compteur de visite

Catégories

25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 14:25
Dire: «Notre maître Mohammad - سيدنا محمد - Saydinâ Mohammad»

Question :

 

Qu'est-ce qui est plus correct à prononcer lorsqu'on évoque le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) : Notre maître Mohammad (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) ou bien dire (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) ?

 

Réponse :

 

Il y a une certaine largesse dans cette question, de manière qu'il est permis de dire Mohammad (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), ou Notre maître Mohammad (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), parce qu'il est le maître des premiers et des derniers, (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam).

 

-Toutefois, lors de l'appel à la prière (Al-Adhân) ou de l'appel au commencement de la prière (Al-Iqâma), on ne dit pas notre maître, mais seulement tel qu'il a été déterminé dans les Hadiths :

 

"j’atteste que Mohammad est Le Messager d'Allah."

 

-Il en est de même lors du Tachahhoud, on ne dit pas : Notre maître, mais on dit tel que rapporté par les Hadiths, parce que cela est plus proche du respect de la Sunna, et plus complet, sans désigner de maître par conformisme (suivi).

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

قول سيدنا محمد

س1: أيهما أصوب: أن نقول عند ذكر الرسول صلى الله عليه وسلم: (سيدنا محمد صلى الله عليه وسلم) أو نقول: (صلى الله عليه وسلم)؟

ج1: الأمر فيه سعة، فيجوز ذكر محمد صلى الله عليه وسلم، أو سيدنا محمد صلى الله عليه وسلم ؛ لأنه سيد الأولين والآخرين، عليه الصلاة والسلام، ولكن في الأذان والإقامة لا يقال سيدنا، بل يقال كما جاء في الأحاديث

 أشهد أن محمدًا رسول الله  وهكذا في التشهد في الصلاة لا يقال: (سيدنا) بل يقال كما جاء في الأحاديث؛ لأن ذلك أقرب إلى الأدب مع السنة وأكمل بلا تسييد بالاتباع

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الأول من الفتوى رقم ( 2759

(الجزء رقم : 24، الصفحة رقم: 150)

اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

 

La première question de la Fatwa numéro ( 2759 )

(Numéro de la partie: 24, Numéro de la page: 150)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 14:24
La confection et la couture de vêtements dénudés et indécents (audio)

 

Question :

 

Une couturière confectionne des vêtements suivant les goûts et les désirs des gens.

 

Parmi eux, certains demandent des vêtements couverts, d'autres désirent des vêtements dénudés et indécents.

 

Commet-elle un péché si elle répond favorablement à leur demande et leur confectionne des vêtements (dénudés et indécents) selon leur désir ? 

 

Réponse :

 

Oui !

 

Elle commet un péché, car elle aide au péché et à la transgression alors qu'Allâh سبحانه dit dans une traduction rapprochée :

 

{Entraidez-vous dans l’accomplissement de bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression} (Al Mâ'idah, v2).

 

Elle ne doit pas aider la femme dont la pudeur s'en est allée, et dont la religion s'est amoindrie et dont sa peur d'Allâh عز و جل a faibli, elle ne doit pas l'aider sur la débauche et les causes qui y mènent, et le vêtement dénudé c'est de la débauche, et un mal immense et une grande calamité, ainsi qu'une voie vers une grande perversion.

 

Il ne lui appartient donc pas de l'aider dans cela, ni même dans la couture, ni même dans la confection, ni même dans la parole et elle ne doit même pas lui faciliter cette affaire ; au contraire, elle doit s'en abstenir et être rigoureuse à ce sujet, et qu'elle mette en garde contre cela. 

 

Le croyant et la croyante, chacun d'eux, ordonne le convenable et interdit le blâmable, tel qu'Allâh سبحانه dit dans une traduction rapprochée :

 

{Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable} (At-Tawbah, v71).

 

Et cela est concerné par cette obligation d'ordonner le convenable et d'interdire le blâmable, et elle ne doit pas faciliter cette affaire dans le but de gagner sa vie, mais il lui est obligatoire de mettre en garde contre ces choses-là.

 

Et le muslim n'aide pas à la désobéissance.

 

Traduction : Oum Oumayr

 

تفصيل وخياطة الملابس العارية والفاضحة

إنها تعمل في الخياطة وتخيط للناس حسب أذواقهم ورغباتهم، فمنهم من يريد الواقي، ومنهم من يريد العاري والفاضح، هل عليها إثم إذا استجابت لرغبة الصنف الثاني واشتغلت لهم على رغباتهم؟

نعم عليها إثم؛ لأنها معينة على الإثم والعدوان، والله يقول سبحانه: ..وَلاَ تَعَاوَنُواْ عَلَى الإِثْمِ وَالْعُدْوَانِ.. (2) سورة المائدة، فليس لها أن تعين المرأة التي قد ذهب حياؤها ورق دينها وضعف خوفها من الله -عز وجل- ليس لها أن تعينها على الفجور وأسباب الفجور، فاللباس العاري هذا فجور وشر عظيم وبلاء كبير، ووسيلة إلى الفساد العظيم، فليس لها أن تعينها على ذلك لا في الخياطة ولا في التفصيل ولا في الكلام أيضا ولا في تسهيل الأمر، بل عليها أن تمتنع من ذلك وتشدد في ذلك وأن تحذر من ذلك، فالمؤمن والمؤمنة كلاهما يأمران بالمعروف وينهيان عن المنكر كما قال الله سبحانه: وَالْمُؤْمِنُونَ وَالْمُؤْمِنَاتُ بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاءُ بَعْضٍ يَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنْكَرِ (التوبة: من الآية71) فهذا من هذا الباب من باب الأمر بالمعروف والنهي عن المنكر، وليس لها أن تتساهل في هذا الأمر من أجل الطمع في المال، بل يجب عليها أن تنبه على هذا الأمر وألا يعان مسلم على معصية

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Commerce - usure et métier - تجار- رشوة -ربا و عمل
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 14:23
Garder un kufi (chapeau) sur la tête

Question :

 

Dans son quotidien, l’homme doit il garder sa tête couverte ou découverte ?

 

Réponse :

 

Mon tehqiq est que mis à part en état d’ihram, le Prophète صلى الله عليه وسلم gardait sa tête couverte.

 

Il est permis de garder sa tête découverte et également prier la tête découverte mais il est meilleur et agréable, puis avec quoi doit on se couvrir ?

 

À ce propos, il est rapporté à propos d’un turban noir dans les ahadiths.

 

Et souvent, صلى الله عليه وسلم avait un ‘imama à la tête sur le minbar et autres, il est rapporté avoir été avec un ‘imama et ceci est présent dans différents ahadiths.

 

Dans le Sahih Boukhari, il est rapporté lors des ablutions, le massah sur le turban.

 

Lors de la conquête de Mecca, le Prophète صلى الله عليه وسلم avait un turban noir mais on retrouve aussi dans plusieurs ahadiths le kufi (chapeau).

 

Par rapport à la couleur, il est très difficile d’en définir mais il y a un hadith dans lequel Aïsha رضي الله عنها rapporte que :

 

"صلى الله عليه وسلم, durant le voyage, portait un chapeau pour oreilles tandis que lorsqu’il était présent (hors voyage), il portait un chapeau shâmi (typique du Shâm)"

 

De la même manière, on retrouve plusieurs athars des compagnons رضي الله عنهم sur le fait de porter le chapeau donc nous n’avons plus besoin de détails à ce sujet.

 

Que ce soit le turban ou le chapeau, c’est une sounnah du Prophète صلى الله عليه وسلم et de ses compagnons رضي الله عنهم.

 

Il est possible de faire ‘amal sur les deux, tantôt sur l’un tantôt sur l’autre.

 

Fatawa Rashidiyya (chapitre ‘adab ke masley) page 510 – Alaamah Muhibullah Shah Rashidi As-Sindhi rahimahoullah

copié de ibnnasir95.wordpress.com

Cheikh Muhibullah Shah Rashidi As-Sindhi - الشيخ محب الله شاه الراشدي السندي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Homme musulman - رجل مسلم
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 14:22
Choisir entre deux fatwas (vidéo)

Il est évident que le commun des musulmans (‘âmma) est, d’un côté, excusé comme le dit Allah (traduction rapprochée) :

 

« est-ce que ceux qui savent sont comme ceux qui ne savent pas ? »

 

Évidemment, ce verset signifie que ceux qui savent sont différents de ceux qui ne savent pas par rapport au degré et à leur rang, mais il signifie aussi qu’ils ne seront pas jugés de la même façon comme l’indique une parole d’un pieux prédécesseur, il me semble que c’est Abi Darda, qui a dit :

 

« malheur à l’ignorant une seule fois et malheur aux savants sept fois ».

 

Tu as compris la réponse ?

 

Très bien !

 

Donc de ce coté-là (coté science) ils sont excusés.

 

Par contre s’ils répondent à l’appel qui leur a été fait sans avoir réfléchi avec leur intelligence en fonction de leur capacité et je ne dis pas en fonction de leur science puisque ce ne sont pas des savants...

 

Et c’est pour cela que je dis à cette occasion à ceux qui ferment les portes de l’ijtihad dans la science : soubhanah Allah !

 

Nous ne devons pas fermer la porte de l’ijtihad, même pour le commun des musulmans (‘âmmiy) qui ne sont pas des savants et ni même des étudiants !!!

 

De quelle manière ?

 

Il leur parvient une fatwa d’un savant réputé auprès des gens, puis leur vient une autre fatwa d’un autre savant.

 

La première contredit la seconde.

 

De la même façon un savant authentifie un hadith et un autre l’affaiblit.

 

Ils (le commun des musulmans) doivent alors faire un ijtihad (effort de réflexion).

 

Le fond de la question est de savoir comment est ce que le commun des musulmans va faire un ijtihad puisqu’ils n’ont pas de science ?

 

Certes, ils n’ont pas de science dans la législation islamique, mais lorsque leur parvient deux fatwas contradictoires alors à ce moment-là, il y a un domaine purement matériel (qui n‘exige pas de science particulière) dans lequel ils peuvent faire des recherches au même titre que les savants et les étudiants.

 

Quel est ce domaine ?

 

Je donne un exemple : un docteur en science islamique vient juste d’obtenir son diplôme.

 

A-t-il le même niveau de science que celui qui l’a obtenu il y a dix ans et qui ne cesse de faire des efforts pour augmenter sa science ?

 

Et non pas comme font beaucoup d’entre eux : ils obtiennent leur diplôme puis ils n’évoluent plus parce que leur seul but était d’obtenir le diplôme afin d’avoir un poste.

 

Je dis donc, le docteur qui vient d’avoir son diplôme n’est pas au  même niveau que celui qui l’a obtenu depuis dix ans et a continué à évoluer.

 

A-t-on besoin d’être savant pour arriver à cette conclusion ?

 

Non.

 

Donc n’importe quel musulman « ‘âmmiy » peut faire cet effort (ijtihad) lorsqu’il reçoit deux fatwas contradictoires venant de deux savants.

 

Ils n’ont donc aucune excuse pour dire, lorsqu’ils reçoivent une fatwa du premier docteur et une autre du deuxième, « On ne sait pas quoi faire, ils nous ont bloqué ».

 

Ils n’ont aucune excuse.

 

Il leur est obligatoire de faire un effort (ijtihad) dans ce domaine.

 

Cet exemple que j’ai donné dans le domaine science religieuse, ils le pratiquent déjà dans la vie quotidienne lorsqu’ils vont faire leurs courses : Ils vont d’un vendeur à l’autre pour voir lequel a les prix les plus intéressants, la qualité.

 

La religion a plus le droit qu’ils aient ce comportement envers elle.

 

Il y a encore d’autres choses qui permettent de donner la prédominance à tel avis plutôt qu’à un autre : l’âge, la durée d’étude,...et ils doivent être appliqué sur tous les savants.

 

Il y a une deuxième chose qui permet de distinguer les savants : Il y a deux types de savants, ceux qui pratiquent leur science et ceux qui ne l’appliquent pas : Les premiers sont de vrais savants, les autres sont des gens qui se prétendent savants.

 

Donc, ces gens du commun des musulmans qui disent que les savants, de part leur divergence, les ont laissés dans l’indécision, se sont, en fait mis tous seuls dans cet état car Allah leur a donné un cerveau avec lequel ils peuvent faire la différence entre le savant et l’ignorant, le bien et le mal et eux ont dissimulé cette capacité de discernement.

 

A cause de cette dissimulation, ils seront jugés et devront rendre des comptes.

 

Il y a un troisième cas, les deux savants pratiquent tous les deux leur science mais l’un d’entre eux est connu auprès du commun des musulmans (‘âmma) comme étant pieu, par contre l’autre n’est pas connu.

 

Alors il faut donner la prééminence au premier.

 

copié de sahihofislam

       

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 14:21
L’œil et la bouche : lequel des deux est le plus grand péché ?

Question :

 

L’œil et la bouche, lequel des deux est un plus grand péché que l’autre ?

 

Réponse :

 

Ce que peut faire la personne avec sa bouche peut être plus abominable et être un plus grand péché que ce qu’elle fait avec ses yeux.

 

Et (par sa bouche) il peut arriver à la mécréance qui est le plus grand péché par lequel on désobéit à Allah.

 

Et parler sur Allah sans science ou autre est parmi les grands péchés connus de la langue.

 

Et il est confirmé que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

 

« Ce par quoi le plus les gens entrent en enfer sont les deux ‘creux’ (ajwaf) : le sexe et la bouche »

[Ahmed (2/291, 392, 442) et Ibn Mâjah (4300)].

 

A travers cela, on voit que la bouche est plus dangereuse que les yeux.

 

Et la réussite  est avec Allah.

 

Que la prière et le salut d’Allah soient sur notre prophète Muhammad, sa famille et  ses compagnons.

 

العين والفم أيهما أشد ذنبًا؟

س3: العين والفم أيهما أشد ذنبًا من الآخر؟

ج3: قد يكون ما يفعله الإِنسان بفمه أشد نكرًا وإثمًا مما يفعله بعينه، فقد يصدر منه الشرك الذي هو أكبرُ ذنبًا عصي الله به، والقول على الله بغير علم وغير ذلك من كبائر اللسان المعروفة، وقد صح عن رسول الله صلى الله عليه وسلم أنه قال:   أكثر ما يدخل الناس النار الأجوفان: الفرج والفم  ، وبذلك يعلم أن الفم أخطر من العين.

وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

( الجزء رقم : 2، الصفحة رقم: 166)

السؤال الثالث من الفتوى رقم - 4971 

اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإِفتاء

 

Source : Fatawa Al-Lajnat id-Da'imah, n°4971, vol.1/p166.

Traducteur : Abû Bilâl Al-Jazâ-iri

copié de salafs.com

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Péchés et repentir - الذنوب و التوبة
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 14:20
La prière de Dhohâ - صلاة الضحى (dossier)

azer

Le mérite de la prière de Dhohâ

 

Des hadiths ont été rapportés concernant le mérite de la prière de Dhohâ.

 

J’en citerai les suivants : 

 

-D’après Abû Dharr رضي الله عنه, le Prophète  صلى الله عليه و سلم a dit : 

 

« Au matin, chaque articulation et os de l’un d’entre vous doit faire une aumône.

Chaque Tasbîh (subhânallâh) est une aumône, chaque Tahlîl (lâ ilâha illâ Allâh) est une aumône, chaque Takbîr (Allâhou akbar) est une aumône, ordonner le convenable est une aumône, interdire le blâmable est une aumône et les 2 rak3a effectuées pour Dhohâ équivalent à tout cela» (1)

(Muslim, 720)

 

-D’après Abû Dharr et Abû Dardâرضي الله عنهما , le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم apporte qu’Allâh dit : 

 

« Fils d’Adam ! Effectue pour moi quatre rak3a en début de journée, et Je t’accorderai la suffisance pour la fin de la journée» (2)

 

-D’après Abû Hurayra  رضي الله عنه, le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم  a dit : 

 

« N’est assidu à la prière de Dhohâ que celui qui se repent sans cesse ». Il dit : « C’est la prière de ceux qui sont pleins de repentir » (3)

azer

La loi relative à la prière de Dhohâ

 

Les hadiths précédents et leur semblables clarifient qu’accomplir la prière pendant la matinée est une bonne chose, louable (4) et il y a là, la preuve qu’il est légal de l’accomplir avec assiduité (5)

 

De plus, rien n’a été rapporté justifiant son caractère obligatoire. 

azer

L’heure de la prière de Dhohâ

 

L’heure de la prière de Dhohâ débute à partir du lever du soleil jusqu’au déclin [du soleil].

 

Le meilleur moment approprié est lorsque la chaleur du soleil s’intensifie .

 

La preuve justifiant cela est la suivante :

 

En ce qui concerne sa première heure, le hadith précédent d’Abû Dardâ et d’Abû Dharr رضي الله عنهما le prouve.

 

La partie visée de l’argument dans ce hadith est :

 

« Effectue pour MOI quatre rak3a en début de journée »

 

Également, ce qui a été rapporté par Anâs رضي الله عنه disant que le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم a dit :

 

« Quiconque accomplit la prière d’Al Fajr en groupe, puis s’assied en invoquant Allâh jusqu’au lever de soleil, puis fait deux rak3a (6), aura la récompense pleine, pleine, pleine d’un pèlerinage et d’une omra ».

rapporté par At-Tirmidhi (7)

 

D’après Abû Umâma رضي الله عنه, le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم dit : 

 

« Quiconque accomplit la prière du Subh dans une mosquée en groupe en y restant jusqu’à ce qu’il accomplisse la prière surérogatoire de Dhohâ, aura une récompense semblable à celle d’un pèlerinage complet ou d’une omra complète »

rapporté par At-Tabarâny

 

Et dans une autre version :

 

« Quiconque accomplit la prière de l’aube en groupe, puis s’assied en invoquant Allâh jusqu’au lever du soleil… ».

rapporté par At-Tabarâny (8)

 

Quant à la fin de son heure, elle est effective par le déclin du soleil parce que c’est la prière de Dhohâ.

 

En ce qui concerne son heure de mérite, elle est prouvée par le hadith rapporté par Zayd Ibn Arqam رضي الله عنه disant qu’il vit un peuple accomplir la prière de Dhohâ.

 

Il dit alors :

 

« N’ont-ils pas déjà su qu’accomplir la prière hors de ce temps est préférable.

Car, le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم  a dit : « La prière de ceux qui sont pleins de repentir [se fait] lorsque les petits chameaux ressentent la chaleur du soleil ».

Rapporté par Muslim (9)

azer

Le nombre de rak3a de la prière de Dhohâ et sa description 

 

Il est légale que le muslim accomplisse la prière de Dhohâ en effectuant deux rak3a, quatre, six, huit ou douze.

 

Il peut les accomplir en effectuant deux rak3a, deux rak3a s’il en manifeste le désir.

 

Concernant le fait qu’elle soit accomplie en deux rak3a, le hadith d’Abû Dharr رضي الله عنه le prouve : le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم a dit :

 

« Au matin, chaque articulation et os de l’un d’entre vous doit faire une aumône… ».

Y compris : « et les deux rak3a effectuées pour Dhohâ équivalent tout cela ».

Rapporté par Muslim (10)

 

S’agissant du fait qu’elle soit accomplie en quatre rak3a, le hadith d’Abû Dardâ et Abû Dharr رضي الله عنهما le prouve disant que le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم rapporte qu’Allâh dit :

 

« Fils d’Adam ! Effectue pour MOI quatre rak3a en début de journée, et je t’accorderai la suffisance pour la fin de la journée »

Rapporté par At-Tirmidhi (11)

 

S’agissant du fait qu’elle soit accomplie en six rak3a, le hadith d’Anâs Ibn Mâlik رضي الله عنه le prouve :

 

« Le Prophète صلى الله عليه و سلم accomplissait la prière de Dhohâ avec six rak3a ».

Rapporté par At-Tirmidhi dans Ach-Chamâil (12)

 

S’agissant du fait qu’elle soit accomplie en huit rak3a, le hadith de Umm Hâni le prouve.

 

« Elle vint au Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم pendant qu’il se trouvait dans la partie surélevée de la Mecque.

Le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم se leva pour prendre son bain et Fâtima le couvrit.

Puis il prit son vêtement et le porta.

Ensuite, il pria huit rak3a surérogatoires de Dhohâ (13) ».

Rapporté par les deux cheikhs (14)

 

S’agissant du fait qu’elle soit accomplie en douze rak3a, le hadith d’Abû Dardâ رضي الله عنه dit : Le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم a dit :

 

« Quiconque accomplit la prière de Dhohâ effectuant deux rak3a ne sera pas inscrit parmi les insouciants.

Quiconque prie quatre rak3a sera inscrit parmi les adorateurs.

Quiconque prie six rak3a se verra accorder la suffisance ce jour là.

Quiconque prit huit rak3a, Allâh l’inscrira parmi les obéissants et quiconque prie douze rak3a, Allâh lui construira une maison au Paradis.

Il n’y a point de journée ni de nuit [qui passe] sans qu’Allâh n’accorde une aumône à Ses serviteurs.

Et Allâh n’a point fait de don meilleur à Ses serviteurs que l’inspiration de Son rappel ».

Rapporté par At-Tabarâny (15)

 

Je dis : De ces hadiths, on comprend ce qu'à globalisé Aïcha رضي الله عنها lorsqu'elle fut interrogé par Mu3âdh :

 

« Combien de prière effectuait le Messager d'Allâh صلى الله عليه و سلم lorsqu'il accomplissait la prière de Dhohâ?

Elle répondait : Quatre rak3a et en ajoutait ce qu'Allâh lui permettait d'effectuer comme rak3a ».

Rapporté par Muslim (16)

 

S'agissant du fait qu'elle soit accomplie en deux rak3a, deux rak3a, cela est prouvé par la compréhension globale de la parole du Prophète صلى الله عليه و سلم que voici :

 

« La prière de nuit se compose de deux [rak3a], deux [rak3a] ».

 

Il est permit au musulman de prier les quatre rak3a tout en les joignant comme la prière obligatoire à quatre rak3a.

 

Cela est prouvé par des hadiths qui ont été rapportés à ce sujet, de manière absolue à l'instar de la parole d'Allâh rapportée par Son Prophète صلى الله عايه و سلم que voici :

 

« Quiconque prie quatre rak3a sera inscrit parmi les adorateurs » (17)

 

Allâh en est plus Connaisseur. 

 

(1) Hadith authentique. Rapporté par Muslim (720).

(2) Hadith acceptable. Rapporté par Ahmad dans Al Musnad (6/440, 431) ; At-Tirmidhi (475) qui l’a jugé bon et singulier, authentifié par Cheikh Ahmad Châkir dans Tahqîq At-Tirmidhi et par Al Albâni dans Sahîh Sunan At-Tirmidhi (1/147), et jugé acceptable par l’auteur de Tahqîq Jâmi3 Al-Ussûl (9/437)

(3) Hadith acceptable. Rapporté par Ibn Khuzayma (2/228) ; Al Hakîm dans Al Mustadrak (1/314) et la formulation est la leur ; At-Tabarâny dans Al –Awsat (2/279 – Mujma3Al-Bahrayn) sans l’expression « c’est la prière de ceux qui sont plein de repentir » ; authentifié par Al-Hakîm en fonction de la condition posée par Muslim et jugé acceptable par Al Albâni dans La série des hadiths authentiques (n°1994)

(4) Majmu3 Al Fatâwa (22/284)

(5) Il s’agit là de l’évidence que prouvent les hadiths précédents. cf. Nayl Al-Awtâr (3/77)

Quant au Cheikh Ibn Taymiyyah, après avoir affirmé l’unanimité des Hommes de science que le fait que c’est une sunna que la prophète صلى الله عليه و سلم n’accomplissait pas de manière constante, puis a affirmé son caractère louable, il dit :

« Il reste à dire : Est-il préférable d’être assidu à son accomplissement ou le mieux est de délaisser l’assiduité conformément à la pratique du Prophète صلى الله عليه و سلم  ?

Cela constitue un sujet de controverse.

Ce qui est le plus proche de la vérité est de dire : Quiconque est assidu à la prière nocturne est dispensé de l’être à la prière de Dhohâ comme faisait le Prophèteصلى الله عليه و سلم .

Et quiconque n’accomplit pas la prière nocturne, celle de Dhohâ sera par conséquent pour son compte un remplacement pour la prière nocturne ».

  Fin de citation, Majmu3 Al-Fatâwa (22/284)

Je dis : Mais l'évidence qui ressort des Textes est d'y être assidu, de manière absolue. En effet, le Messager d'Allâh صلى الله عليه و سلم délaissait certaines œuvres qu'il aimait pratiquer de peur que les gens ne le fassent et que cela leur soit par conséquent imposé. Il s'agit là de la raison de son non-assiduité صلى الله عليه و سلم  les textes conservent ainsi leur caractère absolu. Aïcha رضي الله عنها a indiqué quelque chose de semblable. Cf Jâmi3 Al Ussûl (6/108-109).

(6) At-Taybi dit : « Cette prière est désignée par prière d'Al-Ishrâq et c'est la première prière de Dhohâ.» Cité dans Tuhfat Al-Ahwadhy (1/405)

Je dis : Je t'ai présenté cela de manière plus détaillée que cette référence.

(7) Hadith acceptable d'après ses variantes. Jugé « acceptable singulier »par At-Tirmidhi. Fin de citation. 

Al Mubârakfûry l'a jugé acceptable d'après d'autres textes qui le renforcent, dans Tuhfat Al-Ahwadhy (1/406) et Ahmad Châkir a partagé son avis dans son Tahqîq At-Tirmidhi (2/481) ; jugé aussi acceptable par Al Albâni dans Sahîh Sunan At-Tirmidhi (182). jugé acceptable d'après d'autres textes qui le renforcent par l'auteur de Tahqîq Jâmi3 Al Ussûl (9/401).

Je dis : Le hadith suivant fait partie des textes qui le renforcent

(8) Hadith acceptable. Rapporté par At-Tabarâny dans Al-Mu3jam Al-Kabîr (8/174, 181, 209). Sa chaine de transmission a été jugé bonne par Al-Mundhiry et Al-Haythamy et jugé acceptable par Al-Albâny dans Sahîh At-Targhib Wa Tarhîb (1/189). Cf. Mujma3 Al-Zawâid (10/104).

(9) Hadith authentique. Rapporté par Muslim (n°748)

(10) Ses références ont été précédemment citées. 

(11) Ses références viennent d’être citées. 

(12) Hadith authentique d’après ses variantes par Al-Albâny dans Mukhtasar Ach-Chamâil Al-Muhammadyya (p. 156) et a cité les hadith le renforçant et leurs versions dans Irwâ Al-Ghalîl (2/216).

(13) Il y a une réplique contre celui qui prétend que cette prière est la prière de la victoire éclatante et non la prière de Dhohâ. Cf. Zâd Al-M3âd (3/410) et Awn Al-Ma3bûd (1/497).

(14) Hadith authentique rapporté par Al Bukhâry (n°1176) et Muslim (n°336) et la formulation est la sienne. Cf. Jâmi3 Al-Ussûl (6/110)

(15) Jugé acceptable par Al-Albâny dans Sahîh Targhîb wa Tarhîb (1/279)

(16) Hadith authentique rapporté par Muslim (n°719)

(17) Hadith authentique. Ses références ont été précédemment citées.

N.B. : Il existe une autre version du hadith de Umm Hâny en ces termes : 

« Le Messager d'Allâh صلى الله عليه و سلم accomplit la prière surérogatoire de Dhohâ en effectuant huit rak3a ; il adressait le salâm après chaque deux rak3a ».

La version initiale du hadith de Ummu Hâny se trouve dans As-Sahîhayn d'Al Bukhâry et Muslim, mais pas dans ces termes. Abû Dâwûd l'a rapporté sous ses termes dans Kitâb As-Salât (1234, 2/234). Et Al Albâny a jugé ces termes inauthentiques dans ses commentaires sur Sahîh Ibn Khuzayma (2/234) et a clarifié en détails  son déficit dans Tamâm Al Minna (p. 258-259).

 

صلاة الضحى

 فضل صلاة الضحى

وردت أحاديث في فضل صلاة الضحى ، أذكر منها الأحاديث التالية

عن أبي ذر ، عن النبي صلى الله عليه وسلم ؛ أنه قال

" يصبح على كل سلامى (1) من أحدكم صدقة ؛ فكل تسبيحة صدقة ، وكل تحميدة صدقة ، وكل تهليلة صدقة ، وكل تكبيرة صدقة ، وأمر بالمعروف صدقة ، ونهي عن المنكر صدقة ، ويجزئ من ذلك ركعتان يركعهما من الضحى" . أخرجه مسلم(2

عن أبي الدرداء و أبي ذر ، عن رسول الله صلى الله عليه وسلم ، عن الله عز وجل؛ أنه قال

ابن آدم! اركع لي من أول النهار أربع ركعات ؛ أكفك آخره". أخرجه الترمذي(3

عن أبي هريرة ؛ قال : قال: " لا يحافظ على صلاة الضحى إلا أواب" . قال: "وهي صلاة الأوابين". أخرجه ابن خزيمة والحاكم (4

 حكم صلاة الضحى

(5) الأحاديث السابقة وأمثالها تبين أن الصلاة وقت الضحى حسنة محبوبة

 (6) وفيها ما يدل على مشروعية المداومة عليها

ولم يثبت ما يدل على وجوبها

 وقت صلاة الضحى

يبدأ وقت صلاة الضحى من طلوع الشمس إلى الزوال

وأفضله وقت اشتداد الشمس

الدليل على ذلك ما يلي

أما أول وقتها ؛ فيدل عليه حديث أبي الدرداء و أبي ذر السابق ، ومحل الشاهد فيه : "اركع لي من أول النهار أربع ركعات

وكذا ما جاء عن أنس رضي الله عنه : قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : " من صلى الغداة في جماعة ، ثم قعد يذكر الله حتى تطلع الشمس ، ثم صلى ركعتين  (7)؛ كانت له كأجر حجة وعمرة ، تامة تامة تامة " . أخرجه الترمذي(8

وعن أبي أمامة ؛ قال : قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : " من صلى صلاة الصبح في مسجد جماعة ، يثبت فيه حتى يصلي سبحة الضحى ، كان كأجر حاج أو معتمر ؛ تاماً حجته وعمرته". أخرجه الطبراني(8

وفي رواية :" من صلى صلاة الغداة في جماعة ، ثم جلس يذكر الله حتى تطلع الشمس…" أخرجها الطبراني

أما خروج وقتها بالزوال ؛ فلأنها صلاة الضحى

أما وقت الفضيلة فيها ؛ فيدل عليه ما جاء عن زيد بن أرقم ؛ أنه رأى قوماً 

يصلون من الضحى ، فقال: أما لقد علموا أن الصلاة في غير هذه الساعة أفضل، إن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال :" صلاة الأوابين حين ترمض (9) الفصال". أخرجه مسلم(10

 عدد ركعات صلاة الضحى وصفتها

يشرع للمسلم أن يصلي صلاة الضحى ركعتين أو أربع أو ست أو ثمان أو اثني عشرة ركعة.

يصليها ركعتين ركعتين إن شاء .

أما أنها تصلى ركعتين ؛ فيدل عليه حديث أبي ذر: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: "يصبح على كل سلامى من أحدكم صدقة… (الحديث وفيه : ويجزئ من ذلك ركعتان يركعهما من الضحى". أخرجه مسلم.(11

أما أنها تصلى أربع ركعات ؛ فيدل عليه حديث أبي الدرداء و أبي ذر ، عن رسول الله صلى الله عليه وسلم ، عن الله عز وجل ؛ أنه قال : "ابن آدم! اركع لي من أول النهار أربع ركعات؛ أكفك آخره". أخرجه الترمذي (12

أما أنها تصلى ست ركعات ؛ فيدل عليه حديث أنس بن مالك " أن النبي صلى الله عليه وسلم كان يصلي الضحى ست ركعات ". أخرجه الترمذي في "الشمائل"(13

أما أنها تصلى ثمان ركعات ؛ فيدل عليه حديث أم هانئ ؛ قالت: "لما كان عام الفتح، أتت رسول الله صلى الله عليه وسلم وهو بأعلى مكة ، قام رسول الله صلى الله عليه وسلم إلى غسله ، فسترت عليه فاطمة ، ثم أخذ ثوبه ، فالتحف به ، ثم صلى ثمان ركعات سبحة الضحى" (14) أخرجه الشيخان (15

أما أنها تصلى اثني عشرة ركعة ؛ فيدل عليه حديث أبي الدرداء رضي الله عنه؛ قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : " من صلى الضحى ركعتين ؛ لم يكتب من الغافلين ، ومن صلى أربعاً ؛ كتب من العابدين ، ومن صلى ستاً ؛ كفي ذلك اليوم ، ومن صلى ثمانياً؛ كتبه الله من القانتين ، ومن صلى ثنتي عشرة ركعة ؛ بنى الله له بيتاً في الجنة ، وما من يوم ولا ليلة إلا لله من يمن به على عباده صدقة، وما من الله على أحد من عباده أفضل من أن يلهمه ذكره". أخرجه الطبراني. (16

وقلت : وعلى هذه الأحاديث يحمل إطلاق السيدة عائشة رضي الله عنها لما سألتها معاذة : كم كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يصلي صلاة الضحى؟ قالت: "أربع ركعات، ويزيد ما شاء الله". أخرجه مسلم(17

أما أنها تصلى ركعتين ركعتين ؛ فيدل عليه عموم قوله عليه الصلاة والسلام :" صلاة الليل والنهار مثنى مثنى" (18

وللمسلم أن يصلي الأربع متصلات ؛ كالصلاة الرباعية ، ويدل عليه إطلاق لفظ الأحاديث الواردة في ذلك ؛ كقوله صلى الله عليه وسلم : " اركع لي من أول النهار أربع ركعات" ، وكقوله :" من صلى أربعاً ؛ كتب من العابدين". والله أعلم

(1)  سلامى : مفرد ، جمعه : السلاميات ، وهى مفاصل الأصابع ، ثم استعمل في جميع عظام البدن ومفاصله. "شرح مسلم للنووي" (5/233

(2) حديث صحيح

أخرجه مسلم في (كتاب صلاة المسافرين وقصرها ، باب استحباب صلاة الضحى و أن أقلها ركعتان وأكملها ثمان ركعات وأوسطها أربع ركعات أو ست والحث على المحافظة عليها ، حديث رقم 720) 0 وانظر: "جامع الأصول" (9/436

(3) حديث حسن

أخرجه أحمد في "المسند" (6/440، 451) ، و أخرجه الترمذي في (كتاب الصلاة ، باب ما جاء في صلاة الضحى ، حديث رقم 475

والحديث قال عنه الترمذي :" حسن غريب" ، وصححه الشيخ أحمد شاكر في " تحقيقه" للترمذي، والألباني في "صحيح سنن الترمذي" (1/147) ، وحسنه محقق " جامع الأصول" (9/437)

(4) حديث حسن

أخرجه ابن خزيمة (2/228)، والحاكم في "المستدرك" (1/314) واللفظ لهما ، و أخرجه الطبراني في "الأوسط" (2/279 – مجمع البحرين) ؛ دون قوله :" وهي صلاة الأوابين"

والحديث صححه الحاكم على شرط مسلم ، وحسنه الألباني في "سلسلة الأحاديث الصحيحة" (حديث رقم 1994

(5) "مجموع الفتاوى" (22/284

(6) هذا هو ظاهر ما تدل عليه الأحاديث السابقة . "نيل الأوطار" (3/77

أما الشيخ ابن تيمية ؛ فإنه رحمه الله بعد أن قرر اتفاق أهل العلم بسنته على أن النبي صلى الله عليه وسلم لم يكن يداوم على صلاة الضحى ، ثم قرر استحبابها ؛ قال :"بقي أن يقال: فهل الأفضل المداومة عليها؟ أو الأفضل ترك المداومة اقتداء بالنبي صلى الله عليه وسلم ؟ هذا مما تنازعوا فيه . والأشبه أن يقال : من كان مداوماً على قيام الليل ؛ أغناه عن المداومة على صلاة الضحى ؛ كما كان النبي صلى الله عليه وسلم ، ومن كان ينام عن قيام الليل ؛ فصلاة الضحى بدل عن قيام الليل ". اهـ. "مجموع الفتاوى" (22/284

قلت : لكن ظاهر النصوص استحباب المداومة على الإطلاق ، وقد كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يدع العمل وهو يحب أن يعمل به خشية أن يعمل به الناس فيفرض عليهم ؛ فهذا علة عدم مداومته عليه الصلاة والسلام، فتبقى النصوص على إطلاقها وقد أشارت إلى شيء من هذا السيدة عائشة رضي الله عنها. انظر: "جامع الأصول" (6/108-109

(7) قال الطيبي :" وهذه الصلاة تسمى صلاة الإشراق ، وهي أول صلاة الضحى". نقله في "تحفة الأحوذي" (1/405

قلت: وقد قدمت لك ذلك بأبسط من هذه الإشارة ؛ فانظر (1-4 صلاة الإشراق

(8) حديث حسن لغيره

أخرجه الترمذي في (كتاب الصلاة ، باب ذكر ما يستحب من الجلوس في المسجد بعد صلاة الصبح حتى تطلع الشمس

والحديث قال عنه الترمذي :" حسن غريب" اهـ، وحسنه بشواهد المباركفوري في "تحفة الأحوذي" (1/406)، ووافقه الشيخ أحمد شاكر في تحقيقه للترمذي (2/481) ، وحسنه الألباني في "صحيح سنن الترمذي" (1/182) ، وحسنه بشواهده محقق " جامع الأصول" (9/401

قلت : ومن شواهده الحديث التالي

(9) حديث حسن

أخرجه الطبراني في "المعجم الكبير" (8/174، 181، 209

والحديث جود إسناده المنذري والهيثمي ، وحسنه الألباني في "صحيح الترغيب والترهيب" (1/189) . وانظر: "مجمع الزوائد" (10/104

(10) قال النووي في "شرح مسلم" (6/30): "الرمضاء: الرمل الذي اشتدت حرارته بالشمس ؛ أي: حين يجد الفصيل حر الشمس ، والفصيل : الصغار من أولاد الإبل ". اهـ. وانظر: "نيل الأوطار" (2/81

(11) حديث صحيح

أخرجه مسلم في (كتاب صلاة المسافرين وقصرها ، باب صلاة الأوابين حين ترمض الفصال، حديث رقم 748

(12) سبق قبل قليل تخريجه

(13) سبق قبل قليل تخريجه

(14) حديث صحيح لغيره

أخرجه الترمذي في (كتاب الشمائل ، باب صلاة الضحى ، حديث رقم 273

والحديث صححه لغيره في "مختصر الشمائل المحمدية" (ص156) ، وذكر شواهده وطرقه في "إرواء الغليل" (2/216

(15) فيه رد على من زعم أن هذه الصلاة هي صلاة الفتح وليست صلاة الضحى : انظر: "زاد المعاد" (3/410) ، و "عون المعبود" (1/497

(16) حديث صحيح

أخرجه البخاري في مواضع منها في (كتاب التهجد ، باب صلاة الضحى في السفر ، حديث رقم 1176) ، ومسلم في (كتاب الحيض ، باب تستر المغتسل بثوب ونحوه ، حديث رقم 336) واللفظ له. وانظر: "جامع الأصول" (6/110).

(16) أورد هذا الحديث الهيثمي في "مجمع الزوائد" (2/237) ، وقال :" رواه الطبراني في "الكبير" ، وفيه موسى بن يعقوب الزمعي؛ وثقه ابن معين وابن حبان وضعفه ابن المديني وغيره ، وبقية رجاله الثقات". اهـ

قلت : موسى بن يعقوب صدوق سييء الحفظ ؛ كما في "التقريب" (ص 554) ، وقد أخرج البزار "كشف الأستار" (2/334) ما يشهد له عن أبي ذر ، أورده المنذري في "الترغيب" وحسن الألباني حديث أبي الدرداء و أبي ذر في "صحيح الترغيب والترهيب" (1/279

(17) حديث صحيح

أخرجه مسلم في (كتاب صلاة المسافرين وقصرها ، باب استحباب صلاة الضحى و أن أقلها ركعتان وأكملها ثمان ركعات وأوسطها أربع ركعات أو ست والحث على المحافظة عليها ، حديث رقم 719

(18) حديث صحيح

تقدم تخريجه ، انظر : المسألة الثانية في (2-2-2

L'aspiration du pieux vers la prière surérogatoire p. 105 à 111
Retranscription : Oum Oumayr


Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Prière - الصلاة
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 00:21
L'Histoire de Salmân le Perse (vidéo)

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 08:46
Ô mes frères ! Soyez attentif à cela ! (audio)

 

Ne parle pas sans science !

 

Ne gravite pas tout autour de la science sans passer par ses portes !

 

Ne prend pas la science ailleurs que chez les gens de science!

 

Ne te satisfait pas des livres qu’en les lisant, te prétendant être devenu un savant !

 

Tu apprends (par cœur) mais tu ne comprends rien ; apprendre (par cœur) ne suffit pas !

 

La compréhension et la connaissance sont indispensables !

 

C’est bien là une façon de faire qui égare et une méthode des gens de la déviation - nous demandons à Allah le salut !

 

Nos jeunes, qu’Allah leur accorde la réussite !

 

Ils doivent faire attention à cela et aller s’asseoir auprès des gens de science et entendre d’eux.

 

Ils doivent prendre la science auprès d’eux.

 

Ils ne doivent pas la prendre selon leur propre compréhension et dans leurs livres et auprès de leurs semblables parmi ceux qui ne savent pas (traduction rapprochée) :

 

« Si Allah nous avait guidés nous vous aurions certainement guidés » [S14 .V21]

 

[en effet] ils diront cela le jour de la résurrection (traduction rapprochée) :

 

« Si Allah nous avait guidés nous vous aurions guidés ».

 

Ô mes frères !

 

Soyez attentif à cela !

 

Soyez attentif à cela !

 

Qu'Allah nous accorde la facilité ainsi qu'à vous pour l’accomplissement de bonnes actions dans la parole et les actes !

 

Et que la prière et la paix d’Allah soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.  

 

نصيحة للمتعالمين

Traduction adaptée & rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

traduit par alghourabaa.com

 

لا تتكلم بغير علم لا تتسلّق العلم من غير أبوابه لا تأخذ العلم من غير أهله, لا تكتفي بالكتب تطالعها تزعم أنّك صرت عالم تحفظ ولا تفقه, ما يكفي الحفظ لازم من الفقه والمعرفة فهذه طريقة ضالة وهي طريقة أهل الزيغ نسأل الله العافية

فعلى شبابنا وفقهم الله عليهم أن يهتموا بهذا الأمر وأن يجلسوا إلى أهل العلم و يستمعوا منهم و يأخذوا العلم عن أهله لا ياخذونه من أفهامهم ومن كتبهم ومن أشباههم من الذين لا يعلمون ( لوهدانا الله لهديناكم) إبراهيم: ٢١

سيقولون هذا يوم القيامة

( لوهدانا الله لهديناكم)

فيا إخوان تنبّهوا لهذا, تنبّهوا لهذا وفقنا الله وإياكم لصالح القول والعمل

وصلى الله وسلم على نبيّنا محمد وعلى آله وأصحابه أجمعين

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 08:45
Ecrire le nom du Prophète «Mohammad» à côté du Nom d'Allah

Question :

 

Les ennemis d'Allah et de Sa religion ne lésinent sur aucun moyen pour détruire le credo et propager l'hérésie au sein de la communauté de l'Islam.

 

On peut être complaisant sur un acte apparemment insignifiant mais, par la suite, il grandit, s'aggrave et devient difficile à traiter, après un certain laps de temps.

 

C'est ce qui advint chez le peuple de Noé et leurs statues.

 

Voici quelques exemples qui se sont développés au point de devenir une balance à deux plateaux : un plateau sur lequel on retrouve (Allah Exalté soit-Il), un autre sur lequel on retrouve (le Prophète -Salla Allah `Alaihi Wa Sallam-).

 

Je ne sais pas ce qu'il adviendra après.

 

Les frères du Comité de suivi des actes blâmables du credo ont rédigé ce petit dépliant et souhaitent que vous le lisiez et donniez votre avis.

 

Peut-être contribuera-t-il par la volonté d'Allah à arrêter ces pratiques blâmables.

 

Qu'Allah guide vos pas et vous rende utile pour Ses serviteurs.

 

Qu'Il fasse que votre séjour sur terre soit consacré à l'obéissance à Lui. Amen.

 

Réponse :

 

Il n'est pas permis d'écrire de manière équivalente le monogramme d'Allah et celui de Mohammad -le nom du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam)- sur une même feuille, un même tableau ou au mur; vu que cet acte renferme de l'outrance au sujet du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et sa mise en équation avec Allah.

 

Cela est un des moyens du polythéisme.

 

Il (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"Ne me faites pas des éloges excessifs comme l'ont fait les chrétiens pour le fils de Maryam. Je ne suis qu'un serviteur. Dites : serviteur et Messager d'Allah"

Sahîh d'Al-Boukhârî (Les lois de l'héritage) (6830) , le Mousnad de Ahmad (1/56).

Volume 2 Chapitre 1 Page 170; Fatwa n° 21801

 

On doit interdire l'accrochage de ces tableaux et ces papiers et effacer les écrits de cette forme qui sont sur les murs pour protéger le credo et appliquer la recommandation du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam).

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro ( 21801 )

(Numéro de la partie: 1, Numéro de la page: 170)

copié de alifta.net

       

س: غير خافٍ عليكم حفظكم الله ما يكاد لهذا الدين، ويحرص عليه لهدم العقيدة ونشر البدعة في أمة الإسلام من أعداء الله وأعداء دينه، وربما تساهل الناس في أمر صغير، ولكنه يكبر ويستفحل فيصعب علاجه حينئذ، كما كان في قوم نوح وتصاويرهم، وبين أيديكم مجموعة من النماذج التي تطورت، حتى وصلت إلى ميزان له كفتان: كفة فيها ( الله جل جلاله )، وكفة فيها ( النبي - صلى الله عليه وسلم - )، ولا أدري ماذا يكون بعد ذلك، وقد كتب الإخوة في لجنة متابعات منكرات العقيدة هذه المطوية الصغيرة. آمل اطلاعكم عليها وتعليقكم؛ لعلها تسهم بإذن الله تعالى بعلاج هذا المنكر. سددكم الله ونفع بكم عباده، ومتع بأعماركم على طاعته آمين

ج : لا تجوز كتابة اسم الجلالة ( الله ) وكتابة ( محمد ) اسم الرسول - صلى الله عليه وسلم - محاذيًا له في ورقة أو في لوحة أو على جدار؛ لما يتضمنه هذا العمل من الغلو في حق الرسول - صلى الله عليه وسلم - ومساواته بالله، وهذا وسيلة من وسائل الشرك، وقد قال عليه الصلاة والسلام:  لا تطروني كما أطرت النصارى ابن مريم، إنما أنا عبد، فقولوا: عبد الله ورسوله  ، والواجب منع تعليق هذه اللوحات أو الورقات، وطمس الكتابات التي على الجدران التي على هذا الشكل؛ حماية للعقيدة، وعملا بوصية الرسول - صلى الله عليه وسلم

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 08:44
Conseil à ceux qui lisent les débats sur les forums (audio-vidéo)

 

Question :

 

Qu'Allah soit bienfaisant envers vous.

 

Quel est votre conseil à ceux qui rentrent dans les forums sur internet et y regardent les débats, il est possible qu'ils se fassent influencer par cela ?

 

Qu'Allah vous récompense en bien. 

 

Réponse :

 

Mon conseil à ceux qui rentrent dans les forums est qu'ils soient sur leur garde, qu'ils ne  rentrent pas dans les débats et ne lisent pas ce qui y est écrit, car cela va le faire dévier.

 

À part s'il possède de la clairvoyance, s'il fait partie des gens de science et de clairvoyance et qu'il souhaite les réfuter, il n'y a pas de mal. 

 

Mais s'il ne fait pas partie des gens de science ni de clairvoyance, mon conseil est qu'il ne lise pas ce qu'écrivent les gens de l'innovation, car cela va le faire dévier.

 

Et comme nous avons entendu la mise en garde des savants et des imams contre les gens de l'innovation, contre leurs fréquentations, la lecture de leurs paroles et de leurs ambiguïtés. 

 

Également, nous avons même vu, que si tu croises un innovateur sur un chemin, alors tu empruntes un autre chemin, s'il est dans une assise, tu ne t'assoies pas dans cette assise. 

 

Alors comment peux-tu lire les paroles des innovateurs, ainsi que leurs écrits et leurs ambiguïtés sur les forums ?! 

 

Où est donc la mise en garde des savants ?

 

Où sont donc leurs mises en garde contre eux ?  

 

N'avez vous pas accepté la mise en garde ? 

 

Les savants mettent en garde et disent :

 

"ne fréquente pas les gens de l'innovation, ne les croise pas sur la route...".

 

Et toi tu lis leurs paroles et leurs ambiguïtés.

 

C'est une contradiction ! 

 

Il t'est obligatoire d'être sur tes gardes.

 

Ne lis pas ce qu'ils écrivent, ne rentrent pas sur ces forums et prend garde, tu dois être sur tes gardes. 

 

Lis ce qui t'est bénéfique, rentrent dans les sites des gens de la sunna, de la vérité et de clairvoyance de sorte à profiter de ce que tu écoutes et lis. 

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Distraction - musique - image - sport et internet