compteur de visite

Catégories

1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 19:56
Peut-on être musulman et libéral ?

Question :

 

Quel est l’avis de votre éminence sur l’appel à l’idéologie libérale dans les pays musulmans ?

 

Le libéralisme étant l’idéologie qui prône une liberté sans limites si ce n’est celles des lois positivistes.

 

Dès lors, le musulman et le mécréant sont mis sur un même pied d’égalité sous prétexte de pluralité ; tout homme jouit d’une liberté individuelle affranchie des mesures imposées par la charia ; et les jugements de l’islam contredisant cette idéologie tel : les jugements concernant la femme, les relations avec les mécréants, la condamnation du mal, le djihad, etc. sont écartés.

 

Aussi, est-il permis au musulman de -déclarer : « je suis un musulman libéral » ?

 

Quel est votre conseil à une telle personne et à ses semblables ?

 

Réponse :

 

Le vrai musulman est celui qui se soumet à Allâh par l’unicité (tawhîd), qui Lui est servile par l’obéissance (tâ3a), et qui désavoue l’association (shirk) et ses adeptes

 

Celui qui veut, donc, une liberté n’ayant pour limites que les lois positivistes (NDT écrites par des hommes) est insoumis au jugement (shar3) d’Allâh, et lui préfère le jugement de la djâhiliyya (paganisme) et du tâghoût.

 

Cette personne ne sera, alors, pas musulmane.

 

Et, quiconque renie ce qui est nécessairement connu en islam comme la différence entre le musulman et le mécréant, veut une liberté insubordonnée aux préceptes de la charia, rejette les jugements islamiques concertant la femme, l’injonction du bien et la condamnation du mal, et la légalité du djihâd dans le sentier d’Allâh, aura commis nombre d’actes annulatifs de l’islam, qu’Allâh nous en protège.

 

Enfin, l’individu se déclarant musulman-libéral se contredit s’il désigne par le libéralisme ce qui a été décrit (plus haut). Il doit, de ce fait, se repentir auprès d’Allâh de ces idées pour qu’il puisse être un vrai musulman. 

 

فتوى الليبرالية
بسم الله الرحمن الرحيم
المكرم فضيلة الشيخ: صالح بن فوزان الفوزان حفظه الله
السلام عليكم ورحمة الله وبركاته
ما قول فضيلتكم في الدعوة إلى الفكر الليبرالي في البلاد الإسلامية؟ وهو الفكر الذي يدعو إلى الحرية التي لا ضابط لها إلا القانون الوضعي، فيساوي بين المسلم والكافر بدعوى التعددية، ويجعل لكل فرد حريته الشخصية التي لا تخضع لقيود الشريعة كما زعموا، ويحاد بعض الأحكام الشرعية التي تناقضه؛ كالأحكام المتعلقة بالمرأة، أو بالعلاقة مع الكفار، أو بإنكار المنكر، أو أحكام الجهاد .. الخ الأحكام التي يرى فيها مناقضة لليبرالية. وهل يجوز للمسلم أن يقول:(انا مسلم ليبرالي) ؟ وما نصيحتكم له ولأمثاله؟
(محبكم سليمان الخراشي)
الجواب: وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته وبعد : فان المسلم هو المسلم لله بالتوحيد المنقاد له بالطاعة المبرئ من الشرك وأهله. فالذي يريد الحرية التي لا ضابط لها إلا القانون الوضعي هذا متمرد على شرع الله يريد حكم الجاهلية وحكم الطاغوت فلا يكون مسلماً والذي ينكر ما علم من الدين بالضرورة من الفرق بين المسلم والكافر ويريد الحرية التي لا تخضع لقيود الشريعة وينكر الأحكام الشرعية من الأحكام الشرعية الخاصة بالمرأه والأمر بالمعروف والنهي عن المنكر ومشروعية الجهاد في سبيل الله. هذا قد ارتكب عدة نواقض من نواقض الإسلام، نسال الله العافية
والذي يقول: (انه مسلم ليبرالي) متناقض إذا أريد بالليبرالية ما ذكر فعليه أن يتوب إلى الله من هذه الأفكار ليكون مسلماً حقا
صالح بن فوزان الفوزان
عضو هيئة كبار العلماء
 
 

Traduit de l'arabe par Aboû Mouhammed Farîd El-Qabê'ili

copié de ajurry.com
 
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 19:47
Les noms doivent être mentionnés (vidéo)

Question :

 

Quel est votre avis sur celui qui met en garde contre l'innovation et les innovateurs en général, mais ne tiens pas comme avis que les noms doivent être mentionnés?

 

Réponse :

 

Quand quelque chose arrivait au Prophète صلى الله عليه وسلم, il avait l'habitude de dire:

 

"Quel est le problème avec un peuple qui a fait ou dit tel ou tel !"

 

Ceci est correct, mais est ce que cela est dit sur les tetes de l'égarement, ceux qui appellent les gens aux affaires de l'égarement et les gens sont mis à l'épreuve à travers eux, est ce que cela est dit à leur sujet ?

 

Non, ceux ci doivent être mentionnées, ils doivent être portées à la connaissance (des gens) et ils doivent être connues, de sorte que les gens soient prudents envers eux. 

 

Quant à ce que nous gardions le silence à leur sujet et de dire :

 

"Non, nous ne mentionnons pas leurs noms, nous ne disons pas Sayyid Qutb, ni Hasan al Banna, ni telle ou telle personne"

 

Alors à l'égard de celui qui prononce cette parole, par exemple :

 

Si nous devions mettre en garde contre les gens de la bidah, qui serait capable de dire que ce n'est autre que ces gens, ces gens sont les leaders de Ahlul bidah.

 

copié de minhaj sunna

 

 

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 19:35
Satan déteste la bonne relation entre le mari et sa femme

Le prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Iblis établit son trône sur l'eau et envoie ses légions.

 

Le démon qui a (ensuite) le plus de proximité avec lui est celui qui a réussi le plus grand trouble (fitna).

 

L'un de ces démons vient à lui et dit : "J'ai fait ceci et cela."

 

Mais il lui répond : "Tu n'as rien fait."

 

Puis l'un d'entre eux vient à lui et lui dit : "Je n'ai pas lâché [tel humain], jusqu'à ce que j'ai réussi à provoquer la séparation entre lui et son épouse.

 

Iblis rapproche de lui ce démon et lui dit : "Quel bon fils es-tu !"

(Rapporté par Muslim, n° 2813, et autres)

ffdsff

Et en raison du fait que ce lien (entre mari et femme) fait parti des choses les plus aimés d'Allah et Son Messager, c'est aussi la chose la plus détesté de l'ennemi d'Allah (c'est à dire Satan).

 

Par conséquent, il s'empresse de séparer deux personnes qui s'aiment l'un l'autre pour l'amour d'Allah (un amour qui est aimé d'Allah ) et les amènent ensemble dans un amour de ce qui est haineux et déplaisant à Allah.

 

Rawdatul Muhibbeen Wa Nuzhatul Mush-taaqeen. Page: 188

traduit par assalafiyat.blogspot.fr

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 19:34
Fréquenter les gens de la sounna et les gens de l'innovation (vidéo)

Question :

 

Un étudiant en science fréquente les gens de la Sounnah et les gens de l'innovation et il dit :

 

"La communauté est assez divisée comme ça, et je fréquente tout le monde!"

 

Réponse :

 

C'est un innovateur !

 

Celui qui ne fait pas de distinction entre la vérité et le faux et qui prétend faire cela dans le but d'unir la parole [des musulmans] ; C'est cela l'innovation...

 

Nous demandons à Allah de le guider !

 

Na'am...

 

Source: Tiré de la cassette "Dourouss ba'da Salat Al Fajr Fî Al Masjid An-Nabawî" datée du 23/10/1418

copié de sounnah-publication.com

 

 

Cheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane - الشيخ صالح اللحيدان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 19:21
Ar-Raqîb - الرقيب, Celui qui nous surveille

C'est-à dire qu'Allah sait parfaitement ce qu'arbitrent les coeurs, Il connaît tous les secrets, tout ce qui se cache dans l'univers. 

 

Il surveille constamment les actes de Ses esclaves.

 

Il rescence et cerne absolument tout.

 

Rien, aussi minuscule soit-il, ne saurait Lui échapper. 

 

Il connaît les intentions, bonnes ou vicieuses, enfouies dans les consciences. 

 

Adorer Allah conformément à ce nom (ar-Raqîb) permet d'atteindre un degré qui surpasse tous les autres, il consiste à avoir conscience qu'Allah nous surveille (muraaqaba).

 

Cette conscience régit tous les mouvements de la vie.

 

En effet, celui qui a continuellement conscience qu'Allah surveille les mouvements de son coeur et de ses membres, ainsi que ses mots secrets ou à voix haute, cela donnera forcément naissance à ce majestueux degré qu'est al muraaqaba.

 

C'est là une des plus grandes subtilités auxquelles la connaissance d'Allah donne accès...

 

Remarquez les fruits et les énormes avantages de ce degré et voyez comme il assainit la situation, de l'intérieur comme de l'extérieur !

 

Explications des noms d'Allah, page 109

copié de alhouda.forumactif.com

 

Cheikh Abu 'Abdellah Abder-Rahman ibn Nasr as-Sa'di - الشيخ عبد الرحمن بن ناصر السعدي
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 19:19
À quel moment réciter la sourate « al-Kahf » le jour du vendredi ?

SHeikh Muhammad Ibn ‘Uthaymîn a expliqué que la sourate « al-Kahf » le jour du vendredi est meilleure à réciter entre le lever du soleil et son coucher.

 

Et si tu récites à n’importe quelle heure de cette journée entre ces deux situations, la récompense sera prise.

 

Silsilat il-Liqâ ach-Chahrî

FDFGD.png

Réciter la sourate « al-Kahf » le jour du vendredi est recommandé, et il y a en cela un bienfait.

 

Il n’y a pas de différence dans le fait de la réciter à partir du Coran ou par cœur.

 

Et ce qui est légiféré en ce jour à ce sujet est de la réciter entre le lever du soleil et son coucher.

 

Et si la personne la récite après la prière du vendredi, elle bénéficiera de la récompense.

 

Différemment des grandes ablutions du vendredi qui doivent être faites avant la prière, car certes, cette purification doit devancer la prière. 

 

Fatâwa Noûr ‘ala ad-Darb

 

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 18:47
Résumé du parcours scientifique de Cheikh Salih As-Souhaymi (vidéo)

 

Cheikh Salih Ibn Sa'ad As-Souhaimy - الشيخ صالح بن سعد السحيمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 18:37
Et combien porte une science et il ne la comprend pas ! (vidéo)

Il n’y a pas de doute quant au fait que la demande la science est le fondement pour la parole et l’acte.

 

« Sache donc qu'en vérité, il n'y a point de divinité à part Allah, et implore le pardon pour ton péché, ainsi que pour les croyants et les croyantes» (trad relative s.47. v19.)

 

(Allâh) a donc commencé par la science avant la parole et l’action, comme l’a dit l’imâm al Boukhârî rahimahouLLâh dans son sahîh.

 

Et le bienfait de la demande de la science est venu dans le Qur’ân et la sounnah, avec énormément de preuves en cela.

 

Parmi elles, ce que vous avez entendu de son éminence le directeur, comme par exemple Sa Parole Soubhânahou wa Ta3âlà :

 

« Les croyants n'ont pas à quitter tous leurs foyers. Pourquoi de chaque clan quelques hommes ne viendraient-il pas s'instruire dans la religion, pour pouvoir à leur retour, avertir leur peuple afin qu'ils soient sur leur garde » (trad. relative s.9, v.122)

 

Ce n’est pas à tout le monde que fut facilitée la recherche de la science: mais une partie de chaque clan, de chaque tribu, de chaque pays et de chaque famille.

 

Et cette partie englobe le peu comme le nombreux.

 

Pour quelle raison (cette recherche) ?

 

Afin de s’instruire dans la Religion.

 

La demande de la science n’est pas seulement de mémoriser, la mémorisation est juste un moyen.

 

Mais (aussi) la compréhension, la compréhension dans la Religion.

 

Et combien porte la science et il ne comprend pas !

 

Donc l’axe pour s’instruire est la compréhension dans la Religion d’Allâh Azza wa Jall. « (…) s'instruire dans la religion »

 

Puis après avoir compris dans la Religion, ils retournent à leurs peuples, pays, tribus et familles.

 

En avertisseurs.

 

C'est-à-dire leur apprendre ce qu’Allâh leur a appris de science et la propager parmi eux.

 

Et c’est grâce à cela que se propage l’Islâm, de l’Est à l’Ouest.

 

Une méthode facile, douce et dans laquelle se trouve beaucoup de bien. « pour pouvoir à leur retour, avertir leur peuple afin qu'ils soient sur leur garde».

 

Que ta famille soit d’abord ta priorité : tu commences par eux.

 

« Et avertis les gens qui te sont les plus proches.» (trad relative s.26, v.214)

 

Tu commences par eux puis le bien s’étendra d’eux vers autres qu’eux.

 

«pour pouvoir à leur retour, avertir leur peuple afin qu'ils soient sur leur garde».

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

من سلك طريقا يبتغي فيه علما ، سلك الله به طريقا إلى الجنة

 

« celui qui emprunte un chemin à la recherche de la science, Allâh lui facilitera par ce biais une voie vers le paradis» 

 

« emprunte un chemin» signifie suivre les pas (stratégie) des étudiants en science en y cheminant.

 

Ceci est la voie que l’étudiant en science doit emprunter. L’étudiant en science, ce n’est pas (celui qui) prend un livre ou le Qur’ân et reste assis chez lui à lire.

 

Non, il lui est nécessaire de partir, de voyager pour rechercher la science, pour rencontrer les savants.

 

Il doit rentrer dans le cycle de l’apprentissage.

 

Et, pour cela, il a besoin de faire des efforts, d’avoir de la patience, de la souffrance.

 

La recherche de la science comporte prendre son temps,  se reposer et avoir tout ce qu'il faut.

 

« Pourquoi de chaque clan quelques hommes ne viendraient-il pas s'instruire dans la religion» : partir, voyager !

 

Que cette recherche soit lointaine ou proche.

 

Et non pas prendre un livre, l’apprendre dans sa demeure ou l’y lire !

 

Non, ceci n’est pas de la recherche dans la science religieuse.

 

Il se peut même que cela soit nuisible, qu’il comprenne ce qui n’a pas été visé ni voulu (par l’auteur).

 

Il doit voyager pour rechercher la science, où que celle-ci se trouve, même lointaine.

 

Il va vers elle.

 

« celui qui emprunte un chemin »: ceci est comme la Parole d’Allâh Ta3âlà :

 

« Pourquoi de chaque clan quelques hommes ne viendraient-il pas s'instruire dans la religion»  (trad relative s.9, v.122).

 

« à la recherche de la science » : ceci représente le but.

 

Que certes, il recherche la science où qu’elle se trouve et il se dirige vers et l’y rencontre auprès de ses gens.

 

La science est par la rencontre (des savants).

 

Quant à ces livres, ce ne sont que des outils. Et rencontrer la science ne se fait pas au travers des livres.

 

Elle ne se fait qu’à travers les savants.

 

« celui qui emprunte un chemin, Allâh lui facilitera par ce biais une voie vers le paradis » : comme il chemine dans la recherche de la science alors il chemine vers le Paradis, si son intention est bonne et que son but est sain et sa direction.

 

Alors, certes, il se dirige vers le Paradis. Il ne se dirige pas vers une autre chose convoitée, mais il se dirige plutôt vers le Paradis.

 

Et si une chose des affaires de ce bas monde vient à lui alors cela vient de l’Aide d’Allâh Azza wa Jall envers lui. Mais que cela (le bas monde) ne soit pas son but.

 

Seulement qu’il s’en aide afin de rechercher la science.

 

copié de دورة العلوم - Les cercle des sciences
 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 18:36
Est-il permis de faire roqya à un groupe de femmes ? (vidéo)

Question :

 

Un frère étudiant en science pratique la roqiya et demande : est-il permis de faire roqiya à un groupe de femmes sans la présence de leurs mahrams ?

 

Car faire roqiya à chaque femme en présence de son mahram lui est difficile et prend beaucoup de temps.

 

Réponse :

 

Si une femme malade vient avec son mahram, couverte d’un voile conforme à la législation, le lecteur peut réciter sur elle s’il est digne de confiance.

 

Quant au fait de lire sur un groupe de femmes, ceci n’est pas connu.  

 

La lecture doit être faite sur le malade seulement et il peut crachoter sur lui, même en étant éloigné.

 

Le lecteur doit être séparé de la femme par son mahram.

 

Il ne doit pas s’approcher d’elle, ni sentir son odeur.

 

Il intercède en faveur du malade par cette lecture, il doit donc être digne de confiance.

 

Car celui qui est digne de confiance, on espère que ses invocations soient acceptées par la volonté d’Allah.

 

copié de daralhadith-sh.com

 

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Médecine prophétique - Exorcisme الطب النبوي
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 18:31
Demander de l'aide aux mécréants contre des rebelles musulmans (vidéo)

La question suivante, votre éminence, où il est dit :

 

Quelle est votre analyse toujours perspicace et votre vision orientant vers ce qui est juste, concernant la parole de l'imam réformateur, le repentant vers Son Seigneur, Mohamed Ibn 'Abdel-Wahhab :

 

« celui qui soutient les mécréants contre les musulmans...» plaçant cela parmis les actes annulatifs de l'Islam.

 

Et est-ce que ce que nous voyons, aujourd'hui, des dirigeants musulmans quand à leur soutient apporté aux mécréants, et les moyens mis à leur disposition, leur permettant (les mécréants) de combattre les musulmans à partir des pays de ces mêmes dirigeants, cela n'équivaut-il pas à un acte annulatif de l'Islam et se basant sur cela, ils ne méritent ni respect de leurs droits ni protection ?

 

Réponse :

 

Le fait d'apporter un soutien aux mécréants contre les musulmans n'est pas permis.

 

Et le mécréant ne doit pas être aidé contre le musulman, dans le sens où le musulman va prêter assistance à la religion des mécréants, se tenant debout côte à côte avec eux, les aidant, les soutenant, leur portant assistance...

 

Même si il devait faire cela, ne serait-ce..., comme l'ont évoqué certains imams de la prédication, ne serait-ce que par le biais d'un petit bout de bois.

 

Si cela est fait de cette façon, alors il n'y a pas de doute sur le fait que cet acte s'oppose à la validité de l'Islam.

 

Et donc, ce sujet est clair et évident, et le soutient donné au mécréant contre le musulman est illicite.

 

Mais il y a ici un autre sujet, et il convient de bien saisir le sens des paroles des savants, de bien remettre leurs paroles dans leur contexte, et de les comprendre dans leurs sens voulu.

 

Si un musulman, et ceci est une clarification de la réponse de façon simplifiée : si un musulman se trouve dans sa maison, avec son épouse et ses enfants, c'est alors qu'entrent chez eux des scélérats musulmans. Ils rentrent dans sa maison.

 

Puis ces scélérats veulent se saisir des biens (de cet homme) ils veulent aussi le tuer, ils veulent s'en prendre à la vertue de son épouse et ils sont entrés chez lui, dans sa maison , ayant ce genre de projet.

 

Et ce musulman voit un groupe de mécréants tout prés de lui.

 

Et il les appelle pour qu'ils le débarassent de ce mal, en leur proposant une rétribution, une prime ou une récompense pour cette acte.

 

Cette demande d'aide faite aux mécréants contre ces hors-la-lois musulmans, qui osera dire que cela n'est pas permis ?

 

Qui osera dire que tu dois rester dans ta maison te faisant assassiner, que l'honneur soit bafoué, que les biens soient dérobés etc etc...

 

Et ainsi de suite et ce sans que tu leur demande de l'aide ?

 

Personne n'osera dire cela.

 

De ce fait, il convient de bien différencier les paroles des gens de science, et que chaque sujet traité sois ramené à son sens voulu.

 

Les gens de science depuis longtemps, ont mis en garde contre la personne qui se dirige vers les livres des savants pour s'emparer d'une fatwa édictée dans un contexte particulier ou dans un chapitre précis la sortant de son contexte pour la placer volontairement dans un contexte qui n'est pas le sien, là l'erreur résultera de cet agissement.

 

De ce fait, ce sujet est clair et limpide, et le soutient apporté aux mécréants n'est pas permis, et leur aide fournit à fin de combattre les musulmans et leur causer du tord, n'est pas permise, ceci est interdit, il n'y a aucune divergence entre les gens de science sur ce point.

 

Quand au fait de demander de l'aide aux polythéistes, de trés nombreux hadiths ont indiqué que cela été permis si la situation l'imposait...

 

Na'am.

 

Traduction : Abou Shaheen

 

 

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع