compteur de visite

Catégories

21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 14:13
شهر شعبان حكم وأحكام (dossier)

Cheikh Nadjîb Djelouah - الشيخ نجيب جلواح

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mois de l'hégire et mois sacrés - الشهر
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 20:19
Boycotter celui qui est constamment assis et socialise avec ahloul-bid’ah (audio)

 

Question :

 

Mon ami s’assoit avec ahloul-bid’ah et les défend.

 

Je l’ai conseillé.

 

Dois-je le boycotter jusqu’à ce qu’il se contienne, et pour combien de temps?

 

Réponse  :

 

Il ne t’est pas permis d’être ami avec celui qui est constamment assis et socialise avec ahloul-bid’ah…

 

Ajout linguistisque : Définition de "socialiser avec" :

Converser, échanger des idées avec d’autres personnes, se présenter à d’autres personnes,… Ici

 

Traduit de l'anglais par Abu Ubaydillah Abdel Karim ad-Dunkerki
copié de minhajsalafi.com

 

السؤال: يقول صديقي يجلس مع أهل البدع ويدافع عنهم وقد نصحته فهل لي هجرانه حتى ينزجر وكم مدة الهجران؟

الجواب: هذا الصديق إذا استمر مع مجالسة أهل البدع والأنس بهم فلا يحل لك أن تجعله صديقا فإن مثل الجليس الصالح والجليس السوء كحامل المسك ونافخ الكير، خيّره بين إما أن يترك مجالسة أهل هذه البدع والضلالات أو أن تفارقه" اهـ

Cheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane - الشيخ صالح اللحيدان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 12:00
Se soigner avec la cautérisation par le feu (audio)

 

Question :

 

Est-il autorisé de se soigner avec la cautérisation par le feu (al kayy) ? 

 

Et quelles sont les situations permettant d’utiliser al kayy ? 

 

Réponse de Cheikh Ibn Bâz :

 

Oui, il est permis de se soigner avec la cautérisation par le feu, selon la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

« la guérison se trouve dans les trois suivantes : l’application des ventouses, une gorgée de miel, et la cautérisation par le feu »

 

Et il dit عليه الصلاة و السلام :

 

« je n’aime pas me faire cautériser ».

 

Mais si le besoin d’une cautérisation par le feu se fait ressentir, alors il n’y a pas de mal.

 

Un groupe de compagnons s’est fait cautériser par le feu.

 

S’il y a besoin de la cautérisation par le feu, il n’y a pas d’interdiction en cela, mais, délaisser la cautérisation par le feu est meilleur si d’autres remèdes ou traitements sont disponibles, car elle est une sorte de souffrance physique.

 

Ainsi, son délaissement est meilleur sauf en cas de besoins.

 

حكم التداوي بالكي

هل يجوز التداوي بالكي، وما هي الأحوال التي يجوز أن أستخدم فيها الكي؟

نعم، يجوز التداوي بالكي؛ لقول النبي -صلى الله عليه وسلم

: (الشفاء في ثلاث: (شرطة محجم، وشربة عسل، وكية نار)، قال: (ما أحب أن أكتوي) عليه الصلاة والسلام. لكن إذا دعت الحاجة إلى الكي فلا بأس، وقد كوى جماعة من الصحابة، فإذا احتيج إلى الكي فلا حرج في ذلك، ولكن ترك الكي أولى إذا تيسر دواءٌ آخر وعلاج آخر؛ لأنه نوع من التعذيب فتركه أولى إلا عند الحاجة

divider (2)

Question :

 

J'ai, en consultant quelques ouvrages religieux, constaté que la cautérisation, utilisée par certains pour soigner leur malade, est une chose détestable, sans pour cela faire mention des arguments qui étaieraient ce point de vue, d'autant plus que l'expérience a prouvé que ce moyen thérapeutique est bénéfique, par la permission d'Allah, aux malades.

 

Je souhaite que vous renseigniez à ce sujet en me donnant les preuves afférentes?

 

Réponse du Comité permanent [des savants] de l'Ifta :

 

La cautérisation est une sorte de thérapie citée textuellement dans un hadith.

 

Ce remède, par la permission d'Allah, est bénéfique s'il est appliqué comme il convient sur l'endroit du mal, cependant, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) l'a mentionné et a dit qu'il détestait cette pratique et l'a défendu à sa communauté à cause de la hideur de cette médication qui ressemble plus au châtiment par le feu, même si cette dernière n'est pas utilisée pour torturer mais pour soigner.

 

C'est pour cette raison qu'il a été dit : la cautérisation est détestable, car Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) la réprouvait notamment lorsqu'un autre moyen thérapeutique existait et l'a défendue à sa communauté.

 

Il a été consigné par Al-Boukhârî selon ce qui a été rapporté par Ibn `Abbâs (Qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"La guérison réside en trois choses : Une gorgée de miel, une ligne de saignée, et une brûlure avec le feu. Mais je déteste me faire brûler (Pratique de la cautérisation)."

 

Il a été rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim que Djâbir ibn `Abd-Allah (Qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) a dit avoir entendu le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dire:

 

"Si, il y a quelque chose de véritablement guérissant parmi toutes vos médications, ce sont les scarifications du ventouse (mouhjim) ou la boisson du miel ou une légère piqûre du feu appliquée à l'endroit du mal et je n'aime pas être cautérisé".

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

العلاج بالكي

س: وجدت في بعض الكتب الدينية أن الكي الذي يعالج به بعض الناس مريضهم مكروه، ولم يذكروا دليلاً على كراهته، مع أن التجربة أثبتت أنه مفيد بإذن الله للمرضى، فأرجو إفادتي عن ذلك مع الدليل

ج : الكي نوع من العلاج بنص الحديث، وهو بإذن الله مفيد إذا أصاب الداء، إلا أن النبي - صلى الله عليه وسلم - ذكر أنه يكرهه، ونهى عنه أمته لبشاعته، ولأنه شبيه بالتعذيب بالنار، وإن لم يُقصد به التعذيب، وإنما قصد به العلاج، ولذا قيل: إنه مكروه لكراهة النبي - صلى الله عليه وسلم - إياه إذا وجد غيره من أنواع العلاج ونهيه أمته عنه، روى البخاري من طريق ابن عباس - رضي الله عنهما -، أن النبي - صلى الله عليه وسلم - قال:  الشفاء في ثلاثة: شربة عسل، وشرطة محجم، وكية نار، وأنهى أمتي عن الكي  وروى البخاري ومسلم من طريق جابر بن عبد الله - رضي الله عنهما -، أنه سمع النبي - صلى الله عليه وسلم - يقول:  إن كان في شيء من أدويتكم أو يكون في شيء من أدويتكم خير ففي شرطة محجم، أو شربة عسل، أو لذعةٍ بنار، توافق الداء، وما أحب أن أكتوي 

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم - 328

(الجزء رقم : 25، الصفحة رقم: 6)

 

La Fatwa numéro ( 328 ) 

( Numéro de la partie: 25, Numéro de la page: 6)

copié de alifta.net

divider (2)

Question :

 

Eminent cheikh, je souhaite que vous me délivriez une fatwa au sujet des soins par cautérisation.

 

Cela est-il permis ou interdit?

 

Car je suis un vieil homme, je soigne les gens en les cautérisant par le feu et je ne sais pas si je ce que fais est correct ou pas.

 

Je souhaite que vous délivriez une fatwa à ce sujet, sachant que je ne prends pas de salaire pour cela.

 

Qu'Allah vous garde et qu'Il vous rende utile à la communauté de l'Islam!

 

Réponse du Comité permanent [des savants] de l'Ifta :

 

Les soins par cautérisation sont permis pour traiter certaines maladies.

 

Il a été affirmé que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"Si dans vos traitements se trouvent quelque chose de bon, il se trouve alors dans la saignée ou dans la boisson d'une gorgée de miel ou dans une cautérisation par le feu et je n'aime pas être cautérisé."

 

Ainsi, Sa`d (Qu'Allah soit satisfait de lui) a été cautérisé, lorsqu'il a été touché par une flèche à la cheville.

 

Mais il est préférable de renoncer à la cautérisation, conformément à cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam):  "Mais je déteste me faire cautériser."

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

الذي يتولى الكي هل يؤجر

س: سماحة الشيخ: أرجو فتواي في العلاج بالكي، هل هو حلال أم حرام؟ حيث إنني رجل كبير في السن وأعالج الناس بالكي، ولا أعلم هل أنا على صواب أو على خطأ، أرجو إفتائي عن ذلك، حيث إنني لا آخذ أجرة على ذلك، والله يرعاكم وينفع بكم أمة الإسلام

ج: العلاج بالكي للتسبب به للشفاء من بعض الأمراض جائز، وقد ثبت أن النبي - صلى الله عليه وسلم - قال:  إن كان في شيء من أدويتكم خير ففي شرطة محجم، أو شربة من عسل، أو لذعة بنار، وما أحب أن أكتوي  ، وقد كوى سعدًا - رضـي الله عنه - لما أصيب في أك

(الجزء رقم : 25، الصفحة رقم: 9)

الفتوى رقم - 13690

 

La Fatwa numéro ( 13690 )

( Numéro de la partie: 25, Numéro de la page: 9)

copié de alifta.net

divider (2)

Question :

 

Je vous informe qu'en 1936 H, j'étais avec ma mère dans une région désertique où personne ne vit.

 

Il n'y avait personne avec nous et ma mère était gravement malade au point où elle avait perdu connaissance.

 

Elle m'avait demandé de la cautériser avec le feu mais j'ai refusé.

 

Le lendemain, elle renouvela sa demande mais j'ai également refusé mais le troisième jour j'ai répondu favorablement à sa demande et je l'ai cautérisée plus de trente fois avec le feu.

 

Je souhaite que votre Eminence me renseigne si je suis coupable pour ce que j'ai fais et si je dois faire une expiation ou pas?

 

Ma mère est en bonne santé depuis ce jour.

 

Renseignez-moi!

 

Réponse du Comité permanent [des savants] de l'Ifta :

 

Si la réalité est telle qu'elle est citée, et que sa mère était gravement malade et qu'elle lui a demandé de la cautériser, alors elle n'est coupable, pour cela, de rien, (Si Allah le veut) et elle n'a aucune expiation à faire, car les soins par cautérisation sont mentionnés dans la Législation Purifiée, lorsque le malade en a besoin.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro ( 3487 )

(Numéro de la partie: 25, Numéro de la page: 10)

traduit par alifta.net

 

كي الوالدة

س: أفيدكم أنه في عام 1369 هـ كنت أنا ووالدتي في أرض خالية من السكان، ولم يوجد عندنا أحد، ومرضت والدتي مرضًا شديدًا أوصلها على الغيبوبة، وطلبت مني أن أكويها بالنار، فأبيت، وفي اليوم الثاني طلبت مني ذلك فأبيت، وفي اليوم الثالث طلبت مني

أن أكويها، فكويتها أكثر من ثلاثين كية بالنار، فأرجو من فضيلتكم إفادتي هل علي من ذلك إزر، وهل علي كفارة أم لا؟ ووالدتي لا زالت بصحة جيدة من ذلك العام حتى الآن، أرجو إفادتي

ج: إذا كان الواقع ما ذكر من مرض والدتها مرضًا شديدًا وطلب والدتها منها أن تكويها فلا إثم عليها في ذلك إن شاء الله ولا كفارة، لورود التداوي بالكي في الشرع المطهر وحاجة المريضـة للتداوي به

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم - 3487

(الجزء رقم : 25، الصفحة رقم: 10)

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز
Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Médecine prophétique - Exorcisme الطب النبوي
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 11:59
L'arabe, langue vivante (dossier)

Une méthode simple pour une langue claire.

 

L'arabe langue vivante innove dans l'approche de l'étude de la langue arabe.

 

Avec des couleurs, des exercices simples (et leurs corrigés).

 

Chacun y trouvera son compte...

 

copié de twitter.com/larabe_LV

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Langue et civilisation arabe - اللغة العربية
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 11:58
Ceux qui ont beaucoup de biens sont perdus sauf...

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée) : Je marchais avec le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) dans la palmeraie d'un médinois lorsqu'il a dit :

 

« Ô Abou Houreira !

Ceux qui ont beaucoup de biens sont perdus sauf ceux qui font comme cela, cela et cela

-et il a mimé le fait de donner à droite, à gauche et devant lui- (*)

et ils ne sont que très peu ».

(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3261)

 

(*) C'est à dire celui qui dépense de son argent dans le bien, les aumônes...

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : كنت أمشي مع النبي صلى الله عليه وسلم في نخل لبعض أهل المدينة فقال

يا أبا هريرة !هلك المكثرون إلا من قال هكذا وهكذا وهكذا ـ ثلاث مرات حثا بكفيه عن يمينه وعن يساره ومن بين يديه ـ وقليل ما هم

(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٢٦١)

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Aumône - الصدقات و الزكاة
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 11:57
La critique de la personne qui est elle-même critiquée est-elle acceptée ? (audio-vidéo)

 

Question :

 

Si une personne a été critiquée par un cheikh, mais que ce cheikh est lui-même critiqué, le jugement reste-t-il valable ?

 

Réponse :

 

Il ne faut pas s'y fier concernant le critiqué, car il faut obligatoirement que celui qui critique soit juste (équitable), il ne doit pas lui-même être critiqué comme c'est le cas d'Al-Azdi qui a critiqué alors qu'il était lui-même critiqué et accusé (de mensonge), donc ceci n'est pas valable. 

 

Il faut obligatoirement que celui qui critique soit un imam de confiance, juste, accepté, connaisseur des causes de la critique et de ses empêchements.

 

Il faut également qu'il possède de la religiosité, de l'abstinence, de la piété, de l'intelligence afin qu'il ne soit pas trompé, et il ne doit pas être inattentif. 

 

Ainsi, la science et la religiosité l’empêcheront d'être injuste, il ne fera donc pas d'injustice, car ceci est une religion.

 

Il faut également que celui qui critique connaisse les causes de la critique et ses empêchements, il faut obligatoirement que celui qui critique soit juste, de confiance, qu'il possède de la religiosité, de l'abstinence et de la piété, qu'il connaisse les causes de la critique et ses empêchements.

 

En ajoutant à cela l'intelligence, il ne doit pas être inattentif afin qu'il ne soit pas trompé. 

 

Donc la critique de celui qui est critiqué n'est pas prise en considération, car lui même est critiqué et a besoin d'un remède.  

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

 هل يؤخذ بجرح المُجرَّح؟

السؤال: هذا يسأل يقول: إذا كان شخص جَرَّحه شيخ ثُمَّ هذا الشيخ مُجَرَّح؛ هل يبقى الحكم؟

الجواب: لا يُعَوَّل على المُجَرَّح، لابُدَّ أن يكون الجارح عدلًا، ما يكون هو نفسه مجروح، مثل الأزدي؛ يُجَرِّح وهو مجروح، مُتَّهم، هذا ما يصلح، لابُدَّ أن يكون الجارح إمامًا، ثِقَةً، عدلًا، مَرْضِيًا، عارفًا بأسبابِ الجرح، وموانع الجرح، وأن يكون ذَا دينٍ، وَوَرَعٍ، وتُقَى، وذكاءٍ، فلا يُضحَك عليه، ما يكون مُغَفَّل، والعلم والدِّين يمنعه من الظلم، فلا يظلم، لأن هذا دين، والعلم بأسباب الجرح والمانع من الجرح لابُدَّ من توافره في الجارح، لابُدَّ أن يكون الجارح عدلًا، أمينًا، دَيِّنًا، وَرِعًا، تَقِيًّا، عالمًا بأسباب الجرح وموانعه، يُضاف إلى ذلك الذكاء، ما يكون مُغَفَّل، يُضحَك عليه، لابُدَّ من هذا، فالمجروح لا عبرةَ بجرحه، لأن هو بنفسه مجروح، هو يحتاج إلى دواء

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 11:56
Annoncer la naissance de mon bébé sur internet ou facebook ?

Question :

 

J'ai été pourvu d'un nouveau-né, m'est-il permis de propager cette nouvelle sur internet ou facebook afin que l'on invoque pour lui ?

 

Réponse :

 

Non, en aucun cas, ne fais pas cela !

 

Invoque pour lui et que sa famille invoque pour lui également, mais ne te préoccupes pas de ces choses.

 

Chaque personne qui a un nouveau-né va mettre cela sur internet...

 

سئل العلامة المحدث عبد المحسن بن حمد العباد البدر

فضيلة الشيخ أحسن الله إليكم : رزقت بمولود فهل يجوز لي نشر خبر ذلك في الشبكة العنكبوتية أو الفيس بك ليدع له ؟

الجواب : لا أبدا لا تفعل أدع له أنت ويدعوا له أهله ولا تشغل نفسك بهذه الأمور

 كل من يولد له مولود يروح يحطه في الشبكة

شرح صحيح مسلم باب فضل بناء المساجد والحث عليها 17/6/1435هـ

copié de forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 11:55
S’il persiste sur les péchés qu’il commettait avant l’islam, sera-t-il toujours pardonné ? (audio)

 

Question :

 

Un mécréant a embrassé l’Islam, et quand il l'a fait, il a été informé de la législation de la religion, il avait une dépendance à l'alcool.

 

Il a dit: "J’embrasse l’Islam dans sa totalité, mais, en ce qui concerne la consommation d'alcool, je crois en son interdiction par la législation islamique, mais je vais continuer à le boire."

 

Est-ce que son péché -c’ est-à-dire, boire de l’alcool- d’avant l’Islam sera compté avec sa consommation d'alcool après l’Islam?

 

Cheykh Al ‘Outhaymin :

 

Qu’est ce qui sera compté ?

 

Le questionneur :

 

Son péché et sa désobéissance d'avant l’Islam, avec son péché après l’Islam.

 

Réponse :

 

Oui.

 

-Si le mécréant embrasse l’Islam et agit bien dans son islam alors il sera pardonné pour tout ce qui a précédé.

 

-S’il embrasse l'islam et agit mal alors sera pris en compte ce qu’il a fait avant l’Islam et ce qu’il fait après.

 

Ainsi, quand il embrasse l’Islam Allah efface les péchés de Chirk et de Koufr.

 

Et s’il persiste sur la désobéissance dans laquelle il était lorsqu’il était dans la mécréance, alors il ne sera pas pardonné pour ce qui a précédé (cette désobéissance) alors qu’il était kafir, parce qu'il ne s'est pas repenti.

 

Le questionneur :

 

(Et sur le fait que) l’Islam efface ce qui…

 

Le Cheikh reprend :

 

Il efface ce qui l’a précédé, tant qu'il ne persiste pas dans la désobéissance.

 

Ceci est confirmé dans le Sahih Al-Boukhari, que celui qui agit mal dans l’Islam, sera pris en compte le  mal qu'il a fait et ce qu'il a fait auparavant.

 

C'est parce qu'il ne s'est pas repenti, en réalité.

 

Il s'est repenti de la mécréance ainsi sa mécréance est pardonnée.

 

Mais il est resté sur la désobéissance (boire) de l'alcool et donc il pèche de cette manière.

 

Pour cette raison, si le musulman commet un certain nombre de péchés, et qu’il se repent de neuf sur dix d'entre eux, le dixième reste.

 

Source: Liqaa’aat Al-Baab Al-Maftouh
traduction de l'anglais : AbderRahman abou Maryam

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Péchés et repentir - الذنوب و التوبة
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 11:54
Est-il permis au jeune homme de se marier sans l'autorisation de ses parents ? (audio)

Question :

 

Qu'Allâh vous récompense en bien notre Cheikh.

 

Le questionneur dit : m'est-il permis de me marier sans l'autorisation de mes parents ?

 

Réponse :

 

Nous conseillons aux jeunes hommes célibataires d'informer leurs parents, car le père et la mère ont la connaissance et l'expérience concernant la situation des gens et concernant celles parmi les femmes qui conviennent pour rentrer dans leur famille.

 

Leur connaissance à ce sujet est plus grande que celle de ce jeune. 

 

Dans le cas où ils lui interdisent de se marier, s'il est capable de patienter, et des les écouter pour quelque temps, il n'y a pas de mal et il est récompensé إن شاء الله. 

 

Mais s'il craint la tentation, il se marie, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"L'obéissance n'est que dans le convenable."

 

Et il a dit صلى الله عليه وسلم :

 

"Ô vous les jeunes, celui d'entre vous qui en a les capacités, qu'il se marie.

Et celui qui ne le peut pas, qu'il jeûne, car le jeûne sera pour lui une protection."

 

Publié par 3ilmchar3i.net

هل يجوز للشاب أن يتزوج دون إذن والديْه؟

السؤال : جزاكم الله خير شيخنا، وهذا السؤال الثامن أيضًا من ليبيا؛
يقول السائل: هل يجوز لي أن أتزَوَّج دون إذن والدَيّ؟

الجواب : الذي نوصي به معاشر العُزَّاب من الشباب أن يكون آباؤهم على عِلْم، لأنَّ الأب والأم عندهم من المعرفة والخِبْرة بأحوال الناس، ومن يُناسِبُ دخوله من النساء على أُسْرَتِهم أكثر مِمَّا يعرف هذا الشاب
أمَّا إذا منعَاهُ من الزواج؛ فإن قدِرَ على الصبر وإجابَتِهما إلى حين؛ فلا بأس وهو مأجور – إن شاء الله -، وإن خَشِيَ على نفسه الفتنة تزوَّج، قال - صلَّى الله عليه وسلَّم

إِنَّمَا الطَّاعَةُ فِي الْمَعْرُوفِ

 وقال - صلَّى الله عليه وسلَّم

يَا مَعْشَرَ الشَّبَابِ مَنْ اسْتَطَاعَ مِنْكُمْ الْبَاءَةَ فَلْيَتَزَوَّجْ فَإِنَّهُ أَغَضُّ لِلْبَصَرِ وَأَحْصَنُ لِلْفَرْجِ وَمَنْ لَمْ يَسْتَطِعْ فَعَلَيْهِ بِالصَّوْمِ فَإِنَّ الصَّوْمَ لَهُ وِجَاءٌ

نعم

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 11:53
Les conséquences néfastes de l'ignorance

Ibn al Qayyim qu'Allah lui fasse miséricorde , affirme dans miftâh dâr as sa'âdah (1/182) :

 

"L'ignorance donne les pires fruits qui soient :

 

-mécréance,

-vices,

-shirk,

-injustice,

-iniquité,

-agression,

-oppression,

-inquiétude,

-ingratitude,

-empressement,

-inconstance,

-violence,

-abomination,

-obscénité,

-avidité ,

-avarice."

 

Aussi, l'avarice, dit-on, vient de l'ignorance associée à une mauvaise opinion (sur le Seigneur.)

 

Autres conséquences de l'ignorance : la déloyauté envers les hommes et l'orgueil , la fierté, l'arrogance , la fatuité envers eux, l'ostentation, l'hypocrisie, le mensonge, la violation des engagements, la dureté envers les gens, la vengeance.

 

En outre, l'ignorant a pour habitude de répondre au bien par le mal, d'inciter les gens au mal, de les détourner du bien et de refuser les conseils.

 

L'ignorant aime d'autres qu'Allah (d'un amour que Seul Allah mérité) en qui il place ses espérances, auxquels il s'en remet, dont il recherche la satisfaction plutôt que celle d'Allah et auxquels il obéit plutôt qu'à son Seigneur.

 

Sans réaction lorsque les droits d'Allah sont bafoués, il s'emporte comme jamais lorsque les siens sont contestés, défendant résolument ses droits au point de s'arroger des droits qui ne sont pas les siens.

 

En revanche, lorsque sont violés les interdits divins, pas le moindre frémissement de colère ne l'agite.

 

Il ne montre donc ni force de caractère ni clairvoyance dans sa religion !

 

L'ignorance pousse également à appeler les autres à suivre la voie de Satan qui et la voie de l'égarement, à écouter ses passions et ses désirs plutôt que les commandements d'Allah et à se couvrir d'opprobre et d'ignonimie.

 

Autres fruits de l'ignorance : les on-dit, l'excès de questions, le gaspillage des biens, enterrer vivantes les fillettes, la désobéissance aux mères, la rupture des liens du sang et le mauvais comportement avec les voisins.

 

D'une manière générale, le bien, tout le bien, est un fruit qui se cueille à l'arbre de la science alors que le mal, tout le mal, est une épine poussant à l'arbre de l'ignorance.

 

Si la science pouvait prendre un visage, elle serait plus belle que le soleil et la lune.

 

Et si l'ignorance pouvait prendre un visage, elle aurait l'apparence la plus laide.

 

Les ruses de Satan p.58

ثمر البستان على قول الله تعالى : يا أيها الذين آمنوا لا تتبعوا خطوات الشيطان

Retranscrit par Ummu Isma3il

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر