :

 

De nos jours, les gens qui prient sur des chaises se font de plus en plus nombreux, comment doit-elle être accomplie ?

 

Réponse :

 

La prière est le second pilier parmi les piliers de l'Islâm et elle est sa colonne.

 

Elle est la première œuvre sur laquelle on va nous demander des comptes le jour du jugement.

 

Si elle est acceptée alors la totalité des oeuvres le sera, et si elle est rejetée il en sera de même pour le reste des actions..

 

Le musulman n'en est en aucun cas dispensé tant qu'il a toute sa raison, mais il l'accomplit selon ses capacités, comme le dit Le Très-Haut (traductions rapprochées) :

 

« Craignez Allah autant que vous pouvez » S.64 v.16

 

et

 

« Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité ». S.2 v.286

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

« ce que je vous interdit, abstenez-vous en, et ce que je vous ordonne, faites-le autant que vous le pouvez »

(Boukhâri & Mouslim).

 

Le musulman prie en fonction de ses capacités et de ses aptitudes, conformément à la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

« Le malade prie debout, s'il ne peut pas qu'il prie assis, s'il ne peut pas alors qu'il prie allongé sur le côté »

(Boukhârî 1050, Abou Dâoûd)

 

et dans une autre version :

 

« s'il n'en a pas la capacité qu'il s'allonge sur le dos, les pieds en direction de la Qiblah »

(Ad-Dâraqtnî).*

 

La prière a des conditions, des piliers, des obligations et des actes recommandés (sunanes), que la personne effectue en fonction de ses capacités. Parmi ses actes, certains se font debout, d'autres assis et d'autres en prosternation.

 

-Ce qui se fait en position debout est le tekbir d'ouverture (tekbîratoul Ihrâm), la récitation de soûratoul Fâtiha, la récitation de ce qu'il est possible de réciter après cette soûrah, l'inclinaison; qui est le fait de courber la tête et le dos jusqu'à positionner ses mains sur ses genoux et y dire : « Gloire à mon Seigneur Le Très Grand et louanges à Lui ».

 

-Quant à ce qui se fait en position assise, (il y a) le tashahhoud, la prosternation au sol, la parole : «  Gloire à mon Seigneur Le Très Haut » en prosternation, et les salutations finales (teslîm).

 

Comment effectuer ces actes :

 

Celui qui est capable de se tenir uniquement debout et assis, sans pouvoir s'incliner ni se prosterner, qu'il incline sa tête en restant debout pour mimer l'inclinaison, et pour la prosternation qu'il baisse la tête en étant assis.

 

S'il est capable de s'asseoir uniquement, sans pouvoir se tenir debout, qu'il prononce le tekbir d'ouverture de la prière, la récitation de la fâtiha ainsi que ce qu'il lui est possible de réciter après elle, qu'il baisse la tête en restant assis pour l'inclinaison et qu'il se prosterne au sol s'il lui est possible de le faire, sinon qu'il baisse la tête en restant assis comme il l'a fait pour l'inclinaison mais en baissant la tête plus bas pour la prosternation que pour l'inclinaison.

 

-Dans le cas où il prit assis, qu'il s’assoit au sol s'il le peut, cela est meilleur et plus complet.

 

S'il ne peut pas alors qu'il s’assoit sur une chaise et qu'il fasse ce qu'il aurait fait et dit s'il avait prié assis au sol (voir point précédent).

 

Qu'il place sa chaise dans l'alignement du rang et qu'elle soit, si possible, de petite taille afin de ne pas occuper une place trop importante et ne pas gêner les personnes à ses côtés, derrière et devant lui.

 

Qu'il ne se place pas directement derrière l'imam car derrière lui doit se positionner les personnes en bonne santé qui pourraient le remplacer si le besoin s'en ferait sentir, ou, des personnes qui pourraient lui souffler si la récitation lui devenait ambiguë, en raison de Sa parole, صلى الله عليه وسلم :

 

« Que viennent juste, après moi les gens les plus sensés et les plus sages ».

(Mouslim183)

 

* An-Nawawî dit: Il est faible mais il possède d'autres voies, chez Al Bazzâr, Al Bayhaqî et At-Tabarânî. An-Nassâ'î a seulement rajouté « s'il n'en a pas la capacité qu'il s'allonge sur le dos ».

 

traduit par lamektaba.over-blog.com

       

السؤال: كثرت في الآونة الأخيرة الصلاة على الكراسي فما كيفيتها؟

الجواب: الصلاة هي الركن الثاني من أركان الإسلام وهي عمود الإسلام وهي أول ما يحاسب عنه العبد يوم القيامة من عمله، فإن قبلت سائر عمله وأن ردت رد سائر عمله، وهي لا تسقط عن المسلم في حال ما دام عقله باقياً لكن يصليها على حسب استطاعته كما قال تعالى: (فَاتَّقُوا اللَّهَ مَا اسْتَطَعْتُمْ)، وقال تعالى: (لا يُكَلِّفُ اللَّهُ نَفْساً إِلاَّ وُسْعَهَا)، وقال النبي صلى الله عليه وسلم: "ما نهيتكم عنه فاجتنبوه، وما أمرتكم به فأتوا منه ما استطعتم"، ومن ذلك الصلاة يصليها المسلم حسب استطاعته ومقدرته لقول النبي صلى الله عليه وسلم: "يصلي المريض قائما فإن لم يستطع فقاعداً، فإن لم يستطع فعلى جنب"، وفي رواية: "فإن لم يستطع فمستلقيا وجلاه إلى القبلة

والصلاة لها شروط ولها أركان ولها واجبات ولها سنن يأتي المصلي بما يستطيع منها وهذه الأعمال، منها ما يؤدى في حال القيام ومنها ما يؤدى في حال الجلوس ومنها ما يؤدى في حال السجود.

1-    فالذي يؤدى في حال القيام هو تكبيرة الإحرام وقراءة الفاتحة وما تيسر بعدها من القرآن والركوع وهو الانحناء بالرأس والظهر حتى تصل يداه ركبتيه ويقول سبحان ربي العظيم فيه

2-    والذي يؤدى في حال الجلوس هو التشهد والسجود على الأرض وقول سبحان ربي الأعلى في السجود والتسليم.

كيف يؤدي هذه الأعمال:

أ‌-       فإذا قدر على القيام والجلوس فقط ولم يقدر على الركوع والسجود، أومأ رأسه بالركوع قائما وأومأ برأسه في السجود جالسا.

ب‌-   وإذا قدر على الجلوس ولم يقدر على القيام أتى بتكبيرة الإحرام وقراءة الفاتحة وما تيسر بعدها من القرآن و أومأ برأسه بالركوع جالسا وسجد على الأرض إن أمكن وإلا أومأ برأسه بالسجود أيضا جالسا ويجعل السجود أخفض من ركوعه.

3-    في حال الصلاة جالسا إن قدر أن يجلس على الأرض فهو أحسن وأكمل وإن لم يقدر جلس على كرسي ويفعل على الكرسي ما يقال ويفعل في الجلوس على الأرض ويوضع الكرسي محاذيا للصف ويكون صغير الحجم ما أمكن لئلا يأخذ مساحة كبيرة ويضايق من بجانبه ومن خلفه ومن أمامه ولا يكون خلف الأمام مباشرة ليكون ذلك المكان لمن قد يحتاج الإمام لاستخلافه من الأصحاء لو عرض له عارض أو يفتح عليه لو استغلقت عليه القراءة، لقوله صلى الله عليه وسلم: "ليلني منكم أولو الأحلام والنهي

كتبه

صالح بن فوزان الفوزان

عضو هيئة كبار العلماء

17-08-1433هـ

111

Conseil pour ceux qui prient sur les chaises dans les mosquées

 

Question :

 

Il dit: je veux du cheikh Sâlih -qu'Allah le préserve- et nous invoquons pour lui, qu'il donne un conseil à ceux qui prient sur les chaises.

 

Honorable cheikh, certains d'entre eux devance l'imam, et certains d'entre eux sont en retard (par rapport à l'imam), quelle est la conduite (à avoir) dans ce sujet?

 

Réponse :

 

S'ils ont besoin de faire la prière sur la chaise, il n'y a pas de mal d'après la parole d'Allah (traduction rapprochée) :

 

"craignez donc Allah autant que vous le pouvez" (sourate 64, verset 16).

 

Cependant les chaises ne doivent pas prendre de la place, en étant d'une grande dimension, de manière à ce qu'elle prenne une superficie du rang non nécessaire et elle causera également de la gêne auprès des prieurs.

 

Il doit alléger la chaise au mieux qu'il peut, il y a des chaises qui sont petites et qui ne prennent pas de place.

 

Ils doivent prendre celle-là.

 

Ils ne doivent pas apporter des grandes chaises, cela n'est pas nécessaire et cela gêne les prieurs.

 

Quant au devancement, il doit essayer d'être à la limite (au bord) du rang, autant qu'il le peut.

      

copié de sahihofislam

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Prière - الصلاة
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 11:48
Quand la prière fut-elle rendue obligatoire sur les croyants ?

Question :

 

Assalâmou alaykoum wa rahmatouLlâhi wa barakâtouhou. Noble shaykh, qu'Allâh vous préserve et vous bénisse.

 

Quand la prière fut-elle rendue obligatoire sur les croyants ?

 

Est-il vrai qu'elle ne fut obligatoire, pendant l'ascension, seulement sur le Messager صلى الله عليه وسلم et qu'elle ne fut obligatoire sur les (autres) musulmans qu'après la hijra ?

 

Un homme a dit que les savants salafis étaient unanimes (ijtima') sur cette parole.

 

Est ce que cela est vrai ?

 

Soyez nous bénéfiques.

 

Réponse :

 

Wa alaykoumou s-salâm wa rahmatouLlâhi wa barakâtouhou.

 

Non, toutes ces paroles ne sont pas vraies.

 

Et d'où viendrait l'ijma' (qu'il avance) ?

 

Au contraire, (la prière) fut obligatoire sur tous les musulmans le jour de l'ascension, lors de laquelle Moussa a dit au Prophète صلى الله عليه وسلم que sa communauté ne pourrait pas supporter cela.

 

Ceci prouve que l'obligation (de la prière) fut pour la communauté, (la communauté) dans son entier.

 

Question posée par @cercle_sciences

Réponse reçue par mail le 27/03/2014, via le site de shaykh Ramli : www.alqayim.net

 

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته. فضيلة الشيخ -حفطكم الله و رعاكم

متى فرضت الصلاة على المؤمنين؟ هل صحيح أنّها فرضت على الرسول صلى الله عليه وسلم فقط في المعراج و ما فرضت

على المسلمين إلاّ بعد الهجرة ؟ قال الرجل أنّ العلاماء السلفيين اجتمعوا على هذا الكلام. هل كلامه صحيح؟ أفيدونا مأجورين

وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته لا ليس بصحيح الكلام كله ومن أين جاء بالإجماع ؟

بل فرضت على المسلمين جميعا يوم المعراج وفيه قال موسى للنبي صلى الله عليه وسلم إن أمتك لا يطيقون ذلك ، مما يدل على أن الفرض كان على الامة بالكامل

 

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Prière - الصلاة
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 22:59
Que dire après la lecture du Coran ?

Il est préférable lorsque l'on récite ou lit le Qur'an de dire à la fin:

 

"Soubhânaka Llahoumma wa bihamdik, Lâ ilâha illâ ant, Astaghfirouka wa atûbou ileyk"

text-divider--1-.png

Le Hadith

 

La preuve de ceci est le Hadiith rapporté par 'Aishâ (رضي الله عنها) qui dit :

 

"Le Prophète صلى الله عليه و سلم ne faisait jamais d'assise avec des gens ou récitait le Qur'an ou faisait une Salât sans les clôturer par quelques mots.

 

Je lui dis donc : "Ô Messager d'Allah, tu ne t'assois pas dans une assise ni ne lit le Qur'an ni ne fait de Salât sans clôturer par quelques mots que tu dis"

 

Il dit : " Oui, si la personne a dit du bien il aura clôturé par ce bien, et si il a dit du mal ces mots lui seront une expiation pour le mal dit, ces mots sont:

 

" Soubhânaka Llahoumma wa bihamdik, Lâ ilâha illâ ant, Astaghfirouka wa atûbou ileyk. ""

text-divider--1-.png

Invocation en arabe

 

سُبْحـانَكَ اللّهُـمَّ وَبِحَمدِك، لا إِلهَ إِلاّ أَنْتَ أَسْتَغْفِرُكَ وَأَتوبُ إِلَـيْك

 

Subhânaka l-lâhumma wa bi-hamdika.

Lâ ilâha illâ anta, astaghfiruka wa atûbu ilayka.

 

"Gloire et pureté à Toi, Ô Seigneur, et à Toi la louange.

Il n’y a pas d’autre divinité que Toi. Je Te demande pardon et me repens à Toi."

text-divider--1-.png

-L'imam An-Nassaï à rapporté ce Hadith dans un chapitre qu'il a intitulé: "Les choses par lesquels on clôture la récitation du Qur'an". 

 Sa chaîne de transmission est authentique : An-Nassaï l'a rapporté dans son livre "As Sounan al Koubrâ"

 

-Le grand savant du Hadith Al Hâfidh Ibn Hajar dit dans son livre [An-Noukt (2/133)] : Sa chaîne de transmission est authentique.

 

-Le grand savant du hadith de notre époque Cheikh al Albâni dans son livre [As-Sahîha (7/495)] : Ce hadith est authentique selon les conditions d'authentification de Mouslim.

 

-Le grand savant du hadith du Yémen de notre époque Cheikh Mouqbil dans son livre [Al Jami'a As-Sahîh (2/128)] :  C'est un Hadith authentique.

 

الحمد لله والصلاة والسلام على رسول الله

أما بعد: فإنَّ إحياء السنن النبوية من أعظم القربات إلى الله، فَعَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ أَنَّ رَسُولَ اللهِ صلى الله عليه وسلم، قَالَ

:(مَنْ دَعَا إِلَى هُدًى كَانَ لَهُ مِنْ الأَجْرِ مِثْلُ أُجُورِ مَنْ تَبِعَهُ لا يَنْقُصُ ذَلِكَ مِنْ أُجُورِهِمْ شَيْئًا) [رواه مسلم]

فإليكم أخوتي في الله، هذه السُّنة التي غفل عنها كثيرٌ من الناس

يُسْتَحَبُّ بعد الانتهاء من تلاوة القرآن أن يُقال

(سُبْحَانَكَ اللَّهُمَّ وَبِحَمْدِكَ،لاَ إِلَهَ إِلاَّ أَنْتَ، أَسْتَغْفِرُكَ وَأَتُوبُ إِلَيْكَ)

الدليل: عَنْ عَائِشَةَ، قَالَتْ: مَا جَلَسَ رَسُولُ اللهِ صلى الله عليه وسلم مَجْلِسًا قَطُّ، وَلاَ تَلاَ قُرْآناً، وَلاَ صَلَّى صَلاَةً إِلاَّ خَتَمَ ذَلِكَ بِكَلِمَاتٍ، قَالَتْ: فَقُلْتُ: يَا رَسُولَ اللهِ، أَرَاكَ مَا تَجْلِسُ مَجْلِساً، وَلاَ تَتْلُو قُرْآنًا، وَلاَ تُصَلِّي صَلاَةً إِلاَّ خَتَمْتَ بِهَؤُلاَءِ الْكَلِمَاتِ ؟

قَالَ:( نَعَمْ، مَنْ قَالَ خَيْراً خُتِمَ لَهُ طَابَعٌ عَلَى ذَلِكَ الْخَيْرِ، وَمَنْ قَالَ شَرّاً كُنَّ لَهُ كَفَّارَةً: سُبْحَانَكَ [اللَّهُمَّ] وَبِحَمْدِكَ، لاَ إِلَهَ إِلاَّ أَنْتَ، أَسْتَغْفِرُكَ وَأَتُوبُ إِلَيْكَ ) ([1])

ولقد بَوَّب الإمامُ النسائي على هذا الحديث بقوله:[ما تُختم به تلاوة القرآن]

([1]) إسناده صحيح: أخرجه النسائي في "السنن الكبرى" (9/123/10067)، والطبراني في "الدعاء" (رقم 1912)، والسمعاني في "أدب الإملاء والاستملاء" (ص75)، وابن ناصر الدين في "خاتمة توضيح المشتبه" (9/282).

[b]وقال الحافظ ابن حجر في "النكت" (2/733): [إسناده صحيح]، وقال الشيخ الألباني في "الصحيحة" (7/495): [هذا إسنادٌ صحيحٌ أيضاً على شرط مسلم]، وقال الشيخ مُقْبِل الوادعي في "الجامع الصحيح مما ليس في الصحيحين" (2/128): [هذا حديثٌ صحيحٌ]صحيحٌ]

text-divider--1-.png

Remarque

 

Les gens à notre époque ont délaissé cette Sounna pour dire:

 

"صدق الله العظيم - Sadaqa Llahou l3adhiim - Allah, Le Très Grand, a dit vrai", et ceci n'est pas authentique.

 

(Ndt : c'est plutôt une innovation que les gens ont inventé, que celui qui dit le contraire nous ramène sa preuve). 

copié de twitter.com/VisitedesMalade

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 22:58
Comment se comporter avec une femme qui commet certaines mauvaises actions ? (audio)

 

Question :

 

Comment se comporter avec une femme qui commet certaines mauvaises actions ?  

 

Comment puis-je vivre avec elle ?

 

Réponse :

 

Fais des efforts pour la réformer.

 

-Si elle accomplit la prière, accomplit les obéissances et ne commet pas l'adultère, alors patiente avec elle, même si elle commet certaines autres contradictions.

 

Patiente avec elle et oriente-la de manière authentique avec sagesse et bonne exhortation, également en s'éloignant de son lit et en la frappant sans violence. 

 

Fais donc des efforts pour la réformer.

 

-Par contre si elle ne prie pas, alors divorce là, car le délaissement de la prière est une mécréance qui fait sortir de la religion de l'islam. 

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Salih Ibn Sa'ad As-Souhaimy - الشيخ صالح بن سعد السحيمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 22:57
La hijra d'un pays «musulman» vers un autre pays musulman (vidéo)

Le questionneur demande :

 

Que dit la législation islamique au sujet de la hijrah des pays que l'on appelle "pays musulmans" mais dans lesquels les péchés et actes de dépravation sont répandus et où s'y trouvent des églises et lieux de culte pour juifs...

 

Est-ce que, si je vis dans une telle société, où le vice prime, et que je suis... (propos du questionneur confus) la hijrah ne m'est alors pas obligatoire ??

 

Réponse du Shaykh (qu'Allah le préserve) :

 

-Si la personne est dans la capacité d'aller dans un pays où se trouvent intégrité et droiture, alors qu'elle y aille !

 

Et si elle n'en a pas la possibilité, et que son pays est un pays musulman mais dans lequel il y a ce genre de choses répréhensibles, alors elle reste dans son pays et s'efforce à [essayer de] réformer [les gens]...

 

Et elle s'efforce à appeler à Allah -'azza wa jall- et à aider les gens du pays dans ce qui peut leur être profitable...

 

-Et si elle se trouve dans les pays des mécréants, alors émigrer des pays des mécréants vers les pays des musulmans, malgré ce qui peut y avoir comme choses illicites, est sans aucun doute ce qu'il convient de faire !

 

Et ceci est bien mieux que de rester dans les pays des mécréants !!

 

Ici, il y a des mosquées...

 

Des musulmans...

 

Des fidèles...

 

Des gens qui s'entraident dans le bien...

 

Contrairement aux pays des mécréants !!

 

Quant au pays de cette personne, dans lequel les choses répréhensibles sont présentes, si elle parvient à trouver un pays meilleur que celui-ci alors qu'elle y aille !

 

Extrait et traduit par Abdellatif Abou Mouhammad (étudiant à l'université islamique de Médine), le 11 rabi' ath-thani 1435 (11 février 2014).

copié de twitter.com/abd_al_latif

 

 

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 22:56
S'appuyer contre celui qui est à côté lors du «tawarruk - التورُّك»

Question :

 

Faire le Tawwaruk dans la prière pour le fidèle lorsqu'il encombre celui est à côté de lui, qu'y a-t-il de mieux, le faire ou laisser ?

 

Car beaucoup de gens ne peuvent pas faire le Tawwaruk sans s'appuyer contre celui qui est à côté de lui.

 

Réponse :

 

Le Tawwaruk dans la prière est connu, il consiste à dresser le pied droit, puis sortir le pied gauche vers le pied droit et s'asseoir sur le flanc c'est-à-dire que tu met ton flanc sur le sol. 

 

Cela oblige la personne à s'étirer légèrement. 

 

Le rang peut être étroit et les gens y sont encombrés, tu nuirais ainsi à ceux qui sont à tes côtés.

 

Dans ce cas, nous avons deux choses qui ce sont regroupées :

 

- Pratiquer une sunna d'une part

- Éviter de nuire au musulman, d'autre part

 

Il est préférable d'éviter le mal.

 

Car nuire a un croyant n'est pas quelque chose d'insignifiant.

 

Nuire à un croyant ne fût-ce que par la parole est interdit, à fortiori par l'acte survenant dans la prière !

 

- Allah dit (dans le sens) :

 

"Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu'ils l'aient mérité, se chargent d'une calomnie et d'un péché évident" {Les Coalisés/58}

 

- Le Prophète  (صلى الله عليه و سلم) a dit :

 

"Quiconque croit en Allah et au Jour Dernier, qu'il ne nuise pas à son voisin"

 {Rapporté par Al Bukhary}

 

Accorde donc un intérêt à cette règle :

 

Délaisse la pratique d'une sunna pour éviter de nuire (à son prochain) vaut mieux que pratiquer une sunna tout en nuisant à autrui. 

 

Cette personne qui fait le Tawwaruk, si elle nuit à sont voisin par son Tawwaruk, qu'elle ne le fasse pas.

 

Si Allah sait à travers l'intention de cette dernière que si cela n'était pas le cas, elle aurait fait le Tawwaruk, Allah l'en récompensera, parce qu'elle serait semblable à ceux au sujets desquels le Messager  (صلى الله عليه و سلم) a dit :

 

"Si le serviteur tombe malade ou en voyage, on lui inscrit la récompense de ce qu'il oeuvrait étant en bonne santé sur place"

{Rapporté par Al Bukhary}

 

Source : [Liqa al bab al maftuh, tome 22 page 30]

copié de twitter.com/VisitedesMalade

        

حكم ترك السنة خوفاً من أذية الناس

السؤال : التورُّك في الصلاة بالنسبة للمأموم إذا كان يضايق مَن بجانبه، أيهما أفضل: أن يتورَّك، أو أن يتركها؟ لأن كثيراً من الناس لا يستطيع أن يتورَّك إلا إذا اتكأ على مَن بجانبه؟ 

الجواب : التورُّك في الصلاة معروف؛ أن تنصب اليمنى وتخرج اليسرى من الجانب الأيمن وتتورَّك، أي: أنك تضع وَرِكَكَ على الأرض، وهذا يوجب من الإنسان أن يتجافى قليلاً، وربما يكون الصف متضايقاً والناس مزدحمين فيه فيؤذي مَن إلى جانبه فهنا اجتمع عندنا شيئان: فعل سنة

ودفع أذى عن المسلم

فأيهما أولى: فعل السنة، أو دفع الأذى؟ دفع الأذى؛ لأن أذية المؤمن ليست بالهينة، أذية المؤمن ولو بالقول فضلاً عن الفعل الذي يحصل في الصلاة ويشوِّش عليه صلاته، أذية المؤمن تكون بالقول أو بالفعل، يقول الله عز وجل فيها:

 وَالَّذِينَ يُؤْذُونَ الْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ بِغَيْرِ مَا اكْتَسَبُوا فَقَدِ احْتَمَلُوا بُهْتَاناً وَإِثْماً مُبِيناً} [الأحزاب:58}

ويقول عليه الصلاة والسلام: (من كان يؤمن بالله واليوم الآخر فلا يؤذي جارَه) . وخرج مرَّةً على أصحابه وهم في المسجد يصلون ويجهرون بالقراءة، فقال: (كلكم يناجي ربه، فلا يؤذِيَنَّ بعضُكم بعضاً في القراءة) ، أين هي الأذية؟! الأذية أنك إذا جهرت شوَّشتَ على الذين هم حولك فآذيتَهم

ومِن ثَمَّ نعرف أن بعض الإخوة الذين يصلون بالمايكروفون الذي يُسْمَع من المنارة ويشوِّش على المساجد التي حوله أنهم ليسوا على صواب، وأنهم إن لم يكونوا آثمين فليسوا غانمين، إذْ لا فائدة من رفع الصوت على المنارة، ما الفائدة منه؟! هل فيه فائدة؟! أبداً، ما فيه فائدة، فيه مدعاة للكسل؛ لأن بعض الناس الذين في البيوت يقولون: لِتَوِّهِ صَلَّى، لِتَوِّهِ بَدَأ، أَصْبِرُ حتى إذا بقيت ركعة ذهبت.

ثم ربما يذهب إذا بقيت الركعة، ولا يدركها، ففيها مدعاة للكسل

وفيها -أيضاً- أذية للجيران، فربما يكون بعض الناس مريضاً أو قلقاً كل الليل، فإذا أُذِّن للفجر صلى الفجر ثم رقد ليستريح، فيأتي هذا الصوت الكبير فيزعجه ولا ينام، فهذه أذية

والمساجد الأخرى أيضاً تتأذى! بَلَغَنا أن بعض الناس لما كَبَّر المسجد الذي بجواره تابعه، وهذا إخلال بمتابعة إمامه، ما سببها؟! سببها هذا المايكروفون الذي يُسْمَع من المنارة

وبلغني عن بعض الناس قال: إن لنا مسجداً قريباً منا، قراءة إمامه جيدة، أداءٌ طيب، وصوت جميل، وإمامنا من الناس الذي تَمْشي حالُه، فكان إذا قرأ الإمام الذي بجوارنا تابعتُه، وأنصتُ لقراءته، وتركت إمامنا يسرح

فهذه أذية عظيمة

وأنا دائماً أفكر وأقول: ما هي النتيجة التي نحصلها من وراء هذا؟! ثم لو فُرِض أن هناك مصلحة فإنها تقابلها الأذية، والرسول قال لأصحابه يخاطبهم؛ يخاطب أفضل القرون وخير القرون، قال: (لا يؤذِيَنَّ بعضُكم بعضاً) فجعل ذلك أذية، وصَدَق الرسول، إنها أذية

فهذه القاعدة انتبه لها: تركُ السنة لدفع الأذية خير من فعل السنة مع الأذية، فهذا المتورِّك إذا كان بتَوَرُّكِه يؤذي جاره فلا يتورَّك، وإذا علم الله من نيته أنه لولا هذا لَتَوَرَّكَ فإن الله تعالى يثيبه؛ لأنه يكون كمن قال فيهم الرسول صلى الله عليه وسلم: (مَن مرض أو سافر كُتِب له ما كان يعمل صحيحاً مقيماً)

السائل: بعضهم يشغل المايكروفون ليُسْلِم مَن أراد أن يُسْلِم! الشيخ: يُسْلِم، هل نحن في دار كفر؟! السائل: أو أنه يهتد

الشيخ: هذا إذا كان يريد أن يهتدي، وما سمعنا أحداً اهتدى بهذا أبداً

مداخلة: وربما اختلط بالرياء! الشيخ: والرياء الله أعلم! إذا كان الإمام قصده الرياء فهذا شيء آخر

[جزء / صفحة]   24/22]

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Prière - الصلاة
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 22:55
Serrer la main avec les deux mains ? (audio)

 

Question :

 

(Il interroge sur) se serrer la main avec les deux mains ?

 

Réponse :

 

Serrer la main avec les deux mains, je n'y connais pas de preuve.

 

Serrer la main doit se faire avec la main droite, le musulman serre la main à son frère avec sa main droite, et il ne la retire pas jusqu'à ce que l'autre la retire, comme nous l'avons vu dans le hadith hier (Voir le hadith). 

 

Traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Salih Ibn Sa'ad As-Souhaimy - الشيخ صالح بن سعد السحيمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 22:54
Les voiles islamiques à la mode (vidéo)

Question :

 

Il s'est propagé récemment un voile / عباءة appelé : le voile islamique (légiféré) (العباءة الإسلامية), qui est placé sur la tête mais ayant des manches des bras aux épaules. 

 

Quelle est votre opinion votre éminence sur le fait de porter des vêtements comme ces robes?

 

Réponse :

 

Ô mes frères, la 3abâ'ah n'a été établie que pour cacher et non pas comme ornement. 

 

Ce n'est pas un vêtement d'ornement.

 

Il n'est pas permis de le prendre comme un ornement, ni qu'il soit brodé ou ni apposer des inscriptions/motifs ou avoir de manches et ressembler à la tunique masculine (thawb).

 

Elle ne serait de fait plus une 3abâ'ah, mais deviendrais (dès lors) un thawb. 

 

La 3abâ'ah a pour but de couvrir, de couvrir l'ensemble du corps de la femme, telle la grande étoffe qui est le jilbaab.

 

Son rôle est de couvrir et non pas avoir un but de parure.

 

Au contraire, son but est de de cacher la parure devant les hommes.  

 

Il n'est pas permis de sophistiquer les 3abâ'ah et d'ensuite les nommer (voiles) islamiques.

 

C'est du marketing et ils n'ont rien d'islamiques, c'est uniquement du marketing. 

 

Quant à la 3abâ'ah islamique, c'est celle qui (re)couvre, est large, épaisse et dénuée de tous motifs/inscriptions, broderies et ornements.

 

Elle doit être simple comme ceci (cheikh montre quelque chose) il n'y a rien dessus.

 

Na3am.

 

copié de دورة العلوم - Les cercle des sciences

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 22:52
La musique est le germe de l'hypocrisie

Ibn al Qayyim affirme dans ighâthah al lahfân min masâïd ach chaytân (1/374) :

 

"Il faut savoir que le chant a des effets très particuliers sur le coeur qu'il imprègne d'hypocrisie.

 

Le chant fait pousser l'hypocrisie dans le coeur de l'homme comme l'eau fait pousser la végétation de la terre.

 

Parmi ces effets, le chant distrait le coeur et le détourne de la compréhension et de la méditation du Coran et de la mise en pratique de ses préceptes et de ses enseignements.

 

Et pour cause : Le Coran et le chant ne peuvent jamais être réunis dans un seul et même coeur puisque tout les oppose.

 

-Le Coran dissuade d'écouter ses passions, il incite à s'abstenir de tout ce qui est illicite et à renoncer à satisfaire de manière immodérée ses désirs.

Le Coran pousse à s'écarter de tout ce qui conduit à l'égarement.

Le Coran nous interdit de suivre les pas de Satan.

 

-Le chant, quant à lui, incite à faire le contraire de tout ce qui vient d'être mentionné en rendant ce comportement attrayant aux yeux des gens.

Le chant pousse à l'égarement.

Il trouble l'âme qu'il invite à tous les vices, en particulier la fornication.

Le chant et l'alcool sont de ce point de vue, comme deux frères de lait ou comme deux rivaux en compétition : qui des deux incitera le plus les hommes au vice.

Le chant est donc le frère de lait de l'alcool, son remplaçant, son allié, son camarade, son ami.

Satan a établi entre eux des liens de fraternité qui ne se rompront jamais et un serment de fidélité qui ne sera jamais violé.

Le chant est l'espion des coeurs qui dépossède les hommes de leur noblesse.

Le chant est le vers qui attaque la raison et pénètre dans les coeurs dont ils découvrent les secrets les plus intimes.

Il rampe jusqu'à la partie du coeur qui est le siège de l'imagination qui alors, par son effet donne libre cours à ses passions, à ses désirs, à sa bêtise, à sa sottise et à sa stupidité.

 

Aussi, il arrive qu'une homme plein de dignité, doué de raison, ayant trouvé la paix de l'âme dans la foi et dans l'Islam et sensible à la douceur du Coran, il arrive donc que cet homme après avoir écouté le chant et avoir succombé à sa tentation, voie sa raison diminuer et sa pudeur s'émousser, il arrive qu'il perde toute noblesse et toute dignité, faisant ainsi la joie de son démon.

 

Il se plaint alors à Allâh le Très Haut de la faiblesse de sa foi et que la lecture du Coran lui pèse en disant : "Seigneur ! Que je n'écoute plus jamais les paroles (le chant) de ton ennemi (Satan)."

 

Il se met à aimer ce qu'il détestait avant d'écouter le chant et laisse apparaître ce que jusqu'alors il dissimulait.

 

Sa dignité et sa sérénité font place au bavardage, au mensonge et aux claquements de doigts.

 

Il se met à branler la tête et à remuer les épaules, il frappe le sol de ses pieds et se frappe le crâne.

 

Il bondit comme le font les mouches et tourne comme le font les porteurs autour des animaux.

 

Il claque des mains comme le font les femmes et mugit de joie comme le font les taureaux.

 

Tantôt, il se lamente comme un malheureux et tantôt il hurle comme un fou.

 

S'éprendre éperdument pour les formes du corps d'une femme (ou d'un homme) et le désir de commettre le péché de la chair sont les principaux effets du chant.

 

Et celui qui écoute continuellement le chant en viendra à détester le Coran qu'il ne supportera plus d'écouter.

 

Et si ceci n'est pas de l'hypocrisie alors qu'est-ce que l'hypocrisie ?

 

La raison de tout cela est que le chant est la parole de Satan.

 

Or, la parole de Satan et celle du Tout Miséricordieux , le Coran , ne peuvent être réunies dans un seul et même coeur.

 

En outre, l'hypocrisie est basée sur cette règle : l'apparence contredit le fond.

 

Les adeptes du chant sont de deux types :

 

-soit il déclare ouvertement sa passion pour le chant auquel cas , il s'agit d'un être sans moralité,

-soit il se fait passer pour un être vertueux , auquel cas, il s'agit d'un hypocrite.

 

En effet, il donne l'impression d'un homme désirant plaire à Allâh et oeuvrer pour l'au-delà alors que son coeur bouillonne de désirs illicites et de l'amour de ce qu'Allâh et Son Messager détestent comme la voix des chanteurs et des chanteuses et les instruments de musique.

 

Son coeur est habité par ce à quoi appelle le chant alors qu'il est vide de l'amour de ce qu'Allâh et Son Messager aiment et sans aversion pour ce qu'Allâh et Son Messager détestent.

 

Ceci est l'hypocrisie même !

 

En outre, la foi se manifeste par des paroles et des actes : paroles véridiques et actes d'obéissance.

 

Et la foi augmente avec l'évocation d'Allâh (dhikr) et la récitation coranique.

 

A l'inverse, l'hypocrisie se traduit par des paroles mensongères et des actes de désobéissances.

 

Et l'hypocrisie trouve son origine dans le chant.

 

La rareté de l'évocation d'Allâh (dhikr), la paresse au moment de se lever pour prier, la rapidité avec laquelle la prière est accomplie, tout ceci fait partie des marques de l'hypocrisie.

 

Et rares sont ceux qui ont succombé à la tentation du chant sans que cette description ne leur corresponde.

 

Par ailleurs, l'hypocrisie est fondée sur le mensonge.

 

Or, le chant est l'un des types de poésies les plus mensongers.

 

Il pousse au vice qu'il embellit aux yeux des hommes.

 

Et il enlaidit la vertu dont il les détourne.

 

Or, tout ceci est l'hypocrisie même !

 

De plus, l'hypocrisie n'est que tromperie, ruse et trahison.

 

Or, le chant est fondé sur tout cela.

 

En outre, de même que l'hypocrite sème le désordre et la corruption sur terre, tout en étant persuadé d'oeuvrer en bien comme Allâh pureté à Lui nous en informe, de même celui qui écoute le chant corrompt son coeur et son état tout en étant convaincu qu'il le rend vertueux.

 

Le chanteur et la chanteuse appellent les coeurs à succomber à la tentation des désirs immodérés ou illicites et l'hypocrite appelle les coeurs à succomber à la tentation du doute.

 

Par conséquent, le chant corrompt le coeur.

 

Or, lorsque le coeur est corrompu, l'hypocrisie se presse."

 

Les ruses de Satan p.186

ثمر البستان على قول الله تعالى : يا أيها الذين آمنوا لا تتبعوا خطوات الشيطان

Retranscrit par Ummu Isma3il

 Publié par 3ilmchar3i.net


Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Distraction - musique - image - sport et internet