compteur de visite

Catégories

1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 00:39
Jeûner le jour du doute

D'après Sila Ibn Zoufar, nous étions auprès de Amar Ibn Yasir (qu'Allah l'agrée) lorsque quelqu'un a apporté une chèvre, Ammar (qu'Allah l'agrée) a dit :

 

"Mangez!"

Alors quelqu'un de l'assemblée s'est écarté et a dit: "Je jeûne."

Alors Ammar (qu'Allah l'agrée) a dit: "Celui qui jeûne le jour sur lequel les gens doutent a certes désobéi à Abou Al Qasim""

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°686 et authentifié par cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

 

عن صلة بن زفر كنا عند عمار بن ياسر فأتى بشاة فقال

كلوا ! فتنحى بعض القوم فقال : إني صائم . فقال عمار : من صام اليوم الذي شك فيه فقد عصى أبا القاسم

divider--3bis

Question :

 

Nous voulons nous renseigner Ô votre Éminence, le cheikh sur la validité du hadith de `Ammâr ibn Yâssir :

 

« Celui qui jeûne le jour du doute (le jour précédant le début du mois de Ramadan), aura désobéit à Abou Al-Qâsim » ?

 

Réponse :

 

Hadith authentique et il entre dans le jugement de l’exclus, il dit (Qu’Allah soit satisfait de lui)

 

« Celui qui jeûne le jour d’Ach-Chak (littéralement : le jour du doute, c’est le jour qui précède le début du mois de Ramadân), aura désobéit à Abou Al-Qâsim » (le Prophète Mohammad) (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) .

 

Rapporté par Ahmad et les gens des Sounans et sa source de transmission est authentique, et il corrobore ce que l’on a précédemment cité, et c’est ce que les investigateurs parmi les Oulémas ont dit :

 

il ne faut pas jeûner le jour du doute.

 

Qu’Allah vous accorde la réussite. 

 

Source : Fatâwas  Cheikh Ibn Bâz – Volume 15 – Le livre du jeûne.

Numéro de la page : 134

copié de islamlinks.fr

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 23:49
Comment conseiller les hommes et les femmes ?

Questionneur :

Assalâmou alaykoum.
Qu'Allah soit bienfaisant envers vous.

Existe-t-il une preuve montrant une différence dans la manière de conseiller les hommes et les femmes ?

La femme est-elle conseillée comme l'homme ?

 

Réponse :

 

Toute personne est conseillée selon son péché et ce qui lui est bénéfique comme méthode.

 

Il se peut qu'une chose soit appropriée avec un homme et non appropriée avec la femme, et vice-versa.

 

 السلام عليكم. أحسن الله إليكم. هل يجد دليل يدل على فرقة في طريق نصيحة الرجال و النساء؟ أو تنصح المرأة كما ينصح الرجل؟

ينصح كل إنسانٍ حسب ذنبه وما ينفع معه من الأساليب فقد يناسب الرجل شيئٌ لايناسب المرأه والعكس صحيح

 

Question posée sur le compte twitter du Cheikh, le 26 Joumada Al-Awwal 1435 correspondant au 29 Mars 2014
copié de twitter.com/draltayyar


Cheikh 'Abd Allah ibn Mohamed ibn Ahmad At-Tayâr - الشيخ أ.د.عبدالله بن محمد بن أحمد الطيار

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 23:36
Réponse à ceux qui rendent le hadith des 73 sectes comme étant faible (vidéo)

Cheikh Salih Ibn Sa'ad As-Souhaimy - الشيخ صالح بن سعد السحيمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 23:23
L'adhan du fajr au Maroc est correct (vidéo)

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 23:10
Est-il vrai que seul l'or de 18 carats (et plus) est soumis à la zakât al-mâl ?

Questionneur :

 

Assalâmou alaykoum.

 

Est-ce que la zakât al mâl sur l'or concerne ce qui est de 18 carats et plus ou également ce qui est en dessous (des 18 carats)?

 

Réponse :

 

Si l'or atteint 70gr et l'argent 460gr, la zakât est obligatoire et (elle correspond) à 1/4 du dixième (soit 2,5%).

 

Quant à ce qui est porté, cela n'est pas imposable selon le plus authentique des deux avis des savants.

 

Questionneur :

 

Elle dit : Est-elle due obligatoirement sur tous types d'or?

Ou seulement l'or de plus de 18 carats?

Qu'Allâh soit Bienfaisant envers vous et vous bénisse.

 

Réponse :

 

Tous les types d'or sont concernés lorsqu'ils atteignent le nissâb pendant une année lunaire et s'ils ne sont pas (pour être) portés, alors la zakât est du 1/4 du dixième (2,5%)

 

Question posée sur le compte twitter du Cheikh, le 17 Joumada Al-Awwal 1435 correspondant au 19 Mars 2014    
question posée et traduite par cercle des sciences
copié de twitter.com/draltayyar

السلام عليكم. هل زكاة المال على الذهب ما فوق ١٨ قيراط فقط أو حتى ما دون ذلك؟ أحسن الله إليكم

إذا بلغ الذهب سبعين جراماًوالفضة أربعمائة وستين جراماً وجبت فيهما الزكاة ربع العشر والملبوس لايزكى في أصح قولي العلماء

 هي تسأل : هل فرضت على أي أنوع من الذهب؟ أو وجبت على الذهب فوق ١٨ قيراط فقط؟ أحسن الله إليكم و بارك الله فيكم

 كل أنواع الذهب إذا بلغت نصاباً وحال عليها الحول ولم تكن ملبوسة ففيها الزكاه ربع العشر

Cheikh Doctor 'Abd Allah ibn Mohamed ibn Ahmad At-Tayâr - الشيخ أ.د.عبدالله بن محمد بن أحمد الطيار

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Aumône - الصدقات و الزكاة
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 07:28
Acheter son linceul de son vivant (audio-vidéo)

 

Question :

 

Est-il permis à une personne de prédisposer de son linceul avant sa mort ? 

 

Réponse de Cheikh Oubeyd Al-Djabiri :

 

Et pourquoi ne creuse-t-il pas sa tombe ?!

 

Jusqu’à ce qu’il devienne un linceul et une tombe.

 

Ceci relève de la folie et de l’innovation.

 

Et quelle est donc cette façon de faire si ce n’est le résultat des conteurs prêcheurs, dont la seule préoccupation est d’exhorter les gens avec des fables, des histoires, avec des ahadiths inventés et la falsification des textes.

 

Nous lui confions ainsi (au questionneur) de transmettre aux frères qu’il fréquente dans son pays le Salam de ma part, et de leur notifier que cela est une innovation répréhensible.

 

Je ne lui connais jusqu’à présent aucune similitude chez les salafs, mais, il est obligatoire à l’homme qu’il réunisse en lui-même entre la peur et l’espoir.

 

La peur et l’espoir sont telles deux ailes, celui qui se repose sur l’espoir seul, périra, car son issue est l’indulgence et l’indifférence à travers les désobéissances ; et quiconque se repose sur la peur seule et abandonne l’espoir, périra, car son issue est le désespoir de la miséricorde d’Allâh.

 

Et quiconque réunit entre ces deux, sera sauvé, et ceci est la tradition des pieux serviteurs d’Allâh – les prophètes et leurs suiveurs avec bienfaisance – naam. 

 

هل يجوز للإنسان أن يجهز كفنه قبل مماته؟

السؤال: بارك الله فيكم شيخنا وهذا السؤال الثاني؛ يقول السائل من ليبيا: هل يجوزُ للإنسان أن يجهز كَفَنُه قبل مماته؟

الجواب: لماذا لا يحفر قبره؟ حتى يصير كفن وقبر، هذا من الهَوَس وهو من البدع، وما ذلكم النهج إلَّا من آثار القصاصين الوُعَّاظ الذين هَمُّهم ترغيب الناس بالحكايات، والقصص، والأحاديث الموضوعة، أو تحريف للنصوصفنوصي هذا أن يبلِّغ إخوانه الذين يلتقيهم في بلده منِّي السَّلام، وأن يُشعرَهُم بأنَّ هذا الأمر بدعة مُنْكَرة، فَلَا أعلمُ له حتى هذه الساعة نظيرًا عند السلف، بل يجب على المرء أن يكون جامعًا بين الخوف والرجاء، فالخوفُ والرَّجاء كالجناحيْن فمن اعتمد على الرجاءِ وَحْدَهُ هَلَك، لأن نهايته التَّساهل وعدم المبالاة بالمعاصي، ومن اعتمد على الخوف وحده وأهمل الرجاء هَلَك؛ لأن نهايته اليأس من رحمة الله، ومن جَمَعَ بينهما نجا، هذا هو دأب صالِحي عباد الله - الأنبياء وأتباعهم بإحسان -. نعم

trter

Question :

 

L’auditrice demande dans sa question :

 

"y a-t-il une zakât sur le linceul, sachant que je conserve mon linceul depuis environ une dizaine d’année ?"

 

Réponse de Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine :

 

La préservation du linceul ne fait pas partie de la sounnah sauf dans un cadre légiféré, comme ce fut le cas de l’homme qui demanda au Prophète صلى الله عليه وآله وسلم une « djoubba » (sorte de manteau ou robe longue), qui fut offerte à l’Envoyé d’Allâh صلى الله عليه وسلم.

On lui dit « de quel façon l’as-tu demandé ? »,

il dit « j’aimerai qu’elle soit mon linceul »,

et ce fut donc son linceul.

 

Ceci est inconcevable à notre époque, et c’est pour cela qu’il ne fait pas partie de la sounnah que la personne prépare son linceul, son cimetière ou même sa tombe, et s’il s’agit d’un cimetière public (lesquels sont prédisposés fi sabiilillâh), la préparation de la tombe est interdite, car il monopolisera une place qu’un autre serait plus en droit que lui d’avoir, car le cimetière est pour celui qui meurt en premier et il n’est pas permit à quiconque de creuser, dans un cimetière public, une tombe pour lui-même, puis il ne sait même pas s’il va mourir sur cette terre ou sur une autre terre comme a dit Allâh :

 

(وَمَا تَدْرِي نَفْسٌ بِأَيِّ أَرْضٍ تَمُوت)

 

(et personne ne sait dans quelle terre il mourra) [Luqman, v34].

 

De ce qui est connue, c’est que si la personne prépare son linceul, elle ne l’emporte pas lors de ses voyages, ni même lors de ses allées et venues et il est en de même pour la tombe, si une tombe est creusée à son attention sur une terre quelconque, il ne sait pas, peut-être mourra-t-il sur une autre terre.

 

En conclusion, la préparation du linceul et de la tombe ne fait pas partie de la sounnah et il est préférable de ne pas le faire.

 

Et si la personne meurt, elle trouvera, qui que ce soit, une personne pour l’envelopper dans un linceul in châ’allâh ta3aalaa.

 

Quant à verser une zakât dessus, non, il n’y a pas de zakât dessus car il n’y a aucune zakât sur les réserves sauf celles destinées au commerce. 

 

السؤال : تقول المستمعة في سؤالها الثاني الكفن هل عليه زكاة أم لا مع العلم بأني أحتفظ بكفني منذ حوالي عشرة سنوات؟

: الجواب الشيخ: الاحتفاظ بالكفن ليس من السنة إلا لأمر مشروع كما فعل الرجل الذي سأل النبي صلى الله عليه وآله وسلم جبة أهديت إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم فقيل له كيف سألتها فقال أريد أن تكون كفني فكانت كفنه وهذا لا يتصوره في وقتنا هذا وعلى هذا فليس من السنة أن يعد الإنسان كفنه ولا أن يعد مدفنه أي قبره وإذا كان في مقبرة مسبلة كان إعداد القبر حراماً لأنه يتحجر به مكاناً غيره أحق به لأن المقبرة لمن مات أولاً ولا يحل لأحد أن يحفر في مقبرة مسبلة قبراً له ثم إنه لا يدري هل يموت في هذه الأرض أو يموت في أرض أخرى كما قال الله تعالى (وَمَا تَدْرِي نَفْسٌ بِأَيِّ أَرْضٍ تَمُوت) ومن المعلوم إن الإنسان إذا أعد الكفن لن يصحبه معه في أسفاره وذهابه ومجيئه وكذلك القبر إذا حفر له قبر في أرض فإنه لا يدري لعله يموت في غيرها فالحاصل إن إعداد الكفن وإعداد القبر ليس من السنة ولا ينبغي فعله فالإنسان إذا مات سيجد من يكفنه إن شاء الله تعالى وأما ما عليه زكاة فإنه لا زكاة عليه لأن الورود ليس فيها زكاة إلا إذا أعدت للتجارة

trter

 

Question :

 

Que pensez-vous si un homme achète un linceul et le conserve dans sa maison afin de se rappeler la mort ? 

 

Réponse de Cheikh Salih Al Fawzan :

 

Les salafs n’ont pas fait cette chose, d’après ce que je sais, c’est l’œuvre de certains ignorants et de certains exagérateurs mais ils n’en ont aucune preuve.

 

Rappelle-toi la mort sans le linceul, rappelle-toi la mort !

 

La mort n’est pas une chose cachée.

 

Rappelle-toi la mort sans le linceul, rappelle-toi la mort !

 

Il n’y a pas un jour qui passe sans qu’il n’y ait de funérailles.

 

Tous les jours tu vois la mort, tous les jours tu vois des funérailles, ne te rappellerais-tu pas la mort si ce n’est avec un linceul ?

 

Écoute les funérailles, écoute la mort d’untel.

 

Naam.

 

حكم شراء الكفن لتذكر الموت

نص السؤال : أحسن الله إليكم صاحب الفضيلة ، هذا سائل يقول فيه صاحبه : ما رأيكم في اشتراء المرء الكفن ، وجعله في بيته يتذكر به الموت ، هل به بأس ؟

Traduction : Oum Oumayr

 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 07:27
Les mécréants se moquent d’elle car elle porte le voile légiféré complet… (audio)

 

Question :

 

Cette questionneuse dit qu’elle est en voyage dans un  pays mécréant avec son père pour le travail.

 

Les mécréants se moquent d’elle et rigole sur elle car elle porte le voile légiféré complet.

 

Réponse :

 

Si tu retournais avec ton père dans les pays musulmans, cela serait mieux pour toi.

 

Si les biens mondains diminuent, il ne faut pas que vous y prêtiez attention.

 

C’est de la baisse de religion, de la baisse de foi et de la baisse d’œuvres pieuses qu’il faut avoir peur.

 

Quant à la diminution des biens mondains, il ne faut pas que vous y prêtiez attention.

 

Certaines personnes voyagent vers les pays mécréants pour que les biens mondains ne diminuent pas.

 

Ceci est une erreur et c’est à Allah que l’on demande l’aide.

 

Tu dois faire des invocations et t’humilier devant Allah.

 

Il y a un bien immense dans le fait de résider en terre d’Islam, il y a bien immense et de l’entraide dans le bien et la piété.

 

Et c’est Allah que l’on demande l’aide

 

traduit par daralhadith-sh.com 

 

Cheikh Mouhamed Ibn Abdelwahab Al-Wassabee - الشيخ محمد بن عبد الوهاب الوصابي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 07:26
N'importe quel pays vers lequel un musulman émigre, il deviendra son pays (vidéo)

Et la hijrah ne peut se faire que des pays de mécréance vers les pays d'Islam.

 

Ou dans certains cas, elle pourrait se faire de pays de mécréance vers un autre pays de mécréance mais où la liberté religieuse (dans ce dernier) est meilleure que (la terre initiale).

 

En ce qui concerne les pays d'Islam, aujourd'hui, existent, et toutes les Louanges appartiennent à Allah. 

 

Donc celui qui est sur le vrai islam, il lui est obligatoire d'abandonner son pays mécréant et de faire la Hijrah vers son pays musulman (de son choix).

 

Car le pays musulman comprend toutes les terres d'Islam et il n'y a pas d'intolérance entre les musulmans et d'adaptation à une région particulière. 

 

Donc, n'importe quel pays vers lequel un musulman émigre, il deviendra son pays et par cela, il préservera son Islam, ceci en ce qui concerne le musulman nouvellement converti et d'autre part, il se développera lui-même, s'entretiendra lui-même et sera capable de s'éduquer ainsi que sa famille avec d'autres manières Islamiques?

 

Et nous parlons souvent de ces musulmans résidant dans les pays de mécréance, d'où apprennent-ils l'Islam?

 

Ils ne peuvent pas apprendre l'Islam et ses règles : comment agir avec son épouse, ses enfants, ses voisins, et corriger sa 'aqida avant toute chose?

 

Il ne peut pas faire cela autrement qu'en faisant la Hijra.

 

Ainsi, la legistation Islamique -le Livre et la Sunna- a ordonné au musulman d'émigrer des pays de mécréance pour les pays d'Islam.

 

Voilà ce que nous pouvons répondre à cette question.

 

traduit par دورة العلوم - Le cercle des sciences

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 07:24
Le croyant qui se mêle aux gens

Le Messager d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

 

المؤمن الذي يخالط الناس و يصبر على أذاهم خير من الذي لا يخالط الناس و لا يصبر على أذاهم

 

« Le croyant qui se mêle aux gens et patiente sur leurs torts, est meilleur que le croyant qui ne se mêle pas aux gens et ne patiente pas sur leurs torts. »

separador zpse3894d3b

Degré d’authenticité du hadîth

 

C’est un hadîth bon.

 

Al-Manâwî a dit : Ce hadîth a été rapporté par Ahmad et al-Bukhârî dans al-Adab al-Moufrad.

 

Tirmidhî l’a rapporté avec une bonne chaîne de transmission.

 

Tous l’ont rapporté d’après ‘Abdullâh Ibn ‘Oumar Ibn al-Khattâb.

 

Ceci dit, at-Tirmidhî n’a pas mentionné le nom du Compagnon dans son rapport, mais à plutôt dit : « d’après un SHeikh parmi les Compagnons du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam). »

 

Al-Hâfidh al-‘Irâqî dit : « Il n’a été rapporté que d’une seule voie, et considéré comme bonne. » et il en est ainsi.

 

Certes al-Hâfidh (Ibn Hajar) dit dans al-Fath que sa chaîne de transmission est bonne, comme indiqué ici dans Bouloûgh al-Marâm.

separador zpse3894d3b

Divergence des savants

 

Il existe deux voies à ce sujet :

 

-le fait de s’isoler des gens

-et le fait de les côtoyer.

 

Deux avis existent des Gens de science, de la dévotion et du cheminement spirituel ; ces derniers s’avèreront suffisants en terme de commentaires et d’explications du hadîth.

 

Al-Khattâbî dit dans son ouvrage « Al-‘Ouzalah » : Il y a une divergence entre les gens sur la solitude et la fréquentation, lequel des deux comportements est meilleur ?

 

Avec le fait de prendre en compte qu’aucun des deux n’est dépourvu de leçons bénéfiques à tirer et d’incertitudes en la matière : les Gens de l’ascétisme ont opté pour la solitude, parmi eux : Soufyân ath-Thawrî, Ibrâhîm Ibn Adham, Foudheil Ibn ‘Iyâdh, Souleimân al-Khawâs, Bachar al-Hâfî et d’autres encore.

 

Et parmi ceux qui ont opté pour le fait de se mêler aux gens, ont trouve : Sa’îd Ibn Moussayib, ach-Cha’bî, Ahmad Ibn Hanbal et d’autres qu’eux.

 

-Ceux parmi les premiers qui ont adopté l’avis de la solitude s’appuient sur la parole de Ibrâhîm (‘alayhi as-Salam) (traduction rapprchée) :

 

« Je me sépare de vous, ainsi que de ce que vous invoquez en dehors d’Allâh, et j’invoquerai mon Seigneur. » [Coran, 19/48]

 

Et la Parole d’Allâh – Ta’âla (traduction rapprchée) :

 

« Puis, lorsqu’il se fut séparé d’eux et de ce qu’ils adoraient en dehors d’Allâh, Nous lui fîmes don d’Isaac et de Jacob ; et de chacun Nous fîmes un prophète. » [Coran, 19/49]

 

Il y a aussi le hadîth rapporté par al-Bukhârî et Muslim d’après Abî Sa’îd al-Khourdrî qui a dit :

 

« Ô Messager d’Allâh ! Qui sont les meilleurs des gens ?

Le Prophète répondit : « L’homme qui lutte par sa personne et ses biens sur le chemin d’Allâh, et celui qui se retire dans un col de montagne adorant son Seigneur et épargnant les gens de son mal. »

 

‘Oumar Ibn Khattâb (radhiallâhu ‘anhu) a dit :

 

« Prenez votre chance dans la solitude. »

 

Abî Sa’îd Ibn Abî Waqâs (radhiallâhu ‘anhu) a dit :

 

« J’ai établi entre les gens et moi une porte de fer, ainsi, ils ne me parlent pas et je ne leur parle pas, et ce jusqu’à ce que je rencontre Allâh Le Très Haut. »

 

Dans la solitude, il y a la possibilité de se donner à l’adoration, et de s’éloigner de la désobéissance à Allâh et de l’ensemble de ce qui peut mener aux tentations, comme le fait de se protéger de la médisance et l’ostentation, ainsi que de protéger sa religion, de tomber dans ce qu’Allâh – Ta’âla - n’agrée point.

 

Il y a aussi en cela, le fait de s’éloigner du mal des gens et de leurs nombreuses malices, comme il y a le fait d’éloigner son cœur et son regard des penchants de la vie de ce bas-monde.

 

Il y a encore comme leçon bénéfique à tirer de la solitude, le temps disponible à s’occuper de ce qui est utile ou de bénéficier de la sécurité des maux et méfaits.

 

Pour ceux qui ont opté au fait de se mêler aux gens, ils s’appuient sur le verset (traduction rapprchée) :

 

« Et cramponnez-vous tous ensemble au « Habl » (câble) d’Allâh et ne soyez pas divisés. » [Coran, 3/103]

 

Allâh – Ta’âla – dit (traduction rapprchée) :

 

« c’est Lui qui réconcilia vos cœurs. » [Coran, 3/103]

 

Il a été rapporté que ‘Oumar a dit : L’Envoyé d’Allâh (sallallahu’ alayhi wa salam) a dit :

 

« Accrochez-vous au groupe et prenez garde à la division, car certes Satan est avec celui qui se retrouve seul, et il est plus éloigné de deux personnes réunies. Que celui qui veut habiter au milieu du Paradis s’attache au Groupe. »

Rapporté par at-Tirmidhî (et authentifié par SHeikh al-Albânî).

 

-Parmi les bénéfices de l’union et du rassemblement : il y a l’apprentissage et l’enseignement, l’instruction bénéfique, le fait de mettre en œuvre selon les règles les adorations collectives, le fait de s’échanger le Salam mutuellement, la visite du malade à son chevet, le fait de participer à la prière funéraire, le fait d’effectuer des actes de bienfaisance entre les musulmans, la rencontre fraternelle par la foi, pour l’entretien de l’amour mutuel à l’égard d’Allâh, le fait d’ordonner le bien et de condamner le blâmable répréhensible et autres actes communs.

 

Toutes ces choses sont absentes dans la solitude.

 

Tawdhîh ul-Ahkâm min Bouloûgh al-Marâm du SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm, 7/566-568

separador zpse3894d3b

 

SHeikh Muhammad Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) a expliqué dans son commentaire que le hadîth de « celui qui se retire dans un col de montagne adorant son Seigneur et épargnant les gens de son mal », est une des preuves indiquant le fait que la solitude est meilleure que le fait de se mêler aux gens, ne souhaitant pas ainsi porter atteinte à des personnes par un mal quelconque de leur part.

 

Ceci dit, ce qui est le plus authentique à ce sujet, est que cela dépend de la situation :

 

-celui qui craint pour sa religion dans la fréquentation des gens, il sera donc meilleur pour lui de s’isoler.

 

-Et celui qui au contraire, pense que pour lui, il est meilleur de se mêler (pour sa religion) aux gens, et bien, c’est ce qu’il devra faire.

 

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

 

« Le croyant qui se mêle aux gens et patiente sur leurs torts, est meilleur que le croyant qui ne se mêle pas aux gens et ne patiente pas sur leurs torts. »

 

Exemple : si quand tu es avec les gens, cela ne t’apporte rien si ce n’est plus de mal, et que tu l’éloignes d’Allâh par ce fait, sois seul alors et isoles toi.

 

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

 

« Nous ne sommes pas loin du temps où la meilleure fortune du musulman sera un troupeau de moutons avec lequel il parcourt les cimes des montagnes, et les points de tombées de la pluie. »

Rapporté par Muslim.

 

Cette question fait l’objet de divergence : la solitude en période de troubles, de dégradations et de crainte des péchés, est meilleur que le fait de se mêler aux gens. Mais si la situation est différente de ce cas, alors il faut côtoyer les gens, ordonner le bien, condamner le mal, patienter face à leurs torts et turpitudes.

 

Car si Allâh guide par ta cause un seul homme, cela est meilleur pour toi que la possession de chameaux rouges (en termes de récompense).

 

Charh Riyâdh as-Sâlihîn min Kalâm Sayd il-Moursalîn de SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, 5/354-355

 

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh ‘Abdullâh Ibn ‘Abder-Rahmân al-Bassâm - الشيخ عبد الله البسام

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 07:23
Les limites du boycott dans le couple

Question :

 

De ce qui est connu , le boycott du musulman envers son frère musulman plus de 3 nuits (jours) n'est pas permis.

 

Alors quel est le jugement concernant ce qui a lieu entre le mari et la femme de boycott ?

 

Que ce soit si il la boycott dans le but de l'éduquer/discipliner ou si il la boycott pour une autre raison que celle-ci?

 

Réponse :

 

Si il y a une insoumission/désobéissance/réticence de l'épouse envers le droit de son mari et il l'a sermonné mais elle ne revient pas sur son acte alors il détourne son visage loin d'elle jusqu'à ce qu'elle se repente et ceci ne contredit pas l'interdiction du musulman de boycotter son frère pour plus de trois (jours).  

 

Car ce boycott est limité au lit (conjugal).

 

Ce qui est interdit, c'est le boycott absolu ou l'on dit (aussi) : ce qui est interdit, c'est le boycott sans raison de péché/désobéissance. 

 

Quant à l'insoumission/désobéissance/réticence de la femme, elle est considérée comme de la désobéissance permettant son boycott.

 

traduit par assalafiyat.blogspot.fr

 

حدود الهجر بين الزوجين

سئل الشيخ صالح بن فوزان بن عبد الله الفوزان : من المعلوم أن هجران المسلم لأخيه فوق ثلاث ليال غير جائز ؛ فما حكم ما يحصل ما بين الزوج وزوجته من هجران ، سواء هجرها لقصد التربية أو هجرها لسبب غير ذلك ؟

فأجاب: إذا حصل من الزوجة نشوز في حق زوجها ، ووعظها ، فلم تتراجع عن صنيعها ويعرض عنها بوجهه حتى تتوب ، ولا يتعارض هذا مع تحريم هجر المسلم أخاه فوق ثلاث ؛ لأن هذا هجر مقيد بالمضجع ، والممنوع هو هجر المطلق ، أو يقال : الممنوع هو الهجر بغير سبب المعصية ، ونشوز المرأة يعتبر معصية تبيح هجرها

المنتقى من فتاوى فضيلة الشيخ صالح بن فوزان - 3/251

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق