compteur de visite

Catégories

1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 10:42
Invocation lorsque l'on aperçoit la nouvelle lune - دعاء رؤية الهلال

Il est permis de dire Ramadan Moubârak mais la Sunna est de dire :

 

 

اللهُ أَكْـبَر

 اللّهُمَّ أَهِلَّـهُ عَلَيْـنا بِالأمْـنِ وَالإيمـان، والسَّلامَـةِ والإسْلام، وَالتَّـوْفيـقِ لِما تُحِـبُّ

رَبَّنـا وَتَـرْضـى، رَبُّنـا وَرَبُّكَ الله

 

Allâhu akbaru

Allâhumma ahillahu calaynâ bi-l-amni, wa-l-îmâni, wa s-salâmati, wa-l-islâmi, wa t-tawfîqi limâ tuhibbu rabbanâ wa tardâ.

Rabbunâ wa rabbuka l-lâhu

 

"Ô Seigneur !

Puisses-Tu nous accorder avec son apparition, sécurité, foi, salut, soumission et réussite dans tout ce que Tu aimes et agréés, Ô Toi qui es notre Maître !

Allah est notre Seigneur ainsi que le tien."

 

 

Tirmidhi (3451) Dârimî (1/336)

 

page_divider_by_lithiumharddrive.png

دعاء رؤية الهلال

 

[ أي: الدعاء الذي يقال عند رؤية الهلال في أول الشهر ]

( الله أكبر، اللهم أهلَّهُ علينا بالأمن والإيمان، والسلامة والإسلام، والتوفيق لما تحب ربنا وترضى، ربنا وربك الله ) [الترمذي 5/405 برقم 3451 ، والدارمي بلفظه 1/336 ، وانظر: صحيح الترمذي 3/ 157 . قال الشيخ الألباني رحمه الله في تعليقه على الكلم الطيب برقم 162 : تنبيه: يستقبل كثير من الناس الهلال عند الدعاء، كما يستقبلون بمثله القبر، وكل ذلك لا يجوز، لما تقرر في الشرع أنه: ( لا يستقبل بالدعاء إلا ما يستقبل بالصلاة ) ، وما أحسن ما روى ابن أبي شيبة 12/8/11 عن علي رضي الله عنه قال: إذا رأى الهلال فلا يرفع إليه رأسه، وإنما يكفي من أحدكم أن يقول: ربي وربك الله، وعن ابن عباس: أنه كره أن ينتصب للهلال، ولكن يعترض ويقول: ( الله أكبر .... ) ]

صحابي الحديث: هو عبد الله بن عمر رضي الله عنهما

قال عبد الله بن عمر رضي الله عنه: كان رسول الله صلى الله عليه وسلم إذا رأى الهلال قال

الهلال: يكون أول ليلة، والثانية، والثالثة، ثم هو قمر، وإنما قيل له هلال، لأن الناس يرفعون أصواتهم بالإخبار عنه من الإهلال، الذي هو رفع الصوت

قوله: ( أهلَّه ) أي: أطلعه علينا، وأرنا إياه، والمعنى: اجعل رؤيتنا له مقترنا بالأمن والإيمان

قوله: ( بالأمن ) أي: مقترنا بالأمن من الآفات والمصائب

قوله: ( والإيمان ) أي: بثبات الإيمان فيه

قوله: ( والسلامة ) أي: السلامة عن آفات الدنيا والدين

قوله: ( وربك ) خطاب للهلال الذي استهل، وهذه إشارة إلى تنزيه الخالق أن يشاركه شيء في ما خلق

[ نقلت الموضوع: من كتاب شرح حصن المسلم من أذكار الكتاب والسنة للشيخ الدكتور سعيد بن علي بن وهف القحطاني وقد شرحه مجدي بن عبد الوهاب أحمد

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 10:23
بدعة قراءة القُرآن جماعةً (dossier)

Cheikh Mouhammad Taqî Ud-Dîn Salim Al-Hilâlî Al Maghribi - الشيخ محمد تقي الدين الهلالي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 10:08
Celui qui meurt en étant alcoolique...

D'après 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

« Celui qui meurt en étant alcoolique rencontre Allah comme un adorateur d'idoles ».

(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°677)

 

Et dans une autre version:

 

« Celui qui boit de l'alcool est comme un adorateur d'idole, celui qui boit de l'alcool est comme celui qui adore Al Lat et Al 'Ouza (*) ».

(Rapporté Al Harith par et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3701)

 

(*) Al Lat et Al 'Ouza sont deux idoles qui étaient adorées par les arabes avant l'Islam.

 

L'imam Ibn Hibban (mort en 354) a expliqué que le sens de ces ahadiths est que celui qui rencontre Allah en étant alcoolique et qui a la croyance que l'alcool est autorisé rencontre Allah comme un adorateur d'idole car ces deux personnes sont égales dans le fait qu'elles sont mécréantes.

(Voir Silsila Sahiha vol 2 p 289)

 

عن عبدالله ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من مات مدمن خمر لقي الله كعابد وثن

(رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٦٧٧)

و في رواية : شارب الخمر كعابد وثن و شارب الخمر كعابد اللات و العزى

(رواه الحارث و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٧٠١)

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 10:02
Les diplômes peuvent être obtenus par les plus ignorants parmi les gens (vidéo)

Question :

 

Votre excellence, qu'Allah vous assiste.

 

Est-il suffisant pour celui qui veut apprendre aux gens les affaires de leur religion de détenir un diplôme universitaire, ou bien faut-il avoir des recommandations de la part des savants ?

 

Réponse :

 

Il faut avoir de la science, ce n'est pas tout porteur de diplôme qui devient savant;

 

Il faut detenir de la science et du fiqh dans la religion d'Allah, et le diplôme n'est pas une preuve sur la science (possédée).

 

Il peut être détenu par les plus ignorants parmi les gens, et ça se peut qu'il ne possède pas de diplôme et qu'il soit des plus savants parmi les gens.

 

Est-ce que cheikh Ibn Baz détenait un diplôme ?

Est ce que cheikh Ibn Ibrahim, cheikh Ibn Hmid detenaient des diplômes?

 

Et malgré cela, ils sont les imams de notre époque.

 

Donc en parlant sur l'existence de la science et du fiqh chez une personne, ce n'est pas en fonction de ses diplômes ni de ses recommandations, ceci n'est pas considéré ; Mais c'est plutôt le vécu qui dévoile la personne : lorsqu'une affaire ou une calamité arrive cela distingue le savant du pseudo savant et de l'ignorant.

 

Oui.

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 08:32
Il se peut que ce soit ton dernier ramadan... (audio)

Voici un audio arabe/français du Shaykh Sâlih Al-Fawzân  dans lequel il délivre des précieux conseils concernant le mois béni de Ramadhân et comment nous devons le passer, à ces belles paroles du shaykh Sâlih nous avons rajouté par la grâce d'Allah quelques points bénéfiques tirés des cours du Shaykh 'Abdir-Razzâq qu'Allah les préserve tous deux ainsi que l'ensemble des savants de la sunnah.

 

 

Traduit pardaralhadith-sh.com

Adapté pour l'audio et complété par votre frère Abu-Maryam (qu'Allah lui pardonne et le guide)

Récitation coranique de Khaleefa at-Tunaijî

copié de audio-sunnah.com

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 08:11
Polygamie et déclaration de guerre de la 1ère épouse (vidéo)

Question :

 

Qu’Allâh soit Bienfaisant envers vous.

 

Le questionneur dit : je me suis marié avec une 2nde épouse – mâ shâ’a Allâh !!-,

 

Donc il dit :

 

Mais le problème Ô shaykh est que lorsque la 1ère a su au sujet de mon mariage, elle m’a déclaré la guerre et je ne veux pas divorcer de la nouvelle.

 

Que dois-je faire ?

 

Réponse :

 

Tout d’abord, qu’Allâh te récompense par un bien pour le fait que tu aies fait revivre cette sounnah que les gens ont commencé à laisser mourir.

 

Mais, je débuterai par te conseiller, toi ainsi que celui qui aurait envie de (pratiquer) la polygamie et de suivre cette sounnah.

 

-Premièrement

 

Tu te dois d’être prêt à faire face à toutes lamentations tangibles et relatives, de l’âme et de l’habitation etc etc ...

 

Car à cette époque, il s’y trouve une difficulté.

 

Au début, mon père faisait vivre ses épouses dans une seule habitation.

 

Je me souviens -lorsque j’étais enfant- que les épouses de mon père – qu’Allâh lui fasse Miséricorde- étaient dans une seule pièce.

 

Oui, une seule pièce.

 

Il n’avait qu’une seule pièce puis elles devinrent deux, avec une salle de bain et une cuisine.

 

Il mourut et leur cuisine n’était qu’une.

 

Ce que je veux pointer ici Ô mes frères, est que le musulman doit s’efforcer avant tout dans le choix qu’il fera que ce soit sur la 1ère, le 2ème, la 3ème ou la 4ème épouse.

 

Un effort sur le choix (des épouses).

 

-Deuxièmement

 

Qu’il doive avoir la capacité à être juste et à prendre des dispositions devant ce qui pourrait advenir.

 

Car la polygamie n’est pas une affaire simple.

 

Je ne cherche pas à la (montrer) difficile aux musulmans.

 

Non !

 

C’est une affaire facile à celui à qui Allâh ‘Azza wa Jall a donné la réussite, et qui a pris les causes légiférées qui prédisposent à cela.

 

Ensuite, certaines personnes ont une méthodologie, qui est que parmi ce qui nuit et désappointe son épouse, il y a le fait qu’il se marie sans que la seconde ne soit au courant.

 

Oui, je suis d’accord avec toi qu’avant de conclure le contrat, il est possible de ne pas en informer la 1ère de peur que des problèmes surviennent.

 

Mais, après le contrat, simplifie tes affaires et informe de ta situation.

 

Le second point : comporte-toi d’une bonne façon et de bonnes manières avec la 1ère et chante ses qualités morales et ton respect envers elle, de ton amour pour elle.

 

Et si tu pénètres dans une maison, prends garde à toi de raconter les avantages de l’autre maison.

 

Quand tu entres dans une maison, mets-toi en tête comme si tu vivais seulement dans cette maison.

 

Et sois juste, car la justice est très importante.

 

Et  ordonne tes affaires et sois juste.

 

Sois doux avec elles et parle-leur avec gentillesse.

 

Entre auprès de cette 1ère épouse qui t’a annoncé la guerre, et toi, annonce lui la paix.

 

Et sois gentil avec elle et sois calme avec elle et approche-toi d’elle avec de bonnes paroles.

 

Et dis lui que ton amour envers elle n’a pas changé etc etc etc.

 

Fais des efforts et aide-toi de ta famille, si celle-ci fait partie de ceux qui peuvent t’aider sur cela.

 

Après l’Aide d’Allâh ‘Azza wa Jall, aide toi des gens bons parmi eux et fais les venir et persuade les qu’ils sauront la conseiller, et la guider.

 

Et la justice est la plus importante chose : sois juste et demande l’Aide d’Allâh ‘Azza wa Jall.

 

Prends garde au fait d’être d’accord avec sa demande de divorcer de la 2nde.

 

Et si tu n’arrives pas à améliorer les choses alors sépare les dans l’habitation et met chacune dans un côté, et sépare les l’une de l’autre jusqu’ ‘à ce qu’il n’y ait plus de voie aux accrochages.

 

Toi, fais des efforts pour suivre la Loi et sois heureux de la bonne nouvelle si Allâh le veut.

 

Si tu peux passer me voir, demain ine shâ’a Allâh ou après demain, au bureau afin que je te donne des orientations particulières.

 

Passe me voir au bureau et je te donnerais des orientations spécifiques concernant ce sujet ine shâ’a Allâh

 

Question :

 

Ô mon shaykh, avez-vous eu l’expérience de cela ? (l’étudiant rit)

 

Cheikh :

 

Ô que oui par Allâh. (Cheikh rit)

 

traduit par دورة العلوم - Les cercle des sciences

 

 

Cheikh Salih Ibn Sa'ad As-Souhaimy - الشيخ صالح بن سعد السحيمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 07:20
Ramadan approche Ô doués d’intelligence - رمـضانُ أقـبلَ (vidéo)

divider 

رمـضانُ أقـبلَ يا أُولي الألبابِ

فاستَـقْـبلوه بعدَ طولِ غيـابِ

 

Ramadan est venu, ô doués d’intelligence,

Accueillez-donc après sa longue absence,

 

عـامٌ مضى من عمْرِنا في غفْلةٍ

فَتَـنَبَّهـوا فالعمرُ ظـلُّ سَحابِ

 

Une année de notre vie est passée alors que nous étions dans l'insouciance,

Soyez attentif ! Car la vie est tel l'ombre d'un nuage (furtive),

 

وتَهـيّؤوا لِـتَصَـبُّرٍ ومـشـقَّةٍ

فأجـورُ من صَبَروا بغير حسابِ

 

Et préparez-vous [à faire preuve de] patience et [à endurer la] difficulté,

Car les rétributions prévues pour ceux qui [font preuve de] patience sont sans compter,

 

اللهُ يَجزي الصائـميـنَ لأنـهم

مِنْ أَجلِـهِ سَخِـروا بكلِّ صعابِ

 

Allah récompense ceux qui jeûnent car,

Pour Lui, ils ont méprisés toutes les difficultés,

 

لا يَدخـلُ الـريَّـانَ إلا صائـمٌ

أَكْرِمْ بـبابِ الصْـومِ في الأبوابِ

 

Nul ne peut entrer par la porte dite Ar-Rayan si ce n’est le jeûneur,

Quelle Noble porte est en effet celle du jeûneur parmi les autres portes!

 

traduit par minhaj sunna
divider
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Poèmes islamiques - قصائد الإسلامي
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 00:53
Invocations du matin et du soir en arabe avec harakât - أذكار الصباح والمساء (dossier)

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 23:24
Cesser de manger avant le temps de la prière (al-imsâk) par précaution

Question :

 

Cesser de manger avant le temps de la prière [al-Imsâk] par précaution ?

 

Réponse de Cheikh Ibn Bâz :

 

Je ne sais pas si cela est soutenu par des fondements.

 

Plutôt ce qui est indiqué par leQor’ân et la Sounnah, est que nous devrions cesser de manger et boire à l’apparition del’aube, parce qu’Allâh dit (traduction rapprochée) :

 

«Mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l’aube dufil noir de la nuit» [Coran, 2/187]

 

Et le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :

 

«L’aube est de deux sortes : une aube ou il devient interdit de manger et ou la prière est permise, et une aube ou vous ne devez pas prier [la prière du Fajr] et ou il est permis demanger.»

Rapporté par Ibn Khuzaymah et al-Hâkim qui l’ont classé comme sahîh [authentique] dans «Bouloûgh al-Marâm».

 

Et le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) dit :

 

«Bilâl appelle à la prière pendant la nuit, mangez et buvez jusqu’à ce que vous entendiez l’appel d'Ibn Um Maktoûm parce qu’il n’appelle qu’à l’apparition de l’aube [touloû al-fajr] »

Le narrateur a dit :

Ibn Umm Maktoûm était un homme aveugle qui n’appelait pas à la prière jusqu’à cequ’une personne vienne lui dire : « Le matin est venu, le matin est venu !»

Unanimement reconnus authentique.

 

Madjmu’ Fatâwa du SHeikh Ibn BâZ, vol-15 p.281

ERFE.png

Les Savants de « al-Lajnah ad-Dâ-ima » ont dit :

 

Le principe de base [al-Ussûl] quant au fait de cesser [Imsâk] pour le Jeûneur [de mangeret boire], et celui de rompre le Jeûne, est tel que ce qu’Allâh a dit (traduction rapprochée) :

 

« Mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l’aube dufil noir de la nuit » [Coran, 2/187]

 

Il est permis de manger et boire jusqu’à l’apparition de l’aube, qui est le fil blanc de lumièrequ’Allâh a fait le temps le plus tardif [pour ce qui est de la permission de boire et demanger].

 

Quant à la deuxième apparition de l’aube, il est interdit de manger, boire et de faire ce quiinterrompe le jeûne.

 

Quiconque boit à l’entente du Adhân pour le Fajr, et que le Adhânvient après la deuxième aube, il doit alors compenser ce jour, mais si c’était avant l’aube, ilne doit pas le compenser. 

 

Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, vol-10 p.284

 

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 23:19
La femme musulmane tant convoitée

Celui qui observe la situation de la femme musulmane telle qu’elle est exposée dans les enseignements de l’Islâm, en déduira une chose énorme quant au fait que l’Islâm préserve la femme des griffes de l’immoralité et la libère du marais de la perversion.

 

En effet, sous la protection de l’Islâm, elle mène une vie de pureté, de chasteté, de protection, de pudeur, d’invulnérabilité, de noblesse, grâce à une éducation élevée, une moralité remarquable, et une grande pudeur, loin des railleries des loups et des pervers.

 

Celui qui réfléchit sur la situation de la femme de l’époque antéislamique, et l’évolution organisée par l’apparition de l’Islâm, ne peut être que frappé par cette réalité.

 

[…]

 

Certes,

 

« la femme [d’avant l’Islâm] s’achetait et se vendait comme les bestiaux et les provisions ; elle était contrainte au mariage et à la prostitution ; on héritait d’elle mais elle n’héritait pas ; elle était dirigée et elle ne dirigeait pas.

La plupart de ceux qui la détenaient lui interdisaient de disposer de ses biens sans la permission de l’homme dont elle dépendait.

Le mari avait le droit de disposer de sa richesse sans son accord.

Dans certains pays, les gens avaient divergé sur le fait de savoir si [la femme] était un être humain ayant une âme et un esprit perpétuel comme l’homme ou non ?

Si elle devait apprendre la religion, si ses actes d’adoration pouvaient être acceptés ?

Pouvait-elle aller ou non au Paradis ou dans l’au-delà ?

Une assemblée tenue à Rome décida que la femme était un animal impur n’ayant ni esprit et ni éternité ; mais qu’elle devait pratiquer les actes d’adoration et travailler, museler sa bouche comme on le fait avec le chameau et le chien mordant pour l’empêcher de rire et de parler, parce qu’elle est l’instrument du diable.

La plupart des législations permettaient au père de vendre sa fille.

Certains Arabes considéraient que le père avait le droit de tuer sa fille, pire que cela, ils voyaient qu’il avait également le droit de l’ensevelir vivante.

Parmi eux, il y en avait qui considéraient qu’il n’y avait pas lieu d’appliquer la loi du talion à l’endroit de l’homme qui tuait une femme, ni de prix de sang à verser. » [1]

 

Et d’autres choses que celles-là pourraient être citées comme injustice et persécution que la femme pouvait subir et endurer.

 

De nos jours encore, la femme – vivant en dehors de l’ombre [protectrice] de l’islâm – souffre toujours d’une servitude barbare, à tel point que certaines femmes non musulmanes en viennent à vouloir bénéficier du même traitement que la femme musulmane.

 

Voici ce que disait la célèbre journaliste Maxe Atrode [2] :

 

« Il vaut mieux que nos filles travaillent dans les maisons comme domestiques plutôt qu’à l’usine où il n’est pas rare d’attraper la tuberculose qui emporte la beauté de sa vie à jamais.

Si seulement nos pays pouvaient être comme les pays musulmans !

Y règnent la pudeur, la chasteté et la pureté ; la domestique et l’esclave jouissent d’une vie confortable et sont traitées comme les enfants de la maison, il n’y a pas d’attentat à la pudeur.

Certes, c’est un déshonneur pour l’Angleterre de faire de nos filles des modèles de perversion à cause de la généralisation de la mixité.

Pourquoi ne cherchons-nous pas à faire travailler les jeunes filles dans un cadre conforme à leur nature, en les maintenant à la maison et en laissant le travail des hommes aux hommes afin de sauver leur honneur ? »

 

La journaliste Lady Cook écrit dans la gazette « Alico » [3] :

 

« La mixité est désirée par les hommes, c’est ce qui fait que la femme aspire à ce qui est contraire à sa nature.

Et plus la mixité est répandue, plus il y a d’enfants adultérins.

C’est une énorme épreuve pour la femme : en effet, l’homme qu’elle a aimé la laisse s’enliser seule dans la misère et la souffrance et goûter à l’animosité de l’humiliation, du déshonneur et de l’oppression, plus encore, la mort.

Elle s’enfonce dans la misère, car la grossesse, avec ses multiples désagréments et malaises, diminue ses forces à la recherche de ses subsistances, et cela dans la souffrance, car elle est dans l’épreuve et ne sait plus que faire de sa propre personne.

Elle connaît l’humiliation et le déshonneur : quel déshonneur peut-il y avoir au-delà de cela -

Quant à la mort, dans de nombreux cas, ces femmes ont recours au suicide ou par d’autres choses que cela.

 

De toutes ces choses, l’homme n’en souffre pas. Bien au-delà de tous cela, c’est la femme qui est tenue pour responsable et c’est elle qui en subit les effets, alors que les causes de la mixité proviennent des hommes.

N’est-il pas temps que nous cherchions à décharger – pour ne pas dire éradiquer – ces malheurs qui déshonorent la civilisation occidentale ?

N’est-il pas temps que nous prenions des mesures pour empêcher la mort de milliers et de milliers d’enfants qui n’ont pas de péché, bien au contraire, les péchés procèdent de l’homme qui séduit la femme sensible par nature, et lui fait croire toutes sortes de choses avant de l’abandonner au dur châtiment dès qu’il arrive à ses fins… »

 

C’est ainsi que la femme subit une succession de formes de souffrance, de dommages et d’oppressions, et endure une souffrance énorme, elle qui ne souhaite qu’une chose, être libérée de tout cela pour mener une vie normale et harmonieuse, conforme à sa nature, sa constitution physique et ce à quoi elle est disposée.

 

L’Islâm reste l’unique sauveur de la femme, qui lui assure la gloire, la sérénité et la quiétude. 

 

[1] Citer par Muhammad Rachîd Ridhâ dans « Houqoûq an-Nissâ fîl-Islâm » p.6

[2] Citer par Muhammad Rachîd Ridhâ dans « Houqoûq an-Nissâ fîl-Islâm » p.76

[3] Citer par Muhammad Rachîd Ridhâ dans « Houqoûq an-Nissâ fîl-Islâm » p.77-78

 

Al-Djâmi’ li-Bouhouth war-Rassâ-îl du SHeikh ‘Abder-Râzq Ibn ‘Abdel-Mouhsin al-Badr, p.537-540

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام