compteur de visite

Catégories

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 01:26
L'homme obtient-il la récompense de la nuit du destin même s'il ne la ressent pas ? (audio)

Question :

 

Si une personne venait à dire:

 

«Est-ce que l'homme obtient la récompense (de la nuit du destin) même s'il ne la ressent pas ?».

 

La réponse est :

 

Bien sûr et sans aucun doute.

 

Quant à l’avis de certains savants (qui disent) : «N'obtient sa récompense que celui qui la ressent.», alors c’est un avis très faible car le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

«Celui qui prie la nuit du destin avec foi et en espérant la récompense»

 

et il n’a pas dit : «en ayant connaissance de celle-ci».

 

Et si en avoir connaissance était une condition pour l’obtention de cette récompense, qu’en serait-il ?

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم l’aurait expliqué.

 

Ainsi l’homme obtient sa récompense même s’il n’en a pas connaissance.

 

Extrait de l'explication de zad al-moustaqna' 

 Traduit et publié par an-nassiha.com

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 01:00
Le voyageur pour une durée de deux ans raccourcit-il sa prière ?

Question :

 

Une discussion a eu lieu entre moi et un des mes camarades arabes au sujet du raccourcissement de la prière alors que nous sommes en Amérique, et il se peut que nous y restions deux ans.

 

En ce qui me concerne, je complète ma prière, comme si je me trouvais dans mon pays.

 

Quant à mon camarade, il raccourcit la prière, car il se considère voyageur, même si la durée (de son voyage) dure deux ans.

 

Nous espérons un éclaircissement quant au jugement du raccourcissement de la prière dans notre situation, avec preuves.

 

Réponse :

 

La règle est que le voyageur réel est celui qui est autorisé à raccourcir sa prière de quatre unités, en raison de la parole d’Allâh :

 

وَإِذَا ضَرَبْتُمْ فِي الْأَرْضِ فَلَيْسَ عَلَيْكُمْ جُنَاحٌ أَن تَقْصُرُوا مِنَ الصَّلَاةِ

 

(traduction rapprochée)

 

«Et quand vous parcourez la terre, ce n’est pas un péché pour vous de raccourcir la prière...» (Les Femmes, v. 101.)

 

Et de la parole de Ya’lâ ibn Umayya :

 

«Je dis à ‘Umar ibn Al-Khattâb, qu’Allâh l’agrée :

«Et quand vous parcourez la terre, ce n’est pas un péché pour vous de raccourcir la prière, si vous craignez que les mécréants ne vous mettent à l’épreuve.»

Il me dit : «Je me suis étonné de ce qui t’a étonné, c’est pourquoi j’ai questionné le Prophète, prière et salut d’Allâh sur lui, qui m’a dit :
«C’est une aumône qu’Allâh vous donne. Acceptez donc son aumône.»  
(1)

 

Doit être considéré sous le jugement du voyageur réel quiconque reste dans (une région) pendant une durée égale ou moindre à quatre jours et quatre nuits, en raison de ce qui a été authentiquement rapporté dans le hadith de Jâbir et d’Ibn ‘Abbâs, qu’Allâh les agrée, selon lequel le Prophète, prière et salut d’Allâh sur lui, arriva à la Mecque le matin du quatrième jour du mois de Dhul-Hijja lors du pèlerinage d’Adieu. (2) 

 

Le Prophète, prière et salut d’Allâh sur lui, resta tout le quatrième, le cinquième, le sixième et le septième jour, et accomplit la prière du Fajr le huitième jour à Al-Abtah, et durant ces quatre jours, il raccourcissait les prières.

 

Or, il avait l’intention d’y rester, comme cela est connu.

 

Ainsi, tout voyageur qui a l’intention de rester (dans un lieu) pendant une durée égale ou moindre que celle du Prophète, prière et salut d’Allâh sur lui, raccourcit sa prière.

 

Et quiconque a l’intention d’y rester plus longtemps que cela, complète sa prière, car il n’est plus considéré comme voyageur.

 

Quant à celui qui reste durant son voyage plus de quatre jours sans nouer l'intention de résider, mais qui a plutôt décidé de repartir dès que son affaire sera achevée ; comme celui qui reste en un lieu pour combattre l’ennemi, ou qui est arrêté par les autorités ou par une maladie par exemple, mais qui a l’intention - si le combat se termine par la victoire ou un traité de paix, ou qu’il se libère de ce qui l’immobilisait comme la maladie, la force de l’ennemi, les autorités ou le fait d’avoir retrouvé un fugitif, ou la vente d’une marchandise, etc… dans ce cas, il est considéré comme voyageur et il raccourcit alors les prières de quatre unités, même si la durée s’allonge, car il a été authentiquement rapporté que le Prophète, prière et salut d’Allâh sur lui, est resté dix-neuf jours à la Mecque, l’année de la victoire (Al-Fath), en raccourcissant la prière. (3) 

 

Il est aussi resté vingt jours à Tâbûk pour combattre les chrétiens, et il dirigeait la prière avec ses Compagnons, en prières raccourcies. (4) 

 

Du fait qu'il n’avait pas l’intention d’y rester mais avait plutôt l’intention de s’en aller lorsque son affaire serait terminée.

 

(1) Rapporté par Muslim (chapitre des voyageurs, n°686) 

(2) Rapporté par Al-Bukhârî, chapitre du raccourcissement de la prière, n°1085

(3) Rapporté par Al-Bukhârî, chapitre du raccourcissement de la prière, n°1080

(4) Rapporté par Ahmad (3/295), Abû Dâwûd, chapitre de la prière, n°1235 et ‘Abdin ibn Humayd, n°1129.

 

Tome 1, page 274.

 Traduit et publié par fatawaislam.com

 

قصر الصلاة في السفينة الراسية ببعض الموانئ بصفة مؤقتة

س1: حدث نقاش بيني وبين أحد زملائي العرب في قصر الصلاة ونحن في أمريكا ، وربما نمكث فيها سنتين، فأنا أكمل الصلاة كأني في بلدي وزميلي يقصر الصلاة لاعتبار نفسه مسافرًا ولو طالت المدة إلى سنتين، فنأمل بيان حكم قصر الصلاة بالنسبة لنا مع الدليل

ج1: الأصل أن المسافر بالفعل هو الذي يرخص له في قصر الرباعية؛ لقوله تعالى

 وَإِذَا ضَرَبْتُمْ فِي الأَرْضِ فَلَيْسَ عَلَيْكُمْ جُنَاحٌ أَنْ تَقْصُرُوا مِنَ الصَّلاَةِ

الآية

ولقول

  يعلى بن أمية : قلت لعمر بن الخطاب رضي الله عنهما

  فَلَيْسَ عَلَيْكُمْ جُنَاحٌ أَنْ تَقْصُرُوا مِنَ الصَّلاَةِ إِنْ خِفْتُمْ أَنْ يَفْتِنَكُمُ الَّذِينَ كَفَرُوا

 فقال: عجبت مما عجبت منه، فسألت رسول الله صلى الله عليه وسلم فقال: هي صدقة تصدق الله بها عليكم فاقبلوا صدقته

 رواه مسلم

 ويعتبر في حكم المسافر بالفعل من أقام أربعة أيام بلياليها فأقل، لما ثبت من حديث جابر وابن عباس رضي الله عنهم أن النبي صلى الله عليه وسلم قدم مكة لصبح رابعة من ذي الحجة في حجة الوداع، فأقام صلى الله عليه وسلم اليوم الرابع والخامس والسادس والسابع، وصلى الفجر بالأبطح اليوم الثامن، فكان يقصر الصلاة في هذه الأيام، وقد أجمع النية على إقامتها كما هو معلوم، فكل من كان مسافرًا ونوى أن يقيم مدة مثل المدة التي أقامها النبي صلى الله عليه وسلم أو أقل منها قصر الصلاة، ومن نوى الإقامة أكثر من ذلك أتم الصلاة؛ لأنه ليس في حكم المسافر.
أما من أقام في سفره أكثر من أربعة أيام ولم يجمع النية على الإقامة، بل عزم على أنه متى قضيت حاجته رجع؛ كمن يقيم بمكان الجهاد للعدو، أو حبسه سلطان أو مرض مثلاً، وفي نيته أنه إذا انتهى من جهاده بنصر أو صلح أو تخلص مما حبسه من مرض أو قوة عدو أو سلطان أو وجود آبق أو بيع بضاعة أو نحو ذلك - فإنه يعتبر مسافرًا، وله قصر الصلاة الرباعية، ولو طالت المدة؛ لما ثبت عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه أقام بمكة عام الفتح تسعة عشر يومًا يقصر الصلاة، وأقام بتبوك عشرين يومًا لجهاد النصارى، وهو يصلي بأصحابه صلاة قصر، لكونه لم يجمع نية الإقامة بل كان على نية السفر إذا قضيت حاجته
وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الأول من الفتوى رقم - 1813

(الجزء رقم : 8، الصفحة رقم: 111-110)

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Voyage - سفر
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 00:55
Doit-on manifester dans la rue ?

Dans le cadre d’une conférence – le grand savant et président du grand tribunal d’Arabie saoudite – SHeikh Sâlih al-Luhaydân (qu’Allâh le préserve) a condamné le fait que les gens dans les pays arabes sortent dans la rue afin de manifester contre l’offensive israélienne dans la bande de Gaza.

 

Le Sheikh a appelé cela « Créer du désordre sur la terre ».

 

Car dans le cadre de ces manifestations, il y a beaucoup de mal qui se produit entre ceux qui cassent et saccagent les magasins, et ceux qui par leur comportement, alimentent la violence et les agressions.

 

Le SHeikh dit que même si ces manifestations n’engendraient pas ces dégâts, Allâh – Ta’âla – n’a pas légiféré d’agir de la sorte, en plus du fait de se demander à quoi véritablement ces manifestations aident.

 

Ainsi, le SHeikh a insisté sur le fait qu’il est important d’invoquer pour nos frères palestiniens et de pratiquer l’invocation dite du « Qounoût » dans les mosquées.

 

Tiré de sahab.net

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane - الشيخ صالح اللحيدان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 00:46
Pourquoi la prière du tarâwîh est-elle appelée ainsi ? (audio)

 

Le mot « tarâwîh » est le pluriel de « tarwîha » [pause], elle fut nommée ainsi car les gens à l’époque priaient quatre longues unités de prières [par paires] puis faisaient une courte pause.

 

Ensuite, ils priaient quatre longues unités de prières [par paires] puis faisaient une courte pause et enfin ils priaient trois unités de prières.

 

Sur cela est rapporté le hadith de Aïcha – qu’Allah l’agrée - :

 

« Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) ne priait pas plus de onze unités que soit pendant le Ramadan ou autre.

Il priait quatre unités et n’interroge pas au sujet de leur perfection et leur longueur, il priait ensuite quatre unités et n’interroge pas au sujet de leur perfection et leur longueur et il priait enfin trois unités. ».

 

C’est pour cela qu’elle a été appelée « [salat at-]tarâwîh » (la prière à pauses).

 

Et si tu appliques la raison de cette appellation à notre époque actuelle, tu verras… quoi ?

 

Qu’elle a totalement disparue.

 

Ceci car certaines personnes se raille du tarâwîh, ils ne font aucune preuve de quiétude, ni dans l’inclinaison, ni dans la prosternation, ni en position debout et ni en position assise sauf lors de la lecture dans le seul but de clôturer le Coran.

 

Tu les vois comme s’ils s’amusaient - nous demandons à Allah de nous préserver -, ils rendent le suivi difficile pour les fidèles, ils les privent de la glorification (at-tasbih) et de l’invocation.

 

Ceci est sans aucun doute interdit pour eux car cette rapidité empêche le fidèle d’effectuer ce qui est recommandé, ceci peut même l’empêcher d’effectuer ce qui est obligatoire en terme de quiétude.

 

Ensuite, l’imam ne prie pas pour lui-même, mais il prie pour les autres.

 

Il est donc obligatoire pour lui d’adopter ce qui est le plus conforme à la sunna du Messager (صلى الله عليه و سلم).

 

Explication du Sahîh Muslim.

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 00:24
Quelle est la sagesse et la miséricorde pour lesquelles la nuit du destin est dissimulée ? (audio)

 

La nuit du destin n’est pas précisément connue et ceci fait partie de la sagesse et la miséricorde d’Allah. Sa dissimulation est une sagesse et une miséricorde.

 

Quant au fait que ce soit une sagesse, ceci afin qu’Allah reconnaisse celui qui désirait le bien de celui qui ne le désirait pas.

 

Car celui qui désire le bien, il lui est facile de prier pendant dix nuits, voir même vingt, pour rechercher la nuit du destin.

 

Quant à celui qui ne le désire pas, il dit : «Si je ne connais pas précisément sa nuit, dans ce cas il n’y a pas de raison à ce que je me fatigue.»

 

Ceci est une sagesse ou une miséricorde ?

 

C’est une sagesse.

 

Quant à la miséricorde, ceci afin que les adorateurs multiplient leurs adorations pour Allah.

 

Car si la nuit du destin était connue, durant combien de nuits les gens auraient accompli des efforts ?

 

Répondez ô gens de l’assise !

 

Les gens de l’assise :

 

Durant une seule nuit.

 

Cheikh :

 

Durant une seule nuit. Mais si elle est inconnue, ils font des efforts durant les dix nuits et augmentent par cela leur récompense et leur prééminence.

 

Et ne méprise pas la récompense !

 

Ne méprise pas la récompense !

 

Ne méprise pas la récompense !

 

Par Allah, l’un d’entre vous espérera tellement l’ajout du poids d’un petit grain à ses bonnes actions…

 

Et il ne se sait pas à quel moment il espèrera cela ; du simple fait qu’il meurt il espérera.

 

Et est-ce que [le moment de] la mort est connu ?

 

Non !

 

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit :

 

«Il n'y a pas une personne qui meurt sans qu’elle ne regrette.

Si elle était bienfaisante, elle regrettera de ne pas avoir ajouté [à sa bienfaisance].

Et si elle était malfaisante, elle regrettera de ne pas s’être repentie.»

 

Ne méprise donc vraiment rien du bien.

 

«Préserve-toi du feu même si ce n’est que par une demi-datte [donnée en aumône].»

 

Extrait des fatwas Cheikh Muhammad Ibn Salih Al-Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde, à la mosquée sacrée de la Mecque en l'an 1420

Traduit et publié par an-nassiha.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 00:17
Les savants réfutent Salah Al-Moghâmissi (vidéo)

Les invocations sont faites avec des termes légiférés

et non pas avec l'expérience des gens

 

Question :

 

Qu'Allâh soit bienfaisant envers vous.

 

La personne demande :

 

Est-il permis à quiconque de restreindre aux gens des expressions ou des invocations qu'ils formuleront à des moments précis comme lors d'épreuves, de grossesse, de voyage, etc...?

 

Réponse de Cheikh Sâlih El Fawzân :

 

Les invocations et les adorations ne peuvent être restreintes qu'avec une preuve du Livre ou de la Sunnah.

 

Quant à celui qui limite une chose ou un nombre bien défini, sans preuves, est un innovateur.

 

(fin de la parole du cheikh)

ERA.png

Les gens de la Sunnah ne restreignent rien des invocations et des adorations si ce n'est avec une preuve du Livre ou de la Sunnah.

 

Quant à Al Moughâmissî, lui, il restreint les invocations se basant sur le vécu des gens. 

 

 

Paroles de Al Moughâmissi :

 

L'expérience (le vécu) de certaines personnes nous montre que si la personne dit lors de la prosternation (traduction rapprochée) :

 

"Seigneur ne me laisse pas seul, tu est certes le meilleur des héritiers" (Les Prophètes, S21 V89)

 

40 fois, dans une de ses prosternations d'une prière surérogatoire, avec espoir, alors il sera gratifié.

 

Une autre expérience personne n'ayant aucune preuve dans la législation

 

Nous soutenons le vécu des gens.

 

Si la personne est éprouvée par la sorcellerie, le mauvais oeil, la maladie ou un mal, lorsqu'elle se présente devant le Hijr et fait face à la Ka3ba et dit : 

 

"Ô Allâh, tu as dit, et ta parole est La vérité:"

"Allâh a institué la Kaaba, la Maison sacrée, comme un lieu de rassemblement pour les gens..." (La table servie, S5 V97)

"Ô Allâh améliore-moi la situation dans laquelle je suis"

 

On espère que par la miséricorde d'Allâh se mal se dissipera.

 

On espère mais on ne confirme pas (que ce mal sera effacé).

 

ERA.png

Le principe d'autoriser l'adoration se basant sur le vécu des gens, comme l'affirme les soufis, ouvre les portes d'un mal immense.

 

L'adoration est basée sur des preuves légiférées et non sur les expériences personnelles des gens.

 

 

Paroles de Al Moughâmissi :

 

- Nous soutenons le vécu des gens.

- L'expérience personnelle des gens nous montre...

- Après cela, beaucoup de personnes l'ont expérimenté et Allâh les a soulagé.

- Nous soutenons la place de l'expérience personnelle des gens, et c'est un point sur lequel ne diverge pas...

 

ERA.png

Deuxiemement : Al Moughâmissî reconnait que Ach-Cheikh Ibn Bâz, qu'Allâh lui fasse miséricorde, n'approuve pas cette invocation et qu'il (Al Moughâmissî) est le 1er à l'avoir innové.

 

 

Paroles de Al Moughâmissi :

 

Après cela, beaucoup de personnes l'ont expérimenté et Allâh les a soulagé.

 

Certains ont été gratifiés d'une descendance, d'autres de richesse, alors qu'ils se trouvaient auparavant dans l'affliction.

 

Après cela, certains émérites ont délivré un message que les gens se sont transmit et ont dit que le cheikh, (et ils mentionnent le nom), a dit : "Allâh nous suffit et IL nous accordera de ses bienfaits ainsi que Son Messager" et ceci n'est pas correct.

 

Je n'ai pas dit cela (que cheikh Ibn Baz a approuvé cette invocation). 

 

J'espère que cela, les gens vont le comprendre.

 

Je pense que les gens ont mélangé et ont dit que cheikh Ibn Baz a loué cette invocation.

 

Celui qui parle, comprend de moi que j'affirme que cheikh Ibn Baz a loué cette invocation alors que je ne l'ai pas dit.

 

Plutôt ce que j'ai dit, c'est que je ne connais personne qui l'ai dite avant moi.

 

ERA.png

Cheikh Ibn Baz :

 

Les soufis sont divisés en plusieurs catégories et la plupart d'entre eux sont des innovateurs.

 

Ils ont des formulations et des adorations qu'ils utilisent alors qu'elles ne sont basées sur aucune preuve législative.

 

Et la règle veut que toute personne qui pratique une adoration se basant sur autre que ce qu'Allâh a légiféré est appelé "innovateur".

 

Prenez garde !

 

Cramponnez-vous au suivi du Messager, que les prières et le salut d'Allâh soient sur lui, (au suivi) des gens de la Sunnah et du Groupe qui empruntent le chemin du Prophète, que les prières et le salut d'Allah soient sur lui, et qui adoptent les pratiques qu'il accomplissait, sur lui les prières et la paix.

 

Ils prient comme il priait, ils jeûnent comme il jeûnait, ils accomplissent le pélerinage comme il l'accomplissait, sans introduire d'innovation.

 

(fin de la parole du cheikh)

ERA.png

Question :

 

Qu'Allâh vous préserve, Salih El Moughâmissi a publié un post (article) dans le site "Ech-Charqoul Awssat" dans le titre est "mode d'emploi" ( كيف المخدوم ).

 

Parmi ses paroles : Dans le discours de certains, l'esprit sentimental et les signes du soufisme louable diminuent, et chez d'autres ils prennent une ampleur démesurée que ce soit chez ceux le louant ou bien ceux le critiquant (soufisme) sans raisonnement correct ni science pure, et tous se sont trompés de voie.

 

Et les derniers sont pires que les 1er, et ce qui fait partie des bonnes paroles rapportées : Celui qui rentre dans le soufisme sans raisonnement a certes apostasié, et celui qui rentre dans le raisonnement sans soufisme s'est perverti, et celui qui rentre dans le soufisme avec raisonnement a atteint le but.

 

Et impérativement, ce qui est voulu ici c'est l'esprit sentimental et la douceur du cœur, l'éloignement de la dureté, la grandeur de la méditation et la compréhension des signes coraniques et des preuves prophétiques.  

 

Il a dit dans un de ses audios diffusé sur Youtube et sur d'autre supports audios :

 

"Nous soutenons le vécu des gens.

Si la personne est éprouvée par la sorcellerie, le mauvais oeil, la maladie ou un mal, lorsqu'elle se présente devant le Hijr et fait face à la Ka3ba et dit (traduction rapprochée) :

"Ô Allâh, tu as dit, et ta parole est La vérité:" Allâh a institué la Kaaba, la Maison sacrée, comme un lieu de rassemblement pour les gens..." (La table servie, S5 V97)

Ô Allâh améliore-moi la situation dans laquelle je suis"  

 

Alors on espère que par la miséricorde d'Allâh se mal se dissipera.

 

On espère mais on ne confirme pas (que ce mal sera effacé)".

 

Quelles sont vos remarques concernant ces 2 citations?

 

Réponse de Cheikh 'Oubayd El Djâbirî :

 

Toutes les louanges appartiennent à Allâh seul.

 

Cet homme ne fait pas partie de ceux qui detiennent des compétences dans la législation.

 

Il parle de sujets sur la vaste législation avec ignorance et égarement Il ne faut pas s'étonner qu'il se fie aux expériences des gens et qu'il délaisse les textes.

 

Ne t'étonne pas qu'il dise ce qu'il a dit comme expression répandue sur le site "Ech-Charqoul Awssat" car cet homme est un ignorant.

 

Ce avec quoi je me rapproche d'Allâh, est que c'est un prédicateur qui appel au soufisme

 

Question :

 

Qu'Allâh soit bienfaisant envers vous Ô shaykh, quel est la validité de la distinction entre le soufisme louable et le soufisme blamable.

 

Réponse :

 

C'est une erreur.

 

Le soufime dans son intégralité est une innovation même s'il se présente sous différentes formes.

 

Il est entièrement innovation et égarement, comme les gens de science ont mis en garde contre lui (le souffisme).

 

Questionneur :

 

Qu'Allâh vous récompense par un bien, qu'Allâh vous préserve et qu'Il soit bienfaisant envers vous.

 

(fin de la parole du cheikh)

Traduit par abdelmaleek57@gmail.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان
 Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز
 Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 00:12
Est-il permis de manifester pour la cause de l'islam ? (audio)

 

Question : 

 

[Un questionneur] d’Angleterre dit :

 

Y-a-t-il une preuve concernant les manifestations qui se déroulent dans les rues pour la cause de l’Islam ?

 

Et avez-vous un conseil à donner aux frères qui font cela ?

 

Réponse :

 

Les manifestations ne font pas partie des actes de l’Islam, ni des attributs de ceux qui luttent dans le sentier de l’Islam.

 

Les manifestations sont un phénomène occidental, elles sont venues des pays mécréants, puis elles ont été acceptées par ceux ayant peu de science dans les pays musulmans.

 

Ils font ce qu’ils appellent des manifestations, ce qu'ils appellent des sit-in, ce qu’ils appellent des grèves, et toutes ces affaires ne font en aucun cas partie des enseignements de l’Islam.

 

Nous mettons donc en garde contre les manifestations, contre ce qui est appelé sit-in et contre ce qui est appelé grève de la faim.

 

Même si cela est pour la cause de l’Islam, on met en garde contre cela, car cela ne fait pas partie des voies de la lutte.

 

Traduit et publié par an-nassiha.com​

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 00:11
Mise en garde contre la chaîne Al Majd

Louanges à Allah. Qu'Allah couvre d'éloges et salue le messager d'Allah.

Ceci dit :

 

J'ai entendu notre cheikh, le grand savant, le mufti du sud [de l'Arabie]  Ahmad Ibn Yahya Najmi –qu'Allah lui fasse miséricorde- dire :

 

«La chaîne Al Majd est supervisée par des innovateurs, méfiez-vous en donc.

 

Quant au fait qu'ils y fassent participer certains cheikhs, ce n'est qu'un moyen qu'ils utilisent afin de lui faire de la publicité dans le but de promouvoir ce qu'ils diffusent [littéralement : leur marchandise].»

 

J'ai entendu cela de lui alors qu'il répondait aux questions de personnes originaires de la ville d'Al Baha, dans sa maison, après Al 'Asr du dimanche 23/1/1428.

 

C'est à ce même moment que j'avais mis sur papier sa réponse.

 

Écrit par 'Abd Al Wahid Ibn Hadi Al Madkhali, à Médine, le 2/10/1435

Note : 'Abd Al Wahid Ibn Hadi Al Madkhali -qu'Allah le préserve- est actuellement imam et orateur à la mosquée Ridwan de Médine. 

Traduit par 'AbduRahman Colo, à Montpellier, le 2/10/1435 de l'hégire correspondant au 29/07/2014.

copié de sounnah-publication.com

 

تحذير العلامة النجمي -رحمه الله- من قناة المجد

الحمدلله والصلاة والسلام على رسول الله، أما بعد

فقد سمعت شيخنا العلامة مفتي الجنوب أحمد بن يحيى النجمي رحمه الله يقول

قناة المجد يشرف عليها أناس مبتدعة فاحذروها، والإتيان ببعض المشايخ فيها إنما هو دعاية لها؛ ليروجوا بضاعتهم

سمعته منه في إجابته على أسئلة أهل مدينة الباحة، في بيته، بعد عصر يوم اﻷحد، الموافق: 1428/1/23. وقد قيدتها من حينها

وكتبه/عبدالواحد بن هادي المدخلي

المدينة النبوية

1435/10/2

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 00:04
Comment nous comporter quand notre frère nous propose du parfum qu’on n’aime pas ? (audio)

 

Question :

 

Comment nous comporter quand notre frère nous propose du parfum qu’on n’aime pas ?

 

Réponse :

 

Il est recommandé au musulman de ne pas refuser le parfum que lui donne son frère mais si ce parfum n'a pas les caractéristiques du parfum et que donc son odeur n'est pas bonne ou que cela lui nuit alors il n'y a pas de mal pour lui à ce qu'il refuse ce qui lui a été proposé mais il s'excuse par des bonnes paroles à son frère.

 

ماذا تفعل لو أعطاك أخ لك طيبا (عطرا) لم تعجبك رائحته

 

copié de spfbirmingham.com

Cheikh Abdul Qadir Al-Junayd - الشيخ عبد القادر بن محمد الجنيد

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Homme musulman - رجل مسلم
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 23:58
L'intention de jeûner

Question 1 :

 

Doit-on mettre l'intention de jeûner le mois de Ramadan la veille au soir ou le matin ? Si l'on apprend à l'heure de Doha (lorsque le soleil est bien haut dans le ciel) que ce jour est le premier jour de Ramadan, doit-on le rattraper ultérieurement ?

 

Réponse 1 :

 

-Il est impératif de mettre l'intention de jeûner le mois de Ramadan depuis la veille

 

c'est-à-dire le soir et avant l'aube.

 

Jeûner le premier jour sans avoir mis préalablement l'intention depuis la veille est insuffisant pour rendre le jeûne valide.

 

Celui qui apprend à l'heure de Doha que ce jour est déjà un jour de Ramadan, puis formule de suite son intention de jeûner, doit commencer à s'abstenir de manger et de boire (ou continuer s'il ne l'avait pas fait avant) jusqu'au coucher du soleil, mais il devra quand même rattraper ce jour ultérieurement. La preuve de cela est le hadith rapporté par Ibn `Omar d'après Hafsa (Qu'Allah soit satisfaits d'eux) qui indiquèrent que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dit:  

 

"Celui qui n'a pas noué l'intention de jeûner avant le Fadjr (l'aube) n'a pas jeûné".

Rapporté par l'Imam 'Ahmad, les auteurs des Sounan (Abou Dâwoud, An-Nasâ'î, At-Tirmidhî, Ibn Mâdja), aussi bien que par Ibn Khozayma et Ibn Hibbân qui le jugèrent Sahîh (authentique) et Marfou` (un Hadith narré d'après le Prophète avec une chaîne de narration continue ou discontinue)

 

Il est à noter que cela s'applique exclusivement au jeûne obligatoire.

 

-Quant au jeûne surérogatoire, il est permis de formuler l'intention de l'accomplir, le jour même

 

pourvu que le jeûneur n'ait pas encore mangé, ni bu, ni eu de rapports conjugaux avec son épouse après le Fadjr.

 

La preuve de cela est le hadith du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) qui, selon `A'îcha (Qu'Allah soit satisfait d'elle) entra un jour chez elle dans la matinée, et lui demanda:  -

 

"Avez-vous quelque chose à manger?"

- "Non", répondit-elle.

Il répliqua alors: "Donc, je jeûne aujourd'hui"

(Rapporté par Mouslim dans son Sahîh).

 

Qu’Allah vous accorde la réussite, que l'éloge et le salut d'Allah soient sur notre Prophète Mohammad, sur sa famille et sur ses Compagnons.

 

نية الصوم

س1: هل نية صوم رمضان تجب ليلاً أو نهارًا كما إذا قيل لك في وقت الضحى إن هذا اليوم من رمضان تقضيه أم لا؟

ج1: يجب تبييت نية صوم شهر رمضان ليلاً قبل الفجر، ولا يجزئ بدء نية صومه من النهار، فمن علم وقت الضحى أن هذا اليوم من رمضان فنوى الصوم وجب عليه الإمساك إلى الغروب، وعليه القضاء؛ لما رواه ابن عمر عن حفصة رضي الله عنهم عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال:  من لم يجمع الصيام قبل الفجر فلا صيام له  رواه الإمام أحمد وأصحاب السنن وابن خزيمة وابن حبان وصححاه مرفوعًا. هذا في الفرض، أما في النفل فتجوز نية صومه نهارًا إذا لم يكن أكل أو شرب أو جامع بعد الفجر؛ لأنه ثبت عن النبي صلى الله عليه وسلم من حديث عائشة رضي الله عنها أنه دخل عليها ذات يوم ضحى فقال:  هل عندكم شيء؟ فقالت: لا، فقال: إني إذًا صائم  خرجه مسلم في صحيحه

وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(245.الجزء رقم : 10، الصفحة رقم: 244)

السؤال الأول من الفتوى رقم - 4352

(Numéro de la partie: 10, Numéro de la page: 244.245)

La première question de la Fatwa numéro ( 4352 )

copié de alifta.net
 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام