compteur de visite

Catégories

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 19:06
La responsabilité du traducteur

Au Nom d’Allâh ; Louange à Allâh, et Prière et Salut soient sur le Messager d’Allâh, ensuite :

 

Ceci est l’extrait d’un article écrit par le cheikh, l’érudit ‘Abd El Hamîd Ibn Badîs -qu’Allâh lui fasse miséricorde-, dans lequel il traite de la responsabilité et de l’honnêteté incombant au traducteur dans ses traductions.

 

L’article a été publié par le cheikh -qu’Allâh lui fasse miséricorde- dans la revue «Ach-Chihêb» sous le titre «La responsabilité du traducteur face à la nation et son gouvernement», au nu 156, paru le 01 Safar 1347, correspondant au 19 juillet 1928.

 

C’est un article instructif et bénéfique.

 

Nous le saisissons à notre tour pour publier et traduire cette partie, qui profitera -si Allâh le veut- à ceux qui sont intéressés par la traduction en français, et notamment la publication par son biais sur ce forum béni.

 

Nous considérons que c’est un bienfait que nous prodiguons à nos frères, et un conseil autant pour nous et pour eux. Puisse Allâh nous profiter avec.

 

C’est Lui seul qui accorde la réussite.

Le cheikh -qu’Allâh lui fasse miséricorde- a dit :

 

…Et il est connu que chaque article est telle une image personnelle ; Elle ne sera complète que par toutes ses parties et sa forme.

 

Ces parties ne sont en fait rien d’autre que les mots et les phrases qui le constituent.

 

Sa forme, quant à elle, n’est autre que le style dans lequel il est écrit.

 

Le traducteur est alors tenu de bien comprendre les mots et les phrases ; Mot par mot et phrase par phrase ; Et de bien comprendre également le style avec lequel est écrit l’article, dans lequel les phrases sont structurées au point que les unes soient bien liées aux autres.

 

Le traducteur n’accomplira certes pas son devoir que s’il conçoit tout cela, et qu’il le reproduise en langue française de façon bien claire.

 

Par contre, s’il résume les paroles, les suspend, en supprime certaines phrases ou n’assimile pas toutes leurs visées, il n’aura, bien entendu, pas accompli son devoir.

 

Bien au contraire, il aura commis un crime contre l’auteur, contre ceux desquels celui-ci rapporte, contre le journal diffuseur et contre les lecteurs pour lesquels il a traduit.

 

Nous mentionnons cela aux messieurs les traducteurs pour leur rappeler l’immensité de leur responsabilité, dont la moindre négligence, nuit à nous, l’ensemble des écrivains arabes, et de façon qui ne se limite pas seulement à nous, mais qui atteint aussi la presse et la nation. 

 

Les œuvres de ‘Abd El Hamîd Ibn Badîs, v. 5, p. 375.

Traduit par Aboû Fahîma 'Abd Ar-Rahmên El Bidjê'î

 Publié par tasfiatarbia.org

 

بسم الله والحمد لله والصلاة والسلام على رسول الله، وبعد

فهذا مقطع من مقال كتبه الشيخ العلامة عبد الحميد بن باديس -رحمه الله تعالى-، تناول فيه موضوع المسؤولية والأمانة اللتين يجب على المترجم أن يتحلى بهما في عمله؛ والمقال كان قد نشره الشيخ -عليه رحمة الله- في مجلة الشهاب بعنوان "مسؤولية المترجم أمام الأمة وحكومتها"، في العدد 156 يوم 01 صفر 1347 الموافق ل 19 جويليا 1928 للميلاد؛ وهو مقال هادف ونافع، نهتبله بدورنا لنشر وترجمة هذا الجزء منه؛ مما سينفع إن شاء الله من يهمه الترجمة إلى الفرنسية والنشر بها في هذا المنتدى المبارك، وحسبنا أنه فائدة نقدمها لإخواننا ونصيحة لنا ولهم عسى الله أن ينفع بها، والله وحده الموفق

قال الشيخ رحمه الله تعالى

..ومعلوم أن كل مقالة هي كصورة شخصية، لا تكون تامة إلا بجميع أجزائها وهيئتها. وما أجزاؤها إلا الكلمات والجمل التي تركبت منها، وما هيئتها إلا الأسلوب الذي كتبت به

فالمترجمُ إذن مسؤولٌ عن تفَهُّمِ الكلماتِ والجُملِ كلمةً كلمةً وجملةً جملةً، وعن تفهم الأسلوب الذي كُتِبت به المقالةُ، ونُسِّقت به تلك الجمل، حتى ارتبط بعضها ببعض، ولا يكون قد أدَّى أمانَتَه إلَّا إذا كان يَفهَم هذا كله وأداه باللغة الفرنسية أداءً بيِّنًا. وإذا اختصر الكلامَ أو بَتَرَه أو حذف بعض جُمَلِه أو لم يستوعب كل مقاصده، لم يكن قد أدَّى أمانته، وكان جانِيًا على الكاتب ومن كَتَب عنهم والصَّحِيفَة الناشرة، وعلى أُولِي النَّظَر الذين يترجم لهم
نذكر هذا للسادة المترجمين تذكيرا لهم بعظم مسؤوليتهم التي يضر بنا معشر الكتاب العرب -أدنى تقصير فيها- ضررا ليس قاصرا علينا بل متعديا إلى الصحافة والأمة

آثار عبد الحميد بن باديس، ج 5، ص 375

Cheikh 'Abd al-Hamîd ibn Bâdîs - الشيخ العلامة عبد الحميد بن باديس

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 18:58
Une femme bien (vidéo)

Question :

 

Noble Cheikh, qu'Allah vous accorde le succès, cette femme demande :

 

Est-il permis pour elle de demander à son mari de prendre une seconde épouse? 

 

Cheikh :

 

Hein? 

 

Question :

 

Une femme demande :

 

Est-il permis pour elle de demander à son mari qu'il prenne une seconde épouse, alors qu'il n'a pas financièrement la capacité ou autre que cela, et elle l'aidera en lui donnant de l'argent? 

 

Cheikh :

 

Cette femme est étrange; où est-elle ?

 

Quant à accepter de l'aide pour se marier, alors il n'y a aucun mal à cela, et il se doit de rester lié à elle.

 

En réalité, c'elle est une femme bien pour lui.

 

Donc il lui est obligatoire d'être bon envers elle et de s'acquitter de ses droits.

 

traduit par minhaj sunna

 

السؤال :هذه أمرأه تسأل فتقول هل يجوز لها أن تطلب من زوجها أن يتخذ زوجة ثانية مع انه ليس بقادر لا ماليا و لا غير ذلك و إنما تساعده هي بإعطائه المال ؟

فضيلة الشيخ :هذه غريبة هذه المرأة و ين توجد ؟ ما يخالف ان بغى يأخذ المساعدة و يتزوج فلا باس و ان بغى يقتصر عليها هذه الحقيقة انها جيدة معه فيجب انه يفي لها و يقوم بحقها . نعم

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 18:03
L'heure ne sera pas établie avant que...

   

 

iogh

D'après Abou Houreyra رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"L'heure ne sera pas établie avant que les hommes se rivalisent dans les édifices".

Rapporté par Al-Boukhâri dans Al-Adeb Al-moufrad n°446

Authentifié par Cheikh Al-Albany dans : صحيح الأدب المفرد للإمام البخاري

 

(حديث مرفوع)

حَدَّثَنَا إِسْمَاعِيلُ ، حَدَّثَنِي ابْنُ أَبِي الزِّنَادِ ، عَنْ أَبِيهِ ، عَنْ عَبْدِ الرَّحْمَنِ الأَعْرَجِ ، عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ ، عَنْ رَسُولِ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ، قَالَ

" لا تَقُومُ السَّاعَةُ حَتَّى يَتَطَاوَلَ النَّاسُ فِي الْبُنْيَانِ "

رقم الحديث: 446

الأدب المفرد للبخاري

iogh

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Paradis Enfer الجنة و جهنم و يوم القيامة
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 17:17
Donner la zakât al-fitr en argent car les pauvres ne veulent pas de nourriture ? (audio-vidéo)

 

Question :

 

Qu’Allah soit bienfaisant envers vous.

 

Dans notre pays, zakat al fitr est donnée en argent sous prétexte que les pauvres ne veulent pas de céréales ou autres.

 

Que doit-on faire ?

 

Réponse :

 

Cette affaire ne revient pas aux pauvres.

 

C’est une adoration qui doit être accomplie comme elle a été rapportée du Prophète (صلى الله عليه و سلم) .

 

Et celui qui ne veut pas de nourriture n’est pas dans le besoin, donne-la donc à celui qui est dans le besoin qui prend la nourriture.

 

traduit par daralhadith-sh.com

السؤال : في بلادنا زكاة الفطر تُدفع مالاً بحجة أن المساكين لا يريدون حبوباً وغيرها ، فماذا نفعل ؟

الجواب : ليس الأمر للمساكين ، هذه عبادة ، تُنفذ كما جاءت عن الرسول صلى الله عليه وسلم ، والذي لا يريد الطعام هذا ليس بمحتاج أعطه للمحتاج الذي يريد الطعام

السؤال : في بلادنا زكاة الفطر تُدفع مالاً بحجة أن المساكين لا يريدون حبوباً وغيرها ، فماذا نفعل ؟

الجواب : ليس الأمر للمساكين ، هذه عبادة ، تُنفذ كما جاءت عن الرسول صلى الله عليه وسلم ، والذي لا يريد الطعام هذا ليس بمحتاج أعطه للمحتاج الذي يريد الطعام

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Aumône - الصدقات و الزكاة
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 17:15
Les 10 derniers jours de ramadan et la nuit du destin (vidéo)
Que les prières et salutations soient sur le Messager d'Allah, Notre Prophète Muhammad ainsi que Sa Famille, et Ses Compagnons.
 
Certes ces dix derniers jours du mois de Ramadhan, 10 jours bénis, et parmi ses avantages et ses mérites c'est l'espoir d'avoir la nuit du destin, celle dont Allah a fait l'éloge dans Son Livre et dont le Messager d'Allah a incité (prières et salutations sur Lui) à sa veillée (qyamiha) et Il a dit :
 
« Quiconque observe la nuit du destin par foi et quête de la récompense [d'Allah], ses péchés antérieurs lui seront pardonnés. »
[Al-Boukhary]
 
Et dans le Noble Qur'an, qu'elle est meilleure que mille mois, Allah le très-haut dit (traduction rapprochée) :
 
"La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois" (sourate la destinée 97 verset 3)
 
Les actes durant cette nuit sont meilleures que mille mois (d'actes) pour celui qu'Allah lui a donné le succès.
Et le Messager d'Allah (prières et salutations sur Lui) a dit:
celui qui veille la nuit du destin, avec foi et en espérant la récompense avec foi véridique en son mérite, et en quête de sa récompense promise
 
« Quiconque observe (la nuit du destin) par foi et quête de la récompense [d'Allah], ses péchés antérieurs lui seront pardonnés. »
[Al-Boukhary]
 
Et cette nuit Allah l'a dissimulé dans ce mois, mais le plus probable est qu'elle soit dans les dix derniers jours, et parmi les nuits impaires, la nuit du 21ème jour ou du 23ème jour ou du 25ème jour ou du 27ème jour ou du 29ème jour, c'est parmi ces nuits qu'il est le plus probable qu'elle se trouve , et la majorité des savants estiment qu'il est fort probable qu'elle soit la 27ème nuit.
 
Dans tous les cas, celui qui veille en adoration durant ces nuits, recherchant sa récompense, croyant en son mérite a obtenu un grand bien. 
 
Et Allah donne à qui Il veut (de Sa grâce).
 
Quant à celui qui veille une partie ces nuits et en délaisse une autre, rien ne lui assure qu'il est atteint la nuit du destin, car il se peut qu'elle fut dans une des nuits qu'il a délaissé.
 
Et cette nuit a beaucoup de mérite :
 
-premièrement, c'est la nuit où a été descendu le Qur'an
 
Le très-haut dit (traduction rapprochée) :
 
« Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr. » (sourate la destinée 97 verset 1)
 
-Et le deuxième mérite, est qu'elle est meilleure que mille mois
 
-Et le troisième mérite et qu'est destinée les actes et le terme (de chacun) annuellement
 
les termes et actes et la durée de vie sont écrit dans la table préservée (al lawh mahfoudh) 50000 ans avant qu'Allah ne crée les cieux mais ceci est la prédestination générale quant à la prédestination spécifique, c'est durant la nuit du destin qui est destiné tout ce qui s'est passé durant l'année c'est pour cela fut appelée la nuit du destin.
Le très-haut dit:
 
« durant laquelle est décidé tout ordre sage » (sourate la fumée 44 verset 4)
 
-Et le quatrième mérite est que:
 
« Quiconque observe (la nuit du destin) par foi et quête de la récompense [d'Allah], ses péchés antérieurs lui seront pardonnés. »
[Al-Boukhary]
 
Des mérites énormes qui sont réunis durant cette nuit.
 
Elle est donc une nuit bénite, et une nuit méritoire, et une nuit d'une grande valeur (dhat qadrin) qui a une grande position auprès d'Allah, glorifié et très-haut.
 
Et elle nous est renouvelée à chaque fois que vient Ramadan.
 
Chaque fois que vient Ramadan, il y a la nuit du destin.
 
Ceci est une grâce venant d'Allah glorifié et très-haut.
 
Quant à celui qu'Allah lui a donné succès et qui se tient durant la nuit du destin tout les ans Allah lui a donné succès et qui se tient durant la nuit du destin tout les ans.
 
Ceci est une immense grâce et un grand bien mais est privé de bien celui qu'Allah lui en a privé.
 
Il ne lui a pas destiné les grâces.
 
Il ne lui a pas donné sa juste valeur et ne la recherche pas mais il erre dans ses insouciances et ses passions et il le regrettera bientôt ce qu'il a manqué et ce dont il a été négligent.
 
Mais il incombe au muslim qu'il s'empresse et se repente à Allah l'exalté de sa négligence.
 
Et qu'il se réforme pour ce qu'il lui reste à vivre.
 
Et Allah l'exalté accepte le repentir de celui qui se repent à Lui.
 
Et il accepte le repentir de ses serviteurs, et efface ses péchés et Il sait ce que vous faîtes.
 
Allah donne le succès à tous ceux qu'Il aime et agrée et que la prière et salutations d'Allah soient sur notre Prophète Muhammad, et Sa Famille et Tout Ses Compagnons.
 
traduit par minhaj sunna
 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 16:52
Jeunes, n'entrez pas en conflit avec les savants ! (vidéo)

Tout ceci n'est pas une manière de da'wah [prêche], ni un des moyens de réforme.

 

C'est tout simplement l'origine des problèmes, de la confusion et de l'agitation de la jeunesse.

 

C'est ce que je dis et je l'ai dit précédemment.

 

C'est ce que je dis maintenant, et après celui qui réfute et entame des débats, c'est le cheikh [savant]... et le cheikh, et la louange appartient à Allah, est vivant.

 

Ainsi, nous conseillons à nos étudiants, de ne pas entrer dans [les conflits] entre étudiants en science et les savants.

 

Si un cheikh critique un autre cheikh, laissez alors le cheikh répondre.

 

Pourquoi te fatigues-tu?

 

Quel bénéfice vas tu en tirer de s'intercaler entre les savants?

 

Vous tomberez seulement dans la médisance, et insulter les savants et les étudiants en science.

 

Vous n'allez en aucun cas en tirer profit, vous allez plutôt vous en prendre qu'à vous même.

 

Pour cette raison, nous conseillons à nos jeunes de s'éloigner de ces questions, ce n'est pas convenable pour eux.

 

copié de minhaj sunna

 

 

Vecror-page-decor-and-text-deviders 08 zps43037687

 

Cheikh Mouhammad Âman bnou 'Alî al Jâmî - الشيخ محمد أمان بن علي الجامي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 16:21
La prière du Prophète صلى الله عليه وسلم durant le ramadan

 trter

Abou Salama Ibn 'Abder Rahman a interrogé 'Aicha (qu'Allah l'agrée) sur la prière du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) durant le Ramadan. 

 Elle a répondu :

 

« Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) ne priait pas plus de 11 unités de prières que ce soit durant le ramadan ou hors du ramadan.

Il priait 4 unités de prière, ne demande pas sur leur perfection et leurs longueurs.

Puis il priait 4 unités de prière, ne demande pas sur leur perfection et leurs longueurs. Puis il priait 3 unités de prière ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1147 et Mouslim dans son Sahih n°738)

 

عَنْ أَبِي سَلَمَةَ بْنِ عَبْدِ الرَّحْمَنِ أَنَّهُ سَأَلَ عَائِشَةَ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهَا

 كَيْفَ كَانَتْ صَلَاةُ رَسُولِ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ فِي رَمَضَانَ ؟

فَقَالَتْ : مَا كَانَ يَزِيدُ فِي رَمَضَانَ وَلَا فِي غَيْرِهِ عَلَى إِحْدَى عَشْرَةَ رَكْعَةً ، يُصَلِّي أَرْبَعًا ، فَلَا تَسَلْ عَنْ حُسْنِهِنَّ وَطُولِهِنَّ ، ثُمَّ يُصَلِّي أَرْبَعًا فَلَا تَسَلْ عَنْ حُسْنِهِنَّ وَطُولِهِنَّ ، ثُمَّ يُصَلِّي ثَلَاثًا

(رواه البخاري في صحيحه رقم ١١٤٧ و مسلم في صحيحه رقم ٧٣٨)

trter

D'après Saib Ibn Yazid,

 

"'Omar Ibn Al Khatab (qu'Allah l'agrée) a ordonné à Ubay Ibn Ka'b (qu'Allah l'agrée) et à Tamim Dari (qu'Allah l'agrée) de diriger les gens en prière en faisant 11 unités de prière.

Le lecteur lisait des centaines de versets au point où nous nous appuyions sur des bâtons à cause de la longueur de la position debout.

Nous ne terminions qu'à l'approche de l'aube."

(Rapporté par l'imam Malik dans son Mouwata n°245)

 

Ce récit a été authentifié entre autres par :

 

- L'imam Al Moubarakafouri dans Touhfatoul Ahwadhi vol 3 p 234

- Cheikh Otheymine dans Charh Riyad Salihin vol 2 p 283

- Cheikh Albani dans Salat Tarawih p 53

 

عن السائب بن يزيد قال

 أمر عمر بن الخطاب أبي بن كعب وتميما الداري أن يقوما للناس بإحدى عشرة ركعة . قال : وقد كان القارئ يقرأن بالمئين حتى كنا نعتمد على العصي من طول القيام وما كنا ننصرف إلا في بزوغ الفجر

(رواه الإمام مالك في الموطأ رقم ٢٤٥)

 

و هذا الحديث صححه

الإمام المباركفوري في تحفة الأحوذي ج ٣ ص ٢٣٤

الشيخ العثيمين في شرح رياض الصالحين ج ٢ ص ٢٨٣

الشيخ الألباني في صلاة التراويح ص ٥٣

      trter

-Remarque n°1 : Il convient de prier la prière surérogatoire « ratiba » du 'icha (voir le lien suivant : Prière surérogatoire) avant de commencer la prière du tarawih.

 

Cheikh Otheimine a dit :

 

« Lorsque l'imam termine la prière obligatoire, les gens doivent faire le rappel de leur Seigneur (dikhr) comme il leur a ordonné -Et lorsque vous avez terminé la prière mentionnez le nom d'Allah debout, assis ou couchés sur vos côtés- (*).

Puis deuxièmement les gens prient la prière ratiba du 'icha et ensuite après cela ils accomplissent la prière du tarawih.

Ceci est l'ordre qu'il convient de respecter ».

(Fatawa Nour 'Ala Darb, k7 n°735)

 

(*) Sourate Nissa verset 103

 

-Remarque n°2 : Il est légiféré de lever les mains lors de l'invocation « qounout » à la fin du witr.

 

D'après Abou 'Othman,

 

"'Omar Ibn Al Khattab (qu'Allah l'agrée) levait les mains dans le qounout" (*).

(Rapporté par l'imam Boukhari dans son ouvrage Raf' Al Yadayn Fi Salat n°162 et authentifié par l'imam Nawawi dans Al Majmou' vol 3 p 490 et par cheikh Albani dans Irwa Al Ghali vol 2 p 181)

 

(*) Invocation que fait l'imam à voix haute avant ou après l'inclinaison dans la dernière unité de prière du tarawih.

 

عن أبي عثمان قال

كان عمر ابن الخطاب رضي الله عنه يرفع يديه في القنوت

(رواه البخاري في كتابه رفع اليدين في الصلاة رقم ١٦٢ و صححه الإمام النووي في المجموع ج ٣ ص ٤٩٠ و الشيخ الألباني في إرواء الغليل ج ٢ ص ١٨١)

 

D'après Al Aswad,

 

"'Abdallah Ibn Mas'oud (qu'Allah l'agrée) récitait -Qoul Houwa Allahou Ahad- dans la dernière unité de prière du witr puis il levait ses mains et faisait le qounout avant l'inclinaison."

(Rapporté par l'imam Boukhari dans son ouvrage Raf' Al Yadayn Fi Salat n°163 et authentifié par l'imam Nawawi dans Al Majmou' vol 3 p 490. Voir Ma Saha Min Athar As Sahaba Fil Fiqh vol 1 p 413)

 

عن الأسود

أن عبدالله ابن مسعود رضي الله عنه كان يقرأ في آخر ركعة من الوتر قل هو الله أحد ثم يرفع يديه و يقنت قبل الركعة

(رواه البخاري في كتابه رفع اليدين في الصلاة رقم ١٦٣ و صححه الإمام النووي في المجموع ج ٣ ص ٤٩٠ . انظر ما صح من آثر الصحابة في الفقه ج ١ ص ٤١٣)

 

-Remarque n°3 : Il est également légiférer de dire « Amine » aux invocations de l'imam dans le « qounout ».

 

L'imam Ibn Qoudama Al Maqdisi (mort en 620) a dit :

 

« Lorsque l'imam commence à faire le qounout, ceux qui sont derrière lui disent -Amine-, nous ne connaissons pas de divergence sur cela ».

(Al Moughni vol 2 p 584)

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 16:14
Les manifestations pacifiques ! (audio)

Question :

 

Il s'est propagé de certains prêcheurs la permission des manifestations pacifique.

 

Ils prétendent que c'est un moyen pour exprimer son point de vue et un moyen parmi les moyens de changement à cette époque.

 

Réponse de Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Âl Ach-Cheikh :

 

Tout ceci est une erreur, toutes les manifestations sont mauvaises, elles ne sont pas pacifiques, elles sont toutes vaines, elles sont toutes des insignes de l'ignorance, et des divisions de la communauté.

 

Tout ceci est pour détourner la communauté.

 

Donc ce que nous croyons, c'est qu'il n'y a aucun bien dans ces manifestations.

 

Il est possible à la personne d'obtenir son droit et d'obtenir son objectif sans ce désordre. 

Question : 

 

Qu’Allâh soit bienfaisant envers vous.

 

Ce questionneur dit : Noble cheikh, est-il permis d’organiser des manifestations pacifiques si la loi du pays l’autorise ?

 

Réponse de Cheikh Salih Al Fawzan :

 

Ceci ne fait pas partie de la religion de l’Islam.

 

Les manifestations ne font pas partie de la religion de l’Islam car c’est du désordre et de la destruction.

 

Dans la religion de l’Islam il y a l’entente, le conseil et la communication avec les gouverneurs en les appelant, leur écrivant ou en envoyant quelqu’un qui les informera.

 

Quant aux manifestations, elles ne font pas partie de la guidée de l’Islam, car elles sont désordre et stupidité et qu’elles proviennent des mécréants.

 Traduit et publié par an-nassiha.com 

 

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 15:32
Eclaircissement aux évènements de la Bande de Gaza

SHeikh ‘Abdel-‘Azîz ar-Râdjihî (qu’Allâh le préserve) a expliqué que la situation que nos frères musulmans dans la bande de Gaza vivent depuis ces deux dernières années, comme le blocus économique, est bien connue de tous.

 

Et voilà maintenant deux jours que les nuages de la tromperie se sont dissipés, et que le mal est apparu au grand jour, par l’invasion destructrice que subissent nos frères opprimés et affaiblis dans la bande de Gaza, commis par l’état juif, avec la complicité et l’entente des états infidèles et leurs collaborateurs.

 

Est-il encore possible d’appeler à la paix avec ces agresseurs injustes ?

 

SHeikh dit que ceci est une énorme calamité au sujet de laquelle il n’est permis à aucun musulman de se taire, ni d’abandonner ces frères.

 

Certes, les musulmans sont comme un seul corps.

 

Il est obligatoire pour tout un chacun d’être joyeux lorsque son frère est joyeux, et de s’attrister lorsqu’il est triste.

 

Et il est obligatoire au musulman de venir en aide à son frère musulman et de le soutenir dans son épreuve.

 

Dans cette situation calamiteuse – nous dit SHeikh - nous recommandons à nos frères musulmans de Gaza de s’armer de patience et de piété, car (traduction rapprochée) :

 

« Certes Allâh est avec ceux qui le craignent et ceux qui sont bienfaisants » [Coran, 16/ 128].

 

Et celui avec qui Allâh est, alors la manigance de l’ennemi ne lui nuira point. Allâh – Ta’âla - dit (traduction rapprochée) :

 

« Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal. » [Coran, 3/120]

 

Et parmi les fruits de la patience et de la crainte : il y a la remise confiance totale en Allâh et le fait de s’en remettre à Lui en toute affaire, l’acquisition de Son aide et le fait de rechercher refuge auprès de Lui par les invocations, suivant son ordre (traduction rapprochée) :

 

« Invoquez-Moi, et Je vous exaucerai » [Coran, 40/60]

 

En prenant aussi comme modèle le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) qui a dit :

 

« Ô Allâh, celui qui a révélé le Qor’ân, qui fait voguer les nuages, qui met en déroute les différents groupes ennemis, détruits-les et donne-nous la victoire sur eux. »

 

Tout comme nous nous adressons à l’ensemble de nos frères musulmans – dit SHeikh - en leur rappelant les devoirs de la fraternité musulmane.

 

Allâh – Ta’âla - dit (traduction rapprochée) :

 

« Certes les croyants sont des frères » [Coran, 49/10].

 

Et le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit :

 

« L’exemple des croyants dans leur amitié [leur affection], leur compassion réciproque et leur sympathie, est comme le corps, si un de ses membres souffre, le corps entier souffrira aussi en restant éveillé et fiévreux. »

 

Donc, parmi les droits qu’ils ont sur nous, il y a le fait de leur apporter secours et de déployer tout ce qui est en notre pouvoir afin de mettre fin à l’injustice qu’ils subissent, notamment en implorant Allâh par des invocations, ceci faisant parti des causes les plus importantes.

 

Et leur apporter du soutien se fait en les aidant matériellement et moralement, chacun selon ses moyens.

 

Donc les gouvernements doivent déployer le maximum en ce qui concerne l’obligation de leur venir en aide, car le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit :

 

« Aide ton frère, qu’il soit injuste ou opprimé. »

 

SHeikh (qu’Allâh le préserve) dit qu’il faut que les musulmans, les gouvernements comme les peuples prennent garde contre le fait d’abandonner leurs frères, opprimés et faibles, car le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit :

 

« Il n’y a point de Musulman qui ne trahisse un autre Musulman dont la dignité est bafouée, sans qu’Allâh ne l’abandonne dans une situation où il aurait vraiment besoin d’être soutenu… »

Rapporté par l’imâm Ahmad et Abû Dâwoud.

 

Il ne suffit pas de les soutenir en s’attristant et en condamnant – nous dit SHeikh - mais il faut impérativement des actes qui viennent prouver la sincérité de ce soutien, tel le fait que le gouvernement Egyptien se doit d’ouvrir le passage à « Rafah » de manière ininterrompue, car le fait de le laisser enfermer dans ce genre de situation difficile est considéré comme de l’abandon ainsi qu’une mise en application des objectifs de l’ennemi.

 

Nous demandons à Allâh de mettre fin à l’épreuve et au calamité qui touche les gens de Gaza ainsi que tous les opprimés, et qu’Il fasse descendre une affliction sur le peuple criminel, tout comme nous Lui demandons d’améliorer la situation de l’ensemble des musulmans, car Il est le seul à pouvoir accomplir cela.

 

Que la prière, la paix et la bénédiction soit sur notre Prophète, sa famille et l’ensemble de ses compagnons. 

 

Tiré du site shrajhi.com

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 14:50
La nuit du destin ou la nuit du mérite

Certes, Allâh -Très-Haut- est le Seul à créer et choisir, tel qu’Il a dit -Très-Haut soit-Il- (traduction rapprochée) :

 

(Ton Seigneur crée ce qu’Il veut et Il choisit) El Qaças (le Récit), v. 68.

 

Ce qui est désigné ici par le choix est le fait de sélectionner et d’élire.

 

En effet, de par Sa Sagesse et Sa Puissance parfaites, et du fait de Sa Science et qu’Il cerne [toutes Ses créatures] de façon accomplie, Allâh -Majestueux et Très-Haut- choisit de ces dernières ce qu’Il veut d’entre les temps, les lieux, et les personnes.

 

Ainsi, de façon spécifique, Il leur confère -Exalté soit-Il- Ses faveurs croissantes, un très grand soin et des grâces et largesses abondantes.

 

Sans aucun doute, cela recouvre un des signes de Sa Seigneurie les plus immenses, une des plus grandes preuves de Son unité et de la perfection de Ses Attributs.

 

C’est également un des arguments les plus clairs arguant de la plénitude de Sa Puissance et de Sa Sagesse, qu’Il crée ce qu’Il veut et choisit, et que les rênes des choses sont en Sa Main, à Lui appartient le commandement [de toute chose] au début et à la fin, Il détermine et décide ce qu’Il veut au sujet de Ses créatures (traduction rapprochée) :

 

( Louange à Allâh, Seigneur des cieux et Seigneur de la terre : Seigneur de l’univers. Et à Lui la Grandeur dans les cieux et la terre. Et c’est Lui Le Puissant, Le Sage.) El Djêthiya (l’Agenouillée), v. 36-37. 

 

Et il est des temps auxquels Allâh -Puissance et Majesté à Lui- a particulièrement attribué une préférence augmentée et un honneur avantageux : le mois de Ramadan, qu’Il a préféré aux autres mois -Exalté soit-Il-. Il a aussi donné préférence aux dix dernières nuits de ce mois sur le reste des nuits.

 

Comme Il a également accordé la primauté à la nuit du destin ou du mérite [leylet el Qadr], qu’Il a considérée meilleure que mille mois, tellement son mérite accru et son rang extrêmement éminent auprès de Lui.

 

Allâh a en fait amplifié la valeur de cette nuit, rehaussé son statut et élevé son rang quand Il y a fait descendre Sa Révélation explicite et Sa Noble Parole : le Qour’ên, plein de sagesse, en tant que guidée pour les pieux, un discernement pour les croyants, une clarté, une lumière et une miséricorde pour toutes les créatures, Allâh -qu’Il soit Très-Haut- a dit (traduction rapprochée) :

 

(Nous l’avons fait descendre (le Qour’ên) en une nuit bénie, Nous sommes en vérité Celui qui averti, durant laquelle est décidé tout ordre sage, c’est là un commandement venant de Nous. C’est Nous qui envoyons [les Messagers], à titre de miséricorde de la part de ton Seigneur, car c’est Lui l’Audient, l’Omniscient, Seigneur des cieux et de la terre et de ce qui est entre eux, si seulement vous pouviez en avoir la conviction. Point de divinité à part Lui. Il donne la vie et donne la mort, et Il est votre Seigneur et le Seigneur de vos premiers ancêtres.) Ed-Doukhên (La Fumée), v. 3-8 

 

et Il a dit également -Exalté soit-Il- (traduction rapprochée) :

 

(Nous l’avons, certes, fait descendre (le Qour’ên) pendant la nuit d’el Qadr. Et qui te dira qu’est la nuit d’el Qadr ? La nuit d’el Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descend les Anges ainsi que l’Esprit (Djibrîl), par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube.) Sourate El Qadr (le destin ou le mérite).

 

Ô Allâh !

 

Combien est glorieuse cette nuit !

 

Combien est-elle marquée de majesté et d’honneur !

 

Combien est abondante sa bénédiction !

 

Une seule nuit est meilleure que mille mois !

 

Cela signifie qu’elle est meilleure que trente mille nuits, et mille mois dépassent quatre-vingts trois ans !

 

Un âge très long, si le musulman le passe entièrement dans l’obéissance à Allâh - Puissance et majesté à Lui-. La nuit d’el Qadr, qui est une seule nuit, est meilleure que cet âge.

 

C’est un mérite immense.

 

Moudjêhid a dit :

 

« La nuit d’el Qadr est meilleure que mille mois ne contenant pas cette nuit »

 

et c’est aussi cela qu’a dit Qatêda et Ech-Chêfi‘î ainsi que d’autres.

 

-Durant cette noble nuit, les Anges descendent fréquemment du ciel étant donné l’abondance de sa bénédiction. Les Anges descendent en même temps que la bénédiction et la miséricorde, comme ils descendent également lors de la récitation du Qour’ên et dans les cercles du rappel [hileq edh-dhikr].

 

-Cette nuit est également une paix et un salut jusqu’à la montée de l’aube, c'est-à-dire qu’elle constitue un bien à part entière, et qu’elle est dépourvue de mal jusqu’à l’apparition de l’aube. 

 

-Pendant cette nuit, noble et bénie, Allâh décide de tout ordre sage.

Cela veut dire qu’Il y prédestine à ce qui se passera au cours de l’année, par la permission d’Allâh, Le Tout-Puissant, Le sage.

Ce qui est désigné par la prédestinée est la prédestinée annuelle.

Quant à la prédestinée générale, inscrite sur la Planche gardée, elle est antérieure à la création des cieux et de la terre de cinquante mille ans, tel qu’il est rapporté dans des hadiths authentiques.

Il est également avéré de la part du Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- au sujet du mérite de la nuit d’el Qadr qu’il ait dit :

« Celui qui veille à pratiquer la salât de la nuit d’el Qadr avec foi et recherchant la Face d'Allâh et sa récompense, tous ses péchés antérieurs seront absouts (pardonnés). » (1)

 

Et sans aucun doute, la nuit d’el Qadr se situe dans le mois béni de Ramadan, conformément à Sa Parole -qu’Il soit Très-Haut- (traduction rapprochée) :

 

(Le mois de Ramadan au cours duquel le Qour’ên a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement.) El Baqara (la Vache), v. 185

 

et Sa Parole -Très-Haut soit-Il- (traduction rapprochée) :

 

(Nous l’avons, certes, fait descendre (le Qour’ên) pendant la nuit d’el Qadr).

 

C’est durant les dix dernières nuits de ce mois qu’il faudrait rechercher cette nuit, vu son dire -prière et salut d’Allâh sur lui- :

 

« Recherchez la nuit d’el Qadr dans les dix derniers jours de Ramadan. » (2)

 

d’autant plus que la chercher dans les nuits impaires est plus sûr de l’atteindre conformément à son dire -prière et salut d’Allâh sur lui- :

 

« Recherchez-la dans les dix derniers jours de Ramadan. La nuit d’el Qadr se situe soit dans les neuf dernières nuits restantes, soit dans les sept nuits restantes et soit dans les cinq nuits restantes. » (3)

 

Ibn Hadjar a dit dans son livre El Feth, dans le chapitre relatif à La recherche de la nuit d’el Qadr dans les nuits impaires des dix derniers jours /

 

« Il y a, dans l’intitulé de ce chapitre, un signe de la prépondérance que la nuit d’el Qadr est incluse dans le Ramadan, puis dans les dix derniers jours, puis les nuits impaires, sans y préciser une nuit spécifique, et c’est bien cela qui est indiqué par l’ensemble des hadiths à son sujet. » Fin de citation. (4)

 

Les savants ont mentionné qu’il est de la sagesse de l’avoir cachée, de ne l’avoir pas précisée dans les textes, le fait que les musulmans devraient déployer des efforts dans l’obéissance à Allâh -Très-Haut- durant toutes les dix dernières nuits, et ce, en accomplissant la prière de la nuit, en lisant le Qour’ên et en faisant le bien, ce qui laissera paraître celui qui est actif et appliqué dans la recherche des œuvres pieuses par rapport à celui qui est nonchalant et paresseux.

 

Aussi, parce que si les gens savaient quelle est cette nuit de façon précise, la plupart d’entre eux se serait contentée de prier en cette nuit seule sans les autres.

 

De plus que s’ils la savaient précisément, l’épreuve ne sera pas réalisée dans son intégralité. 

 

Certes, il est une obligation à nous tous de prendre fortement soin de rechercher cette nuit bénie, afin que nous gagnions la récompense qui lui est attribuée, et que nous profitions de son bien et percevions son salaire.

 

Car, très certainement, une personne frustrée est celle qui serait privée de la rétribution [divine], ainsi que celle qui voit passer les saisons du pardon tout en demeurant chargée de ses péchés à cause de sa distraction, son détournement et son inattention.

 

Bonheur alors à celui qui aura acquis cette nuit-là les premiers rangs des gagnants, qui aura suivi le chemin des pieux en la célébrant dans la prière et les bonnes œuvres.

 

Et malheur à celui qu’on aura chassé cette nuit-là des portes [de la miséricorde], contre qui y sera baissé le voile [du pardon], et qui verra passer cette nuit tout en étant occupé par les péchés et les fautes, leurré par les vœux et les rêves et gâchant la meilleure des nuits et le meilleur des jours, ô combien est énorme la perte d’une telle personne, et qu’il est pénible son remords !

 

Celui qui ne gagne pas dans cette noble nuit, à quel moment gagnera-t-il ?!

 

Celui qui ne se repent pas durant ce temps honorable, quand se repentira-t-il ?

 

Et celui qui se retarde durant cette nuit d’accomplir les bonnes œuvres, à quel moment les pratiquera-t-il ? Le Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- a dit :

 

« Ce mois vous est venu, il contient une nuit qui est meilleure que mille mois.

Celui qui en sera frustré, sera frustré du bien entier. Et nul ne sera privé de son bien excepté une personne voué à la frustration. » (5)

 

Durant cette nuit, il est souhaitable au musulman de multiplier les invocations, car elles y sont à même d’être exaucées, et qu’il en choisisse celles qui sont plus globales.

 

Dans ce sens, ibn Mêdja a rapporté d’après Aïcha -qu’Allâh l’agrée- qu’elle ait dit :

 

« Ô Messager d’Allâh ! Quelle invocation dirais-je si j’atteindrai la nuit d’el Qadr ?

Il dit : Dis : O Allâh ! Tu es Pardonneur et Tu aimes le pardon, pardonne-moi donc ! » (6) 

 

Certes, cette invocation est pourvue d’un sens éminent et d’une indication profonde, elle convient pertinemment d’être prononcée cette nuit, car c’est la nuit pendant laquelle sera décidé tout ordre sage, les œuvres des serviteurs y seront également déterminées et pour une année, c’est à dire jusqu’à la nuit d’el Qadr de l’année suivante.

 

Celui à qui on aura accordé le salut durant cette nuit, à qui son Seigneur aura pardonné, aura certes complètement réussi.

 

Et celui à qui on aura attribué le salut ici-bas et dans l’au-delà, aura sûrement réussi, car le salut n’a pas d’égal.

 

Que nous recherchions alors le bien contenu dans cette nuit et sa bénédiction, en préservant les prières obligatoires, en priant beaucoup la nuit, en donnant la zakêt et l’aumône, en préservant le jeûne, en multipliant les actes d’obéissance, en évitant les péchés et les mauvaises œuvres, de même qu’en regrettant nos mauvais actes, en se repentant des fautes commises, en faisant fréquemment le rappel d’Allâh et en lisant le Qour’ên. 

 

Allâh !

Facilite-nous de prier dans la nuit d’el Qadr, et fais que nous soyons de ceux qui prient durant cette nuit avec foi et recherchant Ta Face et Ta récompense, et pardonne-nous, Tu es certes Pardonneur et Généreux 

 

(1) Rapporté par El Boukhârî (1901), et An-Nacê’i (2195).

(2) Rapporté par El Boukhârî (2020), et Mouslim (1169).

(3) Rapporté par El Boukhârî (2021), et Mouslim (1165).

(4) Feth el Bêrî (259/4), hadith n° 2017. 

(5) Rapporté par Ibn Mêdja (1644).

(6) Sounan ibn Mêdja (3850).

 

Traduit de l’arabe par Aboû Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên El Bidjê’î

copié de tasfiatarbia.org

 

 لَيْلَةُ الْقَدْرِ

إن الله تعالى هو المتفرد بالخلق والاختيار كما قال تعالى: {وَرَبُّكَ يَخْلُقُ مَا يَشَاءُ وَيَخْتَارُ } [القصص: 68] ، والمراد بالاختيار هنا هو الاجتباء والاصطفاء ، فالله - جل وعلا - لكمال حكمته وقدرته ولتمام علمه وإحاطته يختار من خلقه ما يشاء من الأوقات والأمكنة والأشخاص فيخصهم سبحانه بمزيد فضله وجزيل عنايته ووافر إنعامه وإكرامه ، وهذا بلا ريب من أعظم آيات ربوبيته وأكبر شواهد وحدانيته وكمال صفاته ، وهو من أبين الأدلة على كمال قدرته وحكمته وأنه يخلق ما يشاء ويختار وأن أزِمَّةَ الأمور بيده ؛ فلله الأمر من قبل ومن بعد ، يقضي في خلقه ما يشاء ويحكم فيهم بما يريد { فَلِلَّهِ الْحَمْدُ رَبِّ السَّمَاوَاتِ وَرَبِّ الْأَرْضِ رَبِّ الْعَالَمِينَ [36] وَلَهُ الْكِبْرِيَاءُ فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ }  [الجاثية: 36-37 

وإن مما خص الله عز وجل من الأوقات بمزيد تفضيله ووافر تكريمه شهرَ رمضان حيث فضَّله سبحانه على سائر الشهور ، والعشرَ الأواخر من لياليه حيث فضلها على سائر الليالي ، وليلةَ القدر حيث جعلها لمزيد فضلها عنده وعظيم مكانتها لديه خيراً من ألف شهر ، وفخَّم أمرها وأعلى شأنها ورفع مكانتها عندما أنزل فيها وحيه المبين وكلامه الكريم وتنزيله الحكيم هدى للمتقين وفرقاناً للمؤمنين وضياء ونوراً ورحمة للعالمين ، قال تعالى: {إِنَّا أَنْزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةٍ مُبَارَكَةٍ إِنَّا كُنَّا مُنْذِرِينَ [3] فِيهَا يُفْرَقُ كُلُّ أَمْرٍ حَكِيمٍ [4] أَمْرًا مِنْ عِنْدِنَا إِنَّا كُنَّا مُرْسِلِينَ [5] رَحْمَةً مِنْ رَبِّكَ إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ [6] رَبِّ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَمَا بَيْنَهُمَا إِنْ كُنْتُمْ مُوقِنِينَ [7] لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ يُحْيِي وَيُمِيتُ رَبُّكُمْ وَرَبُّ آبَائِكُمُ الْأَوَّلِينَ} [الدخان: 3-8] ، وقال سبحانه: {إِنَّا أَنْزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةِ الْقَدْرِ [1] وَمَا أَدْرَاكَ مَا لَيْلَةُ الْقَدْرِ [2] لَيْلَةُ الْقَدْرِ خَيْرٌ مِنْ أَلْفِ شَهْرٍ [3] تَنَزَّلُ الْمَلَائِكَةُ وَالرُّوحُ فِيهَا بِإِذْنِ رَبِّهِمْ مِنْ كُلِّ أَمْرٍ [4] سَلَامٌ هِيَ حَتَّى مَطْلَعِ الْفَجْرِ} [سورة القدر] . فلله ما أعظمَها من ليلة وما أجلَّها وأكرمَها، وما أوفرَ بركتَها 

- ليلة واحدة خير من ألف شهر !! ومعنى ذلك أنها خير من ثلاثين ألفَ ليلةٍ ، وألفُ شهرٍ تزيد على ثلاثة وثمانين عاماً فهو عمر طويل لو قضاه المسلم كلَّه في طاعة الله عز وجل ، فليلة القدر وهي ليلة واحدة خير منه وهذا فضل عظيم . قال مجاهد: ((ليلة القدر خير من ألف شهر ليس في تلك الشهور ليلة القدر))، وهكذا قال قتادة والشافعي وغير واحد 

- وفي هذه الليلة الكريمة المباركة يكثر تنزل الملائكة لكثرة بركتها ، فالملائكة يتنزَّلون مع تنزل البركة والرحمة كما يتنزَّلون عند تلاوة القرآن وفي حلق الذكر 

-   وهي سلام حتى مطلع الفجر يعني أنها خير كلها ليس فيها شر إلى مطلع الفجر 

- وفي هذه الليلة الكريمة المباركة يُفْرق كل أمر حكيم أي يقدَّر فيها ما يكون في تلك السنة بإذن الله العزيز الحكيم ، والمراد بالتقدير أي التقدير السنوي ، أما التقدير العام في اللوح المحفوظ فهو متقدِّم على خلق السماوات والأرض بخمسين ألف سنة كما صحت بذلك الأحاديث ، وقد ثبت عن النبي صلى الله عليه وسلم في فضل ليلة القدر أنه قال: ((مَنْ قَامَ لَيْلَةَ الْقَدْرِ إِيمَانًا وَاحْتِسَابًا غُفِرَ لَهُ مَا تَقَدَّمَ مِنْ ذَنْبِهِ))(1 

وليلة القدر هي قطعاً في شهر رمضان المبارك لقوله تعالى : {شَهْرُ رَمَضَانَ الَّذِي أُنْزِلَ فِيهِ الْقُرْآنُ هُدًى لِلنَّاسِ وَبَيِّنَاتٍ مِنَ الْهُدَى وَالْفُرْقَانِ} [البقرة:185] مع قوله تعالى: {إِنَّا أَنْزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةِ الْقَدْرِ }  وهي أرجى ما تكون فيه في العشر الأواخر منه لقوله صلى الله عليه وسلم : (( تَحَرَّوْا لَيْلَةَ الْقَدْرِ فِي الْعَشْرِ الْأَوَاخِرِ مِنْ رَمَضَانَ))(2) ، وطلبها في أوتار العشر آكد لقول النبي صلى الله عليه وسلم : ((الْتَمِسُوهَا فِي الْعَشْرِ الْأَوَاخِرِ مِنْ رَمَضَانَ لَيْلَةَ الْقَدْرِ فِي تَاسِعَةٍ تَبْقَى فِي سَابِعَةٍ تَبْقَى فِي خَامِسَةٍ تَبْقَى ))(3 

قال ابن حجر في الفتح : تحت (بَابٌ تَحَرِّي لَيْلَةِ الْقَدْرِ فِي الْوِتْرِ مِنْ الْعَشْرِ الْأَوَاخِرِ) : " فِي هَذِهِ التَّرْجَمَة إِشَارَة إِلَى رُجْحَان كَوْن لَيْلَةِ الْقَدْرِ مُنْحَصِرَةً فِي رَمَضَان ، ثُمَّ فِي الْعَشْر الْأَخِيرِ مِنْهُ ، ثُمَّ فِي أَوْتَارِهِ لَا فِي لَيْلَةٍ مِنْهُ بِعَيْنِهَا ، وَهَذَا هُوَ الَّذِي يَدُلُّ عَلَيْهِ مَجْمُوع الْأَخْبَار الْوَارِدَة فِيهَا "(4) اهـ 

وقد ذكر العلماء أن من حكمة إخفائها وعدم تعيينها في النصوص : أن يجتهد المسلمون في جميع العشر بطاعة الله تعالى بالتهجد وقراءة القرآن والإحسان ، وليتبين بذلك النشيط والمجد في طلب الخيرات من الخامل الكسلان، ولأن الناس لو علموا عينها لاقتصر أكثرهم على قيامها دون سواها ، ولو علموا عينها ما حصل كمال الامتحان 

إن الواجب علينا جميعاً أن نحرص تمام الحرص على طلب هذه الليلة المباركة لنفوز بثوابها ولنغنم من خيرها ولنُحَصِّل من أجورها ، فإن المحروم من حُرم الثواب ومن تمر عليه مواسم المغفرة ويبقى محملاً بذنوبه بسبب غفلته وإعراضه وعدم مبالاته ؛ فطوبى لمن نال فيها سبق الفائزين ، وسلك فيها بالقيام وحُسن العمل سبيل الصالحين، وويل لمن طُرِدَ في هذه الليلة عن الأبواب وأغلق فيها دونه الحجاب وانصرفت عنه هذه الليلة وهو مشغول بالمعاصي والآثام مخدوع بالأماني والأحلام مضيِّع لخير الليالي وأفضل الأيام ؛ فيا عظمَ حسرتَه ويا شدةَ ندامتَه 

من لم يربح في هذه الليلة الكريمة ففي أي وقت يربح !! ومن لم يُنِبْ إلى الله في هذا الوقت الشريف فمتى ينيب!! ومن لم يزل متقاعساً فيها عن الخيرات ففي أي وقت يعمل !! قال صلى الله عليه وسلم : ((إِنَّ هَذَا الشَّهْرَ قَدْ حَضَرَكُمْ وَفِيهِ لَيْلَةٌ خَيْرٌ مِنْ أَلْفِ شَهْرٍ ، مَنْ حُرِمَهَا فَقَدْ حُرِمَ الْخَيْرَ كُلَّهُ ، وَلَا يُحْرَمُ خَيْرَهَا إِلَّا مَحْرُومٌ ))(5 

ويستحب للمسلم أن يكثر فيها من الدعاء لأن الدعاء فيها مستجاب ، وليتخير من الدعاء أجمعه ، روى ابن ماجه عن عائشة رضي الله عنها قالت : ((يَا رَسُولَ اللَّهِ أَرَأَيْتَ إِنْ وَافَقْتُ لَيْلَةَ الْقَدْرِ مَا أَدْعُو ؟ قَالَ : تَقُولِينَ اللَّهُمَّ إِنَّكَ عَفُوٌّ تُحِبُّ الْعَفْوَ فَاعْفُ عَنِّي))(6) ، فإن هذا الدعاء عظيم المعنى عميق الدلالة وهو مناسب لهذه الليلة غاية المناسبة ، فهي الليلة التي يفرق فيها كل أمر حكيم وتقدَّر فيها أعمال العباد لسنة كاملة حتى ليلة القدر الأخرى ، فمن أعطي في تلك الليلة العافية وعفا عنه ربه فقد أفلح غاية الفلاح، ومن أعطي العافية في الدنيا وأعطيها في الآخرة فقد أفلح ، والعافية لا يعدلها شيء ؛ فلنتحر خير هذه الليلة وبركتها بالمحافظة على الصلوات المفروضة ، وكثرة القيام ، وأداء الزكاة ، وبذل الصدقات ، وحفظ الصيام ، وكثرة الطاعات ، واجتناب المعاصي والسيئات ، والندم والتوبة من الذنوب والخطيئات ، والإكثار من ذكر الله وقراءة القرآن

اللهم وفقنا لقيام ليلة القدر واجعلنا ممن يقومها إيماناً واحتساباً واعف عنا إنك عفو كريم 

(1) رواه البخاري (1901)، والنسائي (2195

(2) رواه البخاري (2020)، ومسلم (1169

(3) رواه البخاري (2021) ، ومسلم (1165

(4) فتح الباري (4/259، حديث رقم 2017

(5) رواه ابن ماجه (1644

(6) سنن ابن ماجه (3850

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr  الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام